Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyMer 20 Aoû 2008 - 16:43

Elle se sentait idiote parce qu'elle n'arrivait pas à se l'expliquer. Il y avait des raisons à tout, il fallait juste se pencher sur la question et trouver. Se creuser la tête, elle pouvait le faire. Elle n'était pas mauvaise pour trouver la petite graine. Mais ce soir, elle ne savait pas pourquoi, et ça ne faisait qu'alimenter le sentiment insupportable d'être une parfaite idiote.

"Oh, maman, regarde ! Pourquoi elle pleure, la fille ?" venait de s'exclamer un petit moldu qui passait près d'elle, fermement tenu par sa mère. Il la dévisageait sans complexe, le bras et l'index tendus vers Toni qui arrivait en sens inverse, le pas trainassant et la main paresseusement accrochée à la rambarde boisée du ponton de la marina.
"Hugo ! On ne montre pas les gens du doigt," le gronda sa mère.

Elle était bien injuste cette mère. Ce petit garçon était le seul qui se souciait d'elle et, en plus, il se posait exactement la même question qu'elle : Pourquoi je pleure ?

Elle ne le savait pas et ça la rendait bien bête, jugeait-elle.

Le petit garçon et sa mère tournèrent à l'angle de la rue et disparurent dans les boulevards baignés par la lumière orangée de la fin du jour. Le soleil s'apprêtait à plonger derrière la digue lointaine du port. Toni marchait vers le bout de la jetée, où le petit phare attendait son tour pour propulser ses faisceaux blancs au-dessus de la face boutonneuse de maisons de Portsmouth. C'était la première fois en deux semaines qu'il ne pleuvait pas. Le ciel d'août avait vécu une hémorragie diluvienne. Teint gris. Toux et grondements orageux. Août avait la grippe.

Petite amélioration en milieu d'après-midi et tout le monde espérait que le beau temps resterait jusqu'à la fin du mois. Il ne restait plus que six jours à ce mois, alors il fallait que le temps fasse de son mieux pour qu'on ne le déteste pas.

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Phareqr4


Toni arriva au pied du phare. Elle ne pleurait plus mais ses yeux restaient vitreux. Elle sentait dans sa gorge que le moindre évènement (par exemple une grosse averse qui lui tomberait, là, sur la tronche), pourrait faire repartir les larmes immédiatement.

"T'es complètement dépressive ma pauvre fille !" s'exclama-t-elle pour elle en s'asseyant les pieds dans le vide, en dessous de la rambarde qui interdisait peut-être au phare de trop s'approcher de l'eau.

A cet instant, elle sentit pour la première fois une présence. Elle n'était pas seule. Quelqu'un venait de bouger. Elle se retourna pour vérifier qu'on ne l'avait pas entendu se parler à elle-même mais ça avait l'air plutôt mal barré. A quelques mètres contre le phare, Le Quelqu'un était assis, tourné lui aussi vers le soleil couchant mais les yeux braqués sur elle.

Toni fronça les sourcils. A moitié fâchée d'avoir été surprise et réellement surprise d'avoir été surprise.

Je le connais, se dit-elle sans toutefois assouplir les traits de son visage, c'est... James, Jupiter... ou Jörgen... bouse ! C'est lequel ! 47


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyVen 22 Aoû 2008 - 18:27

Août tirait à sa fin lorsque les triplettes de Belleville les triplés de Dublin finirent par obtenir gain de cause. Quelques jours loin du chaos familial (la vie à neuf, ça avait du bon... parfois seulement). Bien sûr, les trois J. avaient dû accepter d'être accompagnés non seulement de Gern, l'aîné de la fratrie, mais aussi du cousin Seamus. La sentence n'avait pas été sans râlerie. Après tout, ils étaient presque majeurs, plus que six mois à peine à tirer, et Jörg était incontestablement le Monsieur ès Moldus de la famille entière. Une bizarrerie comme une autre qu'on lui passait volontiers tant qu'il obtenait ses BUSEs. BUSEs qu'il avait obtenu avec plus ou moins de succès.

Ils en étaient donc à profiter de quelques jours de répit loin de l'auberge (
"Tu râles encore et tu restes ici servir pendant la semaine qu'il te reste" ,dixit Mrs O'Brian, mère charmante à ses heures. Comme si deux mois à jouer les larbins ne suffisaient pas. Enfin, bon... les joies de la famille, quoi). Et Jörgen n'aspirait qu'à un peu de tranquillité après un bimestre dans la foule.
Ca avait été relativement simple. Un plan soigneusement mis au point avec ses clones et pof, les deux aînés n'y avaient vu que du feu. Il n'en avait sans doute que pour deux ou trois heures mais il comptait en profiter à 200%. Seul au milieu des Moldus, une aubaine.

C'était sans compter la pluie qui poussait les plus frileux à s'abriter dans le premier pub venu. Sans une seule livre moldue, difficile de les y filer.
C'était sans compter que Portsmouth abritait en cette saison plus de touristes que d'autochtones. Et ça, c'était beaucoup moins intéressant. Les touristes sont tout aussi perdus que n'importe quel sorcier en plein centre de Londres et, pire, ils n'affectionnent que leur précieux appareil photo. Et les appareils photos, ça, Jörgen connaissait bien. Poudlard en était plein. Autant pour sa curiosité en matière d'artefacts moldus.

Il en était donc rendu à errer plus ou moins en bord de mer, rêvant d'un vol au-dessus des vagues et s'amusant de l'effroi des gens face à quelques gouttes d'eau. C'était à peine s'ils osaient sortir, malgré le soleil qui semblait leur offrir gracieusement une petite parenthèse.


*Sont jamais venus en Irlande, ceux-là.*

Sans trop savoir comment, le jeune homme avait fini par échouer près d'un phare, sorte de "Lumos" géant pour bâteaux moldus. Tout ça s'avérait beaucoup moins amusant que prévu. Il en était presque à guetter l'arrivée de Gern et autres Seamus désapprobateurs.

Un léger bruit de pas se fit entendre et Jörg se tourna, près à subir, au choix le courroux ou l'amusement des "grands". Mais non. C'était une silhouette plus frêle qui cheminait en solitaire jusqu'à "son" phare. Petite silhouette qui s'était accordée à la météo ambiante, en oubliant l'éclaircie. Il détailla un instant, songeant que James l'aurait trouvé jolie, Jupiter aurait affirmé qu'elle avait un tête à connaître Théorie complète de la métamorphose. Jörg, lui se contentait de songer qu'elle avait la silhouette idéale pour faire du Quidditch... avant de la reconnaître.

Un léger froncement de sourcil trahit cette découverte avant qu'un lent sourire s'étale sur son visage.
Une silhouette familière. Poudlard. C'était presque bon de se retrouver soudain en terrain (presque) connu.

Faisant un effort qui n'en était pas un, il se souleva de son banc pour la rejoindre. Et tant pis si elle tirait la tête. Il avait soudain besoin d'un quelque chose un peu plus concret que le monde inatteignable des Moldus.
Avec un léger mouvement en direction du large, toujours aussi peu doué pour engager la conversation, il lança simplement:


- Ca vaut pas le Grand Lac... mais c'est plutôt sympa. Un paysage de quatre postale, comme diraient les Moldus.

Il ne fallait pas lui en demander beaucoup plus, question originalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptySam 23 Aoû 2008 - 21:36

Défiante, Toni resta d'abord sur ses gardes. Elle craignait toujours d'essuyer une moquerie pour s'être parlé toute seule. Il n'y avait que les vieux ou les fous pour se parler tous seuls. Elle n'était pas bien vieille mais, folle, la caractéristique était encore en pourparlers dans son esprit. Elle souhaitait juste avoir la primeur du verdict.

Mais le garçon n'y fit aucune référence. Aussi, venait-il d'entrer dans ses bonnes grâces. Elle lui sourit d'abord, puis sourit plus largement à sa réplique, remettant à plus tard la recherche de son prénom. Peut-être qu'en discutant, il finirait par se trahir et révéler malgré lui des indices qui indiqueraient à la Gryffondor auquel des triplets elle avait affaire. Elle ne les connaissait que de vue. Elle ne les connaissait que parce qu'ils étaient trois identiques répliques du même être. Elle savait qu'il y avait un James, un Jörgen et un Jupiter. Mais qui était qui ?

Cela pouvait être vexant pour des jumeaux ou des triplets d'être sans cesse confondus ou d'exister dans un ensemble mais pas dans ses particularités, pensa Toni en le dévisageant sans le vouloir. Pour couper court ce regard peut-être un peu trop lourd, elle dévissa la tête vers le couchant et adhéra superficiellement à l'entrée en matière du Poufsouffle.

"De carte postale... oui..."

Dur pour les triplets,
reprit-elle dans le cours de ses pensées, les yeux rivés sur le large, dur de devoir se battre auprès des autres pour prouver ses différences quand d'autres sont acceptés sans délibération juste parce qu'on les croit unique.

Par fierté, elle ne voulait pas appartenir au groupe de ceux qui ne verraient en eux qu'une seule personne dupliquée trop de fois. La décision était quelque peu artificielle mais la moralité de Toni s'en contenta. Elle voulait être du côté des personnes "ouvertes" qui s'intéressaient. D'abord, parce qu'il l'intéressait autrement que parce qu'il existait quelque part deux autres O'Brian qui lui ressemblaient à s'y méprendre et ensuite parce que, visiblement, bien qu'il y ait sur terre deux autres O'Brian qui lui ressemblaient à s'y méprendre, celui-là paraissait aussi désabusé qu'elle.

Elle s'écarta un peu pour qu'il s'invite à s'asseoir à côté d'elle, sur la jetée, les pieds dans le vide. La position était enfantine mais elle n'en avait environ rien à faire. Elle s'accouda à la rambarde de bois froid qui lui arrivait à hauteur de poitrine et posa son menton sur ses bras croisés, prête à la contemplation du couché du soleil.

Sans l'avoir trop analysé, la présence d'un autre jeune sorcier lui donna un sentiment de sécurité et de stabilité. La pesanteur dans laquelle elle s'était enfermée toute la journée s'amenuisa doucement. Même si son regard restait lointain et un brin tristounet, elle devait s'avouer qu'elle se sentait mieux. Et cela par la seule présence de...

Arrr... il faut que je trouve vite duquel il s'agit.

Connaissant peu de caractéristiques des trois frères, elle avait très peu d'éléments en tête pour deviner. Elle devait ruser. Elle trouva une idée. Peut-être qu'en le faisant parler...

"C'est marrant de se retrouver là," commença-t-elle par constater. "Je suis avec mes parents. Ca fait deux semaines que je tourne en rond et que je m'ennuie à mourir... je n'ai pas de frère ou sœur avec qui tromper l'ennui. Que font tes frères ? Tu t'es enfui ?" termina-t-elle en tournant le visage vers lui.

La tentative n'était pas fameuse mais elle pourrait peut-être porter ses fruits.

Ah, Toni ! Tu es déconcertante. Pourquoi ne pas lui demander tout simplement son prénom ?

Parce que si Jörgen lui demandait le sien, elle en serait vexée. Ils n'étaient pas intimes mais ils étaient camarades d'école. Elle devrait le connaître aussi... mais ce n'était pas le cas. Elle ne le différenciait pas. Alors, la raison pour laquelle elle ne pouvait pas lui demander son prénom était à ses yeux un signe d'impolitesse ou de mésestime dont elle ne voulait pas faire preuve aux yeux du seul sorcier de son âge qu'elle croisait à Portsmouth depuis le début des vacances.


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyMar 26 Aoû 2008 - 15:00

*C'est moi ou elle me dévisage?*

Peut-être qu'une mouette d'était oubliée au mauvais moment. Par mauvais moment, comprendre au-dessus de sa tête. Jörgen était sûr d'en avoir entendu une rire pas plus tard qu'il y a cinq minutes. C'était peut-être ça.
Conscient qu'il ne ferait qu'ajouter au ridicule en essayant de rattraper la situation (hum de la belle crotte de mouette bien étalée sur le cuir chevelu... Il préférait encore l'infâme truc brillant que James lui avait imposé lors du dernier réveillon.), il essaya de détourner son attention sur quelque chose qui lui donnerait l'air un peu moins renfrogné. Apparement, ça se disait "carte postale". Comme une carte géographique, quoi. Sauf qu'il ne voyait pas vraiment le rapport. A part envoyer une carte postale avec une carte géographique dessus pour dire: "eh oh, j'étais là, le petit point rouge au bord de la mer", autant envoyer un morceau de parchemin avec une belle photo. Ca n'empêchait pas l'idée d'être géniale. Génialement tordue. Moldue, quoi.

Tout à son admiration, il mit deux secondes de trop à se rendre compte de l'invitation muette de la Gryffondor. Toni lui semblait-il. Ils n'avaient jamais partagé un cours, et pour cause, elle devait être une ou deux années en-dessous de la sienne. Mais, à côtoyer tous les jours les mêmes têtes, les noms finissaient par rentrer.
Deux secondes de trop qui ferait qu'obligatoirement, elle se rendrait compte qu'il avait eu la tête ailleurs. Charmante manière d'augurer une rencontre impromptue! Avec un sourire qui se voulait excuse, Jörgen prit finalement place à côté d'elle. Et se demanda comment il n'avait pas eu cette idée tout seul. Les pieds au vent. En fermant les yeux et avec beaucoup d'imagination, on pouvait presque s'imaginer sur le terrain de Quidditch. Sans les bruits de la foule. Avec l'odeur de la mer. Et le rire des mouettes. Et Jörgen n'était pas très imaginatif. Mais l'idée était là. Et son sourire se fit plus grand.

Que font deux sorciers perdus au milieu des Moldus quand ils se rencontrent? Ils s'accolent à une barrière fragile et ils regardent la mer. Comme les Moldus. L'idée avait tout pour lui plaire.
Comme les Moldus. Avec un tout petit peu plus d'inconscience. Comme si le fait de se savoir sorcier les rendait moins vulnérables.

A son tour de lui jeter un regard. Elle était un peu sombre. Se taisait. Ca lui allait dans cet ordre. De cette manière, il n'était pas obligé de lancer des phrases de réconfort quelconques qui sonneraient creuses. Le silence n'était pas un ennemi. Juste un collègue avec lequel il fallait apprendre à vivre.
Si .. Toni voulait parler, elle parlerait. Sinon, il se tairait. Enfin jusqu'à ce qu'il trouve quelque chose à dire. Il n'était pas beaucoup plus imaginatif qu'un instant plus tôt.

Il remercierait un jour Merlin d'avoir fait les filles bavardes. Même si Toni était loin de correspondre aux critères. Elle rompit le silence, doucement. Jörgen lui répondit par un sourire, se détournant une nouvelle fois de l'horizon pour lui jeter un regard. Un peu égoïstement, il lui sut gré de ne pas commencer la conversation par le récit du "pourquoi" sa tristesse.


"Sympa, oui. Si James était ici, il te parlerait des signes du destin et de ce genre de trucs. N'empêche que c'est sympa."

Deux sympas dans la même phrase. Et après, on allait dire que les sportifs avaient un vocabulaire limité...

Pas de frère ni de soeur? Dure épreuve pour l'imagination de Jörgen. Pas de frère ni de soeur, ça, c'était quelque chose de dur à concevoir. Avoir ses parents juste pour soi. Le calme. Mais c'était aussi, et apparement dans le cas de Toni, l'ennui, l'absence de vitalité dans la famille... De sorte qu'il ne savait plus trop s'il l'enviait ou la plaignait:


-Pas cool pour toi. Surtout sans magie. Et avec ce temps.

Et voilà qu'il parlait météo. De mieux en mieux!

-Moi, je suis venu passer quelque jours loin de la fratrie O'Brian. Y a juste mes jumeaux, mon grand frère Gern et mon cousin Seamus. Et... disons que mes clones m'ont aidé à voler un peu de liberté.

Ajouter quoi? Qu'il allait se faire chopper et que Gern et Seamus seraient les premiers à rire de cette excapade?
Un silence.
Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il prit conscience de la question qui lui brûlait les lèvres:


-Tes parents et toi... vous avez fait des trucs de Moldus?

Nouveau silence. Un peu plus court.

-Désolé... la formulation était un peu bancale.


Dernière édition par Jörgen O'Brian le Mar 30 Sep 2008 - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyMar 26 Aoû 2008 - 20:59

Yes ! Jubila soudain Toni en entendant l’inconnu des frères O’Brian prononcer le prénom d’un autre de ses frères. Ca en éliminait un. Plus que deux en lice. Elle essaya de garder un visage tout à fait normal mais il ne pouvait pas avoir manqué la lueur d’excitation que la prononciation de ce prénom avait provoqué.

Oh ! Mince, il va croire que j’ai un truc pour son frère si je fais preuve de trop d’enthousiasme à chaque fois qu’il formule un de leur prénom.

En tout cas son enquête avançait. Il ne restait plus que deux possibilités, Jupiter ou Jörgen. Au prochain coup, elle ferait mouche, se promit-elle. En attendant, malgré la trivialité des pensées qui valdinguaient dans sa tête, Toni avait une conversation à tenir. Il venait de lui poser une drôle de question. Elle se tourna vers lui pour affronter son regard et entrevoir s’il déconnait ou si cette question était vraiment sérieuse… oh, non ! Il a l’air sérieux. Elle sourit malicieusement en plissant les yeux d’un air moqueur :

- Oh, non ! Me dis pas que…

Et elle en pouffe de rire :

- Je ne me moque pas, excuse-moi, c’est trop mignon !

Maintenant, elle rit franchement en jurant sur Merlin et Godric Gryffondor qu’elle ne se moque pas :

- Tu es Jörgen ! s’exclama-t-elle trop heureuse d’avoir compris. Elle venait de reconnaître ce petit air simplet et naïf qu’elle lui avait vu une fois dans un couloir. Ca l’avait marqué, elle ne savait plus pourquoi ni même ce qui avait causé ça à l’époque. Par contre, elle s’était un peu laissée emporter dans son extase et elle s’était à moitié trahie. En plus, elle n’allait pas lui dire « je t’ai reconnu à cause de ton air paumé. » Non, ça elle n’allait pas le lui dire, il le prendrait mal alors qu'elle ne le trouvait ni simplet, ni paumé... naïf peut-être, mais c'était ce qu'elle avait trouvé mignon.

Elle se calma, conserva un visage radieux et amical comme si elle le voyait pour la première fois et en quelque sorte, c’était le cas. Elle voyait en lui Jörgen O’Brian pour la première fois.

Elle se reprit et lui répondit, sans éclater de rire cette fois-ci :

- Non, non… ce n’est pas bizarre comme formulation, c’est marrant, c’est tout. Je passe toutes mes vacances ici depuis dix ans, au milieu des moldus, et j’oublie parfois que tous les sorciers ne les voient pas d’une façon aussi familière que moi. Passer de Poudlard à la vie moldue, c’est bon, j’ai complètement assimilé. Mes deux parents sont sorciers mais toute ma famille ne l’est pas. Le secret est plutôt bien gardé et je dois me payer ce style de vacances chaque été et chaque hiver pour confirmer les apparences. C’est plutôt drôle, tu sais, ça me donne l’impression d’être un agent secret… heu, "agent secret" c’est une sorte d’Auror qui fait des enquêtes en empruntant des fausses identités.

Elle n’était pas bavarde. Elle ressentait juste le besoin de s’ouvrir un peu à quelqu’un. Tout au long de son monologue, ses yeux avaient peu à peu déviés vers l’horizon où le soleil s’apprêtait à plonger dans l’eau. Oui, c’est vrai les couchers de soleil, c’est beau, c’est magique, c’est génial… mais Toni le regardait sans le voir. Ses pensées étaient toutes tournées non pas vers son spleen mais vers le Poufsouffle.

- Bref, tout ça pour dire que oui, je fais des trucs de moldus. Des fois ce sont des choses très chiantes, il n’y a pas d’autres mots (la vaisselle, les courses, les machines… tout ça sans baguette, sans magie Le Egon horrible, une vraie torture...) Et des fois, c’est des petits riens sympas. Jouer au baby foot, faire du VTT, du surf, du skateboard, de la voile, nager vers la grotte de Siemens pour regarder le ballets des méduses ou les anémones de mer phosphorescentes… je sais pas si tu connais… en tout cas, ce sont des trucs sympas seulement quand tu les fais pas seule.

Une idée ramollit par l’hésitation lui fit bégayer quelques mots pas très clairs. Elle se ravisa et abandonna de la partager à Jörgen en ponctua d’un "heu, non rien laisse tomber…" suivi d’une vague tentative de changement de sujet "tu ne connais vraiment rien aux moldus à part les quatre postales ?"

Ca ferait trop "bizarre", s’était-elle dit en se débinant. Elle essayait de lui proposer de nager vers la grotte de Siemens. Maintenant. Cependant trop de choses s’étaient silencieusement élevées dans sa tête pour lui faire barrage au moment même où elle avait commencé à parler. Ca se trouve, il ne savait pas nager ou n’était pas assez bon nageur pour parcourir les 900 mètres d’eau qui les séparaient de la grotte cachée. Ca se trouve, il n’avait pas envie de se baigner. Ca se trouve, il ne pourrait pas mettre les pieds dans l’eau glaciale. Ca se trouve il trouvait ça trop bête. Ca se trouve, il devait repartir très vite. Ca se trouve, il allait se poser la question du maillot de bain et des serviettes qu’ils n’avaient pas… elle, elle ne savait pas comment en faire apparaître à cause de la Trace. Ca se trouve, il n’en avait tout bonnement pas envie et l’aventure n’était pas un leitmotiv suffisant pour braver la fraîcheur de l’eau… Ca se trouve trop de choses pour oser demander. Elle préférait se contenter de la réponse qu’il allait lui faire.


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyMer 3 Sep 2008 - 12:22

*Trop mignon?* Surpris

Trop mignon? Lui? 16 ans, futur sixième année, 70 kilos de muscle? Lui? Enfin, ses paroles (ce qui revenait du pareil au même)?
Ah.
Celle-là, on ne la lui avait jamais faite.

Loin d'être vexé, Jörgen prit son rire comme il venait, en habitué.


-Ouaip. Jörgen, le fan des Moldus. Ca en fait rire beaucoup.

Un haussement d'épaules du genre "peu importe".
C'était à ça qu'elle avait dû le reconnaître.


-Pas de ma faute s'ils sont... exceptionnels... Je vais sans doute finir marié à une Moldue avec plein de petits sang-mêlés. Ca me va dans cet ordre.

*Sakura n'est pas Moldue.*

Attention. Jörgen allait faire quelque chose de très simple et très compliqué à la fois. Il allait oublier ce qu'il venait de penser. Et le meilleur moyen d'y parvenir, c'était de s'orienter sur autre chose. La drôle d'humeur dans laquelle Toni semblait nager depuis qu'elle avait découvert lequel il était. Il pris le parti de s'en amuser.

-Même pas dix minutes pour me faire démasquer... Je ne sais pas si je dois en être flatté ou me vexer d'être si transparent. Disons que je suis flatté.

Oh! Pitié. Il n'allait pas commencer une discussion sur le "j'ai besoin d'être moi et pas eux"... Le meilleur moyen de la faire partir en courant. Vive les filles et leur capacité à broder sur tout. Ou alors, il y avait un cours secret à Poudlard pour leur apprendre à gérer les tête-à-têtes avec un garçon et à éviter qu'ils ne se terminent par un silence insurmontable. C'était quand même déjà la deuxième fois qu'elle relançait la conversation. En dix minutes. Devait y avoir une ou deux lignes consacrées à ce genre de record dans le Guiness Magic.
Assez pensé. Il allait écouter maintenant. Un nouvel exposé sur les Moldus. Elle n'aurait pas pu trouver mieux pour obtenir toute son attention.

Ca devait être génial de vivre dans une famille en partie moldue. Terriblement difficile de garder le secret. Mais génial.
Non, Jörgen ne manquait pas de vocabulaire. Mais Moldu et génial était un synonyme inné dans le langage o'brian. Si vous y tenez, il pouvait aussi dire fantastique, exceptionnel, renversant, captivant... Mais génial, ça sonnait tout simplement... bien.


-Argent secret? Wahou. Mais... mais comment font-ils, sans magie? Pour retrouver les traces et tout. Et

Le jeune homme s'interrompit dans un sourire d'excuse:

-Désolé. Si on part là-dedans... on ne m'arrêtera plus.

Il ponctua le tout d'un nouveau sourire.
Lui, ça ne le gênerait pas. Mais bon. Il fallait aussi tenir compte des autres.
Yes! Elle continuait, lui ouvrant l'univers moldu à pleins bras.
Il n'osa pas dire que les courses et le ménage lui paraissaient palpitants parce moldus. Fallait pas pousser le bouchon de Bieurraubeurre. Ca n'empêchait pas que tout ça était... captivant. Génial. (héhé)
Les méduses phosporescentes? Les anémones (c'était pas des fleurs, ça?)? Connaissait pas.


-Je connais pas. Mais j'aime nager.

Pourtant, docile, il n'insista pas quand elle revint au sujet des cartes postales. Dommage. Ca aurait pu être sympa de voir les fleurs de la mer. Ou alors, il avait mal compris.
Les cartes postales.


-Si je connais les briquets aussi. C'est Sakura qui me l'a donné un l'an dernier. Regarde.

Et Jörgen de sortir fièrement son briquet de la poche de son jean (moldu, le jean I love you). Son briquet rose. Ah. Oui. Certes.

-J'adore les trucs moldus. Vraiment. J'y connais rien mais c'est...

... génial.
Et, non, il ne lui demanderait pas, si, par hasard, elle n'aurait pas un artefact moldu sur elle. Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyLun 29 Sep 2008 - 16:11

- J'adore les trucs moldus. Vraiment. J'y connais rien mais c'est...

-... Génial ? Tu m’étonnes que c’est génial. Tant que tu sais tirer parti des bonnes choses tout en laissant les mauvaises de côté.


Cette fois, Toni avait été étonnée par la prise de parole de Jörgen. Elle ne connaissait pas beaucoup de garçons de son âge qui soient prêt à s’envisager dans un avenir rempli de petits sang-mêlés ou, de façon moins particulière, de s’envisager dans un avenir, tout court.

L’avenir quel qu’il soit. Ah ! Le futur ! Ce terrible ennemi de l’homme qui paraît si lointain. Lointain, genre des milliers d’années plus tard quand on est blasé des bêtises, des découvertes, des voyages et de l’immaturité et qu’on a besoin de passer à autre chose. Alors seulement l’homme moderne pense à sa vie de famille, à l’homme et au père qu’il serait. A son nid bien douillet où il se reposera de ses milliers d’années d’immaturité.

Autrement, le millier d’années précédent l’arrivée dangereuse de ce futur rempli de responsabilités, c’est rien qu’un truc de filles de penser à ça. Toutefois, quand une fille a la chance de coincer de la part d’un garçon un tel aveu, elle se tait et elle sourit avec malice pour ne pas lui faire regretter d’avoir parlé un peu trop vite. Jörgen s’envisageait. Et ça aussi c’était mignon.

Il y en a qui versaient plutôt dans le « c’est génial » et d’autres plutôt dans le « c’est mignon ». Quoi qu’il en soit, Toni souriait.

Elle préféra ne pas le coincer sur ce sujet de discussion mais poursuivre sur le thème des moldus. Cela semblait mettre le Poufsouffle dans un état électrique. Il n’y avait qu’à voir la fierté avec laquelle il lui déballait son briquet rose. Offert par Sakura, avait-il précisé. Elle en avait de gentil cadeau. Amusée, Toni saisit son sac en tissu marin et farfouilla pour y trouver un don.

Doutant qu’il soit très intéressé par ses protections féminines, son crayon khôl ou par son paquet de mouchoirs en papier parfumé à la vanille, elle mit de côté l’idée de lui offrir ses effets féminins.

- Attends, je vais bien te trouver un truc dans tout mon fourbi...


Ses doigts touchèrent un petit carré en plastique aplati. Elle l’attrapa entre deux doigts. Un long fil noir qui se séparait en deux en son milieu suivi bientôt, tout emmêlé. Toni sourit de plus belle avant de laisser échapper une petite moue amusée. Elle était capable de s’en séparer. Le modèle était un peu vieillot mais elle était certaine que Jörgen ne s’en plaindrait pas.

Elle dégagea un des écouteurs et le fourra dans l’oreille de son camarade.

- N’aie pas peur... tu dois le garder dans l’oreille pour écouter... attends...

Elle était tellement contente de pouvoir lui faire plaisir ou de l’étonner grâce à une babiole de lecteur MP3, qu’elle mit dans sa démonstration plus de suspens qu’un illusionniste en mettrait dans un tour. Elle appuya sur le bouton ON et fit défiler quelques morceaux sur l’écran digital afin d’arriver à une musique qu’elle appréciait et qui lui inspirerait plus de joie qu’auparavant.

- Attention... lecture !


Découvrez Placebo!


La musique démarra. Toni mit le second écouteur dans son oreille :

- C’est un lecteur MP3. C’est pour écouter des musiques... je comptais m’en acheter un nouveau pour la rentrée alors si tu le veux celui-ci je te le donne. Il finira par se décharger... je te déconseille d’utiliser la magie dessus. Tu risques de faire griller les circuits. Si un jour il s’arrête de fonctionner, préviens-moi, on ira acheter des piles.

Heu, là, Toni ne savait pas si elle allait devoir faire un exposé sur l’énergie. Elle cessa de parler pour laisser le morceau se terminer. Le soleil venait de disparaître complètement, emportant avec lui le blues de la Gryffondor.

Elle demanda soudain sans trop y croire :

- Dis Jörgen... T’es cap’ de nager jusqu’à la grotte de Siemens ?


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyMar 30 Sep 2008 - 17:36

C'était pas si fréquent de rencontrer quelqu'un qui trouvait les Moldus "géniaux" (c'était ses propres mots. Peut-être le terme "génial " était-il tout simplement dans l'air du temps). D'autant plus si ce quelqu'un en avait dans sa famille. La plupart se blasait à force, même si Jörgen se demandait bien comment.
Bien sûr, il y avait effectivement les bons et les mauvais côtés. Mais même les mauvais côtés étaient bons dans un certain sens. Bons puisque Moldus.

Il jeta un coup d'oeil affectueux à son briquet. Son mauvais côté? Il était rose. Et se balader avec un truc rose avait un côté définitivement gênant. Son bon côté? C'était un truc moldu! Le Enki Plus sérieusement, bien évidement, on pouvait dire que le fameux briquet (pour peu qu'on réussisse à le faire marcher, ce qui, entre nous, lui arrivait tous les trente-six du mois) avait un potentiel destructeur à travers tous les incendies auxquels il pouvait donner naissance. Mais il pouvait sauver des vies par la chaleur qu'il était à même de procurer.
Merlin, Jörgen était en train de philosopher... Même James n'aurait pas cru ça de lui. Bon, dans tous les cas, c'était fait, on pouvait passer à autre chose?

L'autre chose lui fut fournie par Toni elle-même. Elle cherchait quelque chose. Quelque chose pour lui.


*Les filles sont adorables.*

Seize ans pour le découvrir. Comme quoi, rien n'arrive jamais trop tard.

La jeune fille finit par sortir un truc qui ressemblait à un rouleau de réglisse dérouler. Il allait avoir droit à la séance gastronomie moldue?
Cool! A table !
sauf que ça se mettait apparement dans l'oreille.


*Les Moldus sont chtarbés!*

Et ça aussi c'était génial. Il y avait bien assez de têtes pensantes dans la communauté sorcière. Et Jörgen avait tendance à penser que c'était les Moldus qui apportaient un peu de fantaisie dans ce bas-monde. Il était bien parti pour finir en vieux théoricien à écrire "Les Moldus", édition limitée de quinze tomes. L'allait falloir se calmer.

Pas contrariant (pour une fois), il mit le morceau de réglisse dans son oreille, tout en se demandant si les Moldus réussissaient à sentir les goûts par les oreilles. Ok, il ne le pensait pas [i]vraiment|/i]. L'idée l'avait effleuré, voilà tout. Et puis, elle avait dit "écouter".
Il attendit.
Il attendit.
Et...
Nom ... de... Zeus!
Un lent sourire fleurit sur son visage!
C'était... magique!

Il conserva un silence absolu jusqu'à la fin du morceau, écoutant religieusement.


-C'est ... génial!

Vraiment.

    C’est un lecteur MP3. C’est pour écouter des musiques... je comptais m’en acheter un nouveau pour la rentrée alors si tu le veux celui-ci je te le donne. Il finira par se décharger... je te déconseille d’utiliser la magie dessus. Tu risques de faire griller les circuits. Si un jour il s’arrête de fonctionner, préviens-moi, on ira acheter des piles.


Il était pas sûr d'en avoir compris la moitié. Seulement que le réglisse, elle le lui offrait.
Surpris
On lui avait appris à remercier d'une bise. Il n'osa pas. Il se contenta de rester sans mot pendant un instant, les yeux brillants.


-Wah! Je veux dire...

Vraiment géniale! (avec un "e", il parlait de Toni).

- Je veux dire.... wah! C'est génial! Merci.

Le mot lui sembla faible.
Et il n'avait rien à lui offrir en échange. Gêné, il se contenta de tourner et retourner son cadeau entre ses doigts. Est-ce que ça marcherait à Poudlard? Wah! Même James allait être vert de jalousie! Personne chez lui n'avait de réglisse musical.

Il aurait pu rester des heures à contempler son nouveau trésor quand Toni lui lança... un défi... en bonne et due forme. A lui. Son sourire s'élargit et devint provocateur. Et vu que le verbe n'était pas son domaine, il déposa précautionneusement son cadeau dans le sac de Toni (genre, tu le gardes au chaud) et, sans plus faire de manière, contourna la barrière et se jeta à l'eau.
Un peu froide.


-Je nage trois à quatre fois par semaine.

Sa chemise lui collait atrocement au torse, mais, grand seigneur, il réussit à faire un geste d'invite:

-Je te laisse deux minutes d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyLun 6 Oct 2008 - 15:52

-Je nage trois à quatre fois par semaine.

Tout en se levant, ravie de le voir motivé, Toni pouffa de rire à cette précision. En gros, il lui disait "je suis le plus fort, je vais te bouffer car je nage très souvent." Quel prétentieux ! Mais Toni aimait ça et elle ne doutait pas que Jörgen faisait exprès de se la raconter.

Il sauta dans l'eau tout habillé sans prendre le temps de la goûter. La Gryffondor haussa les sourcils sans se départir de son sourire et entreprit d'ôter sa parka, son pull et son jean qu'elle ne voulait pas mouiller. Elle prévoyait la fraicheur qui la paralyserait si elle ne retrouvait pas des vêtements chauds dans lesquels se glisser au retour de leur fredaine. Elle fourra ses vêtements en boule dans son sac qu'elle alla cacher dans le creux d'une pierre qui se trouvait au pied du phare.

Avant de disparaître, le soleil avait laissé le souvenir de sa chaleur sur le bois du ponton. L'air était frais et moite mais rien qui ne fit frissonner.

- Attention ! s'écria joyeusement Toni avant de grimper par-dessus la rampe pour plonger.

Dans l'eau, elle semblait être dans son élément. Elle émergea et nagea vers Jörgen qui venait de lui offrir deux minutes d'avance. Toni plissa les yeux, faussement vexée, mais au lieu de refuser l'offre aimable, elle accepta. Elle voulait lui faire regretter cette triviale politesse. Si lui nageait trois à quatre fois par jour, Toni nageait tous les jours. Dès qu'elle le pouvait. L'eau, l'inexistence d'un sol sous ses pieds, le contact aquatique sur une peau dénudée comme à la naissance était depuis toujours l'exutoire de l'inconstance frustrante de ses journées. Sur les vaguelettes du Lac Noir, elle connaissait bien peu d'élèves qui s'aventuraient à faire trempette par les temps les plus froids... mais il y en avait, et il y avait Toni qui ne reculait devant aucun grelotement.

- Deux minutes ? Vraiment ? se moqua-t-elle incrédule et souriante en barbotant sur place en face de lui, je prends. Tant pis pour toi ! se mit-elle à fanfaronner à son tour.

La jeune fille disparue sous la mer et nagea en apnée plusieurs minutes avant de réapparaitre au loin. Elle se retourna vers Jörgen et lui fit un signe de la main en direction de l'endroit vers lequel ils devaient se diriger. Elle se remit au crawl et dès lors elle ne s'arrêta plus, filant sur le duvet de mer, inépuisable et libre comme un poisson sans écaille.

Elle s'amusait de l'écart qu'elle creusait avec Jörgen en plus des deux minutes de rab' qu'il lui avait octroyé hj: oui, il n'y a pas de quoi ! Je ne vais quand même pas te laisser gagner !

Quand le poids de l'eau et la fatigue se firent sentir, la Rouge et Or ralentit sensiblement pour s'économiser. Elle revit en flash rapide le Poufsouffle souriant et sûr de lui qui plastronnait dans sa chemise lui dessinant une seconde peau sur ses contours à deviner. Loin de se laisser troubler par cette réminiscence, Toni nagea de plus belle. Maintenant, elle était pressée d'atteindre la grotte, de sortir de l'eau la première pour avoir le temps de s'asseoir sur le rebord du rocher afin de...

Revoir cette image. Le voir sortir de l'eau.


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyVen 10 Oct 2008 - 17:36

*J'y...crois...pas.*

Même mentalement, il était essouflé.
Il était en train de se faire griller par une fille.
Lui qui avait voulu se la jouer au gentleman, songeant qu'elle n'apprécierait peut-être pas de se faire distancer trop rapidement. On l'y reprendrait, tiens.
Une petite part de lui s'amusait de la situation, mais, la plus consciente et la plus proche de sa fierté, se sentait froissée dans son orgueil.
Se faire griller par une fille.
Heureusement qu'ils étaient trop proches de l'horizons pour que quiconque voit cette honte.
Se faire griller par une fille.
Et dans le genre 'j'enfonce le clou', elle ralentissait pour bien lui faire prendre conscience de l'avance qu'elle lui avait pris.

De deux choses l'une: soit elle avait des ascendants chez les autres de l'eau (et ça, c'était la petite voix de la mauvaise fois), soit il s'était relaché pendant les vacances (ça, c'était la voix "on ne se décourage pas"), soit il allait vraiment falloir qu'il passe à une fois par jour (ça, c'était la voix réaliste). Ok, sitôt à Poudlard, il allait frayer avec le calmar et devenir pote avec les strangulots. On ne m'était pas ainsi sa réputation au défi.

Jörgen n'était pas si loin de lui pardonner lorsqu'il la rejoignit. Elle n'avait plus, en tout et pour tout que ses sous-vêtements et un petit T-shirt. Mouillé. Ca formait un tableau étrange mais pas franchement déplaisant.
Oui, Jörgen avait toujours eu le don pour les euphémismes.


*N'empêche qu'elle doit se geler. Les filles sont folles.*

Le jeune homme sortit de l'eau pour se rendre compte qu'il se gelait aussi.
Mais ils étaient seuls. Loin des regards.
Et il avait comme l'impression de savoir comment se réchauffer mutuellement.


*Je suis un sorcier.*

Oui, Jörgen avaiat aussi des éclairs de génie. Parfois.

*Un sorcier avec une baguette.*

Laquelle baguette se retrouva bientôt dans sa main alors qu'il murmurait la formule pour souffler de l'air chaud.

Au bout de quelques minutes, ça allait déjà mieux. Son T-shirt était presque sec et il pouvait regarder Toni sans avoir la tentation de laisser dévier son regard.
Sauf que...


*Un sorcier qui oublie qu'on le suit à la Trace.*

C'était donc vrai qu'Ils pouvaient les retrouver n'importe où, songea Jörgen alors qu'un hibou apparaissait dans l'ouverture de la grotte.

*Et bouse.*

Comme unique réaction, il eut un râclement de gorge gêné. Au moins, ils avaient presque chaud maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyDim 19 Oct 2008 - 21:31

Toni avait pu se repaître de l’image angélique du jeune blondinet sortant de l’eau et ce fut-là son seul trophée. La Gryffondor l’imagina soudain avec un trident, la force et l’assurance d’un colosse, tel un Poséidon venu sauver une Amphitrite complètement congelée.

Je suis tarte d’avoir laissé mes affaires là-bas, j’ai super froid, râlait intérieurement Toni en regardant Jörgen s’asseoir sur le rocher à côté d’elle.

Elle sourit néanmoins en chargeant son regard de beaucoup de sous-entendus comme "j’ai gagné, je t’ai eu, ah ! ah ! qui c’est la plus forte ?! Ben c’est moi !"
Son sourire s’estompa quand elle se rendit compte qu’il n’y avait désormais entre eux qu’un silence et des yeux qui se fuient. Qu’est-ce qu’il avait lui ? se demandait-elle avec des yeux perplexes. Lui en voulait-il du petit tour qu’elle venait d’accomplir ? Ah ! Non ! Pourvu qu’il ne soit pas susceptible, regrettait-elle.

Elle chercha quelque chose à dire pour briser le silence lorsque Jörgen sortit sa baguette avec la grande entreprise de les réchauffer et de les sécher. Elle laissa faire, pensant dubitative s’être trompée sur l’âge de son camarade quand il osa la magie.

Je pensais pas qu’il était majeur... où j’ai bugué, moi ? scratch

Elle n’avait pas bugué... c’était lui, le Poséidon sauveur du grelotement, qui avait fait n’importe quoi !

Un hibou déposa une lettre portant le sceau du ministère juste devant lui.

- J’hallucine, soupira Toni, comment tu as pu oublié... ? je... j’ai cru que tu étais majeur... comment tu as pu... Muuuah ah ah ah ahahahaha !! T’es nuuuuuuuuuuuuul !

La jeune fille explosa de rire et son rire se multiplia en autant de petites crevasses caverneuses que l’écho trouva sur son chemin pour rebondir jusqu’à eux, démultiplié.

- Ca partait d'un bon sentiment mais qu'est-ce que tu es tête en l’air, lui infligea-t-elle moqueuse et souriante en prenant la lettre déposée par le hibou qui s’en retourna son travail aussitôt accompli. Elle lui tendit le parchemin en commentant :

- Ca doit être un avertissement. J’espère que tu n’as pas de passif avec le ministère sinon... hum... tu es sûr que tu veux la lire maintenant ?
demanda-t-elle égoïstement. Toni avait peur que la nouvelle contenue dans la lettre leur gâche l’instant. Malgré tout, elle finit par faire une petit moue sans terminer sa phrase et revint sur sa question. Ouvre donc... comme ça tu seras fixé.


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyJeu 23 Oct 2008 - 18:04

Jörgen n'avait jamais brillé par son intelligence et n'aimait pas qu'on le lui fasse remarquer.

*Et en plus, elle rit.*

Lui, il l'avait sauvé de l'hypothermie et elle, elle riait. Trop sympas les filles!
Ouais, il avait zappé, mais ça partait d'une bonne intention. Et sans s'attendre à une profusion de remerciements, maintenant qu'il était sur le point de se prendre un avertissement, il aurait bien aimé un peu de reconnaissance.
Ah? Ca partait d'un bon sentiment....?


*J'imagine que c'est mieux que rien.*

On l'y reprendrait, tiens.
Ouais, il avait zappé. Bon, ok, son 'oubli' avait autant à voir avec 1. sa rencontre même avec Toni qui lui donnait presque l'impression d'être de retour à Poudlard, qu'avec 2. le souvenir envahissant d'un T-shirt mouillé sur un corps de fille. Jörgen était peut-être pas un ado très précoce. Mais comme tous les ados, il avait les hormones en chantier. Et une Sakura sur le feu.
Manière très élégante de dire qu'il était pas censé zyeuter les autres demoiselles.

Pour s'abstraire de ces pensées, le jeune homme décida de suivre le conseil de mademoiselle la pas reconnaissante et ouvrit sa lettre. Même pas surpris.
Blablabla... En vertue de la loi numéro blablabla...usage de la magie chez les mineurs... blablabla...avertissement...blablabla...prochaine fois...blablabla... sentiments distingués...blablabla... Mafalda Hopkrik.
Charmant.


- Ben non, tu vois... je viens juste d'être sélectionné plus jeune joueur de l'équipe d'Irlande..

Humour même pas drôle pour s'empêcher d'être vexé et grognon.

*Bon.*

Il avait décidé de considérer l'incident comme clôt.
La preuve par trois: Jörg retira sa chemise pour l'offrir à Toni. Il était en maillot de corps et était habitué aux températures moins clémentes de l'Irlande:


- Tu vas vraiment geler sinon.

Ca passait pour un geste très altruiste. C'était en fait juste un moyen de s'éviter les crampes occulaires à regarder partout ailleurs qu'en direction de Toni.

- Je crois qu'il vaut mieux que j'évite de tenter un Incendio..

Ouais, c'était encore de l'humour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyDim 26 Oct 2008 - 9:25

Ce que Jörgen fit pour cacher la nudité partielle de Toni la gêna au même titre.

Elle fut touchée qu’il pensât à ce geste un peu désuet. Quoique si elle avait compris sa véritable intention, elle lui aurait fait bouffer sa chemise en lui criant: "Oh ! Ca va, nous ne sommes pas des animaux, hein !" Cependant, bien qu’ils ne soient pas des bêtes sauvages, elle éprouva plus ou moins le même malaise quand elle le vit torse nu. Elle se mit à bredouiller un semblant de merci et se retourna illico presto vers le fond de la grotte.

Des gouttes tombaient des stalactites et résonnaient dans la noirceur de la petite cavité. Un léger film de cristal et de poudre jaune recouvrait les parois rocheuses à certains endroits. Avec la nuit tombante, bientôt, seul le petit lac les éclairerait. En effet, à quelques pas en aval, une crevasse était illuminée par un éclat bleu turquoise phosphorescent qui paraissait diffusé par l’eau du petit lac souterrain lui-même.

Les ressacs qui frappaient à l’entrée, la vapeur d’eau chaude bleutée qui s’évaporait des étranges stalagmites criblant le sol et la faible odeur de soufre et de calcaire finissaient de donner au lieu sa fantastique atmosphère.

Toni avança précautionneusement à travers les roches coupantes et hostiles mais elle considérait que cette petite torture valait bien le spectacle final.

- Viens, murmura-t-elle comme si soudain, parler haut eût été un sacrilège dans ce lieu magique. Même la légèreté de sa voix multipliée par l’écho lui parut trop forte. Elle baissa encore son timbre. Les anémones sont réveillées. Ce sont elles qui émettent cette lumière, commenta-t-elle en avançant sur le plat des pieds. Te coupe pas, marche doucement, conseilla-t-elle.

Garder l’équilibre n’était pas facile en marchant comme ils devaient le faire pour se faire le moins mal possible. De dos, les deux adolescents devaient ressembler à des Pinocchio sans fil. Sur le côté, les stalagmites donnaient l’impression de vivre et de respirer. A chaque expiration, elles recrachaient un jet de fumée bleuâtre et tiède qui sentait le pélagos. Toni adorait cette odeur de haute mer. Cette buée tiédissait l’air à mesure qu’ils s’enfonçaient dans la grotte. La chaleur devint plus lourde et plus humide.

Ils arrivèrent sur un gros rocher plat. La Gryffondor monta dessus la première et se retourna vers Jörgen avec une fierté mesurée qui anticipait sur ce qu'elle allait lui faire découvrir. Leurs visages étaient partiellement éclairés par la lumière pâle du lac mais il fallait avancer encore et se pencher pour regarder le spectacle.

Elle retira sa chemise et la lui tendit avec un sourire:

- Remets-la. Je n’ai pas froid et c’est pas plus mal que tu te vêtisses un peu, dit-elle sans réaliser que le sous-entendu la trahissait un peu pour qui savait lire entre les lignes.

Sans faire de sort à cette réplique qui sortit malgré elle, elle fit une petite place à ses côtés pour que le Poufsouffle s’installe à son tour. Elle passa ses jambes dans le vide et se pencha délicatement. Ses yeux où se refléta l’eau fluo s’émerveillèrent. Dans l’eau, des centaines de fleurs et d’anémones lumineuses dansaient au gré des mouvements aquatiques. Certaines libéraient des sortent de petits œufs de la même couleur, comme des bulles pailletées dont Toni n’avait jamais réussi à déterminer la nature. La toile était féérique.

- Je l’ai appelé la grotte de Siemens parce qu’une potion éponyme à base d’éléments aquatiques, contracte exactement la même couleur que cette eau quand elle est mélangée à la salive de son alchimiste. Je ne sais pas si cette potion et ces anémones ont un rapport mais je trouvais le nom joli. Ca te plaît ?



[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Trabuc02qw4

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Anemonesdemeregypte1046zy5
[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances W320

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Cnidairehz2
[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances W320

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Im170666anemonesdemerzq5
[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances W320


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyVen 31 Oct 2008 - 16:59

Voilà qui était mieux.
Dix grosses minutes de répit.
Ca lui permettait de vraiment découvrir l'endroit où ils étaient. Jörgen ne se souvenait pas d'avoir jamais été dans un lieu comme celui-ci. Lui, l'été, il écumait plutôt les stades de Quidditch et les places fortes de la culture Moldue. C'était plutôt une nouveauté. Au point qu'il aurait presque été prêt à avouer qu'il n'avait jamais imaginé que quelque chose de semblable ait pu exister.
Presque.
C'était un mélange inhabituel d'eau et de roche à l'intérieur de la Terre. Les lois naturelles semblaient avoir été changées. La lumière jouait différement et les créatures qui y vivaient (créature? végétaux?) ne ressemblaient en rien à ce qui existait "à la surface".

Bizarrement, le parallèle qu'il fit, fut avec la cathédrale de St Thomas que lui et ses frères avaient visité deux jours plus tôt. Peut-être la lumière. Peut-être l' "architecture". Peut-être l'ambiance confinée qui appelait aux murmures.
Doucement, il suivait Toni, mettant littéralement ses pas dans les siens. Elle semblait connaître le chemin sur ce terrain inconnu.


Et ça lui prit soudain de vouloir se la jouer coquette. Jörgen se souvenait d'avoir lu (à moins que ça ne soit encore un des récits de Jamesà que certaines filles préféraient avoir froid dans des vêtements légers si seulement cela flattait leur silhouette mieux que les grosses épaisseurs hivernales.


*Voilà qui est moins bien.*

Il ne releva pas. Un peu à cause de la gêne qu'il éprouva devant le sous-entendu de ces quelques mots. Beaucoup parce que quelque chose d'autre attira son regard.

Et il eut la preuve que l'anémone n'était pas une fleur.

On aurait dit des spaghettis colorés. Ca concordait absolument pas avec la poétique de l'endroit mais c'est la première image qui vint à l'esprit de Jörg.
Elle s'en alla bien vite pour laisser place à une sorte de stupeur.
Si ça lui plaisait?


-J'ai... j'ai jamais vu ça.

Il devina qu'elle attendait sans doute autre chose. De plus... de moins... Il avait juste du mal à trouver les mots. Il les força néanmoins à sortir.

- C'est... wahou!

Mouais. Il avait essayé.
Et puis, soudainement, une idée bizarre lui passa au travers la tête. Il hésita un instant. Ca l'embêtait de troubler le moment par une envie qui lui semblait stupide.


-Tu... tu crois qu'on peut aller nager... dedans... là... je veux dire... au milieu de...?

Jörgen eut une petite moue.

*Oui, je sais que c'est idiot. C'est juste fait pour regarder.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyDim 2 Nov 2008 - 11:47

C’est whaou, c’était mieux que rien et la réponse suffit à Toni qui renvoya un sourire satisfait à Jörgen.

- Nager dedans ? scratch répéta l’adolescente en réfléchissant. Elle prit la question au pied de la lettre et il ne lui vint pas à l’esprit que l’interrogation fût débile. En tout cas, nager là-dedans, elle ne l’avait jamais fait. Elle y avait peut-être pensé une fois sans passer à l’acte. Le lac était en forme de cuvette et y entrer s’avérait plus facile qu’en sortir. C’était sa réflexion.

Toutefois, peut-être qu’à deux... ?

Elle regarda l’eau phosphorescente et ses habitants, puis Jörgen. Après avoir évalué l’un et l’autre, elle se pencha doucement en se tenant au rebord rocheux et tendit sa main pour goûter l’eau. Elle était chaude, ça ne l’étonnait pas vue la vapeur qui planait à la surface. La question qu’elle se posait était de savoir si les anémones étaient venimeuses ou si elles piquaient comme les méduses. En tendant avec encore un petit effort son index dans l’eau, elle allait le savoir. Encore un tout petit effort et elle pourrait toucher une des anémones en forme de spaghettis bleuâtres accrochée sur le granit.

La main accrochée au rocher commençait à lui faire mal. Elle retenait tout le poids de son corps penché en avant mais Toni ne désespérait pas d’y parvenir. Se croyant solidement agrippée, elle coulissa sa hanche sur le côté pour se donner plus de longueur. Quelques cailloux tombèrent dans l’eau mais elle ne prit pas ça pour un signal d’alerte. Au contraire, elle s’étira toujours plus et son index était à quelques centimètres du mollusque le plus proche. Elle ne craignait pas de se faire brûler un petit peu le doigt, elle voulait savoir si se baigner dans ce lac était possible, car si cela était possible, elle irait sans se poser plus de questions.

Victoire ! Elle venait d’atteindre la matière caoutchouteuse et lisse de l’anémone. Elle passa son doigt sur ses pétales dorés et bleus sans ressentir de subite douleur. Elle sortit la main de l’eau, laissant échapper un petit cri étonné quand elle regarda son doigt. Déconcentrée par ce qu’elle vit, elle oublia son appui et bascula tout entière dans le lac. Affolée, ahurie et pensant en même temps à ne pas poser ses pieds sur le sol ou rejoindre le bord de peur d’écraser une des anémones, Toni essayait de garder la tête hors de l’eau ainsi que sa main droite qui avait effleurée la créature des mers. Son index avait une teinte bleutée comme l’anémone qu’elle avait touchée :

- Jörgen ! Fais quelque chose ! lança-t-elle au Poufsouffle en essayant de se maintenir à flot malgré la panique. Je vais... blblblbup... couler ! affraid


Gryffindor
15 ans - 4ème année


Dernière édition par Toni Scheffer le Sam 8 Nov 2008 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyLun 3 Nov 2008 - 18:29

- Euh... ouaip. Nager dedans.

*J'savais que c'était pas une bonne idée.*

Ah si?
Et Toni commença à faire un truc comme seules savent le faire les filles. Un truc où il faut se contorsionner dans tous les sens pour parvenir à faire il ne savait quoi.
Elle aurait été plus... habillée, il aurait envisagé l'option 'je veux pas mouiller mes vêtements' mais là... Jörgen, lui, aurait directement sauté dans le bassin. Pourquoi s'encombrer de détour quand il y a une voie toute tracée? Ok, il aurait sans doute écraser quelques anémones et s'en serait voulu. Après coup. Mais bon, il paraît que la délicatesse, c'est féminin.
Ca avait pas l'air très stable. Il fut tenté de lui tendre une main secourable... mais.. trop tard.
Comment expliquer le fait qu'il n'était même pas étonné de sa chute? Tout ça lui avait paru tellement précaire... Il lui aurait apporté de l'aide si elle lui avait seulement demandé. Deux secondes de cogitation lui firent rater les détails du comment-pourquoi. Il en vint directement au fait. Toni était en train de se noyer.

Ne s'arrêtant pas aux éléments annexes (le doigt bleu ou les anémones qui s'agitaient sous l'effet de la chute) et s'en tint au plan de départ. Le grand saut.
Il n'avait pas le bras assez long pour tendre une main secourbale. Alors... au grand maux les grands moyens.
Il dut écraser (comme prévu dans ses réflexions) une ou deux anémones au passage et verrait plus tard si cela valait la peine de se lamenter d'une telle perte. Jörg n'était pas du genre fervent protecteur 100% bio alors, entre une jeune fille et trois tentaules colorées, le choix était vite fait.

Il paraît que quand quelqu'un se noit, il entraîne son sauveteur avec lui.


*Ouais, mais moi, j'ai du muscle.*

dans les moments de simili-panique, on pense n'importe quoi. D'un mouvement rapide, il sortit la tête de Toni de l'eau pour lui laisser reprendre de l'air, tout en essayant d'être suffisament ferme pour l'empêcher de se débattre.
Inspiration-expirattttttttttttttttttttttttttt.


*Hein?*

Sans qu'il puisse justifier quoi que ce soit par un pourquoi ou un comment (il avait dû louper quelque chose), Jörgen se retrouva à son tour enseveli sous les couches aquatiques. Et si son pied, au contact d'une anémone, devint bleu à son tour, c'était bien le cadet de ses soucis.

C'était pas encore l'étape "panique" alors il parvint à émettre quelques pensées. Dans le genre 'qu'est-ce qui se passe?', "pouruoi les Moldus n'ont pas mis de panneau DANGER alors qu'ils adorent ça?', 'c'est un truc de moldu?', 'ou alors un truc de magie?', 'comment savoir?', 'qu'est-ce qu'on va faire?', 'qu'est-ce que je peux faire?', 'qui?', 'quoi?', 'comment?', 'Merlin sauvez nous!'...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptySam 8 Nov 2008 - 15:26

Etait-ce lui qui mettait du temps à réagir ou est-ce que le temps paraissait beaucoup plus court quand on était sur le point de mourir noyé ? Toni s’étonnait d’avoir le temps de penser à autant de choses entre deux apnées ratées. Elle voyait ses parents souriant et lui tendant les bras fièrement quand elle était rentrée pour la première fois de Poudlard par le train... l’ennui mortel de cette fin d’été (ennuyeux jusqu’au moment où elle frôla la mort)... la rentrée à Poudlard où elle ne serait pas et ses amis accablés... sa future pierre tombale entourée de roses rouges belles et piquantes... le garçon rencontré en deuxième année auquel elle n’avait jamais pu confier son attirance... les superbes escarpins de cuir noir pour lesquels elle s’était disputé avec sa meilleure amie... ses pieds qui refusaient catégoriquement de toucher le sol éclatant d’anémones fluorescentes et la voix de sa mère qui lui criait : "pose tes pieds ! pose tes pieds espèce de gourde !!"... des mélanges de regrets et d’espoir s’abattaient sur elle et elle avait terriblement peur que tout ça soit ses dernières pensées conscientes.

Ses bras s’agitaient sous l’eau, eau tiède et soudainement ennemie qui remplissait sa bouche et l’empêchait de respirer. Elle ne pensait plus, elle dé-pensait. Tout fuyait son esprit mais elle ne voulait pas lâcher, elle voulait continuer de se débattre, songeant sans comprendre : "Jörgen, que fais-tu ?"

Soudain, des mains l’attirèrent dans un sens qu’elle pensait jusqu’ici être le fond du lac mais qui en était la surface. L’espace reprit ses atours et le nord redevint le nord, le sud, le sud. Encore paniquée, elle essayait de se débattre mais les bras de Jörgen l’en empêchaient. Elle finit par avoir confiance dans cette bouée humaine et cessa progressivement tous gestes. Son corps reprit du poids et de la discipline quand celui de Jörgen disparut à son tour sous l’eau. Toni nagea en rond pour se retourner vers le Poufsouffle englouti par le lac. Il n’était pas très loin. Elle prit un peu de souffle dans la réserve que l’eau n’avait pas corrodée dans ses poumons. Elle allongea les mains et tira Jörgen par-dessous les bras jusqu’à la surface. Ils avaient dévié suffisamment pour que, sous leurs jambes tendues, le sol se fasse très lointain. Ils n’avaient plus pieds du tout.

Toni s’agrippa à Jörgen, ou peut-être que c’était l’inverse (elle ne savait plus qui soutenait qui) en tout cas, les deux têtes étaient hors de l’eau et les deux corps bleutés par endroits fournissaient assez d’efforts pour qu’ils puissent flotter dans le bleu du lac. Après quelques quintes de toux qui l’aidèrent à chasser l’eau de ses poumons, Toni, à bout de force, reprit son souffle et se calma. Elle entoura la taille de Jörgen avec ses jambes et s’agrippa deux fois plus autour de ses épaules :

- Regardes là-bas l’autre rocher, lui dit-elle de sa voix déraillante, tu crois que tu peux nager comme ça jusqu’à là-bas ? On dirait que l’eau est plus sombre... il y a moins d’anémones...

Effectivement, à une vingtaine de mètres sous une voûte rocheuse, l’eau devenait plus noire, ce qui ne voulait pas dire qu'elle était moins profonde. Par contre, tout indiquait que derrière le rocher surplombant l’autre rivage, il y avait un renfoncement ou une sorte d’alcôve. Peut-être qu’ils pouvaient l’escalader pour sortir du lac.


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyJeu 13 Nov 2008 - 18:53

... S'ensuivaient les 'pourquoi moi?' et 'c'est pas juste'... rapidement remplacé par les regrets de tout ce qu'il n'aurait plus le temps de voir. Comment il arriva à une pensée aussi claire que:

*C'est trop bête.*

Ca, Merlin seul le savait.
Peut-être la bouffée d'air qu'il parvint à prendre.
Ca ne lui avait jamais parut aussi bon de respirer. Jamais aussi douloureux, non plus. L'eau et l'air se livraient un combat dans ses bronches et pourtant, la sensation n'était pas si désagréable. C'était juste la vie qui reprenait le dessus.

Fermement imbriqué avec Toni, comme un coquillage et son rocher (il lui laissait gracieusement le rôle du coquillage). Une maigre tentative d'humour pour lui-même qui était aussi significative de vie que l'air de ses poumons.
L'entendement vint à peine après.
Rocher. Nager. Plus sombre. Moins d'anémones. Le tableau lui allait.
Y avait un "tu peux" dans le lot et quelque chose se révolta en lui.


*Bien sûr que je peux.*

Le super-pouvoir de la pensée. Si tout le monde réalisait ce qu'il pensait, ça serait un beau bazar.
Sauf que là, il fallait vraiment qu'il s'y essaie. Sans trop savoir comment, sans doute plus par instinct de survie que par prodige musculaire, il se mit à avancer vaguement, avalant plus vite l'eau que les mètres qui les séparaient du bord.
Sans doute Toni y mit-elle du sien. Merlin aussi peut-être un peu. Toujours est-il que le bord se rapprocha sensiblement pendant qu'ils distançaient les anémones.


*Plus... que....*

La tête lui tournait et la moitié de ses muscles criaient grâce.

*Quelques...mètres...*

Mais il ne lâcherait pas Toni.

*Plutôt crever.*

Il ne releva même pas l'ironie de la pensée.
Enfin, la paroi rocheuse. Enfin...
Il poussa Toni dans cette direction, à peine trop brusquement peut-être mais le temps n'était pas aux délicatesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Scheffer
Nouvel élève
Toni Scheffer

Nombre de messages : 93
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12172
Date d'inscription : 16/08/2008

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptySam 15 Nov 2008 - 21:33

C’est un rocher qui, le premier, lui signala qu’ils y étaient arrivés. Testant son hôte avant de l’héberger, le rocher se planta dans son tibia endormi et y gratta suffisamment fort son granit dentelé pour réveiller tout le reste de Toni. Sur son épaule échouée contre le roc, le souffle de Jörgen, de ses petites nageoires sifflantes, pataugeait entre la mer et l’air. Le garçon ne bougeait plus mais la tenait bien fort. Il était épuisé. Leurs muscles asthéniques refusaient plus d’efforts. Pourtant, il en fallait encore un peu pour se hisser complètement en haut du bec rocailleux.

La Gryffondor ne lâcha pas la prise qu’elle avait au risque de glisser de la petite hauteur où Jörgen avait réussi à la pousser. En levant une jambe, en tirant sur ses bras, en se laissant rouler sur le côté, elle serait bientôt allongée sur le sol ferme et ça couronnerait les efforts du Poufsouffle.

Je n’aurai pas assez de forces pour le sortir toute seule de l’eau, craignait-elle.

Avant d’en juger, il faut essayer. Elle produit tous les efforts qu’elle pouvait, se dégagea lentement de la prise rassurante de son compagnon d’infortune et parvint à se hisser un demi-mètre plus haut, sur la plateforme rocheuse. Allongée de tout son long, elle laissa choir son bras dans le vide, vers l’eau, en direction du Jaune et lui sourit comme il n’avait pas été laborieux de sourire depuis quelque temps :

- Prends ma main... je te jure que je tiendrai... il faut sortir de l’eau... Jörgen...

Cela serait avec un regain de vigueur semblable à celui dont Jörgen avait fait preuve qu’elle y parviendrait. Bien ciblé et au moment choisi, elle se cramponnerait de toutes ses forces pour rende la pareille à Jörgen, quand bien même sa vitalité était présentement comparable à celle d’un moineau.

Hors de l’eau, imaginait-elle, ils reprendraient vite leur souffle et leur force. Ils étaient l’un et l’autre robustes. Les égratignures, les blessures et les crampes seraient un paradis en comparaison de l’enfer que la mort leur aurait fait vivre...

- Et si tu ne prends pas ma main pour des... des histoires de macho, je te promets qu’une fois que tu seras monté ici, je te remettrai à la flotte... mais pas sans t’avoir remercié de m’avoir sauvé la vie.


Gryffindor
15 ans - 4ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörgen O'Brian
Elève assidu
Jörgen O'Brian

Nombre de messages : 245
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13151
Date d'inscription : 25/09/2007

[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances EmptyMar 18 Nov 2008 - 18:27

Les trucs de macho, ça serait pour plus tard, quand il aurait dans les veines autre chose qu'une fatigue éreintante, de l'adrénaline et des réflexes de survie qui repoussait la peur et toute autre pensée au second plan.
Au point où ils en étaient, c'était du "ensemble ou pas du tout".
Je te jure que je te tiendrais. C'était la plus belle promesse qu'on lui aie fait depuis longtemps et il n'avait pas le courage de réfléchir à la possibilité que Toni ne puisse pas la tenir.


*Sortir d'ici.*

Et lui d'attraper la main tendue comme on s'accroche à une bouée. L'image était là.
Et, entre elle qui tirait, et lui qui faisait de son mieux pour s'agripper à la paroi sans prêter attention à toutes les petites infractuosités qui perçaient sa peau, Jörgen finit par rejoindre la jeune fille. En sécurité. Mort de fatigue.

Pendant un long moment, il ne dit rien, ne pensa rien, tout juste capable d'aspirer et d'expirer de l'air pour abreuver ses veines d'oxygène. Juste là à continuer de vivre, allongé à même la roche. C'était inconfortable mais ça avait ce côté de plaisant de ce qu'on a été sur le point de perdre.


*J'ai failli nous tuer.*

Toni.

- Toni, je...

Il se mit à trembler violemment. La retrospective. La réalité qui revenait doucement à la surface et vous sautait à la figure.

- Je...
Merci.


La voix est rauque, comme si l'effort, le mot lui-même était trop grand.

- Pardon.

Macho en approche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty
MessageSujet: Re: [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances   [Portsmouth] Derniers Jours de Vacances Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Portsmouth] Derniers Jours de Vacances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: A travers le Monde-
Sauter vers: