Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13008
Date d'inscription : 14/10/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyMer 17 Oct 2007 - 20:42

Forêt de Pré au Lard et ses parcs environnants.

Elle avait troqué des idées de se ballader dans le parc du château pour préférer prendre l'air dans le village sorcier. Puis, étant une jeune femme elle aimait à découvrir de nouvelles choses. Notamment des boutiques qui poussaient comme des champignons qui pouvaient être vénéneux.
Enfin, elle avait déserté le château pour plus d'aventure. Enfin c'est ce qu'elle pensait. Oh et puis, elle pouvait rencontrer d'autres gens sur la route afin de les analyser ... C'était souvent bien comique de les voir évoluer, les sentir s'énerver pour pas grand chose. En un mot, les voir exister ...
La petite poupée venant d'Ecosse analysaut bien souvent les gens, ou trop surtout, ce qui lui valait des remontrances de leur part. Mais ayant mauvais caractère, elle s'en fichait éperdument. La seule chose qu'elle pouvait faire, c'était sourire étrangement ou encore hausser les épaules. Elle ne se basait que sur les jugements de valeurs, voyons.
Le reste, on le balaye ... Certains diront qu'elle n'utilise les autres que pour parvenir à ses fins, et ce n'est pas faux. Les autres ne sont que des pions, qu'il faut savoir manier à sa guise et surtout savoir les déplacer facilement. Il est vrai que certains ne se laissent pas facilement avoir ... Mais après être charmé par la cadette Sweevil, ça devient assez facile pour cette dernière, qui peut obtenir ce qu'elle veut.
Un seul est vraiment trop facile à manipuler : Aloysius Maguire, ce grand frère incestueux qui aime sa soeur plus qu'il ne le devrait. Ou qu'il ne l'aime pas vraiment d'un amour fraternel. Lui, il est si efficace pour se tirer de mauvais pas. Selene Sweevil, aime bien les ennuis. Puis c'est assez simple de s'y noyer jusqu'au cou ...

Alors, les autres c'est exécrable quand ça se laisse faire en fait. Il n'y aurait bien qu'une seule personne qui puisse connaître la petite écossaise à sa juste valeur. Mais elle le croise dans les couloirs, mais ne lui adresse que quelques regards à la dérobée. Il n'est pas dans la même maison qu'elle ... Et pourtant, elle le connaît depuis bien longtemps. C'est une personne qui lui est chère, et si par malheur on venait à lui dérober, elle en deviendrait malade.
Mais avec son caractère, c'est elle et elle seule qui s'est éloignée ... Peut-être parce qu'elle y est attachée en fait ? C'est paradoxal mais c'est elle. Déambulant, comme un fantôme la petite poupée de porcelaine était bien heureuse de se retrouver devant des vitrines à contempler pour des futurs présents. Mais voir la foule qui commençait à se grossir et se diriger vers elle, ne lui plaisait guère. La fuite, elle préférait. Elle serait au calme au moins.
Personne ne viendrait l'importuner. Et si jamais on ose ? Elle fera en sorte qu'on ne l'embête plus. Etonnant non ?
Pour ce qui est des différents couleurs et maisons qui composent Poudlard, elle n'a pas son avis sur la question. Chacun et chacune sont dotés de personnalités bien différentes afin de faire un ensemble hétérogène ... S'il était homogène qu'est-ce qu'elle s'ennuierait. Et elle déteste l'ennui.

Elle ira voir plus tard pour des cadeaux. Si cadeaux il y a. Les offrir à ses parents ? Ces derniers parviendront encore à critiquer ses choix et son frère qui sera admiratif sur le cadeau qu'elle réussira à lui trouver dans une vieille boutique moldue. En effet l'aîné de la famille Sweevil aime bien les antiquités et toute la poussière et l'histoire qui peuvent en regorger. Oui, mais ce n'est pas lui qui la fait la poussière.
Et ce n'est sûrement pas Selene. Cette dernière déteste toucher quelque chose de sale, d'incommodant ou encore de disgracieux. Puis une femme n'a pas à faire ça. En cette après-midi d'Octobre, elle s'était emmitoufflée dans son long manteau pourpre cachant sa robe victorienne noire avec des nuances de rouge hermès qu'elle portait en dessous. Il faisait assez froid, mais elle n'était pas fragile au niveau de sa santé ... Puis Aloysius la remettrait rapidement sur pieds de toute manière.
En y pensant, il faudrait qu'elle écrive à sa famille un de ces jours, ils doivent s'inquiéter. Elle rédigera une lettre quand elle aura le temps et la fera parvenir peut-être, si le coeur lui en dit.
Elle venait de déserter la ville de sorciers pour se rendre dans les forêts alentours.

Là, il n'y aurait plus ce brouhaha incessant qui la mettait dans de vilains états. Souvent fatiguée et énervée quand elle voyait cette foule bien trop grouillante ...

Une bise fraîche venait lui caresser éhontément ses joues diaphanes, ses longs cheveux noirs voletaient doucement et elle scrutait de son regard gris avec des teintes émeraudes, une place où elle serait susceptible de s'y rendre.
Une clairière, à découvert elle serait. Mais ce n'est pas bien grave. Lentement elle toucha les brins d'herbe avec ses mains fines toutes aussi blanches que son minois de poupée. Elle serait bien ici.
Doucemment elle se mit à défaire les lacets qui retenaient ses bottines, pour être plus à l'aise et marcher pieds nus dans l'herbe. Elle n'attraperait pas une symcope quand même. Ayant ouvert son long manteau, elle se laissa choir, laissant voir une longue chevelure d'ébène éparpillée sur le sol ainsi que des tissus qui parvenaient à recouvrir cette herbe verte et froide.
Le ciel était décidément bien sombre en cet après-midi automnale ... Et la petite poupée écoissaise avait trouvé son point de repos ...


- Et si ...

Elle ne finit pas sa phrase, trop occupée à scruter les bruits alentours. Elle avait toujours sa baguette sur elle.

Au cas où ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Andrew Tyler
Personnage Inactif
Andrew Tyler

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13374
Date d'inscription : 12/06/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyDim 21 Oct 2007 - 19:46

C’est sous un ciel triste d’octobre qu’Andrew s’était laissé convaincre de se rendre à Pré-au-Lard par trois de ses camarades. Certes, il ne lui avait pas fallu une longue argumentation pour l’aider à enfiler une cape noire et à prendre la direction du village sorcier mais quitter le château n’avait pas fait partie de ses projets du week-end.

Comme à son habitude, les étroites rues du village avaient été noire de monde et les queues dans les boutiques interminables. Pourtant, cela n’avait pas empêché les quatre camarades de se mêler à la foule et d’effectuer quelques emplettes. Ils s’étaient tout d’abord rendus dans leur boutique favorite : Honeyduckes où Andrew avait fait le plein de sucreries. Il avait été agréablement surpris en découvrant une toute nouvelle variété de bonbons dédiée au Quidditch : balais à la banane chocolatée, vifs d’or au fondant à la fraise, délice de souaffle ou encore cognards caramélisés. Il avait alors pris soin de gouter chacune de ces friandises avant de s’en doter d’une généreuse quantité. Peut être un peu trop généreuse puisqu’il ne s’était toujours pas remis de la somme qu’il avait dû payer.

Ensuite, ils étaient entrés dans un magasin spécialisé dans le prêt-à-porter masculin dans lequel on trouvait aussi bien des vêtements sorciers que des vêtements issus de la mode moldu. Bien qu’Andrew n’était pas très intéressé par le shopping, il ne s’était pas retenu d’acheter plusieurs pulls, chemises et même une nouvelle cape sous l’impulsion de ses amis.

Cette après-midi là, la boutique de Quidditch avait organisé une démonstration exclusive du tout nouveau balai bientôt disponible sur le marché le Cannonball 600. A cette occasion, elle avait invité un joueur de Quidditch afin qu’il offre une démonstration de cette dernière merveille. Ses camarades s’était aussitôt joints à la foule qui s’était regroupée devant la boutique pour assister au spectacle. Andrew, pour qui ce sport n’avait jamais été qu’une source de divertissement ponctuelle et qui n’avait jamais porté à ce sport qu’un intérêt modéré avait choisi de ne pas participer à cet évènement et avait décidé de reprendre le chemin de l’école après avoir salué ses amis en guise d’au revoir.

Il avait alors miniaturisé ses achats de façon à ce qu’ils tiennent dans sa poche avant de quitter le village sorcier. Le ciel était chargé de nuages gris qui laissaient présager qu’une averse risquait de s’abattre sur cette région à tout moment. Le jeune homme resserra d’une main son manteau contre lui en se disant que le parapluie qu’il avait emporté avec lui servirait probablement.

Pourtant, même si le temps ne s’y prêtait pas, le Septième Année décida de quitter la route la plus directe pour retrouver l’école et de s’engager dans sur petit chemin de terre. Maintenant qu’il était dehors, il n’avait pas la moindre envie de retrouver son dortoir où une montagne de devoir l’y attendait. De toute façon, la pluie ne lui faisait pas peur puisqu’il était armé et l’après midi était encore jeune. Et puis, il était certain qu’il était possible de couper à travers les bois pour rejoindre plus rapidement Poudlard.

Il marcha pendant plusieurs minutes à un rythme tranquille, une main dans la poche, l’autre tenant étroitement son parapluie. Le chemin de terre le conduit à une petite clairière bordant les bois de Pré-au-Lard. Quelques mètres au loin, il distingua une forme aux reflets hermès étendue dans l’herbe verdoyante.

Sans modifier son allure, il continua sa route et parcourut la distance qui le séparait de la jeune fille. Car il s’agissait bien d’une jeune fille qu’il reconnut comme étant Selene Sweevil, Serpentard de sa maison et d’un an sa cadette. Il la connaissait bien pour avoir vécu dans la même ville qu’elle. Pourtant, il était fort rare de les croiser ensemble au sien de Poudlard. Ce n’était pas qu’Andrew rechignait à être vu en sa compagnie, il semblerait que ce soit plutôt l’inverse. Mais cela n’empêchait pas le jeune homme d’aller à sa rencontre, si ce n’est pour prendre de ses nouvelles et d’échanger quelques mots avec elle, au moins pour la taquiner. Le comportement de la jeune fille à son égard avait souvent été source d’interrogations mais il avait fini par les ensevelir. Avec le temps, il avait appris que les filles de Serpentard et les filles en générale avaient toujours des comportements incompréhensibles et qu’il ne fallait mieux pas chercher à comprendre. Et puis l’attitude rigide de certaines d’entre elles, dont Selene, avaient tendance à l’amuser.

- Bonjour Selene. Ça fait longtemps… la salua-t-il en souriant.

La vue de ses pieds nus lui fit irrémédiablement penser à Mary et à leur rencontre dans le parc en début d’année. Il ne se priva pas de lui faire une remarque à ce sujet :

- Mais qu’est ce que vous avez toutes à toujours vouloir vous débarrasser de vos chaussures ? interrogea-t-il mi amusé, mi incrédule en se grattant derrière la tête. Il fait froid en plus ! Pas vraiment le temps idéal pour prendre un bain de soleil…

*Les idées, j’te jure !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13008
Date d'inscription : 14/10/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyLun 22 Oct 2007 - 19:20

Toujours étendue dans l'herbe à rêvasser, Selene n'était qu'une tâche rouge hermès peinte dans l'herbe verte. Les tissus ressoirtaient allègrement dans la verdure, et elle aimait bien s'y noyer dedans.
Or pour l'instant elle était seule et elle faisait tout de même attention à l'éventuelle présence d'une bestiole mangeuse d'hommes. On ne sait jamais après tout sur quoi on peut tomber dans une forêt ... Ou sur qui d'ailleurs ?
Un garde-chasse assez fou pour vous découper en rondelles ou vous lancer un Sortilège Impardonnable, qu'est-ce qui est le pire entre les deux ? Selene ne préfère pas y réfléchir. Passionnée par l'Angeleterre victorienne et son mal-être constant durant cette période, elle adorait l'un de ses tueurs éponymes : Jack The Ripper.
Autrement connu sous le pseudonyme de Jack l'Eventreur, un homme avec cette facette barbare que la cadette Sweevil prenait plaisir à contempler chez cet être malfaisant .... Mais tomber nez-à-nez avec ce tueur moldu, très peu pour elle.

La forêt de Pré au Lard était calme, bien trop calme. Mais la main sur sa baguette, elle était prête.

Prête à lancer un sortilège impardonnable s'il le fallait. Mais finir embrassée par un Détraqueur d'Azkaban, elle ne le voudrait tout de même pas. Ces choses étaient l'une de ses plus grandes peurs. Savoir que vous ne possédez plus l'once d'une âme suite à ce baiser, la rendait malade. Sentir ce souffle froid, ces mains remplies de croûtes sur sa fines silhouette lui faisaient faire des hauts-le-coeur ....
Pourquoi pensait-elle à ceci justement ? Tant qu'elle ne commettrait pas l'irréparable, il n'y aurait pas raison de s'inquiéter. Mais ce silence commençait à être oppressant. Néanmoins la poupée écossaise se sentait observée comme de par hasard. Une bête ? Solution la plus envisageable. Un humain ? Qu'est-ce qu'un congénère viendrait faire ici, à part s'être perdu ? Selene Sweevil ne le savait pas, mais ....
Des bruits de pas ? Rester sur ses gardes et aux aguets. Mais c'était pourtant une silhouette qu'elle ne connaissait que trop bien pour avoir vécu avec elle durant de nombreuses années.
Se remettant sur son séant pour toiser l'entité trop bien connue de la jolie poupée, cette dernière afficha un large sourire ponctué d'un soupir de soulagement silencieux ...

C'était Andrew Tyler.

D'un an son aîné, étant à la Maison des Gryffondor. Une mine mélancolique s'afficha sur le visage nacré auparavant joyeux de la poupée écossaise. Pourquoi n'étaient-ils jamais ensemble dans Poudlard ? C'était la cadette des Sweevil qui réfutait tout contact alors ...
Et pourtant, ils en avaient partagé des fous rires en faisant les idiots dans les rues de la capitale écossaise. Des fous rires à en avoir mal aux côtes, mais ils avaient tout deux grandis. Mais rien n'empêchait Selene, d'adorer toujours autant son camarade de jeux. Même si ce dernier fut réparti chez les Gryffondor ...
Petite, elle aimait beaucoup embêter Andrew et ce dernier le lui rendait bien. Encore aujourd'hui d'ailleurs. Et Selene Sweevil aimait ses petites preuves d'attention, ce qui signifiait qu'ils ne s'étaient pas mutuellement oubliés.
Mais la sixième gardait une certaine réserve envers lui, comme pour se protéger de quelque chose qui n'avait pas lieu d'être. Mais on est jamais trop prudente ... puis les Serpentard sont ainsi. Ils ravalent leurs sentiments pour se sentir bien plus rassuré après.
Ils fonctionnaient décidément tous sur le même schéma ... étant les êtres les plus déficients niveau sentiments ou psychologiquement parlant.

Un sourire d'Andrew. C'est ce qui réchauffait Selene.

Alors, cette petite mine mélancolique disparut pour laisser place à un grand sourire. Des yeux argent réhaussés d'émeraude pétillants. Ce serait un euphémisme de dire qu'elle était heureuse de le voir.
Oui, elle était bien heureuse d'ailleurs. S'étant assise en tailleur, elle souriait toujours à son interlocuteur.


- Bonjour Andrew, et tu as raison sur toute la ligne. Oui ça fait longtemps. Mais quel bon vent t'emmène ?

Petit rire et se levant d'un bond cette fois-ci, elle vint l'étreindre. Une brève étreinte, mais une douce étreinte quand même.
Et il venait de lui faire remarquer qu'elle était pieds nus. Oui et alors ? Les garçons et leurs questions stupides .... Et les filles et leurs agissements stupides aussi. Droite devant Andrew, elle se remit à rire, d'un rire cristallin. Il était décidément bien mignon avec son air amusé et incrédule à la fois.
Une main posée sur l'une de ses hanches corsetées, Selene le prit à part, sur le ton de la confidence .....


- Ah Andrew, les femmes resteront à jamais un mystère. On aime communier avec la nature, quitte à aller rapidement voir Madame Pomfresh ou Monsieur Zagora pour une pneumonie carabinée. En effet, je susi d'accord avec toi pour le temps, mais bon ...

Haussements d'épaules de la jolie poupée, qui avec son regard de félin venait de remarquer que le jeune homme avait fait des achats. Oh ! Intéressant ....

- Apparemment, tu aurais fait des achats, dis tout à Miss Selene. Allez confesse toi.

Dixit la sixième année, totalement sctochée au pauvre Gryffon pour voir ne serait-ce qu'une babiole dépasser des sacs .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Andrew Tyler
Personnage Inactif
Andrew Tyler

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13374
Date d'inscription : 12/06/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyLun 29 Oct 2007 - 12:59

Andrew n’était jamais parvenu à prévenir de quelle façon Selene réagirait lorsqu’ils se croisaient tant sa réaction variait en fonction d’une inconnue qu’elle seule était en mesure de déterminer. Elle pouvait tout bonnement l’ignorer, ce qui en soi était un peu vexant. Ou elle pouvait le saluer brièvement, presqu’indifféremment, ce qui pouvait constituer un progrès pour un esprit un peu détraqué. Ou enfin, elle pouvait se montrer beaucoup plus chaleureuse et enthousiaste.

Comme se jeter dans ses bras…

Ce qui était de loin la réaction qu’il préférait.

L’évolution dans les traits du visage de la Serpentard n’était pas passée inaperçue aux yeux du Gryffondor. Soleil, grisaille, puis à nouveau rayonnement et Andrew ne put s’empêcher de laisser échapper un rire clair faisant ainsi écho à celui de Selene. Il ne se lasserait jamais d’entendre son rire insouciant, ni d’être le destinataire ou simple témoin des débordements d’exultation de la jeune femme. L’étreinte fut brève mais elle laissa à Andrew le temps d’entourer de ses bras la svelte taille de la jeune fille pour mieux l’enlacer avec un certain ravissement et lui montrer que le plaisir engendré par cette rencontre inopinée était partagé.

- Je suis allé faire un tour à Pré-au-Lard histoire de changer d’air. Au lieu de rentrer par la grande route, j’ai préféré prendre un détour et voir où il me conduirait. Je constate que j’ai bien fait… raconta-t-il en souriant gaiement.

La Serpentard lui confirma ensuite que les filles étaient souvent prises d’idées bien singulières comme celle de choisir d’entrer en communion avec la nature par un temps à ne pas mettre un Fléreur dehors.

- Je verrai plutôt un prétexte pour aller voir notre cher infirmier ou peut être même ne pas aller en cours pendant deux ou trois jours… se moqua-t-il gentiment en roulant des yeux.

- Et qui te dit que j’ai acheté quoi que ce soit ? questionna-t-il d’un air soupçonneux.

Andrew se demanda si les filles n’étaient pas munies d’un détecteur à emplettes puisqu’il était impossible à Selene, à moins d’être munie d’un œil de lynx, d’apercevoir les paquets qu’il avait minutieusement miniaturisés et qui se trouvaient désormais au fond de sa poche.

- Mais tu as raison, concéda-t-il en souriant en se détachant doucement des griffes de la féline, je n’ai pas pu résister à l’envie d’acheter deux trois babioles. Et non, je ne te dirai pas de quoi il s’agit. Tu es trop curieuse…

Un vent frais se leva soudain, sifflant à travers les branchages, venant caresser la verdure pour mieux taquiner leurs capes en les faisant virevolter contre leurs chevilles. L’air s’était grandement refroidi et les nuages semblaient chargés de pluie, prêts à déverser sur leur tête un torrent diluvien.

- Et à part communier avec la nature, qu’est ce que tu faisais ici toute seule ? Tu attendais peut être quelqu’un… ?

Andrew marqua un temps de pause et fit mine de regarder autour de lui. Les alentours étaient déserts et on entendait que le mugissement du vent et les cris des oiseaux.

- Je pense qu’on devrait rentrer avant qu’il ne pleuve. Zagora ne m’attire pas des masses et je préfèrerais ne pas avoir à me rendre à l’infirmerie. En plus, ses potions sont imbuvables…

Il considéra la jeune fille d’un œil amusé avant de poursuivre :

- Serais-tu suffisamment aventurière pour couper à travers les bois en ma compagnie ? Il parait qu’on peut rejoindre le château par là et j’ai bien envie d’essayer. En plus, ça serait pour nous l’occasion de rattraper le temps perdu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13008
Date d'inscription : 14/10/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyMar 30 Oct 2007 - 20:48

Selene ne montrait ses débordements affectifs qu'à certaines personnes. Une certaine personne notamment, était une entité privilégiée. Un individu qui connaissait ses véritables facettes et qui pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Aussi facilement que l'on pouvait voir la transparence du Cristal, Andrew voyait très bien comment Selene allait.
Si tout allait pour le mieux, dans le meilleur des cas ou si tout n'était que décadence et gouffre sans fin, dans le pire des cas. Le Gryffondor avait grandi avec elle et connaissait tout. Généralement la poupée écossaise se fâche assez facilement de cette situation où ils se connaissent de trop, mais en est heureuse. Elle sait qu'il est là et sera là si besoin est. Et pareil pour elle ... Là encore cela semble étrange, elle qui est dégoulinante d'égoïsme et qui ne respire que pour ses propres intérêts.
Alors pourquoi Andrew Tyler, pourquoi est-il compté dans les rares personnes qui entourent la cadette Sweevil ? Tout simplement parce qu'elle l'adore et il serait si difficile de s'en séparer ... Et pourtant elle préfère l'éviter dans les couloirs de Poudlard. Un peu abhérrante la réaction tout de même, oui mais c'est du Selene. Alors cette étreinte tout contre lui, elle la savoure comme si c'était toujours la dernière ... Elle aurait bien aimé déposer un baiser sonore sur les joues de son compatriote écossais. Mais lui, bizarrement elle ne veut pas jouer avec lui au point de le briser.
C'est pour cela qu'elle se refuse toute attache, toute attirance et tout contact bien qu'il y ait eu cette étreinte concise ... Et elle sent les mains d'Andrew qui enserrent sa taille fine et marquée.

Elle aurait aimé, oui, elle aurait aimé. Mais elle s'en empêche.

Et vu le sourire ravi du Rouge et Or, il était bien heureux de cette étreinte. Mais avant qu'elle ne l'abrège tout de même, elle le fit. Un simple baiser posé à la commissure des lèvres du jeune homme. Ni un baiser véritable, ni un baiser amical sur la joue. Quelque chose de plus profond, de plus recherché, comme un lien inaltérable et qui ne s'étiolerait jamais dans le Temps. Alors, elle le lui concède. A la fois tourmentée et heureuse. Il n'y a bien que lui qui ne la connaisse que véritablement, et là encore, elle l'en remercie. Le Gryffon est attachant. Une Aura remplie de Liesse, ce qui apaise si facilement le caractère austère de la cadette des Sweevil.
Et pourtant Aloysius, le frère aîné de 7 années et qui exerce en tant que Médicomage parvient à la supporte pourtant. Oui, mais là c'est toute la différence : il est fou amoureux de sa soeur, au point de vouloir faire trépasser les prétendants qui oseraient lui faire la cour ... Selene sait se défendre pourtant mais le frère agit toujours dans l'Ombre de toute manière .... Enfin, la fâmeuse personne dont elle avait entendu les pas se trouvait juste en face là. C'était un soulagement que de savoir que c'était lui.
Tout en l'écoutant, la poupée écossaise remit ses bottines qu'elle laça rapidement pour ne pas perdre une miette de ce que le 7ème année lui racontait. Et qui lui plaisait ...


- Oui, les grands esprits se rencontrent alors. Bien heureuse que tu soies passé par ici.

Sourire agréable et sincère de la Serpentard à son adresse. Mais qui s'offusqua rapidement en lui donnant un gentil coup dans l'épaule quand il la soupçonna d'aller voir Zagora ou mieux encore louper un cours ... L'Infirmier n'était pas du tout son genre de toute manière, quoiqu'il était tout de même charmant ... Mais là n'était pas la question. Elle rit encore quand elle le vit rouler des yeux, et il s'imaginait des choses en plus ? Intenables ces garçons, décidément ....

- Mais ! C'était peut-être un prétexte pour te voir apparaître ... Mais je n'ai aucune envie d'aller voir le charmant Infirmier qui fait craquer presque la moitié de Poudlard voire plus ...

Grand sourire satisfait. Hep, il venait de changer de ton, pour en adopter un soupçonneux. Ce qui la refit encore sourire de toutes ses dents blanches. Il ne faut pas lui la faire, c'est une Reine en la matière de savoir si oui ou non, il y a des achats. Andrew devait le savoir depuis le temps. La sixième année est comme toute les filles, une folle de shopping en tout genre, quitte à appauvrir les pauvres Gallions et Mornilles de "papa Sweevil" ... Pauvre papa qui pourtant, tout comme le frère passe tout à la jolie poupée qui elle, ne demande évidemment que cela.
Qu'on lui offre tout sur un plateau et qui plus est d'argent ? Intéressant mais il faut savoir y mettre le prix. Enfin avec Andrew, tout n'était pas basé sur le Jeu, le désir de briser des Consciences entre ses fins doigts blancs. Avec lui, Selene était autre.


- Tu devrais le savoir depuis le temps. On me la fait pas à moi ... Hé hé hé.

Dixit la Selene joyeuse tout en embêtant le pauvre Andrew. Et comment ? Rien qu'en apposant son doigt blanc sur le fin nez du jeune homme et de le tapoter gentiment, tout en continuant de sourire.

- Ah bah je ne me suis pas trompée. Comment ça, tu ne me diras pas ? Hé mais non ! Je ne suis pas curieuse ... Ca doit être des choses compromettantes encore. Je te jure !

Petit vent frais qui ne couvre pas le rire encore bien clair de Selene. Etre avec lui, c'est toujours aussi plaisant. Petit vent frais qui la fait se recroqueviller dans sa longue cape noire qui cache les habits d'un autre temps.
Elle le fixe d'un regard et d'un sourire enjôleurs. Elle est curieuse elle ? Alors lui, qu'est-ce qu'il devrait dire ?


- Curieux va. Et après on dit de moi. Non, je n'attendais pas spécialement quelqu'un. Mais vu que tu es présent très cher, autant en profiter au possible. Ne crois-tu pas ?

Clin d'oeil et sourire entendus de la jolie poupée à la peau blanche comme la neige. Mugissement du vent et cris des oiseaux, autant dire qu'ils étaient la seule présence humaine en ce lieu. Pas très rassurant dans un sens ...
Boire les potions de Zagora ? L'Horreur ! Autant se pendre de suite.


- Tu veux ma mort ? Non, moi aussi je n'ai pas envie de trepasser sous ses beuveries infâmes ...

Un Défi ? Et hop une étreinte, plus longue cette fois. Mais qui au final finit par le fait qu'elle lui tienne amicalement la main. Elle se sent tout de même rassurée de la savoir dans la sienne. Il est là et c'est tant mieux, tout compte fait ....

- Je suis partante. Oui, ce sera pour nous l'occasion de recoller quelques morceaux des puzzles de nos deux existences ... Coupons par la Forêt, mais je reste sur mes gardes. On ne sait jamais ....

Entraînant Andrew avec un regain d'énergie rarement vu chez elle, elle le regardait et un sourire mélancolique naissait peu à peu sur ses lèvres saumonées, elle restait pensive ... Toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Andrew Tyler
Personnage Inactif
Andrew Tyler

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13374
Date d'inscription : 12/06/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyDim 11 Nov 2007 - 10:52

- Et tu devrais apprendre à contrôler tes pulsions pour le moins violentes, Selene, la taquina-t-il d’un air faussement sérieux en se massant exagérément le bout de son nez maltraité par la Serpentard. Ça ne se fait pas d’agresser les gens de cette façon, mademoiselle. Tu pourrais te blesser… ou pire encore te casser un ongle, termina-t-il en éclatant d’un rire sonore.


Comme pour se protéger d’une nouvelle attaque violente tapageuse contre sa personne, Andrew attrapa les fins poignets de la Serpentard pour mieux les ramener derrière son dos. Il exerçait une pression si faible qu’elle pouvait très bien se dégager à tout moment de même qu’il est fort improbable que ses doigts laissent la moindre trace rougeâtre sur sa peau laiteuse.

Le jeune homme s’était d’ailleurs toujours demandé comment quelqu’un pouvait avoir la peau si blanche. Plus jeune, il s’était même demandé si Selene n’avait pas des origines vampiriques. Il ne s’était pas privé de soumettre cette interrogation à la jeune femme qui s’était moquée de lui en lui assénant un coup dans l’épaule pour oser présumer une telle chose. En fait, si on y regardait bien, la grande majorité des filles de Serpentard avaient le teint blafard, limite maladif. Sans doute était-ce une qualité indispensable pour pouvoir faire partie de la maison des Serpents. Il suffisait de porter un peu d’attention à qui était le Directeur de cette maison… De plus il fallait croire que certains d’entre eux portaient une aversion pour les rayons solaires ou tout ce qui se rapportait à des moments chaleureux.


- Et je ne transporte rien de compromettant. Bien tenté mais je ne te dirai rien…


Pourtant, lorsqu’il la regardait, il avait du mal à comprendre comment quelqu’un pouvait présenter une telle dualité dans son comportement. Une entité composée de tant de contrastes. Le jour et la nuit. Ses cheveux ébène contre sa peau opaline. Elle était multiple. Elle était unique. Elle était Selene. Aujourd’hui, il avait la chance de se trouver face à une Selene souriante, taquine et joueuse. Il aimerait que jamais cet air insouciant et espiègle ne la quitte parce qu’il la trouvait bien plus rayonnante et belle ainsi que lorsqu’elle érigeait autour d’elle des barrières impénétrables.

Cette nouvelle étreinte le prit un peu au dépourvu de par la spontanéité regagnée de ce geste. Maladroitement, Andrew glissa sa main dans ses longs cheveux chamaillés par le vent en les regardant se courber sous ses doigts pendant que son visage se fendait en un sourire attendrie.

Elle venait de relever le challenge silencieux de traverser les bois en sa compagnie, ce qui eut pour effet d’élargir le sourire ravi qu’affichait le jeune homme. Il était content qu’elle accepte d’elle-même bien que la jeter sur son épaule et la transporter comme un sac aurait pu faire un tableau tout à fait émouvant.

Elle avait accepté, certes. Mais sans manifester une certaine réserve à l’idée de couper à travers la forêt. Elle parlait de « rester sur ses gardes » comme si un certain danger pouvait les menacer. Andrew, lui, était beaucoup plus insouciant et ne s’imagina pas un seul instant que d’abominables créatures peuplaient cette forêt touffue ni même qu’il risquait, avec Selene, de leur servir de repas s’ils osaient s’aventurer dans les profondeurs de leur habitat. Il trouva même le moyen de laisser à nouveau un rire amusé franchir ses lèvres souriantes, certain que leur trajet se déroulerait sans la moindre encombre.

En tout cas, il trouvait Selene rayonnant et ce déploiement d’énergie nouveau trahissait aisément un enthousiasme partagé. Elle venait de lui prendre la main et Andrew y appliqua une légère pression pour la rassurer et lui assurer que tout se passerait bien.


- Tu es trop méfiante, Selene. Tu n’as aucune raison de t’inquiéter. On aura traversé cette forêt en moins de temps qu’il n’en faut pour dire Snargalouf. Enfin, j’espère qu’on mettra quand même un peu plus de temps. J’ai très envie de connaître toutes les fourberies que Mademoiselle Sweevil a accomplies depuis la dernière fois…

D’un pas énergique, ils se dirigèrent vers l’orée de la forêt sombre sous l’impulsion exaltée de la Sixième Année. Andrew s’apprêtait à ajouter quelque chose mais ses mots se bloquèrent au fond de la gorge lorsqu’il vit l’expression qu’affichait la jeune femme. Un pli soucieux barra alors son front.


- Est-ce que tout va bien Selene ? Tu sembles préoccupée. Tu sais parfaitement que tu peux tout me dire. Et je n’aime pas te voir comme ça, s’inquiéta-t-il alors que son ton sérieux se mêlait à une certaine maladresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13008
Date d'inscription : 14/10/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyLun 12 Nov 2007 - 20:49

N'importe quoi ... Il n'avait vraiment pas changé malgré ces années. Il faisait toujours autant rire la poupée écossaise aux éclats de son rire cristallin. Et il savait très bien comment la taquiner.
Alors elle, elle répondait bien évidemment et du coup ils étaient toujours plus proches. Là, elle l'avait retrouvé au hasard d'une Forêt juste après les emplettes de ce jeune homme envers qui elle avait une affection qui ne se tarirait jamais.
Et comment ça il était maltraité l'Andrew ? Selene sourit en le voyant se masser le nez avec une forte exagération. Et il continuait de la taquiner avec cet air espiègle qu'elle pouvait reconnaître entre tous ...

Ah Andrew Tyler ...


- Dis donc ! C'est toi qui les recherche mes pulsions pour le moins violentes comme tu dis ....

Ce disant, elle écoutait en riant les billevesées notoires de ce cher Gryffondor. Fronçant les sourcils avec un air qui se voulait vexé, elle acusa le coup en lui mettant un doigt juste sous le nez auparavant maltraité.

- Ne me mens pas. Tu aimes bien quand je t'agresse. Roh tout de suite les clichés avec la jeune demoiselle qui se casse un ongle. Ah là là hé ! ... la Serpentard venait d'être coupée dans ses propos et de se faire attraper ses fins poignets blancs par Monsieur Tyler.

Mais la prise était tellement douce que Selene parvint très facilement à s'en dégager. Et pour faire quoi me direz-vous ? Ebouriffer la tignasse de son meilleur ami en riant de plus belle. Selene, il était vrai avait été le sujet de bien d'étrange rumeurs à son charmant propos. Notamment le fait qu'elle soit une descendante d'une lignée de suceurs de sang. Cependant la poupée écossaise était d'une blancheur lunaire mais en aucun cas, elle ne serait la descendante d'un certain Vlad Tepes. Ce dernier connu sous le patronyme du Comte Dracula.
La cadette des Sweevil, elle pouvait avoir la beauté, celle dont les vampires se servent pour charmer leur victimes. La beauté ingrate qui permet de les faire chuter. Selene, elle la possédait éhontément et s'en servait facilement. Ca l'amusait elle ... Mais peut-être pas les autres. Mais les autres, elle s'en fichait comme de son premier corset. Et Andrew qui ose démentir le fait qu'il ne possède point de trucs compromettants ? Hum, la belle brune en était certaine pourtant. Mais bon le septième année, savait plus qu'elle ce qu'il avait acheté quand même.
Résignée devant cette adversité, elle avait perdu, elle le fixa droit dans les yeux en continuant de lui sourire.


- J'ai perdu, mais pourtant j'en étais intimement persuadée ...

Elle faisait la moue comme une gamine qui aurait été prise en flagrant délit de dire et faire des bêtises. Cette ambivalence, cette dualité, ces deux faces qui ne la caractérisent que trop. La poupée écossaise malgré son visage candide se révélait être un douloureux poison pour quiconque s'en approche. Facilement elle mettait au tapis ceux qu'elle considérait comme gêneurs ou mieux encore gêneuses ... Mais là, la jeune femme montrait sa véritable facette. Souriante, aimante et chaleureuse. C'est Andrew qui en avait de la chance en voyant ce sourire charmeur qui n'était adressé qu'à sa personne.
Elle l'avait repris dans ses bras, comme pour chercher ce contact qui lui manquait malgré elle ... Elle ne pouvait le nier, il lui manquait. C'était triste et terne sans lui ... Son voisin écossais qui adorait et adore toujours l'embêter. La main dans sa longue chevelure d'ébène embêtée par le vent la faisait sourire. Elle était bien avec lui, et ce contact l'avait apaisée. En relevant sa tête, elle avait vu le sourire doux qu'il lui avait réservé. Qu'est-ce qu'elle fit ?
Un tendre baiser sur la joue. Les deux mains blanches plaquées de chaque côté du visage, elle lui avait donné un bref baiser. Il était tellement adorable en fait ...
Enfin, il était temps. Toute heureuse elle avait relevé le défi de traverser la forêt. Bien, mais elle emettait des réserves quant à la réussite de l'expédition. Depuis le début, elle avait eu un mauvais pressentiment et là, ça empirait au fur et à mesure que l'échéance du Défi approchait ...

Andrew lui restait candide et naïf quant à la perspective de se retrouver avec des animaux pas franchement très amicaux ...

Et il se permettait même de rire. Selene lui lança un regard pas très amusé. Mais venant de prendre de lui prendre la main, elle senti la légère pression qu'il venait d'exercer. Cela la rassurait, alors elle joignit leurs doigts plus sereinement avec un soupir de soulagement.
Tout se passerait bien ? Et ce mauvais pressentimet qu'elle avait depuis le début ? Il ne s'était pas envolé et il persistait même ... Au fur et à mesure de la distance parcourue, il continuait de s'accroître. Très mais alors très mauvais signe pour la Belle ...


- Snargalouf ? Je sais pas. Oh là là, il nous faudrait le désert de Gobi pour pouvoir avoir assez de temps pour te raconter mes bêtises Monsieur Tyler. Mais n'empêche, je ne suis pas vraiment très rassurée. On s'en sortira vivants hein ? lui dit la sixième année avec un regard entendu.

Un plus : ils mourriraient ensemble.

Un moins : ils mourriraient ensemble.

Démarche assurée mais tout de même faussée par le sentiment de Nostalgie que venait d'avoir la jolie écossaise. Ce visage triste, cette joie envolée, ce sentiment de bien-être étouffé. Instinctivement elle ressera doucement sa main dans celle du Rouge et Or. Il devait s'inquiéter pour elle, à la voir dans de tels états, d'ailleurs c'est ce qui était en train de se produire.
Que lui dire ? Des mensonges ? Il ne la connaissait que trop pour avoir tant vécu avec elle .... Lui dire la Vérité était le mieux à faire.


- Tu me manques ... lâcha la jeune femme acculée par les sentiments.

- Je m'ennuie de toi Andrew, ta présence ma manque, je pensais m'en sevrer mais ce n'est pas le cas. Alors te retrouver là, dans cette Forêt m'a faite réfléchir sur ce que j'ai fait. J'ai pris conscience que ...

Pas de suite. Surtout pas de suite. Se taire, mais elle lui sourit, il devait avoir compris.

- Tu me pardonnes avant qu'on ne meurre dans cette Forêt ? dixit la brunette pas très convaincue de leur survie ...

Constamment sur ses gardes, ils venaient de pénétrer dans cette forêt dense et touffue. Elle commençait à oppresser Selene Sweevil qui restait pourtant fière même dans les situations les plus périlleuses pour sa santé. Le moindre bruit ne lui échappait pas. Pour l'instant rien de bien alarmant ...
Mais la forêt n'était pas prête d'en finir avec eux ....


- Je dois me calmer .... Positive Selene, positive. Il va rien se passer .... se rassurait la Selene Sweevil justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Andrew Tyler
Personnage Inactif
Andrew Tyler

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13374
Date d'inscription : 12/06/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyLun 3 Déc 2007 - 11:29

- Tu me manques...


La réponse de Selene fit s’arrêter Andrew dont l’expression sérieuse ne l’avait pas quitté. Il se pose devant la jeune femme. Face à face. Il l’écouta paisiblement sans la quitter des yeux ni prononcer le moindre mot et l’incite silencieusement à ne pas détourner son regard du sien. Vert face à Gris. Un Selene qui se confie, c’est rare. Et c’est ce qu’elle ne dit pas à voix haute qui interpelle et surprend le plus Andrew. Alors Andrew se tait. Il ne se sert pas de mots pour lui répondre tant ils parlent moins fort que ses gestes. Un sourire réconfortant et rassurant gracie ses lèvres. Un regard attendrie qui ne fléchie pas. Deux mains qui encadrent tendrement son visage. Deux pouces qui se baladent sur ses joues, sur le bout de son nez mutin pour finir par caresser sa lèvre inférieure. Un visage qui se rapproche, deux fronts qui se rencontrent, un souffle chaud contre sa joue. Deux bouches séparées par deux petits millimètres. Andrew hésite. Un instant. Des paupières qui se referment. Des lèvres qui se lient. Ce n’est ni un baiser demandant, ni un baiser conquérant. Il s’agit simplement d’un baiser apaisant, patient qui prend fin tout aussi rapidement qu’il a débuté. Andrew se recule à peine et murmure contre les lèvres de Selene :

- Je serai toujours là pour toi Selene, toujours.
Je ne veux pas que tu en doutes, jamais.
Il n’y a rien à pardonner, je ne te reproche rien. Maintenant, je veux que tu effaces cette mine triste de ton visage. Tu es tellement plus belle quand tu souris.



Un sourire sincère, puis un dernière baiser sur le front et Andrew se détache finalement. Il attrape la main de Selene et ensemble, reprennent leur route le long du petit sentier qui les amène tout droit dans la forêt. Il sent que la tension n’a toujours pas quitté sa compagne mais il sait que cette contraction est principalement due à de l’appréhension.

- Relax, Selene, l’apaise-t-il. Vous les Serpentard, vous êtes vraiment trop parano. Je t’ai déjà dit qu’il n’allait rien nous arriver. Ce n’est pas comme si on allait camper dans la Forêt Interdite. Tu verras, on aura traversé ces bois en moins de deux. Et puis, il est trop tard pour faire demi-tour, on mettrait trop de temps à rentrer.

La forêt est si dense et touffue si bien que la lumière parvient péniblement à filtrer à travers les branchages des hauts arbres. Il fait sombre et le vent qui siffle entre les arbres laisse peser une atmosphère peu rassurante et énigmatique. Pourtant, le jeune ne s’en préoccupe pas et avance avec une certaine insouciante. Aucun des craquements de brindilles, ni des envolées soudaines de rapaces ne le font sursauter. Pourtant, de sa main libre, il s’assure discrètement que sa baguette se trouve bien sans sa poche à laquelle pend son parapluie.

Ils continuent leur lente progression mais Andrew s’aperçoit qu’ils ne suivent plus aucun sentier. Ce dernier s’était arrêté quelques mètres après l’orée de la foret. Au lieu de ça, ils se contentent d’écraser feuilles et brindilles en avançant tout droit sans itinéraire précis. Le jeune homme préfère ne rien dire pour ne pas affoler davantage sa camarade. Il ne compte pas lui dire qu’il avait compté juste suivre un chemin en se disant qu’ils pourraient rejoindre le château sans problème car, maintenant qu’il n’y a plus de chemin à suivre, il ne sait pas par où passer et n’avait aucun moyen pour se repérer. Le soleil est dissimulé sous d’épais nuages sombres chargés d’eau et quand bien même il aurait été visible, il n’aurait pas su quoi en faire. Se diriger vers l’est ? l’ouest ? Il n’en a aucune idée.

- Quelles sont donc ces bêtises dont tu me parlais tout à l’heure ? On traverse peut être pas le désert de Gobi mais d’ici à ce qu’on arrive au château, tu as bien le temps de m’en raconter une ou deux…

*Si on arrive un jour…*


Ce n’est pas du genre d’Andrew de s’inquiéter pour un rien, étant plutôt de nature très optimiste. Pourtant, il a l’impression que les bois sont sans fin à mesure qu’ils s’enfoncent dans l’inconnu.

Brusquement, on entend un grondement du tonnerre au loin et un groupe d’oiseau qui prend son envole. Une goutte de pluie qui s’écrase sur le front du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13008
Date d'inscription : 14/10/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyJeu 20 Déc 2007 - 11:02

Un Baiser. Les lèvres d'Andrew Tyler sur les siennes. Rien de plus, rien de moins. Ce n'était pas un baiser langoureux qui cherchait romance, c'était simplement un baiser d'un Ami qu'elle croyait avoir perdu. Et Merlin, comme elle va mieux la poupée écossaise après ce doux témoignage affectif.
Elle n'en souhaite pas plus et d'ailleurs il prend fin aussi rapidement qu'il lia les lèvres des deux adolescents qui allaient être bientôt perdus dans cette Forêt atrocement ténébreuse ... Le regard de Selene se pose sur le seul garçon avec qui elle se doit d'être france. Le meilleur ami, celui d'enfance, celui qui pour rien au monde on aimerait blesser ... Le confident parfait ...
Le petit garçon pour lequel on possède un attachement sans le savoir à peine les jeux enfantins entamés. Oui, le Gryffondor est un trésor que garde férocement la belle jeune femme à la chevelure aussi noire que les Ténèbres. Tiens, d'ailleurs ... Elle n'avait pas vu Andrew avec une petite amie ? Il semblerait que cela soit inexistant oui, ou alors il la cache magnifiquement bien, la demoiselle. Ce serait bizarre de le voir au bras d'une jeune femme. Selene ne s'était jamais posée cette question d'ailleurs jusqu'à aujourd'hui où à bien le regarder, le Gryffondor est de plus en plus beau.
Plus il gagne en années, plus il dévelloppe un charme insolent ... Comment ne pas craquer devant le charmant minois du septième année ? Hum elle devra faire son inquisitrice lors de leur magnifique épopée dans cette Forêt qui va les engloutir tout deux ...

Elle est légèrement rassurée comme si Andrew parvenait à lui rendre le peu de bons sentiments qu'elle peut avoir. Heureusement qu'il est là d'ailleurs. Un sourire presque timide pour le remercier de toujours l'accompagner avec sa bonne humeur. Et ce baiser aussi fugace soit-il, elle s'en souviendra agréablement ... Comme d'un premier baiser sincère ? Probablement. Ce murmure contre ses lèvres saumonées, elle s'en délecte comme d'une sucrerie à demi-avalée. Chaque mot est analysé dans son intégralité, chaque syllabe est ancrée dans la mémoire de la Serpentard.

A jamais ...


- Tes paroles me comblent Andrew, je ne pensais ne plus les entendre ni même les attendre. Merci ... Oh que c'est aimable à toi ...

Sourire de la jeune femme qui est davantage plus jolie quand elle se met à sourire. Un regard attendri, presque aimant même. Non, il ne signifie qu'une Amitié retrouvée et un Amour indissociable voire symbolique. La jeune écossaise au teint Lunaire est très heureuse, trop heureuse et tout ces Sentiments se lisant bien trop facilement sur son harmnoieux visage. L'écossaise sourit face au dernier baiser sur le front d'Andrew. C'est trop attendrissant alors elle lui fait juste un signe léger de la tête ...
Non, l'appréhension ne l'avait pas quittée, toujours présente dans chaque geste de la Belle. Scrutant de tout côtés, si par le plus grand des malheurs, une créature féroce n'allait pas leur tendre une embuscade. Pour comme vient de le dire Monsieur Tyler, ils ne campent pas dans la Forêt Interdite ou mieux ne dînent pas ensemble dans la Cabane Hurlante. L'Horreur ! La jeune femme repose son regard sur le Rouge et Or et esquissa un faible sourire. Malgré la bonne humeur du jeune homme, il n'en reste pas moins qu'il y a un malaise bien trop présent.
Voilà, elle était heureuse de l'avoir retrouvé, qu'il ne lui tienne pas plus rigueur, elle s'en serait voulue sinon. Mais tout va bien dans le meilleur des mondes, comme l'on dit si bien ... Mise à part que malgré tout, elle reste campée sur ses positions ...
Ils vont avoir des ennuis prochainement. Alors, elle se met à penser à un scénario glauque d'un CinéMagik tourné en pleine Forêt, dense et touffue. Où la lumière du Soleil ne filtre pas à travers les branchages ...

Pitié.


- Mais je ne suis pas parano ! Enfin ! Par Merlin, c'est comme dans ces Histoires effrayantes où un jeune couple se promène dans une Forêt, comme celle-ci étrangement, et que soit ils se séparent mais ne reviennent jamais. Où ils restent ensemble et connaissent une fin tragique, tués par un Sorcier fou, dévoreur de cervelles .... Berk. Lui sortit la jeune femme avec une voix étranglée et surtout au bord de la crise puissante de nerfs. Je suis calme d'habitue Andrew, sereine et tout les adjectifs que tu peux trouver ... Mais là, c'est affreux, je sens bien qu'au moindre bruit, je me mettrais à hurler, tellement que le stress parvient à m'oppresser la poitrine ... Reprit la jeune femme en appuyant ses dires, avec des yeux ronds comme des Mornilles.

Chaque pas est étudié au milimètre près, elle fait attention à tout, savoir où elle pose ses bottines à talon, c'est ça qui lui importe le plus. A chaque pas dans cette Forêt maudite, elle a peur qu'une main sortie de terre, l'emporte plus profondément sous terre. A cette pensée, elle se pelottonne plus fortement contre le jeune homme. Pour se rassurer ... Oui seulement cela. Ca en deviendrait presque à broyer la pauvre main innocente du Sorcier qui la tient d'ailleurs. Elle relâche un peu sa prise, sans pour autant finir d'être mortifiée, mais reste collée contre lui ... Mince à force de rester ainsi, elle ne se rend point compte du drame qui est en train de se passer. Non, c'est juste en posant son regard couleur acier sur ses pas, qu'elle se rend compte que ....
Bouse ! Plus aucun sentier ! Rien ! Prise de panique ? Et pour cause, elle enfonce ses ongles manucurés dans la paume de ce pauvre Andrew ... Par Merlin, là c'est atroce. Que faire ? Que faire ? Et il détend l'atmosphère ? Mais comment peut-il ? Alors qu'il voit parfaitement bien qu'ils ne suivent même plus une route précise ...


- Andrew, me mens pas ! Me mens pas ! On est perdus ? Hein ça y'est ? On va mourrir ? Mes bêtises ? Là personnellement, je m'inquiète de notre sort à tout les deux. Mais si tu veux vraiment les entendre ... Reprit Miss Selene avec un sourire malicieux au coin des lèvres, rapidement remplacé par un air des plus dépités ...

Chouette, il pleuvait ... Et le Tonnerre ? On se serait bien gardés de l'avoir en prime celui-là ! Bon pas d'autre choix que de sortir sa baguette avant de tomber dans un trou ou quoique ce soit d'autre. Pronconçant avec une voix faible, l'informulé "Lumos", la baguette de la cadette des Sweevil se para d'un halo clair et tamisé ... Afin de voir un tout peu mieux, les entrailles de cette Forêt des plus maudites.
La pluie commence à tomber drûe sur les deux adolescents. La longue chevelure d'ébène de Selene, ne tardera pas à être mouillée et elle, à attrapper le Sinistrosse ... Alors regardant Andrew droit dans les yeux, oh qu'il était mignon quand il avait les cheveux légèrement trempés, par Salazar, elle s'égare !


- Andrew, tu n'auras pas un parapluie dans tes affaires ? Ou quelque chose d'approchant ? Qu'on ne meurre pas avant de rentrer au Château et de s'avachir comme des mollasses sur les tables de la Grande Salle ... Hé hé hé. Petite pointe d'Humour, ça ne faisait de mal à personne, mais la poupée de procelaine se raidit subitement : un bruit provenant des profondeurs de la Forêt.

Et ce dernier, n'était pas pour rassurer. Au contraire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Andrew Tyler
Personnage Inactif
Andrew Tyler

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13374
Date d'inscription : 12/06/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyJeu 27 Déc 2007 - 14:23

- Selene… si tu voulais bien arrêter de psychoter, je t’ai dit qu’il n’allait rien nous arriver, la rassura-t-il. Tu lis trop de bouquins parce que je peux t’assurer qu’aucun sorcier fou ne va dévorer notre cervelle. Une créature bizarre va peut être nous arracher un ou deux membres mais aucun mage atteint de démence ne viendra perturber notre ballade. Alors cesse de t’inquiéter comme ça… Et puis, on est des sorciers, non ? Alors si l’occasion se présente on pourra toujours se défendre avec nos baguettes.

La Serpentard semblait se transformer progressivement en une mandragore en furie complètement paranoïaque, ce qui n’était pas du tout du goût d’Andrew. S’il s’était imaginé une seule seconde que sa camarade allait être rattrapée par la démence lors d’une petite incursion dans la forêt, il se serait bien privé de lui demander de l’accompagner. Ce n’était pas très gentil de penser cela mais les plaintes incessantes et irraisonnées de la jeune femme commençaient à peser sur l’humeur d’Andrew qui ne savait pas quoi dire pour apaiser ses doutes. Pendant que Selene se voyait en train de se faire poursuivre par une meute de sorciers sans visages tout droit évadés d’Azkaban, Andrew, lui, poursuivait sa route d’un pas assuré et franc. Rien dans sa démarche ne laissait supposer une quelconque appréhension. Malgré tout, de temps à autre, son visage venait se déformer par une grimace de douleur, résultat d’une pression exacerbée sur sa main et d’ongles acérés dans sa paume. Merci Selene.

- Non, Selene, nous ne sommes pas perdus…soupira-t-il sans croiser son regard. Regarde, tu vois la mousse sur ce tronc ? Il parait que la mousse pousse au Nord. Donc nous nous dirigeons vers le Nord. Tu vois, je sais parfaitement où nous sommes et que nous avançons vers le Nord. Donc, nous ne sommes pas perdus…

Il étouffa de la main une toux peu naturelle après avoir adressé à Selene un sourire incertain. Il serait suicidaire de sa part d’avouer à la jeune fille qu’il n’avait aucune idée où se rendre, ni s’ils suivaient la bonne direction mais il espérait que ses paroles suffiraient à la soulager et à faire taire ses interrogations car si elle n’arrêtait pas de proposer différents scénarios menant tous à une fin tragique, rien ne lui certifiait qu’il ne succomberait pas à la panique lui aussi.

La pluie s’abattait désormais violemment sur la forêt et rendait le sol boueux et de ce fait glissant. Ils avaient ralenti leur allure et avançaient précautionneusement guidés par la lueur offerte par la baguette de Selene. Il se retint de lui faire remarquer que si une créature sanguinaire peuplait ces bois, elle serait certainement attirée par la lumière projetée par la baguette magique parce qu’ils avaient besoin de voir où ils mettaient les pieds s’ils ne voulaient pas se briser la nuque contre un rondin de bois d’autant plus que le vent ralentissait nettement leur progression.

- C’est moi que tu traites de mollasse, Sweevil ? grogna-t-il faussement irrité en déployant de sa main libre son parapluie. On ne pourrait pas lui reprocher de ne pas être prévoyant. Pourtant, le mal était déjà fait et les deux jeunes gens étaient déjà trempés mais le parapluie leur prodiguerait un faible bouclier contre les précipitations.

Soudain, il sentit Selene se raidir contre lui et il baissa des yeux surpris sur la Serpentard. Il ne savait pas ce qu’avait produit une telle réaction chez elle, sans doute était-ce encore le fruit de son imagination.

- Est-ce que ça va Selene ? Tu as entendu quelque chose ? C’est peut-être le Sinistros qui se cache derrière un arbre et qui n’attend que de nous bondir dessus et nous avoir pour son dîner, se moqua-t-il gentiment en secouant la tête.

- Je rigole ! s’empressa-t-il d’ajouter en se retenant de rire. Mais si ça peut te rassurer, je vais essayer d’escalader cet arbre et m’assurer qu’aucune bestiole n’est tapie dans les alentours en attendant de nous bondir dessus.

*Ou plutôt essayer de voir si je n’aperçois pas une tour du château…* songea-t-il en confiant le parapluie à Selene après avoir relâché sa main meurtrie. Comme il s’en était douté, des très nettes traces rouges, furieuses, d’ongles aiguisés s’étaient imprimées dans sa paume. Encore merci Selene.

Une petite voix au fond de lui, la voix de la raison, celle qu’il n’écoutait pour ainsi dire jamais, lui conseillait de ne pas s’amuser à jouer à Tarzan, en particulier par ce temps là. Mais il s’agissait de la seule idée qui lui était venu à l’esprit. La nuit commençait à tomber et rien n’indiquait que la pluie allait cesser d’ici peu. Au contraire tout laissait à penser qu’il allait pleuvoir pendant encore de longues heures. De plus, ce n’était pas parce qu’il n’avait pas entendu de bruit suspect que rien ne se cachait véritablement dans les fourrés, alors plus vite ils repéreraient le château, plus vite, ils pourraient quitter ces bois.

Le jeune homme s’avança jusqu’au pied d’un arbre et débuta prudemment son ascension. La pluie avaient rendu l’écorce particulièrement glissante, ce qui rendait la montée délicate. Un grimpa avec un soin méticuleux prenant garde à là où il posait ses pieds et mains. La pluie et le vent s’amusaient d’un plaisir malsain à lui fouetter le visage, l’obligeant ainsi à plisser dangereusement les yeux. Bientôt, il se rendit compte que son idée avait été aussi vaine que périlleuse tant sa visibilité était limitée. Le pied posé sur une fine branche, Andrew soupira de frustration tout en repoussant d’un geste sec de la tête une mèche trempée qui lui barrait le front. Il se sentait bien ridicule perché au milieu d’un arbre, trempé, frigorifié. Un coup de tonnerre retentit alors qu’un éclair furieux déchira le ciel obscur, illuminant un instant les bois. Mais rien. Il ne distinguait rien qu’un gris sombre qui voulait les envelopper, les aspirer.

Résigner à devoir errer dans cette forêt sans fin, le Gryffondor amorça prudemment sa descente. Il s’appuya davantage sur branche quand il entendit un « crac » sonore. Et tout s’enchaîna rapidement. Il eut l’impression de rester figé pendant plusieurs secondes mais déjà il perdait prise, ses mains s’échappèrent de l’emprise qu’elles avaient sur l’écorce humide, un cri rauque s’échappa de ses lèvres et il se sentit irrémédiablement attiré par le sol. Sa chute n’avait duré que quelques instants mais il avait eu l’impression qu’elle s’était éternisée. Il retomba durement sur un tapis de feuilles mortes, brindilles et boue mais sa jambe heurta douloureusement une racine proéminente. Un nouveau cri vint perturber la quiétude des alentours et le visage du jeune homme était déformé par une atroce grimace de souffrance.

Malgré tout, il essaya naïvement de se relever. Tout ça pour retomber lourdement sur le sol en étouffant un nouveau cri de douleur. Il leva un regard trempé, chargé de reproches en direction du ciel, comme si tout était de sa faute. En réponse, il lui semblait être assourdi par le rire moqueur du vent qui se délectait de sa peine.

- Bouse, bouse, bouse ! s’exclama-t-il en claquant du poing contre un nid de feuilles mortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13008
Date d'inscription : 14/10/2007

[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] EmptyJeu 17 Jan 2008 - 16:18

- T'es marrant Andrew, mais toi tu penses que cette forêt peut être un parfait décor pour un meurtre en série, perpétré par un Sorcier fou ? Ok ok. Bon si tu le dis, je te crois. Comme quand tu me rassurais quand on était enfant, quand je me faisais mal et que tu me disais que ce n'était rien. J'aimais bien ces tendres moments. Mais là Andrew, mais là ... Et la suite proférée par Mister Tyler n'était pas plus glorieuse que les pensées désordonnées de la poupée écossaise. Nous arracher un ou deux membres ? Oh super, j'en suis impatiente ! Ironisa la Serpentard tout en regardant Andrew avec un mince sourire.

La sixième année continuerait à psychoter, encore et encore. Jusqu'à un point où elle se mettrait à hurler tant la panique la prenait toute entière. Andrew tentait de la rassurer par n'importe quel moyen. Mais la jeune femme bornée dans sa panique irationnelle ne parvenait pas à se calmer. A chaque pas, le Gryffondor devait sentir les ongles aiguisés de la Belle se planter dans la peau fine de sa paume. Elle n'y pouvait rien. Elle était une Sorcière, oui jusque là elle était d'accord à 100%, elle savait se défendre et tout le reste, mais ... faire face à une horde de Sorciers sanguinaires et des créatures qui n'en démordraient pas si facilement, c'était pas son trip personnel à la jeune femme.
Bon il y avait un bonus à cela. Elle avaut pu se réconcilier avec son ami d'enfance et c'était le meilleur de la journée, de cette escapade pour rentrer au Cha^teau qui n'en finissait pas. Encore un soupir de la poupée écossaise, face à cette situation qui commençait à sérieusement l'embouser. Non mais non, ils n'allaient pas s'en sortir. C'était indéniable. D'habitude la Serpentard est la dernière à paraître défaitiste et tout ça, mais bouse confortée à cet état de fait, le moral était au ras des Scroutts à pétards. Comme dirait le Préfet des Serpentard quand il faut qu'il se mette à réviser devant sa montagne de parchemins : c'est la dèche. Et Andrew qui affirmait qu'ils n'étaient pas perdus ? Mais il lui fallait quoi à la fin pour le réaliser ? Décidément son humeur joviale faisait de Selene un tourment.

Comment être si sûr de lui ? Comment parvenir à paraître si décontracté ? Non, pourtant Andrew ne touchait à aucune drogue, car la cadette des Sweevil pensait à ce qu'il ait fumé une herbe potentielle hallucinogène ou encore des champignons du même acabit. Mais le jeune homme ne fumait pas, enfin elle le pensait. Boire peut-être ? Il y a des choses qui resteront un mystère insondable pour chacun. Et la cool-attitude de son best en faisait parti. Elle aurait tout donné jusqu'à son dernier corset ou ses dernières bottines pour paraître zen avec lui ... Bah non. Il en fallait toujours un qui panique dans tout scénario qui se respecte, aujourd'hui c'était Selene Sweevil. Demain, une autre ou un autre, perdu(e) dans une contrée hostile et poursuivis par des Sorciers dévoreurs de matière grise ....

Berk.


* On va y passer ! On va y passer ! Non mais je veux pas ! * Pensa la jeune femme au bord de la crise de nerfs. Crise qui penchait vers l'apaisement face aux paroles du septième année. Mais même ...

- D'accord ! D'accord je te crois. Si tu sais parfaitement où nous sommes Andrew, c'est parfait. Je ne peux que suivre docilement ... Tête qui remue de la jeune femme pour démontrer son abnégation face à cette situation.Autant baisser les bras, ce serait pareil ...

Le rire nerveux ne disait rien qui vaille à la belle poupée de porcelaine dont les traits se figaient encore plus. Et le petit sourire ? S'il croyait la duper, il était perdant sur toute la ligne le mignon petit Gryffondor. Pas la peine d'en rajouter en lui hurlant dessus, Selene n'en avait pas envie. Soupirs omniprésents de la Belle à chacun de des pas, elle aurait peut-être préféré ne pas être perdue ou s'être retrouvée avec son délicieux Andrew ? Non, elle ne regrettait pas cette situation, au contraire. Mais elle restait butée sur des scénarios catastrophes qui seraient susceptibles de leur arriver ... A chaque pas, chaque sentier foulé, elle pressentait un souffle graisseux d'un Sorcier malapris sur son fin cou diaphane, ce qui la dégoûtait encore plus et lui faisait faire moultes grimaces pas très encourageantes.

Et la pluie pour courronner le tout ! C'était ce que le Détraqueur était à Azkaban, bref c'était hyper énervant et tout ce qui traîne ... Elle avait envie de se retrouver aux Trois Balais autour d'une Biéraubeurre avec Andrew, évidemment non, fallait pas exagérer. Après cette dure escapade et surtout s'ils en réchappaient vivants, elle l'inviterait dans un restaurant pour qu'ils puissent se restaurer. Car le ventre de la poupée commençait à gronder. Non pas que la demoiselle ne se fut pas sustentée auparavant, mais ce serait certain qu'avec toutes ces émotions extrapôlées, elle aurait besoin de sucreries. Et elle savait le penchant de septième année pour ces dernières. Le mini-éclairage de la baguette, ça elle en était certaine, attirerait un quota impressionnant d'animaux sauvages. Mais comment savoir où on met les pieds si on ne voit pas plus loin que le bout de son fin nez ?
Le vent, décidément tout les éléments de Mère Nature se liguaient contre eux. La jeune écossaise se mit à frissonner, il n'y avait pas idée de sortir par ce temps. Mais que voulez-vous ? Il y avait bien deux idiots pour le faire .... Enfin, Andrew daignait sortir son parapluie, mais tout deux seraient en marge d'attraper la mort tant ils sont trempés. Un peu plus ou un peu moins ...
Petit sourire de la jeune femme quand il emploie ce ton d'adolescent fraîchement irritable. Il est décidément bien trop mignon quand il fait cela ..


- Moi ? Te traiter de mollasse ? Jamais de la vie Tyler. Tu me connais voyons ... Lui fit la jeune femme agrementé d'une légère pichenette sur le nez du Rouge et Or. Décidément, elle en avait après son nez aujourd'hui. Petit baiser sur celui-ci en définitive.

Le cri affreux et inhumain avait raidi la jeune femme contre le corps d'Andrew. Le moment où elle était sereine avait disparu, pour relaisser la place à cette panique qui la consume toute entière. Le Gryffondor ne se départit aucunement de son humour, ce qui fait légèrement rire la poupée écossaise, mais c'est plutôt un rire nerveux qui s'échappe des lèvres mordillées et tremblantes. Elle se le répète inlassablement qu'ils ne vont pas subir des atrocités. Mais c'est comme si de rien était, toujours les mêmes pensées qu'elle tourne, retourne, détourne ... pour en arriver à la même conclusion : la mort par tout les procédés glauquissimes à souhait que n'importe quel réalisateur de Cinémagik pourrait lui emprunter pour faire de son scénario une adaptation cinématographique réussie ...
C'est que la demoiselle, elle en avait de ses idées gores dans sa têtre de Serpentard ...


- Hum. Je ne sais pas, mais je préferais encore que ce soit Rogue qui se soit caché derrière un arbre plutôt que l'immonde Sinistros. Andrew, t'es bête ! Dixit la sixième année en le regardant, tout en tentant de ne pas exploser de rire face à la petite moue moqueuse qui lui était adressée ...

- Sois prudent ! Fais gaffe Andrew, je t'en supplie ! Lui fit la jeune femme douloureusement inquiéte et la gorge nouée, tentant de regarder derrière elle, si par le plus grand des malheurs, ils étaient suivis.

Ouf non.

Récupérant le parapluie des mains d'Andrew, Selene voyait d'un oeil angoissé la périlleuse ascension entreprise par son ami pour tenter de voir si ou non, ils pourraient trouver un chemin pour rentrer chez eux. Au fur et à mesure qu'il évoluait sur l'écorce de ce fait glissante, le mauvais pressentiment s'accentuait d'autant plus. Arrivé à la cime, il ne lui était rien arrivé de fâcheux ... La sixième année en fut d'autant plus soulagée et un sourire naquit sur ses lèvres, mais ce n'était pas fini. Les mains s'étaient agrippées au manche du parapluie durant la descente du jeune homme, chaque mètre était pour Selene une épreuve. Mais évidemment, là encore ce n'était pas fini. Une chute, qui n'a duré en tout et pour tout pas même une minute et le meilleur ami au sol, avec la grimace de douleur sur le charmant faciès. Selene Sweevil lâche tout, et se précipite vers son compagnon d'infortune relégué au sol.
Mine déconfite de la Serpentard, en voyant l'état du meilleur ami. Bouse, la cheville brisée ? Foulée ? Mince, il ne fallait pas qu'elle traîne.


- Ne bouge pas ! Lui ordonne Selene sans ménagements. Déjà paniquée en début d'exploration, mortifiée à la fin ...

Que faire ? Pas la peine de tâter la jambe blessée, vu les quelques cris de douleur poussés, elle devait être brisée ... Agir vite, se rappeler de quelques sortilèges de Merwick. Si au moins Selene avait écouté en cours. Soupir.Agir.Soigner. Mettre à l'abri. Oui, elle aurait besoin d'une bonne Biéraubeurre ... Elle s'impose de plus en plus.


- Bon bah quand il faut y aller, faut y aller. Baguette pointée sur la jambe d'Andrew. Et longue inspiration avant de lancer un sort dont elle se souvenait étrangement. C'est fou comme quand on panique à l'extrême, les choses vous reviennent facilement en mémoire.

- Brackium Emendo. Soupir, ça avait l'air de marcher. Bientôt un autre sort. Ferula ...

Une attelle entrain de se former autour de la jambe auparavant brisée du jeune homme. La poupée écossaise se baisse, car durant l'opération "sortilèges", Monsieur n'a pas bougé. Ou plutôt s'est vu interdit de le faire. La jeune Sorcière fait passer un bras d'Andrew autour de sa fine épaule et de le lever lentement pour qu'il puisse poser sa jambe "soignée" sur le sol boueux.

- Ca va mieux ? En même temps faudrait mieux. La poupée ne voulait pas s'attarder plus longtemps. Une certaine masse attira son regard bichromé. Une chaumière dans ce coin perdu ? Entraînant Andrew à sa suite, elle se dit qu'il était préférable de se diriger vers cette bâtisse "accueillante" plutôt que de se retrouver dans quelques heures, en train de grelotter de froid. Ce qui serait sûr ce serait que le Sinistros les accueillera comme il se doit.

La jeune femme peu habituée à porter un membre de la gente masculine sur son épaule, ne languissait qu'une seule chose. Entrer dans la chamière en question pour pouvoir se poser sur une chaise et mettre le Gryffondor couché sur n'importe quoi qui se trouverait à sa portée. Quelques pas encore et ils y arriveraient. La masure ne payait pas de mine, à la voir ainsi mais ils y seraient peut-être au chaud. Selene regarda par les fenêtres, personne apparamment pour les accueillir ? Etrange, ça ressemblait vraiment à une histoire tordue ....
Pas grave, ils s'en sortiront ! Non ?


- On entre ! La main sur la poignée de la porte la Serpentard s'attendait à apercevoir un fou avec une hache, mais rien ne vint. Ouf. Soulagée, elle referma la porte pour pallier aux intempéries et allongea Andrew sur un lit proche d'elle avant de s'étirer mollement et félinement.

- Bon dès qu'on se sera reposés un tant soit peu, on tentera de trouver le château, et plus d'acrobaties, je me suis faite un sang d'encre ... Conclut la jeune femme en allant s'asseoir sur le rebord du lit, tout en ôtant une mèche trempée du visage d'Andrew ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Contenu sponsorisé




[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty
MessageSujet: Re: [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]   [ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Forêt ] Tarzan et Andrew... [PV with Mister Tyler]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Pré-au-Lard :: Parcs, forêts et rues de Pré-au-Lard-
Sauter vers: