Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13639
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Sam 17 Nov 2007 - 18:26

Un dimanche de novembre comme les autres.

Il faisait froid, très froid. Le vent gelait mon visage. Mon nez s'était transformé en fontaine, le bout de mes doigts bien que protégés par des gants en peau de Magyard, commençaient à s'engourdir. C'est un état de détresse que je n'aime point. Entendons nous bien, je ne suis pas en danger ou autre, je suis juste en train de me balader avec un landeau sur le mythique chemin pour la première fois et je me sens ridicule. Heureusement que la capuche de ma cape protège mon visage de la vue des passants. J'aurais trop honte de me montrer ainsi, seule mais accompagnée. C'est dur à expliquer.

Il fallait que je sorte, que j'aille acheter des livres chez Fleury et Bott, que je ne perde pas de temps pour mes études malgré ce qui m'arrivait. Ce qui m'était arrivé s'appelle Noah. Il est tout petit 51 centimètres, a les cheveux blonds et les yeux bleus comme ma mère et moi. Il paraît que j'ai bien passé mon premier mois en tant que mère. Je vous jure que c'est pas évident. Les hommes de ma vie sont là pour m'aider: papa, Louis, Sacha. Le petit les aime, et il semble m'aimer aussi. C'est hyper dur de devenir maman, on s'imagine pas le boulot que c'est à mon âge, même quand on est une fille. Moi, je me sentais pas programmée pour ça. Déjà, je m'étais même pas aperçue que j'étais enceinte jusqu'à ce que Zago ne me l'annonce, c'est pour vous dire... Mais le petit, il m'aime bien. Je... sais pas quoi dire. Je l'aime aussi, après tout, c'est un bout de moi.


La jeune maman progressait comme elle pouvait face au vent. Elle n'était pas encore au bout de ses peines. Au milieu de cette rue, le temps paraissait figé. Beaucoup de choses s'étaient passées en si peu de temps pour elle... mais ici, rien ne change vraiment jamais. Elle en vint même à penser qu'un jour, elle accompagnerait ici Noah pour faire ses courses de première année. une maman comme les autres, malgré ses incertitudes actuelles.

Tout à coup, le landeau vit une de ses rues bloquée sur un pavé. Elinor se pencha pour regardait ce qui se passait et une bourrasque releva sa capuche et découvrit son visage. Dans son nid douillet protégé par un sort de maintien thermique de l'invention de Manoue, Noah dormait paisiblement.

- Zut.

hj: inventez-vous un truc pour être sur le chemin à cette poque-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12797
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Lun 19 Nov 2007 - 18:47

Aaaaah foutrebleu ! Mais qui lui avait collé un incapable pareil comme cousin ? C'était de sa faute à lui si elle se retrouvait par ce froid matin de novembre en plein Londres, sur le Chemin de Traverse plus précisément. Un dimanche, en plus, et si tôt ! Il ne perdait vraiment rien pour attendre. Même en réparant ses bêtises il trouvait le moyen de la rendre encore plus furieuse contre lui. Ah pour ça il était doué. Pour le reste, en revanche...

Ce qui leur est arrivé ? C'est bien simple. Prenez un cours de Défense contre les Forces du Mal, un cousin plus abruti et déplorablement maladroit qu'un troll des champs de blés dans la salle des trophées, mélangez le tout, et vous obtiendrez une explosion fracassante. Fracassante, oui, c'est le cas de le dire. Allez savoir comment cet imbnécile s'y était pris... En deux minutes, la baguette magique de Loevi avait volé en éclats.

Personne n'avait rien compris, et Loevi n'avait pas attendu de prendre conscience du désastre pour hurler sur le fautif. Une belle esclandre dans la lignée de l'épreuve de SACM en juin dernier et qui allait sûrement faire parler d'elle pendant quelques jours. Ils n'avaient pas vraiment besoin de ça... mais quand elle avait envie de hurler sur son cousin, elle ne se génait pas pour le faire, et tant pis si on l'entendait dans tout le pays.

Toujours est-il que la punition de Mark pour avoir provoqué ce malheureux accident - *Je vous en ficherais, moi, des "malheureux accidents" !* - avait été d'accompagner Loevi à Londres pour lui acheter une nouvelle baguette. Et foi de Loevi, elle n'allait pas repartir avec une baguette à bas prix ! Si elle pouvait déplumer un peu les Resnald, elle s'en ferait une joie.

Seul hic : elle n'avait pas prévu que Mark viendrait la chercher si tôt un dimanche matin pour aller au Chemin. Et voilà comment la joyeuse perspective de faire tourner en bourrique son cousin s'était retournée contre elle. Et comble de tout, il flânait gentimment à trois pas derrière elle, les mains dans les poches, l'air de faire une promenade de santé. Elle l'entendait presque siffler. Minute... il n'était pas vraiment en train de siffler, tout de même ?

Loevi se fit violence pour ne pas se retourner vers lui. Qu'il ne croie surtout pas qu'il arrivait à l'agacer de cette façon ! Il en fallait bien plus pour énerver Loevi qu'un abruti de cousin qui prenait des airs de vainqueur alors même qu'il était responsable de toute cette affaire ! A voir Loevi, poings serrés dans les poches, le visage sévère engoncé dans son épaisse écharpe aux couleurs de sa Maison, on aurait pu croire que c'était elle qui était punie, et Mark qui en profitait. C'était le monde à l'envers.

Allez allez courage, la boutique n'était plus très loin. Essayant de chasser Mark de ses pensées - *Grrr Abruti, imbécile, emmerdeur de première etc...* - elle remarqua du coin de l'œil une silhouette avec poussette - dans le genre jeune mère et son môme. Charmant. Enfonçant un peu plus la tête dans son écharpe, Loevi se laissait attendrir. Elle était peut-être un peu énervée, mais l'image de cette mère et de sa poussette était mignone à ses yeux. Une famille sans doute plus heureuse que la sienne. Elle se demanda un court instant où pouvait bien se trouver le père. Il travaillait, sans doute, histoire de bien nourir les deux amours de sa vie. Oui, c'était très mignon. Une vision touchante de la petite famille modèle. Loevi soupira.

Elle ramena l'écharpe sur ses joues pour les protéger du vent très froid qui s'abattait sur le chemin, tout en songeant à son propre avenir. Dans le genre de cette femme, mais pas parce qu'elle l'aurait voulu. Mère à dix-huit ans, sans doute ; on lui avait laissé entendre qu'elle finirait sûrement comme ça. Me regardez pas comme ça ! Vous ne saviez pas encore qu'elle vivait dans une famille de timbrés ? x_x

La poussette s'arrêta soudain, et Loevi, toute à sa contemplation rêveuse, s'immobilisa en même temps. Elle regarda la mère se pencher, et le vent lui retirer sans procès sa capuche. Loevi resta figée, mais de surprise cette fois. Elle plissa les yeux pour mieux voir, mais elle avait reconnu la jeune mère sans aucun doute possible.

-Elinor... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12947
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Lun 19 Nov 2007 - 19:42

Dimanche matin, sur le Chemin de Traverse ...

Franchement quelle magnifique perspective de ne pas faire la grasse matinée et de se retrouver avec la Jaunâtre pour une expédition dont il n'aurait même pas voulu en rêve. Pff, lui ça l'embousait assez méchamment de se ballader bêtement en sa compagnie.
Et tout ça pour une broutille ! C'était pas parce qu'il avait pété sa baguette à la Loevi qu'il devait payer les pots cassés .... Enfin, baguette dans le cas présent.
Une chose était certaine, il n'avait de cesse de se remémorer le moment où la baguette s'était scindée en deux sous un impact que lui-même avait provoqué. Personne n'avait compris comment le Préfet s'était débrouillé et lui non plus d'ailleurs ... Enfin, il s'était bien marré durant le cours de son Directeur de Maison.
Mais une chose en entraînant bien évidemment une autre, il était de corvée pour faire noble figure devant le Professeur Rogue et s'acquitter de sa dette. Mais que sa Cousine ne pense pas qu'il allait dépenser une seule Mornille pour sa baguette. C'était qu'il était radoche le Mark et en plus payer un truc à l'autre abrutie de Préfète, c'était le pompom sur le Chaudron.
Mais il s'arme de patience, parce que la journée, il lui fera vivre un véritable Enfer ....

Foi de Mark Resnald qui sifflote posément, mains gantées dans ses poches.

Lui, ce qui le protégeait du froid, c'était une écharpe à laquelle il tenait malgré lui. Une tricotée justement par sa Troll de cousine. Mais elle était pratique par les grands frimas. Une écharpe verte brodée des initiales de son possesseur en lettres argentées. Comme pour enfoncer le clou, il l'avait mise ...
Exprès ou pas ? Parce que Mark n'était pas pauvre côté écharpes et tout le tralala. C'est juste que c'était pour l'occasion en fait. Restant derrière elle, il sentait bien qu'il parvenait à l'irriter. Enfin ! C'était son travail durant 5 années de sa misérable Vie et d'ailleurs l'été qu'ils avaient passés tout les deux, avait été atroce. Mais pas pour lui ...
Par contre c'est qu'elle avait la voix perçante la Leroy, parce qu'il s'en souvenait de tout les noms d'oiseaux dont il avait été affublé quand il avait pété la pauvre baguette .... "Abruti de cousin", "t'es qu'un Troll !" Bref toutes ces charmantes attentions dont seule la Préfète des Jaunes pouvait lui octroyer.


- N'empêche cette baguette, je l'ai sauvée d'une mort certaine ....

Hop le voilà parti dans un atroce fou rire. Il n'en pouvait plus, rigolant dans son écharpe comme un demeuré. D'ici peu; il aura le regard noir que lui adressera Loevi en pleine figure et là, ça redoublera de violence. Desfois, franchement, il se trouvait exceptionnel ....
Qu'elle lui en fasse des remarques, car il la louperait pas au tournant la Jaune. Et fait exprès, il l'avait levée aux Aurores pour qu'elle déguste un peu de ce qu'il allait supporter toute la journée. Lui, il avait été frais comme un pinson de bon matin, elle ronchonnant comme un Niffleur ...
Un Niffleur ça ronchonne ? Mark ne le savait pas et ne le saurait jamais. Il savait que Loevi était une fan inconditionnelle de ces machins ... Totalement tarée la gosse ....


* Et dire que c'est ma cousine ... * pensa le jeune homme en levant les yeux au ciel, désespéré que le mauvais sort s'acharne sur sa pitoyable carcasse.

Par contre son regard doré avait remarqué quelques passantes qu'il salua aimablement de la main. Elles étaient jolies les demoiselles qui étaient en ce Dimanche sur le Chemin de Traverse ... Se retournant afin de les saluer, il ne vit pas que Miss-je-crois-que-Markounet-va-m'acheter-une-baguette venait de s'arrêter en plein milieu comme une gourde.
Et bien sûr, lui, qu'est-ce qu'il fait ? Il se gêne pas pour la houspiller sans ménagements ... On change pas une équipe qui gagne.


- Encore en train de rêvasser Leroy. Tu peux pasregarder où tu vas avec tes grands pieds ? Franchement t'es désespérante ! lui hurle le Cousin furax comme pas possible.

Non mais ! Et l'autre qu'il venait enfin de remarquer, qui barrait stupidement le passage avec son mioche. Sale journée en perspective ! Il va gueuler encore .... mais il se stoppe dans son élan de venin acide quand il peut mettre un nom sur le visage de la fille-mère.
Une fille de sa Maison. Prostré derrière Loevi, il ne dit rien. Les paroles acerbes ont laissé la place à du néant. Une stupéfaction sans nom.
Il doit être bien benêt d'ailleurs ...


- Que ?

C'était pas très constructif. Mais bon, fallait pas lui en vouloir : là il était en face d'une scène atypique qu'il n'arrivait pas à analyser ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13639
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Lun 19 Nov 2007 - 22:00

Cette voix... Cette vois je ne l'avais pas entendue depuis la fin de ma sixième année. Elle avait été une rencontre intéressante, elle appartenait à une fille des plus intéressantes. une fille que j'aurais sans doute poursuivie de mes assiduités si la vie et ses surprises ne m'avaient pas rattrapée.

Zut.

Manquait plus que ça! Loevie, son cousin, ma vie d'avant, ma vie de maintenant. Faire la jonction entre les deux, je ne l'avais jamais fait. Voilà c'était fait. Il fallait bien que ça arrive. J'étais donc face à moi, et à mes contradictions. Quand est-ce que j'allais reprendre ma vie et mes aspirations?

Pour le moment pourtant, Elinor ne savait pas comment réagir à cette rencontre.

- Loévie? Mark? Salut...

Elle souleva le landeau et débloqua facilement la roue pour aller à leur rencontre. Noah se réveilla avec ce mouvement brusque. Il ouvrit grand ses yeux et fixa sa mère du regard en suçant son pouce et serrant sa peluche de niffleur contre lui.

- Quelle surprise...

Quelle galère! Que vais-je leur dire?

Prise de court, Elinor porta toute son attention sur Loevi. Elle était toujours aussi jolie. Son regard paraissait moins triste, moins empreint de mélancolie... Les souvenirs de ce qu'elles avaient vécu dans le parc déclancha une montée de rouge à ses joues. Avait-elle un sorcier? Ou une sorcière? Elle mourait d'envie de lui parler, de boire un verre avec elle...

Mais que va-t-elle penser de moi? Avec tout ce que je lui avais dit à l'époque, mes aveux... Et maintenant, me voir avec un enfant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12797
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Mar 20 Nov 2007 - 11:08

Ah, elle l'avait reconnue. Le contraire aurait été étonnant, elles s'étaient rencontrées quoi ? Six mois plus tôt ? Un peu moins ; quelque chose comme ça. Quelle idiote aussi, l'appeler au lieu de continuer sa route comme si elle ne l'avait pas vue. Bon, d'une part, elle avait été surprise ; et d'autre part, elle n'imaginait pas qu'elle se sentirait aussi gênée avant qu'Elinor ne s'avance vers eux après avoir débloqué la poussette. Si elle avait espéré pouvoir se comporter normalement le jour où elles se reverraient... Raté.

-Salut... répondit-elle avec un sourire légèrement crispé en lui faisant un petit signe de la main.

Main qu'elle réenfourna très vite dans sa poche en grimaçant. Merlin ce qu'il faisait froid en ce dimanche matin... Elle renfonça son visage dans son écharpe pour cacher le regard noir qu'elle aurait bien lancé à son cousin si elle avait eu le courage de tourner la tête. Nan, trop froid.

Loevi regarda le bambin dans sa poussette et oublia aussitôt le froid mordant qui la gelait toute entière - c'est qu'elle était terriblement frileuse, la Poufsouffle - et la gêne qui menaçait de s'installer entre Elinor et elle.

-Il est trop choooouuuuu ! s'écria-t-elle en allant s'accroupir devant la poussette.

Elle adressa au bébé un sourire rayonnant et lui caressa la joue du bout des doigts.

-Bonjour toi, je m'appelle Loevi, Lo-e-vi, et... Et lui, comment il s'appelle ? demanda-t-elle à Elinor en relevant la tête vers elle. Et comment ça se fait que tu te ballades ici avec un aussi beau bébé ? A qui tu l'as emprunté ?

C'était peut-être dit sur le ton de la plaisanterie, mais il fallait préciser que Loevi n'imaginait pas une seconde que cet enfant soit celui d'Elinor. Elle regardait à nouveau le bébé qui avait saisit son index dans sa petite main potelée et tentait de l'amener à sa bouche. Totalement inconsciente de l'énorme trollerie qu'elle venait de proférer avec toute la candeur possible.





HJ : Elinor, j'ai pris la liberté de faire agir un peu le bébé, j'espère que ça ne te dérange pas... silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12947
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Dim 25 Nov 2007 - 13:26

Il était en plein rêve là, en plein cauchemar ? Enfin quelque chose d'approchant ...

Lui, le Préfet s'était déconnecté de la Réalité. Parce que déjà faire des emplettes sur le Chemin de Traverse avec la Jaune, c'était cauchemarder et alors là .... C'était l'hécatombe, le truc qu'il ne voudrait même pas à son pire ennemi.
Il était tombé en plein milieu de quelque chose qui ne le regardait même pas et qui d'ailleurs, il s'en fichait cordialement. Lui, ce qu'il aimait par dessus-tout c'était foutre sa Bouse ... élégamment s'il le pouvait. Et là c'était le moment rêvé. Loevi, la cousine pestiférée et Elinor, une camarade de Maison.
Apparemment vu leurs agissements à toutes les deux, elles avaient déjà l'air de se connaître. Quand ? Comment ? Dans quelles circonstances ? Mark irait rapidement hurler sur Loevi pour la peine. Car malgré lui, il n'aime pas trop que l'on s'approche d'elle ... Jalousie excessive ? Il se peut. Enfin, là c'était parfait pour mettre à exécution sa vilénie.
Bon, y'avait une charmante équation à résoudre et elle était juste devant son nez : Elinor, le mioche. Une inconnue : le père ou la famille à qui elle le garde .... Mais d'après les idées tordues du Capitaine, c'est pas le gosse à quiconque, le petit là.
La Serpentard débloque la poussette et s'avance vers eux, mais le Préfet asocial de nature, reste derrière Loevi ....

... avant qu'elle ne s'approche à son tour.


* Hum. Bon, t'as appris les règles de bienséance avec ton statut d'Héritier alors tu dois "saluer" ... *


Oh c'était que la Préfète, elle était revêche, Mark s'attendait à ce fâmeux regard noir, mais rien. Il en serait presque déçu le Serpentard, il se serait encore bien marré comme un tordu si le froid ne faisait pas rougir ses joues mates. Autant être clair : il se le gelait et bien, l'arrière-chaudron ...
Brrr. La Salle Commune des Serpentard, il aurait aimé y courrir rapidement. En plus, Purdey pour le réchauffer, tout aurait été parfait. Seulement si ... s'il n'y avait pas eu cette saleté de baguette. Non, mais il ne refusait nullement de faire du tort à sa cousine, fallait pas croire. Mais la Salle Commune des Verts lui manquait atrocement ou son lit : au choix.
La Jaune, elle s'approche du gniard. Cool, super, Mark il les fait pleurer lui les gosses. Et ça le faisait bien marrer, sauf les gosses ...


- Huh ? Parole très constructive du cousin quand il vit Loevi faire des minauderies devant le petit qui devait rien comprendre quand il devait voir s'approcher une grande gigue.

La Honte ultime. Les grands yeux dorés de Mark s'étrécirent à ne faire plus qu'une fente reptilienne. Si par un seul regard, il aurait pu tué Loevi, là ç'aurait été l'exemple parfait. Mais qu'elle est Troll ! C'est pas croyable ! Gna-gna-gna-qu'il-est-chou ! On aura tout entendu ! Pitié pourquoi il devait être ici lui ? Pour voir la Préfète se ridiculiser devant le charmant regard d'Elinor.
Elinor, d'ailleurs, elle n'était pas une lesbienne convaincue elle ? Alors pourquoi ce gosse ? Ah .... Restant à bonne distance pour voir "sa" cousine gagatiser devant le marmot, il élaborait toutes les théories possibles et sûrement pas les meilleures ou du moins à exposer ici ...


- Alors là franchement, t'aurais pas pu faire mieux. La vieille Black, elle se retournerait dans sa tombe en entendant de telles Trolleries. Elinor, il est à toi non ?


Ton sec, signifiant qu'il ne voulait pas traîner mais il vit quelque chose qui l'irrita encore plus : une peluche de Niffleur ... C'était pas vrai !

- Je suis poursuivi .... Dixit le Capitaine des Verts en scrutant d'un oeil mauvais le gosse et sa peluche débile. Oui, car la curiosité du Serpent, l'avait tout de même amené à se rapprocher et sûrement pas pour faire gouzi-gouzi .... comme Loevi.

Fallait pas pousser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13639
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Jeu 29 Nov 2007 - 21:12

HJ: Pas du tout demoiselle tongue

Apparemment le procès et toute la publicité dont il avait joui n'avait pas répandu la nouvelle de la paternité de Sacha. Le scandale avait aussi été soigneusement évité par Rosemont qui craignait pour sa réputation... Bien bien, autant d'atouts dans la poche d'Elinor pour cette rencontre inopinée avec Resnald.

Car elle ne craignait pas Loevi, non, elle était dans le fond bien heureuse de la revoir, même si elle craignait d'avoir du mal à tout lui faire comprendre. Elle ne craignait pas Mark non plus. Il était comme les autres serpentard... commun. Il était bien loin d'arriver à la cheville du prince vert. De plus, sa relation avec Purdey qu'elle détestait cordialement ne lui faisait pas gagner en crédit auprès de la jeune fille.

Bien, bien, un peu d'animation en perspective. Elle n'avait pas connu ça depuis fort longtemps.

- Oui il est chou. J'ai de la chance d'être sa mère. Tu as tout à fait raison Mark, sauf sur un point. Je ne connais pas une femme qui n'aime pas dire ce genre de trollerie devant un bébé. Elle s'abstint de faire référence à Purdey comme d'une exception à cette règle.

Elle le sortit du landeau et le prit dans ses bras. Il était bien couvert et ne risquait pas d'être victime d'un mauvais courant d'air.

- Tu veux le prendre? demanda-t-elle à la Poufsouffle. Nous pourrions peut-être boire quelque chose au chaud non?


Cette idée était la meilleure si la conversation devait durer, et quelque chose lui disait que ce serait sûrement le cas. Elle se surprit même à penser qu'elle aimerait passer du temps avec Loevi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12797
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Ven 14 Déc 2007 - 20:32

Ignorer son cousin ignorer son cousin ignorer son cousin. Elle devrait pouvoir le faire, non ? Lui il avait bien réussi à l'ignorer pendant cinq ans, ça ne devait pas être si dur. La différence, il fallait quand même le préciser, c'était qu'elle n'imposait pas ses sarcasmes débiles comme il était en train de le faire. Il cherchait quoi là, à se faire détester ? Ca allait vite être réussi s'il continuait comme ça. Bah, le connaissant, il s'arrêterait pas en si bon chemin. Fallait pas trop rêver. Aller jusqu'à citer la pauvre vieille Condolence terrée dans son énorme caveau... Qu'est-ce qu'elle avait dit, au juste ?

Euh... Et lui, qu'est-ce qu'il racontait, là ?

Loevi ne put s'empêcher de ricaner en se disant que si la vieille Condolence Black devait se retourner dans sa tombe moisie - depuis le temps qu'elle avait trépassé - ça ne serait certainement pas pour ses trolleries à elle. Ce baby, celui d'Elinor ? Il avait fumé quoi au réveil ? Ou plutôt il avait fumé quoi avant de dormir ? Se réveiller si tôt pour venir au Chemin de Traverse déjà c'était pas normal. Il était complètement à l'ouest, pas d'autre explication poss...

-Keuf keuf keuf...

Etouffage en règle de la préfète lorsque cette fois Elinor prit la parole. Elle... confirmait ! Merlin, y'avait Botruc sous l'arbre, Mark lui avait versé quelque chose de pas très net dans son jus de citrouille du matin c'était la seule explication. Ce n'était... tout simplement pas possible. Elle leva lentement les yeux vers Elinor qui lui souriait comme si tout était normal - sauf que ça l'était pas tout à fait. Elle se moquait d'elle, là ? Dites, elle se moquait d'elle ? Elle était de mèche avec Mark, non seulement sa baguette était foutue mais il s'était trouvé une complice pour lui gâcher la journée entière. Elle fronça les sourcils. D'où Elinor s'associerait à son cousin pour monter un coup pareil ?

Si elle voulait le... Si elle voulait le prendre ? Hein ? Elle avait loupé le Poudlard Express, là. C'était une impression ou Elinor avait sauté du sphinx au dragon ? Loevi la regarda elle, puis le bébé, puis encore Elinor qui proposait d'aller se réfugier au chaud, et ferma les yeux pendant une seconde.

*Et zut !*

C'est vrai quoi, Elinor avait l'air tellement ravie... Elle prit le bébé dans ses bras sans le quitter des yeux et prit d'office la direction du glacier, avec un vague "Par là". Faisait froid, rien à faire. Faisait chaud à l'intérieur, elle avait envie que Mark lui paye une glace - et même deux, s'il n'obéissait pas docilement - et puis un bébé ça peut manger des glaces non ? Comme ça il en profiterait aussi. Elle avançait doucement en fixant le visage du bébé qui gazouillait gaiement, des questions plein la tête.

*Alors, tu es à qui, hein ? Tu es vraiment le gosse d'Elinor ? Je trouve pas que tu lui ressembles, t'es au courant ? C'est pas une blague, au moins ? J'ai l'impression de me faire encore avoir là. Mark doit encore être écroulé de rire - oh mais il le montrera pas, non, il préfère se marrer en silence le... Ahem. T'es quand même super mignon mon petit, fais gaffe que je te vole pas à ta mère... Elinor, hein ? Et ton papa, c'est qui ? Et toi...*

Après coup elle se rendait compte qu'Elinor n'avait toujours pas daigné donner le nom du bambin. La belle affaire. Là, très franchement, elle n'avait pas envie de redemander, en fait elle n'avait même plus envie de parler. Elle fixait juste le bébé comme s'il était une révélation qu'elle ne comprendrait pas. Pas "comme si", après tout c'était ce qu'il était. Elle avait la réponse mais pas la bonne question, à quelque chose près.

Le glacier, enfin. Elle poussa la porte de l'épaule et entra au chaud.

-Tu me prends ce que tu veux mais je veux du caramel dessus, lança-t-elle d'un ton sec à son cousin avant d'aller s'asseoir à une table solitaire dans un coin tranquille, avec le bébé gazouilleur.

Elle attendit en silence qu'ils la rejoignent, en se demandant si elle voulait vraiment qu'Elinor clarifie les choses. D'un autre côté, c'était sa vie, elle en faisait ce qu'elle voulait ; mais Loevi avait la désagréable impression qu'elle lui avait menti - qu'elle s'était moquée d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12947
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Jeu 20 Déc 2007 - 19:15

Ah ces femmes, toutes les mêmes ...

Peut-être était-il un Troll insipide pour ne pas s'attendrir devant cette merveille que prodiguait Mère Nature ? Il était peut-être inconscient de ne point voir la Beauté où elle se trouvait ... Bon, il fallait bien l'avouer le rejeton de la Serpentard était "mignon". Oui, "mignon" tant qu'il reste à une distance respectable du Préfet. C'est-à-dire aussi loin qu'il le faut. La réflexion dite par la jeune femme, il eut presque le sentiment qu'elle était destinée à sa petite amie. Purdey LaRoche Elda ... Ah c'était certain qu'elle ne s'attendrissait point devant la marmaille.
Quant à être une bonne mère dans le futur, là il ne pouvait pas lire l'avenir. Enfin, toujours est-il qu'il est nombre minoritaire face à cette horde de Wlakyries acharnées ... Bon, elles ne sont que deux, mais cela reste des femmes. Et les femmes, il faut toujours s'en méfier. Purdey est une plaie quand elle est en colère, Loevi c'est si facile de la contrarier ... Après le tour des femmes s'arrêtait là. Sa mère à l'Héritier BloodDust était parfois tendre avec lui. Ce n'était pas que Mark détestait ses géniteurs, c'est qu'il préférait la Solitude. C'est certain que quand on voit la famille de tordus que se paye les deux cousins, on ne peut pas penser autrement.
Des fois, il aimerait vraiment s'en aller, du jour au lendemain. Si simplement, sans bagages ... Comme l'a fait Casey Call d'ailleurs. A cette douloureuse pensée, le regard doré se voile un court instant ... Les demoiselles devaient croire que c'était l'émotion de voir un aussi beau bébé ?

Non, c'était autre. On pousse un soupir silencieux et on continue d'avancer et d'émettre des remarques sarcastiques qui mettent la Jaune en boule. C'est si gratifiant et exultant.

Bon, option numéro une : s'enfuir de cette ambiance joviale où le gniard était le centre du monde. Certes ok, c'était marrant une seconde mais ça lui pesait carrément sur le Chaudron. Ou option deuxième : rester mais devoir supporter tout ceci demanderait réparation ... et c'est Leroy qui en pâtira. Parce que oh ! C'est bien joli de sortir un Dimanche, tôt le matin, pour payer de SA poche, une baguette à sa cousine. Tiens, s'il l'avait collée la baguette, elel serait comme neuve. Mais la Loevi, elle avait pas voulu. Puis de toute manière, vu ce qu'il en restait de la baguette ...
Réfléchissant posément en arrière-plan, il prit l'option deuxième, car rien n'était plus beau que le visage furieux d'une certaine Préfète qu'il arrivait si facilement à rendre folle furieuse. Supporter tout ça pour ça ? Mais oui, on vous l'a déjà dit qu'il était maso le Préfet des Verts ... Et ça se confirme de jours en jours, de minutes en minutes et de secondes et secondes ... Bref la totale éclate pour super Préfet hyper rasoir sur les bords ! Ca allait y aller les commentaires bouseux et les pointes sarcastiques ...
Magnifique ! Que du Bonheur !


* Ouah, que du Bonheur. Je vais te rendre chèvre ma pauvre Leroy ... Que c'est même toi qui ira te pendre avec ton écharpe dans ta Salle Commune ... * Pensa le Préfet, tout en regardant Loevi avec un étrange sourire se dessinant sur ses fines lèvres mates.

Et voilà que la Loevi pouponne. On aura tout vu décidément lors de cette entrevue riche en rebondissements. Z'allaient où au fait ? A vrai dire, le Préfet il ne suivait pas grand chose du mouvement perpétuel auquel il était sujet ... Pour être plus explicite, il suivait derrière mais ne savait point les aboutissants d'une telle marche. Punaise, mais on se les caillait sévère. Oh mais "par là", c'était un peu vague dans les indications de lieu de Mark. Alors comme un mouton de Nouvelle-Zélande, il suivait la compagnie. En sifflottant et mains dans les poches, tout en ne quittant pas de ses yeux dorés, la silhouette de Loevi.
Certains disaient qu'elle était jolie. Mark ne savait pas dans quelle catégorie la mettre d'ailleurs. Elle n'était pas la plus jolie, mais sûrement pas la plus moche. Selene était splendide, Charlotte n'en parlons même pas ... et Purdey ... Oh là là. Elinor aussi était belle. Enfin, bref, évitant de justesse quelques passants qui le sortirent de ses pensées, il put voir enfin où ils avaient attéris tout les quatre. Un Glacier ... Super.
Bon faisait chaud dedans au moins et ça c'était sympa. Souriant mais dont le sourire s'effaça avec une seule phrase de la cousine trop téméraire à son goût. Elle se prenait pour qui là ? C'était lui, l'Héritier de Sang-Pur.

Et Mark, il n'écoutait jamais les ordres, il en donnait lui. Et c'est pas aujourd'hui que ça changera.


* Gna gna gna tu me prends ce que tu veux mais je veux du caramel dessus ... Ouais et mon coup de pied où tu penses, tu le veux aussi ? Bah t'auras rien ma vieille. *

Et hop on demande à Elinor ce qu'elle désire comme parfum de glace. On obtient un mélange bizarre mais sympathique : canelle, romarin et citrouille. Pas mal, au comptoir Mark essaye de choisir entre tout les parfums présents. Il tend avec un sourire la commande pour Elinor et s'occupe de la sienne.
Mais Loevi, rappelons-le, elle peut gratter le Scroutt à pétards pour avoir une glace. Le petit, il est trop petit justement. Alors pour le Capitaine ce sera ... Yaourt, chocolat et citrouilel aussi ! Brrr mais faisait froid quand même pour se bouffer une glace. Revenant avec Elinor à la table choisie par Loevi, il prit place avec une pause décontractée sur une chaise.
Le dos totalement avachi sur la chaise, un coude sur le dossier et les jambes croisées, tout en s'affairant à déguster sa glace. Et de regarder Loevi avec un sourire triomphant. Mais la connaissant, elle le traînera elle-même devant le comptoir pour qu'il lui prenne quelque chose ...
Autant retarder l'échéance de quelques minutes ...


- Elinor ? Quel âge au fait il a ton bébé et comment il s'appelle ? Il ne doit avoir que quelques mois, je suppose. En même temps, je suis pas un expert ... Wow ! La plus longue phrase qu'il ait dite depuis le début ! Un record !

Bah hé, autant parler sur le gamin, en même temps qu'on mange sa glace. Et Leroy elle a quoi ? Bah elle l'a direct dans le Chaudron. N'est pas Mark Resnald qui veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13639
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Sam 22 Déc 2007 - 13:20

*Alors, tu es à qui, hein ? Tu es vraiment le gosse d'Elinor ? Je trouve pas que tu lui ressembles, t'es au courant ? C'est pas une blague, au moins ? J'ai l'impression de me faire encore avoir là. Mark doit encore être écroulé de rire - oh mais il le montrera pas, non, il préfère se marrer en silence le... Ahem. T'es quand même super mignon mon petit, fais gaffe que je te vole pas à ta mère... Elinor, hein ? Et ton papa, c'est qui ? Et toi..*

Les pensées de Loévi heurtèrent le cerveau de Linor qui commençait à se sentir prise au piège. Sans Resnald, ce serait simple, elle lui expliquerait le plus calmement du monde.
Mais là que fallait-il faire? Parler directement à sa tête en utilisant la légilimancie? Oui ce serait si facile... Mais avouer un tel pouvoir serait lui donner l'impression d'avoir toujours été manipulée.

Elle s'assit à la table sans commentaire. Noah était toujours dans les bras de Loévi.

- Je te le prends Loévi, c'est l'heure du lait.

La jeune maman était plutôt timide. Pas de question de donner le sein à bébé en public, ça n'était pas dans ses habitudes.
Alors, elle sortit une miniature de la poche intérieure de sa cape. Un sort d'agrandissement plus loin, elle prit la forme d'un biberon plein de lait. Il ne manquait plus qu'à le réchauffer avec la baguette...
Avant de répondre à Mark, elle prit le temps de positionner Noah correctement et de lui donner à manger. Le petit buvait tranquillement quand elle reporta son attention sur les deux cousins.

- Merci pour la glace Mark mais il me semble que tu as oublié Loévi.
Il s'appelle Noah. Noah Redgrave... -De Lansley. Il est né le 4 octobre. Je sais que ça peut surprendre. Croyez-moi, c'est aussi difficile à expliquer à quelqu'un d'extérieur à notre amitié à Sacha et à moi.

Alors elle leur raconta la vérité.

https://www.youtube.com/watch?v=_lYK2egPadc

Elle n'avait de compte à rendre à personne. Elle ne le faisait pas pour Mark mais pour Loévi.

Il faut qu'elle sache que je ne lui mens pas, qu'elle n'était pas une proie ou une victime de notre rencontre.

Il fallait surtout qu'Elinor se raccroche à l'idée qu'un jour, éventuellement, elle aurait une chance avec Loévi.

Pendant qu'elle raconta son histoire, Noah s'était endormi le biberon à la bouche. Il ouvrit les yeux lorsque sa mère le lui retira. Là, elle le tint contre son épaule, déposa un bisou sur son front, et lui tapota le dos pour qu'il fasse son rot.

- Je sais qu'aux yeux de la communauté des étudiants de Poudlard je passerai pour la lesbienne qui n'a pas 3 mornilles de morale et qui s'est faite engrosser à dessein en sachant pertinemment que c'était pour elle la seule façon d'avoir un enfant...

Noah libéré, elle le coucha dans son landeau et plongea sa cuillère dans sa glace.

HJ: Veuillez prendre la vidéo comme la narration de leur histoire. Pour plus de précisions lisez les trois derniers posts de ce sujet: http://www.destination-poudlard.com/parc-du-chateau-et-cour-de-recreation-f22/l-ombre-et-la-lumiere-pv-choupinet-t3247-18.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12797
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Jeu 3 Jan 2008 - 22:10

Mark n'avait pas rapporté de glace à Loevi mais Loevi s'en fichait royalement. Elle avait rendu le bébé à Elinor sans rien dire, et gardait son regard fixé tour à tour sur la mère et son enfant. C'était une vision aussi bizarre que la sensation qu'elle éveillait en elle. Il y avait de tout dans l'esprit de Loevi, à cet instant. Du ressentiment, de l'incompréhension, de la jalousie pour cet enfant qui devait avoir une meilleure vie que la sienne - et ça même si sa mère était encore adolescente. Elle ne pouvait détacher ses yeux de ce poupon à qui elle avait souri quelques minutes plus tot - seulement quelques minutes ? Elle le regardait têter allègrement son biberon, affamé comme seuls les bébés savent l'être. Elle ne comprenait pas. Mais elle ignorait encore que toutes ces impressions pouvaient s'aggraver.

Elle s'en rendit compte lorsque Elinor entreprit de tout leur expliquer. Loevi avait voulu des réponses - maintenant, elle aurait préféré ne jamais rien savoir. L'évocation du second nom de famille de Noah la ramena quelques mois en arrière, dans une serre remplie d'étoiles, de fleurs et de poésie. Elle écoutait malgré elle les confidences de la jeune mère, repassant dans sa tête le fil de la soirée. Résistant difficilement à l'envie de secouer la tête chaque fois qu'elle se focalisait sur le visage de ce sorcier qui avait su toucher son âme en quelques mots, quelques gestes. Elle s'en voulait. Elle s'en voulait de comprendre comment Elinor avait pu lui succomber, alors qu'elle savait parfaitement qu'elle-même le connaissait trop peur pour ça. Elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait pas les imaginer dans les bras l'un de l'autre...

Les poings serrés sous la table, Loevi ne prenait pas garde aux légères écorchures qu'elle laissait sur ses paumes ; elle ressentait une autre douleur, une espèce de souffrance intérieure qui ne trouvait pas d'explication. Trahison, jalousie ? Elle ne pouvait mettre aucun mot sur ses émotions, refusant les seuls qui pouvaient s'y appliquer. Elle savait juste qu'elle ne voulait rien entendre. Mais avant qu'elle ait seulement songé à lui demander de se taire, Elinor avait fini. Elle avait tout dit. Tout. Tout ce qu'il y avait à savoir. Sur elle. Sur eux. Elle avait retracé l'histoire d'une amitié qui avait fini sur une nouvelle vie.

Loevi baissa les yeux sur la table. Elle avait chaud, et son cœur battait bien trop vite. Mais elle n'osait plus bouger ni regarder Elinor. Elle aurait simplement voulu disparaître, comme ça, d'une simple pensée. Nier sa présence, nier ce qu'elle avait vu et entendu. Elle ne voulait rien de tout ça. Elle ne voulait pas de ces aveux. Elle voulait retourner se terrer au fond de ses draps, dans le dortoir des Poufsouffle, et oublier tout de cette journée. Face à tout ça, elle avait même oublié pourquoi elle était sur le Chemin de Traverse avec son cousin. D'ailleurs, comment réagissait-il, lui ? Elle ne parvint même pas à lui jeter un regard en biais pour voir son visage. Et elle s'en fichait, il fallait bien l'avouer.

La dernière phrase d'Elinor, pourtant, lui tira une exclamation.

-Non ! s'écria-t-elle, avant même de se rendre compte de ce qu'elle faisait.

Elle avait brutalement plaqué ses mains sur la table et s'était à demi levée, les yeux fixés sur Elinor, dans un accès indéfinissable de colère. Elle resta immobile quelques secondes, puis retomba lourdement sur son siège, baissant à nouveau les yeux.

-Désolée... bredouilla-t-elle. C'est juste que... Je ne sais pas.

Et en effet, elle ne savait pas. Mais d'autres sauraient sûrement pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12947
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Ven 11 Jan 2008 - 20:00

S'il avait oublié Loevi ? Ca faisait bien cinq années maintenant qu'il le faisait. Alors ommettre de lui prendre une glace, c'était rien à côté de son ignorance.

Ignorance qui a commencé dès leur entrée à Poudlard, Mark enfant renfermé qui l'est encore malgré sa sociabilisation face aux autres étudiants. Quelques élèves ont eu le loisir de le percer à jour ... Ce qui est admirable. Il prend part aux activités que l'on pourrait qualifier de groupe, et écoute les autres. Peut-être est-ce dû à son insigne ? On s'en contrefout.
Se retrouver chez ce Glacier avec cette souine pestiférée et une Elinor Redgrave nouvellement mère, ce n'était pas au programme d'un Dimanche pensé par le jeune homme. Son impression ne l'avait pas trahi, il passerait une sale journée. Non pas que la compagnie d'Elinor soit désagréable, bien au contraire mais acheter une baguette à la Poufsouffle était le cadet de ses soucis. Oh que oui, il lui fera payer ...
Le regard doré se posa enfin sur Noah. C'est vrai qu'il était mignon ce gosse et en ferait craquer plus d'une plus tard, mais c'était étrange. A Elinor d'éclairer la lanterne poussiéreuse de Mark parce que là, aucune idée sur la venue du "divine enfant". Aux dernières nouvelles Elinor était une lesbienne convaincue et là ... Bah non.
Soupir discret du Préfet qui dans son fort intérieur, sait qu'il n'est pas au bout de ses peines.

Bah tiens qu'est-ce que je disais ? Mark venait de s'étouffer avec sa glace en écoutant la déclaration de la Serpentard ...

Noah ok là c'est correct ... De Lansley, là ça cloche. Le jeune Sorcier ne put s'empêcher d'ouvrir ses yeux dorés aussi grands que des Mornilles suite à cette nouvelle qui dépassait tout ce qu'il pourrait entendre jusqu'à présent. Quoi ? Avec Sacha ? Ils n'étaient pas simplement amis ? Oui, cela pouvait déraper mais ....
D'un geste passif, il planta sa cuillère dans sa glace, tout en regardant le bébé qui corroborait les dires de Redgrave. Il ressemblait à papa de Lansley en espérant pas avoir du tout le même caractère.


* Pauvre gosse si t'as le caractère de ton père, je souhaite que t'aies la beauté de ta mère ou celle de ton père mais pas son caractère ... Enfin herm. *

Un regard en coin vers la Leroy qui semblait dans tout ses états. Et bouse. Il ne la connaissait que trop bien pour lire sur son corps et son visages toutes les émotions ou les sautes d'humeur possibles. Pour Mark, Loevi était intimement connue comme un sale reflet qu'on lui renvoie et là, il sent que ça va mal. Le regard doré s'étrécit mais en vain, qu'est-ce que son cerveau tordu de Jaunâtre peut bien penser à cet instant précis ?
Il n'est pas Légilimens mais cette question le hante ... Et bouse, quel Dimanche à chier. Le Dortoir des Serpentard serait sécurisant, mais non, fallait se lever tôt pour aller chercher une baguette à Madame .... C'est à se demander pourquoi il existait desfois. Enfin, soit, c'est avec une attention particulière qu'il suivait le déroulement des évènements et la réaction qu'il pensait excessive de Loevi. Pas loupé.
La demoiselle avait posé avec bruit ses deux mains sur la table et de s'exclamer aussi fort qu'elle le pouvait. Grognant seulemetn entre ses dents, le Préfet lui somma de se taire ... Mais non, pour une fois que ce n'était pas lui le violent. On inversait les rôles. Enfin toujours est-il qu'il n'avait pas encore réagi mais ça ne saurait tarder.
Ah la Leroy, pas capable de se tenir en public. C'était désolant mais à un point ... Long râle du Préfet face à cette inconstance dont sa cousine faisait preuve ...


- On est en public, merci Leroy. Pas le temps de s'exprimer plus que déjà Loevi avait rejoint sa chaise salvatrice.

Bon il était certain que si Mark apprenait que Casey pouponnait ce serait la même ... Donc il comprenait.


- Ce qui devait arriver, est arrivé. On te blâme pas pour ça de toute manière. C'est pas notre Histoire et c'est pas notre blème. Voilà c'est tout .... T'étais avec Sacha et puis voilà c'est arrivé. En tout cas il est mignon, le petit Noah.

Il ne s'était pas forcé pour le dire. Bah pourquoi après tout ? Pfeuh. Y'avait pas à dire, Sacha était vraiment très surprenant et encore ... C'était lui qu'avait embrassé Mark dans la Salle Commune. Et Loevi c'est quoi ce comportement ?
De la Jalousie ! Oui c'était cela ... Elle avait l'air passablement jalouse. Là il pourrait frapper où ça fait mal à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13639
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Dim 24 Fév 2008 - 11:25

Eli glissa son index dans la main de Noah qui la le serra très fort, comme tous les bébés. Elle sourit machinalement à ce geste qui la touchait toujours autant. Jusqu'à ce que Mark ne prenne la parole.

Quelques mots de réconfort de la part de Mark? Ce n'était pas très normal tout ça mais bon. Le plus important restait la réaction de Loévi qui avait paru prendre sa défense. Elinor espéra que ça dure et qu'elle finisse réellement par comprendre.

- Merci, c'est gentil.

Son regard replongea dans sa glace et ne la quitta pas. Elle était bonne, bien sucrée. La réputation de Fortarôme n'était pas volée. Et puis, regarder la glace était moins risqué que de s'aventurer dans les yeux de Loévi. Quelle est belle la lacheté du serpent...
Attaquer une autre boule... Vite...
Jusqu'à ce qu'elle n'y tienne plus.


- Rosemont m'a interdit de revenir à Poudlard avant l'année prochaine. Même si je peux comprendre ça me peine quelque part. Etudier à la maison, c'est un luxe, je peux aller à mon rythme, mais le château me manque. Mais bon, ça passera vite, et puis, je n'ai pas de quoi m'ennuyer à la maison.
Ca vous ennuierait de me raconter un peu ce qui se passe là-bas?


C'est vrai les nouvelles de Poudlard n'arrivaient pas jusqu'à Londres. Du moins, pas bien.


HJ: désolée pour mon absence prolongée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12797
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   Mar 11 Mar 2008 - 22:28

Loevi se braqua dans un silence buté durant les dix minutes qui suivirent. Peut-être plus. Obstinément, elle se força à ne regarder ni son cousin qui, comme de bien entendu, s'appliquait à lui rappeler que leurs affaires ne regardaient pas le grand public sorcier londonien, ni Elinor et encore moins son bambin qui lui, semblait prêt à tout pour capter son attention. C'était un calvaire. Un véritable supplice. Mais pourquoi donc avait-elle réagi comme ça ? Elle avait l'impression que tous les regards étaient braqués sur elle, et ça lui déplaisait fortement. Et avec ça, elle se sentait d'un stupide ! Elle n'allait pas l'avouer, mais la remarque que son cousin l'avait passablement mise mal à l'aise. Enfin, plus qu'elle ne l'était déjà.

Mais il y avait pire encore. Il y avait cette espèce d'insouciance caractérisée agrémentée d'un zeste de résignation je-m'en-foutiste. Ça ne voulait rien dire. Surtout venant de lui. C'était bien Mark qui était là, avec elles ? Il était permis d'en douter vu sa réaction. En temps normal... En temps normal quoi ? Qu'est-ce qu'il aurait fait ? Il était plus du genre à critiquer autant qu'il pouvait, surtout si on lui fournissait aussi simplement les raisons pour le faire. Il avait une proie de choix face à lui, et il s'inclinait. Non, ça ne lui donnait pas envie de se mêler de la conversation. Elle avait juste... envie de disparaître. Depuis que son cousin était "réapparu" dans sa vie, c'était comme si elle avait subi un enchaînement ininterrompu de problèmes de toutes sortes. Elle était fatiguée. Fatiguée de toujours se demander ce qu'elle devait faire.

*Ferme les yeux. Ferme les yeux et n'écoute pas.*

Elle voulait bien croire que Poudlard lui manquait - même si elle imaginait mal Elinor préférer le château au confort de son chez-elle ; tout le monde n'avait pas la vie déréglée de Loevi Leroy. Quoiqu'elle n'aimait plus trop l'école non plus, ces derniers temps. Mais c'était une autre histoire. Là, tout de suite, elle aurait bien voulu appliquer la fameuse méthode de l'autruche bigarrée d'Australie - la tête recouverte d'une énorme feuille verte qui lui servait de cachette, l'autruche bigarrée d'Australie était connue pour son don aux jeux de cache-bête.

Loevi se sentait bête, c'était le cas de le dire. Elle avait l'impression qu'on attendait quelque chose d'elle, dans cette rencontre, mais tout ce qu'elle était capable de faire, c'était de garder la tête baissée en attendant que ça passe - et ça ne passerait pas si facilement. Elle priait Merlin que Mark trouve encore quelque chose à dire, qu'il prenne la parole à sa place pour raconter les derniers potins de Poudlard. Elle n'avait pas envie de le faire, pas envie de raconter sa vie, pas encore. Et surtout pas devant lui, aussi superficiel que soit le récit. Elle ne voulait plus rien dire. Ça n'allait sans doute pas faire plaisir à Elinor, mais bon.

Elle se sentait complètement dépassée, ça pouvait se comprendre, non ? D'autant qu'elle ne savait toujours pas sur quel pied danser avec elle. Leur première rencontre dans le parc de l'école avait été assez bizarre, et elle en était sortie avec l'impression de ne pas du tout savoir ce qui en résultait. Et maintenant ce môme qui venait changer la donne... Qu'est-ce qu'elle était, elle, la préfète Poufsouffle, pour Elinor ?

Et Elinor, qu'était-elle pour la Poufsouffle ?



[HJ : aucun souci, j'étais moi-même absente après tout]
[PS : un sursaut d'inspiration... nous verrons s'il tient]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sur le Chemin] Une rencontre des plus embarrassantes PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Londres et Chemin de Traverse-
Sauter vers: