Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La Famille Orphens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyLun 23 Avr 2007 - 16:00

Terence battait les dalles du couloir à la recherche du meilleur spot pour tester sa dernière invention. Il avait favorisé les étages les plus hauts de l'école car il savait que minimes étaient les élèves qui s'y aventuraient sans avoir une bonne raison de le faire, et que Rusard préférait de loin parader à l'étage des Gryffondor mais montait rarement plus haut.

Sur son chemin il croisa quelques élèves auquel il sourit sans avoir l'air d'y toucher quand ceux-ci avaient plutôt les yeux braqués sur ce qu'il tenait à la main.

Le Serdaigle avait plusieurs passions et l'une d'entre elles était la pratique des sports extrêmes.

Dans le courant de sa quatrième année, il s'était fracturé la cheville en essayant un ballon à compressibilité magique avec trois copains et qui les avaient fait atterrir droit sur le concierge. Il avait récolté en sus deux semaines de colle à l'infirmerie.

En cinquième année, il avait inventé la non moins célèbre calculette magique qui avait permis de créer des taux d'affinités entre les élèves. Cela avait donné lieu à l'une des plus grandes disputes jamais vue à Poudlard dans la Grande Salle. En effet, la calculette magique semblait mettre ensemble des personnes de maisons différentes et lorsqu'un Serpentard et un Gryffondor obtenaient 100% d'affinités ça devenait un véritable déluge... surtout quand le Serpentard était déjà en couple.

Cette fois-ci, il avait décidé de ne mettre personne en péril: il testerait sur lui son invention et son nouveau sortilège: le Deltafun...

...


"Hum... scratch faudra que je trouve un nom plus vendeur, c'est nul..."

Le Delta Magique? "Mouais, mais j'en ai marre des Quelque Chose Magique..."

Le Stepfly?... "Beuhh..."

On verrait plus tard.

L'objet était assez grand et ressemblait à s'y méprendre à un Deltaplane de petite taille ou à un cerf-volant coloré. Il l'avait conçu avec des tombées de tissus qui lui étaient restées de ses anciennes confections. Il comptait tout simplement le parfaire à l'abri des regards et s'élancer du haut du huitième étage avec. Il aurait une punition si la machine ne fonctionnait pas et le faisait dégringoler jusqu'au Grand Hall, car si elle fonctionnait alors il pourrait disparaître dans l'un des trois lieux chimériques pour lesquels le Dreamingfly ("non, c'est nul aussi...") était programmé.

"Tranquille..."


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyLun 23 Avr 2007 - 16:48

" Pffff.... C'est nul, je m'ennuie ! "

Je crois qu'à force, vous avez compris, Ellys n'aimait pas s'ennuyer. Plus de cinq minutes à ne rien faire et c'était le drame, il fallait qu'elle trouve une bêtise à faire ! Et, débordante d'autant d'imagination que son frère, les idées lui arrivaient assez vite...

Pourtant, cette journée n'aurait pas dû être de l'une de celles où l'ennui pointaint son affreux gros nez pustuleux. Ouais, Ellys elle trouvait que l'ennui c'était pas beau, alors il avait un gros nez tout pas beau.
En tout cas, la journée avait plutôt bien commencé. La grosse créature horrible et qui faisait peur à Ellys, à savoir l'ennui, n'était pas encore venue.
Elle s'était réveillée, s'était préparée, bien que "préparer" soit un bien grand mot vu qu'Ellys était juste passée sous la douche et avait enfilé un jean et un débardeur mauve. Après ça, elle était allée manger à la Grande Salle, elle s'était un peu occupée en rigolant avec une quatrième année. Et puis voilà. Sa compagne de rire de quelques minutes avait disparu pour aller à la bibliothèque.


" En plus, c'est nul la Biblio ! On peut même pas rigoler ni parler...
Y a des livres, ouais ça c'est cool, mais si on chuchote plus fort qu'une mouche qui fait Bzzz, bah la bibliothécaire elle râle. Pire que mon frère tiens. Gné ? Nannnnnnnnnnnnn "


Nan, c'était pas possible d'être plus râleur que Mister Terence Orphens probablement premier du nom. Oh bah tiens, en parlant de lui, ça faisait longtemps qu'elle l'avait pas vu. Il était où ? Ah bah voilà, elle voulait le voir là maintenant tout de suite.
Tant pis pour la Bomb'encre qu'elle avait dans la main et qu'elle comptait aller jeter sur les élèves du haut du château. Il était où Terence ?
Ouais, bah ouais, je vous l'avais dit, Ellys elle s'ennuyait jamais longtemps. Elle avait déjà trouvé une activité. C'était marrant de jeter des Bomb'encres sur les autres du haut des tour ! En plus, ils avaient jamais le temps de voir le coupable, ils étaient déjà couverts de peinture !

Elle adorait les Bomb'encres. Plus que les Bombabouses. Parce-que, les Bombabouses, c'est toujours pareil et ça sent mauvais. Alors que les Bomb'encres, c'est jamais la même couleur !

Et là, comme si Merlin l'avait entendue, devant elle, à quelques mètres, son frère chéri marchait avec un truc bizarre dans la main. Effusion de joie.


- AAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHH
TERRYCHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUU


Et voilà, la tornade Ellys était lancée. Elle se mit à courir et en moins de temps qu'il en faut pour dire Fiz-Wiz-Biz, elle se retrouvait à sauter sur le dos de son frère, s'accrochant à son cou en éclatant de rire.
Ah bah voilà, là, elle était méga contente.
Elle n'avait pas vu Terence depuis environ un mois. Alors forcément, c'était qu'il commençait à lui manquer !
Elle resta agrippée sur son dos, lui collant un bisou sur la joue sans qu'il puisse rien dire, avant d'arborer un large sourire radieux sur les lèvres.


- Dis, c'est quoi que tu tiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyLun 23 Avr 2007 - 17:29

Tandis qu'il ficelait à l'aide d'un sortilège une des sangles du TrucMagic, Terence entendit comme une détonnation, un cri perçant, un truc de fou... une Ellys Orphens qui était en train de lui foutre une de ces hontes:

" affraid M'appelles pas comme ça devant les copains!!! Je suis sûr qu'on l'a entendu jusqu'à Pré-au-Lard!!"

Il eut à peine le temps de se retrouner au trois quart que la chose lui sauta dessus et lui bava sur la joue. Intérieurement, il était plutôt content de la voir, cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas croisés, mais de là à le lui avouer... non... elle le savait forcément alors il prit la liberté de faire ce qu'il adorait par-dessus tout: râler.

"Dis, c'est quoi que tu tiens ?"

Là, je tiens une grosse Orphens collante, bougonna-il en essayant tant que mal de tenir encore debout en éloignant du cyclone nommé Ellys son Dealtachose. Mais Ellyseuuuh, tu baves autant qu'un enfant d'un an qui s'appelerait Thomas, enchaîna-t-il pour lui même en souvenir se son voyage dans le temps avec Draconia. Il frotta sa joue bien que les affections ne le dérangeaient jamais. C'était plutôt pour soutenir sa réputation de râleur qui lui était chère.

Puis, il posa délicatement sur le sol le Magicfly (qui n'avait pas encore de nomination attitrée) en se penchant en avant, gardant Ellys sur son dos. La manipulation eu pour effet de faire tomber devant les yeux de Terence tout un rideau de cheveux. Il se redressa ensuite en soutenant sa soeur d'une main puis s'aidant de l'autre, il la fit passer devant de lui.

Regard incrédule, faussement outré quand il l'a enfin face à lui:

Orphens, lâche-moi qu'est-ce que tu fais? T'as failli détruire mon... mon... en fait, je ne sais pas c'que c'est.

Il déposa la gosse au sol et reprit son invention en la dirigeant vers elle:

J'ai fabriqué ce truc mais j'ai pas encore réussi à lui trouver un nom.

Le grand frère regarda sa soeur de plus prêt, la toisa un long moment:

Toi... tu t'apprêtais à faire le troll. C'est quoi ce que tu as dans la main?

Et voilà le frère et la soeur chacun armé de leur engin à trollorie et prêts à les mettre en pratique.


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyLun 23 Avr 2007 - 18:05

- Je suis ni grosse ni collante d'abord !
Et je bave même pas, c'est toi qu'invente !


" En plus, il dit n'importe quoi, y a pas que les enfants qui s'appelent Thomas qui bavent ! "

Telles furent les paroles et pensées de la jeune Poufsouffle alors qu'elle se sentait tomber en avant, Terence se penchant vers le sol.
Gné ? Mais il était malade ? Il voulait la faire tomber la tête la première ou quoi ? Elle était pas encore assez dérangée de la ciboulette pour lui ou quoi ?


" Cibouleau ! Cibouleau ! Cibouleau ! C'est pas ciboulette, c'est cibouleau ! Mais souviens-t'en enfin ! "

Bah non, rien à faire, elle se trompait tout le temps.

Ses cheveux étaient en train de tomber en cascade devant ses yeux, et devant ceux de Terence au passage, et elle imagina la posture étrange qu'ils devaient avoir. A cette vision, elle éclata de rire toute seule pendant que Terence la ramenait face à lui.
Par la suite, son frérot s'adonna à son activité favorite : le râlage ! Ouais, c'est encore un mot qu'elle avait inventé.
Le râlage donc ! Et ici, il râlait parce-qu'elle avait faillit lui détruire son truc sans nom qu'il avait inventé.
Rho, elle était pas si nouille tout de même !

Faire le troll, faire le troll...


- C'est une Bomb'encre.
C'est pas comme si j'allais aller la jeter d'en haut du château, ah bah non alors !
Ca doit même pas être drôle en plus !
Et pis t'imagines un peu qu....


Le drame.
La mademoiselle-pas-si-nouille, qui arborait encore quelques secondes auparavant un large sourire colgate innocent, venait malencontreusement de laisser échapper la Bomb'encre de ses doigts.
Elle s'était amusée, pendant qu'elle parlait, à la faire rebondir dans sa main et là, comme dans les films moldus au ralenti, elle voyait l'objet interdit se diriger vers le sol.


" Oh non ! Terence va me tuer ! "


SPLAAAATCHHH

Et voilà, la Bomb'encre venait d'exploser sur le sol, répandant dans un rayon de deux mètres autour d'elle une magnifique peinture rose fluo.

Ellys en avait partout. Plein sur les habits, et des gouttes dégoulinaient sur sa figure et dans ses cheveux. Elle releva la tête vers Terence et...
Elle éclata littéralement de rire. Comme tout le temps en fait.
Il avait autant de peinture sur lui qu'elle.
En plus rose, ça lui allait divinement bien !
Elle parvint à placer quelques mots entre deux éclats de rire...


- Oh Terrychou... T'es... trop chou comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyLun 23 Avr 2007 - 18:45

Rose!!
Elle l'avait fait exprès, il en était quasiment certain quand elle se mit à tripoter la Bomb'encre.
Rose?!!
Il fallait qu'elle soit tête en l'air, c'était pas possible.
ROSE!!!
Deux mains gauches, j'te dis!


Elllyyyyyyys!!! Nom d'un troll en tutu!! Mais comment t'arrives à faire ça?!! S'exaspéra-t-il en écartant les bras de part et d'autre de son corps pour regarder l'état de ses vêtements. Mais ce n'était pas le pire. Avec la surprise, il avait fait tomber le Deltaflight (non toujours pas) qui lui aussi avait rosiefluoré... Il allait en falloir des récurvites pour tout nettoyer mais il espérait par-dessus tout que sa création ne se soit pas brisée.

Aussitôt à genoux près de sa machine pour constater les dégâts, il regarda ensuite Ellys qui semblait trouver cela très drôle. Alors il reprit son calme, se redressa tranquillement, fit un pas en avant et:

Slimfast!

C'était un sortilège qu'il avait inventé et qu'un jour on avait retourné contre lui. Sa Poufsouffle de soeurette se retrouva aspergée d'une matière visqueuse chocolatée:

Ca, la grosse, c'est pour la Bomb'encre.

Il s'empressa de brandir sa baguette en parade pour réagir à la moindre contre attaque. Cette fois-ci c'était lui qui était bien amusé. Elle était magnifique de marron et de rose vêtue. Pour couper court à toutes représailles, il enchaîna sur quelque chose d'autre afin de changer de sujet et que cela ne dégénère pas:


OK... on va dire que tu nettoies tout – là elle se fait avoir – pendant que je répare mon truc et si t'es rapide, je t'emmène avec moi à bord du Magicflight (ah? Pas mal...)
Tu veux savoir à quoi il sert?
Demanda-t-il sans encore se soucier d'épurer ses vêtements de l'immonde couleur fluo.

"Comment tu veux que j'ai un semblant d'autorité peinturluré en rose, aussi."


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyLun 23 Avr 2007 - 19:26

Ah bah c'était malin ça ! Maintenant elle avait plein de chocolat sur elle en plus !
Elle passa son index sur sa joue, récupérant du chocolat au bout de son doigt, et l'amena de manière gourmande.


" Yaerkkkkk !"

Evidemment, il avait fallu qu'elle chope de la peinture en plus du chocolat. Bahhhh c'était pas bon !!! Elle tira la langue en une horrible grimace de dégoût et se l'essuya avec le dos de la main, avant de venir frotter sa main sur son jean.
Nan, c'était vraiment pas bon !
Elle eut un frisson de dégoût, les yeux plissés et le nez retroussé.
Elle secoua la tête négativement, en toussotant légèrement.
Nan, vraiment vraiment pas bon !!!


Et arrête de dire que je suis grosse, c'est même pas vrai d'aboreuh !

Ellys fit alors un large sourire rempli de malice à son frère et sortit sa baguette de.... de sa chaussette. Bah ouais, les poches d'un jean, c'était pas assez grand pour ranger sa baguette magique ! Alors, elle la rangeait dans sa chaussette, coincée avec sa chaussure. La baguette était toute droite et suivait le mollet de la Poufsouffle.
Elle sortit donc sa baguette et la pointa sur Terence, bah ouais, c'était elle qui devait tout nettoyer, comme d'hab. Pfffff. Mais bon, elle aurait le droit de monter sur son Magic-truc.

Elle lança alors plusieurs récurvite sur son Magic-chose, puis sur les vêtements de Terence. Ah, sur ses cheveux et sur sa figure aussi. Après c'était le tour du sol. Et pis finalement, Ellys elle-même. Son jean, son haut, ses cheveux et son visage y passèrent, de même que pour Terence.


- J'ai gaspillé une Bomb'encre pour rien...
Heureusement que j'en ai une autre dans ma poche !


Le sourire toujours aux lèvres, elle sortit un autre objet facétieux, s'amusant à le faire rebondir lui aussi dans sa main.
Elle se demandait de quelle couleur il était. On pouvait pas le savoir tant qu'il avait pas explosé.

Elle s'accroupit ensuite face au machin de Terence, l'observant d'un air suspicieux et curieux et gardant sa bomb'encre bien tranquillement dans sa main. Elle releva son visage vers son frère, hochant vivement la tête.


- 'sûr que je veux savoir !
Ca ressemble un peu à un deltaplane. Tu t'en souviens, on en avait vu avec papa et maman.

Moi je lui donnerai comme nom le Terrychouplane !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyMer 25 Avr 2007 - 18:04

Ellys entreprit de nettoyer ses bêtises en commençant par le Jamais-ça-s'appelera-Terrychouplane-T'es-Folle, ce qui permit à Terence de contrôler l'un des quatre coins dont une des lames s'était désolidarisée. Il la remit en place et la fixa à l'aide d'un sortilège.

Accroupi durant l'opréation, lorsqu'il releva le visage vers sa soeur venue le rejoindre, pour la découvrir jonglant avec une nouvelle Bomb'encre, il fulmina:


Tu cherches à avoir des ennuis, c'est pas croyable.

Elle proposa alors un nom à l'objet qu'il venait de terminer de réparer. Le Serdaigle regarda sa soeur, laissant un blanc incrédule mais ne répondit pas pour se contenter de murmurer "n'import'-quoi": "Ca fait création de tapette... c'est très sérieux mon Transplane". Stressé par la manipulation de la Bomb'encre à proximité de lui, Terence finit par faire cesser le petit manège d'Ellys:


Accio Bomb'encre! entonna-t-il par surprise en se redressant et en stoppant la balle dans les airs d'un mouvement franc de la baguette. Il prit l'objet en le tendant au-dessus de sa tête des fois qu'Ellys et sa taille de gnome essayent de le récupérer.

Supprimé jusqu'à notre retour, la Grosse. Evanesco! lança-t-il dirigeant le bout de bois magique vers la Bomb'encre. La balle disparut et il enchaîna directement, pour évincer toute protestation: Ca sert à sortir de cette école pour aller dans un autre lieu sans passer par le Transplanage. Mais j'ai pu l'ensorceler que sur trois destinations... Une fois utilisée, la destination n'est plus possible. Il faut refaire le Transplane.

Terence se pencha vers sa création, la retrouna et en montra les détails à Ellys: trois mots qui étaient cousus à même le tissu autour d'un cadran de laiton possédant plusieurs aiguilles colorées et calées sur trois séries de coordonnées différentes. La 4ème série de coordonnées correspondait à celle de Poudlard.

Il désigna chacun des groupes de chiffres sur le cadran et expliqua à sa soeur:

Exeter pour aller voir les potes, la Tanzanie parce qu'il parait qu'il y a un grand mage là-bas et j'aimerais le rencontrer dans sa tribue. Et Sleepwater Island... une île inhabitée où on dit qu'une fontaine des connaissances permet à ceux qui boivent son eau de pouvoir obtenir une réponse à une question qu'on se poserait...

Le Serdaigle retrouva sa place assise face à Ellys. Il se tenait en tailleur et fixa la Grosse en souriant:

Je te cache pas que je ne l'ai jamais essayé. Que je ne sais pas si en l'utilisant on ne se retrouverait pas désartibulés ou naviguant dans une autre galaxie... ni même si en se jetant dans le vide le Transplane fonctionnera avant qu'on s'écrase au sol... mais j'ai envie d'essayer car si ça marche, je veux emmener Dragon aux Maldives sans passer par la case Cheminette, avion (elle va me tuer si je la fais monter dans un avion) ou Transplanage Intercontinental... Toujours partante?


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyMer 25 Avr 2007 - 20:25

Beuh... Il était même pas drôle ! Il l'avait fait disparaître où sa Bomb'encre ?!! Eh, c'était pas gratuit hein !!! Il croyait quoi lui, qu'elle les trouvait par terre ? Qu'elle avait un Bomb'encrier sous son lit ou quoi ?

" Pffffffffffffffffff................ "

En plus, elle avait même pas eu le temps de se lever pour essayer de rattraper SA Bomb'encre. Ouais, enfin... Elle aurait plutôt sautiller devant Terence comme un enfant trop petit qui essaye d'attraper la boîte de bonbon qui est sur un meuble trop haut... Toute manière, elle s'en fichait, elle en avait encore une de Bomb'encre dans sa poche. Mais elle lui dirait pas hein, elle était pas folle quand même ! Big Grin

Mais, frérot chéri ne laissa pas le temps à la Poufsouffle de répliquer puisqu'il enchaîna en lui expliquant à quoi servait son... invention.

C'était pour voyager, en dehors du château. Vrai de vrai ? Trop foooorrttt !!!! Mais seulement pour trois destinations. Vrai de vrai ? Trop..... trop fort. Ouais, c'était pas beaucoup trois endroits où aller quand même. Enfin, elle se doutait que c'était déjà pas mal, surtout que c'était qu'un élève qui l'avait inventé. Un élève en septième annnée mais quand même... En même temps, c'était pas n'importe qui qui l'avait créé. C'était son frère. Ouais, c'était bien trois destinations pour l'instant. Trop fooooorrrtttt !!!!

Le seul petit problème, c'est qu'il ne savait pas si ça allait marcher. C'était pas un problème ça. Toute façon, faut bien essayer pour savoir si ça fonctionne. Bah, en parlant d'avions, comment ils auraient fait les avionneurs si ils les avaient pas testé ? Bah voilà.
L'espace d'une seconde, une vision la frappa. Draconia et Terence, assis côté à côté dans un avion moldu. Elle éclata de rire, toute seule encore, alors que son aîné lui demandait si elle était toujours partante.

Mais il était malade ou quoi ?


- Je veux mon n'veu !

Suite à quoi elle se leva et se mit à sauter dans tous les sens, autour de son frère, en chantonnant un petit air joyeux.

- Je vais faire du Terrychouplane avec Terrychou ! Je vais faire du Terrychouplane avec Terrychou !

Elle s'arrêta alors et se mit à danser de manière ridicule. Je vous décris en gros ce que ça donne : les deux poings d'Ellys étaient côte à côte et faisaient de larges cercles devant elle alors que son bassin se tortillait dans tous les sens. Vous voyez ? Mais si ! Comme les moldus, quand ils dansent sur du disco et qui se tapent la honte ! Même qu'ils remarquent même pas ! Et, pssstt, j'suis sûre que vous avez déjà essayé... Razz

Heureusement pour notre Poufsouffle, elle ne dansait pas normalement. Là, c'était pour faire le pitre et caricaturer. Sinon, elle dansait mieux quand même... Eh ! Elle avait fait de la danse petite ! Elle savait faire trois tours sur une demie-pointe sans tomber, si elle se montrait sérieuse !
Sa petite chorégraphie terminée, elle vint s'accroupir sur le sol, dans le dos de Terence, et s'aggripa à son cou, un large sourire aux lèvres.
Paraîtrait qu'elle bavait... Alors il aurait pas de bisou !


- Alors, on y va ?

Moi j'suis sûre que le Terrychouplane il va marcher, vu que c'est toi qui l'a fabriqué.
Tu m'emmènes où ?


Confiance. Ellys avait une totale confiance en son frère. Il avait beau dire qu'ils risquaient d'être désartibustifiés, elle était certaine qu'il ne lui proposerait pas de venir avec lui s'il pensait qu'elle pouvait courir un quelconque danger.
Ouais, parce-que vous, vous le savez pas, mais moi je vous le dis, Terence, c'est un frère-poule. Même s'il râle tout le temps, il prenait soin de sa petite soeur, et il le faisait très bien même.


" J'ai faim. "

Elle glissa l'une de ses mains sans une poche de jean et en sortit deux sucettes au coca. Ouais, Ellys, elle avait des supers grandes poches toujours remplies. Si vous saviez tout ce qu'elle fourrait là-dedans ! Un de ces bric-à-bric !
Gné ? Non, c'est pas comme ça qu'on dit. Bric-à-broc ? Broc-à-bruc ? Broc-à-brac ? Bric-à-brac !!!
Elle tendit l'une des sucreries à son frère et ouvrit l'autre, la fourrant dans sa bouche.


- T'en veux hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyJeu 26 Avr 2007 - 23:59

L'engin était fixé et ils avaient tous les deux retrouvés des habits propres. Ellys avait le visage doux et radieux d'une gamine prête à escalader le mur des interdits. Elle avait ce côté hyperactif qui lui donnait presque le comportement d'une fille bien plus jeune que son âge mais au grand jamais Terence n'aurait échangé ce sourire contre tous les Tranplanes du monde.

Elle s'engageait malgré son avertissement, dans une confiance aveugle qui vola un sourire affectueux au Serdaigle. Il prit la sucrerie en souriant à Ellys et l'embrassa sur le front en appuyant suffisamment fort pour lui faire reculer la tête:


Un de ces quatre, tu vas avoir des caries grosses comme des Boursouflets. Sans dent, tu vas jamais trouver un gars qui voudra de toi.

Il glissa le bonbon dans sa bouche et expiqua comment allait dérouler l'envol, en montrant du doigts chaque lieu et chaque objet qu'il nommait autour d'eux.

Pour que ça marche, je vais devoir ceindre ces sangles autour de mes poignet et toi, tu devras t'accrocher très fort à moi, OK?... parce qu'on va sauter de là-bas. Tu le vois la balustrade qui donne vers les escaliers des étages inférieurs... Mais d'abord, il faut activer le cadran avec un sortilège et pour ça, il faut choisir une des destinations. C'est ton rôle Le Théo Choisis l'une des trois destinations.

Terence se leva et se dirigea vers la ballustrade de pierre qui faisait comme un balcon entourant et donnant sur le vague espace qui constituait les escaliers amovibles. Ils avaient trois étages avant de recontrer les premiers escaliers mais il saurait diriger l'engin pour les éviter en cas de besoin.

Il se tourna vers Ellys alors qu'il commença à entourer ses mains des deux sangles de cuir pour tester la résistance. Ca lui paraissait plutôt solide. Il ne restait plus qu'à enchanter le cadran et les ailes du Transplane doubleraient de taille. Sûrs ils allaient se faire gronder... mais c'était rien à côté des gallions qu'il pourrait se faire si ça fonctionnait.

Alors, mon co-pilote? Où on va? Exeter, l'île aux questions ou la tribu africaine?


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyVen 18 Mai 2007 - 23:35

Nouvelle mini-crise de rire de la Miss Oprhens. Ouais, parce-qu'Ellys, quand elle rigolait, souvent, c'était pas très longtemps. Le temps qu'elle rigole quoi ! C'était plus rare qu'elle ait de très longs fous rires. Ou bien fallait que ce soit vraiment vraiment vraiment vraiment très très très très drôle. Par contre, rire pendant environ 15 secondes, ça lui arrivait très très très très souvent. A peu près toutes les cinq-dix minutes même. Et la plupart du temps, c'était pour pas grand chose. Là, c'était pour quelques mots de Terrychou par exemple !

" Des caries comme des Boursouflets !!! "


- Oh, c'est trop mignon !
Tu t'inquiètes du futur de la vie sentimale de ta soeurêtte préférée ! I love you

Mais t'en fais pas Terrychou, je suis pas pressée, ça viendra quand ça viendra. Même que j'aurai des dents parfaites ! Big Grin


Ellys se redressa, glissant au passage une main brouillon dans les cheveux de son frère histoire de le coiffer un peu quand même ! N'empêche, elle était contente, elle avait eu son bisou de la journée.

Elle contourna son frérot accroupi, pour venir se placer à ses côtés, s'amusant à faire tourner sa sucette dans sa bouche. Elle regardait tour à tour le Terrychouplane et Terence, écoutant attentivement ses explications.

Les sangles autour des poignets de Terrychou.
Elle devrait s'accrocher fort à lui. Elle hocha la tête positivement, pour montrer qu'elle avait saisi.
Ils sauteraient de la balustrade un peu plus loin.
Il faudrait activer le cadran avant. Et c'était elle qui devait choisir.
Ellys se releva, suivant son frère à la trace, tandis qu'il s'approchait de la rambarde. Il accrocha les lanières à ses poignets et lui demanda où ils allaient.

Intense moment de réflexion....


" Exeter ? Ouais, ça peut le faire ! Avec un peu de chance, je pourrai peut-être croiser Kelly et Kei...

L'île aux questions ? Bah, ça pourrait être sympa, le seul petit problème, c'est que j'ai pas de questions !

La tribu africaine ? Ouais, ça peut être bien aussi. En plus, si Terrychou veut parler avec le grand manitou... "


Restaient donc en compétition Exeter et la tribu africaine. Eh oui mesdames et messieurs, c'est la grande finale tant attendue par des milliers de zéro personnes !! Mais quel suspens ! Qui va donc l'emporter ? Exeter, la tribu, la tribu, Exeter ? La suite au prochaine épisode !!!

Ellys réfléchissait, s'amusant inlassablement avec sa sucrerie, les yeux un coup levés vers le plafond, un coup dirigés vers l'extérieur, un coup posés sur Terence.

Bon, c'était que d'aller à Exeter était assez tentant... Mais en même temps, pour une fois qu'elle se retrouvait rien qu'avec son frérinouchet chéri... elle allait en profiter hein ! Razz
Et puis il avait l'air d'avoir envie d'aller dans la tribu africaine. Ca pouvait être intéressant !


- Va pour la tribu !

Ellys fit un large sourire à son frère et observa le cadran, c'était elle qui devait l'ensorceler, ou bien c'était lui ? Gné ? Elle se souvenait plus... Elle offrit alors un petit sourire à moitié innocent à Terence, préférant redemander plutôt que de faire n'importe quoi...

- Euh... Terrychou... C'est moi que je dois l'ensorceler le cadran ?
C'est quoi la formule aussi ?
Y en a une au moins, ou faut juste tapoter la bonne destination avec la baguette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyJeu 7 Juin 2007 - 18:38

Ellys venait de choisir une destination. Son frère hocha vigoureusement la tête à l'affirmative pour exprimer son adhésion à ce choix qu'il trouvait très bon et il plaça le cadran sur le lieu désigné. Ils firent quelques pas vers le garde-corps. Le cœur de Terence battait d'impatience, de crainte aussi mais elle était bien moins effervescente que son excitation de pouvoir tester sa machine et surtout, de s'en aller d'ici. Sa petite sœur lui demanda si elle devait prononcer la formule.


Non, fit-il, accroche-toi simplement à moi, ferme les yeux et ne crie pas...

Il posa un premier pied sur le balustre et tendit sa main à Ellys pour l'aider à monter avec lui, puis il se hissa complètement sur le parapet de pierre. Il attendit qu'elle soit bien accrochée à lui, sortit sa baguette. Pour atteindre le cadran avec sa baguette, il devait entourer sa sœur de son bras gauche et le faire revenir par-dessus son épaule droite. Il prononça la formule en informulé; il ne voulait pas qu'Ellys l'entende, des fois que la brillante idée lui passe un jour par la tête de venir lui emprunter le Flyplane. La machine était hasardeuse et à l'état de prototype, il préférait ne pas lui donner les outils pour une escapade improvisée qui l'aurait mise en danger.

Plus bas au dessous d'eux, il voyait des élèves descendre et monter les étages, les escaliers changer arbitrairement de place... pourvu qu'ils s'envolent avant d'atterrir sur le sol carrelé du Grand Hall...

"Non, j'ai confiance dans ma machine, ce en quoi j'ai moins confiance, c'est dans la création de la formule," se rassurait-il à moitié.

C'est parti, la Grosse...

De la main qui tenait sa baguette, Terence attrapa Ellys à la taille. Les ailes du Flyplane s'ouvrirent de plus belles ressemblant désormais plus à des ailes d'oiseau. Il abaissa son second bras autour d'elle et l'entraîna dans une chute libre, tête la première. Les deux ailes ainsi refermées sur leur deux corps, faisait penser à une chrysalide de laquelle une bête monstrueuse allait éclore. Le cœur du Serdaigle se souleva, il adorait cette sensation de sentir ses entrailles se retourner. Les premiers élèves qui les virent tomber poussèrent des cris d'horreur et s'avancèrent près du garde-corps pour voir ce drôle d'objet géant s'écraser...

La Famille Orphens Flypla10


Mais il ne s'écrasa pas. Après quatre secondes très longues, Terence cria à Ellys de bien se tenir car il allait la lâcher, il devait déployer les ailes. Quand il sentit la pression des bras de la Poufsouffle autour de lui se resserrer à l'en faire mal, il ouvrit ses bras... la vitesse et la force d'attraction rendirent ses mouvements pénibles et laborieux à réaliser mais quand il y parvint - ils venaient de passer le deuxième étage - une grosse explosion se fit entendre et plus rien: ils avaient disparu dans les cris d'extase de leurs camarades.

star star star


A des milliers de kilomètres de là, la famille Orphens atterrit douloureusement dans un arbre sans feuille... la chaleur était pesante, l'odeur, les bruits, rien n'était Ecossais... Terence ouvrit les yeux. Il sentait le poids de sa sœur qu'il serrait de toutes forces contre lui, il voulait être certain que tout allait bien... il n'avait pas supposé que l'atterrissage serait aussi violent.

Il retira les mèches blondes du visage d'Ellys et passa sa main sur son front. Elle respirait et semblait entière:

Ca va la grosse? Entière? demanda-t-il le souffle coupé... il ressentait une difficulté à respirer.

Il regarda ensuite autour d'eux. La savane à perte de vue s'étendait comme un tableau parfait. Il n'avait jamais vu de paysage aussi merveilleux. Tout aurait pu être plus enchanteur encore, si:

1 – il n'avait pas une branche qui lui rentrait dans les côtes flottantes, perçant sa chair profondément.
2 – les cocasses guépards aux regards affamés ne s'étaient pas regroupés au pied de l'arbre, semblant attendre que l'un ou l'autre des Orphens leur serve de dîner.


Oh, oh...

La Famille Orphens Tanzan10


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyMar 19 Juin 2007 - 2:09

Ellys serrait fermement son frère contre elle. La dernière chose dont elle se souvenait était qu'il lui avait crié de bien s'accrocher à lui parce-qu'il allait la lâcher.
Elle s'était exécutée, cachant son visage contre l'épaule de Terence et le serrant avec force pour éviter de hurler. Il le lui avait demandé. Alors, même si elle sentait son estomac qui faisait du yoyo et le sang qui pulsait dans ses tempes à mille à l'heure, envoyé par son coeur qui n'avait jamais battu aussi vite, elle n'hurla pas. Elle resta silencieuse, se concentrant sur ses bras qui serraient Terence très très fort.
Juste avant qu'ils ne disparaissent dans une détonation fracassante, une pensée traversa l'esprit de la jeune Poufsouffle.


" Triple gnome et double troll, c'est maintenant que j'aurai dû lancer ma Bomb'encre !!! "

Trop tard.

Elle entendit des craquements tout autour d'eux, comme des branches cassées, tandis qu'elle sentait les bras de son aîné qui la tenaient bien fort contre lui, Ellys faisant de même.

Puis ils s'immobilisèrent. Elle ne bougea pas, pendant quelques secondes. Un petit peu sous le choc quand même, la miss Orphens pour le coup...
Elle sentit la main de Terence sur son visage et Ellys rouvrit les yeux, relevant sa tête vers lui. Si elle allait bien ? Si elle était entière ?


" Tu parles !
C'était carrément DEMENT !!!!!!! Big Grin "


Elle hocha alors vigoureusement la tête, un large sourire enchanté sur les lèvres.


- Ah ça déménage hein Terrych.....

pale

La jeune Poufsouffle perdit son indétrônable sourire et pâlit à vue d'oeil. Elle resta totalement paralysée pendant de longues secondes, observant la branche qui avait ouvert la peau de son frère...

- Terence, pourquoi tu saignes... ?

La Poufsouffle déglutit difficilement, relevant un regard totalement perdu et humide vers son grand frère.

Tout mais pas ça.
S'il y avait bien une chose qu'Ellys craignait, c'était de perdre ses proches.
Pourquoi il avait du sang sur ses vêtements Terrychou ?
Loin d'avoir un sang-froid à toute épreuve, Ellys était en pleine panique léthargique. Et elle ne pouvait même pas dire de s'en sortir avec une pirouette humoristique, cela n'avait absolument rien de drôle.
Alors, elle faisait quoi Ellys ? Eh bah elle dramatisait. Elle voyait déjà le pire des scénarios...


" Nan...
T'as pas le droit... T'as pas le droit de me laisser toute seule ici.
Je vais faire quoi moi ?
Etre coincée ici, je m'en fous, mais t'as pas le droit de me laisser toute seule.
Terence... "


Plus les secondes passaient, plus elle sentait la boule, là, dans sa gorge, grossir.

Cette réaction aurait peut-être pû paraître enfantine, naïve ou puérile à certains, mais Ellys, elle était comme ça.
Elle fonctionnait à l'instinct et se fichait de tout, sauf de ceux qui comptaient à ses yeux.
Et Terence... Terence, c'était son frère. Une petite partie d'elle. Alors ouais, Ellys elle paniquait. Alors ouais, Ellys elle avait peur en voyant du sang sur Terrychou. Alors ouais, Ellys elle était sur le point de pleurer comme une gamine...


Lentement, elle sortit du trou noir dans lequel elle venait de s'enfermer. Parce-qu'elle entendit un "Ohoh" de son frère. Et parce-qu'elle entendit des bruits qui venaient de plus bas.
Elle baissa la tête, et elle vit.... Gné ? C'était quoi ça ? Des léopards ? Des guépards ? Des jaguars ? Elle savait pas. C'était des carnivores en tout cas.


" Pas bon ça... Faut les faire partir...

C'était comment à la télévision déjà ? Ils utilisaient du feu pour les éloigner, nan ?
Pas sûre que ça soit une bonne idée le feu, dans le désert.
Y a tout qui va cramer ! Le Dwi "


Et de voir son frère chéri blessé n'arrangeait en rien l'objectivité et les réflexions de la Poufsouffle...

Totalement dépassée et déboussolée, Ellys se jeta au cou de son frère, ravalant ses larmes et le serrant contre elle, tout en veillant à ne pas appuyer sur sa blessure. D'une voix paniquée et précipitée, elle prit la parole, chuchotant.


- Terence, qu'est-ce que je fais ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyMer 4 Juil 2007 - 13:10

Terence s’efforça de sourire pour ne pas inquiéter sa sœur. Il écarquilla les yeux en passant doucement sa main dans son dos, derrière son flanc puis devant, sur le coin de ventre. Il n’arrivait pas à baisser la tête pour voir la blessure mais la branche le transperçait de part et d’autre. Il fit une moue râleuse :


On fait pas grand-chose tant qu’on n’a pas retiré cette branche de cet arbre, dit-il à sa sœur en riant douloureusement. T’inquiètes pas, ça va aller, hein? J’ai fait pire…

Le Serdaigle se redressa un peu pour que son bras tendu puisse atteindre le visage d’Ellys. Il y déposa une caresse affectueuse avant de lui tenir le visage pour la forcer à le regarder dans les yeux et à oublier la blessure :

Oh… la grosse, regarde-moi… ça va aller. Je vais avoir besoin de toi, petite sœur, alors écoute-moi attentivement…

Il défit l’un de ses poignets toujours attaché à la sangle, chercha sa baguette dans ses poches puis revint sur Ellys en lui parlant doucement d’une voix la plus rassurante qu’il pouvait, en faisant son possible pour ne pas suffoquer :

Je vais stupefixer nos quatre amis, en bas… puis tu vas descendre d’une branche, pour casser celle que j’ai dans le dos, OK ? On ne va pas la retirer de mon corps… je suppose que si ça saigne si peu, c’est qu’elle bloque l’hémorragie. Ensuite, tu vas m’aider à descendre de là… il faudra réduire le Terryfly ou je ne sais plus comment tu l’appelles… et… et il faudra aller vers le village le plus proche… normalement c’est un village sorcier… c’est bon, Ellys, ça va bien se passer.

Terence sourit une dernière fois. Il tâcha de tourner un peu son buste pour voir les vilaines bestioles qui les attendaient en bas de l'arbre, se faisant les griffes sur le tronc.

Stupefix!! enchaîna-il autant de fois qu'il fallut pour les immobiliser toutes.

Sur le dernier guépard, il dut s'y reprendre à deux ou trois fois avant que le sortilège fasse effet. Il était à bout de force mais satisfait. Les félins donnaient l'impression d'avoir croisés un taxidermiste. Il reposa sa tête en arrière sur une branche puis serra les dents le temps que sa sœur suive sa consigne pour briser la branche. Au dernier moment :

Si je meurs, tu diras à Dragon et aux parents que je les aime très fort.

Puis il rit :

Mais non, Ellys, fais pas cette tête, je vais pas mourir, je déconne Le Enki
Vas-y… casse la branche… utilise sa baguette (si tu sais bien viser…)


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyMer 4 Juil 2007 - 20:29

- Arrête, ça me fait pas rire !
Tu peux déconner avec tout ce que tu veux, mais pas avec ça.
Ca n'a rien de drôle Terence.


Ellys secoua la tête négativement, visiblement contrariée. Si encore il avait eu qu'un petit bobo, une petite égratignure de rien du tout. Mais là nan, même pas...

" Et en plus, quand les garçons ils se plaignent pas et qu'ils essayent de rassurer, c'est que c'est plus grave que ce qu'ils veulent bien montrer.
Alors en plus, si Terrychou il râle pas, alors qu'il a une branche qui le transperce, c'est que c'est vraiment la catastrophe... "


Ouais, parce-que c'est bien connu, les garçons, bah c'est des chochottes.
Dès qu'ils voient une petite goutte de sang, c'est limite s'ils pleurent pas. Sauf quand c'est vraiment grave. Là, ils font semblant de rien.
C'est nul un garçon.
Mais c'est peut-être pour ça que les filles peuvent pas s'en passer. Elles s'ennuiraient, sinon. Big Grin

Ouais mais bref, on est pas là pour disserter sur le thème "relations inter-sexe", Ellys, elle avait un frérot à secourir ! Même si lui, il préférait faire des blagues pas drôles sur son éventuelle mort. N'importe quoi. Mefiant

La Poufsouffle baissa la tête et regarda pendant quelques secondes les quatre bestioles immobiles. Pourvu que Terrychou ait eu assez de force pour que les sorts tiennent un moment...

Elle fit alors ce qu'il lui avait demandé, descendant d'une branche précautionneusement, en s'accrochant bien. Y aurait plus manqué qu'elle tombe de l'arbre et qu'elle se foule la cheville. Ils auraient eu l'air bien tiens, les deux Orphens aventuriers....


- T'aimerais bien, toi, que je fasse ce genre de blague si les rôles étaient inversés ?!

Imagine que c'est moi qui me serait pris la branche.
Ca t'aurait fait marrer que je te demande de dire à Papa et Maman que je les aime ?!
Moi je crois pas...


Ellys se trouvait à présent face à la blessure de Terence, là où la branche rentrait dans sa peau, dans son dos. Elle eut une légère grimace.

" Yugh... C'est pas très beau hein... "


- Et pis c'est quoi cette allusion, que je saurais pas viser ?

J'suis sûre je vise mieux que toi !
Ca se voit que c'est pas toi qui tire presque tous les jours des Bombasouses ou des Bomb'enc....


" Oups ! Hihi ! "

Bon bah voilà. Si jamais Terence était pas au courant que son ange de petite soeur s'amusait à faire des trolleries dans tout Poudlard, ce qui l'aurait fortement étonnée, bah maintenant, c'était fait.
Elle lâcha un petit rire un peu crispé, histoire de dédramatiser ses trolleries.

Ellys pointa alors sa baguette sur la branche.

Nan, elle voulait pas voir ça.


" NoooOOOoon ! Je veux pas voir ça ! "

Elle ferma les yeux, respirant un grand coup puis restant en apnée, la baguette toujours pointée sur la branche.

" affraid Par Merlin ! J'ai failli lancer un sort les yeux fermés !!!

Nan mais rouvre les yeux Ellys, ça va pas ou quoi ? Plutôt que de casser la branche, tu risquerais de lui couper le bras ! Surpris "


Ah ouais, c'était pas faux en y réfléchissant bien...

Elle rouvrit les yeux, soufflant une ou deux fois, un peu pour s'automotiver. Puis elle inspira un grand coup, posant son autre main sur le bras de Terence.


" Terrychou, j'espère que t'as confiance.. "


- T'es prêt ?
1, 2...


CRAC !

Ouais, nan, Ellys, elle avait pas été jusqu'à 3. Ca sert à rien ça. Ca laisse juste le temps au blessé de se préparer moralement à la souffrance mais, résultat, il a encore plus mal. Parce-qu'il s'y est préparé justement.

Bon bah voilà, la branche elle était cassée.
Ellys remonta d'une branche, pour revenir au niveau de son frère. Elle lui fit un petit sourire tout pâle, avant de lui tendre la main.


- Allez on descend.
Tu t'appuies sur moi hein ?
Je sais que je suis loin d'être grosse, bien que tu le dises tout le temps, mais je pense pouvoir supporter mon frère sans me briser en mille morceaux. Je crois pas être en porcelaine... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyJeu 5 Juil 2007 - 0:40

L’humour de Terence en cet instant n’était pas du goût d’Ellys dont le visage palissait. Lui ne voyait aucune façon de ne pas dramatiser l’accident. Il voulait qu’ils agissent vite afin d’aller chercher de l’aide le plus rapidement possible. Pour cela: pas d'état d'âme. Pour cela, détourner la situation avait été son seul dérivatif. Dans une situation inverse, où cela aurait été Ellys la blessée, Terence n’aurait sans doute pas laissé le temps à sa sœur de placer une phrase. Il aurait brisé toutes les lois gouvernementales sorcières en transplanant directement près de l’hôpital le plus proche…. En emportant l’arbre avec eux. Ouais. Il ne fallait pas mal présumer de la force d’un homme dont l’une des femmes de sa vie était en danger.

Pour toute réponse, il sourit faiblement à Ellys, il savait que c’était son inquiétude qui parlait. Il garda la tête appuyée en arrière en la laissant le défaire de la branche pourfendeuse. Elle compta jusqu’à trois… ah, non deux….


AAAAAAAarrrrrrrg!! cria-t-il de douleur.

La vibration du bois dans sa chair lui donna l’impression qu’on lui cisaillait les entrailles jusqu’aux orteils. Son teint vira au pâle, ses joues empourprées et la sueur sur son front donnèrent l’impression d’être apparue instantanément. Ajouté à la chaleur de ce pays, il lui sembla que tout son être était de feu.

Ne voyant pas sa sœur, il lui demanda à l’aveuglette tournant sa tête pour la chercher du regard:

Ca va, Ellys?

Terence se redressa avec difficulté, envoya quelques jurons bien sentis à ses foutues idées et se pencha vers le bas de l’arbre décharné de verdure. Mais sa sœur était là, devant lui. Elle avait dû remonter entre temps et elle lui tendait la main. Il était hors de question qu’il se laisse porter. Il secoua vivement la tête et rassembla son énergie pour accomplir un ultime effort.

Un et deux….

Il se redressa tout de go, descendit sur la branche inférieure, agrippa au-dessus de sa tête celle où il était assis, se faufila entre deux autres qui s’entrecroisaient comme des racines asséchées qui pousseraient à l'envers, sauta une autre branche et se laissa coulisser le long du bois rugueux. Sa blessure le mettait au supplice. Il ne parvint pas à descendre le long du tronc… alors il dérapa et tomba. Comme un pavé jeté sur la terre aride.

Il resta allongé sans essayer de se relever. Mieux par terre. Il se sentait bien mieux par terre… à quelques mètres des guépards stupéfixés. Oulà, il se redressa vivement et regarda Ellys le rejoindre. Elle n’allait pas être contente. Ca non…


Il s’appuya sur l’arbre, courbé en avant, la main pressant la blessure. Le sang coulait jusqu’à son pantalon.

"Bien, là ça devient urgent, on doit trouver ce village…"

Mais ils n’eurent pas à chercher… les villageois les trouvèrent.

Trois hommes armés de lances les regardaient avec intérêt.

Ellys, viens ici, ordonna presque Terence en tendant sa main vers sa sœur sans quitter du regard les trois nouveaux venus.

L’un deux leva sa lance et la pointa vers eux. Il prononça quelques mots dans son langage et sa lance se mit à briller ardemment. Terence aurait juré que leur visage était pacifique mais il ne sut pas grand chose de ce qu'il se passa ensuite, car il sentit son corps ployer sous une force majestueuse et une chaleur agréable. Il s'endormit...

"Ellys..."


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyJeu 5 Juil 2007 - 2:02

- Terence, qu'est-ce que tu fais ?
Terence, reviens.
Terence, arrête.
Mais, mais arrête, laisse-moi t'aider, tu vas tomber !
Terence, tu vas te faire mal !!!

TERENCE ARRETE-TOI TOUT DE SUITE !!!!!


Mais, malgré les protestations plus que pressantes d'Ellys, la tête de mule qu'était son frère continua à descendre tout seul de l'arbre, comme s'il avait pas une branche dans le ventre.

" Rha..... Les mecs et leur égo, j'vous jure !! "

Et pourquoi il avait pas voulu qu'elle l'aide ? Nan mais c'est un monde ça quand même !! Lui, il a super mal, elle, elle a rien du tout, mais nan, Monsieur ne veut pas se laisser aider par sa petite soeur. Pourquoi, il la croyait trop faible ? Elle était plus un bébé...

Et évidemment, ce qui devait arriver arriva... Il tomba.
Et là, c'est le drame.


- TERENCE !!!!

Ni une, ni deux, voilà la miss Ellys qui descendait à toute allure l'arbre, cassant au passage un bon nombre de branche.
Limite, elle s'en fichait de tomber aussi.

Elle avait toujours sa baguette en main, mais elle avait même pas eu le temps d'immobiliser son frère dans les airs. Pas assez rapide...
Elle atterit finalement au sol, quelques branches dans les cheveux. Ah ça, il avait raison Terrychou, elle était pas contente du tout. Ca non...


- Mais ça va pas ?
Pourquoi t'as f...


Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase, stoppée par un "Ellys, viens ici" qui lui fit froid dans le dos.

Elle se retourna, pour voir ce que son frère regardait, et vit...


" OUAH MAIS C'EST QUOI CA ?!!!

Mais ils sont complètement malades ?!
Pourquoi ils pointent cette lance sur nous ? Y veulent nous transpercer la tête ou quoi ?!! affraid "


C'était peut-être pas une si bonne idée que ça de choisir la tribu africaine en fin de compte... Le Baten
Elle se rapprocha de son frère, attrapant sa main et la serrant dans la sienne, alors qu'elle ne lâchait pas des yeux les trois hommes.


- Terrychou, on est mal...

......
Pas de réponse.
Comment ça pas de réponse ?!!
Elle baissa la tête, et vit.

WOWWWWWWWWWWWW


" MEDEY MEDEY MEDEY !
TERRYCHOU REVEILLE-TOI !!!!


Ok...... Terrychou, je suis mal.... "


La Poufsouffle déglutit difficilement, avant de relever un visage désespéré vers les villageois.


- Bonjour...
You speak English?


Elle leva alors sa main, celle qui ne tenait pas Terence, en signe de paix, et se pencha tout doucement vers son frère, pour montrer la branche qui était toujours dans son corps.

Cette seconde lui parut une éternité...
Les trois hommes se regardèrent, parlèrent entre eux. Elle ne comprit rien, au passage.
Puis finalement, la lance fut abaissée et ils s'approchèrent. Elle crut lire une expression bienveillante sur leur visage.


" J'espère que je me gourre pas.

En même temps, pas trop le choix... "


Les villageois arrivèrent à leur niveau. Ils soulevèrent Terence avec délicatesse et commençèrent à avancer.
Ah Bouse, elle ne connaissait pas le sort pour faire léviter sur un brancardier invisible. Tant pis, autant laisser faire les trois hommes.
Elle lança un accio sur le Terrychouplane et le rétrécit d'un informulé. Elle le fourra dans sa poche et courut pour rejoindre le petit groupe, non sans avoir jeté un dernier regard aux guépards. Elle reprit la main de son frère alors qu'elle voyait le village, un peu plus loin.

Ils entrèrent dans celui-ci. Ellys avait l'impression qu'on l'observait comme si elle était un animal de cirque. C'était super bizarre comme sensation. Mais elle s'en fichait. Tout ce qui comptait pour l'instant, c'était la santé de Terence.
Ils furent amenés dans une sorte de hutte, probablement celle qui devait correspondre à l'infirmerie. Terrychou fut posé sur un lit, mais Ellys ne lâcha pas sa main.

Un grand sorcier, peut-être le marabout ? , se pencha sur son frère et regarda la blessure.


" Un mauvais geste et t'auras une Bomb'encre dans la tête. "

Ouais, c'était à peu près ça, les pensées d'Ellys.
Parce-qu'elle avait toujours sa baguette dans la main, et une Bomb'encre dans sa poche. Eh, rigolez pas, de la peinture dans les yeux, ça peut faire super mal !!!

On lui fit comprendre qu'elle devait sortir, pendant que Terence serait soigné.

............. Ce ne fut qu'après un regard du genre "si quand je reviens, il va pas mieux, alors vous allez voir qu'un Orphens, ça peut être très méchant..." qu'elle daigna quitter la hutte.
Elle s'assit juste devant, dans la terre, et ressortit le Terrychouplane, en le regardant, si petit entre ses doigts.

Elle ne savait pas combien de temps s'était passé quand le drap, qui remplaçait une porte, se souleva. On lui fit signe qu'elle pouvait entrer.
Terence était allongé, torse nu. Mais il avait un bandage, là où la branche s'était incrustée quelques heures plus tôt. Et il avait l'air de dormir comme un bébé.
Ellys alla s'asseoir à côté de son frère et lui prit la main, glissant doucement son autre main dans ses cheveux, alors qu'elle fixait le sol en attendant qu'il se réveille.
Elle savait pas combien de temps ça mettrait, mais elle s'en fichait, elle resterait là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyJeu 5 Juil 2007 - 22:47

Ca ballottait sévère mais Terence ne pouvait pas parler. Il sentait son corps bouger, des voix s’apostropher, des chants s’élever, des odeurs inconnues l’envelopper et des mains se poser sur son corps. Il ne ressentait plus de douleur. En tout cas, pas tant qu’il garda les yeux fermés. Quand il reprit conscience, la souffrance causée par sa blessure monta progressivement. Elle était bien plus supportable qu’avant. Quand avant? Combien de temps était passé? Ellys était-elle toujours-là?

Ses prunelles vertes, bien qu’ouvertes, mirent un certain à faire le point sur son environnement. A présent, il sentait une main dans la sienne et une autre dans ses cheveux. Une frimousse blonde au regard perdu sur le sol était penchée au-dessus de lui. Il sourit sans bouger, et serra faiblement sa main:


Eh... la grosse... comment tu fais pour bouder alors qu’on est dans un endroit exceptionnel?

Derrière Ellys deux silhouettes apparurent alors. L’une des deux personnes était une grande femme longiligne, aux cheveux tressés très finement et dont le pagne aux couleurs jaunes et orangées étaient assorties aux nombreux bijoux qu’elle portait autour de son cou et de ses bras. Elle portait un plat sculpté dans un tronc de palmier, remplis de riz. L’autre personne était l’homme qui avait tendu sa lance sur Terence avant qu’il perde conscience. Le Serdaigle se souvint soudainement de l’avoir vu dans son rêve pendant qu’on le soignait. Quel type de sorcier était-il?

Dans son rêve, l’homme lui avait parlé dans sa langue, l’incitant à se détendre et le rassurant sur son état de santé. Terence avait pourtant l’impression de comprendre le langage qu’il n’avait jamais appris. Ce ne fut le cas maintenant qu’il était réveillé. L’homme qui portait quant à lui un pagne vert sur lequel étaient cousus des coquillages minuscules parlait avec la jeune femme. Celle-ci fit voler le plat de riz entre Terence et Ellys. Il se posa délicatement.

L’homme vint s’asseoir de l’autre côté du corps du jeune anglais. Il avait toujours sa lance à la main.

« Ca doit être ce qui leur sert de baguette magique… » Présuma-t-il, très peu inquiété par le métal scintillant de la serre qui y été plantée.

L’homme désigna la blessure de Terence bandée avec des feuilles et dégageant une odeur très proche de celle dont il avait rêvé dans son sommeil. Il hocha la tête positivement, comme pour dire que la blessure était bonne et qu’il n’y avait pas de crainte à avoir. Il désigna ensuite le bol de riz, les invitant tous les deux à en manger… avec les mains visiblement.


Euh… Ellys… je crois qu’il veut qu’on mange ce riz… perso, j’ai pas super faim mais j’ai trop peur de paraître mal élevé si on ne mange pas.

Il tendit une main tremblotante vers le saladier de bois et en prit une poignée qu’il mangea telle quelle. Il se produisit alors un fait remarquable. L’homme venait de parler mais cette fois-ci Terence comprit ce qu’il disait:


"C’est tout ce que nous avons pour vous permettre de nous comprendre… Votre amie doit aussi en manger si elle veut comprendre notre langage."


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptySam 7 Juil 2007 - 3:09

" Bouder ? Mais je boude pas... C'est toi qu'est le pro en boudage ! "

C'est probablement ce qu'Ellys aurait répondu si les deux silhouettes n'étaient pas entrées dans la pièce juste après que son frère ait parlé.

N'empêche, elle était contente qu'il aille mieux, et qu'il soit indemne aussi. La preuve, il venait de l'embêter. Et elle, bah elle avait retrouvé son sourire.
Ils en avaient fait des trolleries, mais elle se souvenait pas que l'un ou l'autre ait déjà été blessé aussi gravement...
Comme quand ils avaient été joué dans une forêt. Ils étaient revenus tout sales et Ellys avait plusieurs égratignures parce-qu'elle était tombée d'un arbre. Même que leur mère elle avait pas été très contente...
Mais en tout cas, elle se souviendrait toujours comment Terence il avait couru comme un dératé quand elle était tombée, pour lui demander si elle allait bien. Terrychou, c'était un trop bon grand frère. Et c'était le sien en plus. Et elle l'échangerait pour rien au monde ! Le Mowana

La Poufsouffle observa pendant quelques secondes les deux personnes qui venaient d'entrer, puis elle suivit le plat, qui vint atterir entre le frère et la soeur.


" Gnié ? Du riz ? 'veulent qu'on en mange ? Le Dwi "

Ellys lança un regard interrogateur à Terence, alors que celui-ci lui faisait part de son non-appétit, mais du fait qu'ils devaient quand même en manger pour pas être impolis.

Mouais bon.... S'il le fallait.... Et puis, Terrychou, il venait d'en manger, et il avait pas l'air d'être empoisonné... Il avait juste l'air surpris.
Ellys prit à son tour une petite poignée de riz, pendant que l'homme parlait.


- Mais qu'est-ce qu'il dit ? Je comprends rien.

Et elle avala le riz qu'elle avait dans la main.

Elle regarda alternativement son frère, l'homme, puis la femme, d'un air suspicieux.


" Mais pourquoi il a voulu qu'on mange ça ?
C'était peut-être un cadeau de bienvenue ? 47 "


Et puis l'homme parla à nouveau.


"Maintenant que vous pouvez nous comprendre, nous allons pouvoir discuter plus facilement.
Vous avez eu de la chance que l'on vous trouve, vous savez ? Vous aviez une sale blessure, mais vous irez mieux maintenant."


" .........................
????????????????????????????
Ouah, j'comprends ce qu'il dit !!!! affraid "


Ellys eut un large sourire, et se mit à taper dans ses mains, comme une gamine, en riant.
Cela dura quelques secondes... Secondes durant lesquelles les deux villageois la prirent certainement pour une folle. Mais elle s'en fichait, elle avait l'habitude. Elle n'y faisait même plus attention d'ailleurs...

Sourire aux lèvres, elle prit finalement la parole.


- C'est trop cool, on vous comprend ! Big Grin

Terrychou, c'est qui que tu voulais voir ?
Le grand marabou, nan ?

Euh... Par contre, tu restes allongé encore. Et tu discutes pas.
Et commence pas à râler, et écoute ta soeur préférée un peu. Si tu m'avais écouté avant, et que tu t'étais appuyé sur moi, bah tu serais pas tombé...


Ellys réfléchit quelques instants, comme s'il y avait quelque chose qui clochait.

Ah bah oui ! Forcément ! Ils s'étaient même pas présentés... C'était la moindre des politesses.


- Ah... Euh...
Ouais, ça serait pas mal qu'on se présente...
Lui c'est Terence, c'est mon frère le plus grand râleur que la Terre ait jamais porté, et moi je suis Ellys.
On est élève à Poudlard, vous connaissez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14778
Date d'inscription : 28/03/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyVen 27 Juil 2007 - 17:57

Ellys suivit son frère et pris une bouchée de riz. Elle réalisa très vite les vertus de ce riz. Il n’y avait plus d’obstacle à leur communication avec ces sorciers africains qui assura que la blessure guérirait vite. Terence sursauta quand ellys commença à débiter une fontaine de mots, puis il chercha à s’asseoir pour voir l’ensemble des personnes présentes. La femme qui accompagnait leur hôte vint s’asseoir auprès de Terence pour examiner la blessure subitement rouverte suite au dernier mouvement, peut-être un peu trop brusque, qu’il avait fait pour se relever en position assise. Pendant ce temps, Ellys l’assommait toujours de questions et de recommandations entre les virgules desquelles il n’avait pas le temps de répondre. Il grommela simplement quelque chose en rapport avec "gna gna terrychou en public, nom d’un troll" entre les dents pour répondre à sa soeur puis il tourna la tête vers la femme dont le nez était penché au-dessus du pansement de fibres végétales qui débordait de nouveau de sang. Elle entreprit de décoller l’ancien pansement pour en déposer un nouveau sur la plaie.

Le jeune homme ne fit même pas attention au saignement, et il n’entendait plus la voix d’Ellys. Ses yeux restèrent bloqués sur le visage de cette jeune femme. Rarement Terence avait vu une personne aussi belle. Il n’aurait su décrire ce qui l’attirait tant dans les traits de ce visage. Ses grands yeux en amande à la prunelle noire comme le charbon et au blanc aussi éclatant que la neige? Son large front et ses pommettes arrondies et lisses ornés de traits de peinture jaunes? Cette peau d’encre et d’huile sans le moindre défaut? Ses lèvres rosées et charnues recouvrant ses grandes dents blanches? La femme lui rappela son piano et ses courbes mélodieuses. Elle se pencha au-dessus de lui pour passer sa main sur l’autre versant de la blessure, celle du dos. Le Serdaigle rougit et baissa immédiatement les yeux. La femme retira sa main et mira ses doigts pour constater qu’ils étaient imbibés de sang. Elle soupira en faisant des petits non de la tête, avant de faire un nouveau pansement, et dit à l’homme:

- Maintenant que vous pouvez nous comprendre, nous allons pouvoir discuter plus facilement.
Vous avez eu de la chance que l'on vous trouve, vous savez ? Vous aviez une sale blessure, mais vous irez mieux maintenant.


- Tu ne connais pas le langage de la douleur de cet étranger. Son fléau vient d’un enchantement que je ne connais pas. Son âme et sa blessure sont doubles et cachent les autres.

Le coeur de Terence se mit à battre furieusement. Que voulait-elle dire? Son âme double? Terry? Les blessures doubles était-ce les blessures d’Artémis et de la petite ourse cachées sous celles de l’arbre? Non, c’était impossible. Les cicatrices n’étaient pas visibles… de quoi parlait-elle? Pas devant Ellys, Ellys ne savait rien d’Artémis. La voix de la femme était ferme. Elle paraissait exaspérée, fâchée mais en même temps craintive. Elle poursuivit son soin tout en gardant la parole:

- Etrangers, commença-t-elle, je me nomme Elaya, ‘Fille de la Terre et du sang’, je suis chef de ce village et guérisseuse. Je vous présente Soroni, ‘Celui à qui obéit le bois’, mon frère. Qu’est-ce qu’un marabout? Est-ce l’objet de votre quête? Les nôtres disent qu’ils vous ont vu apparaître de nul part, avec des ailes… au-dessus de l’arbre blanc. Si tu saignes étranger, c’est que tu n’es pas un dieu. Et ta sœur Ellys aux cheveux d’or pleure… c’est qu’elle n’est pas Guatami. Qui êtes vous? Poudlard est-il le nom de votre tribu?

Elle se posait visiblement autant de questions que Terence. Ce dernier se laissa manipuler par Elaya surpris de comprendre que le village, indépendamment de sa cordialité, était effrayé par leur présence. Leur chef elle-même pansait ses blessures et souhaitait certainement protéger les villageois des deux intrus. Il douta un moment que le saignement fut fortuit. Serait-ce de la paranoïa d’imaginer qu’elle l’avait guéri elle-même afin ensorceler la plaie et de garder une ascendance sur lui? Le Serdaigle décida qu’il fallait évincer de leur esprit l’option par laquelle leur venue était de mauvais augure. Il se redressa et prit la main d’Elaya pour qu’elle arrête de le soigner et qu’elle se concentre sur Ellys et sur lui. Instinctivement, il comprenait leur appréhension et il souhaitait la dissiper au plus vite. S’il avait mis bêtement sa soeur en danger, il ne se le pardonnerait jamais. D’une voix douce, il expliqua:


Nous venons de très loin mais notre sol et le vôtre sont les mêmes.
Notre maison est derrière l’océan et quand le ciel se couche chez toi, il se lève chez nous. Poudlard est euh… ben ouais, c’est un peu notre village. Un grand village construit dans la pierre. On s’est perdus… je voulais venir ici pour rencontrer d’autres sorciers et d’autres magies que la nôtre… ma sœur a bien voulu m’accompagner parce que j’aime bien les aventures où elle se trouve aussi. On voudrait rentrer chez nous.


Terence lâcha la main d’Elaya et regarda alternativement Soroni qui restait silencieux, puis Ellys avec un sourire qui se voulait rassurant.

"Agir avec précaution…" pensait-il en se tenant prêt à relever n’importe qu’elle épreuve du moment que sa sœur s’en sortait indemne.


La Famille Orphens 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
Ellys Orphens

Nombre de messages : 194
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14064
Date d'inscription : 26/11/2006

La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens EmptyDim 5 Aoû 2007 - 17:55

" Son âme et sa blessure sont doubles et cachent les autres ?
Mais qu'est-ce qu'elle raconte ? scratch
Ame double ? Terrychou l'est schyzo ? La Famille Orphens 00000005 "


Mais nan, bien sûr que nan, Terence n'était pas schyzophrène, il était très sain d'esprit. Quoique....
Mais si, son frère il était tout à fait normal. Et puis, Ellys l'aurait quand même remarqué si son frérot adoré avait une double personnalité. Nan... ? Bah si, quand même ! Elle avait grandi avec lui et tout, c'était pas comme si elle le connaissait depuis dix minutes.

Mais elle voulait dire quoi, cette femme, alors ?
Ellys lança un regard sceptique à son frère. Et elle crut voir.... Ah, elle n'aurait pas su l'expliquer, mais c'était un peu comme si Terence savait de quoi elle parlait.
Hun hun... Est-ce que son frère lui cachait quelque chose par hasard ?
Le regard clair de la Poufsouffle changea très légérement et elle regardait maintenant Terrychou d'un air suspicieux...


" Bon... Ca, ça va pas...
Si c'est pas grave, ok, tout le monde a ses petits secrets.
Mais si c'est sérieux, et vu la tête qu'elle tire cette femme, ça doit l'être, alors il doit pas me cacher des trucs. Nan nan nan, Terrychou ça va pas ça... "


Ellys croisa les bras tout en observant son frère.
S'il lui cachait des trucs importants, ça allait pas trop lui plaire à la Miss Orphens.
Elle savait bien qu'il voulait la protéger et tout le tralala, d'ailleurs elle lui en serait toujours reconnaissante, puisqu'il était son grand-frère...
Elle savait aussi très bien qu'il était là pour elle, tout le temps, et lui, il était également parfaitement au courant que l'inverse était également valable. Mais s'il lui disait rien quand il avait des problèmes....

Mais la Poufsouffle n'eut rien le temps de reprocher à son frère, et de toute manière elle ne l'aurait pas fait devant ces inconnus, puisque la femme reprit la parole, pour leur expliquer qu'elle était guérisseuse et que c'était la chef du village.


" Oh, c'est peut-être elle le marabout que Terrychou voulait voir alors ? 47 "

Elle présenta aussi son frère puis leur posa plein de questions. En gros, elle leur demandait ce que c'était un marabout et comment ils étaient arrivés ici.
Ah bah, un tête à tête entre frères et soeurs apparemment ! Big Grin

Pas un Dieu parce qu'il saignait ? Pas une "guatami" parce qu'elle pleurait ?
Ils les prenaient vraiment pour des Dieux ? Le Dwi


" Et c'est quoi ça une "guatami" ? Le Baten "

Terence répondit alors en grande partie aux questions de la guérisseuse, après l'avoir fait arrêté de le soigner, pour capter son attention sûrement.
Ellys hocha doucement la tête positivement à ce que disait son frère. Ouais, elle aurait bien aimé retourner au château, mais pas tant que Terence serait pas capable de reprendre la Terrychouplane...


" affraid

.....

Il sait pas que je l'ai avec moi ! "


- Ouais, on aimerait bien retourner à Poudlard...
Mais on pourra pas le faire tant que Terence est pas guéri.
Ah ça nan alors, c'est hors de question ! Et tu discutes pas Terrychou !! Le Terrychouplane restera petit tant que t'iras pas mieux !!
Alors vous sauriez nous dire si c'est fort grave sa blessure... ? Ca va mettre longtemps à être soigné... ?
Et pourquoi vous dîtes que son âme et sa blessure ils sont doubles ?

Ah oui et euh..... C'est quoi une "guatami" ?


Ellys offrit un petit sourire innocent et gêné aux deux africains, comme pour s'excuser de son ignorance.
Discrètement, dans la conversation, elle avait glissé à son frère qu'elle avait le Terrychouplane avec elle, et qu'il avait subi un sort de miniaturisation, pour qu'elle puisse le trimbaler dans ses poches.
Mais comme elle savait pas si elle pouvait leur dire comment ils étaient arrivés ici, bah elle avait dit le "Terrychouplane", au moins ils comprendraient pas, à part Terence, et ça paraissait pas trop secret, puisqu'elle appelait tout le temps son frère Terrychou. Même si ça lui allait pas et qu'il avait encore râlé à cause de ça, mais bon, Ellys, elle y faisait même plus attention. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La Famille Orphens Empty
MessageSujet: Re: La Famille Orphens   La Famille Orphens Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Famille Orphens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: A travers le Monde-
Sauter vers: