Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14058
Date d'inscription : 19/11/2006

Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] EmptyJeu 4 Oct 2007 - 21:42

Il y’avait des jours avec, et des jours sans. Ce matin là, c’était un jour sans.
Lorsqu’il se réveilla, ce ne fût pas simplement ses mains qui étaient moites. Non, loin de là.
Il était dans un état de transe tel qu’on aurait pu le croire sorti de la douche. Et pour cause !
Il passa sa main sur le front, ce dernier était brûlant !!!
C’est ainsi, que d’un effort monumental il se traîna jusqu’au premier lavabo venu, pour essayer de se rafraîchir les idées mais aussi et surtout, se sentir un peu moins sale.


Gné c’est pas demain la veille que tu attirera le gente féminine avec cette odeur raffinée mon vieux …

Pfff qu’est-ce que j’ai fais cette nuit pour avoir autant transpiré et de ne même pas m’en rappeler …


A bas les questions inutiles, il n’eût pas le temps de s’en poser d’autres car la première pensée qui lui traversa l’esprit en cet instant se traduisit même de manière orale. D’ailleurs, ce ne fût rien d’autre qu’un superbe et magnifique Atchoum accentué sur la fin de ce mot avec ce qu’il faut de particules nécessaires et suffisantes pour en imbiber aussitôt la glace qui se trouvait devant lui.

Non d’un Troll des Landes du Nord !!! Qu’est-ce que j’ai fais pour être malade !!! Atchaaa …
Et rebelote, 20 points de plus …
Attends une minute … Mais c’est bien sur !
Quand je t’aurais trouvé, tu vas m’entendre !!!


Comment il s’appelle déjà ?
Awé c’était le petit Resnald. Bah quoi c’est vrai, j’ai toujours du mal avec les prénoms, alors si je leur ai jamais parlé hein …
Mais ça me fait pensé, pourquoi je me parle toujours à moi-même ? … Pas grave, on verra ça une autre foi ^^


En effet, c’est après un monologue acharné qu’il prit enfin l’initiative de se couvrir pour rejoindre la salle commune dans un premier temps mais aussi fouiller de fond en comble le château pour enfin retrouver son agresseur. Ludo est bien décidé à lui en toucher 2 mots voir plus. C’est pourquoi il se précipita de rejoindre les matinaux en train de prendre leur petit déjeuné de bonne heure. Car ouai, le rush ne se pointe qu’un quart d’heure plus tard.

Arrivé sur place, un rapide tour d’horizon ne lui permit pas d’identifier sa cible.
Pas grave, le second essais sera plus concluant espère-t-il. Et si Mark n’était pas encore là ?...
De toute manière, après son intervention il sera très vite fixé. Prenant position, debout sur la première table qu’il croisa, un rapide sortilège d’amplification de la voie et le voilà paré à ferrer le poisson.


Markouchouuuu ramènes toi immédiatement !!!


Dernière édition par le Dim 11 Nov 2007 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moctabinou.skyblog.com
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13767
Date d'inscription : 01/03/2007

Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Re: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] EmptyVen 5 Oct 2007 - 21:03

Table des Verts et Argent.

Très mais alors très tôt, Mark s'était levé au chant de l'Hypogriffe, enfin il était à motité dans les vapes et n'entendait rien mais alors cacahuète de ce qu'on lui disait. On aurait pu très bien lui dire qu'il était un Troll, il aurait acquiescé et tout ceci, en désespoir de cause.
Nonobstant le fait qu'il soit encore dans un état léthargique et cotonneux, il prenait tout de même part aux bribes de conversation que s'échangeait ses camarades. Avec différents ragots sur la vie de Poudlard ... Tout ce qui intéresse un Préfet qui devient renseigné sur la vie de tout un chacun. C'est si admirable.
Assis vers le milieu de l'immense table des Verts et Argent, il se laisse bercer par le temps qui passe. Il a évité le rush d'une armée de gnomes affamés ... mais au fond de lui, il était certain que ce serait une sale journée.

Déjà la veille, et ce depuis bien une semaine, il était malade comme on en pouvait plus. Un regard doré bien vitreux et une teinte aussi blanche que la Mort elle-même. Et là vu son état, on lui disait plein de trolleries, il ne riait même pas. Trop occupé à déchiffrer ses parchemins, il avait une tête à faire pâlir d'effroi les Détraqueurs ...
Il s'était vu dans la glace, et en avait encore plus pâli d'horreur. Des cernes sur cette peau d'habitude si mate et une fièvre colossale. Dès qu'il y avait un charmant microbe dans les parages, Mark se le prenait et ce dernier, ce gentil virus, s'amusait gaiement va. Mark Resnald quand il était malade, c'était quelque chose à voir. Oh comme quand il se mettait à descendre des pintes de Biéraubeurre d'une traite et de se mettre à chanter l'alphabet roman à l'envers et de déblatérer des déclinaisons en Grec Ancien.
Ou de chanter dans les couloirs des tubes bien kitchs des 80's, standard des Moldu. Lui, comme ça le faisait marrer, fallait bien non ?

Mais aujourd'hui ça avait décidément mal mais alors très mal commencé.

Une journée ultra bouseuse et ce dans les grandes largeurs. Il ne s'était pas énervé contre Purdey et n'avait pas fait fuir quelques élèves qui avaient le don d'énerver le Préfet à leurs seules présences ...
Tous les supporter, ça passait bien un moment mais là, bon heureusement que la foule n'est pas encore présente. Mais revenons à cette journée éreintante pour le pauvre Mark Resnald qui ne se supporte plus.
Un chat taré qui l'étouffe presque et un lever du lit légendaire. Le Capitaine à moitié endormi s'était étalé gaiement sur le sol rocheux du dortoir. Un craquement s'était fait entendre, il pensait que c'était son nez qui avait tout pris. Instinctivement il le toucha, mais tout était à la bonne place.
Qu'était-ce donc ? Le Préfet s'était rentré tout simplement sur la joue des bris de verre d'un jus de Patacitrouille. Il n'y avait rien de fâcheux et le fin visage ne s'était pas rendu enlaidi par ces morceaux diablotins.

Vêtu vivement de son uniforme des Serpentard, il était descendu et s'était retrouvé par terre en moins de deux, il n'avait pas vu Miss Teigne lui arriver dessus. Résultat des courses : un Mark retrouvé sur le dos et une chatte complètement sonnée. Les amoureux des félins ont préféré la sauver elle, plutôt qu'un membre éminent de la Préfecture qui s'était retrouvé les quatre fers en l'air comme un Bleu.
Reprenant ses esprits et pestant contre ce fichu chat, décidément il était mal lotti entre tout ces chats .... Testarotho, Muguet et Miss Teigne ? Qu'avait-il fait pour mériter ça ? Mais rien enfin !
La tête totalement dans le brouillard, il venait de se rappeler à l'instant qu'il était descendu pour manger. Le petit déjeuner. Meilleur repas de la journée. Ah au moins quelque chose qui le comblait d'aise, mais oui il le savait, il allait se passer un truc.

C'est obligé c'est toujours comme ça. Comme dans toutes ces séries Moldues où on prédit toujours qu'un évènement atroce va arriver aux héros. Bah là c'était pareil, mais en pire ...

Le sixième année, Sorcier de son état était serein quand il pénétra dans la Grande Salle. A la même place comme toujours. Et dévorant comme à son habitude, mais là .....
Se servant un verre de Patacitrouille, il ne vit pas arriver l'horreur sur sa personne. Il allait tomber en disgra^ce ....
En effet, le petit Préfet des Gryffy's s'était mis sur une table cherchant notre jeune héros du regard pour l'affubler d'un sobriquet bien trop ridicule.
Ce qu'il fit sans attendre ....


star



Vous voyez quand il va se passer un truc et que tout le monde sait qu'il doit s'arrêter de parler ? Bah c'était ça. Les voix s'étaient tues. Mark venait de s'étouffer avec sa boisson et de recracher le contenu sur un camarade qui n'avait pas demandé de se faire copieusement aspergé par son inestimable Préfet.
Inestimable ? Toute la table des Verts et Argent eut un fou rire commun, sauf Mark Resnald qui était encore abasourdi : " Markouchou". Ca allait coûter.
Et quoi ? En violence du Préfet. Se levant de sa table avec le peu de dignité qu'il lui restait. C'est-à-dire même pas une once, il se dirigea à pas rapides vers l'affubleur de surnom débile.
Celui qui va décrocher le cocotier : Ludovic Niwa. Content ? Evil

Pourquoi avait-il hurlé "ça" ? Oh Mark venait de se rappeler ! Tout ce ramdam, parce que soit disant l'Héritier BloodDust lui avait éternué la veille, en plein milieu d'un couloir mais surtout en pleine face.
Et comme de coutume, Mark ne s'était pas excusé. Ludo tu la cherches la bouse.
Arrivé à la hauteur de son confrère, il le toisa de son regard doré, décidément il n'y avait bien que Serpentard et Gryffondor pour s'être trouvé des Préfets autant masculins que féminins. Là n'est pas la question.
Sourire en coin, le sixième année scruta de son un mètre et quelques quatre vingt trois centimètres son amalgame Rouge et Or.


- Niwa ? Ca t'a pas suffit l'affrontement sur les Quais ? Ah t'es bien un Gryffondor pour jouer la carte de la bravoure. Mais je vais te couper les griffes rapidement moi.


En disant cela, Mark s'était mis à ricaner tel un demeuré (ce qu'il est, précisons-le) et s'avancait encore plus dangeureusement vers sa prochaine victime.

- Ludo' (remarquez le surnom déjà !) , t'es téméraire mais suicidaire !

Hein ? Allez Niwa, dis le que tu as des tendances !
Le Mowana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14058
Date d'inscription : 19/11/2006

Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Re: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] EmptyDim 7 Oct 2007 - 13:59

Hey oh, poussez pas la en dessous !
Oui je sais, c’est interdit et alors ?
Z’avez pas intérêt à m’imiter sinon ça va chauffer pour votre grade c’est moi qui vous le dis !
Je suis pas préfet pour rien je vous signale.
Voyez-vous, cet insigne à première vue inoffensive veut dire que je représente l’autorité au sein des gryffondort …
Donc si je fais quelque chose d’illicite, vous vous taisez et vous copiez pas, c’est clair ?


Ludo s’était lancé dans un monologue avec un groupe de première année. Ceux-ci reprochaient au préfet des rouges son attitude un tant soit peu désinvolte. Allez savoir aussi pourquoi il grimpe sur la première table venue ?
Il n’était plus simplement le petit timide de première qu’il était autrefois. On dit bien souvent que les gens changent, il en était la preuve.
Se fondant dans les murs par son passé, l’ambiance qu’il apportait aujourd’hui le mettait en relief. Désormais, c’était lui le point central de son histoire et les objets volumineux du décors avaient repris leur place première : le décors.
Ahhh ça, il adoraient perturber le calme et se faire remarquer. Quelque chose de nouveau se savoure toujours mieux à pleine dose. L’overdose ? Du tout, rien à craindre le petit.
Comment expliquer une telle montée de confiance en soit ? Car oui, il en était blindé. Aucuns doutes en ses capacités … Ou plutôt si, une seule : Les filles.
Créatures semi humaines ayant repris leur apparence pour se fondre parmi la masse.
Devenu expert dans la reconnaissance de ces choses là, plus aucunes ne lui échappaient.
Parfois les cheveux courts mais plus souvent longs, une de leurs armes principales : Les rayons lumineux s’abattant sur cette carapaces mobiles se réfléchissaient toujours pour en éblouir toutes cibles à la ronde. Ceci n’était possible que grâce à un entretient régulier et journalier. Une arme se doit de briller. Je vous raconte pas les heures passées dans une salle de bain. A croire que leur deuxième peau est une tâche fastidieuse à enfiler pour coller si bien et épouser toutes les formes.
D’ailleurs, à ce niveau là, elles n’étaient pas toutes pareilles. Est-ce du C4 ou du plutonium, il n’en savait encore rien concernant cette deuxième arme. Une chose est sûre, elles cachent toutes une paire de bombe sous leurs vêtements, toutes au même endroit. Encore une ressemblance qui prouve qu’elles viennent bien en masse pour envahir la terre.
Un jour, le timide Ludo courageux explorera ces contrées inconnues pour démasquer les merveilles féminines…

Beaucoup trop tête en l’air celui là, Avec une imagination débordante. Voila maintenant bien cinq minutes qu’il était déconnecté de la réalité. Toujours sur son promontoire, il est réveillé par le groupe de première précédemment cité car ils ne tiennent plus en place. Toujours aussi excitées ces choses là. Qu’est-ce qu’un première année ? Petit gnome ayant deux pattes, deux bras et une tête. Ressemblance frappante avec son cousin éloigné l’être humain. Ludo il a du mal à réaliser qu’il en faisait partie il y’a peu … Mais la n’est pas la question. C’est qu’il sont énervant ces trucs là !


Je crois vous avoir dit de vous taire !!!! Ou non ?
Ah … ben non, autant pour moi.
Maintenant vous le savez, ne perturbez pas le repas des autres élèves qui viennent manger ici calmement. C’est censé être un endroit reposant et attirant, où l’on aime venir en compagnie de ses camarades pour profiter du bon temps et où règne la joie de vivre. Vous comprenez j’espère, c’est pas trop compliqué pour des élèves de première ?
Maintenant si je vous dérange, prenez une autre table, je ne bougerai pas d’ici !


Oula, c’est qu’il s’énerve Ludochou.
Faut dire aussi qu’il est en colère. Revenons quelques plusieurs minutes plus tôt, moment où il s’est réveillé en constatant son état pitoyable. J’ai cité, l’état maladif. Il se souvenait enfin pourquoi il en était là. Le groupe de première parti, il balaya à nouveau la grande salle dans l’espoir de retrouver l’auteur de cet acte de vandalisme : sa contamination.

C’est à ce moment là qu’il fut dans un premier temps surpris de voir Le dénommé Mark Resnald devant lui, bâti comme un clocher. Impressionnant à première vue mais gringalet quand même hein ! C’est vrai que Ludo eût un faible sursant mental : C’est qu’il est grand vu de près. Aussi il ne descendit pas de suite. Le réconfort des hauteurs sans doute … Où plutôt qu’il aimait de temps ne temps pouvoir prendre les gens de haut. Pas souvent facile avec son petit mètre soixante-quinze.


Gné ? Affrontement sur les quais, quésaquo ? Moi pas comprendre …


Ah ben te voilà toi, Bonjour quand même hein, on est pas si étranger à ce que je sache. Deux collègues ont bien le droit de se saluer non ?
Bref, l’affrontement sur les quais … Oui oui c’est cela. T’oublies que nous n’étions que deux à résister héroïquement face au gang des tutus à clochettes.
Incorrigible franchement, de suite utiliser la violence verbale alors que d’un point de vue animalier le lion découpe le serpent en morceaux d’un simple coup de pattes !


Ensuite, jugeant que sa cabane en hauteur était un peu grotesque vu la situation, il préféra descendre d’un niveau afin de pouvoir s’asseoir sur la table. Hé oui, rebel un jour, rebel toujours. Il n’aime pas faire comme les autres …
Gloussement étouffé.


T’es drôle franchement ! Le suicide, très peu pour moi.
D’accord que je donnerais ma vie sur un champ de batail mais ça va être dur vu que je fais partie des vainqueurs !

Rah mais tu m’égards. D’ailleurs, à en juger par la teinte de ton visage je vois que je ne m’étais pas trompé. J’ai chopé la crève par ta faute !!!


Ponctuant sa dernière réplique sur un beau reniflement raffiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moctabinou.skyblog.com
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13767
Date d'inscription : 01/03/2007

Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Re: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] EmptyJeu 18 Oct 2007 - 14:00

Mark, grand Préfet des Verts et Argent se trouvait face à celui des mignons petits Lionceaux.

L'immense et sombre stature du Vert contemplait allègrement la menue du Rouge d'un air amusé. Ce dernier, ce petit Troll avait alpagué toute la Grande Salle en hurlant des propos qui n'étaient que nièvreries. Petit certes, mais brave dans sa façon d'agir. Mais le Capitaine de Serpents, ne l'entendrait sûrement pas de cette oreille ...
Le regard doré figé sur la silhouette de Ludovic Niwa, afin de le destabiliser et par la même de lui faire comprendre qu'il restera le maître incontesté dans leur échange verbal de sobriquets assez douteux. Il fallait bien l'avouer ... Markouchou ? Ludovic était assez timbré pour avoir affublé Mark Resnald d'un tel surnom. Débile, totalement ...
Le Préfet détestait les surnoms, depuis tout petit d'ailleurs. Imaginez un peu : "mon sucre d'orge, mon poussin, mon canard en sucre, mon petit Vert d'amour ...." Ca diminue un peu la masculinité de ce côté là. Faut encore se l'avouer. D'ailleurs, Mark était assez étonné que Purdey ne l'ait pas encore affublé d'un petit nom, comme sont coutumières les filles d'habitude.
Pour Purdey, Mark ne le lui dira jamais. Personne ne le sait comment il la surnomme d'ailleurs. Etrange n'est-il pas ?

Pas même Eneas, c'est pour dire. Oh, il arrivera quand même bien à le lui dire un jour.

Ah N'Eneas, ce dernier devait bien rire sous cape en attendant le hurlement qu'avait poussé Niwa-le-Gryffy-qui-mérite-un-bon-coup-de-baguette-en-plein-arrière-chaudron. Attention, le Capitaine et Attrapeur des Titans Verdâtres n'était pas patient, sauf pour les sujets qui parvenaient à l'intéresser...
Bah, là ce n'était pas trop le cas, avouons-le. Le petit Préfet des Rouges avait hurlé sur ses comparses pour se frayer un chemin. Ok. Mark se mit à soupirer sans se cacher. Là, il commençait grandement à bouillonner. Ce qui ne présagerait rien de bon sur Niwa le suicidaire es Gryffy, diplômé Troll.
D'un oeil torve, le sixième année vit son collègue de Préfecture descendre d'un étage afin de s'asseoir plus confortablement sur la table ... Et .....

... de se la jouer rebelle ?

Mark ne put réprimer un grand éclat de rire à faire glacer d'effroi les premières années. Et les autres bien entendu. Riant à gorge déployée devant le petit Préfet, il aurait pu débarquer de Sainte-Mangouste avec sa tête à faire peur. Ses valises sous son regard doré devenu vitreux à force d'être malade, ses joues creusées et son teint mat mais surtout maladif. Resnald était un déchet humain.
Enfin, pas trop quand même, car comme c'est dit : ça pourrait facilement entâcher son image de Sorcier assez attirant. Non ? Comment ça non ? Faites gaffe, je vous ai entendu ! Evil
Beuah. Tel était l'esprit poreux de Mark devant son intrlocuteur bien malade lui aussi. C'est la fièvre qui le fait délirer, car Mark ne pige que couic à ce que l'autre lui déblatère ...


- Hein ? Des tutus à clochettes ? Mais t'es fou Niwa ? Ou c'est la maladie qui te fait délirer ? scratch * 'Spèce de rase-mottes timbré ! *

C'était bien simple quand on ne comprend rien à un dialecte, on insulte ceux qui l'emploie. C'est souvent plus simple ... Mais étant fourbe Mark préfère insulter par pensées, ça fait moins de dégâts. Bien que sa baguette lui démange, il aimerait clouer le bec à ce sale pou. Mais attendons la suite.
Une main gantée sur l'une de ses propres hanches, Mark restait pensif. Hors dans pas moins d'une seconde quelque chose qu'il détestait allait rentrer en ligne de compte ...




Meow. Etirement, un deux et un deux et génuflexions félines. Ronronnements intempestifs. Feulements du chat qui se parvient à se la sentir et parade dans le dortoir des Serpents. Mon maître me déteste et je parviens bien à le lui rendre. Or, qu'est-ce qu'il pourrait faire sans moi ce pière humain ?
Rien, c'est une évidence. Oh que je suis beau et que je lèche et pourlèche mes pattes noires. Je séduis les passants avec leurs longs poils ... Poils ? Cela n'en a pas la texture. C'est rêche quand on s'y frotte. Et comme moi j'aime bien m'y frotter. Je me rappelle d'un humain qu'admire bêtement mon maître. Il possède un nom long, enfin ce que je peux entendre avec mes oreilles de chat. Tout ce que je me rappelle, c'est qu'il est aussi grand que mon humain et qu'il l'avait déguisé.
Enfin, je sais pas trop non plus. Je ne suis qu'un chat évoluant dans un monde de fous. Pourquoi fous me direz-vous ? Parce que .... Là d'ailleurs l'un d'entre eux vient de me marcher sur la patte et vas-y que ça dit même pas pardon. Résultat des courses, je me pends à sa jambe et il me traîne jusqu'à un brouhaha immense .....

C'est quoi ici ? Mes moustaches vrombissent. Ca sent la nourriture. Mais de mes yeux de fauve, je l'aperçois, en grande discussion avec un autre fou. Se sont bien trouvés toute façon ...

Je m'approche en miaulant férocement pour signaler à celui qui me possède qu'il m'a oublié dans son dortoir mal fâmé. Gros râclement de gorge féline pour lui signaler que : oh baisse toi ! Je suis là grande asperge débile ! Le Mowana




Mark venait de voir qui l'attendait en bas de son champ de vision : Testarotho son chat. Vu la tête du Préfet, il était super heureux de le voir le minet ..... x_x . Le minet dans un bon souple et aérien se retrouva sur la table à faire frémir le nez du Niwa avec sa longue queue touffue aux poils évidemment bien longs. Sale félidé ...

- Tu pourrais renifler ailleurs Niwa ... C'est disgracieux ! Puis entre collègues de Préfecture faut bien partager .... C'est avec plaisir que je t'ai passé mes microbes. Oh Testarotho t'aime déjà beaucoup.

Oui, tant qu'il n'a pas réussi à le faire éternuer en grande pompe. D'ailleurs le truc noir tout poilu s'évertuait à tenter le big éternuement qu'attendait Resnald avec envie ..... Oui, mais en se reculant quand même.

On est jamais trop prudent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14058
Date d'inscription : 19/11/2006

Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Re: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] EmptyDim 11 Nov 2007 - 17:23

Que cette journée allait être longue, oh que oui. Son corps affaiblit se remettant à peine de l’effort colossal qu’il avait du fournir pour se traîner délicatement jusqu’à la grande salle, il avait réussi quelques longues minutes plus tôt à se hisser sur une table pour résumer brièvement les derniers récents éléments de cette matinée aux aurores. Ah ça oui, il était mal en point, beaucoup plus qu’il ne le laissait paraître.

Ludo, c’est pas un gars du genre à montrer sas faiblesse, loin de là. Non, Ludo il préfère se battre jusqu’à la mort si cela est nécessaire. Mais vous le savez déjà, excusez moi. Ludo il est courageux, pas étonnant que Gryffonfor soit sa maison depuis plus de 5 ans. Ludo il est pas grand comparé à Mark mais il n’en est pas moins téméraire. Et puis la taille ne fait pas tout. Bon ok, Ludo il est pas très sportif mais il sait se défendre en cas de besoin, même qu’il joue au Quidditch et faut pas être une gringalet pour ça. C’est vrai qu’il ne joue que depuis une demi année mais à voir ses capacités en plein vol, il ne se débrouillait pas trop mal, et même assez bien. Pas étonnant qu’il soit resté titulaire. Ludo c’est Ludo, un gars normal dans une école pas normale. Si nous partons du principe que tout ce qui est lié à la magie est hors-la-normalité, alors en fait Ludo n’est pas normal non plus.

Mais tout est relatif, l’avez-vous déjà aperçu faire usage de la magie plus d’une foi dans la journée ? Non, car Ludo c’est un fainéant de première qui adore se compliquer la vie. Alors ouai, il vient tout juste d’utiliser un sonorus, on peut dire que son quota journalier est largement rempli. A moins d’un miracle, sa baguette peut commencer son hibernation quotidienne. Alors depuis le temps, il en a trouvé une nouvelle utilisation : se gratter le dos.

Hey vieux, réveil toi t’es en pleine discussion !

Je disais donc, même dans un corps affaiblit, seule sa voie restait en vie. Forcément, à force de la conserver tout au long des années passées, elle ne comportait pas la moindre ombre d’usure. Déjà là c’était un fait d’exception qu’il se mette à parler spontanément et plus est, avec une personne étrangère à son cercle très fermé de connaissances privilégiées. Donc Mark, si tu veux ta carte de membre, va falloir être exceptionnel … Et je peux te dire que c’est mal parti, Ludo il dit rien mais il aime pas qu’on se moque de lui. En même temps t’as qu’à assumer ta normalité dirons certain. Quoique, le caractère rebelle n’est pas normal mais passons. Ludo il est spéc vous avez dû le remarquer depuis longtemps. C’est parce qu’il est normal. Bref, ne nous étendons pas trop longuement sur le sujet. Il est pas content.


C’était quoi ce micro rire étouffé ?
Je m’assieds y’a rien de mal quand même … Tu fais honneur à ta maison à ce que je vois, toujours prêt à se moquer, pour un tout et pour un rien. En l’occurrence, ici, un rien !


En analysant les événements qui suivirent et à en voir les réactions de Mark, Ludo n’était pas le seul étonné de voir débarquer en ces lieux un gros chat. Il fait quoi là celui-là, se dit-il. Et il sort d’où … Il appartient à qui … Bon nombre de questions qui affluèrent à une telle vitesse qu’elles furent quasiment toutes éclaircies aussi vite qu’elles étaient apparues, en effet : Il semblerait qu’il appartienne à ce cher Markounet. (Faisait longtemps celui-là^^) Pas le temps de réagir, le minou titillait déjà le nez de Ludo. Dans un élan désespéré, il voulut le faire dégager illico presto mais en vain. Ludo, t’es malade et t’as plus de force, alors en plus si tu veux virer un minet imposant comme celui-là … T’as intérêt à te lever tôt. Pas étonnant qu’il soit le chat de Matk : qui se ressemble s’assemble comme on dit … Et vu que Mark est bâti comme une église datant du néolithique … (Remarquez le non-sens dont on se demande ce qu’il vient faire là…)

Comment çà disgracieux ? Je partage si tu veux, c’est ce que tu veux non ? Ce n’est qu’un échange équitable. D’ailleurs tu m’as gentiment fourgué des poils de chats dont je n’avais nulle envie. Retire-le moi avant qu’il ne soit …


…Trop tard. Justement. Ludo s’était jeté sur son collègue en l’agrippant de manière à ce qu’il ne puisse pas se débattre afin d’étouffer et de contenir tout ce qui pouvait sortir de son éternuement intempestif.

Bah tient, toi qui parlais de partage ^^ C’est gentil d’avoir été la pour me rattraper, enfin un acte héroïque de ta part mon cher Big Grin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moctabinou.skyblog.com
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13767
Date d'inscription : 01/03/2007

Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Re: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] EmptyDim 11 Nov 2007 - 20:21

Le Préfet, il aimait pas être là. Ludovic, il commençait à lui courrir méchamment sur le haricot. Et le Préfet, il n'aime pas ça lui.

Parce que Mark Resnald, il a pas l'habitude d'être patient avec autrui. Lui ce qui lui plaît c'est de s'exposer à foutre une bouse mémorable dans ce qu'il entreprend. Impatient de nature, il aurait déjà fait traverser la Grande Salle à son homologue Préfet, en le tirant simplement par le col. Mais si ce dernier continue, c'est ce qui lui pend gentiment sur le coin du nez.
Niwa pour l'autre Préfet c'est quoi ou qui plutôt ? C'est un avorton, un truc qui traîne et qui vous casse les pieds aussi facilement que quand c'est votre Elfe de Maison qui vous empêche de faire la grasse mat'. Ludovic c'est ça : une épine dans le pied du Resnald qui bouillonne lentement mais sûrement. Le Préfet des Gryff', c'est la bonté même, le type tout gentil qui ferait pas de mal à une mouche, ce qui rend Mark d'une humeur noire. Le Rouge, il a pas le poids d'une famille où on attend qu'il en soit le digne Héritier.
L'Héritier BloodDust, ça fait 16 ans que ça dure ça et lui, quand il voit des gens avec une normalité pareille, ça le fout en rogne. Un type aussi normal qu'une Patacitrouille et aussi inintéressant qu'une Mornille, c'est ce que voyait Mark en regardant Ludovic. En même temps, il ne le connaît pas vraiment, ne sait rien de lui, comme le contraire d'ailleurs. Les deux antagonistes se sont croisés par moments dans les couloirs mais ne se sont jamais adressés la parole. Peut-être pour leurs jobs en commun ? Oui mais des familarités, rien de plus.
Le Préfet des Verts, ne le prendra jamais à sa juste valeur le Rouge ...

Et pour cause ...

Alors le trouver devant lui, avec cette assurance sur ses traits, et heureux de l'avoir interpellé comme pour un duel de Gladiateurs ... Le Capitaine n'a pas vraiment supporté de se faire alpaguer de telle sorte à ce que tout Poudlard comprenne ou cogite un tel surnom débile.
Tête à claques le Rouge ? Mark se contient de ne pas faire un esclandre, mais ça monte et ça monte. Seule faiblesse, la recherche de la Cousine, elle aussi Préfète ... La Jaune, il la cherche tout de même. Mais elle n'est point là, ce qui provoquerait presque un manque, une carence vitale, mais il chasse cette idée stupide de sa tête d'adolescent tourmenté pour se concentrer sur le moment présent : à savoir l'éradication pure et simple d'un cloporte.
Y'en a un qui va mal finir si ça continue ... Le regard doré devenait de plus en plus sombre au fur et à mesure de l'altercation entre les deux jeunes hommes. Ca finira en bain de sang, et ce ne sera pas du meilleur effet, c'est moi qui vous le dit.
Le rire ? Niwa le met sur le tapis comme une tentative d'attaque, mais Mark la choppe au vol et s'en délecte avec son jargon de Serpent au sale caractère ...


- Tu te la joues grand rebelle de ta maison Môsier le Préfet des Rouges. Le rien est une notion abstraite, ici c'est toi, un immense Maelström de pures bêtises qui accessoirement me donnent envie de me marrer .... comme un taré.

Comprenne qui pourra.

Testarotho, le fourbe, Testarotho le félin, Testarotho le dieu ? C'est ce que pensait le chat rien qu'en scrutant ses prunelles. Mark il restait réservé quant à le canoniser le minet. Ce chat, c'était une plaie, une horreur à vivre. Muguet en comparaison c'était le Paradis, le chat poilu noir c'était l'Enfer car il n'en manquait pas une pour faire enrager son Maître. Et là, ça pouvait être le cas. Il osait ! Il osait dénigrer l'échange équivalent dans la plus pure tradition alchimique !
Non, mais non. L'Alchimie, un sujet qui passionne Mark Resnald et qui le prend au plus profond de ses tripes. Alors, Niwa qui lui ferait presque un cours sur ce principe, lui, ça le fait triper. Pointant un doigt ganté accusateur juste sous le nez de son "adversaire", adversaire qui déjà souffrait des preuves d'attention du félin, Mark se mit à parler avec une voix monocorde, sans aucun timbre.
Les prunelles dorées reflétaient la fureur, l'exaspération ... Enfin tout ces charmants petits sentiments qu'on peut trouver en rab chez les Verts.

- Disgracieux, je le dis si je veux, et c'est ce qui m'est venu à l'esprit quand je t'ai vu renifler aussi éhontément juste sous mon nez. Alors viens pas me faire une sorte de morale qui n'a pas lieu d'être Niwa ! Et c'est pas échange équitable, c'est échange équivalent, tout comme en Alchimie ....

Le ton monte, et le chat s'enlève parce que ...

Parce que ? Humpf pas le temps de réagir que Mark venait de se faire emprisonner. Surpris, il reste là avec ses grands yeux dorés à étouffer de cette proximité. Durant un court moment, il reste perturbé, le Serpent ne sait que faire et reste les bras ballants à contempler l'autre Préfet d'un air qui commence à devenir mauvais.
Mais c'est comme une étreinte, une de celles qu'il se refuse depuis 5 années pour Loevi .... Le regard doré semble vide, dénué de toute consistance ... Il doute ... Pour se redonner contenance, il ferme ce regard à la couleur étrange et inspire un grand coup. Lentement, un large sourire vient se dessiner sur ses lèvres fines et mates, un mauvais sourire ....
Les mains gantées commencent à craquer et petit à petit un poing se lève pour arriver où ? A destination du Rouge et Or ... Or le Préfet des Verts s'arrête ... Troublé en voyant le regard de son chat qui se remet à faire des pauses félines affriolantes ...
Ce n'est pas de Mark, de ne pas être violent. Se dégageant légèrement, il saisit d'un coup sec et brusque le col, de son comparse et se met à lui parler : visage proche, très proche du sien.

- Niwa ... je ne t'ai pas frappé car j'ai eu pitié de ta petitesse. Pour ce qui est de mon acte héroïque, tu sais où tu peux te le fourrer ?

Un classique. Mark attaque pour se protéger d'avoir une quelconque amitié avec les autres. Il reste fidèle à son Blason; mais malgré tout son regard le trahit.
Toujours ce doute indéniable qui n'arrête pas de le ronger ...
Et bouse.



Alors moi, en tant que félin je le connais parfaitement mon idiot de Maître. Avec ses airs de mégalo, il sait très bien ce qui est en train de se passer. Alors pour se préserver, il miaule plus fort ... Toujours plus fort. Car il sait qu'au fond de lui, il restera toujours comme cela. Je le regarde de mon air inquisiteur quand il s'apprête à frapper l'autre humain .... Il se stoppe comem s'il se sentait coupable.
Pour ma part, je ne le sais pas, je ne suis pas dans sa tête. Mais rien qu'à voir son regard perdu, il en train de mener un combat douloureux entre sa Raison et sa Folie. Alors pour compenser, il le prend au collet l'autre et lui aboie des mots au visage ... Mais toujours avec ce doute.
Je me mets à miauler et je me frotte à ses jambes quand je vois qu'il tient encore l'autre et qu'il intensifie sa prise au niveau du cou. Mais étant un félin, je ne peux rien faire moi ....
S'il étouffe l'autre, je dirais aux autres que j'ai rien vu. On est jamais trop prudents, même en étant un chat !


Le Mowana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14058
Date d'inscription : 19/11/2006

Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Re: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] EmptyDim 30 Déc 2007 - 15:31

L’alchimie, partie obscure de la magie jamais évoquée que dans les bouquins les plus sombres des bibliothèques les plus reculées dans des bleds paumés dont le nom ne figure sur aucune carte. En résumé, seuls les passionnés en connaissent vraiment la définition. Ce Mark semble en être un. Ludo, lui, c’était pour faire genre. Comme à son habitude, paraître intéressant et cultivé. Tenter de rehausser à sa juste valeur le niveau des gryffondor qui semble s’affaisser d’année en année. Dans ses souvenirs d’enfance, l’alchimie c’est transformer la matière : Rien ne se perd, rien ne se crée. Aussi il avait vu juste que de pouvoir revendiquer l’échange équitable … ou équivalent comme dirait l’autre. Mais bouse, tout est relatif on se comprend. Sauf que Mark, il semble être calé en la matière. Faisons mine de le croire, Ludo a néanmoins découvert une faiblesse …

Bah zut, ça lui a pas plus au préfet des vert de se voir partagé quelque grains de poussières liquide avec le petit rouge. Toujours impressionné par la taille de son compère, Ludo reste impassible face à l’immensité d’un tel individu. Ça devrait pas être permis. De toute, on peut pas tout avoir. Grand mais bête ? Nan, cela ne semblait pas correspondre à l’humble personne que constituait Resnald. Oh que oui il était grand, bien évidement, il aurait fallut être aveugle pour ne pas le remarquer. La ou la proposition ne coïncidait pas était dans le fait qu’on ne pouvait l’affubler de la proposition d’idiot … Sa faiblesse, son complément au fait qu’il était imposant résidait ailleurs. Oui mais ou ? Tout ça se passait dans la tête de Ludo à la vitesse de l’éclaire. Tout est relatif, comment voulez vous qu’il pense, coincé entre le fait qu’il vient de souiller son interlocuteur et le fait qu’il va s’en ramasser une ? … Il y’a quelque chose qui cloche. Quelque chose qui n’échappe pas à Ludo. L’était fort pour analyser les gens et voir au travers. Encore faut-il que la personne en question ne soit pas un as du camouflage. On peut pas être omniscient non plus. Voila en cet instant ou sa propre réflexion l’avait mené.

Mark, il cache quelque chose de lourd, de très lourd derrière cette carapace …

N’empêche, la situation s’amplifiait et Ludo commençait à surchauffer de se voir subir trop d’événement à la suite sans pouvoir souffler un peu. Tête en l’air lui. S’il peut pas rêvasser en moyenne toutes les cinq minutes, il pète un câble. A son habitude, il aurait déjà observé la salle autour de lui pour remarquer que le Duo de préfet ne monopolisait déjà plus l’attention du public. Pas drôle. Çà sert même plus à rien de jouer les comiques si personne n’est la pour y assister. Deux choix possibles : Ou tu relance l’attention en sortant une grosse trollerie que tout le monde peut entendre et voir, ou tu te décide enfin à devenir un tant soit peu sérieux en ce début de journée mon cher Ludo. Dans le cas présent, il se dit qu’il ne fallait pas inutilement charger plus les épaules de Mark. La folie semblait l’envahir d’année en année vu son état actuel. Au détour d’où couloir aussi, sa mine blanchissait de semaine en semaine. Rien n’aurait étonné Ludo à ce qu’il pâlisse également de jour en jour, et pour cause. Au vue de la différence décroissante comparé à la veille, moment du premier échange de bactéries entre les 2 hommes. Sans doute la maladie mais Ludo pouvait jurer que son opposant semblait encore plus pâle. D’heure en heure il ne saurait en juger, n’était jamais resté plus de quelque seconde en contacte avec ce roc … Mais au fur et à mesure que les minutes passaient, depuis qu’ils avaient rompu leur silence dans la grande salle, Ludo se demanda enfin s’il n’allait pas faire craquer le vert.

Fidèle à sa volonté de fer, Ludo resta impassible lorsqu’il vit s’abattre sur lui un poing ganté d’un diamètre supérieur à la normale. En définitive, cela allait faire mal … Triant, rangeant, sélectionnant même ses pensées vitales, tout son être, son esprit unique au monde dans un partie bien reculée de son cerveau pour minimiser les dégâts et passer ce moment douloureux le plus rapidement possible : Il ne voulait pas répliquer. Pas cette foi. Ou tout du moins, plus depuis qu’il avait senti en Mark un être déchiré. Ce dernier se justifie … Il n’a pas levé la main sur Ludo. Etonnant, connaissant un minimum le préfet des verts.


Tu t’es trahi mon cher …
A présent tu peux sortir toute l’immensité de paroles plus sombres les unes que les autres que tu veux d’entre tes dents de serpent,
ces dernières n’auront plus le même impacte et poids d’antan sur moi.
Tu m’intéresses Resnald. Et même si ça rime je m’en balance.
J’te laisse le choix : Ou on enterre la hache de guerre, ou je ne te lâche plus avec ce que je viens de découvrir.
Tu préférerais garder ton image de marque auprès de la foule je suppose.
La mienne je m’en tape, je suis même près à jouer le jeu afin d’assurer au mieux ta crédibilité.
Mais t’es un gars intéressant que j’aimerais étudier.
Pour ton bien …


Le regard profond et perçant, Ludo s’était gonflé d’une telle assurance qu’il avait sorti ces paroles sans réfléchir aux conséquences. Au fond de lui, il lui semblait avoir découvert une faille dans l’armure du vert qu’il ne se permettrait de perdre de si tôt. Quel pourri ce Ludo, qui l’aurait cru d’ailleurs ? Petit vicieux qui prépare tous ses coups jusqu’à mettre échec et mat son adversaire. Manipulateur de première qui n’abat ses cartes qu’à la dernière seconde pour porter un coup fatal et déstabiliser son adversaire. Tente le tout pour le tout et ce à doubles tranchants.

Tu lâche mon col ou tu cogne mais décide toi. Et vite !
De toute manière, pour moi, t’es catégorisé …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moctabinou.skyblog.com
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13767
Date d'inscription : 01/03/2007

Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Re: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] EmptyVen 15 Fév 2008 - 19:49

Par Merlin que le petit Préfet des Rouges était énervant, frustrant, rien que le fait de lui asséner un coup de poing bien placé le ferait taire ...

Mais Mark Resnald, pourtant fourbe et violent, s'était arrêté dans son geste. Or, d'habitude il n'aurait pas hésité mais ici le fait que son interlocuteur ne soit point stupide avait chagné quelque peu la donne. Et en pire ... A voir le regard du jeune Gryffondor, trop téméraire le morveux, bah il était certain qu'il avait décélé chez le Vert une personnalité trouble et opaque.
Comment ne pas le voir transparaître d'ailleurs ? Il est si facile de deviner que le sixième année, n'est pas foncièrement net dans sa caboche de Serpentard. Il est vrai qu'une famille aux traditions lourdement ancrées ça n'aide pas réellement ... Mais surtout qu'il doit continuer à les perpétuer ces fichues traditions pour que la dynastie BloodDust perdure encore et encore. Pas de Chance, il a fallu que cela tombe sur lui. Ils auraient pû choisir la Jaunâtre qui fait office de cousine, mais Mark bien que la charge soit lourde sur ses épaules, préférait de loin être le fier descendant de cette lignée. A ses risques et périls d'ailleurs ...
Le Préfet sera silencieux, voire muet sur sa famille. D'ailleurs personne ne sait réellement sa condition héritière et il ne la hurle pas sur tout les toits. Cette dernière lui sert juste quand il en a besoin ... Par contre, une bonne partie du Château sait combien, il voue une Haine démesurée envers Loevi Leroy, cette chère Poufsouffle. Mais personne ne sait pourquoi ... Lui, il en a une idée bien précise et tapie au fond de son être. Et le Niwa, il a l'air d'avoir trouvé la faille qui fait de Mark l'être torturé qu'il se doit de cacher.
Il n'est pas bon d'être si fou en somme. A côte, le petit cloporte rougeâtre, il est sain d'esprit, trop normal pour exister. Il n'a pas un Destin qui l'embouse lui, non il n'a rien qui lui arrive de fâcheux dans sa jeune Vie. En un mot, il a de quoi être "zen". Le Capitaine, il aimerait être ainsi, ne pas se poser de questions sur l'Avenir et ce qui s'ensuit ... Mais autant le Ludovic, il est ainsi, à se démantibuler l'Esprit pour réfléchir à des réponses. Mais Mark n'en reste pas moins qu'il veut le cogner ...

Mais le pire, c'est que pour l'instant, rien ne vient. Pas même de la Colère, ni même de la Haine. Il n'y a rien.

Et Bouse enfin. L'autre le provoque impunément, il semblerait. La baguette du jeune Sorcier le démange dans sa poche, et s'il jetait un sort à ce trop téméraire Gryffondor ? C'est qu'ils sont courageux les Rouges, mais ce qui les emmène irrémédiablement vers leurs pertes. Et le collègue de Préfecture, ne fait pas exception. C'est ce trop grand courage qui est donne au Resnald, l'envie malsaine de se jeter sur lui afin de faire un tendre et délicieux punching-ball. Pourquoi pas après tout ? Mais il semblerait que els deux énergumènes ne soient plus le centre d'intérêt de la Grande Salle. Et en plus, Mark a faim. Le jeune Capitaine et Attrapeur des Green Evil, bien que moribond, a une envie fulgurante de dévorer tout ce qui traine. Mais à voir sa ganache, il gagne pas un prix de Beauté, le Sorcier ...
D'habitude, il n'est pourtant pas à lapider, il n'est pas moche et tout et tout. Mais malade, tout comme Ludo qui est hyper trognon pour certaines ou certains hein, bah le grand Vert, bah il fout admirablement les cliches. Il est certain que le jeune homme malade n'est sûrement point à voir ni à entendre d'ailleurs. Un rythme lent qui ponctue chacun de ses pas, des reniflements et éternuements incessants et une tête de vainqueur en puissance. Non, Mark Resnald n'est pas à regarder sous peine de crise cardiaque et d'hurlements harpiesques. Harpiesques n'étant point un barbarisme mais étant un néologisme, car moi être un grand auteur Le Mowana. Bref, tout ça pour montrer l'état pathétique du jeune Vert et Argent qui aimerait en finir avec la Vie ...

Définitivement.

Bon oh Mark réveille toi ! C'est quand qu'il y a de la violence un peu ? Du sang ? Que ça soit gore un max ? Que même ni Rogue et Rusard ne viennent faire une Autopsie tant t'auras amôché le pauvre Niwa. A croire qu'être malade ça te ramollit sincèrement le ciboulot. Pauvre gars t'es à jeter. Tu sers à rien, t'es périmé. Si seulement, tu pouvais arrêter de faire pause et gnoquer Niwa, bah hé on serait tous contents. Mais ton Inconscient en a décidé autrement ... En effet, que fait le Serpent en cet instant ? Bah hé pour un public plus qu'assidû, il le cogne mais pas méchamment le collègue. Juste une chtite pichenette, car il est quand même malade et fatigué et que bon, en l'occurence, il l'aurait facilement anéanti dans un duel de Sorciers. Alors, il ne lâche pourtant pas le suicidaire Niwa, et se met à lui parler d'une voix rauque, la gorge enflammée par la maladie.
Pas beau à voir tout ça. Non sérieusement, manquerait plus qu'il s'écroûle comme une pauvre fiente de Sombral, non c'est pas du crottin le Sombral Le Dwi ?. Bon manquait plus que le roc Resnald s'effondre et tout serait foutu. Mais lui ce qu'il aime par dessus-tout, et là encore je me répète, bah c'est attirer l'Attention même quand il est en piteux état. Et là alors ? C'est l'occasion rêvée. Et comme qui dirait, l'occasion fait le larron.


- C'est pas des dents Niwa, ce sont des crochets pour les Serpents. Tu comprends ? Rire de malade, enfin en toussant quelque peu. Ouh là ça fait fuir ... Je t'intéresse ? Mon pauvre gars, t'as aucune vie sociale. Comment moi, l'illustre Préfet des Verts, et je sais que je suis hyper modeste, peut t'intéresser ? Ok je suis beau, intelligent et tout ce qui s'ensuit. Oh t'es tombé sous mon charme, hein ? Roh petit cachotier !! Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] 0059

Au fur et à mesure des paroles du Rouge, la tête du Vert se décompose encore plus ... Qu'est-ce qu'il a découvert ? Hein ? QUOI ? C'est que le Vert et Argent, il est méga paniqué là. Parce que Niwa, s'il a trouvé que Mark il faisait des collections chelous, bah il est dead. Ah non, c'est tout autre ! C'est au niveau de la personnalité. Le temps d'hésitation pour le corriger a parlé pour lui. Alors doucement, il lâche enfin le minus, afin de mieux le regarder. Et ce droit dans les yeux, avec ses prunelles dorées si fatiguées mais surtout si vitreuses.

- Je t'ai lâché. Ah et je suis donc dans quelle catégorie ? Explique toi Ludovic, j'ai tout mon temps. Fait le Préfet en s'asseyant sur la table la plus proche, en ayant viré au passage deux ou trois élèves.

Le chat noir et poilu vient se coller contre les jambes du Ludovic, et de se frotter et de se frotter encore. En miaulant évidemment. Ce dernier doit se demander pourquoi son Maître fait tâche dans le décor avec son air blême et défoncé. Alors que d'habitude, il est si vif et si mat de peau. Bah là, c'est limite si on le noie pas dans le Lac Noir.


- Parle. J'attends, et bon je suis pas réellement patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Contenu sponsorisé




Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty
MessageSujet: Re: Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]   Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours de surnoms débiles [PV Mark Resnald]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: La Grande Salle-
Sauter vers: