Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Rue] Retour chez soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13346
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: [Rue] Retour chez soi   Jeu 27 Mar 2008 - 13:09

[HJ : ça fait longtemps que j’ai plus posté donc je serais super content que l'on vienne me dépoussièrer un peu, merci. ]


Cela faisait des mois que le jeune homme avait croisé Malhouwen Piterski non loin du Moulin du Passant. Apparement, un inconnu avait voulu le rencontrer mais il avait profité de l’interdiction d’utilisation magique dans les lieux classés M-PIM, Monument Protégé Interdit de Magie, pour s’enfuir, courant à travers les ruines, n’ayant pas supporté qu’on lui prenne sa baguette et qu’en somme on le contraigne à aller là où il ne voulait pas.

Après cet incident il avait décidé d’arrêter les lieux magiques célébres pour un moment et de s'isoler parmi les moldus, rendant visite à sa famille de temps en temps, cessant de pratiquer la Magie. Ce qu’il voulait, c’était la solitude pour quelques temps, se reposer du brouhara de l’école qu’il avait quitté, trouver ces vrais objectifs.

Ces rapports avec les autres en avait été très amoindris et depuis Hermione, il n’avait connu aucune femme, depuis Mickael ne s’était fait que de rares connaissances, depuis Mowana n’avait plus eu de rapport aussi étroit, un lien spécial, avec personne. Souvent, dans une chambre d’auberge de jeunesse moldue quelquonque, il avait retiré son gant et avait longuement contemplé la marque du deuil, entre les crochets du serpent.

Un soir d’hiver, il s’aperçut que le monde magique lui manquait, énormément. Que rien n’était plus pareil.

« Je suis seul. Si seul. La magie fait partie de moi mais je vis sans elle. Je dépéris mentalement. Je regresse spirituellement. Dès demain, je ferais tout pour regagner Londres, puis le Chemin de Traverse, par là où tout à commencé. »

Telle fut sa pensée et il s’exécuta à la première heure le lendemain. Il était à Liverpool et n’avait plus d’argent ou presque. Il chercha un travail journalier et gagna juste assez pour rentrer en train à Londres. Il ne perdit pas de temps et gagna immédiatement sa destination. Changea ses quelques livres en quelques Noises, trois Mornilles et un Gallion à Gringotts. Alla à droite, puis à gauche. Il prit la chambre la moins cher qu’il y avait au Chaudron Baveur.

Et enfin s’assit sur un minuscule lit poussièreux, avec une couverture en patchwork où des chats et des crapauds s’entrecroisaient en bouts de tissu géométriquement parfait. Il y avait un minuscule bureau avec un tiroir et sa clef. Une chaise bancale. Un miroir ovale et piqueté par le temps. Une bassine pour la toilette. Un vieux morceau de la "Gazette des Sorciers" accroché par un ancien locataire, représentant une jeune sorcière ayant inventé une nouvelle formule pour potion repousse-gnome. Il n’y avait pas assez de place pour être à deux personnes dans la chambre tout en étant à l’aise. C’était une mornille la nuit et le petit déjeuné était compris dans le prix.

Ernest se sentait incroyablement bien, il se sentait chez lui. Il ne lui fallut pas longtemps pour sortir à nouveau sur le Chemin et flâner dans les boutiques. Il se rendit alors compte qu’il manquait épouvantablement d’argent.

Il regagna sa chambre et joua un peu avec sa baguette. Il n’y avait plus touché dans le monde moldu. Quelques heures auparavant, en tapotant les briques qui ouvraient l’Arcade, utilisant son Hêtre à la plume de Phénix, il s’était senti entier, à nouveau. Puis il se coucha, aux anges

Le lendemain, il retourna sur le Chemin après avoir déjeuner et discuté un peu avec Tom. Puis il alla chercher un travail.

A peine sorti, une voix l’interpella…


Dernière édition par Ernest Dudikoff le Jeu 27 Mar 2008 - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12570
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Jeu 27 Mar 2008 - 15:06

Hey! Est-ce que vous pourriez m’aider, s’il vous plaît, lança Jezabel à l’inconnu qui était devant elle.

Elle avait les bras qui débordaient de courses et de sacs de vêtements et d’articles acheté dans la matinée. Bien qu'elle ne soit pas vraiment là pour ça mais plutôt pour dévaliser le Ministère, les vacances de Pâques c’était le moment idéal pour se réapprovisionner. Mais contrairement à d’habitude, elle avait plutôt acheté des vêtements simples... beaucoup de vêtements mais simples, moins sophistiqués. Elle venait de faire tomber ses sacs et quand on sait qu’elle en avait pourtant réduit la moitié pour les mettre els uns dans les autres et réduire le volume, on se demandait bien où elle mettrait tout ça.

Le garçon qu’elle avait appelé, elle l’avait l’appelé par un moyen hasard. Il y avait d’autres personnes mais elle était une fille (jeune) et instinctivement comme beaucoup de filles, elle préférait s’adresser à des gens de son âge et mieux encore, des garçons. C’était pas obligatoirement de la séduction, c’était comme ça, une préférance.


Il me reste une boutique à faire et je crois que je n’y arriverait pas avec tout ce barda, je voudrais seulement déposer ses sacs à l’hôtel de la Lyre et je repartirai ensuite pour la fin de mes achats. Regardez, l’hôtel est à une rue et vous seriez le plus gentil du monde si vous m’aidiez...

Et hop, un triple sourire"pleasehelpme, je suis qu’une pauvre petite fille désoeuvré" (ce qui était visiblement complètement faux) et Jay espéra que le garçon serait assez aimable pour l’accompagner.

♥ S’il me vole mes sacs, il sera déçu de trouver que des ustensiles de beauté féminin... s’il fait ça, je l’éclate. ♥

Quadruple sourire maintenant, elle n’avait pas froid aux yeux, Jezabel quand elle avait besoin d’aide.

un troisième sac tomba par terre, déversant plein des produits de beauté de chez Séphorée qui roulèrent dans tous les sens et des perles de lait moussant qui éclatèrent et répandirent leur parfum dans la rue. Jay lâcha une guirlandes de jurons tous moins féminins les uns que les autres avant de faire un quintuple sourire "oupsdésolée, alors help ou pas help?" Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13346
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Jeu 27 Mar 2008 - 16:02

Souriante et trébuchante, les bras chargés de sacs multicolores, une jeune femme aux airs désemparés l’appelait du mieux qu’elle pouvait, entre deux pas déséquilibrés et la chute de quelques vêtements sur les pavés.

Ernest se précipta, dans ses habits usés et son regard froid, sans vraiment s’en rendre compte. Enfin il pouvait reprendre contact avec un autre sorcier, dans le cas présent une sorcière, qui n’était ni un marchand, ni Tom du Chaudron Baveur.

La jeune femme souriait encore et encore, répandant autour d’elle articles et produits de beauté. Quelques objets semblables à des perles éclatèrent au sol avec un petit nuage rose en répandant un liquide nacre. Une odeur de savon se répandit dans l’air, agréable, tranquille, respirable, malgré l’agitation continuelle du Chemin de Traverse.

Le garçon sortit sa baguette et d’un coup, murmura quelques mots, les sacs se redressèrent, rangés. Les quelques perles de savons étaient malheureusement irrécupérables. Il avait utilisé sa baguette le plus naturellement du monde et fut content de ne pas avoir perdu de ses capacités au cours des quelques mois de son inactivité.

Il fut un peu hésitant quand il entendit l’inconnue jurer comme un chartier alors qu’elle semblait si jolie et fragile, éphémère et légère.

Ernest prit tout de même quelques sacs rangés par leurs poignées et les tendit à la jeune femme, paumes vers le haut, demandant s’il s’agissait bien de cela qu’elle voulait, un peu d’aide.

Il ne savait pas s’il devait dire quelque chose, depuis trop longtemps à l’écart du monde pour avoir assez confiance en sa parole.

Ernest s’était à chaque fois contenté du minimum vocal, très taciturne, semblant toujours anxieux au cours de ses voyages, ténébreux. Là, devant la fille, il arrivait à sourire en proposant muettement son aide et il en était déjà très content.

Elle parlait d’une boutique et de l’incapacité à continuer avec toutes ses provisions. Ernest se disait qu’il pourrait peut être lui demandé où trouver un emploi ou tout du moins, lui soutirer quelques noises.
L’Hôtel de la Lyre. L’ex-Serpentard n’y avait simplement jamais mis les pieds. Les chambres n’étant pas assez en communion avec son budget. Il préferait d’ailleurs les logements et les chambres plus modestes, anonyme.

Il attendait les prochains mots de la fille, ne savant toujours pas quoi dire mais pas hésitant pour un sou. Juste silencieux et attentif. Après tout, il avait appris à se méfier des inconnus, surtout depuis Piterski et s’il n’avait pas agit par réflexe aux appels désespérés, il se serait sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12570
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Jeu 27 Mar 2008 - 16:51

Tout silencieux qu’il était, le garçon habillé par les trolls des montagnes (à moins qu’il soit lui-même passé sous un troll des montagnes) accepta de lui prêter main forte. Jezabel lui sourit de plus belle et le laissa prendre quelques sacs en papier après qu’il répara aimablement les quelques dégâts.

Dans la tête de Jay tout se faisait en plusieurs temps. Elle était observatrice mais elle ressentait les choses plutôt qu’elle ne les réfléchissait. La réflexion, il n’est pas son point fort, ce n’est pas peine de le répéter. Donc, en plusieurs temps, elle décida d’adopter le comportement ci-après: poser des questions? Non. Elle attendrait. Mais comme il ne parlait pas, il lui vint tout de suite un flots de pensées incongrues et impossibles et elle voulait en avoir le cœur net.


♥ Il s’est fait arracher la langue par une goule après en être désespérément tombé amoureux. Il a été élevé dans la forêt et on ne lui a jamais appris à parler. Il est benêt. Il a fait un vœu de ne plus parler tant qu’on lui rachetait pas des vêtements normaux (normaux ça voulait juste dire « bien » pour Jezabel). Il s’est fait frappé par un silencio et il attend qu’on l’en délivre... ♥

Ca dégoulinait de bêtises dans sa petite tête. Pendant qu’elle délirait, elle le regardait ostensiblement, menacée à tout moment de se faire bousculer par un passant.

En un second temps, au cas où l’option où il avait fait un vœu de silence par amour pour une gobeline qui l’a largué contrainte et forcée par sa famille de se séparer du garçon sorcier, elle n’osa pas lui poser tout de suite une question.

Ils marchèrent bien sur cent cinquante mètres en direction de l'hotel avant que la parole lui revienne. Il fallait qu’elle teste.


T’es un dangereux meurtrier? lui demanda Jay très incertaine en choisissant le tutoiement vu le eu de différence d’âge, arrivé à l’hôtel tu vas me décapiter et tu vas me prendre mes perles coco pour les offrir à ta petite amie vélane que t’as pendu dans ton cagibi?

Elle haussa les sourcils avides de connaître la réponse. Elle espérait vraiment que ce n’était pas vrai... qu’il n’ambitionnait pas de lui voler ses boules coco restante.

Si t’es un criminel en fuite, je préfère ne pas savoir tant que tu me tues pas, sourit-elle. Je suis sympa, c’est pas la peine de me tuer. Alors? T’es quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13346
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Jeu 27 Mar 2008 - 17:28

Pendant un temps, l’inconnue observa le garçon, apparement en proie à un grave trouble intérieur. Ernest soutint son regard quelques instants alors qu’elle s’apprêtait à dire quelque chose sans pourtant y arriver. En fait, il s’amusait beaucoup de cette rencontre. Pouvait-on à ce point déstabiliser une personne en gardant simplement le silence ?

Quand elle ouvrit la bouche, elle exposa des propos incongrus sur la psychopathologie éventuelle du garçon et celui ne put réprimer un sourire qu’il voulut malsain, intentionnellement, s’arrêta au milieu de leur course, fixa la jeune fille et lui murmura un simple :

-Peut-être…

Puis il rit, pour la première fois depuis longtemps. Pas par tristesse, mais simplement parcequ’il n’avait juste pas eu vraiment d’occasion de rire aux cours de ses voyages. Et il prit enfin la parole pour s’expliquer. Il pensait parler d’une voix enjoué mais elle était un peu rauque, atrophiés, sans émotions, sans pour autant le vouloir.

-Je n’ai pas de Vélane dans mon placard, heureusement d’ailleurs. Si tu veux tout savoir, j’ai une chambre au Chaudron Baveur. Je suis en quelque sorte un vagabond…mais ne t’inquiètes pas ! Je ne suis pas dangereux. J’ai voyagé depuis ma sortie de Poudlard et je ne me suis pas encore fixé. C’est en cours d’ailleurs.

Il eut un instant de réflexion, pas très à l’aise mais le regard planté dans celui de la fille. Il avait prit la mauvaise habitude de dévisager les gens. Puis il jugea utile de rajouter.

-Je m’appelle Ernest.

Pas de questions en retour, elle se présenterait peut être d’elle-même. Maintenant il arrivait aux portes de l’hôtel. Ernest ne savait pas trop s’il devait/pouvait monter ou pas. Il attendrait. Tranquillement. Silencieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12570
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Sam 29 Mar 2008 - 11:10

Quand il la regarde bizarrement, Jezabel ne le voit pas, car Jezabel, interprète souvent les choses de traviole, ou elle ne les voit pas tout simplement. Elle ne els prend pas en compte. Elle le fait souvent exprès, même auprès d’elle-même, comme pour se faire des bonnes blagues, mais le plus souvent, c’est qu’elle n’est pas curieuse de ce que les autres pensent d’elle, surtout quand elle ne les connaît pas.

Elle est curieuse de choses farfelues... par exemple...


♥ Dudikoff? Ca vient d’où comme nom? C’est sûrement italien. ♥

Il y avait cependant des commentaires que Jay savait qu’il valait mieux qu’elle ne les partage pas. Ses déductions illuminées subissaient souvent les quolibets. Elle s’en fouettait, elle avait toujours considéré que ce n’était pas elle qui manquait d’esprit mais les autres qui manquaient d’imagination. Comme Ernest Dudikoff n’était pas encore habitué à répondre à son côté fantasque, elle garda sa supposition pour elle, le temps de trouver un créneau pour lui demander s’il était bien italien.

Moi, je suis Jezabel Jackersson, dite Jay. Je suis toujours à Poudlard, en septième année. Gryffondor.

Elle ne lui demanda pas la maison où il avait été car pour en avoir eu plein collé à ses talons de bottes en peau de dragon, elle était capable de les sentir au bout de dix minutes. Elle avait un véritable détecteur à Serpentard. Elle arrivait à reconnaitre le côté sombre qui habitait chacun d'entre eux.

Vagabond, c’était moins sexy que tueur à gage mais c’était aussi moins dangereux pour sa vie. Jezabel accueillie joyeusement la nouvelle en lui souriant. Elle ne put éviter de lui faire un petit commentaire sur le mauvais choix de l’auberge. Sans blague, le Chaudron Dégueux, ce n’était pas du grand standing... ensuite, elle fit le recoupement. Vagabond = pas de Gallion.

Ils arrivèrent dans le hall de l’hôtel, un sorcier de la réception vint les aider à se débarraser des paquet. Il les fit léviter dans un trolley qui flottait aussi dans les airs. Avec son tact habituel, elle se tourna vers Ernest et l’informa des plans à venir. A priori dans le ton sa voix, elle n’avait pas l’air de suggérer que ça soit une proposition mais plutôt une exigence.

Tu m’attends ici. Comme t’as pas d’argent et que moi j’en ai, on va dire que je t’invite à déjeuner pour te remercier de m’avoir aidé, ensuite si t’es d’accord, je loue tes services. Ca te fera de l’argent et moi ça m’éclatera. Je te dirai de quoi il s’agit quand on mangera un morceau.

A vous, je vous cause pas, c’est quoi ton problème? enquilla-t-elle en dévisageant le groom qui la dévisageait aussi.

En fait, le groom, il la dévisageait car il s’étonnait qu’elle soit avec un garçon comme Ernest qui n’était pas vraiment très en synergie avec le décor luxieux de l’hotel. Ses vêtements étaient un branle-bas contre la mode et le mauvais gout. Ca aussi Jay elle allait y remédier si Ernest acceptait de travailler pour elle durant les trois jours.

Elle le planta au milieu du hall et monta dans sa chambre avec le porteur vexé qui n’avait pas osé répondre à sa cliente. En tout cas, Jezabel n’aimait pas beaucoup qu’on juge que l’entrée d’un lieu n’était pas à la hauteur de certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13346
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Sam 29 Mar 2008 - 14:42

Ernest ne sut pas vraiment comment réagir à ses diverses annonces. C’était une élève de Poudlard qui circulait librement sur le Chemin de Traverse, lui offrait un repas en échange d’avoir porté quelques sacs sur une centaine de mètres, lui proposait de l’employer pour une tâche qui, elle, « l’éclaterait ».

Il était des plus méfiants. Une proposition de la sorte, offerte par une fille encore à Poudlard, avait aux yeux d’Ernest soit l’air d’un caprice d’enfantillage tardif, soit d’un besoin de domination précoce. Peut-être était-ce simplement de la gentillesse. Qu’elle avait compris sa situation d’un coup d’œil, ce qui n’était pas très dur, et qu’elle voulait l’aider. De plus, il avait vraiment besoin d’argent, pas au point de ne pas pouvoir se payer à manger. Mais en avait-elle seulement ?

Il décida de ne plus se tracasser et de rester courtois, d’accepter et voir de quoi il en retourne. Malgré ses injonctions brèves et fermes. Il ne savait pas vraiment s’il appréciait cette nouvelle rencontre, mais son retour dans le monde magique en dépendrait peut être.

-Très bien…Jezabel.

Il la regarda prendre la direction de sa chambre et resta seul à seul avec le groom, visiblement mal à l’aise. Ernest entama la discussion, mais le maître d’hôtel, derrière son comptoir l’appela.

Le garçon en profita pour s’asseoir sur un confortable fauteuil en cuir, probablement destiné aux clients. Il vit le maître d’hôtel chuchoter quelque chose au groom, affichant un visage de dédain en foudroyant Ernest du regard. Ce dernier préféra alors faire une tentative pour se coiffer, défroisser ses vêtements de voyage, mâcher une Gomme à la Menthe du Père Troll qui traînait dans une de ses poches depuis quelques mois.

Il avait besoin de se raser, de se laver, de s’habiller un peu mieux. Au moins faire une lessive. Il n’avait pas appris beaucoup de sorts de savoir domestique et ça se voyait. Il attendait avec impatience le retour de la jeune femme, se demandant de quoi il retournait, concrètement.

La marque de l’ancien Serpentard lui démangeait un peu, sous son gant, mais c’était sûrement dû

Elle arriva enfin, cette inconnue étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12570
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Sam 29 Mar 2008 - 15:17

Jezabel avait juste déposé ses achats en pagaille sur son lit. Ses parents reviendraient de balade en fin de journée, elle avait donc un après midi seule. Elle comptait sur ce temps la pour monter son plan. Peut-être que la rencontre avec Ernest serait une aubaine, elle devait saisir l’opportunité.

Quand elle revenue Jackersson!!! Cette horreur!!! corrige-moi ça!!il était assis dans un fauteuil. Elle se dirigea vers lui pour lui dire que maintenant ils pouvaient aller manger.

Ils allèrent vers le restaurant de l’hotel. Un maitre d’hotel les accueilli. C’était un vieux sorcier très élégant avec une robe noir très longue, une chemise blanche à froufrous et des colliers en or où pendaient plusieurs clés en or, elle aussi.

Il fut le seul qui ne regarda pas Ernest de travers. Le monsieur avait un air très noble et très sérieux.


Mademoiselle Jackersson von Jokarina, le salua-t-elle, comment va mademoiselle? Cela faisait longtemps que je ne vous avez vu.
Ca va Hector! Et toi, ça boom? Je te présente Ernest, c’est un vagabond, dit fièrement Jezabel.

Hector hocha la tête pour le saluer.

Attendons-nous les parents de mademoiselle ou mademoiselle désire-t-elle déjeuner maintenant?
Non, ils se font une balade en amoureux pour la journée, ils reviennent seulement ce soir.
Très bien, je vais vous placer à une table mais auparavant...

Hector pointa sa baguette sur Ernest et il lui fit apparaître une nœud papillon.


Désolé, jeune homme, il y a des codes à respecter. Si vous voulez vous donner la peine...

Hector dépassa les deux jeunes et les accompagna à une table ronde deux fois trop grande pour deux.

Tout le monde regardait Ernest, Jay soupirait bruyamment en fronçant les sourcils pour faire tourner les regards. Ils s’assirent et Hector leur fit apparaître deux cartes avant de les laisser seuls le temps de se décider.


Tu choisis ce que tu veux Ernest, c’est mes parents qui payent ^^
Mais pour le service que tu devras me rendre, c’est moi qui payeras. Avant de t’expliquer en quoi ça consiste, je dois te poser des questions... déjà, je dois savoir si t’es libre les trois prochains jours? Je vais avoir besoin de toi trois jours. Ensuite, tu dois me dire si t’es bon en magie? c’est essentiel pour ce que j’ai besoin que tu fasses... Avant dernièrement, il va aussi falloir qu’on aille te faire des courses car il faudra que tu changes d’apparence pour te fondre dans le milieu où je vais t’introduire le temps de ma mission. Comme tu vois, c’est très codé, il faudrait que tu passes inapercue. Dans cas, si t’es d’accord, cet apres midi, on va acheter des vetements et passer chez le barbier. Moi, je prendrais un canard à la genièvre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13346
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Lun 31 Mar 2008 - 12:59

Ernest ne broncha pas quand le nœud papillon apparut autour de son cou. Ça lui rappelait Poudlard. Il fallait un certain standing, une certaine apparence, respecter un minimum de code. Il écoutait tranquillement la jeune femme. Il l’a trouvait légèrement malpolie mais agréable au regard et à l’oreille, amusante.

Son projet, il n’en savait toujours pas plus, lui rappelait ses intrigues et son commerce noir avec Mickel Stonebridge et Dan Solveig. A cette époque il prenait vraiment du plaisir à la vie, même s’il risquait de se faire renvoyer si le groupe se faisait démasqué. Maintenant, il regrettait ce temps. Il sourit au vide en y repensant. Peut-être que ce marché avec Jezabel allait lui procurer le même genre de sensations.

Les sensations étaient dures à connaître depuis la Marque de Mowana et surtout depuis la perte de contact avec cette dernière. Parfois, le garçon avait le sentiment de n’être qu’un corps vide, un esprit mort. D’où son échapée de Poudlard.

Ce travail inconnu allait changer tout cela, il l’espérait.

-Je prendrais la même chose, je n’y ai jamais goûté.

De ces yeux gris, il fixa la Gryffondor, scrutant maintenant les réactions de celle-ci. C’était rare que ce soit lui, qui ne dirige pas les « affaires » comme au temps de l’Ecole.

-Je suis libre pour les trois prochain jours et à vrai dire, pour une durée encore indéterminée. Je suis rentré au Chaudron Baveur depuis hier soir seulement. Ça faisait quelques mois que je vivais dans le monde Moldu. C’est pour ça que je suis un peu sans ressources pour l’instant. Juste ma baguette et quelques Noises.

Il avait déclamé ça d’un ton calme, sans exprimer plus que ça un sentiment particulier. Il lui disait la vérité, elle en ferait ce qu’elle voudrait, sûrement rien.

-Sans me vanter, je pense être assez bon en Magie. Je n’avais pas de trop mauvaises notes et j’ai pu développer ma pratique avant de partir chez les Moldus.

Il y eût une étincelle dans le regard d’Ernest, brève. Il avait maintenant ce besoin irrépressible d’aller jusqu’au bout des choses et se dit mentalement que sa mission pouvait être de n’importe quelle nature, il l’exécuterait.

-Pour les vêtements c’est très bien. Si c’est une condition, tu penses bien que j’accepte. Ma garde de robe est un peu limite ses derniers temps. Comme tu peux le voir. Il a cependant peu de chance pour que je te rembourse un jour.

Il se risqua à un petit sourire, éphémère.

-Dis-moi en quoi ça consiste maintenant. C’est vraiment étrange, y a pas une demi heure on ne se connaissait pas. J’ai besoin de détails. Tu ne fais pas du trafic d’organes ou quelque chose de ce genre ? Après tout, tu es peut être la psychopathe, entre nous deux. Tu as peut être un Vélane dans ton placard.


Confiance. Ernest se sentait conscient. La moindre parcelle de son corps et de son esprit retrouvait l'aisance et l'assurance qu'il s'était forgé lors de ses deux dernières années à l'école.
Il espérait que le travail serait interessant, bien qu'il soupçonnait toujours une sorte de vengeance d'enfant contre ses parents, ou quelque chose de ce goût là.
Mais après tout qu'importe. Il vivait.

-Je prendrais aussi un gin, avec glaçons. (hj:l'abus d'alcool est dangereux pour la santé).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12570
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Mar 1 Avr 2008 - 12:58

Ernest donnait l’air d’être enthousiasme. Ce qui était une aubaine pour Jezabel c’était d’avoir trouvé quelqu’un qui avait des besoins qu’elle pouvait facilement entretenir en échange qu’il lui rende le service du siècle. Ce n’était pas encore gagné pour que le jeune homme accepte car il pouvait encore refuser l’offre s’il la trouvait dangereuse ou infaisable quand il en connaitra les détails.

Jezabel ne savait pas ce qu’était une psychopathe mais elle dit quand même non, elle était une sorcière normale et elle n’avait aucun pouvoir psychopathe bien qu’elle aurait peut-être aimé avoir un super pouvoir. Mais elle n’aurait pas choisi psychopathe, elle aurait plutôt choisi de pouvoir être invisible et traverser la matière. Mais elle s’était justement beaucoup entraînée pour parer à cette incapacité.


Je t’explique quand on sera servi pour qu’on ne soit plus coupé.


Un serveur prit la commande et il envoya vers la cuisine le papier où il nota les plats. La note s’était transformé en petit oiseau de papier.
Pendant qu’ils attendirent leur plat et leurs boissons, Jezabel lista à Ernest tout ce qu’il aurait et elle l’assura qu’elle était une sale gosse de riche et que ça ne l’embêtait pas du tout de partager un peu de sa chance avec quelqu’un qui en avait moins. Le service qu’elle allait lui rendre le mettrait quitte pour toujours et il ne lui devrait rien. Ce qu’elle lui donnerait serait vraiment un salaire mérité.

Les plats apparurent sur leur table et ils mangèrent. Le serveur apporta lui-même le gin en jetant un regard torve à Ernest et en faisant un doux sourire à Jezabel. C’était le jeune que Jay avait dragué l’année précédente. Il était amoureux d’elle et il lui servait beaucoup pour la couvrir quand elle sortait en cachette pour fureter dans le Chemin de Traverse. Il ne répétait rien. La présence d’Ernest devait l’enquiquiner, ce qui faisait sourire Jezabel. Elle se dit qu’il ne fallait pas qu’elle se fasse d’ennemi ou qu’il y ait des jalousie pour le moment, car le moindre détail pouvait nuire a son entreprise.

♥ faudra que je rassure Arthur, je voudrais pas qu’il lui passe par la tête de tout baver à mes parents. ♥

Maintenant qu’ils mangeaient, Jezabel devait expliquer tout à Ernest. Elle ne savait pas par où commencer, l’histoire était longue et elle n’était pas sur que ca soit la peine de tout tout tout lui expliquer. Elle lui donna déjà le titre de sa mission:

On va faire un casse au ministère, lui dit-elle en coupant son canard avec la grâce des gens de la haute, mais comme si elle venait juste de lui balancer l’heure.

Elle mâcha et le regarda dans les yeux pour qu’il soit sûr qu’elle ne rigolait pas. Il y avait quelque chose qu’elle devait entrer en possession pour accomplir ce qu’elle s’était promis de faire pour Adel et Joséphine. Grâce à Bereby Blueberry, elle avait appris où elle pourrait trouver l’objet si précieux. Il le lui fallait mais elle ne pouvait pas y aller seule.

Et j’ai besoin d’un complice sûr, dit Jezabel avec pour la première fois, un visage sérieux. Ca y était, elle avait arrêté de jouer la sotte. Elle se rendait compte qu’elle tenait de moins en moins bien dans son allure de jeune fille superficielle. Dommag e car être idiote était la meilleure protection contre l’hostilité des autres. On pardonne tout aux imbéciles. Si tu ne peux pas, dis-le moi maintenant. Mais si tu veux en savoir plus, avant que je te raconte, je serais obligée (pour des questions élémentaires de sécurité), de te soumettre à un sortilège de fidélité. Tu comprendras que je n’ai pas du tout envie de finir à Azkaban si tu me trahissais... et comme pour l’instant tu ne me dois rien, je n’ai pas cette assurance. La mission doit être planifiée à la minutes près. Je dois te former à la mise en scène que j’ai crée, j’ai déjà énormément avancé. Ca fait des semaines que je me prépare. Et si tu as de la jugeotte, tu pourras critiquer et améliorer mon plan d’infiltration. Le casse est prévu pour prochainement, je te dis la date et la suite, si tu confirmes ton enrôlement. Bon appétit, Ernest Dudikoff, termina-t-elle sans prétention. C’était une façon de lui dire "bah voilà dans quoi t’es tombé, j’espère que tu aimes l’adrénaline."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13346
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Mar 1 Avr 2008 - 18:24

Les plats, fumants, venaient d’être portés. Une bonne odeur s’était répandue autour des deux jeunes gens. Ernest sentait déjà les fibres de la viande sur sa langue et le parfum du genièvre, délicat. Il n’y toucha pas, pas tout de suite. Un casse au Ministère.

Il crut d’abord à une plaisanterie mais le regard de Jezabel s’était fait grave, sa voix avait perdu la petite touche de moquerie mêlée à de la supériorité pour n’être que sérieuse. Il avait déjà oublié le serveur et son regard de dégoût, qu’Ernest avait prit pour une sorte de jalousie. Entièrement hors propos.
L’ex-Serpentard prit le verre de gin et en sirota une gorgée, froide, désinfectante, sobre. Le gin était son alcool. Il était incroyablement tenté par ce projet mais il ne pouvait tout simplement pas accepter d’un coup. Il mit un masque d'impassibilité qui allait s'effriter alors qu'il parlait.

-Tu n’as pas l’air de plaisanter, dit-il aussi grave qu’elle, mais sais-tu au moins ce que tu risques ? Si j’ai bien compris, tu es encore à Poudlard et tes parents semblent de bonne réputation. Ton plan est sûr ? Enfin quoi, mince ? Si tu…si on se fait prendre on n’aura pas une retenue, on ira à Azkaban.

Elle avait l’air de comprendre ce qu’elle risquait, à moins qu’elle s’en fichait comme de sa première chaussette. En effet, elle avait réussit à réveiller Ernest, rien qu’à ce niveau de la partie. Les émotions arrivaient de partout : peur, stress, excitation, goût pour l’aventure, pour l’inconnu.

-Bon écoute, c’est fou mais j’accepte, fit-il, ses yeux paraissaient moins gris. Ce ne sont pas des choses qui arrivent tous les jours et au point où j’en suis, ça ne changera pas grand-chose. Il parut hésiter un instant encore mais continua. Je veux au moins que le sortilège de fidélité aille dans ton sens aussi. Je n’ai aucune assurance que tu ne me laisseras pas en plan en plein milieu de je-ne-sais-quoi je-ne-sais-où. Je ne te connais pas et avoue quand même que le plan "Salut ! Tu peux m’aider à porter mes sacs ? Et pendant qu’on y est, braquons le Ministère". Enfin le Ministère quoi ! Ca parait un peu gros.

Ernest essayait de sembler inquiet, de faire semblant de raisonner Jezabel, mais il n’arrivait pas à cacher une certaine joie dans sa voix, son excitation et son besoin d’en savoir plus. Il prit fourchette et couteau et commença à décortiquer sa viande. Pas avec autant de classe que la fille, qui avait dûe grandir dans ce monde, mais pas trop mal non plus.

-Donnes moi plus de détails, si tu veux bien.

Il finit sa boisson et se concentra sur les paroles de la jeune fille. Attendant un peu plus d’informations sur la raison de vouloir faire ça, il devait y avoir une sacré bonne raison pour risquer de gâcher sa vie à ce niveau de celle-ci. Il réajusta un peu le gant de sa main gauche.

-Pourquoi faire ça ? Qu’est ce qu’on vole ? Tes motivations ? Ton plan pour y parvenir ?

Il se demanda aussi pendant un bref instant quand il avait cité son nom de famille, car elle semblait le connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12570
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Ven 4 Avr 2008 - 21:42

Ernest n'avait pas mis beaucoup de temps à être convaincu. C'est sûr, il était dans le besoin (ou total fou), sinon il aurait refusé. Il proposa un pact qui aille dans les sens, elle ne voyait pas la chose autrement. Jay n'était pas une roublarde comme les Serpentard, elle était une personne de paroles même si des fois, elle mythonait beaucoup.

ses questions étaient peu nombreuses mais y répondre mettrait beaucoup de temps. Elle ne savait pas elle même ou commencer.

Déjà, elle pouvait lui faire part de ses motivations, ça allait peut-être le rendre perplexe mais pour une fois c'était la vérité qui sortait de sa bouche. Elle mangeait en lui parlant, elle prenait son temps, ne parlait que quand elle avait la bouche disponible pour le bavardage.

Dans son discours, plutot que de mentir, elle cacha ce qu'elle ne voulait pas lui dire tant qu'ils n'auraient pas conclut le pacte.


Je peux pas te dire ce qu'on va aller chercher (remarquez l'utilisation subtile de l'euphémisme pour ne pas dire "voler") , pas tant que nous n'avons pas prêté serment. Mes motivations concerne une personne que j'aimerais aider car j'ai entrevu son passé au cours d'une aventure et ce que j'ai vu m'a désolée... il ne le sait pas mais je vais chercher dans le ministère de quoi l'aider. mon plan est fonctionnera grace à la supercherie... on devra se faire passer pour des gens et pour ca, je dois te former. Et une dernière fois, pour en savoir plus, on doit faire ce pacte... si tu veux après manger on monte de ma suite, je te racontrerai tout, ensuite on ira faire des achats et ce soir, si tu préfères dormir ici plutôt que dans ton trou miteux, tu peux, il y a la chambre de mon frère... monsieur a décidé de passer les vacances de Paques avec sa chérie, donc il y a une chambre de libre...

Jay réfléchit un instant pour que la présence d'Ernest passe aux yeux de ses parents, il faudrait un peu grossir la réalité.

Il faudra dire à mes parents que t'es un camarade de Poudlard et que tes parents sont d'accord sinon, si je leur dis que je ne te connais que de vue à l'école, ils vont pas trop être contents. Ils vont se méfier. Tu verras, ils sont gentils. Ils sont mieux élevés que ce que je peux te montrer de moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12570
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   Mar 29 Avr 2008 - 20:06

hey!! toi!! t'es où déserteur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rue] Retour chez soi   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rue] Retour chez soi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Londres et Chemin de Traverse-
Sauter vers: