Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14804
Date d'inscription : 12/01/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptySam 5 Juil 2008 - 16:50

*Ehlana. Tous les moments qu’elles avaient passés toutes les deux, à semer la zizanie, à provoquer les coloc’, à s’inventer sans cesse des Nawaks, tous ses bons moments, Poesy se les remémorait maintenant qu’elle était rentrée pour de bon à Poudlard et qu’elle attendait son amie dans un coin du grand hall pour une ballade dans le parc. La gryffondor fixait la pelouse qui scintillait sous un soleil ardent d’été, elle se souvenait des bons moments passés à rire avec les autres élèves de l’école. Tout paraissait tellement loin, heureusement que le temps, faute de ne pouvoir se rattraper, coule et s’écoule, nous laisse au moins le temps de continuer.

Elles avaient tellement de choses à se raconter, mais Poesy ne savait même pas par quoi elle pourrait bien commencer. Ses parents, révoltés contre Poudlard à cause d’un enseignement inexistant, une guerre intestine inadmissible et beaucoup d’autres raisons s’apparentant à celles-ci avaient décidé de retirer leurs deux filles, pour leur sécurité, mais surtout pour leur instruction, dont ils s’étaient eux-mêmes chargés. Maÿllis s’étant découvert les mêmes dons que leur mère, il avait été décidé qu’elle suivrait une éducation approfondie dans ce domaine là, qui, s’il n’était pas maitrisé correctement, pouvait entrainer de graves lésions mentales. Quand à Poesy, elle avait tant bien que mal réussi à convaincre le couple d’extraordinaires sorciers de la laisser retourner à Poudlard. Ayant gardé secret son don, et la situation s’étant régulée au niveau de l’école, ils ne voyaient plus aucun inconvénient à ce qu’elle réintègre pour de bon l’école dans le but de suivre un enseignement ordinaire.

Depuis son retour, Poesy n’avait eut affaire qu’à Purdey et Melusine. La première parce que le contraire aurait été impossible, étant liées toutes deux par la pensée, elles s’attiraient comme des aimants, et la deuxième parce qu’il se trouve que le grand père de la verte est aussi celui de la rouge. Mais après tout, pourquoi faire simple quand on nous donne la possibilité de pouvoir faire compliqué ! C’est donc dans la volière, le seul endroit où, pensait-elle, elle pouvait éviter la populace, que la jeune gryffondor s’était réfugiée la plupart du temps jusqu'à ce que le besoin de communiquer se fit ressentir, et Ehlana était, bien entendu, l’heureuse élue.

Le temps se faisait long, et le soleil dans le ciel commençait déjà à baisser, lentement, imperceptiblement, comme attiré vers les profondeurs de la terre. Les fenêtres de la cabane d’Hagrid miroitaient au loin et on pouvait apercevoir à la surface du lac, les mouvements furtifs des espèces inoffensives venues jeter un coup d’œil aux hauteurs époustouflantes du domaine environnant. Certains élèves, se dirigeaient encore vers le parc, malgré le travail excessif des professeurs qui n’étaient décidés à libérer les élèves qu’une fois le programme bouclé et maitrisé.

Quand Ehlana arriva enfin, elle soupira de soulagement et laissa apparaitre un sourire plus que volontaire sur son visage illuminé. Pourquoi n’avait elle pas tenu à revoir son amie plus tôt ? Avait-elle peur que celle-ci l’ait oublié, ou alors craignait-elle qu’elle-même ne ressente plus rien à son encontre? Toutes ses questions, elle se les était posée un million de fois, sans trouver de réponse pour autant. Soudain, elle fut frappée par une incertitude, par une réalité, elle se demandait comment agir. Devait-elle sauter au cou de la Serdaigle, ou alors simplement lui lancer un bonjour neutre sans excès d’affection. D’ailleurs, serait-ce une affection feinte ou avait elle vraiment envie de serrer dans ses bras la personne la plus chère à ses yeux jusqu'à en étouffer ? Elle sentit son visage se figer et se tint prête à réagir à la moindre parole, au moindre geste d’Ehlana, tout ce qu’elle ferait dépendra de ce qu’aurait fait Ehlana avant elle. Elle attendait.*


PS: Désolé pour le retard et la narration plus qu'envahissante ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
Ehlana Kalten

Nombre de messages : 848
Age : 30
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14514
Date d'inscription : 26/05/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptySam 5 Juil 2008 - 21:34

Personne le plus chère ? Au début de la journée, Ehlana était loin d'y croire, ou seulement d'y penser. Elle avait arrêté de compter les mois sans nouvelles et avait finit par mettre cette histoire de côté. D'autres choses avaient pris la place que Poesy avait perdu en partant sans explication.

Rumeurs et autres bruits de couloir lui avaient bien assez tôt appris le retour surprise de la Gryffondor. Réaction ? Nada, aucune. Ehly n'avait en tout cas pas pris la peine d'en avoir une quelconque en présence de tiers. C'était dans la tête et dans le cœur que ça bouillonnaient. Deux tendances se disputaient ses faveurs : aller la voir ou rester sagement dans son coin. Le seconde option avait eu sa préférence jusqu'à maintenant, sans que l'autre ne la laisse en paix pour autant. Il ne fallait tout de même pas croire que c'était parce qu'elle était heureuse - mais si c'était le cas d'un certain côté. Seulement, elle avait gardé pour elle sa rancœur et l'occasion de se décharger de tous ses sentiments refoulés lui été donnée. Pourquoi attendre et aller contre cette chance qui se présentait ?

Un seul mot : fierté. Ce n'était pas elle qui était partie sans prévenir, pas elle qui avait oublié l'existence de l'autre et ce n'était donc pas à elle de faire le premier pas en direction de son ancienne amie. Le risque d'une telle manœuvre était réelle : peut-être Poesy n'avait plus aucune envie de la revoir et dans ce cas, Ehlana perdait la chance de pouvoir lui parler une dernière fois. Mais ... elle connaissait trop bien la Gryffondor. Assez pour savoir qu'elle chercherait à la voir. Si elle avait pu prévoir plutôt qu'elle partirait sans laisser de trace, ça aurait été mieux, peuh ...

Hall, fin d'après-midi. Le temps était clément et la fin de l'année scolaire trop proche pour ne pas profiter des derniers jours à passer à Poudlard. Pas prête à temps comme souvent, les autres filles avaient pris les devants et étaient déjà parties vers le parc. Une petite heure à profiter des derniers rayons du soleil avant d'aller manger et d'attendre sagement le lendemain en rêvant de quelques épiques aventures. Fin de journée et nuit banales en somme.


Comment est-ce que je réagirais si je la croisais, là tout de suite ?

Question très intéressante car au moment où Ehlana se la posait et débouchait enfin au Hall baigné de lumière, Poesy apparut dans son champ de vision. De stupeur - quelle coïncidence ... - elle s'arrêta. Vite, une idée, une envie ... n'importe quoi ! Et voila la petite préfète, plantait comme un piquet en plein passage, sans toutes ces paroles qu'elle gardait en elle depuis des mois. Sur le bout de la langue mais incapable de les sortir. Tant mieux peut-être car ainsi, elle risquait moins de se mettre à hurler. Elle avait l'impression que si elle commençait maintenant à déballer tout ce qu'elle avait sur le cœur, en plein Hall et entourée d'autres élèves, elle ne pourrait plus s'arrêter. Et ça irait forcément trop loin.

Quelle ironie du sort tout de même.

Déterminée à ne rien laissait transparaitre, Ehly reprit sa marche, sans adresser un seul regard à la Gryffondor. Elle passa lentement devant elle, sans s'arrêter, sans lui adresser un mot. Ainsi pourrait-elle comprendre ce qu'avait pu ressentir la Serdaigle quand Poesy lui avait fait la même chose.

Elle sortit, continua à marcher, chaque pas la distançant un peu plus d'un passé qu'elle regrettait amèrement. Mais l'avouer ? Surement pas. Fierté quand tu nous tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14804
Date d'inscription : 12/01/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptyDim 6 Juil 2008 - 17:51

*Elle attendait. Mais RIEN. Et Rien n’aurait pu la déchirer autant que ce qui venait de se passer, rien n’aurait pu lui insuffler un tel sentiment d’anéantissement que l’absence de réaction d’Ehlana. Poesy bouillonnait. De quoi au juste? Elle ne le savait pas. Comment l’aurait-elle su ? Comment aurait-elle pu distinguer la rage de la douleur, la colère de la souffrance. Etait –elle en train de brûler vive sur le bûcher ardent de l’indifférence ou alors venait-elle d’être engloutie par le torrent glacial de la révélation. Elle ne saurait le dire, et ne le saura jamais de toute façon. D’ailleurs pourquoi s’attarder sur si peu quand une partie de sa vie, vêtue d’une robe de sorcière, les cheveux aux vents, s’en allait allégrement sans même lui adresser un signe.

Ne pouvant contrôler son émotion plus longtemps, Poesy céda à l’appel de son destin qui la poussait vers la serdaigle. Ses membres qu’elle ne contrôlait plus se mouvaient selon des ordres précis qu’elle n’avait aucunement donnés. Ses pas suivaient ceux d’Ehlana, ses bras se tendaient pour lui saisir la main et l’Eolicyne s’agitait dans son corps, de plus en plus furieuse, de plus en plus incontrôlable. Depuis le temps qu’elle n’avait plus rien ressenti, qu’elle s’était cloitrée dans un silence et une indifférence quasi-léthargique, elle ne se souvenait plus comment faire cesser ce bouillonnement interne qui conduirait forcément à l’évanouissement. Pourtant, elle savait pertinemment que le moment était mal choisi pour parcourir les cieux, même si toutes les conditions étaient réunies : un doux vent, un besoin de s’évader, une soif de liberté …

Le dos brulant d’une douleur atroce, elle sentit enfin la chair de son amie au creux de sa paume, parvenant à dominer ses émotions, elle l’agrippa fortement avant de la retourner, laissant échapper entre ses lèvres, le souffle coupé :


-Ehly !...Attends !

Grimaçant de douleur, elle se concentra sur son attitude, ne laissant rien paraitre des tourments atroces qui la persécutaient. Maintenant qu’elle avait réussi à atteindre Ehlana, maintenant que certaines barrières étaient tombés en même temps que son orgueil, Poesy voulait à tout prix éviter de s’attirer une quelconque pitié.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
Ehlana Kalten

Nombre de messages : 848
Age : 30
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14514
Date d'inscription : 26/05/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptySam 12 Juil 2008 - 14:13

Attendre ? Ça fait des mois que j'attends !

Ehlana dégagea rageusement son bras de l'étau des mains de la Gryffondor. Le visage fermé, elle observait le visage de Poesy, tentant de retrouver les traits de l'amie qu'elle avait perdu des mois auparavant. Mais même cela s'était estompé les jours, semaines, passants. Et la souffrance physique que la Gryffondor ne parvenait pas totalement à cacher ne lui arrachait pas un seul geste de compassion en sa direction.

Elles avaient fait tellement de chose ensemble que cela été aberrant qu'elle ait pu partir sans prévenir. Tout son ressentiment revenait en force alors que la Gryffondor venait quémander son amitié comme si rien ne c'était passé. Elle, elle n'avait pas oublié sa douleur et sa tristesse de cette rupture brutale de toute relation. Si Poesy avait voulu lui montrer qu'elle ne valait rien, elle avait réussit son coup. Jamais Ehlana ne s'était sentie aussi trahie et moins que rien depuis qu'elle était à Poudlard que le jour où elle avait compris qu'elle ne la reverrait pas, peut-être même plus jamais.

Elle avait cru qu'elle serait folle de joie en apprenant son retour. On ne pouvait jamais prévoir les réactions que l'on aurait, Ehly venait d'en faire l'expérience. Elle n'avait pas bronché, pas d'exubérante démonstration d'affection, pas d'effusion de joie. Juste un froid détachement. Tout le contraire de maintenant, alors que tout son être appelait à la vengeance. La blesser autant qu'elle avait souffert des mois durant.


Qu'est-ce que tu veux de moi maintenant ? Qu'on refasse amie-amie pendant quelques semaines, jusqu'à ce que tu repartes sans prévenir ? J'ai appris à mes dépends que tu étais très douée pour les coups bas et pour blesser les gens. Une vraie petite Serpentard en herbe en faite !

De rage et parce qu'elle était incapable de rester en place une minute de plus, Ehlana commença à marcher de long en large, jugulant avec peine sa respiration et les battements frénétiques de son cœur qui cognait dans sa poitrine. Son sang faisait des loopings dans ses veines et sa maîtrise d'elle même commençait lentement mais surement à partir en lambeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14804
Date d'inscription : 12/01/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptySam 12 Juil 2008 - 17:42

*Ehlana vomit son soûl, elle gerba les mots atroces, durs, assassins qu’elle n’avait même pas essayé de refouler. Haine. Rancune. Ressentiment. N’était-ce pas compréhensible après tout ? Anéantie, Poesy ne sentait plus aucune douleur.

« Débris. Plus, détritus. Je ne suis plus rien. Ehlana m’achève magnifiquement. Et elle a raison, tellement raison… Je ne suis qu’une égoïste, je ne… Je ne pouvais rien te dire Ehly !! Tu m’entends ?!! Non elle ne m’entend pas, pour ça il faudrait que j’aie le courage de parler. Je ne l’ai pas. Pourquoi ?... »

Un temps.

« J’oubliais que je n’avais rien à dire. »

Les yeux rivés sur la serdaigle furibonde qui faisait les cents pas en face d’elle, Poesy était paralysée par une douleur lancinante, par des remords et des regrets si lourds à porter qu’elle en courbait l’échine. Elle se nourrissait de la rage de celle qui fut son amie, de celle qu’elle croyait pouvoir retrouver même après être partie si longtemps. Fatale illusion.

«Je me suis trompée. J’ai trompé l’univers dans sa totalité. Ehlana, ma douce Ehlana… Laisse-moi. Fuis, loin de moi et de mes impairs. J’ai beaucoup pensé à toi, mais …ça ne sert à rien. Vas-t-en !... »


-Vas-t-en !

« Mon hurlement résonne dans le hall. Je me mords les lèvres jusqu’au sang. Les élèves se tournent vers moi, décidément, j’ai l’art d’attirer l’attention. Ils finissent par s’en aller. »

Les joues rosies par la honte de s'être donnée en spectacle, Poesy attendit. Si seulement le temps pouvait être remonté aussi simplement qu’une pendule, si seulement il avait pu s’arrêter, au moins lui laisser le temps de faire le tri, entre ses émotions et ses raisons, Poesy se sentait perdue. La meilleure des défenses reste l’attaque, elle attaque :


-Je suis partie. Sans rien dire ! Tu aurais dû deviner que quelque chose n’allait pas !

Mais fini par capituler.

« J’ai tort, je le sais. Mais comment lui faire comprendre à quel point je m’en veux ! »

Un brouillard dense obscurcit ses pensées, elle ne peut réfléchir, elle se force mais le temps la presse, oh s’il savait à quel point elle le déteste ! Le temps, silencieux et fourbe…Poesy a tort, mais trop tard, elle s’est lancée, la capitulation n’est pas une si bonne idée finalement. Elle fonce, tête baisser dans un mur qu’elle a elle-même construit, elle en connait le point de chut, elle sait où frapper. Elle frappe :


-Vas-t-en ! Je ne veux pas te faire plus de mal que je n’t’en ai déjà fais. Vas-t-en. Oublis moi. Le passé n’a plus de valeur à présent. Tu …as raison.

« Je ne peux empêcher ma voix de flancher, de s’éteindre. Je tousse et tente de reprendre. Mais rien, aucun son. Je joue le rôle d’un poisson rouge, aussi inutile qu’encombrant. Je ne suis pas à l’aise sous mes écailles froides et rigides. »

La souffrance physique s’était totalement estompée, l’éolycine avait cessé son activité incontrôlable, il ne restait plus que l’horrible souffrance morale qui s’était saisie de son âme et qui la balançait violemment contre les roches acérés de la solitude. Les mots brûlants de la préfète léchaient l’être de la jeune gryffondor, elle était immolée, elle n’était plus que cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
Ehlana Kalten

Nombre de messages : 848
Age : 30
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14514
Date d'inscription : 26/05/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptyDim 20 Juil 2008 - 18:27

Sa marche forcée et compulsive s'arrêta au premier mot prononcé par Poesy. Le temps que l'information transite par les nerfs jusqu'au cerveau qui la décrypta, d'autre faisait le même chemin, bouchant le réseau jusqu'à l'incompréhension.

Après lui avoir couru après, elle la rejetait. Encore. Et la première fois ne l'avait en rien préparé à la douleur de la seconde. Ce n'était plus le même. Elle ne pouvait pas calquer son attitude sur celle qu'elle avait eu dans le passé parce que ce n'était pas la même chose. Là, elle se faisait rejeter en face, alors que la précédente, rien n'aurait pu le laisser prévoir. Elle avait eu la chance bienheureuse - elle s'en rendait compte - de ne pas l'avoir appris de la bouche même de la Gryffondor, qu'elle en avait strictement rien à fiche d'elle.

Son cœur battait toujours aussi vite, seule la course folle de son sang dans ses veines s'était calmée. Apaisée en quelque sorte. Comme la signature ferme et définitive de l'acte de coupure irrémédiable que venait de prendre Poesy. Ses poings se détendirent lentement, retrouvant une couleur normale à mesure.


Alors tu as fait tout ce chemin juste pour me dire ça ?

Tu aurais mieux fait de rester chez toi dans ce cas, et ne pas m'infliger cette scène...

Mais elle n'avait pas réfléchit. Poesy avait encore une fois penser qu'à elle, en oubliant les autres, ceux qui seraient toucher par son étrange retour. Sans penser à elle. Elle l'accusait de ne pas avoir vu que quelque chose n'allait pas pour elle ? Mais comment l'aurait-elle pu alors que c'était elle qui avait ériger la barrière entre elle deux ? Ehlana aurait-elle dû la supplier à genoux de lui expliquer pour contenter son égo démesuré ? Jamais plus elle ne s'abaisserait à ça, elle se l'était promis des années auparavant.

Comme juste avant, elle observa passivement les soubresauts causés par la toux. Comme avant, elle n'esquissa pas un geste, comme elle l'aurait fait normalement avec n'importe qui. Mais elle n'avait pas n'importe qui en face d'elle. C'était Poesy, l'amie qu'elle n'aurait jamais cru trouver à Poudlard mais qu'elle avait finalement eu pendant un trop court moment. Arriverait-elle jamais à lui pardonner ?

Alors tandis qu'elle la regardait, elle esquissa un premier pas en arrière, malgré les protestations de son cœur, qui étaient étouffées par la résolution prise par sa tête. Se protéger contre la souffrance. Elle n'avait pas besoin de Poesy, et la Gryffondor n'avait pas besoin d'elle. Tout allait bien dans le meilleur des mondes donc. Deuxième pas. Troisième. Demi-tour mais ses jambes ne firent pas un pas de plus. Les larmes prirent le relais alors que ses membres reprenaient leur activité pour l'éloigner de la cause de la débâcle de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14804
Date d'inscription : 12/01/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptyVen 25 Juil 2008 - 20:02

*Alors oui, Poesy était bien revenue dans le seul but de détruire ce qu’elle avait eu tant de mal à construire. C’était ainsi, et quoi qu’elle eu pu dire, et quoi qu’elle eu pu faire n’y aurait rien changé. Ehlana n’était plus. Les deux filles avaient prit des directions diamétralement opposées, et là, elles avaient traversé tellement d’océans, fait coulé tant de navires qu’elles n’avaient plus aucun moyen de se retrouver. Pourtant, peu importait où la serdaigle se trouvait dans ce monde, à chaque seconde, Poesy serait son ombre, elle souffrirait en la voyant pleurer, elle glousserait en l’entendant rire, elle respirerait en la regardant vivre, il suffisait pour cela que la préfète l’ignore, qu’elle l’achève.

« Je le sais, je n’aurais jamais le courage de me tuer moi-même. Je suis trop lâche. »

Et magnifiquement, comme si la serdaigle avait lu les pensées de celle qui avait été un jour son amie, elle s’éloigna, d’un pas, puis d’un autre, assénant des coups de plus en plus mortels à Poesy. Puis, elle finit par se retourner, par faire disparaitre tout un univers en une simple volte-face. Trop tard maintenant.

« Trop tard Ehly, ma Ehly… »

Voilà. C’était fait, Poesy agonisait prête à s’écrouler sur le sol froid, vidée de toute force, vidée de toute volonté. Elle connaissait trop bien Ehlana pour lui demander de revenir en arrière, d’avouer qu’elles avaient toutes les deux eut tort, Que, comme d’habitude, elles avaient commise l’erreur à deux, unies comme elles l’avaient toujours été, pour le meilleur, et surtout pour le pire. Le meilleur était déjà révolu, le pire se produisait à présent, et les suivraient à l’avenir. D’une voix dure et sévère, Poesy décida pourtant de se concentrer sur la destruction. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais si elle tombait, Ehlana devait tomber avec elle. Etait-ce de l’égoïsme ou tout simplement un amour si fort qu’elle ne supportait pas l’idée d’abandonner sa sœur de cœur, si elles devaient affronter la douleur, autant que ce soit ensemble. Le pire…


-Eh! Regarde-moi pour la dernière fois ! Que j’aie pour toujours le regard plein de haine de mon assassin gravé dans un coin de ma mémoire salie par les remords inexprimés !!

Le meilleur des mondes ? Il venait d’être détruit sans plus d’efforts que l’assemblage d’immondes mots aux sous entendus lourds et irrévocables. Poesy n’avait pas prononcé son nom, elle ne voulait plus le prononcer, et ce, depuis qu’elle s’était engagée dans ce cercle destructeur dont elle ne sortirait plus jamais, ce nom portait en lui trop d’espoir, trop d’allégresse pour être assimilé à cette humiliation indécente. Elle était déchirée par les larmes d’Ehlana dont les larmes faisaient trembler le corps, mais ce n’était plus à elle de la réconforter, elles devraient à présent s’occuper chacune de leurs affaires, être aussi égoïste que la préfète lui avait laissé entendre qu’elle était. Comme si elle avait passé son temps à se protéger, Poesy détacha le rideau noir qui séparait son âme de celles des autres et entreprit de ne plus tenter de regarder à travers.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
Ehlana Kalten

Nombre de messages : 848
Age : 30
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14514
Date d'inscription : 26/05/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptyVen 15 Aoû 2008 - 20:39

'L'assassin' stoppa sa marche à l'attente de cette seule phrase.
Assassin ? Mais qui avait tué qui dans cette histoire ? Celle qui était partie sans prévenir ou celle qui avait souffert en silence de ce départ sans justificatif ?

Ehly secoua la tête, incapable de se retourner. Ce n'était pas de la haine qu'elle ressentait, pas vraiment. Juste un profond dégoût de ce qui se passait, ce qu'elle disait et penser. Elle aurait voulu être insensible à toute cette colère latente qui continuait lentement de les consumer jusqu'à la moelle. Mais l'on était un être humain ou on ne l'était pas. Ressentir et souffrir étaient propre à leur espèce.

Alors elle souffrait, seule dans son coin, laissant les plaies la faire souffrir et l'obligeant à rendre les coups à chaque fois qu'elle en recevait un.

Pathétique, non, de voir les deux anciennes meilleures amies du monde se déchiraient alors que tout aurait pu être régler en parlant ? Ah, si le bon sens pouvait être une qualité que l'on possédait naturellement et qui se mettait en avant quand il le fallait sans effort, tout deviendrait très vite beaucoup plus simple.


Et bien vas-y, parle, exprime-toi ! Si tu m'as attendu, c'est bien pour ça non ?

Dis que oui...

Juste pour préserver l'étincelle d'espoir.
Mais tout n'est-il pas partit en vrille à cause de moi ?
Si, parce que par fierté, elle se s'était pas arrêtée et n'avait pas voulu écouter les explications que lui aurait donné Poesy, si explications il y avait.

Plus stupide, tu meurs.

Désabusée, Ehlana se retourna et contempla son propre gâchis. Mais pourtant, pas question de faire amende honorable et de s'excuser. Même sans son erreur, le pardon était encore loin. Sa faute n'était qu'un minuscule grain de sable comparé au désert qu'avait crée la Gryffondor en quelques mois. Fierté toujours. Cela la perdrait surement un jour, si elle ne savait pas faire le premier pas en certaine circonstance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14804
Date d'inscription : 12/01/2006

Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] EmptyVen 3 Oct 2008 - 15:20

HJ: désolée pour le retard.

*Rouillées par le manque de pratique, par le manque de communication, Poesy avait totalement perdu le sens du raisonnable. Elle ne comprenait pas ce qu’Ehlana attendait d’elle. Des excuses ? Elles ne servent à rien. Qu’allait en faire la Serdaigle une fois qu’elle les aurait reçues ? Les garder dans sa poche comme un mouchoir qui essuierait les larmes d’une douleur causée par une plaie trop profonde ? Inutile, la cicatrice est là, il ne faut pas la dissimuler mais la sublimer.

Leurs regards se croisèrent, se délièrent, se provoquèrent, se retrouvèrent,
et chacune pouvait être persuadée que l’autre lui avait pardonnée parce que l’âme qu’elles voyaient chacune dans l’autre était l’âme unique de leurs esprits réunis.

STOP !

Ce discours plus que Pathétique venait de prendre fin. Rien n’était ainsi ! Rien ne pouvait être résolu par de simples regards. Les questions reviendraient pourrir la moelle de leur cervelet. Il ne fallait pas en douter. Et c’est pour cela que la Gryffondor s’avança lentement vers son amie.

Lentement pour trouver quoi dire, lentement pour lui laisser le temps de se préparer, pour ne pas l’effrayer. Elle était comme une licorne blessée qu’il ne fallait faire fuir par une hâte inutile. Le temps est si long quand on s’ennui ! Il fallait faire vite.


-Oui c’est pour ça. Si tu savais…Ehly … Tout ce que j’ai fait pour revenir ici. Si tu savais comme j’ai lutté pour qu’on soit réunis là. Et, à en voir le résultat, je ne suis pas déçue. Moi qui croyais avoir tant à apprendre sur toi…Je me rends compte que …Tu resteras toujours fidèle à toi-même.

Un sourire. Un moyen de s’en sortir ? Pourquoi pas ?!

-Et moi je te serais toujours fidèle.

« Oh que oui, je serais là pour compter chaque cendre que ton cœur aura abandonné le long de la route de la vie. Parce que nous brûlons ensemble d’un même feu ; éteint celui de mon âme et le tien ne sera plus que flammèches ternies qui s’étoufferont d’elles même. Je t’aime. Et ma seule certitude est que toi aussi tu m’aime. »

-On va jouer tu veux bien ? Au jeu des « Pourquoi » / « Parce que »… Et tu commence. Parce que moi je ne sais pas comment m’y prendre. Vas-y, je t’écoute.

Il fallait qu’elles trouvent ensemble une solution. Un terrain d’entente que chacune aurait approuvé. Il le fallait. Pitié. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Contenu sponsorisé




Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty
MessageSujet: Re: Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]   Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Viens là, qu'on voit un peu où on en est ! [PV Ehlana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Le Grand Hall-
Sauter vers: