Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La clé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: La clé...   La clé... EmptyDim 22 Mar 2009 - 21:35

Une clé, ce n’est pas grand chose. C’est petit, pas vraiment encombrant, et pourtant très utile, même dans le monde sorcier. « L’alohomora » ne fonctionne pas toujours, alors une clé peut avoir son importance.
Un anneau, plus ou moins ouvragé, pour la prise en main. Une tige portant à son bout le panneton. Sans doute la partie la plus importante, celle qui actionne les mécanismes des portes, des coffres… C’est drôle une clé, certaines peuvent même ouvrir n’importe quelle serrure, celles de Gringotts sont uniques, il y en a de toutes les tailles pour tous les types de verrous.

Celle de Léa est en argent, suspendue au bout d’une chaîne autour de son cou. L’histoire de cette clé est longue, et ce n’est pas vraiment la sienne. Disons qu’elle l’a trouvée et qu’elle l’a gardée. Enfin trouvée… Avec tout ce qu’elle a dû faire pour l’avoir… Il n’y a sans doute qu’une seule autre personne à Poudlard à savoir d’où vient cette clé et à quoi elle sert.
Léa y tient beaucoup, c’est la preuve qu’elle n’a pas rêvé ce qui s’est passé cette nuit-là. Elle n’a jamais raconté son histoire à personne, pour quoi faire ? C’est du passé, une histoire avec des péripéties et qui finit presque bien. Heureusement !

Mais pourquoi parler de cette clé ? C’est très simple, depuis quelques temps, Léa a remarqué qu’en passant à un certain endroit dans les sous-sols, la clé quitte sa peau et lévite accrochée au bout de la chaîne, semblant l’attirer quelque part. Au début, elle pensait que quelqu’un lui faisait une petite blague mais à force de voir le phénomène se reproduire, elle comprit que c’était autre chose. De plus la clé devenait froide, comme si elle avait été mise dans un bol de glace.

Elle n’avait pas cherché à comprendre ce qu’il se passait, le souvenir de ce que cette clé l’avait amenée à faire était encore présent. Et puis elle avait assez collectionné les ennuis comme ça. Mais les derniers événements desquels elle avait réchappé, avaient changé son point de vue, à cela se combinait la curiosité. On avait qu’une vie, ce serait bête de mourir sans connaître le mystère de cette clé. Remarquez, ce serait bête de mourir pour cette clé, mais bon…

Léa observait donc dans les sous-sols, le manège étrange de sa clé, se demandant où tout cela allait encore l’entraîner. Elle ôta la chaîne de son cou et tendant la main, elle laissa la clé la tirer vers on ne sait où.

Hj: Et voilà, un petit sujet libre avec rien de précis en vue Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Jacob Orwell
Nouvel élève
Jacob Orwell

Nombre de messages : 19
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11709
Date d'inscription : 25/03/2009

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyJeu 26 Mar 2009 - 10:19

« Je cours, cours à en perdre haleine dans les couloirs et crotte à Rusard, il ne me prendra pas.

Je. Commence. A. Etre. A. Bout. De. Souffle.

J’ai l’impression d’avoir de l’acide dans les cuisses. Mais je dois courir. Me réfugier dans les sous-sols. C’est sûr que décrocher un coup de poing dans le visage de Siegfried Kent, Serpentard de surcroît, devant sa bande de copains, n’était pas la décision la plus intelligente de ma journée. Mais il n’avait pas à en parler de cette façon, des Inféri. Comme si ses cadavres moribonds avaient un réel intérêt magique, si ce n’est la violence et la mort. Ces infâmes créatures! Liées à l'horreur de ma vie que je voudrais oublier et pourtant il ne se passe pas un jour sans que je pense à eux! J’ai vu rouge, il fallait que je le fasse taire, même à coup de poings. Marlène me dit parfois d'essayer de me calmer de temps en temps, mais je sais bien qu'au fond, elle sait que j'ai raison. Et je cours.

Là devant un croisement de couloir ! Tout droit, à gauche ou à droite ? Ce sont mes pas que j’entends ou les leurs qui me poursuivent dans les demi-ténèbres qui m’entourent ? Et la jeune fille surgit de part la gauche en marchant et en tentant de l’éviter je trébuche et tombe. Je me cogne brutalement contre la pierre froide et m’écorche sévèrement les paumes. La douleur me poigne un instant mais je n’ai pas le temps, j’aurais bien plus mal quand ils me rattraperont. Je me relève et m’apprête à partir en m’excusant vite fait auprès de la fille. Mais je ne le fais pas, je ne dis pas un mot.

Attachée autour de son cou, une clé en argent ouvragée flotte dans les airs. Après sept ans de magie scolaire, ce genre de scène reste quelque chose de rare à mes yeux. »


-Euh… ça va ?, je demande un peu bêtement.

« Je dois avoir l’air dément avec mes cheveux en vrac, mon souffle court, les yeux agrandit par la fuite. Pas très digne pour un Gryffondor. La fille est à Gryffondor elle aussi, d'après la couleur du liseré de sa robe de sorcière. Je ne me souviens pas de son nom, elle a un an ou deux ans de moins que moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyJeu 26 Mar 2009 - 22:39

C’était peut-être une histoire de magnétisme… Elle ne savait pas vraiment ce que c’était, mais d’après ce qu’elle en avait entendu dire, ça y ressemblait. Elle s’approcha d’un mur pour voir ce qui se passerait, mais la clé continuait à prendre la direction de son choix, comme si elle était dotée d’une volonté propre.
Pour le coup, elle commençait à douter. A vivre au cœur d’un secret de famille, elle allait finir par croire au mystère à chaque fois que quelque chose d’étrange lui arriverait. Si ça se trouve, il n’y avait rien à expliquer à cette clé.

« Rien n’arrive par hasard… »

Alors que cette pensée lui traversait l’esprit, le bruit d’une course se fit entendre. Ça venait de la droite, forcément. Le son était proche et il n’y avait personne en face. Léa tourna alors à l’intersection pour voir ce qui se passait. Très proche le son en effet, le garçon qui en était à l’origine l’évita mais à ses dépens. Il se releva et lui demanda si ça allait.

« Il s’étale devant moi, et c’est lui qui me demande si ça va… »

- Oui moi ça va...

C’était un Gryffondor, elle l’avait déjà vu dans la salle commune, sans doute pas dans cet état, certes. Léa se pencha un peu sur le côté pour regarder derrière lui, une mine interrogatrice.

- Euh… Tu fuis quoi comme ça, au juste ?

Non, parce que s’il y avait danger, fallait quand même la prévenir, qu’elle ait le temps de réagir.
Léa réalisa que la clé flottait toujours dans le vide, et pour le coup elle se sentit soudain très ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Jacob Orwell
Nouvel élève
Jacob Orwell

Nombre de messages : 19
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11709
Date d'inscription : 25/03/2009

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyJeu 26 Mar 2009 - 23:41

« Je fais mine de m’épousseter, me redresse, remets les cheveux tombés sur mon front en arrière, rajuste ma cravate rouge et or. Je ne peux pas ne pas regarder derrière son épaule, car je l’ai dépassé dans ma chute, pour voir si une bande de Serpentard, …non laissons les maisons de côtés…, si une bande de fanatiques en colère n’allait pas surgir du bout du couloir pour me réduire en miette. Voilà ce que je fuis. Je lui dis ? Après tout pourquoi pas. »

-J’ai énervé quelques uns de nos camarades vert et argent si tu vois ce que je veux dire. Je ne suis pas vraiment sûr d’être poursuivi mais vaut mieux être prudent à cinq contre un.

« Baldwin. Léa Baldwin ! C’est ça son nom ! Avec un peu de chance les Serpy sont allés à l’infirmerie en me dénonçant allégrement, ça serait plus le style.
Mes yeux n’arrêtent pas d’aller de ses yeux à la clé qui flotte dans les airs. Elle semble s’en rendre compte et paraît légèrement gênée.
C’est à ce moment là que je suis sensé me tourné vers la caméra et prendre le public à part en disant : « En six ans j’ai dû lui parler trois fois, et maintenant on se retrouve dans une situation étrange et irréelle. Je ne la connais même pas. Vous le croyez vous ? ». Mais comme nous sommes à Poudlard je me contente, une fois n’est pas coutume, d’une question bête ».


-Tu savais que t’as une clé flottant tout près de ton visage ?

« Super. Des fois je me pose des questions quant à ma place au sein des Gryffondor. Je fuis quand l’adversaire est trop nombreux et je dois horrifier mes camarades de maison par une apparente stupidité. »


-Il est là-bas !


-Tu vas morfler Orwell ! , fit Siegfried Kent, du bout du couloir, un poil hargneux, le nez en sang.

« Bouse de dragon ! Un éclair violet me frôle l’oreille est ricoche dans le couloir derrière Léa et moi ! Je saisis le poignet de la jeune fille et l’entraîne dans la perpendiculaire de nos arrivants. »

-Viens !

« Il nous faut vite trouver une salle où nous cacher un instant. »
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyVen 27 Mar 2009 - 12:28

« Tiens ça faisait longtemps… »

Une bande de Serpentard, rien que que ça ? Léa commençait presque à en perdre l’habitude. Ce devait être la clé, un aimant à Serpentard rien d’autre. En plus, elle se trouvait dans les sous-sols et qui dit sous-sols, dit salle commune des Verts pas loin. Hop fin de l’énigme !
Elle s’en contenterait bien de cette solution, sauf qu’elle savait très bien que ce n’était pas ça.

- Oui, c’est à cause d’elle que je suis là.

Léa attrapa la clé dans sa main, pour l’empêcher de continuer à flotter. Elle sentait une petite force lutter contre son emprise.
A l’autre bout du couloir apparut la bande de Serpentard que fuyait Jacob. Elle se rappela de son prénom, lorsque le vert amoché prononça son nom, non sans une certaine haine. Un sort passa non loin d’eux et le Gryffondor l’entraîna dans sa fuite.

Il a énervé des Serpentard… Léa ne savait pas pourquoi, elle imaginait assez comment, en vue de l’état de l’un d’eux, mais heureusement qu’ils étaient assez énervés pour ne pas réfléchir à viser correctement.
Et voilà comment on se retrouvait à faire son jogging de la journée. Mais Léa n’allait pas parcourir tout le château comme ça, se retourner et riposter, non plus. Elle n’avait pas particulièrement envie de finir dans le collimateur de ceux-là, pour le reste de l’année.

Trouver une salle ? A moins qu’ils ne fussent les derniers des imbéciles, ils fouilleraient celles du périmètre et de l’avis de Léa, ils n’étaient pas prêts à renoncer. Non elle avait une autre idée.

- Par ici, dit-elle en prenant sur la gauche, c’est urgent ! lança-t-elle à un portrait.

Celui-ci pivota très vite, et délivra l’entrée d’une petite pièce d’à peine deux mètres carrés. Ce n’était pas grand, mais assez pour leur permettre de se cacher en attendant que leurs assaillants s’éloignent.

- Ce truc a dû être créé par un éternel persécuté.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Jacob Orwell
Nouvel élève
Jacob Orwell

Nombre de messages : 19
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11709
Date d'inscription : 25/03/2009

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyLun 30 Mar 2009 - 11:06

-Tu m’étonnes…c’est parfait, murmurais-je

« J’ai une vision quasi sacro-sainte des martyrs et des persécutés. La personne qui a aménagé cette planque passe immédiatement au stade de génie dans mon esprit. C’est vraiment petit et sombre. Mais il y a quelque chose de confortable ici, comme un havre où celui qui en a besoin peut trouver le repos ou la tranquillité, le recueillement. Je vois à peine ma camarade. La salle, qui ressemble plutôt à un placard à balai vide, est éclairée par une seule bougie un peu faiblarde. Je n’ose pas agiter ma baguette pour éclairer plus.»

-Je l’ai vu passer par là ! Il est avec quelqu’un !


« Le vacarme de cinq paires de jambes passe devant la toile derrière laquelle nous nous abritions. Je n'ai pas eu le temps de voir ce qu'elle représentait mais elle semblait être parfaitement anodine, qu'on ne remarque pas, parfaite. Ensuite, le silence, pendant quelques instants avant que je me remette à murmurer. »

-Je crois qu’ils sont partis. Je ne connaissais pas cette cachette. C’est cool… enfin je veux dire merci. Sinon j’y serais passé alors merci !

« Je souris à Léa mais je ne sais pas si elle l’a vu dans la pénombre. Elle sent assez bon, contrairement à moi et ma course effrénée. Je me demande où ses trolls sont partis. Évidemment je ne pourrais pas les fuir éternellement et je compte bien les affronter d'ici peu, mais je préfère que leur colère soit retombée et qu'ils fassent ça par vengeance, avec moins de conviction peut-être et plus de cruauté serpentine. Ma curiosité prend le dessus finalement. »

-C’est quoi cette cl…aïe !


« En plein dans l’œil, la clé magique. »
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyLun 30 Mar 2009 - 17:42

En fait, c’était toujours toute une histoire de découvrir ce genre d’endroit. Souvent le hasard, celui qui faisait si bien les choses, y était pour beaucoup.
Elle lisait une lettre de sa mère lorsqu’elle était passée devant le tableau, s’exclamant à voix haute. Elle avait alors été surprise de le voir pivoter, ça lui avait pris environ trente bonnes minutes avant de comprendre qu’il y avait un mot de passe et qu’elle l’avait prononcé à voix haute sans le vouloir. Jusqu’à aujourd’hui, elle ne s’était pas servie de cet endroit. En même temps, il fallait en avoir l’occasion…

Les Serpentard dépassèrent la toile, qui comme Jacob, ne connaissaient heureusement pas la cachette. Ils étaient partis, mais pour combien de temps ?

- Oh, ce n’est rien ! On peut bien s’entraider entre Gryffondor.

Léa se détendit en oubliant même jusqu’à la présence de la clé, raison pour laquelle, elle était descendue jusqu’ici.

- Oups, désolée !


La clé… Que lui dire ? « Et bien, en fait c’est une clé qui ouvre un arbre dans la forêt interdite, tout simplement ! » Non, elle allait essayer de faire moins direct, pour qu’il évite de la dénoncer à Sainte Mangouste. Mais en même temps, il n’y avait pas trente-six manières de le dire.

- Je l’ai trouvée dans la forêt interdite, il y a de cela deux ans, et… Disons qu’il m’est arrivé pas mal de trucs assez dingues avec et léviter dans les sous-sols est sa dernière trouvaille. Je cherche à savoir pourquoi.

Oui c’était simple, pas trop farfelu, acceptable quoi. Bon, il était vrai qu’on ne trouvait pas tous les jours des clés dans la forêt interdite, qui un beau jour leur prenaient l’envie de léviter dans les sous-sols de Poudlard, peut-être aurait-il fallu quand même développer un peu plus sur cette histoire de clé…
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Jacob Orwell
Nouvel élève
Jacob Orwell

Nombre de messages : 19
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11709
Date d'inscription : 25/03/2009

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyLun 30 Mar 2009 - 21:31

« Quelle histoire étrange ! Je ne sais pas si les enfants nés de parents sorciers ressentent la même chose, mais pour les né-moldus comme moi, les merveilles magiques le restent, merveilleuses, mystérieuses. Avant ses quelques secondes, je n’avais jamais entendu parler de clé trouvé dans la Forêt Interdite et flottant dans les airs sans raisons.
L’histoire m’intrigue et sans raison apparente je pense à un gnome de jardin habillé en clown. Vraiment rien à voir. Elle m’évoque une ballerine russe. »


-C’est…intéressant ! T’es allée seule dans la Forêt Interdite?


« Je ne dis pas que j’ai quasi jamais mis les pieds dans la forêt interdite. En tout j’y étais deux fois. En retenue. De nuit. Ça m’a convaincu de ne jamais y retourner, de jour comme de nuit, de moi-même. Je suis quasi-convaincu que ça grouille d’Inféri et de mauvais sorciers. Je crois que rien que d’y penser j’ai des frissons.

Elle cherche à savoir pourquoi et c’est là que ça devient passionnant ! Je refuse de partir sans savoir maintenant ! C’est sûrement mon côté Serdaigle. »


-On se connaît à peine mais si tu tiens à découvrir ce que fait cette clé, je t’offre mon aide si tu en as besoin ! Après tout tu m’as…euh sauvé, et comme tu l’as dit toi-même. On peut bien s’entraider entre Gryffondor !

« Et c’est là que je regarderais à nouveau la caméra, qui en l’occurrence serait fixé au plafond, offrant une vue plongeante sur Léa et moi, en disant : « Oui Jacob, c’est une bonne idée. Pour l’instant. Et c’est cool d’aider ses camarades. Oui c’est génial. Un bon moyen de découvrir de nouvelle chose en s’attirant des embouses ! » Je pense que lors de mes vacances scolaires en pays moldu, je regarde un peu trop de séries télévisées. »

-Tu l’as trouvé juste comme ça dans la Forêt Interdite ? C’est assez étrange !
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyMar 31 Mar 2009 - 13:01

- Oui, contre mon gré… Disons que j’ai fait une crise de somnambulisme, j’aurais pu me retrouver n’importe où, mais même inconsciente je me fourre dans les pires ennuis. Et je n’étais pas seule…

Ça aurait pu être n’importe qui, mais il avait fallu que ça soit Lui. Lui, forêt interdite, la nuit… un mélange assez détonant.
Jacob lui proposait son aide. Et bien, on pouvait constater qu’il n’était pas Gryffondor pour rien.

« Est-ce qu’il réalise dans quoi il s’embarque ? »

- Oui, pourquoi pas ? On n’est jamais trop de deux…

«… Surtout pour ce genre de truc. »

Il la relança sur la clé et elle resta un instant silencieuse pour réfléchir. Bah maintenant qu’on en était là…

- Hum… pas vraiment juste comme ça… Et étrange ? Oui tu peux le dire, ça l’était…

De nouveau, elle ne dit plus rien, puis sans prévenir, elle déballa son histoire abracadabrante dans les grandes lignes. Quand elle était lancée dans ce genre de récit, valait mieux ne pas l'arrêter.

- Ok… En fait, j’ai trouvé cette clé en me noyant dans une rivière remplie de macchabées d’animaux, tu vas te dire que c’est déjà pas mal mais c’est pas fini. T’as déjà vu des portes dans des arbres ou des serrures dans les branches ? Ben c’est pour ça qu’il y avait une clé. Je te passe l’épisode où je me suis empoisonnée volontairement pour récupérer une autre clé, et je te passe aussi le retour à travers la forêt interdite aidée de visions floues.


« J’étais crédible là ? »

- Tu as toujours envie de m’aider ?

« Au moins, il ne pourra pas dire que je ne l'avais pas prévenu... »
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Jacob Orwell
Nouvel élève
Jacob Orwell

Nombre de messages : 19
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11709
Date d'inscription : 25/03/2009

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyMar 31 Mar 2009 - 21:49

« T’inquiètes pas Jacob. C’est juste un peu étrange. Bon, carrément bizarre et pas mal glauque ! Mais faut être ouvert d’esprit, être zen. Un Gryffondor n’a qu’une parole de toute façon. La tolérance et l’entraide !

Voilà c’est ça la clé. Tout le monde mérite un peu de tolérance et d’entraide ! Même Siegfried Kent le Serpenta… en fait non pas lui ! Mais Léa Baldwin si ! C’est ta camarade et elle a l’air d’avoir été ballotté par tous ses évènements.

Et puis ce genre de truc peut arriver à n’importe qui !
Peut être que les cours d’eau remplis de dépouilles animales, j’imagine des ratons laveurs et des élans, les yeux en croix, cartoonesques, flottant dans l’eau, les arbres-serrures, j’imagine le Saule Cogneur entouré de chaînes gigantesques et rouillées fermées par un cadenas géant, et les empoisonnements volontaires, j’imagine une sacrifiée antique boire une goulée de venin d’aspic et tomber raide morte avec un petit couic, peut-être que tout ça, ça arrive et que c’est normal pour les sorciers pur souche. Oublies pas Jacob que t’es né-moldu et ta vision du monde en est à jamais marquée. »


-Pour qui tu me prends ? Bien sûr que j’ai toujours envie de t’aider ! Encore plus même ! Entre les visions et les bestioles crevées mon cœur balance !


« Sourire. »

-J’espère juste que cette clé nous enverra vers des choses un peu moins trash que tout ce que tu as déjà vécu ! C’est incroyable !


« Une foule de questions me viennent en tête quant à son histoire mais peut-être que ça le gênerait d’en parler, normal. Un empoisonnement volontaire ! Je pense que ça plairait à Marlène comme histoire ! Mais il serait peut être mieux de nous intéresser au mystère immédiat : la clé ! J’oriente donc la conversation en ce sens. »


- Tu penses donc que ça se passe dans les sous-sols ? Une petite idée ? Les entrailles du château sont assez grandes ! Je pense qu’on peut sortir en toute sécurité maintenant…enfin… si y a pas de sorts funestes qui nous attendent au bout de cette clé.
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyMer 1 Avr 2009 - 14:32

Pour le coup c’est à Léa d’être étonnée. Elle vient de lui sortir que cette clé lui a valu plus d’ennuis en une nuit que certains en ont en un an voire plus, et ça ne semble pas du tout le déranger. Elle a peut-être parlé trop vite, il n’a pas eu le temps de tout saisir… Ou alors il a déjà vu pire, et son histoire à elle devait ressembler à une promenade de santé…

- Euh… d’accord.


Après tout, les circonstances étaient différentes de la dernière fois. D’abord, elle était ici de son plein gré, la scène ne se déroulait plus dans la forêt interdite, et à moins que les marmottes aient élu domicile dans les sous-sols de Poudlard, il ne devrait pas y avoir de surprises du même genre. Néanmoins, venant de la part de cette clé, elle ne s’attendait pas non plus à une visite touristique des profondeurs du château.

- Eh bien, je suis déjà mentalement préparée au pire, mais en effet j’espère ne pas avoir à manger une tarte moisie pour trouver ses copines,
fit-elle en désignant la clé.

En fait, elle commençait à prendre l’habitude des situations étranges. Entre un voyage dans le passé, un séjour en Grèce à faire amie-amie avec une divinité ourse, sans oublier un petit tour au pays des rêves à l’aide d’une potion, elle avait eu le temps de se familiariser, si bien que le calme, la tranquillité en devenaient parfois pesants.

- Oui les sous-sols, elle ne lévite nulle part ailleurs… Quant à une idée, pour le moment je me contente de la suivre.

En prononçant ces mots, elle sentit que c’était vraiment étrange. Genre, si ses amies lui demandaient ce qu’elle avait fait de son après-midi, elle se voyait bien répondre. « Ben au lieu de faire le devoir d’histoire, j’ai laissé ma clé me promener à travers les sous-sols, c’était sympa… »

- Je ne pense pas que ce soit son but de nous tuer, sinon je serais déjà six pieds sous terre depuis la dernière fois où j’ai eu à m’en servir.


« De mieux en mieux, maintenant je sors que la clé a un but, dans pas longtemps, elle nous fera la conversation… »

Léa poussa le portrait pour qu’il pivote à nouveau et sortit, la clé prenait déjà une nouvelle direction.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Jacob Orwell
Nouvel élève
Jacob Orwell

Nombre de messages : 19
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11709
Date d'inscription : 25/03/2009

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptySam 4 Avr 2009 - 20:31

- Je ne pense pas que ce soit son but de nous tuer, sinon je serais déjà six pieds sous terre depuis la dernière fois où j’ai eu à m’en servir.

« En disant ça, Léa passe devant moi. Je me raidis. « Je ne pense pas que son but soit de nous tuer ». Pivotement vers la caméra, par-dessus mon épaule : « Moi non plus je ne pensais pas que c’était une éventualité avant que tu ne le dises. Est-ce que c’est…possible ? Oublies pas Jacob, Gryffondor n’a qu’une parole. Et c’est pour ça que souvent le silence est d’or ! »

De toute façon je ne reculerais pas, pas question. Et si Léa pense que c’est bon du côté de la clé, vaut mieux pas s’en faire, y aura assez d’embûches sur notre route comme ça. Je la suis, enjambe le rebord du tableau, qui se referme doucement derrière moi, avec un petit toussotement courtois. Je me mets au même niveau que ma camarade.
Pendant quelques minutes nous ne parlons pas, nous contentons de marcher, de suivre la clé. J’observe d’un œil incertain le tube rectangulaire glauque qui nous sert de couloir. C’est humide, frais et vaguement verdâtre sur les murs et au plafond. Vraiment parfait. Parfait pour les Serpents. J’aime la chaleur, l’air libre, les foules qui nous écrasent à n’importe quel concert moldu. Dans une moindre mesure, j’aime les poivrons farcis, même ça n’a rien à faire ici. Je n’aime pas ce couloir sombre. Sûrement encore dû à mon traumatisme Inféris.

Je sors ma baguette. Juste au cas où. Je jette quelques coups d’œil à Léa et elle ne semble pas déstabilisée. Nous arrivons à un escalier en colimaçon…qui descends. Dire que je pensais être arrivé au plus bas de Poudlard. Surprise surprise.

Les marches glissent, de l’eau goutte sur nos têtes, alors que je la prends dans l’escalier, la tête. Un coup d’œil au plafond. De véritables filets de vases passent entre les blocs de pierre. J’ai le sentiment désagréable d’être sous le Lac. Ou dans un bouquin de Lovecraft. Un exemplaire bien vieux qui sent la poussière et qui est piqueté de moisissures vertes. Tout n’est éclairé que par des vieux bouts de chandelles, presque mortes. Rusard ne doit pas venir ici toutes les semaines.

Nous arrivons dans une sorte de salle ronde, trois ouvertures dans les murs nous donnent autant de choix de couloirs à prendre. »



-On prend lequel ?


« Je ne sais pas si je parle à Léa ou à la clé. Bon sang Jacob serais-ce de la peur que tu ressens ? Pour l’instant, je préfère ne pas trop parler. Ça doit être psychologique mais une tension s’est installé en même temps que nous descendions l’escalier.»
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyDim 5 Avr 2009 - 21:39

La clé continuait de les entraîner. Le décor devenait glauque, mais Léa était tellement préparée à ce genre de choses, que ça ne l’inquiétait pas. S’il en avait été autrement, là, à la rigueur, ça l’aurait tracassée. Ce qui était sûrement très illogique mais bon.
Jacob avait sortit sa baguette et elle se demandait si elle devait en faire autant. La sienne était dans son sac, elle y glissa la main et sentit le bois au bout de ses doigts. Voilà encore autre chose qui changeait de la dernière fois, cette fois-ci elle avait sa baguette.

Ils empruntèrent un escalier, tout ça dans un silence qui devenait pesant. Il allait falloir retenir le parcours qu’ils prenaient, parce que ce serait bête de se perdre sur le chemin du retour. Léa avait un sens de l’orientation qui n’était absolument pas fiable. Il fallait espérer que Jacob était plus doué qu’elle. En effet, elle pensait déjà au retour ne songeant pas une seule seconde au fait qu’ils pourraient ne pas revenir. Ce n’était pas de l’insouciance, juste un pressentiment.

Un nouveau choix s’imposait. La clé allait de gauche à droite et inversement, s’arrêtant quelques instants devant chaque issue. Elle semblait hésiter sur la direction à prendre. En réponse à son camarade, Léa haussa les épaules. Puis la vitesse de la clé augmenta, et sans prévenir s’arrêta net devant le couloir de droite.

- Bon ben droite alors !


Ils s’engagèrent dans la voie, puis histoire de rompre le silence, Léa reprit la parole sur le premier sujet qui lui venait à l’esprit.

- Il t’est déjà arrivé une situation semblable à celle-ci ?


« Ou bien c’est juste moi qui attire les histoires sinistres ? »


Le décor ne changeait guère, mais il se retrouvèrent assez vite dans une impasse. Un mur de pierre leur barrait la route et pourtant la clé continuait d’avancer. Si Léa la suivait, la clé buterait contre le mur. Il y avait sûrement un truc.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Jacob Orwell
Nouvel élève
Jacob Orwell

Nombre de messages : 19
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11709
Date d'inscription : 25/03/2009

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyMar 7 Avr 2009 - 11:34

« Cul-de-sac. J’entends la clé tinter en cognant contre le mur. Elle semble vouloir continuer cette clé et je commence à être irrité. Guidés par un objet. Même magique c’est absurde ! »

-Jamais. Je ne sais pas si tu vas me croire mais j’utilise très peu la magie en-dehors des cours. On m’a élevé à la moldu, j’essaye de le rester le plus possible… même si je me voile un peu la face.

« Sourire. Utilisation de baguette. Lumos et observation de la paroi. La pierre présente des reliefs étranges, des courbes, des angles, peu naturels. Nous reculons de quelques pas : des motifs sculptés mais très usés, impossible de voir tout le travail, une grande partie est tombé en poussière depuis des années, des siècles peut-être. On a dû atterrir dans les couloirs les moins entretenues de Poudlard.

Je me concentre sur ce que les bas-reliefs représentent. Je distingue des courbes pouvant être un serpent, ou une corde peut-être. Un personnage, sûrement un sorcier, vu la manière dont il tend son bras, bien que le visage et sa baguette aient disparu. Quelques arbres peut-être, une route ou un cours d’eau. Et au centre, juste là où la clé de Léa tapote, une tige, encadrée de son anneau et de sa penne. »


-Sans mauvais jeu de mots, voilà la clé de l’énigme. Je vais essayer quelque chose de tout bête, peux-tu un peu reculer Léa ? Alohomora !

«Le sort ne semble pas marcher. Pendant quelques secondes il ne se passe rien. Puis un raclement sourd se fait entendre. Les pierres se déplacent d’elles-mêmes, se réorganisent. Un trou se forme dans le mur, pas très grand. Un rectangle d’un mètre sur cinquante centimètres. Qui ouvrent vers les ténébres. Une odeur fétide et tiède s’en échappe. Peu encourageante. On ne peut rien voir de l’extérieur, aucune bougie, ni éclairage dedans. Si on veut y rentrer il faut se hisser par la petite ouverture, qui est au milieu parfait du mur. »

-Et bien, on va devoir prouver notre courage et notre valeur de Gryffondor. Je ne te ferais pas la muflerie de te laisser passer devant dans les ténèbres. Rendez-vous de l’autre coté.

« Le rebord de la pierre est humide et avant de tenter le passage, j’essaye de voir un peu à l’intérieur. Je ne vois rien, ne sens que l’odeur de décomposition et d’humidité. Haut les cœurs ! La tête en première, Lumos à la main. Je disparais dans la nuit. Maudite clé !
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyMer 8 Avr 2009 - 10:53

Elle le croyait. Elle-même ne sortait pas sa baguette à chaque fois qu’elle faisait quelque chose, mais il s’avérait que c’était tout de même très utile.
Elle esquissa un sourire en coin lorsqu’il illumina le mur de pierres à l’aide de la magie bien sûr. Il s’agissait plus d’une fresque bien qu’elle fût en piteux état. Léa glissait ses doigts sur les motifs, lorsque Jacob lui déclara avoir trouvé la solution. Elle se décala, suspicieuse.

« Je ne dis rien. Si je dis quelque chose, j’aurais encore perdu une occasion de me taire… »

Elle avait envie de dire que ça paraissait trop simple pour être ça. Et lorsqu’un passage se fit, elle était ravie d’avoir gardé le silence. Elle effaça son sourire, en se rappelant que ce genre de situation n’était pas censé être une partie de plaisir, quoiqu’en fait, tout dépendait des points de vue. Elle n’avait pas peur, et cela dès le début. Sans doute avait-elle eut son quota de peur pour l’année, que désormais cela devenait une banalité. Ça reviendrait. Ça revenait toujours ces choses-là.

Il décida de passer devant. Léa sortit sa baguette pour le coup et l’alluma, attendant que la place soit libre pour se hisser. Elle se glissa par l’ouverture, rampa un moment, puis redescendit tant bien que mal de l’autre côté sur un sol assez glissant. Des filets de vase pendouillaient çà et là sur les murs, le sol luisait dans les tons vert noir et un rideau d’algues semblaient protéger la seule autre ouverture de la pièce.

- Bienvenue dans l’antre de Médusa, on dirait…


Léa se déplaça hésitante, dérapa et se rattrapa à une prise du mur entre les pierres. Lumière aveuglante.

Et même décor, la végétation en moins et la pièce un peu plus lumineuse. A l’instar de nous, une fille descend de la petite ouverture, elle court et disparaît par l’autre issue.
L’image saute. La fille est en train de graver son nom dans la pierre avec sa baguette, dans cette même pièce.


Retour dans le présent. La jeune Gryffondor était à terre, encore un peu secouée. Décidément, elle ne s’habituerait jamais à ça. Dommage qu’on ne fournissait pas le mode d’emploi avec ce genre de choses.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Jacob Orwell
Nouvel élève
Jacob Orwell

Nombre de messages : 19
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11709
Date d'inscription : 25/03/2009

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyMer 8 Avr 2009 - 15:15

« Quand je touche l’autre côté, dans l’obscurité, ma baguette illuminée jette un bref éclat sur ce qui m’entoure. Le sol, en dalles bien moins taillées que les autres du château, des aspérités partout qui a la lumière franche, me semble tranchantes. Des flaques par endroit, qui semblent profondes, remplies d’une eau d’un noir verdâtre. Les murs, suintant de la même viscosité végétale, des chandeliers muraux rouillés, enfoncés dans la pierre. Un rideau d’algues moribondes, des membres pendants, cache la seule ouverture de la pièce. Et derrière ? Quoi ?...Qui ?
Ma camarade me rejoint. »


- Bienvenue dans l’antre de Médusa, on dirait…

« Elle observe la pièce puis dérape, se rattrape et avant que je puisse lui rattraper le bras, elle est par terre. Assise le dos à la paroi. »

-Léa ça va ? Ça va?

« Elle ne répond pas. Sa baguette s’est éteinte. Sa main est toute près d’une des flaques d’eau si noires. J’éclaire la jeune fille pour voir si elle s’est blessée. Ses yeux sont grands ouverts et malgré moi je recule d’un pas. La clé flotte toujours autour de son cou. Son regard ne scille pas, fixé sur moi sans me voir. Ses lèvres remuent légèrement. J’ai peur. Je vois ses doigts jouer dans l’eau ténébreuse, comme caressant une créature abyssale revenue à la surface. Elle est comme possédée. J’ai peur parce que je ne peux rien faire, rien maîtriser et je pense que je préfèrerais affronter une dizaine d’Inféris plutôt que ça. »

-Léa?

« Et sans que j’en sois responsable, après quelques instants, ses yeux se brouillent, ses paupières battent, et une lumière réapparaît dans ses yeux. Consciente à nouveau. »

-Léa ça va ? Qu’est ce qu’il s’est passé ? Tu es tombée puis tu…tu… c’était étrange !

« Je ne trouve pas mes mots. Je déteste ça et je me sens soudain en colère. Une terrible colère d’avoir été impuissant. De ne pas comprendre. Je ne me rends pas compte à quel point je suis changeant car déjà je souris et tends la main à ma camarade. »
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14583
Date d'inscription : 10/08/2006

La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... EmptyMer 8 Avr 2009 - 20:03

Léa fronça légèrement les sourcils. Ses visions avaient le désavantage de lui faire réintégrer la réalité trop brutalement, c’était même étonnant qu’elle n’attrape pas de migraines. En tout cas Jacob avait l’air aussi ébranlé qu’elle, voire plus. Elle ne s’était jamais rendu compte que ça pouvait être étrange comme il le disait. Elle avait juste l’impression de revivre un souvenir qui ne lui appartenait pas, comme dans un rêve mais plus réel. Elle était le témoin d’un événement passé. Mais pour lui, qui l’avait vu s’effondrer, puis rester absente quelques instants, sans doute que ça devait paraître bizarre.

- Oui, ça va.

« Avec moi, il n’a pas fini de demander si ça va… »


Elle prit la main qu’il lui tendit et se releva. Puis elle se tourna vers le mur et repoussa les filets de vase. Sur la pierre, à laquelle elle avait tenté de se rattraper, un nom. « Erin »

- Quelqu’un est venu ici, il y a longtemps, et elle a gravé son nom juste là.


Dans quelques instants, il va lui demander comment elle sait ça. C’est évident. Alors normalement, elle devrait se mordre le bas de lèvre, baisser la tête, être gênée, hésitante. Sauf qu’il a déjà avalé le morceau de l’histoire de la clé, alors ça à côté, ça va passer comme une lettre par hibou.

- Je t’ai parlé de visions au début, c’était les miennes. C’est ce qui s’est passé à l’instant, j’ai vu un fragment du passé. Et désolée que ça t’ait un peu surpris, ça ne prévient jamais.


Avec tout ce qu’elle lui balançait comme informations, il allait faire une indigestion. Il allait peut-être même finir par regretter d’avoir fui les Serpentard par les sous-sols.
Elle ne savait pas encore à quoi, ce qu’elle avait vu, allait servir. Elle ramassa sa baguette au sol et interrogea Jacob.

- Tu as eu le temps de voir ce qu’il y avait à côté ?
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Contenu sponsorisé




La clé... Empty
MessageSujet: Re: La clé...   La clé... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La clé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Sous-Sols et Cachots-
Sauter vers: