Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Le Parc de Salem] En éclaireur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enzo Dawn
Adulte
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Maison : Gryffondor
Gain de Gallions : 9997
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: [Le Parc de Salem] En éclaireur   Lun 20 Avr 2009 - 22:57

- Tu veux bien m'emmener au parc?

*Ce n'était pas vraiment une question dans le sens où, des envies comme ça, Anna n'en avait pas beaucoup. Ils DEVAIENT aller au parc. Il faut dire qu'après qu'elle ait autant travaillé son français, Enzo ne pouvait pas dire non. Il aurait été un monstre ou William s'il avait osé. Seulement, la perspective e la ballade n'enchantait pas notre aîné. Le parc, il en gardait un mauvais souvenir.*

*C'était scroutt, mais c'était là qu'il se retrouvait quelques années auparavant à peine pour effrayer avec ses amis les promeneurs. C'était d'ailleurs là qu'ils s'étaient fait attrapés par les aurors. Erreur de jeunesse, n'empêche il les connaissait les coups fourrés. Et le pire serait de croiser des énergumènes dans son genre avec Anna. Dans les enfants, seul William avait découvert qui il était avec ses amis et à Poudlard, et ce n'était pas pour rien que depuis il le traitait avec peu d'estime. Enzo avait merdé, il le reconnaissait. Il aurait du être plus prudent pour les blagues.*

*Mais Anna l'adorait, il le savait. Elle l'adorait et il l'adorait également. Il n'avait pas le droit de détruire ses illusions comme avec William. Elle le détesterait. Déjà qu'elle a du mal avec ses relations qu'on peu qualifier comme bizarres, il ne fallait pas en rajouter. S'il allait au parc, le passait allait-il le rattraper? Enzo répondit oui à sa soeur de façon presque automatique puisque de toutes façons la question de la benjamine n'attendait pas d'autres réponses. Mais il se rattrapa en ajoutant et en souriant pour faire passer la pilule :*

-Mais pas aujourd'hui. Il y a trop de choses à faire. Demain ou après-demain au plus tard, promis.

*Anna bouda un peu mais de dit rien, comme il l'aurait deviné. Elle n'était vraiment ni impatiente, ni égoïste. Heureusement car Enzo avait besoin de temps. Oui, il avait besoin de temps pour effacer les doutes qui montaient en lui. Sa dernière année à Poudlard a été véritablement néfaste pour lui : il avait appris à réfléchir.*

*Il décida que, pour répondre à ses doutes, il devait faire une promenade préalable dans le parc. Sans Anna. Cela était plus que préférable. Il y trouverait sans doute les squatteurs habituelles, peut être les réponses aux questions existentielles qu'il se posait depuis des mois, genre "A quoi je sers?", et il espérait retrouver également le Carré des Fées. Ce coin avait l'habitude de se cacher derrière des arbres facétieux et il était allé une fois, quand il était tout jeune avec ses parents et William encore bébé. D'après ses souvenirs, Anna adorerait, elle qui aimait par dessus tout les contes de fées. Il fallait juste retrouver l’emplacement.*

*Enzo était donc parti au parc, en cette belle après midi ensoleillée mais encore un peu fraîche. La belle saison revenait mais il n’était pas encore d’actualité d’acheter des glaces. Quoique ! Il n’y avait pas de saison pour ça. Même la gourmandise peut se satisfaire en hiver grâce aux glaces chaudes qui ne fondent pas. En marchant sur le chemin bordé d’arbres aux feuilles rosées des deux côtés, Enzo se remémorait de vieux souvenirs. Pas seulement la ballade en famille dans le parc. Toutes les fois aussi où sa mère avait accepté de l’emmener, cédant à ses assauts constants pour qu’il l’accompagne en forêt. Les souvenirs étaient vagues mais il avait plusieurs impressions de déjà vu et des souvenirs de certains décors. Il se remarqua que de jeunes arbres avaient poussés, que les bancs devaient être repeints pour ressembler à ce qu’ils fussent avant, que des chemins étaient devenus inaccessibles et que d’autres étaient nouveaux. La souche sur laquelle sa mère le laissait se reposer au retour avait disparue.*

*Enzo, prit par le tourbillon de ses souvenirs, poussa un peu plus loin qu’il ne l’avait prévu au départ et entra peu à peu dans la forêt. Sans doute y avait-il les botrucs que sa mère côtoie. Finalement, l’aîné revint sur ses pas. Aller plus loin que le parc ne lui apporterait rien. Se disant qu’il devait trouver le Carré des Fées, il se mit alors à chercher, en commençant par les environs du Kiosque d'Eyrolles.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Jill Exsley
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 32
Gain de Gallions : 11515
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: [Le Parc de Salem] En éclaireur   Ven 8 Mai 2009 - 0:25

Se faire réveiller très très tôt un dimanche matin par un hibou, qui en plus vous amène un truc à vous faire regretter de vous être levé pour lui ouvrir, c’est franchement pas ce qu’on pourrait souhaiter de mieux, surtout quand on a passé sa nuit, l’œil rivé au télescope. Mais bon on ne laisse pas un hibou taper à votre carreau avec un paquet plutôt imposant, particulièrement quand vos voisins vous prennent déjà pour une allumée, même s’il est cinq heure du matin…

Et c’est comme ça que Jill, une tasse de café corsé à la main, s’était retrouvée dans son salon à observer ce paquet de forme allongé, alors que le jour se levait à peine. Puis elle avait pris la lettre qui accompagnait le colis, pour en découvrir la provenance. La taille réduite de la lettre, ne laissa pas de doute, il n’y avait que sa sœur pour penser au gaspillage. On voyait tout de suite qu’elle travaillait dans une banque celle-là.

Jill,
Voici ton cadeau d’anniversaire, le colis s’était perdu.
Je pense que cela te sera utile.
En espérant que cela te plaira.
Mary.


Il était temps… ça allait bientôt faire deux mois que son anniversaire était passé… Quelque chose d’utile, ça ne pouvait être qu’un télescope ! La forme du paquet s’en rapprochait, Jill ne voyait pas vraiment ce que ça pouvait être d’autre. Déballage express. Et là surprise ! Et ben non, ce n’était pas un télescope, mais un balai. Dépitée, Jill rejoignit son lit. Elle savait bien qu’elle aurait mieux fait de ne pas se lever.

Petit retour en arrière pour comprendre le pourquoi du comment.

Un week-end de Février, en France. 19h30, repas du soir, ambiance détendue, discussions animées, retrouvailles familiales,etc.

- Alors François, la rando-balai de cet été, ça avance ? Avait demandé un convive au compagnon de Mary.
- Impeccable, le parcours est presque établi ! avait répondu l’intéressé.

Et c’était là que tout ça avait dérapé.

- Mais au fait, Jill pourquoi tu ne viendrais pas avec nous cet été ?

La jeune femme avait failli s’étouffer avec son jus de citrouille. Merci la frangine…

- Quoi ?! Non merci c’est gentil, mais non.
- Ben pourquoi pas ?
- Parce que je n’ai pas de balai, avait-elle inventé.

Elle aurait mieux fait de dire qu’une rando-balai avec elle, c’était se retrouver au final à terminer ses vacances à Sainte-Mangouste. Ce n’était pas le genre de vacances dont on pouvait rêver…

Et voilà. Bien sûr Jill aurait pu ranger le balai et bouder toute la journée, mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…
Elle avait décidé cette après-midi de le tester dans le parc. Et ben ça allait donner…
Et l’inévitable se produisit, la chute. Temps sur le balai ? Une dizaine de minutes environ. Y’avait plus qu’à prier pour que personne n’ait assisté au carnage et qu’elle soit encore intacte. Le balai à la rigueur ça l’arrangerait qu’il soit en piteux état…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Dawn
Adulte
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Maison : Gryffondor
Gain de Gallions : 9997
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: [Le Parc de Salem] En éclaireur   Dim 10 Mai 2009 - 20:16

*Ne pas remarquer son ancien professeur d'astronomie faire du rodéo sur un balai pour finalement se retrouver à terre était pour Enzo comme ne pas remarquer un dragon à 2 mètres dans un couloir. Impossible. Surtout que le balai atterrit à un mètre de lui, quasiment à ses pieds. Il devait avouer qu’au début, il ne l’avait tout simplement pas remarqué. Ou du moins, n’avait-il pas fait attention. Il avait vu de loin, d’un coin de l’œil, quelqu’un qui se mettait sur un balai et s’était envolé. Ce n’est que lorsque le balai commença à prendre des directions périlleuses qu’Enzo jeta un coup d’œil plus intéressé : soit c’était quelqu’un de très bon en balai, soit c’était quelqu’un qui allait inévitablement s’écraser. C’est alors qu’il avait reconnu son professeur d’astronomie de l’année dernière. Il ne la connaissait vraiment pas pour ses talents en balai. Ce serait d’ailleurs une vraie première qu’elle puisse se tenir stable sur quelque chose d’après les rumeurs qu’il y avait eu sur elle. Enzo se rappelait encore de sa prof ? Bien sûr : il a toujours été nul en astronomie. >_< Il n’a jamais rien vu dès qu’il s’agissait de l’astronomie.*

*Sauf voir un professeur tomber. Ça, pour l’avoir vu, il l’avait vu. Pauvre de elle. Enzo aurait pu exploser de rire s’il n’avait pas eu peur qu’elle se soit fait vraiment mal. Car il fallait tout de même l'avouer : la chute avait été impressionnante. Il ramassa donc le balai qui, hélas pour son professeur, était un peu amoché mais intact, et accourra vers elle.*

-Professeur ! Ça va professeur ?

*Lança-t-il en courant avant de l’atteindre et s’agenouiller près d’elle, déposant le balai à côté de lui. Et il faisait quoi, lui, si elle avait quelque chose de cassé ?*

[HJ : Excuses-moi, c'est court, mais je ne vois pas autre chose./]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Jill Exsley
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 32
Gain de Gallions : 11515
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: [Le Parc de Salem] En éclaireur   Lun 11 Mai 2009 - 14:00

Eh beh voilà. Évidemment, on avait assisté à sa chute, un élève en plus. Cherchez pas, c’est toujours dans des cas comme ça, où vous préféreriez qu’il n’y ait personne qui vous remarque, qu’il y a quelqu’un. Et le jour où enfin, y’a pas un rat pour contempler le massacre, c’est que vous avez une jambe en moins, et que vous savez même plus comment vous avez atterri là, en gros lorsque justement vous auriez besoin de quelqu’un…

Jill grimaça. Pas de douleur, mais de gêne. Elle resta le nez collé au sol encore quelques instants avant de se décider à faire face à celui qui avait pu constater ses prouesses en vol. Ha ben ça c’est sûr, elle était loin de suivre les traces de son collègue Alhambra…

- Oui, Impeccable ! Répondit-elle faussement enjouée.

Elle se releva lentement, vérifia que tous les os étaient à leur place. A part sa cheville, qui en avait pris un coup, tout semblait aller. Elle avait une légère douleur à la tête, mais apparemment rien de grave.
Il lui disait quelque chose… Forcément puisqu’il l’avait appelée professeur, c’était un de ses élèves. Mais comme la perte de mémoire allait de paire avec la maladresse chez Jill…

- Zut, j’ai raté mon coup, dit-elle en avisant le balai, je me demande bien ce que je vais en faire…

« Elle est pas bien ma sœur, heureusement que j’ai pas des tendances suicidaires, je pourrais y voir des encouragements avec un cadeau pareil... »

- Désolée, j’ai oublié votre nom…

Ça ne devrait pas l’étonner, en fait, parce que Jill oubliait le nom de quasiment tout le monde. C’était même assez surprenant qu’elle n’oublie pas le sien. Enfin jusqu’à présent ça n’était pas encore arrivé.

[Hj : Ce n’est pas grave. C'est court par rapport aux posts précédents, mais moi je trouve ça de taille normal Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Dawn
Adulte
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Maison : Gryffondor
Gain de Gallions : 9997
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: [Le Parc de Salem] En éclaireur   Sam 16 Mai 2009 - 15:18

*Enzo ne pensait pas à comment le professeur pouvait se sentir du fait qu'un de ses élèves l'ait vu faire un vol plané sans réception correcte. A vrai dire il s'en fichait. Il ne pensait pour l'instant qu'à la santé physique de la rêveuse, puisque la mentale était déjà détériorée pour monter sur un balai alors qu'on ne savait pas voler. Il ne voyait pas grand chose car le professeur gardait face contre terre. Était-elle évanouie? Devait-elle la retourner? Apparemment pas, d'après la réaction de celle-ci. Elle dit quelque chose en contradiction avec le ton et l'air qu'elle avait et cela fit sourire le jeune homme : non seulement elle allait bien mais, si on regardait la scène de l'extérieur, celle-ci devait être amusante, il n'en doutait pas un instant.*

*Le professeur se releva doucement et le sourire de l'ex-gryffondor disparut dans le sens où il ne savait pas comment aider son ancien prof. Il gigota sans l'aider, n'osant pas la toucher, la brusquer, mais proposant des supports grâce à ses bras à divers endroits stratégiques selon sa position à elle si Jill en avait besoin. Finalement elle se releva seule et comme d'habitude Enzo n'avait servi à rien. Ça ne changera pas. -_- Il la regarda un peu de côté : allait-elle vraiment bien? Apparemment, elle n'avait rien de cassé et c'était le principal. Quoi qu'il en soit, il ne pouvait pas dire qu'elle ne lui avait pas fait peur, même pour quelques secondes. Quelle chute! Elle avait de la chance d'aller bien après ça.*

C'est alors qu'elle sortie sa phrase sur son balai. Enzo ne réagit pas tout de suite. Il dû l'assimiler d'abord. Rater son coup? Après deux ou trois secondes, bloqué, Enzo finit par exploser de rire. Ce n'était pas une chose qu'on entendait couramment, surtout concernant les balais et juste après une chute. Il se calma cependant très vite, gardant tout de même un large sourire sur le visage et dit en montrant un vieil arbre pas loin :*

-Je vous conseille de vous écraser sur lui à pleine vitesse pour ça. Mais sautez du balai avant : ça fera moins mal.

*Pourquoi elle voulait casser le balai? Peut être parce qu'elle ne savait pas voler, tout simplement. mais pourquoi en avait-elle un dans ce cas? Dans un sens, Enzo s'en fichait. Il avait arrêté de réfléchir. Son professeur lui demanda qui il était et Enzo n'en fut pas offusqué. Même s'il avait les cheveux rouges pour qu'on le remarque, il était probablement normal qu'un professeur ne se rappelait pas du nom d'un élève d'une année à l'autre. Surtout que venant d'elle, ce n'était pas vraiment étonnant, d'après ce qu'on en avait dit. Il répondit alors, gardant toujours son large sourire :*

-Enzo Dawn de gryffondor professeur Exsley.

*Puis, pour être sur qu'elle n'avait rien de cassé, il demanda, avec un sourire moins important qu'auparavant : *

-Vous êtes sûre que tout va bien?

[HJ : Désolé pour le retard/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Jill Exsley
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 32
Gain de Gallions : 11515
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: [Le Parc de Salem] En éclaireur   Lun 18 Mai 2009 - 16:11

Et elle sautait du balai avec quoi ? Un parachute ? Faudrait aussi apprendre à ouvrir un parachute, alors… Autrement, comment se débarrasser d’un balai ? Première solution, le mettre à la poubelle. Oui mais quel gâchis ! Le donner ou le vendre ? ben c’était quand même son cadeau d’anniversaire… Dernière solution, le garder mais surtout pas l’utiliser. Elle le réduirait, et le mettrait en décoration dans son aquarium… Elle le caserait entre son vieux rapeltout et son vieux chaudron percé, lui aussi réduit, souvenir de septième année.

A ce moment précis de la conversation, une douleur intense prit Jill au dépourvu. Elle retint un cri, puis la douleur partit. Elle sembla alors avoir une courte absence, puis se reprit.

- Enzo Dawn de gryffondor professeur Exsley.
- Ha euh… enchantée…

« Comment, il m’a appelée ? Professeur ? »

Une chute impressionnante, un coup sur la tête. On vous fera pas un dessin… Elle n’allait pas tarder à dérailler, la pauvre Jill.
Déjà elle se demandait où elle était. Un court instant de réflexion, et sur ce point la mémoire lui revint. Parc de Salem à Londres. Oui ça va, tête en l’air la miss Exsley mais pas à ce point.

« Mais qu’est-ce que je peux bien fiche ici moi ? »

Elle essaya de se souvenir comment avait démarré la journée sans succès. Lorsqu’Enzo lui demanda si ça allait. Elle ne répondit pas tout de suite, gardant une mine perplexe.

- J’en sais trop rien…

Elle regarda autour d’elle, peut-être qu’elle avait passé la nuit à étudier les étoiles au télescope, qu’elle s’était assoupie. Mais en regardant bien, il n’y avait pas de télescope qui traînait, pas de cahier de notes. Non juste un balai.

- Il est chouette ton balai, moi c’est pas trop mon truc ces bidules-là.

C’était pas normal de ne pas se souvenir de ce qu’on avait fait de la journée.

- Gryffondor tu as dit ? Et ça se passe bien alors ?

Avec la mémoire, Jill aurait peut-être percuté qu’il avait terminé ses études, mais là c’était encore pire que d’habitude. Oui c’était possible, la preuve.

- Moi j’étais à Poufsouffle, mais ma sœur était à Gryffondor elle-aussi. C’est chouette Poudlard, ça me manque…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le Parc de Salem] En éclaireur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le Parc de Salem] En éclaireur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Londres et Chemin de Traverse-
Sauter vers: