Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Trolleries d'automne [PV la petite préfète]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13430
Date d'inscription : 16/04/2007

Trolleries d'automne [PV la petite préfète] Empty
MessageSujet: Trolleries d'automne [PV la petite préfète]   Trolleries d'automne [PV la petite préfète] EmptyJeu 18 Oct 2007 - 21:52

Poudlard, un soir d'octobre.

Il faisait nuit. Ça se voyait parce qu'elle ne voyait rien, justement. Wah. Quelle déduction.

Samedi soir, donc, samedi nuit, même, et Loevi Leroy, préfète de son état et des Poufsouffle plus exactement, venait de balancer ses draps sur son chat et de s'élancer à travers son dortoir... S'élancer est un bien grand mot puisqu'elle se prit les pieds dans elle ne savait quoi et chuta de tout son long avec un fracas épouvantable et un "Aïeuh !" retentissant. Pour la discrétion, c'était râpé.

Elle redressa vivement la tête et écouta attentivement, regardant de droite et de gauche comme un écureuil qui vérifie que la voie est libre. Pas un mouvement derrière les baldaquins, rien de plus que des grognements mécontents de filles qui se rendormaient avant même de se réveiller. Ah... ? Parfait. Loevi se releva d'un bond et entreprit d'enjamber l'absurde obstacle qui l'avait fait trébucher. Ses chaussures... qu'elle ferait bien de mettre, en fait.

Chboum elle se laissa retomber sur ses fesses et se chaussa lestement. Bien, première étape. Aurait-elle oublié autre chose ? La cape, oui, faisait un peu froid la nuit en ce moment. Elle se releva, farfouilla dans son armoire et en sortir un bout de tissu sombre et épais qu'elle supposa être ce qu'elle cherchait. Elle l'enfila rapidement, saisit sa baguette - à se demander pourquoi, en vérité - et la planqua dans le chignon improvisé qu'il retenait - voilà donc le pourquoi du comment.

Elle ouvrit la porte qui grinça et s'arrêta sur le seuil pour vérifier une dernière fois dans la chambre. Ma parole, c'étaient de vrais loirs, ces filles. Pas une n'avait bronché ; même l'abominable chat des neiges roupillait comme un bienheureux. Y'avait pas loin que les filles l'imitent d'ailleurs, sauf qu'elles avaient pas encore les poils d'un yéti... Elle était belle l'élite Poufsoufflienne - Poufsoufflette ?

Bon, si les affreux ronflements du matou ne réveillaient personne, aucun risque qu'une porte qui grince et une préfète qui se prend le sol à défaut d'un mur le fasse à sa place. C'était bon à savoir Le Enki

Elle referma la porte, traversa à pleine vitesse la Salle Commune et déboula dans la serre avec un sourire de voleuse ayant commis son plus gros forfait. Elle était dehors... ? A elle la liberté !

-Yattaaa ! Gloups...

Pas très malin de hurler comme ça, en pleine nuit, dans le parc désert du château, bien après le couvre-feu... Et Merlin ce que ça pouvait résonner, un parc vide à cette heure de la nuit. Quelle heure qu'il était, d'ailleurs ? Elle n'en avait aucune idée et elle s'en fichait éperduement. Tant qu'elle avait le temps de faire ce qu'elle avait prévu de faire, c'était... great. Great et brut de pommes.

Bon, direction le château. Ouais, c'était con, vraiment con, mais si elle voulait mener son projet à bien - et faire le mur en bonne et due forme - elle allait devoir passer par la maison de Dracula. Quoi ? Ça y ressemblait beaucoup, de nuit, hein...

Loevi prit son courage à deux cheveux - faut savoir être délicat dans ce genre de situation - et traversa la pelouse détrempée jusqu'à la graaande porte du hall. Puis elle resta bête. Ouais, très bête, dans le style la vache qui mâche son herbe hallucinogène en se demandant ce que pourra être son prochain trip. Parce que, c'était bien beau, mais une porte comme ça, ça faisait bien beaucoup plus de bruit qu'une petite porte de dortoir. Ouais ouais.

Fallait pourtant entrer. Non non.

Si si.

Bon bon.

Ok ok.

J'entre.

Loevi poussa enfin la porte qui, comme prévu, poussa le même cri strident qu'un cochon qu'on égorge. C'est dire. C'était pas le jour. Le soir. Enfin bref, c'était mal parti. Mais maintenant qu'elle y était, eh bah elle allait pas rester à se les geler dehors. Enfin si, mais pas tout de suite. D'abord, direction... Direction où, déjà ? Bam boum sur la tête, *Loevi tu es une véritable passoire, tu fuis et tes idées partent avec les pâtes...* Les pâtes ? Aha ! Oho !

Trouvé Le Enki

Ouais ok d'accord très bien mais... c'était par où déjà ? Elle savait où c'était hein, il faut pas se leurrer, mais le château, la nuit comme ça, pas éclairé du tout par toutes les torches allumées partout, elle s'y retrouvait pas...

Bon, soyons méthodiques un instant. La méthode, y'a que ça de vrai. La philosophie selon Serdaigle. Sauf qu'elle était pas Serdaigle pour deux sous. Perfect. Really.

La Grande Salle était... quelque part par là. Ce qui voulait dire que l'entrée des cachots était euh... dans ce coin-là, et donc le grand escalier... à peu près par ici. Donc, si elle suivait ses propres indications et ce que lui dictait sa mémoire, pour se rendre aux cuisines il fallait aller... sous la Grande Salle. Ouais.

C'était pas gagné.



HJ : si le sujet est posté ici, ce n'est pas un hasard. Patience Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
Ehlana Kalten

Nombre de messages : 848
Age : 30
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14514
Date d'inscription : 26/05/2006

Trolleries d'automne [PV la petite préfète] Empty
MessageSujet: Re: Trolleries d'automne [PV la petite préfète]   Trolleries d'automne [PV la petite préfète] EmptyVen 19 Oct 2007 - 16:37

Le bruit de pas dans les escaliers, une lumière qui apparaît juste sous le nez de la visiteuse nocturne : la préfète des Serdaigle en action.

Tu fais quoi là ?

Il serait bien sur très mal vu de lui demander ce qu’elle-même faisait à une heure pareil dans les couloirs de Poudlard entrain d’essayer de faire mourir par crise cardiaque une Poufsouffle, dont elle pouvait voir le blason grâce à la lumière dispensée par sa baguette. Levée un peu plus haut et elle connu l’identité de son interlocutrice. Préfète comme elle et défiant le règlement … comme elle. Que le monde était petit Le Enki

Ehlana. Enchantée Loevi.

Comment qu’elle savait que c’était Loevi et pas l’autre préfète de Poufsouffle, Jo Campbell ? Mystère et boule de fizwibiz. Elle avait une chance sur deux de toute manière et puis elle serait vite fixée. L’escalier étant derrière elle, la Serdaigle pointa sa baguette vers la grande salle qui se trouvait sur sa … droite normalement.

T’y allait ? Moi aussi, j’ai faim, ça tombe bien.

Et comme un soldat partant en guerre, elle fit un demi-tour droite et partit vers les grandes portes. Sans hésiter une seconde, elle ouvrit un des battants qui grinça si fort que le petite préfète pensa immédiatement que tout le monde, des cachots des Serpentard jusqu’à la tour de ses Serdaigle, avait entendu le grincement. Pour la discrétion, elle aussi repasserait Rolling Eyes

Naviguant entre les tables, sa consoeur préfète sur les talons normalement, elle s’arrêta devant le tableau menant à la cuisine de Poudlard. Hésitante – elle ne souvenait jamais comment on faisait à ce stade là – elle porta tout de même sa main vers la coupe de fruit. Un porte apparut à son regard où elle s’engouffra, ne faisant toujours pas attention si Loevi suivait le mouvement.

La cuisine était baignée de chaleur, dispenser par les toutes cheminées, qui prodiguer par la même occasion assez de lumière pour ne pas foncer dans une table ou un elfe de maison qui aurait décider de trainer dans ses pattes. Au contraire, la salle était calme et un silence que rien ne venait troubler régner. Après une soirée passée dans sa salle commune bruyante, qu’est ce que ça faisait du bien !

Abandonnant sa contemplation du silence, et même si ça ne se contempler pas, elle chipa un gâteau à la crème qui était sur un plateau, trônant au milieu de la table.

Elle retourna vers la Poufsouffle et se planta devant elle.


N’é m’i’nt’nt ?

D’accord, mieux valait enlever ses doigts de sa bouche avant de parler. De toute manière, ses doigts devaient être propre maintenant tongue

Et maintenant ? Le Enki

Parce que la préfète des jaunes devait forcément avoir une bonne raison pour se trouver de nuit dans les couloirs de l’école. Il lui tardait de savoir parce qu’entre préfète, pas de secret !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13430
Date d'inscription : 16/04/2007

Trolleries d'automne [PV la petite préfète] Empty
MessageSujet: Re: Trolleries d'automne [PV la petite préfète]   Trolleries d'automne [PV la petite préfète] EmptyDim 4 Nov 2007 - 12:09

-Tu fais quoi là ?

Ooooooops, grillée.

Loevi s'immobilisa net, appliquant la très célèbre technique de l'autruche invisible d'Australie : "si moi pas bouger, (y)eux pas me voir". CQFD. Stoppée net dans une pose de course au ralenti en plein milieu du hall, toutes les torches braquées sur elle comme les Projolumos des podiums de mode sorcière, non, c'était sûr, on la voyait pas.

Sauf que l'intruse, elle devait avoir des lunettes Vimanui, ou alors elle devait être folle, parce qu'elle parlait encore. Toute seule ? Bah nan, elle parlait à Loevi. Bon ok, c'était loupé. La préfète se redressa et regarda la gamine sur son escalier. Elle était tellement petite qu'on aurait dit une puce sur une énooorme tartine grillée - un peu grise, la tartine, pas très bonne à manger, elle devait être moisie.

Et avec ça, comme si c'était pas assez, des petites couettes autour d'un visage de bébé. Qu'est-ce qu'une petite fille comme elle faisait debout à cette heure-là ?

*Retourne dodo, ma petite, le marchand de poudre de sommeillette est déjà passé depuis des chandelles lustrées* faillit-elle lui dire.

Elle se tut. Ça l'aurait pas fait.

La môme semblait savoir où elle allait, en tout cas. Et si elle disait qu'elle avait faim, alors c'était la clé champêtre des champs labourés. Si vous suivez. Ehlana, c'est ça ? - s'avança vers la porte de la Grande Salle qu'elle poussa en faisant hurler la porte plus fort qu'un cochon qu'on égorge - cette fois, c'était carrément le dragon des montagnes. Brrr. Ce serait un miracle si elles se faisaient pas prendre - ou alors tout le monde dormait avec des Buldodo dans les oreilles, dans ce château. Surtout les profs qui faisaient des rondes. La pub avait raison : "Le miracle Buldodo, et vos nuits seront sans bruit" - avec un dodo qui courait dans tous les sens. Ça avait des oreilles, ces machins-là ?

Bon c'était bien joli, mais elle savait qu'on servait aucun repas aux élèves à cette heure-ci, la gosse ? Elle avait pas l'air. Comme prévu, les tables étaient lisses, autant qu'elles puissent l'être avec tous les coups qu'elles s'étaient pris en mille ans. Aucun couvert dessus, quoi. Mais ça avait pas l'air de la déranger. Toute guillerette, elle alla chatouiller la poire d'un tableau. Poire qui se trémoussa avec un drôle de rire - première découverte de la soirée : les poires rient. Elle vérifierait avec la sienne, la prochaine fois.

Et là, oh ! Le tableau se poussa et libéra un passage où la morveuse s'engouffra sans plus de cérémonie. Eh là ! La poire rit et la porte périt ?! Et la petite... sourit. C'est quoi cette arnaque ? Allons bon, elle devait suivre une gamine aux tendances suicidaires aventurières pour éviter qu'il lui arrive des bricoles du genre retenues à l'année... Attendez, elle avait dit quoi ? Gamine aventurière ? Et elle, la préfète, elle était quoi ?

Il fallait qu'elle se débarrasse de cette fille au plus vite, sinon "a pu" l'escapade. Bouh, pas question. Elle la vit s'empiffrer d'un gâteau à la crème - rien que ça - avant de se tourner vers elle pour quémander la suite des opérations tactiques du commando nocture intra - ou extra - Poudlard. Quel bazar !

-Tatata, maintenant, tu retournes te coucher toi, c'est pas une heure pour des enfants de ton âge, ma minionette, clama-t-èelle de son ton étudié de préfète autoritaire. Tu vas retourner dans ton lit et laisser les grands faire ce qu'ils ont à faire, ok ?

Sur ce, elle alla étudier avec attention toutes ces bonnes petites choses fatales pour sa taille mannequin, histoire de finir de bien préparer sa nuit, qui promettait d'être longue - si la petite voulait bien la laisser tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
Ehlana Kalten

Nombre de messages : 848
Age : 30
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14514
Date d'inscription : 26/05/2006

Trolleries d'automne [PV la petite préfète] Empty
MessageSujet: Re: Trolleries d'automne [PV la petite préfète]   Trolleries d'automne [PV la petite préfète] EmptyDim 25 Nov 2007 - 1:27

Loevi, ne me parle pas comme si j'étais l'un de tes Poufsouffle que tu dois gronder !

Blessée la petite préfète ? Peut-être bien. C'était pas sa faute si elle était petite et qu'elle était obligée de se faire des couettes pour être tranquille avec ses cheveux ! En tout cas, elle avait parfaitement capter le ton de sa collègue, vu qu'elle même l'utilisait quand elle jouait à la préfète avec les Serdaigle. Tout un art que de parler 'préfètement'. Il fallait paraître ferme tout en laissant penser qu l'on été accessible et ne pas faire fuir définitivement leurs 'ouailles' d'eux même. Ca serait une catastrophe si ils devaient ne plus venir leur raconter leur malheur toute la journée ! Les préfets ne serviraient plus à rien ! Le Baten C'était une éventualité que la Serdaigle préfèrerait oublier.

Mais maintenant, elle était dans une impasse. Loevi la prenait pour une simple élève - ce qu'elle était avec l'insigne de préfet en plus - et ne semblait pas vouloir voir le-dit insigne. Il était visible pourtant. Elle le faisait exprès, depuis sa troisième année quand elle était devenue préfète, juste parce qu'elle en était fière. Doublement blessée.


Ehlana, ça te dit vraiment rien ? Tu portes des lunettes d'habitude ? Parce que je t'en conseillerais si tu ne te souviens pas m'avoir vu dans le compartiment des préfets du Poudlard Express en début d'année ...

Erreur réparée ... Elle espérait en tout cas. Second problème maintenant : qu'est-ce qu'elle faisait ici en pleine nuit ? Elle voulait savoir. La curiosité était un vilain défaut, elle le savait, elle avait peut être même un rendez-vous secret avec un garçon. Au souvenir des révélations sur la relation homme / femme apprise l'année précédente avec Luna, Ehly ne put s'empêcher de grimacer. Elle allait commettre un échange salivaire ! C'était ça hein ? Le Dwi Elle devrait peut être la mettre en garde contre la 'répugnité' de cette ... chose non ? Oui hein.

C'est qui ? Tu veux vraiment faire ça ? C'est beurk aussi ! Comment tu supportes ? malade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13430
Date d'inscription : 16/04/2007

Trolleries d'automne [PV la petite préfète] Empty
MessageSujet: Re: Trolleries d'automne [PV la petite préfète]   Trolleries d'automne [PV la petite préfète] EmptyJeu 3 Jan 2008 - 21:12

Taratata mais elle se rebellait la petite ! Ho ! C'était quoi ces manières ? Elle était préfète, mademoiselle, parfaitement, et elle n'allait pas se laisser faire comme ça par une petite gamine pas plus haute que trois pommes et demi ! Elle allait lui expliquer les bonnes manières mais visiblement miss couettes avait encore d'autres choses à dire... Et c'était pas tellement du goût de Loevi : quoi ? Préfète ? Cette petite mioche criarde ? On aurait tout vu. Malheureusement elle avait l'air sacrément sérieuse, elle était même allée jusqu'à lui dire qu'elle devrait s'acheter des lunettes !

-He, ho... commença à répliquer Loevi.

Mais la petiote - Ehlana, visiblement, ou plus exactement Ehlana Kalten parce que oui, elle se souvenait, maintenant, de cette morveuse dans le compartiment des préfets en début d'année... - s'était mise à déblatérer des trucs pas compréhensibles. Hein ? Mais de quoi elle parlait là au juste ? Faire ça, beurk et autres... Hein ? Les yeux plissés en deux fentes supra minuscules à se demander comment elle voyait encore la môme, Loevi murmura d'un ton grave.

-Tu pourrais... t'expliquer, la préfète naine ? demanda-t-elle. En fait non, explique rien, je suis... on est pressées.

Elle lui tourna le dos et posa un énorme carré de tissu jaune et noir sur une table, sur lequel elle commença à y rassembler tout et surtout n'importe quoi - théière, tasses, cuillères, fil à couper le beurre, louche, rouleau à pâtisserie, et le dernier mais non le moindre, marmitte. Dans laquelle elle entassa autant de gâteaux et de sucreries qu'elle put trouver sans l'aide des elfes de maison.

-Aide-moi, on a pas toute la nuit, dit-elle en nouant les extrémités du baluchon qu'elle jeta sur son dos. En avant toutes ! La nuit est à moi !!! Euh... à nous. Allez amène-toi, tu es peut-être préfète mais ça ne t'a fait gagner que le droit de venir avec moi - comme ça tu risques pas de me dénoncer. En avant !

Elle entama une marche à grands gestes pour sortir de la cuisine. Elle passa la porte. Et repassa la tête dans la pièce.

-Alors, t'attends quoi ? Un déluge de Nargoles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
Ehlana Kalten

Nombre de messages : 848
Age : 30
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14514
Date d'inscription : 26/05/2006

Trolleries d'automne [PV la petite préfète] Empty
MessageSujet: Re: Trolleries d'automne [PV la petite préfète]   Trolleries d'automne [PV la petite préfète] EmptyMer 30 Jan 2008 - 18:02

Ehly se préparait à expliquer le pourquoi elle semblait autant dégoutée d'avoir enfin compris que Loevi allait commettre l'erreur monumentale de faire un échange salivaire quand elle la coupa en lui disant qu'elle ne voulait finalement rien savoir. La préfète bleue referma la bouche en haussant les épaules.

Et je suis pas naine !

Vague marmonnement dans la folie de Loevi. Qu'est-ce qu'elle fichait avec un fil à couper le beurre ? Le Dwi Et le rouleau à pâtisserie, c'était pour quoi ? Assommer un malheureux ? Complètement frappadingue la jaune Le Destiny Et elle voulait qu'Ehly l'accompagne dieu sait où, faire dieu sait quoi ?

C'est pas t'accompagner qui m'empêchera de te dénoncer si l'envie me prenait. Je pourrais toujours le faire après ton - notre - escapade.

Après un sourire qui voulait clairement dire qu'elle plaisantait (on ne dénonçait pas ses collègues, ça ne se faisait pas), la Serdaigle rejoignit Loevi qui l'attendait dans la grande salle, tout en reprenant un gâteau pour la route. Elle avait le pressentiment qu'elle allait avoir besoin de force cette nuit.

De nouveau toutes les deux dans la salle dévolue au repas, Ehlana prit les devants et se dirigea le plus doucement possible, au cas ou quelqu'un aurait, comme elle, décidait de faire une descente dans la cuisine, et qu'il lui faudrait se jeter rapidement sous une table pour se cacher. Enfin, arrivée devant la porte qui menait au dehors et où la préfète avait rencontré la Poufsouffle, elle s'arrêta pour questionner la-dite Poufsouffle sur ce qu'elle comptait faire. Pas suicidaire la bleue.


Simple curiosité mais ... on va où au faite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Trolleries d'automne [PV la petite préfète] Empty
MessageSujet: Re: Trolleries d'automne [PV la petite préfète]   Trolleries d'automne [PV la petite préfète] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Trolleries d'automne [PV la petite préfète]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Pré-au-Lard-
Sauter vers: