Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyMer 20 Juin 2007 - 18:47

Victoire!
Depuis le dernier cours de vol dispensé aux sixième année, James n'avait pas revu l'objet de ses tourments. Exactement depuis le jour où elle était partie précipitamment de ses appartements après qu'il lait soignée.
Aujourd'hui, pour fêter la fin de l'année qui approchait et le fait qu'il ne verrait plus Miss McEwan pendant deux mois, il avait décidé sereinement d'aller délester sa bourse de quelques centaines de gallions dans des habits dispendieux... Du moins, c'était ce qu'il croyait.

En vérité, elle lui manquait terriblement. Son parfum à la canelle lui manquait, ses colères lui manquait, ses joues qui devenaient plus rouges qu'un phare lui manquaient, et il ne la reverrait pas de deux mois. Cette séparation promettait d'être terrible tant il avait changé d'hygiène de vie ces temps-ci. Il ne sortait quasiment plus, il ne buvait que très rarement un verra aux Trois-Balais avec Weltz. Et le plus surprenant, c'est que depuis qu'elle était entrée dans sa vie, il n'avait plus du tout envie de replonger dans l'image superficielle qu'il donnait de lui avant.
C'est donc simplement par dépit qu'il s'arrêta chez Gaichiffon, pour effectuer quelques achats compulsifs, comme toute bonne sorcière qui se respecte... Je ne suis même pas sûr qu'en lui disant qu'il agit comme une sorcière dépressive vous arriveriez à la faire réagir. Essayez donc pour voir!

James poussa donc la porte de la boutique, assez pitoyable, et murmura un timide "Bonjour" à l'adresse du propriétaire visiblement heureux de cette visite. Il se dirigea vers le rayon sorcier mais en passant, il ne put s'empêcher de jeter un oeil à la lingerie fine provenant de Paris... Mais un irrésistible vague-à-l'âme le fit continuer son chemin de pénitent vers les robes multicolores.

La porte s'ouvrit, il ne se retourna pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyJeu 21 Juin 2007 - 18:45

Le soleil brillait avec une telle force ces derniers jous qu'il semblait vouloir illuminer la mine sombre de la jeune fille rousse qui arpentait Pré-au-Lard. En solitaire.

Cela faisait maintenant presque deux semaines que le rire avait déserté les lèvres de Mélusine Mouna Maëwen Myrzam McEwan. Les imbéciles -Merlin qu'ils étaient nombreux à Poudlard ces derniers temps!- n'y voyaient rien d'autre que le stress des examens. Comme si ces derniers pouvaient la rendre morose, elle! Les BUSEs de l'an passé avaient même marqué un pic d'exubérance sur la courbe déjà élevée de McEwan-la-rouge.

L'appétit aussi avait pris congé de la jeune fille. Elle se contentait d'engloutir des litres de jus de citrouille, osant les mélanges les plus fous, frôlant les excès. La main secourable de Maude avait retiré à temps la feuille de belladone des doigts de Zyn. Sans compter qu'elle avait passé deux heures à l'infirmerie après sa dernière expérience (jus-de-citrouille-oeil-de-doxy-pus-de-bubobulb).

Quant au sommeil... C'était encore pire. Si les heures de veille lui paraissaient parfois à peine tenables... ce n'étaient rien en comparaison des nuits qui se scindaient entre les rêves-où-elle-se-prenait-un-rateau-émotionnel-monumental et les rêves-où-elle-souhaitait-intensément-que-jamais-sa-mère-ne-développe-des-pouvoirs-de-legilimens. Elle s'éveillait le matin épuisée, les larmes aux yeux. C'était douloureix. Pénible et douloureux. Pénible et douloureux à un point tel que Mélusine en venait à souhaiter rêver cauchemarder de De Lansley pendant ses brèves heures de sommeil. Au moins, lui, elle pouvait le détester en paix, elle s'en contrefichait. Et lui aussi sans doute.

En voeu numéro deux (les génies n'existaient-ils donc que dans les histoires moldues?), Zyn aurait immédiatement opté pour le retour de Jonathan sur la place number one du podium des heureux élus. Avec lui, pas d'illusions, juste la sobriété et l'amitié toute simple qu'il lui avait offerte...

En troisième voeu, elle... Crottes de doxys confites....! Sa mère...! Pour la première fois en dix-sept années d'existence, Mélusine n'avait pas placé Gwen McEwan en t^^ete de liste de ses priorités. Une vague de culpabilité la submergea. Loucher suffisait-il pour se fusiller soi-même du regard? Mais, même ça, elle ne s'en sentait pas la force...

Oui.. Mélusine McEwan n'était plus que l'ombre d'elle même (quoi qu'une ombre devait rarement avoir eu une crinière aussi flamboyante, plus vive que jamais...). Elle se traîna dans la rue principale, ignorant royalement Honeydukes qui lui tendait ses bras parfumés, lorsque son regard se posa sur Gaichiffon. Voilà un moyen de se racheter de sa faute. Sa mère adorait les écharpes -c'était pas la saison mais qu'est-ce qu'elle en avait à faire?-.

Après avoir observé la vitrine un court instant, elle poussa la porte d'entrée du magasin, faisant virevolter le craillon au passage. Elle lança un regard inquisiteur dans lequel la petite flamme avait réussi à survivre et esquissa un vague sourire en lançant un vibrant:


"Bonjour...!"

Du moins, était-ce son intention car au final, le son produit ressembla plutôt à:

"Bonjouarrrrk" produisant un son étranglé...

Son regard venait de se poser sur une silhouette qu'elle ne pouvait pas ne pas reconnaître, et pour cause : elle hantait son inconscient, subconscient ou tout autre chose qui plongeiat les gens dans ce que l'on osait appeler un univers onirique à peine la concience passait-elle en mode off (Elle avait pourtant arpenté Pré-au-lard de fond en comble, mais aucune boutique ne se targait de proposer les "plus grands inconscienticides d'Europe"... Dommage... elle comblerait cette lacune quand elle serait grande...)

Mélusine resta un instant paralysée puis fit ce que lui dictait son absence totale de dignité (partie explorer le monde avec monsieur appétit... d'ici à ce qu'elle rçoive un faire-part d emariage en provenance de Tombouctou), tourna les talons et fit valser le carillon une seconde fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyJeu 21 Juin 2007 - 20:19

Deuxième tintement de carillon. Parfum empreint de cannelle: c'était elle! Son cerveau venait de se réveiller. Il se retourna et eut juste le temps d'apercevoir une crinière rouge déguerpissant derrière la porte vitrée. Il se lança à travers les rayons et sortit à toute allure sans même saluer le malheureux propriétaire qui venait de perdre subitement deux clients potentiels.

Contrairement à Mélusine, James avait dû faire semblant devant ses coolègues et devant les élèves. Rien ne pouvait lui servir d'excuses et surtout pas les examens. Il avait menti à son entourage et pire de tout, il s'était menti à lui-même. L'ensemble de ces mensonges l'avait épuisé.

Il fallait qu'il puisse la voir! Il fallait qu'il la touche! Il n'en pouvait plus de cet état second. Au diable les bonnes résolutions! Lorsqu'il se retrouva dans la rue, impossible de la voir. Alors il décida de se laisser porter par son parfum enivrant. Cette piste l'entraîna à gauche sur quelques mètres... puis, plus rien.

Perdu au milieu de cette allée, il tourna la tête de droite à gauche, cherchant désespérément une quelconque piste ... Dans sa tête il se sentait très mal, une grosse boule s'était formée dans son estomac. Il se laissa tomber sur les genoux et posa ses mains au sol en laissant pencher sa tête dans le vide. De ses yeux perlaient de grosses larmes. " Pourquoi me fuit-elle? Elle doit me prendre pour un gros pervers."

Alors qu'il se mit à sanglotter, Piccolo voleta jusqu'à lui. Le petit oiseau avait dû sentir son maître en difficulté. C'était très dur de grandir. C'était très dur de mûrir, surtout quand on n'est pas protégé par l'auréole de gloire qui acidule toute relation que vous essayez de nouer et qui vous fait monter sur un piedestal.

- J'aurais dû lui dire. J'aurais dû lui dire que je l'aime, qu'il n'y a rien de mal quand on aime, qu'il n'y a pas plus beau sentiment... Je vais lui dire que je vais démissionner.

Il continua ainsi à se morfondre à quatre pattes s'offrant à la vue de n'importe quel passant, ridicule, vide de toute honte.

Piccolo frottait sa petite tête sur le cou de James essayant de le réconforter un tant soit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyVen 22 Juin 2007 - 13:34

Rien ne sert de courir, il faut partir à point... Certes... Mais dans le doute, on pouvait aussi trotter un petit coup. Juste au cas où...

Et hop, un petit détour à gauche... Un petit tour à droite... Pré-au-Lard n'était pas si grand quand on voulait s'y cacher... Où courir? Où ne pas courir? Ne pas courir... C'était peut-être pas la solution.... Après tout, ce n'était pas comme s'il y avait la moindre chance qu'il lui courre après...

Certes. Arrêt sur image. Détourement du regard. Apperçu de l'endroit. Se faufiler dans une boutique. Moui... Bonne idée. Y avait plein de boutiques dans le coin, autant que ça serve à quelque chose. Oubliée la maman McEwan, le foulard/l'écharpe... Juste un coeur qui cogne un peu trop fort. Une soudaine envie de pleurer... Et le fin fond du grand lac qui commence à devenir sérieusement tentant.

Mélusine entra donc dans la première boutique qui se présenta sans vraiment prêter attention à ce qu'il y avait autour d'elle. Un visiteur sans état d'âme u aurait reconnu la poste sorcière... Plein de hibous qui hululaient doucement. Et une tête pleine de pensées sombres.

Elle était censée faire quoi là... Elle pouvait pas fuir jusqu'à la fin de ses jours... En même temps, avec les vacances, elle allait retrouver ses esprits...


'Politique de l'autruche...'

Quelle politique de l'autruche...? Ohoh... charmants volatiles...

Intuition féminine ou instinct précaire? Toujours est-il que Mélusine tourna soudainement la tête, au point de s'en faire un troticoli, pour poser son regard sur celui qu'elle fuyait. Et Merd... Du Nord... Il faiasait quoi là... Oh non...


'Non, non, non et re-non... Tu vas pas te laisser appitoyer...'

Mais... il avait l'air vraiment pas bien...

'Et alors... Tu te rappelles comment il t'a envoyé balader...?Il en strictement rien à secouer de toi...'

C'est vrai que... mais quand même...

C'était plus fort qu'elle... Elle sentait son coeur se serrer... Il était en miette et le voilà qui se reconstituait pour lui faire encore plus mal...


'Meuh non... C'est qu'une illusion....'

Illusion ou pas, Mélusine se surprit à marcher vers lui... Doucement. Après avoir fait demi-tour une bonne demi-douzaine de fois, elle parvint près de lui, encore indécise quant à l'attitude qu'elle devait avoir. Lentement, elle lui effleura l'épaule... Incapable de dire quoi que ce soit...

Ca lui faisait mal de le voir comme ça... La cause de leur douleur n'était sans doute pas la même mais en ce moment, elle leur sentait comme un lien qui les aurait rapproché, réunit...


"Professeur....?"



désolée, c'est pas aussi bien que je l'aurais voulu.... mais j'avais deux zygotos (vous voulez des noms? Eldrile et l'ex-Syvia Falsenberg) en train de faire les fous à côté... Au milieu des 'arrrrrrrrrgh', 'lâche mon doigt', 'mais tu me fais maleuhhhhhhh!', 'raaaaaaaaah, tu me saoules...' et autres.... C'est horrible....) Le Sakura
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyVen 29 Juin 2007 - 13:42

Rien!

Elle n'avait rien entendu du tout!

Il fallait qu'elle l'entende et tout de suite même.

Cette loque humain se releva sur ses genoux et leva son regard vers elle. Il s'essuya le coin des yeux et Piccolo s'envola très haut dans le ciel pour les laisser tous les deux. Il se remit debout et regarda autour d'eux. Personne!

- Melusine, trouvons un endroit à l'écart, il faut que je vous parle.

Il la prit par le bras, comme s'il avait peur qu'elle puisse s'envoler, et ils prirent une petite ruelle sombre. A son issue se déployaient devant eux des terres abandonnées séparant le village de la Cabane Hurlante. Cet endroit serait parfait, pas très romantique, mais parfait. Avec une sortilège d'attraction, il fit léviter son balai jusqu'à eux et la fit monter devant lui. Il passa ses bras autour de sa taille et s'agrippa au manche.

C'était la première fois qu'il partageait son Halley 2006 avec quelqu'un. L'option du double coussinage lui servait pour la première fois.

Emmuré dans son mutisme, se contentant de regarder la triste maison qui les attendait, il se rendait bien compte qu'il était d'une piètre compagnie; cependant, il ne décrocha pas un mot.

L'atterrissage se fit en douceur. La barraque craquait dans un vaarme assourdissant. James n'avait plus remis les pieds ici depuis fort longtemps., et subitement, il s'aperçut que ce n'était pas le plus romantique des endroits. "Qu'à cela ne tienne. De toute façon je ne pouvais pas l'emmener chez Madame Piedodu." C'est donc dans cet endroit improbable qu'ils se retrouvèrent seuls, enfin.

- Je suis désolé, mais là au moins, je suis sûr que je ne serai pas dérangé pour vous dire tout ce que j'ai à vous dire. Entrez je vous prie.


Les planches bougeaient, les fenêtres crissaient, la maison elle-même ne semblait pas vouloir les accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptySam 30 Juin 2007 - 10:40

'Cornegidouille...!'

Mélusine se surprenait toujours à employer les jurons des autres, et plus particulièrement de Maude lorsqu'elle perdait le contrôle de la situation. Il fallait qu'il lui parle? Ah vraiment? Et il en faisait quoi, lui, si elle, elle n'avait pas envie qu'il lui parle? Si c'était pour empirer les choses, non merci.. Etant donné son aveuglement à lui et sa capacité à tout mettre en l'air à elle, ça n'augurait rien de bon... Elle aurait voulu ouvrir la bouche pour protester... non, non, non, elle avait autre chose à faire. Se jeter dans le Grand Lac. Se saouler à la Bieraubeurre. Sauver Kriks de la dépression. Balancer des bombabouses dans la salle commune de Serpentard. Partir au pôle nord. S'endormir pendant deux cents cinquante ans... Moui... Hiberner, c'était une bonne idée...

Seulement, lui, il s'était levée... Et depuis un moment déjà, Mélusine n'avait plus aucune protection contre lui, le coeur surexposé. Vulnérable... Elle détestait ça. Il s'était levé, avait regardé les alentours, "Accioné' son balai, monté dessus, l'avait installé devant lui sans qu'elle n'ait eu le temps de sortir un mot. Et là, tout contre lui, Mélu Mac savait qu'elle était perdue. Définitivement. Irrémédiablement. partie pour un de ces voyages dont on ne revient jamais. Avait-elle seulement envie d'en revenir? Elle qui n'avait même pas le courage de décoller sa tête de sa poitrine... Voilà qu'elle se comportait comme la pire des groupies. Seulement voilà, elle, elle n'en avait rien à fiche de ses exploits sur le terrain. Elle voulait juste... un peu de tendresse. De réconfort...

Elle qui n'en avait jamais ressenti le besoin...

Le vol passa trop vite. A regret, la jeune fille se détacha de lui pour redescendre sur Terre. A peine avait-elle un pied au sol qu'elle fut horrifiée de sa propre conduite. Elle détourna la tête pour cacher qu'elle rougissait plus que jamais. Seulement cette fois, elle n'avait besoin de personne pour rougir. Non, elle ne rougissait que d'elle-même. Elle était en train de partir en vrille, de faire n'importe quoi de sa vie. Elle qui contrôlait tout, jusqu'à la démesure...

Ce n'est qu'avec ce détournement de tête qu'elle découvrit où ils étaient. La cabane hurlante...


"Qu'est-ce que..."

Mais... Qu'est-ce qu'il comptait faire ici? C'était désert... Et lugubre... Enfin, pas de ce lugubre vraiment gênant. Elle avait vu pire... La caverne en Ecosse. Mais relativement déstabilisant... Il voulait parler....?

Elle n'était pas sûre que... Non, finalement, elle ne voulait pas...

Et... Oh non! Crottes de doxys confites... s'il s'était endu compte de tout et qu'il voulait mettre les points sur les i en lui laissant la dignité de ne pas se faire surprendre par la moitié de l'école et d'avoir sa photo en une du 'Daily Styx New'... Non, non, non, elle ne voulait pas, elle ne voulait pas...


'Quand je te disais que tu étais transparente...'

Réconfortant, vraiment...

"Euh..En fait... je n'y tiens..."

Même pas capable de pondre une phrase sujet-verbe... Pathétique. Aucune fermeté. Aucune volonté...
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptySam 30 Juin 2007 - 11:29

Une fois dans le hall de la bicoque, James se rendit compte qu'il ne servait à rien d'aller plus loin. Le vacarme était assourdissant, et ce n'était même pas sûr qu'elle entende tout ce qu'il avait à lui dire... " ça c'est une bonne chose! Trouillard que tu es." Puis il regarda autour de lui. Les escaliers bougeaient à vous donner le mal de mer, le plancher était parcouru de quelques rats dérangés par la présence de ces intrus. Tout donnait l'impression que la maison allait s'effondrer sur eux. pourtant, à ce moment, James sentait plutôt que c'était le ciel et son monde à lui qui allait s'écrouler.

Son coeur battait la chamade tandis qu'il la regardait en cherchant ses mots. Il ne pouvait pas se metre à bredouiller, il fallait qu'il puisse partir avec le peu de dignité qu'il lui restait.

" Je vous aime...

Le Egon Classique, nul, elle va partir en courant... De toute façon elle va partir quand même

L'amitié entre un homme est une femme est un bien fragile...

Tu sors Tu philosophes maintenant?

Melusine, tu me plais énormément...

Le Boulet Mais ça va pas non? On dirait un ado de 15 ans.

..."


End of transmission.

Sans s'en rendre compte, il avait passé une bonne minute à la regarder sans prononcer le moindre mot, la moindre syllabe. Cette fois c'était sûr, elle devait le prendre pour un fou. Il se dégoûtait de lui même, de sa bêtise, de sa vie passée, de la créature qu'il avait été... et puis tout à coup, il s'approcha d'elle et s'arrêta à quelques centimètres de son corps.

- Avant toute chose, j'aimerais que tu me laisses finir avant de prononcer la moindre parole. J'ai laissé mon alai dehors, si tu as envie de crier, de fuir, ou voire même les deux en même temps, tu n'auras qu'à la prendre, il sera à toi.

Il se racla la gorge et prit une grande inspiration oubliant ainsi toute appréhension pour se concentrer sur son but. Pour le coup, on aurait cru voir le joueur vedette aussi concentré que s'il allait effectuer une de ses bottes secrètes pour dérouter toute une ligne de défense adverse.

- Je vais donner ma démission à Dumbledore. Je ne peux plus rester ici, j'ai violé le règlement, j'ai fauté professionnellement.

Un jour tu m'as dit de déclarer à la femme que je n'osais pas approcher. Alors voilà, aujourd'hui avant de partir, je le fais. Je me sens prêt à faire la feinte de Wronski, quitte à m'écraser au sol. Je n'en peux plus, ces sentiments qui m'étouffent et qui empoisonnent ta vie.

La mystérieuse femme c'est toi. Je vois bien que je te fais souffrir par mon comportement, souvent tu fuis, tu pleures. Je me déteste de provoquer cette peine en toi.

Je te comprends. J'ai trente ans, je te regarde avec des yeux incapables de mentir sur l'attirance que j'ai pour toi. Tu dois me prendre pour un pervers. Je te comprends.

Alors voilà, avant de partir définitivement pour Londres, je voulais juste te dire que je t'aime et je n'avais jamais ressenti un sentiment aussi fort auparavant pour personne, j'ai beau tourner le problème sous différentes formes, je n'y vois rien de mal si ce n'est notre différence d'âge. J'en avais honte, j'ai essayé de le cacher, de rester dans le jeu de notre amitié mais je ne peux plus.

Je vais voir Dumbledore.


Après avoir terminé, James se sentit soulagé d'un poids. d'un autre côté, il se sentait un peu triste de quitter le château. Il s'était plutôt bien intégré, avait retrouvé un ami et s'en était fait quelques autres, bref, cette ambiance allait lui manquer...

Et maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyDim 1 Juil 2007 - 12:44

Toujours adepte de RGV (réflexion à Grande Vitesse, rappelons-le), Mélusine cogitait plus fort que jamais tandis qu'elle pénétraitdans la Cabane Hurlante en compagnie de James Alhmabra. Tous les legilimens à quinze miles à la ronde devaient percevoir cette activité frénétique... C'est à peine si Zyn jeta un coup d'oeil à la fameuse maison "hantée"... elle, elle ne savait trop bien qu'il n'y avait jamais eu un fantôme, esprit frappeur ou goule en mal de compagnie dans la vieille batisse... Juste quelques (deux) êtres en pleine détresse dès que la lune se faisait trop ronde... Mais comment expliquer aux autres qu'ils n'étaient pas la peine d'avoir peur d'une demeure depuis presque vingt ans exempte de réel danger...

Et l'atmosphère avait beau être lugubre, Zyn savait que sa mère y avait passé ses pleines lunes les moins solitaires... Alors niveau désespoir, elle avait vu pire...Bon, elle n'était pas non plus totalement rassurée... Qui savait ce qui avait pu élire domiile ici pendant les deux dernières décennies...? Mais très honnêtement, le problème se poserait une autre fois<... Pour le moment, toute la concentration de la jeune fille était mise à contribution pour trouver une jutification plausible à son attitude. Car elle n'en doutait plus. C'était bel et bien pour lui parler de sa façon d'être au sein de Poudlard... Enfin, quoi, ça ne se faisait pas de mugueter un professeur.

Mugueter? Vraiment? La mugueteuse en hibernation qui se mettait à mugueter illégalement... Il y avait de quoi rire... Si ce n'était le désespoir sourd qui pointait de toute part... Quoi dire...?


'Quoi dire? Quoi dire? Quoi dire? Quoi dire?'

Sempiternelle question...

Elle pourrait toujours raconter que...


'Que c'est un pari...!'

Mouaif... Quoi que... moui... Un pari... C'était stupide, typiquement adolescent mais toujours moins ridicule de tomber amoureuse de son prof de vol... Ouais ouais ouais... Elle n'aurait qu'à lui sortir le truc du "t'es cap ou t'es pas cap?"... Après tout, elle avait des amis suffisament déjantés pour justifier ce genre de paris idiots...

C'est pas qu'elle était fan du mensonge, mais il est des circonstances où une protection de soi-même est plus importante que la vérité... et puis, mince, il y avait peu de chance risques qu'il se balade avec un scrutoscope en permanence sur lui. Il était pas Maugrey Fol Oeil non plus... Quoi que pour choisir un endroit comme celui-là...

Il se rapprochait pas un peu trop là... Raconter des histoires, c'était une chose, mais les dire sans un cillement en le regardant dans le blanc des yeux alors qu'il était à cinq centimètres d'elle et qu'elle pouvait presque sentir son souffle... Sans compter que dans ces conditions, elle avait très peu de chances de rester crédibles... Merlin, Merlin, Merlin...


'Merlin, Merlin... Ou n'importe qui... Je vous en prie... Faites quelque chose... n'importe quoi... Un tremblement de terre. Une pluie diluvienne. Même une attaque de Mangemorts... tout mais pas ça...'

Apparement, ils faisaient tous la sieste là-haut... Tant pis, elle en était pour sa salive...

Et là, il ouvrit la bouche pour commencer à vraiment parler. Aurait-elle l'air d'une gamine si elle se bouchait les oreilles...?


'Merlin...'

Ah non...! Pas Merlin! Elle merlinerait quand il ferait un peu moins la sourde oreille... Comment ça personne ne lui avait appris la légilimancie?

'Ok ok...Truc muche...! T'es une Gryffy... Montre un peu pourquoi t'arbore du rouge pour une fois... Ca sera un mauvais moment...'

Très mauvais moment...

'Très mauvais moment.. Mais bon, après,t u pourras aller te noyer dans du jus de citrouille en paix...'

Super consolant comme idée...

"Je vais donner ma démission à Dumbledore.

Mais...

....


'...'

....

'...'

....

'...'

....

'...'

....
Pour le coup... Elle en oubliait même de respirer.

Ca. N'était. Pas. Possible.
C'était une blague. Stupide. grossière. Vulgaire. Basse. Cruelle. Et méchante.


"Mais... Vous.... je ... MOi.. Enfin.. Elle... Et...

Retour de la tomate façon Xaël... Le plus beau rouge jamais arboré par Mélusine Mouna Maëwen Myrzam McEwan à ce jour. Les yeux qui brillent. Les lèvres entre-ouvertes. Pendant que son cerveau essayaient vaguementde décrypter quoique ce soit et que son coeur battait la chamade.

"Non!"

Cri du coeur. Un peu trop déchirant. Un peu trop sourd. Un peu trop tout...

"N'y allez pas...!"

Sa voix se fit plus douce, hésitante... Son regard encore un peu trop perturbé... Avec tout le courage dont elle était capable, elle planta ses yeux bleus dans les siens, essayant d'y mettre toute la douceur dont elle était capabl...

"Je... je vous en prie..."
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyMar 3 Juil 2007 - 9:59

La musique jaillit des murs de la vieille maison qui s'en arrêta même de trembler...



Pour un peu, les petits oiseaux auraient gazouillé et les murs se seraient repeints en rose...

James s'avança vers elle... Déjà ses mains étaient sur elle, douces et chaudes à la fois. Etrange comme les mains d'un homme pouvaient être... réconfortantes... Non, ce n'était pas ça... pas vraiment... C'était quelque chose de différent...
C'était quelque chose de différent... De plus intime. On ne l'avait jamais touché ainsi...
Et elle s'en voulait de trembler comme une débutante... Ok... Elle ETAIT une débutante mais... elle savait bien ce qui allait se passer... Elle savait bien où tout cela allait les mener. Et elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir la bouche sèche.
C'était intimidant... Intimidant... Attirant et perturbant à la fois...

Et si... Si elle n'avait pas les lèvres assez douces? Si elle tremblait trop? Si... Si... SI...

Elle cilla...doucement......Rougit... violement.

Elle fut tentée un instant...un infime instant de détourner son regard du sien. Mais elle ne pouvait pas... C'était trop tard et elle le savait... Son cœur battait trop vite...
Doucement, hésitante, elle approcha une de ses mains de son visage... C'était presque comme dans un rêve... où tout est ralenti... mais surtout où tout est plus doux.... Et elle la posa doucement, cherchant dans son regard qui se faisait plus proche... quelque chose... Une approbation... un cillement... de l’amour?
Et plus doucement encore, elle approcha encore un peu plus son visage du sien... Hésita... se recula... au moment même où leurs lèvres s'effleuraient...
Elle rouvrit les yeux... Les étoiles se reflétaient dans les siens... Il n'avait jamais été aussi beau... Elle sourit même si ses yeux étaient un eu trop humides. Elle fit glisser sa main vers sa nuque, caressant sa peau là où bouclaient quelques courtes mèches
Son autre main se posa doucement, hésitante, sur son torse, qui se soulevait et s'abaissait au même rythme que le sien... Lentement, elle sentit le battement sourd de son cœur ... Emotion..
Et cette fois, quand, comme mûs par un instinct, ils se penchèrent en même temps l'un vers l'autre, elle ne se refusa pas. Sa bouche à elle était timide... Ses lèvres à lui étaient chaudes... invitantes...envoûtantes


Fin du wondeful world, retour à la réalité...

?????????????????????????????????????????????????????????????

C'était tout?

Le champion sentit monter en lui une colère qu'il aurait sans doute beaucoup de mal à contenir. Il venait de lui ouvrir son coeur et c'était tout ce qu'elle avait à dire? Il venait de lui dire "je t'aime" et elle ne bougeait pas? Il aurait préféré recevoir une bonne claque, qu'elle s'en aille en courant en criant qu'il était fou, et que tout ça soit terminé.

Les poings serrés, il la regarda en essayant de deviner ce que signifiait la dernière phrase qu'elle venait de prononcer. Et ce regard? Que cachait-il?

Il entreprit de lui poser la question en essayant d'enterrer sa fureur au plus profond de son être. Merlin que c'était difficile !

- Tu devrais être horrifiée, tu devrais fuir, tu devrais me maudire. Pourquoi je n'irai pas voir Dumbledore?

Il se força à rester, à rester plus tranquille qu'une statue de cire. S'il s'était écouté, il lui aurait déjà sauté dessus...

HJ: J'espère que tu ne m'en veux pas d'avoir utilisé ton paragraphe...
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyVen 6 Juil 2007 - 16:54

Raaaaaah... Vilain garçon... Avec tout le mal que j'ai eu à te pondre cette scène... Tu sais bien que je suis pas des plus douées... Je me disais qu'on allait refaire la même... ça m'aurait évité des crampes au cerveau.... Bon... Place à l'improvisation alors... pfffffffffff... comment je vais faire....? En plus, va falloir en faire une différente du coup....
Tu te plaindras pas si c'est encore moins bien... Nah!

Razz


Tout en essayant de se convaincre que, non, son coeur ne battait pas la chamade -inutile de préciser qu'elle échouait lamentablement-, Mélusine essayait de formuler quelque chose qui pourrait ressembler à une phrase. Mais tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à quelque chose de cohérent semblait avoir déserté son esprit. Il n'y restait que de la peur, quelques frissons et ce "petit" quelque chose qui était la cause de tout depuis plus de deux semaine...

"Parce que... parce que ça serait encore pire..."

Il lui demandait des explications qu'elle n'était même pas capable de s'avouer à elle-même, alors à lui... Tant pis... Elle garderait le silence... mais comme toujours depuis un certain temps, ses lèvres n'obéissait plus à son cerveau. Fin des transmissions synaptiques.

"Vous croyez... vous croyez vraiment que ça m'amuse de rêver de vous toutes les nuits.... Vous croyez que le fait de vous avoir laisser partir ça va m'aider à y changer quelque chose....?

La tension qui l'habitait était telle que de légers frissons incontrôlables parcourait son corps. Fuyant son regard, son visage se crispait et de slarmes brûlantes affleuraient à ses paupières. Elle avait beau lutter, il semblait qu'elle avait pardu la bataille. Une bataille de plus. Les poings serrés, la silhouette tendue, Mélusine continua d'une voix altérée par la rage, la peur et les pluers qu'elle refoulait:

"Qu'est-ce que vous croyez que ça me faisait quand vous me parliez d'elle...?"

Elle...

'Toi...'

Elle. Mélusine Mouna Maëwen Myrzam McEwan. Gryffondor aux cheveux de feu. Elle, réalisa-t'elle enfin, prenant, pleinement conscience de tout ce que cela représentait.... elle. Et personne d'autre.

"Je croyais alors que.... Comment j'aurais pu savoir que c'était m... Ca aurait été plus charitable de m'arracher le coeur et de le faire macérer dans du pus de Bubobulb avant de me le remettre dans la poitrine..."

Elle tremblait Mélusine McEwan. Elle tremblait maintenant, serrée contre lui, sans savoir comment elle était arrivée là. Elle ne voulait pas.
Juste un instant encore...
Partir.
Rester.
Heïr.
Aimer.
Rire.
Et pleurer.
Souffrir.
Danser.
Partir.

Avec une lenteur qui la surprit elle-même, elle redressa la tête, constatant stupidement qu'ils étaient presque de la même taille. Sa chemise à lui conservait les vestiges de ses larmes. Elle avait pleuré? Vraiment. Le monde tournoyait. Tout voltigeait et elle se cherchait une ancre.
Partir.

L'esprit vide, elle avait l'impression d'avoir perdu le dernier, l'ultime soupçon de force.
Partir.
Et elle était encore là.
Elle ne voulait pas. Elle refusait. C'était stupide.
Son regard tomba sur sa bouche, ses lèvres bien dessinées. Remonta à ses yeux. Rougissement. Retourna à la bouche. Recula légèrement.
Partir.
Rester.

Rester.
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyDim 8 Juil 2007 - 13:07

Alors elle ressentait la même chose que lui?

Les voilà maintenant embarqués dans une histoire dont ils ne connaissaient ni les tenants ni les aboutissants. James ne savait pas si une telle aventure s'était déjà produite à Poudlard. Il ne savait pas non plus s'il devait le dira à ses supérieurs - sans doute que la vieille lui arracherait ses attributs, les pendraient dans la Grande-Salle pour faire passer à tout Professeur l'envie de séduire un élève-. A qui en parler? Weltz? non, son rapprochement avec Joketier rendrait les choses plus difficiles. Il n'aurait d'autre choix que de se rendre dans le bureau de Dumbledore.

Ses yeux ne pouvaient quitter Melusine. Ces aveux allaient changer leur vie. La pauvre petite tremblait de tout son être, quant à lui ... il n'était pas mieux. Au fond de lui il ne savait pas s'il aurait préféré qu'elle le plante ou pas. Elle le détaillait. Ce n'était pas la première fois, il s'était déjà fait la remarque. Mais cette fois, il décela dans ces oeillades une différence notable. Et maintenant elle était tout contre lui.

- Comment aurais-je pu meurtrir un coeur que j'adore? et pourtant je l'ai fait. Je ne m'en suis pas aperçu. Je ne suis qu'un homme comme les autres: un imbécile.

Il s'avança autant qu'elle avait reculé. Il s'avança et la serra contre lui, il se voulait rassurant alors que tout son être n'était que peur et interrogation. Il avait autant besoin d'être caliné qu'elle. Ses bras protecteurs l'entourèrent et essayèrent de la calmer.

C'est à ce moment là que le héros embrasse sa princesse dans les contes. Mais il ne se sentait pas l'âme d'un héros aujourd'hui, et surtout, il ne voulait pas la brusquer.

Alors, il se contenta de déposer un tendre baiser sur sa joue...

- Sortons veux-tu? Cet endroit est lugubre...
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyVen 13 Juil 2007 - 16:58

Les paroles qui l'auraient fait hurler de rire quelques semaines plus tôt ne réussirent qu'à arracher un pâle sourire de contentement à Mélusine, au milieu du rouge de ses joues. Le côté fleur bleue de la situation paraissait beaucoup moins mièvre quand on le vivait de l'intérieur.

Tout contre lui, elle respirait son odeur tout en continuant de frémir. elle savait bien ce qui était censé se passer juste après et... elle n'était pas tout à fait sûre d'assurer. Pas tout à fait étant bien sûr un euphémisme, persuadée qu'elle l'était qu'elle aurait plus de chances de réussir à obtenir un 20 avec Rogue que d'être convaincante dans le rôle de... enfin, bon, dans ce rôle-là... Elle se contenta de se laisser serrer, espérant que ladite suite de le faire pas fuir aux antipodes après expérimentation. Il se pencha vers elle et se contenta d'effleurer sa joue. Mélusine n'aurait su dire si elle était soulagée ou déçue. Un peu des deux, sans aucun doute.


"Sortons veux-tu? Cet endroit est lugubre..."

Merlin...! Ce tutoiement la touchait plus qu'elle ne l'aurait cru. C'était presque..intime.
Seulement... Ses paroles réveillèrent quelque chose en elle. Ses yeux se voilèrent. Ca n'était pas le moment... oui, mais quand... Quand ils auraient déjà commencé à... Non... IL FALLAIT qu'elle le dise, qu'elle le fasse. Parce qu'elle n'aurait pas le courage après...

Mélusine stoppa dans son élan, s'arrêtant net au milieu du nulle part où ils se trouvaient et murmura:


"Professeur..."

Bouse...Elle n'avait jamais vraiment réfléchi à tout ça... Et maintenant que le moment était venu, elle sentait qu'elle aurait dû s'y préparer. Elle le devait mais elle allait tout perdre... Avant même d'avoir eu...

"Vous savez... Ce n'est pas temps que ce lieu est lugubre... C'est surtout qu'il est empli de douleur... de souffrance..."

Voilà, elle avait commencé. Elle ne pourrait plus faire demi-tour. Elle avait fermé la seule issue.
Ses yeux étaient encore brillants de larmes. A moins que cela n'en soit des nouvelles... Elle baissa le regard, cherchant ses mots. Quand elle releva les yeux, elle était déterminée:


"Ma mère y a passé toutes ses pleines lunes pendant quatre ans.... C'est... C'est un loup-garou professeur..."

Elle ne baissa pas le regard. Elle n'avait pas honte de sa mère, elle voulait qu'il le sache...:

"Avant que nous..."

Rougissement

"Ce n'est pas pour vous mettre au pied du mur mais... Si vous me prenez... C'est avec mon sang, mon histoire et mes douleurs... Ma mère est ce que j'ai de plus cher au monde et si vous devez détourner le regard devant elle... Je suis vraiment désolée... mais, si je dois choisir entre elle et vous... même si ça me déchire le coeur... ça sera elle... Je suis désolée..."

Voilà, c'était clair. elle n'avait plus qu'à regarder son dos s'éloigner... Elle aurait au moins pu attendre un peu... Profiter juste d'un peu de chaleur et de douceur...
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptySam 14 Juil 2007 - 19:58

Un loup-Garou? " Merlin, dans quoi... " James frémit. Ce n'était pas prévu au programme non plus ça. Décidément, rien ne se passait comme prévu.
La perspective d'avoir à se retrouver devant la mère de Melusine ne l'enchantait guère... Après tout, elle serit en droit de se demander ce que sa fille faisait avec un vieux, même un tant soit peu célèbre. Mais si elle était une de ces bêtes immondes, elle risquait de le tuer...
Son sang se glaça dans ses veines. La situation était délicate, mais elle semblait si fragile... et il tenait tant à elle qu'il ne put se résoudre à la décevoir.

Pourquoi plonger dans le psychodrame?

Plusieurs choses le dérangeaient profondément après le discours de sa jeune aimée. Ne lui faisait-elle pas confiance? Voulait-elle le tester?
Au lieu de s'éloigner, il la serra encore un peu plus contre lui.

- "Avant que nous" comme tu dis, j'aimerais bien que tu tu te penches sérieuement sur l'option du tutoiement... ça pourrait aider.

Il descendit légèrement sa tête en la faisant glisser contre la joue humide de Melusine, puis il la regarda dans les yeux. Il se pencha le plus doucement possible en écoutant son coeur qui battait à tout rompre. Il pouvait sentir son souffle sur son visage.

Puis il caressa sa joue d'une main et la fit glisser sur sa nuque. ses lèvres descendirent tout doucement sur les siennes. Le contact fut très léger, bref, mais intense. Le fier joueur se redressa pour glisser quelques mots à son oreille.

- Je ne veux pas que tu aies à choisir...


Dernière édition par le Mer 18 Juil 2007 - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyLun 16 Juil 2007 - 18:32

Le corps tendu à un point tel qu'elle était presque persuadée que le moindre choc verrait se répandre dans l'espace des milliers de morceaux qui avaient été elle-même, Mélusine attendait dans un silence à couper au couteau. Risquer de tout perdre juste au moment où.... mais Mélusine était Mélusine. Incpable de faire les choses à moitié...
Tout en sentant naître un noyau d'espoir du côté du poumon gauche, la jeune fille se demandait si elle ne ferait pas mieux de tuer dans l'oeuf toute bribe de confiance. Pour le reste, c'était déjà trop tard... De toute façon, qui serait prêt à accepter cela? Seule Maude savait, ayant fait le lien entre la cicatrice de morsure sur l'avant-bras gauche de Gwen McEwan et la mine sinistre qu'arborait son amie les nuits de pleine lune. Mais il était nettement moins violent, et, par là-même, plus facile à accepter, de deviner la vérité que d'y être brusquement mis face-à-face. Et pour accepter cela de Mélusine, il fallait soit être compètement fou amoureux, soit complètement fou tout court. Mais Zyn ne croyait pas les hommes capables d'éprouver des sentiments aussi fort et le peu qu'elle connaissait d'Alhambra indiquait que sa santé mentale n'avait rien à envier à personne, merci pour lui...
Et paf! Autant pour l'espoir...

McEwan la rouge cogitait ardement à un départ le plus digne possible lorsque le professeur eut une attitude des plus étranges : il la serra plus fort que jamais dans ses bras.


-"Avant que nous" comme tu dis, j'aimerais bien que tu te penches sérieusement sur l'option du tutoiement... ça pourrait aider.

Il n'avait rien compris à ce qu'elle lui racontait? Il croyait que ça n'était pas suffisament difficile comme ça sans avoir à remettre les points sur les i? Il n'y aurait pas de nous parce que;.. parce qu'entre eux il y aurait toujours sa mère... Qu'avait dit De Lansley à ce sujet... Pof... Oublié soudainement... Tant pis, elle s'en passerait... N'est pas troll qui veut... Elle se débrouillait très bien jusque-là dans sa trollerie personnelle... Ca n'en ferait qu'une de plus... Et puis de toute façon....

...

Le coeur qui papillone. La réalité qui devient soudain tellement pâle face à... Rougissement. Non, même pas le temps de rougir. Juste une caresse. A la fois trop longue et trop courte. C'était trop ou pas assez. Il l'avait... Elle avait... Son coeur qu'elle croyait sur le point de capituler, adieu la vie, je pars en vacances, repartit à tout rompre tandis que c'était sa respiration qui était sur le point de disparaître. Un autre tremblement. Elle ne faisait pas exprès. Il avait dit quoi là...? Il était trop près... Beaucoup trop près... Impossible de réfléchir...

Et puis, finalement... Peut-être que réfléchir n'était pas l'option du jour. Elle leva la tête, hésitant à interrompre le contact de sa bouche près de son oreille. Dans son regard bleu se mêlaient la peur et la curiosité. Après un autre infime frisson, elle leva la main, hésitante, lentement, effleurant au passage une mèche de cheveux. Avant de se poser, doucement, sur sa nuque. Temps suspendu. Enfin, elle braqua son regard droit dans le sien, sans ciller. Ils étaient juste assez loin pour que ce contact visuel ne soit pas trouble.Juste assez proches pour qu'elle puisse voir son teint pâle se refléter dans ses pupilles. Sentir son souffle sur sa peau. De ses doigts, elle effectua une légère pression sur sa nuque, invitante. Elle voulait savoir quel goût ça avait. Juste une légère pression...


"S'il vous plaît..."

Voix vaguement rauque et implorante. Pas un geste de plus. Pas seulement parce qu'elle avait peur. Mais parce qu'elle ne voulait pas prendre. Elle voulait qu'il lui donne...
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptySam 21 Juil 2007 - 9:55

Le moment tant atendu était arrivé, notamment parce qu'elle le lui demandait. Un baiser, un baiser, un baiser... pas de quoi paniquer, il en avait déjà donné des centaines. Mais ces centaines ne ressembleraient pas à celui-là, parce que celui-là, il ne s'en moquait pas!
Pour elle il aurait une saveur particulière. Le premier, celui dont on se souvient toute sa vie et qui pour certains, conditionne toute notre vie d'adulte.

Et cette seule pensée provoquait en lui tout un flot d'émotions qu'il avait beaucoup de mal à contrôler. Lui le lion, l'indomptable, le redoutable... Le lion est mort ce soir, ne reste plus de lui qu'un chaton perdu sans sa mère.

Soupir.

Elle l'attirait à lui. Pour la mettre en confiance, il sourit. Machinalement, il humidifia ses lèvres. La tension dans l'air était palpable. Autour d'eux, la maison craquait tout ce qu'elle savait, poutres, fenêtres, escaliers. Mais James lui craquait totalement pour elle, il n'entendait pus que son coeur qu'il sentait battre contre son torse.

" Relax, take it easy." Il baissa sa tête et approcha ses lèvres des siennes. Le souffle chaud de Melusine caressait son visage.
Il réduisit l'espace qui les séparait en une fraction de seconde. Il lui tardait de goûter ses lèvres, l'envie lui était venue dans la clairière scintillante, lorsqu'elle volait au milieu de lucioles.

Le premier contact fut sommaire. Il se contenta de coller sa bouche contre la sienne et ouvrit les yeux pour voir si elle ne voulait ps arrêter. Peut-être cherchait-il simplement une quelconque approbation de sa part. Puis prit son visage dans ses mains, les deux paumes sur ses joues et l'embrassa fougueusement. Etrange comme cette jeune demoiselle pouvait ressembler à un moineau blessé entre ses mains. Elle était aussi fragile et hésitante.

Lorsqu'il se décida à rompre leur baiser, il se demanda comment elle avait trouvé ça... Normal. Est-ce qu'il avait été assez doux, Prévenant? La seule chose qui était sûre, c'est qu'elle lui avait répondu.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyLun 23 Juil 2007 - 17:55

D'un geste lent, il lui prit e visage entre les mains, geste dont rêvaient la moitié des femmes et que quatre-vingt-dix pourcents des hommes ne penseraient jamais à accomplir. C'était comme un autel dédié au visage de la femme, un cocon protecteur et caressant mais...

Bien qu'émue, Mélusine ne put s'empêcher de se raidir imperceptiblement. C'était plus fort qu'elle, elle y voyait un piège. Une prison pour sa liberté. Un petrificus totallus pour son libre arbitre. Un mur pour l'empêcher de fuir. Elle s'en voulut de penser cela, en ce moment. C'est elle qui avait demandé que... Etait-elle donc incapable de savoir ce qu'elle voulait? Elle refusait de se vendre. Mais.. Mais le lui avait-il seulement demandé? Il ne lui avait rien proposé en échange. juste une offre d'un peu de chaleur et de tendresse. Etait-elle donc toujours obligée de se battre, lunatique jusque dans ses désirs les plus profonds? Lutter, toujours lutter... et si elle changeait d'option une fois de temps en temps....?

Il souriait. C'était censer la détendre pour le coup, non?
On se détend. On se laisse aller. Peut-être que l'hypnose...

Zyn n'eut pas le temps de réfléchir d'avantage.
Il est des momebts où il faut s'arrêter de penser et celui-ci semblait de ceux-là.

Mélusine n'était certes pas novice dans l'art des baisers, mais... incontestablement, il y avait une nuance certaine entre le baiser d'un homme et le mordillement d'un bec de Kriket surpris... C'était ... euh... bref... Plus réconfortant?

Un instant désarçonnée par la fougue du professeur -Merlin, elle embrassait un professeur! une semaine à jeun avec pour seul élément vaguement consistant un fond de jus de citrouille n'améliorait pas son cas-, elle fut surprise de se voir répondre instinctivement à son baiser. A croire qu'il y avait des choses que l'on n'avait pas besoin d'apprendre.

Quand ce fut fini, elle hésita entre prendre ses jambes à son cou et prendre ses jambes à son cou. Avant de se retrouver le nez mussé contre sa poitrine, à entendre battre son coeur.



sorry... définitivement, je crois que je ne fais pas partie des romantiques...
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyMar 24 Juil 2007 - 9:57

HJ: Ne t'en fais pas, il était fapait ton message. Moi pour le romantisme je ne sais pas. Mais pour la poésie, c'est sûr, je suis pas doué.


" J'ai embrassé une élève! Et c'était plutôt pas mal . Le Mowana " Par contre, elle, elle n'affichait aucune réaction. Il la tenait toujours dans ses bras mais elle n'avait rien dit, elle ne l'avait même pas regardé. A croire qu'elle voulait se cacher.

James fit courir ses larges mains sur le dos de la jeune fille, puis il en remonta une sous son menton qu'il releva de son index. Enfin il pourrait scruter ses yeux pour savoir ce qu'elle en pensait de leur premier baiser.

Mais avant ça, il se laissa emporter par une furieuse envie de recommencer, de retoucher ses lèvres si délicates, juste un instant, un tout petit baiser ,complice, rassurant, juste pour lui demander: " ça va bien?"

- Mel?

En attendant une quelconque réaction de sa part, son cerveau, qui était en mode "off" depuis qu'il s'était engagé sur la route du quidditch professionnel, se réveilla (comme la belle au bois dormant, un baiser, et ça repart).
Il commença donc à réfléchir aux précautions à prendre pour entamer cette relation sous les meilleurs auspices.

Il faudrait sûrement qu'il lui donne le mot de passe pour qu'elle puisse entrer dans ses quartiers. Et puis aussi qu'il réfléchisse à d'autres endroits où ils pourraient se voir en cachette... Et surtout... à Dumbledore. Il avait une confiance absolue en lui, et en désobéissant au règlement, il l'avait trahi. Il fallait donc absolument qu'il aille lui parler.

Que risquait-il? Un renvoi? Sans doute. D'un autre côté, ce serait difficile de continuer comme ça, en s'enfonçant tous les jours un peu plus dans le mensonge. " Il faut qu'on aille le voir tous les deux. Ce sera mieux."

- Mel?

Pourquoi n'avait-elle encore rien dit? Il était si dégoûtant que ça son baiser? Elle allait le laisser tomber, c'était sûr. Tout à coup certain qu'il allait se faire planter là comme un collégien, il la serra encore plus fort dans ses bras quitte à lui casser quelque chose.

- A quoi penses-tu? demanda-t-il inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyDim 29 Juil 2007 - 11:27

hj: c'est gentil... je reste un peu sceptique, mais c'est gentil...
Le Sacha
Le sang qui pulsait dans ses veines, irrigant le cerveau, était la seule activité notable du moment dans la région cérébrale. Ou plutôt... les pensées et les images défilaient tellement vite qu'elles en devenaient floues, dignes du plus beau sfumato du grand Léonard. Essayant de ne pas céder au vertige, Mélusine tentait de les saisir, de les emprisonner dans une cage de volonté pour, qui sait?, leur trouver un sens, avec cependant autant de succès que si elle avait entrepris de transférer tout le jus de citrouille de Poudlard dans le Grand Lac avec une passoire déchiquetée.

Le monde semblait s'être soudain tu. Elle n'entendait plus que les battements sourds de son coeur -à lui- et leurs souffles un peu trop rapides qui se faisaient écho. Et si elle s'accrochait à lui, c'était aussi pour ne pas perdre complètement pied, pour ne pas se laisser emporter par le torrent. Ou peut-être alors elle se trouvait enfin? Mais elle était incapable de réfléchir. Elle laissait les émotions la bercer.

Deux doigts sur sa gorge. Par réflexe, elle leva le regard vers lui. Oh non non non.... Elle ne voulait pas qu'il parvienne à lire quoi que ce soit... Et elle n'avait jamais été très douée pour cacher ce qu'elle pensait. Il approcha les lèvres. Pour le coup, elle se sentait presque soulagée.. Elle se laissa faire. Elle ne contrôlait plus rien de toute façon. Et elle aurait tout le temps qu'il faudrait pour paniquer, tranquillement, en solitaire...
A peine le temps de se laisser aller qu'un:


"Mel?"

'Cerveau partit sans laisser d'adresse.. laissez-nous un message, nous ne vous rappelerons pas;...'

Ahahaha... très amusant....
Le professeur... Monsieur Alhambra...
James?... Comment devait-elle l'appeler? Bref, lui se rendait-il compte qu'elle fuyait son regard... Ils avaient beau avoir... enfin, bref... Ses pensées -qui devaient se refléter dans ses yeux- lui paraissaient trop intimes pour être partagées... même avec lui... elle avait déjà du mal à les affronter elle-même... Le manque d'habitude... Ou bien la pudeur... Elle se sentait incapable de répondre. Dans une autre situation, si ses nerfs n'avaient pas été aussi sensibilisés, elle aurait sans doute trouvé une répartie amusante qui les aurait tous les deux sortis de cette situation somme toute tendue... Pas d'une tension vraiment désagréable, certes, mais qui entrainait chez la jeune fille un semblant de malaise... hmmm... Oui quelque chose du genre: "Oups;.. si on ne se dépêche pas, on va louper le déjeuner..." ou encore "Pensez-vous que la cabane Hurlante soit en fait si effrayante aux yeux des gens de par le fait qu'ils y mettent leurs peurs les plus enfouies, les plus profondes, étant dans l'ignorance de l'identité réelle de ce qui s'y cachait...?"... Oui, follement amusant ou à propos...
Merlin, elle avait le cerveau qui commençait à disjoncter...
Mais aussi...

Qu'était-elle censée faire dans une situation comme celle-là? Voilà une des choses qu'aucun de leur professeur ne leur avait appris à gérer...


'Hmmmmmmm? Et lui, c'est qui? Un scrognegneu du Père Noël?'

Les cerveaux sont priés de se taire s'ils n'ont rien de plus intéressants à dire...

"Mel?"

Bouse;... Sa voix douce l'avait presque laissée se faire avoir.... Résister... Tandis que le doute s'infiltrait en elle... et si tout ça n'était qu'une énorme farce? Un pari stupide inter-professoral? Certes, Xaël n'aurait certainement rien à voir là-dedans... mais le professeur Weltz... Un "t'es pas cap?' version prof... 'T'es pas cap d'embrasser une élève et de la faire se laisser aller?... hmmm... Tiens, prend la McEwan, ça pourrait être drôle...'.... Non, quand même pas... Un craquement la fit sursauter. Zyn jeta un coup d'oeil furtif, presque surprise de ne pas voir débarquer un collègue hilare...

D'un autre côté, Alhambra avait eu l'air sincère... mais aussi, il avait de multiples talents...
Et si elle arrêtait de se poser des questions tout simplement. Au pire, elle serait la risée de tout le corps professoral, voire de toute l'école... Elle avait connu pire. Question d'habitude... Au mieux...


"A quoi penses-tu?"

Pour le coup, il valait mieux pas qu'il sache... Alors elle se donna quelques secondes pour penser à autre chose et pouvoir répondre sans mentir...
Il parlait peut-être de
ça... mais qu'est-ce qu'elle pouvait en dire? Elle n'avait aucun point de comparaison... hormis ce qu'elle avaiit imaginé... Elle avait pensé à quelque chose de plus violent, car, quoi qu'en dise certaines personnes, l'amour, aux yeux de Zyn, n'était pas quelque chose de doux. Pas d epetit nuage ou d'air rêveur. Plutôt une braise qui vous brûlait les entrailles, vous mettait du feu dans les yeux et transformait votre coeur en une éruption volcanique d'émotions. Non, l'amour était tout sauf tranquille...
Mais là,... ça avait été un peu tout à la fois. Le volcan et le nuage. La violence et la douceur... Ca ne ressemblait à rien qu'elle n'aurait pu imaginer. C'était mieux. Et Mélusine en était plus émue qu'elle n'aurait voulu l'être, encore moins l'admettre ou le montrer. Ce n'était pas quelque chose qu'on extériorisait comme ça. On le gardait pour soi, bien au chaud. Pudeur. Et pourtant, c'est avec un accent écossais plus marqué que jamais -comme chaque fois que les émotions étaient trop fortes pour qu'elle le contrôle- qu'elle s'entendit répondre:


"La rrrrrrrrréalité dépasse la fiction..."

Je suis vraiment vraiment désolée pour le retard...et dire que c'est moi qui râlait la dernière fois... tu m'excuses?
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. James Alhambra
Modérateur
Pr. James Alhambra

Nombre de messages : 320
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13861
Date d'inscription : 21/02/2007

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyLun 30 Juil 2007 - 19:07

HJ: Bien sûr, y a pas de mal, d'autant que je vais être absent un petit moment.

DJ:

- "La rrrrrrrrréalité dépasse la fiction..."



Face à cette montagne d'émotions à vif, James ne savait pas trop quoi faire. Alors, il décida de prendre les devants et de couper court à toute éventualité mélodramitique qui aurait pu survenir à ce moment précis.

Le problème, c'est qu'il ne voulait pas casser la magie de cet instant, encore moins lui faire peur. C'était dramatique d'avoir peur de mal faire, surtout pour un champion comme lui. décidément, il lui manquait bien de l'expérience dans ce genre de moments.

- Ecoute, on ira à la vitesse que tu voudras. Je ne veux pas exercer sur toi une quelconque pression.

Il cherchait son regard mais il avait grand peine à le trouver.

- Ces vacances je rentre chez moi, à Londres.
J'habite sur Oxford Street à Londres, non loin d'Hyde park. Ma cheminée est reliée au rseau de cheminette, donc tu pourras venir quand tu veux si tu le désires.


Il secoua la tête assez mécontent de lui, mais il avait envie qu'elle lui dise quelque chose, enfin quoi. Quand même, une petite phrase de plus, c'était pas la mer à boire.

- Aide-moi s'il te plaît. Dis-moi quelque chose...

Avait-il dit une bêtise? Non, il pensait sincèrement que non. Il fallait qu'elle l'aide, vraiment, il avait l'impression de se noyer, d'être le seul à essayer de faire quelque chose de concret.

HJ: Essaie de conclure le sujet, je pensais le faire, mais il vaut mieux que ce soit toi. Biz à pluche
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
Administrateur
Mélusine McEwan

Nombre de messages : 1652
Age : 34
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 14505
Date d'inscription : 02/10/2006

Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] EmptyDim 5 Aoû 2007 - 10:15

Sentait-il à quel point elle devait se maîtriser pour ne pas trembler au-delà du simple frémissement? Pour ne pas perdre le contrôle.
Pour garder encore un semblant de maîtrise.
Elle qui ne voulait laisser personne l'atteindre échouait singulièrement ces derniers temps.


'Alors? On est moins forte qu'on ne le croyait?'

Et sa liberté? Ce bonheur de ne pas s'attacher... Où était-il passé? Elle avait ce qu'elle attendait depuis des semaines, et soudain, elle aurait voulu s'enfuir, retrouver les terrains, stériles, peut-être, mais tellement familiers. Quitter cette sensation de tout perdre en même temps que tout gagner. Et ce soir, le soleil se coucherait, identique à hier, pareil à demain, sans aucun souci pour les états d'âme de Mélusine McEwan.

Des murs qui se dressaient, qui coupaient la lumière.


"Ecoute, on ira à la vitesse que tu voudras. Je ne veux pas exercer sur toi une quelconque pression.

Une porte qui s'ouvrait... Encore une fois, on lui laissait le choix... Mais cette liberté lui paraissait encore plus lourde à porter aujourd'hui. Pourquoi voyait-elle toujours une menace dans l'art simple d'aimer? Ellene voulait pas qu'on l'atteigne??? Etait-elle lâche à ce point? Fuir devant la nouveauté parce qu'on quittait le domaine du connu.... Et elle se disait curieuse.... Où était passé le blsaon de sa propre maison? La peur. Le manque de confiance... Et si elle décidait de se laisser aller, de ne pas décider de tout, de se laisser porter par la vie...? Et on verrait plus tard?

L'amour n'allait pas sans la confiance. Sans doute. Mais pouvait-elle vraiment dire qu'elle l'aimait? N'était-ce pas juste ces fichues hormones qui faisaient encore des leurs?
Elle leva son regard vers lui. Non. C'était plus. Mais... Qu'est-ce qu'elle voulait, au final.

Peut-être qu'on pouvait aimer sans chaîne, sans voir son identité se diluer... Peut-être. Et peut-être que ça valait le coup d'essayer. Peut-être. Peut-être pas. Nouvelle nostalgie de l'enfance où les sentiments, les émotions sont tellement simples. Pas d'arrière-pensée? Pas de quiproquo.

Quelque part, une partie d'elle-même nota l'adresse. Au loin. Parce que tout ce que cela pouvait impliquer était déjà trop pour elle. Elle avait suffisament de mal à assumer juste un tête-à-tête comme celui-là... Alors aller le voir....


"Aide-moi s'il te plaît. Dis-moi quelque chose..."

C'était sans doute le propre de l'adolescence d'être à ce point égocentrique. On se concentre sur ses petits problèmes, sur ses états d'âme. Les autres ne ressentent rien. Il n'y a que soi, soi et soi. Et ses questions. Comment oublier qu'en face de nous il y a aussi quelqu'un qui pense, qui sent, qui vit? C'était tellement facile de penser que les autres n'étaient là que pour nous créer des problèmes, nous aimer ou nous amuser...Egoïste. Egoïste.

Mais, tout au fond, une petite voix lui disait sans cesse... Que pouvait-elle faire. Ou dire. C'était à lui de la guider, non. C'était lui qui savait. Lui qui avait l'expérience de tout ça. Mais pour être guidée, peut-être fallait-il indiquer une direction. Sinon, comment savoir...? Comment savoir? Mais comment dire...?

Oui. Comment dire ce qu'elle était incpable de définir elle-même...?
Prends-moi. Choisis-moi. Gardes-moi.

Alors, comme d'habitude, tout sorti d'un coup, tout seul. Commme si elle ne maîtrisait plus rien. Comme si c'était une autre part d'elle-même qui se révoltait contre le silence. Un pas en arrière, le temps de le fixer droit dans les yeux. Avec un peu de chance, étant donné l'obscurité ambiante, il ne verrait pas la panique dans ses yeux....


"Je suis comme une voleuse dans ta vie
Tu vois je joue et je m'enfuis
Si je t'avoue
Que j'ai envie

Je suis comme une tricheuse et pourtant
J'aimerais tellement
Baisser le masque
Trouver l'espace
Pour oser dire

Prends-moi
Comme dans un combat sans fin
Envahis-moi
Pose tes mains sur moi
Gagne ma confiance
Brûle les distances
Entre toi et moi"


Encore un pas en arrière. Un de plus.

'Garde-moi. Garde-moi'

"Je vis comme une blessée de l'amour
Je cours toujours
Pour pas risquer
D'être touchée
Je fais demi-tour
Toi, tu joues le tout pour le tout
Oublie les tabous
Dicte tes lois
Même si c'est fou


Un professeur. Une élève. C'était pas ça le plus important. Ils allaient au devant des ennuis. Si ils osaient..

"Et si parfois je suis maladroite
Tu vois
Je sais que je sais pas donner, pas donner ...
Viens me chercher"


Elle se tut soudain. Prenant conscience de ce qu'elle avait dit. Et partit en courant. C'était devenu sa spécialité.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://melusinemcewan.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty
MessageSujet: Re: Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]   Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire cousue de fil d'or [PV Mel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Pré-au-Lard-
Sauter vers: