Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le nombril du monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyVen 22 Fév 2008 - 23:48

Eden avançait sans trop savoir où elle allait. Bousculant les élèves sur son passage, la demoiselle se retrouva bien vite dans le Grand Hall, sans avoir la moindre idée de ce qu’elle allait faire ensuite.
Matinée éprouvante. Rien d’autre à ajouter, cela suffisait.
Etrangement au milieu du brouhaha des conversations, elle percevait deux sons, bien distincts et semblant ne faire qu’un à la fois.
Ses bottes, sur le sol froid, résonnaient au son de ses pas. Et derrière, plus sourds, plus profond, battait son cœur, à l’unisson du rythme de ses pas.

Une sensation de malaise s’était emparée d’elle après le cours de potions. Elle détestait les espaces clos. Elle ne supportait pas d’y rester trop longtemps.

L’ai hagard elle attendait que cela passe, que l’air parvienne à nouveau à ses poumons. Cramponnée à son sac, bien trop lourd pour ses frêles épaules, la Rouge et or grimaçait. Cela lui reprenait. Sensation d’étouffer, de chaleur, et des cris. Dans sa tête.
Au début elle s’était crue folle. Après tout un passé dérangeant peut parfois vous détraquer un peu la tête. Pourquoi pas elle. Puis elle avait compris. Le cerveau fait son propre ménage, ce qu’il ne peut supporter il se charge de l’effacer. Malheureusement, ou encore, heureusement pour la curiosité de la demoiselle, certains souvenirs sont tenaces et ne se laissent pas aisément écarter de leur but. Rappeler.
Cette bribe de scène, Eden la revoyait souvent. De plus en plus souvent. Certainement due à cette satanée coupure de journal. Elle aurait mieux fait de la jeter celle là, voire de l’avaler.
Elle n’avait pas encore les images, mais le son et les sensations étaient bien là. C’était ce soir là que tout avait changé et elle était persuadée qu’il y avait dans tout cela, un élément important à percevoir. Lorsqu’elle l’aurait saisi, elle se débarrasserait du souvenir. Pas la peine de se torturer non plus.

Sa respiration se fit plus facile, et Eden recommença à prendre conscience de ce qui l’entourait. Elle était bien au milieu de la grande salle, plantée comme une potiche, agrippée à son sac qui faisait triste mine après 5 années de dur labeur.
La rouge et or risqua un rapide regard circulaire, guettant les regards moqueurs qui oseraient s’en prendre à elle. Elle releva le menton en air de défi. Celui qui oserait tâterait de son audace, elle n’était pas d’humeur à jouer trop longtemps.

A force de tirer dessus, il arriva ce qui devait arriver. Etrange comme bien souvent la fatalité vous rattrape. La demoiselle qui avait décidé de ne pas se faire remarquer fut victime d’une infime machination venant de… la lanière de son sac. C’est à ce moment et en ce lieu qu’elle décida de mettre fin à sa vie dans un sinistre craquement qui sembla retentir dans tout le hall.

Evidemment, dans ce genre de situation, on a légèrement tendance à tout exagérer.


Merde…

Le sac s’effondra à terre, blessé dans son orgueil de faiblir devant tant de monde, et déversa son flot d’affaires sur le sol. Des livres, des plumes, des parchemins et autres babioles complètement inutiles qui n’avaient rien à faire dans un sac de cours.
La prochaine fois, elle trierait.
Eden ferma les yeux un instant, prête à se réveiller dans son lit. Mais non, le cauchemar était bien réel et cette journée s’annonçait sous un karma plutôt … délicat ! Voire même difficile.

Soupirant, la demoiselle s’accroupie prestement, et entreprit de rassembler ses affaires pour les réunir en un petit tas qu’elle trainerait jusqu’à la Salle Commune. Bien sûr, elle aurait pu réparer sa lanière d’un petit geste sec du poignet, prolongé esthétiquement par sa baguette. Mais la vie lui avait apprit à prendre les choses comme elles venaient.
Ce sac devait lâcher ? Soit.
Il aurait pu choisir son lieu et son moment avec un peu plus de tact pour sa propriétaire. Mais peu importe. C’était la fin pour lui. De toute façon, elle n’y tenait pas tant que ça.

Penchée sur ses affaires, la demoiselle essayait de ne pas se faire emporter une main par le flot de trop nombreuses jambes chaussées de trop grandes chaussures qui s’agitaient en tout sens autour d’elle…
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptySam 1 Mar 2008 - 12:10

Léa était sortie du cours de potion à la suite d’Eden. Elle tenait encore à la main les notes qu’elle avait prises durant l’heure. Des paragraphes distincts, rédigés d’une écriture claire et ronde se succédaient, parfois entrecoupés d’un schéma explicatif. Léa aimait que tout soit clair et détestait devoir déchiffrer des immondes pâtés d’écriture qui souvent se mélangeaient dans les lignes du dessous. Le coin du parchemin était orné de petites étoiles, une marque qu’elle n’avait pu s’empêcher de mettre lorsque quelqu’un essayait de répondre à l’une des nombreuses questions du prof.

La jeune Gryffondor allait là où ses pieds l’emmenaient, elle suivait Eden sans s’en rendre compte, toujours absorbée par ses notes. On aurait pu croire qu’elle prenait de l’avance à réviser, mais pas du tout. En fait quelque chose clochait dans ses notes, il devait sûrement lui manquer un bout de phrase. Pas si attentive que ça finalement… elle rangea le parchemin dans son sac et poursuivit son chemin. Elle chercherait plus tard le problème de ses notes.

Ses yeux se posèrent alors sur la chevelure châtain d’Eden à cinq pas devant elle. Eden, Léa la connaissait bien sûr, enfin… Elle savait que comme elle, Eden était à Gryffondor et que toutes deux partageaient le même dortoir dans la tour, puisqu’elles étaient en même année. Elles étaient moins d’une dizaine de filles à partager ce même dortoir en cinquième année. Elles se connaissaient toutes de noms et par quelques petites habitudes et dans l’ensemble elles s’entendait toutes plutôt bien. Léa n’échangeait pas beaucoup avec ses camarades, juste quelques banalités par-ci, par-là.

Rares étaient les vrais amies, disait-on. La solitude ne dérangeait pas Léa, étant donné qu’elle était fille unique, mais cela ne l’empêchait pas d’être très sociable et d’engager la conversation assez facilement. Eden, en revanche était quelqu’un de vraiment solitaire, elle ne s’attachait pas facilement aux gens et ne faisait vraiment pas partie de celles qui racontaient leur vie tous les soirs à qui voulait l’entendre.

Les deux jeunes filles étaient parvenues jusqu’au grand hall. Léa changea de direction pour rejoindre la grande salle, mais un craquement sec retentit et attira son attention. Le sac d’Eden se vidait au sol, révélant un bon nombre d’affaires. Pas de chance, ce n’était pas son jour on dirait. Déjà en cours de potion, elle ne semblait pas à son aise. Instinctivement Léa se dirigea vers Eden pour lui prêter main forte, non par pitié mais par sympathie pour la Gryffondor.

- Un coup de main, Eden ?
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptySam 1 Mar 2008 - 17:58

C’est fou comme les gens pouvaient avoir tendance à ne pas regarder où ils mettent les pieds. Elle en aurait volontiers écharpé un ou deux si elle n’avait pas eu plus urgent à faire.
Penchée sur ses livres répandus au sol, elle entendit une voix familière demander :


- Un coup de main, Eden ?


Léa Baldwin, Gryffondor, 5 ème année. Une fille discrète et sympa dont le grand cœur n’avait d’égal que sa douceur et sa passion du chocolat. Eden partageait son dortoir avec d’autres filles. Elle avait l’air de bien s’entendre avec les autres, mais tout comme Eden, elle était relativement discrète sur sa propre vie. Pas comme certaines qui racontaient leur moindre cassage d’ongle en détail. Des filles qu’elle connaissait depuis 5 ans maintenant…et dont elle ne savait rien d’important finalement.

Eden leva ses grands yeux gris vers elle… et chassa d’un revers de main les quelques mèches qui la gênaient pour voir.


- Merci, mais non ça va, pas besoin d’aide.


Ce qu’elle détestait par-dessus tout, c’était avoir besoin d’aide.
Soit, en l’occurrence, il aurait été intéressant de mettre cette satanée fierté de côté et accepter un coup de main. Ça ne l’aurait pas tué après tout.
Léa avait vraiment l’air de proposer une aide totalement désintéressée et dépourvue de pitié. Alors pourquoi ce refus… ?
Parce que chaque jour au quotidien la demoiselle se forçait à n’avoir besoin de personne. On l’avait déjà abandonnée… et ce plusieurs fois. Ça recommencerait encore et encore. Parents, amis, tout le monde est susceptible de nous lâcher un jour. Alors autant s’habituer dés le départ à leur absence et ne faire les choses que par soi même.

*En même temps ma grande, ramasser des livres, tout le monde sait que tu peux le faire. Un petit coup de main dans ce genre de situation ce n’est pas la mort. Tu es une nouille Sanders. *

Sentant qu’elle avait sans doute été un peu brusque, elle leva à nouveau la tête vers Léa et lui sourit. Eden avait un joli sourire, il était dommage qu’elle n’en use que rarement. Et la plupart du temps elle utilisait ce sourire en vue de séduire la gente masculine. Il éclairait pourtant son visage d’ange si joliment qu’il était fort dommage de ne pas le garder au quotidien.


- Excuse moi, c’est juste que… ça va je m’en sors.


Elle fini de ramasser prestement ses affaires et se releva brusquement, espérant que Léa ne tenterait pas de l’aider. Elle s’en voulait mortellement de se mettre toute seule en position de faiblesse. Elle qui faisait attention à tout ce qu’elle pouvait dire ou faire, ne laissant transparaître qu’une folle confiance en elle terriblement surprenante pour son jeune âge.

A quatre pattes dans le Hall….la classe !

Les bras chargés de tout son barda, Eden sentait bien que malgré sa force elle allait finir par lâcher toutes ses affaires. Elle grimaça un peu et se promit de faire un tri sélectif dés ce soir, des choses qui seraient autorisées à rester dans son sac de classe. Les autres, poubelle !
Elle posa à nouveau son regard sur Léa, elle aussi était au cours de potions l’instant d’avant. En début de cours Eden avait pu constater qu’elle prenait beaucoup de notes. Elle-même avait rapidement décroché. L’atmosphère des cachots avait été difficile à supporter ce jour là. Ça irait mieux demain.
En attendant le cours lui était passé bien au dessus de la tête.
Usuellement Eden n’était pas mauvaise élève. Elle n’avait pas vraiment eu à forcer pour passer ses examens. A part une ou deux matières qui méritaient qu’elle s’y penche plus particulièrement dessus, elle devait avouer qu’elle se la coulait douce. Elle était vive d’esprit, enregistrait vite les choses et avait une facilité en ce qui concernait l’improvisation des réponses encore méconnues. A l’oral, plutôt simple, elle embobinait le jury de par son aisance à s’exprimer.
Comme quoi finalement, il n’avait pas servi à rien son père.


La foule dans le grand Hall commençait à se disperser un peu partout, les élèves avaient du temps libre et en profitait. Il se faisait bien trop rare…
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptySam 1 Mar 2008 - 23:39

Encore un peu ailleurs et pensive, Léa ne perçut pas tout de suite les paroles d'Eden mais se doutait de la réponse. Elle pensait toujours à son maudit bout de phrase qui lui manquait. En réalité, si elle prenait beaucoup de notes, elle ne faisait pas vraiment partie des têtes de classe. C'était plus pour se donner bonne conscience, car au moins si elle échouait quelque part, ce ne serait pas par le manque d'informations, d'ailleurs la plupart du temps, elle ne faisait que les relire entre deux chapitres d'un bon roman.

Oh elle n'était pas la seule à faire ça, d'ailleurs certaines dans leur dortoir ne relisaient même pas leurs affreux pâtés... En même temps Léa les comprenait, pour le peu qu'elles avaient noté ça ne valait pas trop le coup... Enfin bien souvent, on lui demandait ses notes à la dernière minute. La veille, franchement ça ne servait plus à rien... juste à faire travailler sa mémoire de poisson rouge...

Mais ce qui était agréable tout de même, c'était que leur dortoir restait convivial. Elles formaient un groupe plutôt hétérogène, il y en avait une la plus bavarde de toutes, qui bien souvent ne parlait pour ne rien dire de commérages et autres stupidités sans grands intêrets... Il y avait des jours où on avait envie de la bailloner avec ses draps. Il y en avait une maniaque du rangement, c'était bien sympa de faire le rangement du dortoir mais finalement il valait mieux pas, car Léa s'y retrouvait bien mieux dans son bazar. Enfin, elles étaient toutes differentes et de toutes, Eden était sûrement la plus discrète.

Le refus d'Eden, Léa le sentait venir. C'était toujours un peu comme ça, voir systématique. Eden donnait l'impression de ne jamais avoir besoin d'aide et même si cela crevait les yeux, elle acceptait rarement. En fait pour cela, il fallait qu'Eden se retrouve complétement paralysée, la cheville ou le genou tordu, coincée au milieu d'une forêt, pour demander de l'aide. Malgré cela, Léa resta à ses côtés tandis qu'elle ramassait ses derniers livres. Elle ne l'avait pas aidé, même si Eden n'était pas dirait-on quelqu'un de méchant, elle se montrait parfois impulsive et Léa n'avait pas spécialement envie de se la mettre à dos. Bonjour l'ambiance au dortoir après! Quoiqu'elle ne se rappelait plus si Eden était rancunière ou pas.

Sa camarade se reprit peu après. Léa lui répondit par un sourire, elle comprenait un peu. En tout cas, chargée comme elle était maintenant, Léa lui souhaitait bien du plaisir, si elle comptait remonter à la salle commune. Hésitante, La jeune Gryffondor se disait qu'elle ne devrait peut-être pas reformuler sa proposition mais en même temps, la situation devenait grotesque. Elle allait prendre un temps fou pour remonter tout ça. Mais Eden refuserait de toutes manières, et Léa se dit qu'à sa place peut-être aurait-elle été plus raisonnable et aurait accepté. A la rigueur, peut-être même qu'elle aurait poireauté dans le hall, jusqu'à ce que quelqu'un vienne à son secours.

Reellement, elle ne savait pas la raison de ces refus et ne s'était jamais interressée à la chose. C'est vrai ça... Pourquoi Eden refusait toujours l'aide qu'on lui proposait? Pour faire reconnaître à Eden qu'elle avait besoin d'aide peut-être fallait-il ruser...

- Dis, Eden? Pourquoi tu refuses toujours quand on te propose de l'aide? demanda-t-elle sur un ton sérieux et pas le moins du monde agressif.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 2 Mar 2008 - 9:52

Eden ouvrit la bouche sous la surprise et en lâcha ses livres.
Le tout s’effondra une nouvelle fois au pied de la jeune fille qui soupira.
Surprenante la petite Léa. Discrète, l’air de ne se mêler de rien, et l’air de rien, elle mettait le doigt exactement là où ça faisait mal. On pouvait lui accorder le mérite de la franchise, au moins elle ne tournait pas autour du pot pendant quatre heures. Elle n’avait pas froid aux yeux non plus. Les répliques d’Eden lorsqu’on l’agaçait étaient bien connues pour être sanglantes. L’adversaire s’en remettait rarement.
Eden regarda Léa d’un autre œil. Mélange de curiosité et pour un observateur très fin, une pointe de respect. Habituellement, après le premier refus, les gens la classaient dans la catégorie des filles à qui on doit ficher la paix. Et point barre, on l’oubliait. Léa semblait s’intéresser au pourquoi de la chose.

Eden n’aimait pas vraiment parler d’elle. Disons plutôt qu’elle n’en n’avait jamais eu l’occasion puisque c’était un exercice assez difficile pour elle et que passée la première ruade dans les brancards de sa part, les autres n’insistaient pas. Sujet clos.

Jetant un regard sur ses affaires étalées au sol, la demoiselle essayait de reprendre contenance, une fois passée la surprise. Lorsqu’elle releva le visage vers Léa, elle était à nouveau impassible, calme et sure d’elle, avec un léger sourire aux coins des lèvres.


- Je préfère ne pas m’habituer à ce qu’on me vienne en aide. C’est important de savoir s’en sortir seul dans toutes situations. Tu ne crois pas ?


Elle marqua un temps de pause, en détaillant sa camarade. Elle avait l’air tout à fait sérieuse, pas le moins du monde moqueuse, ou même agressive. Juste intéressée par la réponse. Plutôt rare ici sachant qu’habituellement au château, lorsqu’on vous posait une question, peut importait ce que vous répondiez, c’était uniquement dans le but que vous la retourniez à votre camarade, de façon à ce que lui puisse s’exprimer.

Non, là elle avait vraiment l’air intéressée.

*Drôle de fille*… songea Eden.


- J’avoue que là en l’occurrence c’est un peu stupide de ma part. C’est une habitude tu vois… Je veux bien un coup de main si ce n’est pas trop tard.


Elle accrocha une mèche de ses cheveux soyeux derrière son oreille et se pencha une nouvelle fois sur ses affaires. Un des livres était tombé ouvert et les pages étaient un peu cornées. Eden grimaça. Elle aimait beaucoup les livres, cela lui faisait mal au cœur de les abimer.
Au milieu des débris de plume, une coupure de journal moldu. On y voyait la photo d’un homme en costume serrant des mains. Eden la ramassa prestement et la secoua pour se débarrasser de ce qu’elle aurait pu ramasser au sol. Elle la regarda un instant et la plaça bien à l’abri, glissée entre les pages d’un gros livres épais, sur lequel on pouvait lire : Les oiseaux se cachent pour mourir.


- Alors, comment as tu trouvé ce cours de potions?
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 2 Mar 2008 - 11:49

Ha ben là, c’était certain, les livres mettraient encore plus de temps à rejoindre le dortoir, puisque leur propriétaire les avait lâchés. Léa aimait surprendre, ok, mais en lui posant cette question, ce n’était pas vraiment son but, non ici elle voulait juste une simple réponse. Cela lui permettrait de comprendre un peu mieux Eden. Léa avait tendance à croire que pour connaître une personne, il fallait aussi la comprendre, ça allait de pair.
C’est vrai ça, en cinq ans qu’elles se côtoyaient, Léa n’en savait sûrement pas plus qu’au premier jour. Elle connaissait mieux Eva qui appartenait à une maison différente, que toutes les filles de son dortoir.

Finalement, Eden lui répondit et lui demanda par la même occasion son avis. Léa, pas vraiment préparée, réfléchit quelques secondes avant de prendre la parole. Ça lui avait déjà joué des tours de parler sans réfléchir.

- Oui, c’est vrai mais on ne peut pas toujours échapper à une aide extérieure… Et puis souvent ça n’est pas plus mal…On dit d’ailleurs que l’union fait la force ou que deux têtes valent mieux qu’une !

Elle avait terminé sur un ton enjoué, pas vraiment pour convaincre sa camarade ni pour ouvrir le débat, bien que si cela s’avérait le cas, cela ne la dérangerait pas. En réalité, chacun était libre d’avoir son point de vue, Eden lui avait demandé le sien et elle lui avait répondu, point.

Entre temps, Eden accepta son aide et Léa lui répondit avec un grand sourire :

- Il n’est jamais trop tard ! Enfin… pour moi je veux dire.

Léa s’accroupit à ses côtés pour l’aider à ramasser de nouveau ses affaires. Une coupure de journal moldu de par la photo attira son attention. En réalité peut-être ne l’aurait-elle pas remarqué si Eden ne l’avait pas ramassé aussi rapidement. Elle n’avait pas eu le temps de voir de qui il s’agissait, juste une silhouette. Sa camarade de dortoir semblait y accorder une certaine importance. Léa n’osa pas l’interroger dessus, malgré la pointe de curiosité qui la piquait déjà. La dernière fois qu’elle avait aidé quelqu’un à ramasser ses affaires, une situation analogue s’était déjà présentée. La personne avait réagi avec violence mais lui avait finalement répondu, mais Eden n’était pas comme Adel. Elle interrompit ses réflexions.

- Compliqué ! C’est pas trop mon truc la théorie… toi tu n’as pas eu l’air du tout d’apprécier, on dirait, répondit-elle simplement.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 2 Mar 2008 - 13:41

*Deux têtes valent mieux qu’une ? Pas sure d’être d’accord. On fait comment si elles sont toutes deux têtues et pas d’accord ? On perd du temps.*

Eden avait horreur de perdre du temps. Elle aimait que tout soit fait, vite et bien. La plupart du temps elle menait plusieurs choses de front afin d’être certaine d’aller au plus vite.

Bien que tout un chacun sache qu’en faisant deux choses à la fois il arrive qu’on aboutisse ni à l’une, ni à l’autre.

Léa se pencha elle aussi pour l’aider. Eden la remercia d’un sourire. Le ton enjoué de Léa ainsi que son sourire radieux donnait envie de lui répondre. Eden se surprit à garder son sourire alors qu’elle rangeait ses livres.

Donc Léa n’aimait pas plus que ça la théorie… Elle fut surprise par les paroles de la jeune rouge et or. Elle n’avait pas eu l’air d’apprécier ? Ça c’était vu tant que ça ? Elle qui avait eu l’impression d’être discrète pour une fois.

Habituellement elle adorait les potions. Les mélanges les ingrédients, savoir que l’on peut contrôler une personne en lu faisant boire un petit filtre… tout cela l’excitait et la passionnait. Habituellement.
Parce que le problème était les plafonds bas des cachots. Elle avait un peu de mal avec les souterrains. Usuellement elle maîtrisait bien sa peur des espaces clos. Elle avait un sacré contrôle sur elle-même.
Oui mais voilà, elle avait peu dormi la nuit dernière, était particulièrement à fleur de peau aujourd’hui, ce qui pouvait expliquer qu’elle se soit sentie mal pendant le cours.
Trop de chose dans la tête pour se concentrer sur son self contrôle.

Elle avait même hésité à quitté le cours pour aller respirer de l’air frais. Mais franchement voir toutes les têtes se tourner en sa direction pour constater à quel point elle était mal ne l’enchantait guère. Elle savait qu’elle tiendrait, elle avait tenu. Elle était plus forte que la peur, plus forte que la douleur. Le problème c’est que finalement, elle n’avait rien suivi du cours. Elle était même incapable d’en donner le titre. Voila qui n’était pas fameux.
Elle se rattraperait dans la soirée. Elle bouquinerait ça vite fait à la bibliothèque, après s’être renseignée sur le titre de la leçon.
Eden n’était pas très studieuse, elle ne comprenait pas qu’on puisse passer autant de temps sur le même cours. Elle avait la capacité d’assimiler vite, et était assez sélective dans ses révisions. Ce qu’elle savait, elle le savait bien, le reste, et bien elle l’inventait avec un culot assez désarçonnant pour les correcteurs qui se laissaient parfois bluffer. Parfois.
Certaines matières la passionnaient. L’histoire de la magie par exemple. A son entrée à Poudlard elle ne savait rien du monde magique. C’était un sujet qui la tenait constamment en haleine car elle en ignorait la plupart des faits. Elle avait souvent besoin de découvrir des choses nouvelles. Le réchauffé ne l’intéressait pas, elle décrochait rapidement et ouvrait alors un bon roman sous la table.

Dans la salle commune elle avait pu voir que Léa aussi semblait aimer lire. Elle l’avait déjà vu plusieurs fois un bon livre à la main.

Une fois que toutes ses affaires eurent retrouvées leur place dans le sac de la demoiselle, celle-ci le prit à plein bras, ne pouvant plus compter sur feu la lanière.
Elle se redressa. Le Hall était presque désert désormais. Presque, si on ne comptait pas les joueurs de bataille de sorciers dans quelques coins éparses, et les bavards invétérés qui discutaient encore du cours qu’ils venaient de quitter.

Eden planta ses beaux yeux dans ceux de Léa et répondit enfin à sa question :


- Aujourd’hui je n’étais pas au meilleur de ma forme. Mais habituellement j’aime bien les potions. Je trouve que savoir faire tout ça confère un grand pouvoir. Ceci dit, la pratique est très chouette aussi.


Eden désigna son sac d’un petit geste du menton.

- Au fait, merci pour tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 2 Mar 2008 - 19:36

En réalité, si Léa avait remarqué l’attitude d’Eden en cours, c’était qu’elle se trouvait dans son champ de vision. Car quand elle s’ennuyait il n’y avait que deux choses qu’elle faisait. Dessiner des motifs sur ses notes ou observer les autres, car le plafond et les mouches c’est cool un moment mais bon ça lassait. Remarquez que ces deux activités n’apportaient absolument rien de fort bien instructif mais Léa c’était comme ça quand elle s’ennuyait. On lui avait déjà dit que la participation était le meilleur remède contre l’ennui mais elle détestait participer.

Léa finalement, c’était quelqu’un qui avait l’esprit de contradiction. Elle portait généralement le même type de vêtements et le plus souvent la même paire de tennis noire qui allait avec tout, en revanche elle changeait de couleur de débardeur et de parfum tous les jours. Elle avait ses petites habitudes et détestait se perdre dans la routine. Elle changeait d’avis assez régulièrement, disait blanc pour d’un seul coup dire noir, aimait prendre des initiatives sans être tout à fait sûre d’elle. Elle était curieuse mais ne s’intéressait pas aux potins et commérages. Et oui pour elle, regarder les autres pendant qu’elle s’ennuyait en cours faisait passer le temps.

Eden lui expliqua son manque de motivation du matin et Léa acquiesça ses propos. Tiens en parlant de pratique, il lui restait encore le flacon du dernier TP, la fameuse potion qui révélait dans des rêves à interpréter des souvenirs passés. Elle ne l’avait pas utilisé, elle plongea la main dans une de ses poches et ses doigts se resserrèrent sur le verre froid de la fiole. Elle la sortit de son emplacement et la porta à ses yeux, le liquide incolore remplissait totalement le récipient.

Eden avait reprit son sac à la lanière craquée dans ses bras, et s’était redressé. Léa qui avait suivi le mouvement, la fiole toujours à la main, leva un sourcil interrogateur.

- Oh de rien…Mais tu ne comptes pas le réparer ?

Cela surprenait assez Léa, elle qui avait l’habitude de tout garder et de s’attacher à des grigris et souvenirs en tout genre comme la clé glissée sous son débardeur bordeaux. Son sac par exemple, assez coloré lui avait été offert par sa mère pour la rentrée de sa première année. C’était un peu le sac Mary Poppins, il y avait un côté cours et un côté barda en tout genre. Et bien s’il avait craqué, jamais Léa n’aurait pu s’en séparer. Par ailleurs, elle gardait des flacons vides de parfums, tous les cadeaux qu’on lui offrait même s’ils étaient de mauvais goût, des vieux exemplaires du journal de l’école. En fait, Léa n’aimait pas trop jeter. Tout pouvait servir un jour ou l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 2 Mar 2008 - 20:34

Léa venait de sortir une petite fiole contenant un liquide incolore. Eden posa ses yeux sur le liquide qui remuait au rythme des pas de Léa. C’était quoi ce petit machin ? On aurait dit une fiole de TP de potion. En tout cas c’était les mêmes dimensions.

L’un des gros défauts d’Eden (mais pas le seul malheureusement) c’était sa curiosité. Elle était intéressée par tout, tout le temps en chaque lieu. Elle aurait aimé tout savoir. CE qui l’intéressait chez les autres, c’était justement toutes les choses qu’ils ne disaient pas, qu’ils ne montraient pas.
Léa regardait pensivement la petite fiole qu’elle tenait entre les doigts, et Eden mourrait d’envie de lui demander ce qu’elle contenait. Elle se retint cependant, peut être que Léa le dirait d’elle-même.

Elle réalisa alors que Léa lui posait une question sur son sac. Le réparer ? Pas maintenant, pas comme ça. Il avait décidé de craquer non ? Elle n’en savait rien à dire vrai. Ce qui était sur c’est qu’elle ne le réparerait pas tout de suite. On ne pouvait pas compter dessus à cent pour cent. Elle tenterait peut être une réparation dans la soirée… peut être. A dire vrai elle avait envie de changement et voyez dans ce lâchage intempestif un signe qui lui disait « allez, c’est le moment ! ».

Elle regarda Léa dans les yeux et lui sourit à nouveau. Décidément, cette fille avait un don. Elle avait certainement plus sourit en quelques minutes qu’au long du mois précédent.


- En fait je ne sais pas. Je me dis que des fois, c’est comme ça et on y peut rien. Il est vieux de toute façon, un peu de nouveauté ne me ferait pas de mal. A voir, il aura peut être une deuxième chance. Plus tard.


Elle tapota la vieille gibecière qui l’avait accompagnée depuis sa rentrée à Poudlard. Il est vrai que le sac avait mauvaise mine. Ses coutures craquaient de tous côtés, sa fermeture éclair pendait tristement et la couleur était un peu passée. Pas bien flambant quoi.

Eden détailla Léa. Elle devait être du genre à tout garder précieusement. Et en bon état, elle. Eden essayait de se rappeler si elle l’avait déjà vue avec un autre sac. Dans chacun de ses souvenirs Léa rentrait au dortoir avec ce même sac coloré. Ça devait être ça. Léa s’attachait certainement aux souvenirs que lui procuraient ses objets.

En finissant d’observer sa camarade, ses yeux tombèrent à nouveau sur la petite fiole. Ce fut plus fort qu’elle cette fois ci. Elle effaça le sourire qui s’était attardé sur son visage et prit un air malicieux.


- Et … Cette petite fiole c’est ? Un puissant filtre d’amour ? Un poison foudroyant pour un ennemi ?



Le « ça ne te regarde pas » lui pendait au nez. C’était clair. Mais bon, elle aurait tenté !
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 2 Mar 2008 - 22:38

La nouveauté, oui c’était pas si mal parfois. Mais tout ce qui était nouveau finissait pas devenir vieux un jour ou l’autre. Mais Léa gardait quand même tout. Il y avait un fourbi indescriptible dans sa chambre de tout ce qu’elle gardait. Oh à première vue quand on entrait dans sa chambre, tout était nickel. Evidemment, car sa mère était maniaque et tout ce qui était inutile bye bye. Alors de ce fait là, Léa cachait ses trésors dans des cartons décorés qui se fondaient dans le décor de la chambre, dans des placards dissimulés dans le mur et c’est dans ces emplacements là que c’était le bazar le plus complet. Si sa mère savait, ce serait la brocante à la source*! Au dortoir, Léa était plus raisonnable, la valise ou son sac servaient de cache à ses bidules.

Enfin Eden, n’avait pas encore décidé de ce qu’elle ferait et Léa ne ferait pas ce choix à sa place, ça ne la regardait pas. Sa camarade l’interrogea sur sa fiole et son regard se porta sur celle-ci. Tiens, pourquoi l’avait-elle sorti déjà ? Pour l’utiliser ? Non pas à ce moment même, roupiller au milieu du hall, pas trop top quand même ! S’assurer qu’elle était toujours là peut-être, oui sûrement. Elle n’avait pas osé l’utiliser auparavant, elle connaissait les effets et avait confiance en elle quant à la réalisation de cette potion, elle était certaine de l’avoir réussi. Mais elle avait un peu peur de ce qu’elle pouvait découvrir et se demandait s’il n’y avait pas contre-indication quant on était déjà capable de voir le passé.

Elle laissa échapper un rire à la remarque d’Eden et finalement lui répondit :

- Un filtre d’amour ? Non, bien que ça me serait bien utile, mais bon…ça ne serait pas un amour sincère, donc non pas intéressant… Un poison foudroyant ? Non plus ! j’ai tendance à penser que la roue tourne et que tôt ou tard le destin nous venge…

Il existait d’ailleurs un proverbe qui disait que la vengeance était un plat qui se mangeait froid. Un peu banal ce proverbe, Léa préférait celui qui disait que si on avait un ennemi, il fallait s’asseoir au bord du fleuve et que l’on verrait son cadavre passer un jour ou l’autre. Un peu morbide, mais moins banal, enfin le message restait le même.

Léa reporta son attention sur Eden, un petit sourire mystérieux sur les lèvres, un silence prolongé, histoire de maintenir le suspens avant de révéler le contenu de la fiole. Avec Léa, ça ne durait jamais longtemps, le suspens…

- En fait, c’est la potion du TP sur l’Angiumine, tu sais celle qui permet d’analyser son passé dans ses rêves, j’en ai récupéré un échantillon et comme tu vois je ne m’en suis toujours pas servi… j’ose pas...

Non, Léa n’avait pas envoyé Eden sur les roses. Elle répondait aux questions tant qu’elles n’étaient pas trop gênantes, et que la personne qui les posait ne faisait justement pas partie de ses ennemis. Elle faisait un peu trop facilement confiance aux gens, c’était peut-être là un de ses défauts. Hélas, le monde n’était pas toujours si rose, elle l’avait appris à ses dépens. Enfin, ici en l’occurrence, elle ne voyait pas ce qui pouvait lui tomber sur le coin de la figure en lui répondant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyLun 3 Mar 2008 - 18:50

TP sur l’Angiumine ? bouse de dragon ils avaient fait ça en cours ? Mais où était-elle elle à ce moment là?
Une potion qui permettait d’analyser son passé dans ses rêves…
Eden se frappa le front d’une main. Bon sang ! C’était ce jour où il avait fait si beau ! Elle avait préféré rester au bord du lac pour rédiger un devoir de métamorphose plutôt qu’aller en TP. C’était bien fait pour elle. En plus de la punition écopée elle avait certainement raté l’un des TP les plus instructifs et utiles de l’année.

*Bien fait pour toi Sanders, la prochaine fois y réfléchira à deux fois avant de faire passer tes envies avant les engagements. *

Eden soupira et regarda Léa. Elle tenait dans sa main une chose qu’Eden considérait comme extrêmement précieuse… et ne l’avait pas encore utilisé !
Elle n’osait pas ? Pourquoi ? Parce qu’elle avait peur de l’avoir raté ? Ou parce qu’elle n’était pas certaine de vouloir en savoir plus ?
Cela Eden pouvait le comprendre. Elle aussi ressentait un peu d’appréhension à aller farfouiller dans son passé.
Mais malgré tout, la curiosité était plus forte que tout. Si elle possédait un petit flacon de ce genre, il était clair qu’elle l’aurait déjà testé.

Une pensée traversa soudainement l’esprit d’Eden et son beau visage se para d’un air rêveur. Visiblement, Léa, elle, avait déjà réalisé cette potion. Peut être pourrait-elle lui donner quelques tuyaux pour qu’elle en fasse une seule ?
D’un autre côté, il lui suffisait d’ouvrir son manuel de potion à la bonne page pour trouver la marche à suivre… Mais la moindre erreur, et couic, direction Ste mangouste étage empoisonnement magique.
Rien à craindre si elle suivait les instructions. Après tout la potion était peut être simple à réaliser. Cela, elle pouvait le demander à Léa.


- TP d’Angiumine. Mince alors, je l’ai raté celui là. C’était difficile à préparer ?


Son air innocent ne trompait personne, elle en était pleinement consciente. Elle l’abandonna aussitôt avec un petit haussement d’épaules, un sourire espiègle aux coins des lèvres.

Elle regardait Léa et l’écho des paroles prononcées quelques minutes auparavant lui parvinrent à l’esprit. Le destin nous venge … Avait-elle eu des ennuis qui puissent nécessiter une vengeance aussi… mortelle ?
Eden ne pensait pas que le destin nous venge. Peut être que cela pouvait arriver. Mais trouvait-il alors la vengeance adaptée à chaque cas ? Elle faisait plus facilement confiance à son propre jugement pour en décider. Elle n’était pas particulièrement rancunière. Il fallait en faire beaucoup pour qu’elle parle de vengeance. Habituellement, elle se débrouillait parfaitement en jonglant avec les mots de façon à ce qu’ils démolissent son adversaire. Mais certaines crasses nécessitaient une vengeance plus spécifique. Et alors là, elle plaignait ses ennemis… sincèrement.



- Arrête-moi si ma curiosité me pousse trop loin, mais pourquoi tu n’oses pas l’utiliser ?


Et voila, une fois de plus elle posait des questions. Juste parce qu’elle aimait en savoir plus. En quoi ça la regardait ? En rien, c’était clair. Sauf peut être, une minuscule envie de trouver quelqu’un qui lui ressemble… Mais même, ça n’excusait pas tout. Les prétextes c’est comme les nombrils*. Tout le monde en a un.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyMar 4 Mar 2008 - 19:42

- En effet, c’est vraiment dommage, c’était sympa… la classe s’est même transformée en champ de bataille ! Je n’ai pas eu trop de difficultés à la réaliser, le seul souci c’est les ingrédients… Hum…attends !

Léa fit coulisser la fermeture éclair de son sac d’un coup sec et plongea côté cours à la recherche de ses notes sur ce TP-là. Sa mère aurait dû rajouter un compartiment pour chaque matières, car Léa restait tout de même très désordonnée. Au moins mettait-elle tout au même endroit ! Elle trouva le cours théorique entre celui de métamorphose et celui de sortilège. Elle le parcourut des yeux. Quelques bribes sur l’histoire de la potion, puis plus loin le protocole et quelques remarques, dans la marge une ribambelle d’anges très peu travaillés.

- La majorité est facile à trouver mais pour les becs d’Angium, non pas qu’ils soient rares mais il faut se rendre aux serres à moins qu’ils en soient restés en classe, entreposés quelque part ? je ne sais pas…

Léa aimait bien les potions, sauf que généralement elle n’avait pas de pot car son binôme la laissait tomber. Mais celle-là, elle la voulait tellement que même finir seule ne l’avait pas dérangé. La question qu’Eden posa alors, la troubla. Boulette, elle avait fait une boulette !

" Vite un mensonge ! Mais Léa, tu ne sais pas mentir ! Je suis pas obligée de lui répondre ! ça non plus tu sais pas faire… "

Non Léa ne savait pas mentir, piètre menteuse elle faisait. Et ne pas répondre aux questions non plus. Pourquoi ? Parce qu’elle s’était rendue compte, que finalement ça ne faisait qu’attiser la curiosité d’autrui. Alors il ne restait plus que la vérité, ou plutôt une partie de la vérité. Il y avait une chose qu’elle préférait garder pour elle. Pour le moment bien peu de personnes étaient au courant et même ses parents ne l’étaient pas. Elle ne savait pas si ses camarades de dortoir s’étaient rendues compte l’an dernier, que ses nuits n’étaient pas très reposantes. Du moins, si c’était le cas, elles ne lui avaient jamais posé de questions, ni fait allusion.

- J’ai un peu peur entre guillemets, de ce que je pourrais découvrir… Je…Je pense que mon passé n’est pas exactement celui que je crois connaître…

Léa reporta son attention sur sa fiole, elle était remplie pour faire moins d’une dizaine de rêves étalés dans le temps. Léa réfléchit. Les peurs s’affrontaient et si jamais il y avait vraiment contre-indication avec son don, il fallait quelqu’un pour avertir l’infirmier.

- Et toi ? Tu aimerais essayer ? Enfin en savoir plus sur ton passé ?
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyMar 4 Mar 2008 - 21:23

Elle n’avait jamais vraiment aimé tourner autour du pot. Les minauderies et autres manigances, très peu pour elle… Alors go pour la franchise.
Elle aimerait essayer ? Un peu oui !
Etonnant d’ailleurs que les professeurs aient laissé les élèves sortir avec de telles fioles. Bonjours les dégâts psychologiques sur les âmes sensibles.
Avec une telle potion elle pourrait surement comprendre pourquoi cette peur d’être enfermée. Pourquoi ses rêves d’espaces restreints… Et surtout pourquoi elle rêvait de sons sans images…

Eden secoua la tête. Oui elle avait envie de savoir. Elle avait eu 10 ans pour avoir peur. Maintenant c’était fini. Il était grand temps.


- Oui j’aimerai. Je trouve que ce truc est vraiment pratique… Savoir interpréter tes rêves c’est avoir la possibilité de se connaître mieux. Je pense qu’on ne peut pas avancer si on se connaît mal.


Avancer, c’était toujours ça de toute façon la vie. Un peu comme si vous étiez poursuivit par un T-Rex géant*… Dans ces cas là, pas trop le choix, on avance pour pas se faire bouffer. Quoi que certains disent que sa vue est basée sur le mouvement, mais bon là c’est une autre histoire. On parle du chemin de la vie… On a jamais vu personne stagner au milieu d’un chemin, sans avancer ni reculer. Ou alors on appelle ça des Ennuyeurs professionnels, ça cause des bouchons et énerve tout le monde !
Enfin bref, tout ça pour dire que la vie Eden elle n’aimait pas la regarder passer. Elle préférait agir. Et pour agir, il faut savoir.

Bon, les becs d’Angiums… Il allait falloir trouver ça… Les serres de Poudlard ce n’était pas trop son truc. Toutes ces pauvres plantes en cages. Dire qu’on s’indignait pour un animal en cage alors que les plantes aussi aiment vivre à l’air libre, sentir le vent sur leurs feuilles. Certes, le professeur avait une très belle collection de plantes rares, et l’on devait avouer qu’il en prenait soin tout particulièrement. Les plantes resplendissaient de santé. Mais Eden avait un peu l’impression qu’elles avaient été déracinées de leur environnement naturel. Et ça, généralement, ce n’était pas bon.

Pour les becs il faudrait voir. Peut être en farfouillant la réserve… Risqué mais… intéressant !

Donc Léa avait peur de son passé. C’est étrange, on donnait souvent des excuses aux gens agressifs, en disant que leur passé pouvait expliquer ceci ou cela. Elle-même avait eu droit à ce genre de comportement au foyer. Lorsqu’elle avait aligné Milicent d’une droite dans la mâchoire, la psychologue avait affirmé qu’avec un tel passé ce comportement était de la défense. Ce qu’il ne fallait pas entendre ! Passé ou pas, cette peste l’avait mérité son coup dans les dents.
Aujourd’hui, elle se demandait quel pouvait être le passé de la douce Léa. Elle qui était loin d’être agressive semblait bien mystérieuse à ce sujet. En y repensant bien, Eden réalisa qu’elle ne savait rien de Léa. Elles dormaient dans la même pièce depuis 5 ans, et n’avaient échangé que des banalités. Elle n’avait aucune idée de la situation familiale de Léa. Avait-elle des frères et sœurs ? En tout cas, elle ne lui en connaissait pas à Poudlard. Et pour le reste… Etait-elle heureuse ? Etrange comme on juge les gens sans aucunement les connaître.


- Tu sais, tu ne devrais pas avoir peur de ton passé. De toute façon, il s’est déjà produit. Il t’a fait ce que tu es aujourd’hui. Que tu le connaisses ou pas tu seras toujours la même. En revanche, avec ces cartes en main en plus, c’est ton avenir que tu peux jouer.


*[hj: Promis, j'arrête de regarder Jurassique Parc.]
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptySam 8 Mar 2008 - 11:57

Avancer… Léa avait fui les difficultés qui s’étaient présenté à elle. En général, elle aimait bien découvrir de nouvelles choses, partir en exploration et prendre des initiatives. Mais ça, elle n’avait pas su, c’était comme un blocage, plus elle avançait dans cette histoire plus elle avait peur que quelqu’un dans sa famille, ai fait quelque chose de grave. Peut-être elle-même dans sa petite enfance avait fait quelque chose de mal.

Pourquoi se souvenait-on si peu de son enfance et pourquoi elle avait l’impression que cette partie de sa vie avait été effacée de sa mémoire. Lui avait-on enlevé une partie de la mémoire ? Mais dans ce cas, pourquoi certains passages lui revenaient ? et ce don, mais d’où venait-il ?

Les paroles d’Eden résonnèrent en boucle dans sa tête. Elle avait raison. Elle avait dit cela si bien et d’une manière simple et posée… Léa n’avait envie que de la croire, elle saurait en tout cas retenir ces paroles, pourrait-on dire pleine de sagesse.

- Oui peut-être as tu raison…non… tu as raison !

Et si jamais elle découvrait des choses dérangeantes sur ses proches ou sur elle, elle devrait les accepter, parce que c’était ainsi et que comme l’avait dit Eden, on ne pouvait rien y changer. Plus facile à dire qu’à faire…Si proche de la vérité peut-être, elle qui l’avait tant désiré, elle s’était mise un propre frein dans son avancé. C’était stupide, et elle n’avait pas d’autres explications.

Quand se déciderait-elle à l’utiliser ? Pourquoi pas aujourd’hui ? Pourquoi pas maintenant ? Pourquoi pas… Une hésitation de plus, et Léa n’utiliserait pas cette potion avant la saint Glinglin et pourtant si elle avait récupérer cet échantillon, c’était pour une bonne raison.

- Tu as prévu de faire quelque chose pour cet après-midi ?

S’arrêtant au milieu du couloir, elle agita la fiole devant ses yeux. Elle pouvait partager sans problème son contenu et si elle voulait en réobtenir, elle avait tout le protocole. Puisque de toutes manières, il était indiqué d’utiliser cette potion qu’une fois par semaine, ça ne lui posait pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 9 Mar 2008 - 11:47

Eden eu un petit sourire en coin. Bien sur qu’elle avait raison. Il était rare qu’elle avance des choses sans être parfaitement certaines d’avoir raison. Confiante dans ses paroles, elle maniait les mots avec une aisance dérangeante. Entièrement sure d’elle, doutant très rarement.

Léa semblait en proie au doute. Regard pensif, ailleurs. Eden aurait mis sa main à couper qu’elle réfléchissait aux risques qu’elle prenait en se plongeant dans son passé. Que risquait-elle d’y découvrir de si dérangeant ? Eden préférait savoir. Cela confortait sa nature curieuse, son désir d’avancer. Sans savoir on avançait à tâtons. Et en avançant ainsi, non seulement on avançait lentement, mais en plus on s’exposait aux autres. Avancer sur de soi, les mains libres, était pour elle la seule éventualité qui puisse lui convenir.

Qu’avait-elle prévu pour cet après midi ?

Eden réfléchis à toute vitesse. Ce genre de question n’était pas posé par pur hasard… Léa ce serait-elle décidée à tester sa fiole dans la journée ? Proposant par la même occasion à Eden de se joindre à elle au cas où les choses tourneraient mal ? Ou était-ce une simple question de politesse. Pour changer de sujet ?

Eden tourna ses grands yeux gris scrutateurs vers sa camarade. Elle agitait la petite fiole sous son nez, perdue dans ses pensées.
Elle avait fait son choix.

Etrange. Si elle avait été à sa place, Eden ne se serait pas choisi comme compagnon de ce voyage là. Elle était pour la plupart du temps assez hautaine avec les autres. Se plongeant dans les débats de leur conversations quand celles-ci l’intéressait, mais fuyant à grandes enjambées dés qu’il s’agissait de partager une véritable amitié.
Pourquoi donc, lui proposerait elle d’assister à lé découverte de son passé ?
Bon, sans vouloir être trop prétentieuse, il fallait avouer, que du haut de sa petite taille, elle dégageait une impression de force. Peut être Léa pensait elle avoir à faire à la bonne personne en cas de pépin…

Non, il y avait forcément autre chose…

A moins que…

Eden retint son souffle. Elle connaissait la réputation de la gentillesse de Léa, mais ne pouvait croire à cette éventualité.
Se pouvait elle qu’elle lui propose de partager sa fiole.
Le souffle court, sentant chaque battement de son propre cœur, Eden fixait Léa comme si elle allait lui sauter à la gorge. Elle se secoua rapidement, ne voulant pas effrayer sa camarade par trop d’empressement à répondre.
Avec cette fiole, pourrait elle décoder ce rêve étrange et sans images ? Ou serait-ce un échec total, et dans ce cas elle aurait gaspillé la potion de la pauvre Léa.
Eden hésitait.

De toute façon, Léa n’avait encore rien proposé. Inutile de s’agiter comme une petite gamine stupide et impatiente. Il fallait laisser venir, et aviser.
Eden se recomposa un visage calme et serein, et se rapprocha un peu de Léa pour éviter que tout les occupants du Grand Hall ne l’entendent.


- Je n’ai rien de prévu… Tu comptes la tester ?


Elle désigna la fiole d’un petit geste du menton, et attendit la réponse de Léa. Bien sur, elle aurait pu se contenter de jouer les niaises en répondant « je ne fais rien de spécial, pourquoi ? » Mais ce n’était pas son genre. Elle avait saisie les sous entendus de Léa, inutile de jouer les bécasses en apparences, alors qu’elle était loin d’en être une.

Beaucoup de gens étaient dérangés par ce franc-parler et cette négligence de la bien séance qui vise à laisser son interlocuteur proposer avant d’accepter. Mais Eden ne changerai pas. Elle était son propre repère ? Comment pourrait-elle changer ?
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 9 Mar 2008 - 14:01

Une nouvelle idée derrière la tête ? Cela lui arrivait encore assez souvent, et généralement quand ça lui prenait, elle n’aimait pas attendre. Elle savait être patiente quand il le fallait même si cette qualité n’était pas trop son fort. Léa, elle n’avait rien prévu cet après-midi là, enfin il y avait bien un devoir de métamorphose à rendre pour la semaine prochaine, mais de toutes façons, elle n’avait jamais su s’y prendre à l’avance pour faire un quelconque devoir et puis il y avait toujours le Week-end pour le faire… D’après sa réponse, Eden non plus n’avait rien prévu.

- Oui, je pense… Et si tu as confiance en ce que j’ai fait, je te propose de partager l’expérience avec moi, qu’en dis-tu ?

Pourquoi Eden ? Tout d’abord, parce que c’était elle qui se trouvait là, à côté d’elle. Ensuite, elle pensait pouvoir lui faire confiance. Elles partageaient le même dortoir, ne s’étaient jamais vraiment cherché des noises et puis le reste elle ne l’expliquait pas, elle n’imaginait pas trop Eden la trahir peut-être à tord…Mais Léa, elle était comme ça, elle accordait peut-être trop facilement sa confiance aux gens mais en même temps elle ne se voyait pas consulter les casiers judiciaires de chacun pour accorder sa confiance.

Une autre raison à son choix était qu’Eden l’avait convaincu d’utiliser la fiole et cela sans savoir ce que Léa lui proposerait ensuite. De plus, effectuer cette expérience, l’intéressait. A défaut de n’avoir pas pu assister au cours, cela lui permettrai d’en tester les effets. Et enfin pourquoi, ne pas en profiter pour mieux se connaître. Oh Léa ne s’imaginait pas partager de grands secrets avec elle, sûrement n’échangeraient-elles que des propos sans grande importance comme d’habitude. Mais Léa s’en fichait un peu, son but n’était pas de s’immiscer dans la vie d’Eden, non juste de partager une expérience qui normalement pourrait leur apporter à chacune. Curieuse mais pas indiscrète.

Maintenant, quant à savoir ce que contenait son passé, l’avenir le lui dirait. L’imagination était pire que la réalité. Or elle n’avait fait que s’imaginer son passé, faire des hypothèses toutes plus affreuses les unes que les autres, alors que la réalité n’était sans doute pas aussi terrible que ça. Elle ne savait pas… Dans ce cas présent, l’ignorance était-elle une faiblesse ?

-Il y a toujours possibilité d’en refaire, il faudra juste se servir en ingrédients. Mais ça ne doit pas être plus compliqué que de réquisitionner le chocolat aux cuisines, bien que ce soit devenu plus difficile depuis l’arrivée de la BRIME… Il est indiqué qu’il faut l’utiliser à jeun et de ne se servir de cette potion qu’une fois par semaine, au risque sinon de faire d’atroces cauchemars, termina-t-elle par une touche d’humour…

Voilà, elle pensait avoir tout dit. Elle l’avait bien aimé ce cours, même si elle avait quand même trouvé le moyen de décorer la marge de ses notes.

- Si tu veux je te passerai mes notes par la suite…
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyDim 9 Mar 2008 - 17:50

Confiance en ce qu’elle avait fait ?
Confiance c’était le genre de mot qui semblait trop gros pour passer dans la gorge d’Eden. Bien sur la Gryffy qui se tenait devant elle avait la réputation d’être assez studieuse. La preuve ? Avant les exams la moitié du dortoir lui demandait ses notes pour pouvoir copier et réviser… Si ce n’était pas une preuve ça…
Oui, mais bon, s’avouer à elle-même qu’elle allait faire confiance à quelqu’un d’autre que sa petite personne, cela gênait fortement la demoiselle. Ne nous laissons pas envahir par la curiosité.
J’ai envie de savoir plus que tout. Il fallait se raisonner.
Elle pouvait tout aussi bien, lui demander le protocole et refaire tranquillement la potion, étant sure, cette fois de ce qu’elle contenait.

Oui mais ça allait prendre encore des jours, et maintenant qu’elle savait qu’elle avait la possibilité de savoir (Gné ?) l’attente était trop longue !

Attends Sanders ! Depuis quand on boit les potions des gens sans se méfier ?

Tu veux mourir jeune ?

D’un autre côté… Fréquenter Zyn le soir, avait eu des effets bénéfiques. Elle était maintenant tout à fait capable d’exercer un magnifique « Poisonus Revelio ». Ce qui l’empêcherait au moins, de mourir la bouche ouverte si Léa avait fait une erreur.
Effectivement, si l’erreur n’entrainait pas la mort, elle pouvait tout à fait se retrouver couverte de pustules violettes. Mais Zagora ne faisait-il pas des miracles ?

Eden, tu es en train de te faire mener par le bout du nez par neuf petites lettres : CURIOSITÉ.

Elle pouvait laisser tester Léa en premier aussi… Cela restait un excellent moyen de vérifier la bonne réalisation de la potion. Certes, pas très courageux, mais dans la vie, on n’a pas besoin de marcher toujours en première ligne.
Si Léa semblait accorder aisément sa confiance, il n’en était pas de même pour elle, qui pataugeait la plupart du temps dans un sacré flou artistique concernant les gens à qui elle estimait ou non pouvoir faire confiance.

Et puis comme le disait Léa, on pouvait toujours en refaire. Cela pouvait être amusant de chiper des ingrédients sous le nez de la BRIME.
Eden avait entendu dire qu’une résistance aux oppresseurs commençait à se mettre en place et elle mourrait d’envie d’agir elle aussi.

Maintenant, ce qu’elle avait besoin de savoir, c’est la façon dont allait se dérouler les évènements. Comment agissait la potion ? L’interprétation venait d’elle-même ou se mettait on à balbutier des syllabes qui trahiraient un quelconque secret ?
En clair, et décodé, à quoi s’exposait-elle réellement.


Eden hésitait. Le regard planté dans celui de Léa, elle jouait nerveusement avec l’une des coutures de son défunt sac. Même pour elle cela devenait agaçant.
Elle retira sa main d’un petit coup sec et son beau visage se teinta d’une expression grave.


- Supposons que je dise oui. Ça se passe comment ? On avale ça et après ?


Elle devait paraître un peu méfiante. Mais en cinq années, Léa ne devait pas en être au stade de découverte concernant la difficulté d’Eden à faire confiance aux autres. Ce n’était pas un problème.

- Ensuite je serai intéressée par le protocole en effet. Non pas que je te prenne pour une incapable, mais j’accorde une importance capitale à savoir faire les choses par moi-même.


Elle marqua une petite pause. Lui ferait-elle confiance pour cette fois ou pas.
Tout dépendait des effets de la potion…


- Et puis, où est-ce qu’on va la tester ? Qu’est ce que ça provoque ? Je suis curieuse, je sais, mais si je m’embarque dans cette aventure avec toi j’ai besoin d’un carnet de route, juste pour connaître la direction. Après on verra bien où ça mène.


Enfin, Eden lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyLun 10 Mar 2008 - 20:49

- Euh…

Léa s’attendait à un oui ou un non mais pas à supposons que oui. Pour un oui, elle aurait été ravie, pour un non elle aurait compris mais pour un supposons que oui, elle n’avait rien de près. Enfin, heureusement qu’elle n’était pas du genre à programmer ses journées selon un schéma précis, ni du genre à adopter une attitude prévue pour telle ou telle situation.

Alors comment ça se passait ? Ses notes s’arrêtaient à big roupillon presque aussitôt après la prise.

" Souvenirs ? Youhou ! Mémoire ? "

Pitié, ils n'avaient pas parlé de ça quand elle dessinait ? Non, il suffisait d’aller faire un peu de ménage dans l’hémisphère droit de son cerveau, ou peut-être était-ce le gauche ? Enfin peu importe, la réponse devait se trouver quelque part là-dedans. Et… et ? Et Eurêka ! Mais déjà Eden poursuivait, et à cette première question s’en ajoutaient deux nouvelles.

Ok, pause, inspiration, on met le contact et on passe la première pour redémarrer, et c’est parti !

- Bon, alors les effets. On avale et on s’endort presque immédiatement… euh c’est un sommeil artificiel qui provoque des rêves à interpréter sur son passé. Je suppose que tout n’est pas si limpide, s’il faut interpréter… Je pencherai pour une succession d’images à décoder, ou de scènes, je ne sais pas du tout…

Question suivante ? Lieu du test. Ha ben voui, c’était important ça. Où pouvait-elle utiliser la potion sans se faire déranger ?

- Il ne faut pas faire ça dans le dortoir, les allers et venues y sont quand même trop nombreuses. Je pense qu’il faut prendre une salle vide où on ne fait plus cours depuis longtemps, ça nous évitera d’attirer l’attention…

Léa préférait la tranquillité pour ce genre d’expérience, c’est vrai, c’était quand même important, voire tout de même privée. Qu’est-ce que ça provoquai maintenant ? Elle avait déjà un peu répondu à la question mais peut-être Eden voulait-elle parler d’éventuels effets secondaires ?

- A part ce que je t’ai déjà dit, ça ne provoque rien de spécial, pas de pustules ou plaques, pas de coloration indésirable de cheveux, ni de peau et ensuite hum… non je ne vois pas trop…

Eden s’était justifiée à chaque fois qu’elle avait avancé un propos. Léa lui sourit et répondit simplement :

- Je comprends, moi non plus je n’aime pas trop ne pas savoir où je vais… Je t’ai expliqué en théorie ce qui se passait, en pratique je n’en ai pas la moindre idée…
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Eden Sanders
Préfète
Eden Sanders

Nombre de messages : 460
Age : 35
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12899
Date d'inscription : 22/02/2008

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptyLun 10 Mar 2008 - 22:36

Eden s’accorda un sourire gourmand.
Elle s’était bien trompée sur la petite Léa.
*Petite? Elle est plus grande que toi nigaude!*
Loin d’être farouche et timide elle faisait face à toutes les questions d’Eden avec rapidité et assurance. Eden aimait bien ça. Elle avançait les choses franchement et en plus avec le sourire.
Sympathique la Gryffy.

Donc récapitulons.
On s’endormait et se retrouvait plongé dans un coma artificiel. Premier problème, on était donc carrément vulnérable. En même temps, il serait temps ma grande que tu commences à comprendre qu’aucun ninja armé jusqu’aux dents ne t’attend aux coins des couloirs. Soit, supposons que le fait de s’endormir devant Léa ne soit pas un problème. La suite du programme.

Donc ensuite on rêve. Ou tout du moins, on voit passer des images.

Soit.

Restait à les décoder. Ça, ça risquait d’être assez drôle. Elle imaginait déjà d’ici toutes les interprétations possibles. Tout ce que les Psy en tireraient comme traumatismes qui viendraient de la petite enfance.

Eden laissa échapper un rire un peu rauque puis se pinça les lèvres. Ça pouvait être amusant d’essayer d’interpréter ça.


- Pour les salles vides tu as raisons. Faudra trouver un moyen de jeter un sort de protection ou de verrouillage. Histoire que personne ne nous surprenne en plein coma artificiel. Selon sur qui on tombe je vois d’ici le déroulement de la scène.


Deux serpentard en chasse de rouge et or, quelques maléfices et un aller simple pour l’infirmerie pour les quatre, assortie d’une bonne paire d’heure de colle chacun. Génial. Pas vraiment ce qu’elle avait prévu de faire de son week-end.

- Bon les pustules On s’en fiche, on a un des meilleurs infirmiers au monde. Il saura nous en débarrasser. Dommage pour certaines qu’il ne soit pas aussi performant pour l’acné. Ajouta-t-elle en voyant passer une fille de 6ème année qui ressemblait à une télécommande multi chaines vu le nombre de boutons qu’elle avait sur la figure.


Eden tordit un peu la bouche. Oui, elle avait un commentaire à faire sur tout. C’était dépourvu de méchanceté. Enfin selon elle. C’était un peu comme un constat. Elle avait un avis sur chaque chose et chaque être. Parfois elle le donnait sans qu’on lui demande quoi que ce soit. D’autre fois elle attendait patiemment qu’on lui demande, telle une lionne guettant sa proie, et se mettait alors à débattre sur le sujet tant et si bien, que soit les gens finissaient complètement adeptes de ses théories, soit ils évitaient à l’avenir de lui demander son avis.

Elle ouvrit la bouche et la referma en un sourire coquin. Un peu d’aventure la tentait bien. D’autant plus que certains de ses rêves lui trottaient dans la tête, et qu’elle n’était pas du genre à se laisser démoraliser par quoi que ce soit. Tant qu’on pouvait agir, elle agissait. Tant qu’on pouvait se battre, elle se battait.

Elle plongea ses beaux yeux dans ceux de Léa, la jaugeant de regard un peu hautain et finit par acquiescer d’un petit signe de tête.


- Va pour tester ta théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Léa Baldwin
Elève modèle
Léa Baldwin

Nombre de messages : 528
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 14463
Date d'inscription : 10/08/2006

Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. EmptySam 15 Mar 2008 - 20:33

Léa en avait terminé pour le passage "convaincre Eden", quoiqu’elle n’ai pas cherché réellement à la convaincre. La rassurer alors ? Pas vraiment… Léa s’était juste contenté de l’informer, la préparer en quelque sorte à ce qui pouvait l’attendre. En somme pas une expérience si dangereuse que cela, découvrir des choses en dormant…si ça pouvait marcher pour d’autres trucs… On dormirait plus ! Mais bon, elle était souvent l’une des premières levée, alors grignoter du temps de sommeil, elle s’en fichait un peu.

- Ok, pour verrouiller la salle, mais si on en choisit une où l’on est sûres de ne pas être dérangées, ça devrait aller…

Elle regarda Eden un instant et songea qu’il y avait pas mal de fouineurs ces temps-ci…

- Mais on est jamais trop prudente, alors verrouillage etc…

Léa pencha la tête d’un air désolée pour la fille qui passait devant elles pendant qu’Eden vantait les mérites de l’infirmier, mais aussi une de ses faiblesses. Il y en a vraiment qui n’était pas du tout gâté par la nature. Mais voyons le bon côté des choses pour cette fille, ça finirait pas disparaître avec l’âge. Pendant que Léa se faisait cette réflexion, Eden s’adressa de nouveau à elle pour accepter sa proposition.

- Génial ! Bon j’espère que ça va bien se passer ! Et si ce n’est pas le cas euh… non ! ça va bien se passer !

Léa conclut sur un large sourire. Elle n’osait pas trop imaginer quelle serait la réaction d’Eden, si elle avait raté sa potion. Elle ne pensait pas avoir raté cette potion, non elle y avait mis une telle application que cela était impossible qu’elle ai pu se tromper quelque part. Evidemment l’erreur n’était pas à écarter, la jeune brune n’était pas une perfection en potion, loin de là !

- Tu préfères d’abord aller porter tes affaires au dortoir, où on cherche une salle tout de suite ?

Puisque de toutes façons, il fallait être a jeun, elles sauteraient le repas, enfin Léa avait toujours du chocolat en réserve pour après. On ne sait jamais ça pouvait quand même être fatigant comme truc. Enfin Léa n’avait rien d’autre à faire, mais s’il fallait attendre Eden, pas de souci, elle n’était pas à une heure près.
Revenir en haut Aller en bas
http://heart-of-ink.skyrock.com
Contenu sponsorisé




Le nombril du monde. Empty
MessageSujet: Re: Le nombril du monde.   Le nombril du monde. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nombril du monde.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Le Grand Hall-
Sauter vers: