Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un rendez-vous à prendre à l'anglaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Althea Belrin
Personnage Inactif
Althea Belrin

Nombre de messages : 858
Age : 27
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13765
Date d'inscription : 26/11/2006

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptyDim 24 Fév 2008 - 12:43

Althéa, dans l'auberge du Troubadour maudit, écrivait. En haut du parchemin, on pouvait apercevoir la date du jour : le 15 février. Elle secoua la tête cherchant les bons mots pour le message qu'elle voulait envoyer. Elle était bien consciente que le moindre faux pas pouvait l'empêcher de réussir ce qu'elle voulait entreprendre. En quelques semaines, elle avait échafaudé plus de plans qu'en une année entière. Mais ce n'était pas vraiment un piège qu'elle tendait, non... Juste une chance. Ce serait peut-être même une erreur. Il n'y avait que l'avenir pour savoir de telles choses et qu'elle pour tenter de le faire changer.

Enfin, quand Althéa fut presque satisfaite du résultat, elle roula le parchemin. Heureusement, même en ce coin reculé de Pré-au-Lard, ils avaient des hiboux. La lettre partie.

La journée précédente avait été éprouvante pour la jeune fille. Elle était tombée amoureuse d'Elliot à cause d'un filtre d'amour. C'était un curieux retournement de situation d'ailleurs quand on savait qu'avec Malika, elles en avaient fabriqué un. Quand les effets avaient cessé, elle s'était sentie perdue. Elle ne pouvait ignorer l'attirance qu'elle éprouvait maintenant pour le serdaigle. On ne passait pas une journée comme celle-ci sans en garder des souvenirs assez nets. Mais elle avait aussi pensé à lui. Lui avec qui elle avait eu envie de passer cette Saint Valentin sans oser. Cela ne lui ressemblait pourtant pas de ne rien tenter.

Si Althéa restait ainsi sans rien faire, elle allait exploser. Etre loin de Poudlard tout ce temps n'était vraiment pas bon pour la santé ! Même si elle avait beaucoup d'occupation avec la LIBERTE, elle avait besoin de voir ses camarades. De le voir entre autre.
Elle avait envoyé un hibou.

Mais la jeune fille avait peur qu'il refuse. Alors, elle avait cherché une excuse et en avait trouvé une. Une très plausible même. La résistance. Elle n'aurait qu'à dire qu'elle allait lui expliquer le but de leur organisation et cela ferait même la part des choses pour justifier à Mélusine et Derek son absence, même si elle n'en avait pas réellement besoin.



- ---- - -

Image hébergée par servimg.com


Althéa était arrivée à l'avance au rendez-vous qu'elle avait elle-même fixé. Elle ne savait pas s'il viendrait. Elle espérait juste. Il faisait en tout cas beau et l'eau du lac en face d'elle miroitait au soleil. Cela suffit à la faire sourire. Elle était assise à même le sol. Elle était vêtue d'un simple jean pratique mais qui épousait joliment ses formes. Elle portait ensuite un petit haut bleu et une veste noire. Le tout était accompagné de basquets et des quelques bracelets qui parsemaient toujours ses poignets. Elle avait aussi laissé ses cheveux libres au vent même si celui-ci était visiblement absent.

Elle n'avait plus qu'à l’attendre…
Eneas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
Eneas Penn

Nombre de messages : 186
Age : 29
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12993
Date d'inscription : 10/08/2007

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptyMer 27 Fév 2008 - 14:09

Et je connais bien que l'absence Est un prétexte à l'inconstance Plutôt qu'un remède à l'amour.
[Marguerite de La Sablière]


15 Février 2008


    Eneas sortit de la bibliothèque en fin de journée. Il était l'heure de manger et pourtant, le jeune homme n'avait pas le goût de prendre un repas ce soir. Des souvenirs de la Saint-Valentin lui étaient revenus et il fut soulagé, cette fois ci, de ne pas avoir vu Ellys dans le coin. Cette journée avait été si différente de celle d'hier. Les gens paraissaient normaux et Eneas n'avait pas vu de fille se jeter sur lui. C'était plutôt reposant et quotidien. Il avait croisé Selene au petit déjeuné ce matin et tous les deux avaient eu l'occasion de raconter ce qui leur était arrivé. Malgré leur relation plutôt étrange, ils arrivaient à se dire tout et à être honnete l'un envers l'autre. Vraiment? Au fond, Eneas savait bien qu'il y avait une chose secrète qu'il avait gardé pour lui. Car ce qu'il avait vécu avec Elle était important et exceptionnel. Personne n'aurait pu violer cette intimité en apprenant les détails de cette rencontre. Même Mark n'était pas au courant... Le Petit Prince le gardait pour lui, comme un secret.

    Puisque le Serpentard ne voulait pas manger, il allait essayer d'échapper à la meute et de se receuillir dans sa chambre, dans la solitude. Il voulait penser à Elle. C'était bizarre ce sentiment de manque qui était en lui. Etait ce le fait de ne plus la voir qui le rendait ainsi? De ne plus voir ses yeux pétiller de joie ou encore son sourire magnifique adressé à une autre personne que lui? Il trouvait même que Poudlard manquait de sa fraicheur... L'école restait terne depuis qu'on l'avait forcée à la quitter.

    Alors qu'il arriva dans sa salle commune. Celle ci était vide. Tout le monde était sorti pour se rendre dans la Grande Salle et par chance, personne n'avait remarqué Eneas. Il eut donc le plaisir de se rendre dans son dortoir avec un sentiment d'injustice qui avait pressé son coeur. Il en voulait à la BRIME d'être ce qu'elle était. Mais il essayait de se controler pour ne pas revivre cette période où la vengence et la haine l'avaient habiter. Il calmait son coeur et espérait un jour, la revoir avec cet optimisme qu'il lui connaissait.

    Comme si son coeur avait parlé pour lui, il vit un hibou posé sur le rebord de sa fenêtre qu'on avait laissé ouverte apparemment. Celui ci, à la vue d'Eneas vola et se posa sur son lit comme pour lui avertir que la lettre lui était dédiée. Le jeune étudiant vint prendre la lettre et aperçut de suite une écriture féminine ressemblant légerement à celle qu'il avait découvert sur la feuille séchée la dernière fois sur son oreiller. Il comprit alors de qui venait la lettre. Il se mit à sourire légerement puis préféra s'asseoir avant de déplier cette fameuse lettre

    un hiboux a écrit:

    Coucou !

    Je m'ennuyais toute seule dans ma chambre alors j'ai eu envie de t'écrire... J'aurais besoin de ton aide pour trouver des compagnons à mon boursoufflet. Il faut qu'ils soient dignes de confiance. Pourrais-tu en trouver parmi les petites bêtes vertes avec lesquelles tu t'entends si bien ?
    Merci d'avance ! Est-ce que tu pourras me faire parvenir leur nom pour que je puisse les contacter pour voir s'ils s'entendent bien avec mon boursoufflet ? Que dirais-tu de demain à 14 heures vers le petit lac qui se trouve aux abords de Pré-au-Lard ?

    Merci d'avance !

    celle-qui-est-loin-de-tout-et-de-toi




    Eneas relut la lettre pour la troisième fois et regarda le paysage qui s'était retrouvé dans le noir. Puis se couchant avec la lettre placée prés de son coeur, il se mit à réflechir... Il avait compris que quelque chose se préparait et qu'elle avait besoin de lui. Il ne pouvait pas la laisser tomber. Non il ne pouvait quand même pas lui faire cela, si?

    16 Février 2008

    Ce fut bien difficile d'échapper aux professeurs de Poudlard mais surtout à la BRIME. Eneas n'avait guère eu le temps de trouver du polynectar pour se métamorphoser en une personne susceptible de pouvoir quitter l'école sans questions. Ce qu'il avait fait donc pour sortir? Comme à ses habitudes depuis quelques temps, il allait "oublié" de venir manger à midi avec les autres camarades, prétextant par la suite qu'il avait passer des heures à la Bibliothéque. Avec cet alibi en poche, il pouvait ainsi se diriger vers un des nombreux passages secrets qu'il avait connu en seconde année. Et ne demandez pas comment il réussit en un rien de temps à se trouver à Pré-au-Lard! Il avait frôlé le danger mais au fond, c'était bien grisant.


    En prenant le chemin du lac, le Serpentard pensait qu'il allait arriver en premier. Il n'était pas encore tout à fait 14h. Pour plus de sécurité, il s'était habillé simplement à son tour. Portant un jean délavé et une chemise blanche, couvert d'une veste en cuir noire, Eneas marchait les mains dans les poches apercevant au loin le lac et sa silhouette assise sur le sol. Alors comme ça, Elle l'attendait...


    Avec le bruit de cette brise légère, Eneas semblait ne pas être entendu... Il avait pris le soin de l'observer avant d'arriver près d'elle, bien qu'il ne l'avait vu que de dos, le Petit Prince avait apprécié la voir libre, sans uniforme. Cela ne faisait plus d'elle une élève mais bien une jeune femme. Il vint alors à ses côtés, regardant calmement le décor qui leur faisait face.

    - ... Ce lieu est magnifique pour un rendez vous tel que le notre. J'espère ne pas t'avoir fait trop attendre.
    Que puis-je pour toi?


    Enfin après deux mois d'absence, Eneas avait l'occasion de la revoir, de lui parler. A celle qui avait animé son coeur lors de leur première rencontre...

    Althéa


Dernière édition par Eneas Penn le Mar 3 Juin 2008 - 19:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea Belrin
Personnage Inactif
Althea Belrin

Nombre de messages : 858
Age : 27
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13765
Date d'inscription : 26/11/2006

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptyDim 2 Mar 2008 - 17:50

Une voix se fit entendre derrière Althéa. Elle sursauta et se retourna brusquement mais elle en avait déjà reconnu le timbre. Alors comme cela, il était venu. Elle sourit. Elle se releva et se tint devant lui le sourire toujours accroché aux lèvres. Elle l'observa et son coeur se mit à battre plus vite. Il était très beau accoutré ainsi, cool et élégant en même temps, et elle n'allait pas se gêner pour le lui dire... Elle nota quand même avant que ses paroles étaient assez rigides et elle aurait froncé les sourcils si elle n'avait pas été si heureuse de le voir.

- Eneas ! Tu es très beau habillé ainsi ! Enfin, tu es très beau tout le temps mais je te préfère comme ça...


Là, elle s'engageait dans un chemin glissant... Un changement de sujet ne ferait pas de mal...

- Et, merci d'être venu...

Althéa se tourna vers le lac en réfléchissant. Elle ne savait pas par où commencer. Il y avait tant à dire ! Mais il fallait bien débuter par quelque chose... Elle se lança.

- Je voulais te parler de la résistance... Avec Mélu' on a créé une organisation pour lutter contre la BRIME. C'est la LIBERTE. Ca veut dire "Ligue Inter-Blason pour l'Epanouissement et le Respect Total des Elèves"... C'est classe, hein ? Et bref, on aurait besoin de lister toutes les personnes de confiance de Poudlard... Et on... J'aimerais bien que tu sois de la partie. Pi tu pourrais aussi nous dire quels serpentards pourraient nous rejoindre comme ça. Mais...


Althéa reprit son souffle et fit de nouveau face à Eneas.

- Mais ce n'est qu'une excuse...

Elle grimaça mais elle était bien décidée à s'expliquer. Elle ne baissa pas les yeux.

- J'avais envie de te voir... J'en avais besoin... Je t'aime Eneas, ça n'a pas changé.


Avec une lueur de défi dans les yeux, elle continua.

- Et j'aurai bien voulu passer la saint valentin avec toi... Mais voilà, y'a eu aussi ce jus de citrouille... 'Fin, il s'est pas passé des truc bizarres à Poudlard le 14 ? Avec Mélusine, on a conclut que du filtre d'amour avait été versé de partout... Pi, moi, j'ai bien essayé de m'isoler, mais y'a eu Elliot, et j'étais sous l'emprise du filtre alors...


Nouvelle grimace. Elle s'approcha un peu plus du serpentard.

- J'étais terriblement attiré par lui... Son corps... C'était de la folie mais j'y pouvais rien... J'ai essayé de résister, au fond de moi je ne voulais pas mais c'était tellement dur de regarder au fond ! Heureusement Elliot n'était pas touché par le filtre... Sinon... Bref, il ne sait presque rien passé. On a dansé et chanté avec des chtits bonshommes dans un bistrot et la seule chose que je redoutai c'était Lorette et ces chaussures à talons !


Si Eneas comprenait quelque chose dans tout ce charabia, c'était qu'il était un génie ! Mais Althéa lui faisait confiance ! Au pire, il lui jetterait un regard suspect et, forte qu'elle était, elle arriverait à survivre à ça.
Elle lui prit alors la main et lui demanda ce qui la turlupinait depuis quelques jours.

- Et toi, il ne s'est rien passé ?

Elle n'était pas dupe, plusieurs serpentardes notamment, dont des très jolies, n'auraient pas dit non pour être sa valentine... Et avec ce filtre d'amour qui trainait par là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
Eneas Penn

Nombre de messages : 186
Age : 29
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12993
Date d'inscription : 10/08/2007

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptyDim 16 Mar 2008 - 0:27


    On reprochait souvent Eneas de ne pas montrer ses sentiments même dans les situations les plus banales. En cet instant même, il n’avait pas trouvé mieux pour entamer une conversation avec la jeune demoiselle… Au fond, son attitude définissait une simple gêne. Mais lui seul était en mesure de le reconnaitre. Comment agir après ce moment intense qu’ils avaient vécu quelques mois plus tôt ? Comment agir après le silence qui s’était installé entre eux ? Eneas redoutait de replonger ses yeux dans les siens et de l’entendre lui parler de son entrain si joyeux.

    Le moment tant attendu se déroula après milles et une tortures. Althéa s’était levée et avait commencé à le complimenter. Eneas sentit son cœur le lâcher. Si elle commençait sur cette voie, elle allait se confronter à un mur. Le jeune homme regardait fixement au loin, le soleil se refléter sur l’eau, une image ondulée par les mouvements de cette nature aquatique. Heureusement pour les deux jeunes gens, Althéa s’était située sur le plan « devoir ». Elle lui avait demandé de venir pour entre autre, une mission même si au fond, lui-même savait que ce n’était pas la seule raison.

    Le Petit Prince se donna donc le privilège de la regarder alors que celle-ci réfléchissait, et semblait sortir de sa bouche des mots et un souffle interminable. C’en était même mignon de la voir ainsi se convaincre de ses propres paroles… Si Eneas restait silencieux et froid lorsqu’il était gêné, la gêne d’Althéa se traduisait par des flots de paroles. Tout ce qu’elle lui demandait, il le ferait. Il l’aiderait par tous les moyens…

    ~ Une personne de confiance… Pour toi, je suis une personne de confiance. Que dire ? A part que je n’en suis qu’enchanté et me conduirait comme telle. Je ne veux pas briser cette estime que tu me portes, elle est bien trop importante. ~

    Leurs regards se croisèrent enfin alors qu’elle venait de prendre une nouvelle fois son courage à deux mains pour lui déclarer ses sentiments. En même temps qu’elle lui parlait, Eneas fut surpris de savoir ce qu’il allait lui répondre. Du moins, les mots vinrent facilement en tête. Mais il ne voulait pas la couper. Elle avait des choses à dire d’après cette lueur de défi qu’il avait aperçu en un éclair, alors il la laisserait s’exprimer.

    ~ Tu ne peux pas savoir à quel point, moi aussi, j’avais besoin de te voir. De sentir ta présence à mes côtés. De voir ton visage lumineux. Ce sentiment je ne saurais le décrire… alors que toi tu dis m’aimer. Peut-on aimer une personne en l’espace d’une seule journée de complicité ? N’est-ce pas trop tôt ? Ne te trompes-tu pas en appelant cela de l’amour ? ~


    ~ Le 14 Février… J’ai passé ma journée à être traqué par une poufsouffle et toi… tu me dis avoir été touchée par le filtre. Pourquoi mon cœur se sert et que je sens comme un gout amer grandir en moi en entendant le prénom d’Elliot ? Tu étais attirée… Par lui… Par son corps ?... ~


    Alors qu’un sourire s’était dessiné sur le coin des lèvres lors des premières paroles d’Althéa, le sentiment de satisfaction et de soulagement s’effacèrent très vite pour laisser place à … à quoi ? … De la colère ? De la frustration ? De la crainte ? … Tout simplement de la jalousie peut-être ? Eneas serra les poings et évita le regard de la jeune fille. Autant se concentrer sur ce beau décor plutôt que de regarder ses yeux remplis de sincérité. Ses dernières phrases se perdirent au loin. Le Serpentard avait du mal à se concentrer sur ce qu’elle disait par la suite, il n’en retenait que les significations. Et il ne l’acceptait pas. Il ne pouvait guère approuver le fait que peut-être Althéa avait embrassé Elliot, ou s’était blottie dans ses bras, profitant de la situation pour le toucher … Qui sait ce qui s’était passé même s’ils n’avaient pas été jusqu’au bout? Et gardait-elle peut-être un souvenir plus que satisfaisant ?

    L’impulsion vint donc se soumettre à ses envies. Eneas prit les bras d’Althéa avec force pour l’amener à lui. Elle n’eut sûrement guère le temps de comprendre ce qui se passait. Il l’embrassa avec fougue. Un baiser enflammé, ardent… que même un cœur sans son armure aurait pu très bien exploser par la force de cette action passionnée. Si le temps semblait s’arrêter, le cœur du jeune homme lui, dépassait les limites des demi-secondes en battant à une telle vitesse. Le baiser, qui avait été entrepris par un élan frénétique se termina avec délicatesse. Les mains qui avaient soudainement agrippées les bras d’Althéa, s’étaient lancées à présent au jeu de douces caresses le long de cette peau si douce, après lui avoir enlevé avec attention sa veste noire.

    Encore essoufflé par ce débordement d’émotion, Eneas avait rapproché son visage d’une des oreilles de la jeune fille. Il lui susurra enfin, en gardant les yeux fermés :

    - Si jamais, tes lèvres s’étaient posées sur celles d’Elliot par inadvertance… j’espère avoir effacé le gout des siennes à jamais. Et peut-être même que cela te permettra de ne pas être tentée par la suite, dans n'importe quelle situation...

    Il se retira légèrement et regarda sa compagne avec sérieux comme si la jalousie transpirait de toute son aura. Puis le Petit Prince préféra se reprendre… Son visage devint doux. On avait à présent l'impression d'être face à un enfant. Il baissa la tête, passa une main derrière sa nuque.

    - Je t’aiderai pour l’association. Je t’aiderai comme je pourrais… Si tu veux des noms j’en ai quelques uns, bien que moi-même je ne fais confiance qu’à très peu de monde dans ma maison.


Dernière édition par Eneas Penn le Mar 3 Juin 2008 - 19:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea Belrin
Personnage Inactif
Althea Belrin

Nombre de messages : 858
Age : 27
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13765
Date d'inscription : 26/11/2006

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptyMar 18 Mar 2008 - 14:28

Sans qu'Althéa comprenne ce qui lui arrivait, elle sentit les bras d'Eneas l'attirer brutalement contre lui et ses lèvres se poser contre les siennes. Elle se laissa alors emporter par ses sensations. Leur baiser était fougueux comme s'ils avaient attendu trop longtemps pour l'échanger et qu'ils cherchaient à rattraper le temps perdu... Elle sentit son coeur s'emballer tandis qu'elle cherchait les lèvres du serpentard pour mieux en noter leur saveur. Ses mains glissèrent le long des bras du jeune homme quand sur son propre corps, couraient celles d'Eneas. Elle frissonna de plaisir. Leur baiser devint alors plus doux mais non moins intime. Sa veste noire tomba à terre laissant ses bras découverts sentir la caresse des doigts du vert.

Leurs lèvres se séparèrent alors doucement, mais Althéa garda les yeux fermés. Dans le creux de son cou, elle sentit le souffle chaud d'Eneas. Il lui murmura à l'oreille et ses paroles tirèrent un sourire à la jeune fille. Il était jaloux. Elle ne s'en apercevait que maintenant. Jaloux d'Elliot. Il l'aimait. Même s'il ne le reconnaissait peut-être pas encore. C'était tout ce qui lui importait.

Althéa ne répondit pas tout de suite. Elle laissa son coeur peu à peu se calmer pour retrouver un rythme moins dangereux. Eneas s'écarta légèrement et son regard était dur comme s'il ne pouvait pas envisager de la voir dans les bras d'un autre garçon. Puis son visage changea complètement et Althéa se dit qu'elle ne lui avait que rarement vu un air aussi détendu et heureux. Il lui reparla alors de la LIBERTE et cela la fit sourire.

- Et bien, je noterai tes noms avec plaisir ! Mais pour répondre à ta demie-question, ton baiser n'avait... rien à voir avec celui... avec tous ceux que j'ai pu échanger. Il était...

Elle s'arrêta légèrement cherchant ses mots. Elle secoua la tête en grimaçant gentiment pour montrer qu'elle n'en trouvait pas d'assez fort.

- On t'a déjà dit que tes lèvres ont la saveur de l'été ? Douces et sauvages en même temps... Mais ne compte pas sur moi pour ne plus être tentée par des lèvres juste parce que tu m'as embrassé !


En disant ça, elle prit l'air sérieuse et leva un sourcil comme si c'était évident. Mais tout ceux qui connaissaient Althéa savaient qu'elle ne pouvait pas jouer sérieusement plus de quelques secondes.Un petit rire s'échappa alors de sa gorge et ses yeux pétillèrent.

- Parce que ça voudrait dire que je ne voudrais plus t'embrasser... Et ce n'est pas du tout le cas !

Et pour bien lui prouver ses dires, Althéa passa sa main derrière la nuque d'Eneas en la posant sur la sienne. Cela lui fit bizarre car elle n'avait pas souvent pris d'initiatives avec les garçons ; mais c'était une sensation agréable... Elle attira alors doucement son visage vers le sien, et lui attrapa les lèvres.

Un souvenir vint se rappeler à sa mémoire. Un autre baiser qu'elle avait échangé en croyant qu'il s'agissait d'Eneas. Mais celui-ci n'avait pas été comme elle l'avait imaginé, trop mielleux, pas assez passionné,... Et c'était cela qui lui avait permis de débusquer l'intrus. Maintenant, elle comprenait ce qu'il avait manqué à ce moment là... La chose qu'elle n'avait pas réussi à définir, tout en ayant la certitude que ce baiser avait été incomplet... Oui, aujourd'hui, elle savait ce que c'était. Il s'agissait de l'amour.

Althéa s'écarta alors légèrement d'Eneas et lui sourit, toute pétillante de malice.

- Alors, quel goût ont mes lèvres selon toi ?

Et s'en attendre, elle l'attira par la main jusqu'au bord du lac et lui demanda :

- Alors, qu'as-tu fait pendant mon absence ? Poudlard va bien ? Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
Eneas Penn

Nombre de messages : 186
Age : 29
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12993
Date d'inscription : 10/08/2007

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptyVen 28 Mar 2008 - 0:36


    La douceur des lèvres d'Althéa avait laissé une sensation indélébile sur celles d'Eneas. Leur baiser, à la fois fougueux, avait paru tout aussi fragile. Le jeune vert l'avait embrassée sans son approbation et peut-être était-ce ce geste qui avait donné cet effet déstabilisant? Il avait mis tant de force à conquérir les lèvres de sa dulcinée. Celles ci étant devenues siennes en si peu de temps, il eut peur de briser la magie. C'était leur tout premier baiser et il avait été produit par une impulsion soudaine et incontrôlée. Les baisers venus du cœur, disait-on, sortaient du lot, considérés comme les plus beaux.

    Eneas dut reprendre ses esprits peu à peu. Il venait de se rendre compte de cette réalité, tant désirée au fond de lui depuis de nombreuses journées déjà... mais réalisée sous l'élan de la jalousie. Comment réagirait Althéa après ce qu'il venait de lui faire? Il avait clairement exprimé le souhait de la "posséder" en quelque sorte. Alors qu'il s'interdisait au fond, à l'aimer. N'était-ce pas de l'hypocrisie envers lui même? N'était-il pas en train de se mentir?

    A la réaction de la jeune fille, le Petit Prince se demanda si elle avait véritablement compris le message qu'il venait de lui faire passer. Si elle avait compris à quel point il la voulait à lui seul. On pouvait bien penser de lui que ce n'était qu'un simple égoïste, il l'affirmerait sans aucune honte. Il avait sûrement peur d'afficher ses sentiments, mais il ne laisserait personne lui interdire d'agir selon ses désirs. Au fond, il savait mesurer la peur qui lui nouait le ventre en pensant aux sentiments d'Althéa destinés à un autre. Cela lui paraissait impensable maintenant qu'elle venait tout juste de lui faire goûter l'amour qu'elle pouvait donner.

    Mais ces propos lui firent peur sans même savoir pourquoi. Il détecta dans ceux là, une vérité encore plus tranchante. Avait-elle failli comparer son baiser à celui échangé avec Elliot? Il y avait donc eu un baiser. Elle se rattrapa pourtant en employant par le passé, tout un ensemble d'embrassades. Le provoquait-elle? Souhaitait-elle une autre étreinte plus passionnée pour la dissuader d'être influencée par d'autres lèvres? C'est ce qu'il allait faire si elle continuait à toucher son égo comme elle le faisait justement. Pourtant, ce fut Althéa qui prit les directives.

    Elle venait d'avouer son envie de renouveler ce qu'ils venaient de partager tous les deux. Ce fut à son tour d'être entreprenante. Eneas la regarda s'approcher, la scrutant de ses yeux aux couleurs océaniques. Une main douce se joigna à la sienne et doucement ses lèvres vinrent se poser sur celles du jeune homme pour un nouveau sort entrainant. Celui ci fut différent du premier. Il était tout aussi passionné mais peut-être un peu plus contrôlé. Le jeune Serpentard goutait à ses lèvres avec délice.

    Etant parti loin de leur monde, Eneas eut du mal à se détacher de la bouche d'Althéa. Mais un sourire satisfait s'était élargi lors de cette séparation. Il n'allait pas tarder à donner son point de vue sur la première question qu'elle venait de poser mais celle ci eut du mal à attendre pour poser ces autres questions le concernant. Il la suivit donc jusqu'au bord du lac puis se mettant derrière elle, il l'entoura de ses bras.

    - Sais-tu que tu peux être une vraie pipelette quand tu t'y mets?

    Plaisanta-t-il avant de lui déposer une tendre bise dans son cou. Il se sentait bien auprès d'elle, au point d'en oublier Poudlard et ses contraintes. Cela lui faisait un bien fou d'être au dehors de cet univers et d'être loin de tout. Même le fait de repenser à la BRIME ne paraissait plus aussi important. Il était serein...

    - Poudlard va bien même si, comme tu t'en doutes, il est piégé par les forces du Ministère. Je pense qu'ils n'ont jamais été aussi heureux. Prendre le pouvoir de l'école a toujours été leur désir le plus enfoui. Malheureusement, celui ci a été assouvi. Mais espérons que cela ne durera pas...
    A part cet état de fait et la venue du filtre d'amour qui a ateint la majorité de Poudlard, il n'y a rien de nouveau...


    Eneas soupira. L'ambiance de Poudlard n'était plus la même depuis la fermeture de nombreuses associations et de la BDE. Il y régnait des règles strictes et difficiles à supporter. Les élèves attendaient patiemment la fin de ce calvaire. D'autres essayaient de vivre leur vie sans trop y penser pour ne pas se sentir victime.

    - Quant à moi, je vais bien. J'observe de loin ce qui se trame en attendant le bon moment... En attendant ton retour en silence.
    Ces dernières semaines furent difficiles sans t'apercevoir au bout d'un couloir, ou t'observer à ta table, riant auprès de tes amis.


    Souffla-t-il à la fin comme s'il venait de laisser échapper un secret. Il ne put s'empêcher de caresser de son pouce une des mains de l'ex-préfète, tout en regardant l'eau qui donnait l'impression de refléter son âme, claire comme elle l'était.

    - Je n'ai pas répondu à l'une de tes questions.
    Tes lèvres ont le goût de la liqueur de rose. Dans une même pression, elles peuvent être exotiques et sucrées. Elles m'ensorcellent et me font sentir que je suis vivant.

    Je suis alcoolique rien qu'à leur goût.



Dernière édition par Eneas Penn le Mar 3 Juin 2008 - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea Belrin
Personnage Inactif
Althea Belrin

Nombre de messages : 858
Age : 27
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13765
Date d'inscription : 26/11/2006

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptySam 5 Avr 2008 - 14:21

Eneas entoura Althéa de ses bras et la jeune fille se blottit un peu plus contre lui. Elle pouvait sentir son torse contre son dos et sa chaleur se communiquer à elle. Les lèvres du vert vinrent lui chatouiller le cou. Il l’accusait d’être pipelette, elle ne se défendit même pas… C’était un fait avéré ! Il lui raconta alors les dernières nouvelles qu’elle écouta avec soin. Elle se sentit rougir quand il lui avoua qu’elle lui avait manqué. Elle aurait voulu lui répondre que lui aussi mais elle n'aurait fait que radoter. Elle se retint donc de peu mais sa main resserra celle d’Eneas pendant que lui-même jouait avec.
Il enchaîna ensuite en lui parlant de ses lèvres mais se furent de nouveaux ses joues qui rougirent de plaisir et de gêne.

- Je te pardonne d’être alcoolo (surtout de moi) si tu me pardonnes d’être pipelette !
dit-elle avec un sourire malicieux en penchant sa tête de manière à apercevoir celle d’Eneas. Parce qu’il ne faut pas compter que ça s’arrange ! C’est pas comme si on m’avait déjà surnommée la reine du blablatage ! D’ailleurs, il faut que j’te trouve aussi un surnom… C’est Mélu’ qui est la plus douée pour ça, mais je me défends aussi… Attends de voir ce que je vais te trouver !

Althéa se laissa glisser des bras d’Eneas pour s’en dégager furtivement. Elle se tint devant lui et fit mine de réfléchir en l’observant sur toutes ses coutures.

- Ca t’irait mon bichounet ? Ou mon petit lapinet adoré ? Ma salamandre rayée à pois rose ?


Elle éclata de rire.

- Je te préviens, si tu veux que je te trouve un joli surnom, il faut que j’en apprenne plus sur toi ! Ca te dit ? Et en même temps on pourrait faire un concours de ricochets… J’espère que t’es nul parce que je le suis…


Elle grimaça. Et voilà qu'elle se remettait à parler sans interruption ! Mais cette observation, loin de l'embarrasser, lui soutira un sourire ravi de pouvoir échanger ces paroles avec Eneas.
Elle se baissa alors sur la rive du lac pour en dénicher quelques plats cailloux. Elle en garda deux pour elle et en enfouit deux autres dans la main de son compagnon. Le contact chaud de sa paume contre le sienne lui donna envie de se hisser sur la pointe des pieds pour lui donner un nouveau baiser. Pourtant, elle ne lui adressa qu’un sourire éloquent.

- Tu es d’accord sur tout ou pas ? On parie quoi ?

Ben oui, un concours sans récompense, ce n’était plus un concours ! Et Althéa était bien décidée à tout faire pour le remporter… Elle ? Joueuse ? A peine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
Eneas Penn

Nombre de messages : 186
Age : 29
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12993
Date d'inscription : 10/08/2007

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptySam 17 Mai 2008 - 2:06




    Comment définir ce que je ressens en cet instant ? Ma vie changeait à vue d’œil sans que j’en connaisse les raisons. Non, ce serait me mentir que de penser cela...La raison était simple et limpide comme cette eau si merveilleuse qui se dévoilait devant nous. C’est toi qui me rendais ainsi. Tu apaisais mon âme et lui donnait un air rêveur qui m’avait tant manqué durant mon enfance.

    J’avais l’impression de respirer à plein poumon comme si j’avais trop longtemps été enfermé dans une cage. Je découvrais avec toi, les plaisirs simples comme le fait de se taquiner, être tout simplement bien et naturel avec une autre personne.

    Pourquoi étais-je tombé sur toi en cette fameuse journée au parc ? Pourquoi ressentais-je des sentiments confus et perplexes au fond de moi ? Mon estomac avait été envahi par des crampes soudaines lorsque j’avais appris que j’allais te revoir.

    Même si ton absence avait été dure à admettre, l’habitude de ne plus t’apercevoir était survenue. Pourtant mon état semblait plus austère aux yeux des autres mais il fallait bien que je l’admette ... J’avais échappé à ma grande peur. J’avais fui mes sentiments naissants pour toi. Et me voilà, nu devant toi...Obligé d'y faire face. Je me sentais à découvert. Tu animais en moi une personne auquel j’étais incapable d’imaginer. Avec toi à mes côtés, tout semblait beau et facile à vivre. Etait-ce cela le bonheur ?

    - Comment ça « Bichounet » ? « Petit lapinet adoré » ? « Salamandre rayée à Pois Rose » ? M’esclaffais-je en te regardant reprendre contrôle de tes sens. Je sentis comme un vide se former maintenant près de mon corps. La chaleur du tien avait disparue et ce fut à ce moment là, précisément que je compris vraiment à quel point j’avais besoin de te sentir près de moi.

    Jamais je n’avais réussi à sourire comme je te souriais à l’instant. Mon visage semblait s’illuminer de milles feux. A croire que ta joie de vivre se transmettait facilement.

    Peut-être allais-tu pouvoir changer la vision que j’avais du monde et des gens ? Toi qui es si positive... Tu es comme le soleil qui réchauffe le cœur des Hommes. D’ailleurs, l’un de tes rayons a touché le mien en plein centre au point qu’il ne pourrait peut-être plus survivre si la nuit devait refaire surface...

    - Tu sais quoi ? Tu devrais laisser faire Mélusine pour les surnoms. Je suis désolé de te l’avouer mais j’aurai honte de t’entendre prononcer cela en ma direction mon petit Sucre d’Orge ... formulais-je tout en riant.

    Si l’on devait se mettre aux surnoms mielleux, je pouvais en énumérer quelques uns. Bien que « Sucre D’Orge » te correspondait parfaitement. Tu étais en quelque sorte ma confiserie que je consommais sans modération. Celle dont je ne pouvais me passer. Ce qui d’ailleurs en soi était étrange. Qui aurait cru qu’une fille me ferait découvrir la source du bonheur ? J’en avais même oublié les éléments extérieurs qui empêcheraient notre couple de se former dans son épanouissement.

    Mais dans un petit coin de paradis comme celui-ci, on ne pouvait que voler de ses propres ailes et ne penser qu’au présent. Je possédais un seul espoir... Que cet instant dure.

    Alors ainsi tu voulais me connaître plus ? Mais pourquoi donc vouloir fouiller dans la profondeur de mon être alors que le ciel était bleu et sans nuage ? Je refis une légère grimace lorsque j’entendis cette volonté. Elle ne se vit presque pas mais pourtant, mon appréhension, elle, était grande. Je n’oserai jamais te confier mes plus sombres desseins... Or, il y’en avait beaucoup. Assez pour qu’il me reste peu de choses réjouissantes à te dire.

    Ce moment d’angoisse s’effaça lorsque tu me proposas le concours de ricochets. Je retrouvai un sourire sincère et joueur. Je te laissai m’offrir deux cailloux plats. Nos paumes se frôlèrent et je ressentis une nouvelle fois ce courant électrique qui me poussait à te prendre dans mes bras. Pourtant je ne le fis pas. Non pas encore. Quelque chose me souffla de ne pas m’emporter trop vite.

    - Malheureusement tu ne sais pas contre qui tu t’affrontes ...

    Mes yeux guillerets te scrutèrent avant de lancer un caillou devant moi. Celui-ci fit sept ricochets d’une seule traite. Je fus déçu de moi-même sur ce coup là. J’avais pourtant l’habitude de passer mon temps libre à m’entrainer près du lac de Poudlard.

    Ta présence à mes côtés serait-elle si déstabilisante ?

    - Je te propose un échange d’abord. Si tu me bats au prochain tour, tu auras le droit de me poser une question au choix. Et il en sera de même pour moi lorsque ce sera mon tour....

    Même si je n’aurai rien de bien intéressant à te raconter, je m’efforcerai de répondre aux mieux sans être obligé de mentir. Mais avant de te laisser le temps de répondre, je me dirigeai vers toi et te regardai avec douceur. Ma main vint remettre lentement une de tes mèches rebelles derrière ton oreille...

    Lentement, le temps de frôler ta joue de mes doigts glacés. Un souffle, une seconde, une envie. Un des seuls moments où l’on se sent vivant

    - Si tu veux parier quelque chose, je te laisse le soin d’y réfléchir. Il faut d’ailleurs que tu saches que je suis même prêt à agir selon l’un de tes désirs que je sois contre ou non soufflais-je

    N’était-ce pas dangereux ce que nous établissions là ? Je n’en avais aucune idée. L’avenir était bien le seul à savoir ce qu’il nous réservait. Et si tu étais aventureuse au point que je désapprouve au fond ton choix, je prendrai des risques...

    - Si tu gagnes... Bien évidemment

    Mais profites en. La chance peut toujours tourner contre moi...

    Alors prête à franchir le pas ma douce? Ajoutais-je avec un sourire taquin au coin des lèvres.



Dernière édition par Eneas Penn le Jeu 12 Juin 2008 - 12:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea Belrin
Personnage Inactif
Althea Belrin

Nombre de messages : 858
Age : 27
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13765
Date d'inscription : 26/11/2006

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptyDim 1 Juin 2008 - 13:38

Un sourire grand comme le monde comme Althéa n'en avait jamais vu sur lui, et Eneas se dirigea vers le lac. Il lança son cailloux qui ricocha...
Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept...
Outch ! La partie allait s'avérer encore plus dure que prévue !

Althéa afficha une petite moue boudeuse à ce score tandis que son compagnon commençait à établir les enjeux de leur pari. Mais elle ne put réussi à maintenir cet air contrit que quelques secondes : les doigts d'Eneas venaient de l'effleurer pour remettre en place une de ses mèches.

- Mmmmm... fit-elle en faisant mine de réfléchir. Tu serais prêt à faire ce que je voudrais ? Ca a le mérite d'être très intéressant ! Je propose pour l'instant...

Une foule d'idée se proposa à elle. Certaines lui semblaient trop risquées, elle ne voulait en rien briser l'entente qu'ils étaient entrain d'établir. Pour l'instant, la plus importante chose qu'ils devaient réussir à faire, c'était à son avis d'établir une confiance absolue entre eux.

- Que le premier à remporter 5 points devra passer à l'eau !

Elle lui adressa un sourire angélique avant de continuer :

- J'ai vraiment hâte de te voir torse nu et tout mouillé mon chéri... Puisque évidemment je vais gagner...


Un éclat de rire sortit de sa gorge et Althéa s'approcha à son tour du bord du lac.
Elle s'accroupit, la mince concentrée, et lança son premier cailloux.

Un, deux, trois, plouf !

Une grimace apparue aussitôt sur son visage. Bouse de dragon et Merlin farci ! Elle avait vraiment perdu le coup de main ou quoi ? Si elle avait dit plutôt qu'elle était nulle, ce n'était quand même pas à ce point. Des concours de ricochets, elle avait déjà fait ! Mais il y avait longtemps...

Elle se releva et se tourna vers Eneas qui, elle était sûre, devait affichée un air satisfait. Elle campa ses mains sur ses hanches avant de déclarer :

- Oui, ben, c'était le coup d'échauffement ! T'inquiètes pas, la prochaine fois je ferais mieux !


Elle le regarda avant de soupirer bruyamment même si ses yeux continuaient de pétiller inlassablement.

- Bon, envoie ta question !


Comme la vie était étrange quand on y pensait ! Elle se trouvait là, en compagnie normalement ennemie, et pourtant elle ne s'était jamais sentie aussi vivante et aussi... femme.
Elle était tombée amoureuse d'un serpentard, d'un élève, d'une personne, d'un sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
Eneas Penn

Nombre de messages : 186
Age : 29
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12993
Date d'inscription : 10/08/2007

Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise EmptyJeu 12 Juin 2008 - 13:38


    Que demandait de plus ? Le soleil était présent. La fille avec qui j’aimais passer le plus de temps, était auprès de moi. Et la règle du jeu que tu établissais semblait très alléchante. Qui de nous deux allait se retrouver à l’eau en premier ? Un petit sourire coquin se fit voir sur mes lèvres car j’avais déjà ma petite idée sur la question. Tu étais prête à battre tous les records si tu en avais la possibilité... Alors j’attendais de le voir de mes propres yeux.

    Je m’éloignai légèrement de toi et regardai ta mine concentrée avec amusement. Mes yeux pétillaient de joie. Et j’attendis... J’attendis tranquillement que tu te lançasses. Enfin, je vis le caillou effectuer ses premières prouesses. « Un, Deux, Trois » Hum... Petit mais joli coup. Je m’efforçai de ne pas rire devant ce résultat. Je n’oserai point voyons. A la place, je revins plus près pour apercevoir ton regard démuni par ce « coup d’échauffement » mais tout de même, battant. Tu ne perdais jamais ta positivité légendaire.

    - Dommage que le coup d’échauffement compte parmi les points à avoir. Merci de me donner aussi facilement le droit de te poser une question. Terminais-je en chuchotant, gai.

    Je fis mine de réfléchir en t’observant de haut en bas. Mon sourire n’avait pas perdu sa vraie nature.... J’haussai les épaules pour enfin formuler d’une façon faussement détachée, et exagérément joueuse

    - Dis, tu as une sœur ?

    Je te demande ça car si elle est encore jeune et aussi belle que toi ...

    Alors peut-être que... je ferai en sorte qu’elle soit éprise de moi

    Je ne pus m’empêcher d’éclater de rire à la vue de ta réaction. « Ben quoi ? » allais-je lancer en massant ma nuque de ma main droite mais au lieu de cela, je répondis

    - Non j’avoue c’est pour la rencontrer et lui éviter d’être aussi dévergondée que ma petite-amie.

    Ca y est, j’avais découvert ce que j’allais aimer faire en compagnie de ma chère et tendre. Je n’allais plus pouvoir me passer de te charrier. Tes mimiques étaient trop craquantes pour ne pas succomber de tendresse. Après quelques secondes, je redevins plus sérieux et m’éclaircis la voix

    - En clair, il y avait une raison sérieuse à la question que je viens de te poser. J’aimerai que tu me parles un peu de ta situation familiale... Et promis, si tu as une sœur, je n’y toucherai pas !

    Je te pris dans mes bras après que tu m’ais accepté près de toi. Et avec délicatesse, je t’embrassai sur le front en continuant de chuchoter

    - Tu n’auras rien à craindre...

    Un dernier baiser furtif sur tes lèvres rosées et douces.

    - Tu es la seule qui compte.

    Et je me détachai pour prendre un caillou. Pendant que tu allais m’informer sur toi, je t’offrais, à mon tour, le droit de me poser une question. Faire en sorte de perdre ne devait pas être aussi difficile si ? Il fallait qu’il y ait un équilibre sinon, je te verrais dans l’eau bien plus vite que tu ne le pensais.

    J’envoyai mon caillou rejoindre le lac de façon incertaine. Pure coïncidence ? Il effectua également trois splendides sauts mais toute sa force retomba à la suite. Mes sourcils froncèrent et je sentis ton regard soupçonneux me scruter avec attention. Je te rendis cette considération avec un sourire timide.

    - Quand c’est ex-æquo, je suppose que je dois te laisser me questionner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty
MessageSujet: Re: Un rendez-vous à prendre à l'anglaise   Un rendez-vous à prendre à l'anglaise Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rendez-vous à prendre à l'anglaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Pré-au-Lard :: Parcs, forêts et rues de Pré-au-Lard-
Sauter vers: