Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le Moulin du Passant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14600
Date d'inscription : 18/03/2006

Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant EmptyDim 2 Sep 2007 - 18:03

Ernest avait bien changé depuis son départ de Poudlard. Il avait quitté l’école du jour au lendemain. Sans se présenter aux examens, n’emportant que sa baguette et sa valise. Empruntant un des passages secrets menant à Pré-au-Lard, il avait quitté le château et avait décidé de vivre sa vie d’adulte. Il vécut sur ces économies de son petit commerce, emportant avec lui une bonne part de ce qu’il devait à Mickael et Dan. Il avait quelques remords mais ne s’en formalisait pas.

« Je me lève tranquillement et me glisse dans l’ombre, convaincu que la chose qui vient de germer dans mon esprit est absolument ce qu’il me reste à faire. Je me suis réveillé tranquillement, serein, j’ai rempli ma valise, me suis habillé. Mes mains ne tremblent pas, ma marque est normal. Je dois quitter l’école, découvrir le monde magique par moi même. Ainsi je vivrais pleinement. Si Poudlard est une place agréable et dans laquelle on se sent parfaitement en sécurité, je ne m’y suis jamais vraiment senti à l’aise, sûrement parce qu’il y a une raison à ça. Je dois être libre. La liberté est facilité par l’argent, j’empoche la réserve de Gallions de notre commerce. Pardonnez moi Mickael, Dan. »

Après avoir vécut quelques temps sur le Chemin de Traverse, travaillant dans une boutique d’ingrédients pour potions, chargeant des caisses, vérifiant les dates de péremption ainsi que d’autres petites tâches qui ne demandait pas de qualification, il amassa assez de Gallions, puis il partit, afin de visiter l’Angleterre magique. Il était né de parents moldu et il avait de grandes lacunes au niveau de sa culture magique. Il comptait bien y remédier.

« Je dois trouver un travail, mes réserves ont fondus. Il cherche un aide chez l’Apothicaire Reasle & Twelve. Je suis engagé et je travaille toute la journée, les soirs je travaille ma magie tout seul. Je ne suis plus à l’école et je dois pratiquer, apprendre quelques sorts pratiques pour vivre dans le monde magique comme j’en ai envie. J’en ai marre de triturer des yeux de scarabées mais pour les sorts j’ai plus de faciliter que je croyais. Je dors et révise dans une petite chambre que me cède Mr. Reasle en guise de salaire. Curieusement j’ai plus de facilité que dans les cachots humides du château. »

Il avait acheté des vêtements de voyage en cuir brun, rendu magiquement étanche, ainsi qu’un sac agrandit par un autre sort. Il y transportait nourriture et vêtement, ainsi qu’un Scrutoscope, un grimoire vierge et de quoi écrire, un livre, « Les lieux magiques connus et méconnus du Royaume-Uni » et enfin son uniforme de Poudlard, qu’il regardait de temps en temps, pour se rappeler ce qu’il avait été et le chemin qu’il avait fait. Sa baguette, il l’a gardait toujours dans sa poche ou dans sa manche, à portée de main.

« Ça y est, je pars. J’ai remercier l’apothicaire de m’avoir pris tout en sachant que j’avais quitter Poudlard avant l’heure. J’ai acheté de magnifiques vêtements de voyage, acheté aux vieilles affaires bien sûr, laissé par un autre sorcier en échange de quelques pièces. Ils sont usés mais confortables. Hormis ma baguette je n’avais pas aimé un habit de cette façon. J’ai aussi trouver un livre, qui me permettra de visiter des endroits importants de la culture magique. Ça n’a pas l’air d’être une parti de plaisir par exemple, ça n’aura rien à voir avec le tourisme moldu. Qu’importe, je dois le faire. Si je commençais par le Moulin du Passant? Il n’a qu’un petit paragraphe dans le livre, j’y serais en paix, ne risquant pas d’attirer toute l’attention. Après tout, je devrais encore être à Poudlard. »

Ernest était actuellement au sommet d’un colline, les éléments se déchaînaient autour de lui. Des blocs de granits émergeaient du sommet, comme des dents tordues, et ne lui offraient aucun abri contrairement à ce qu’il pensait. Ces cheveux étaient plus longs et il portait une barbe assez courte, un air de voyageur, mal soigné. C’était le cas, ça faisait deux semaines qu’il avait commencé son exploration du monde magique sans s'attarder sur son apparence physique. Il était trempé, dégoulinant d’eau de pluie, s’était assis contre un des rochers. Il n’était pas loin du Moulin du Passant, une ruine qui avait été choisi pour accueillir le quartier général gobelin pendant la Révolte des gobelins de 1612 avant de finalement choisir une auberge de Pré-au-Lard. Le jeune homme doutait qu’il y est un intérêt quelconque à ce lieu mais il devait bien commencer par quelque chose.

« La route est bien plus difficile que je croyais. Je n’ai pas de balai et je ne sais pas transplaner. Depuis trois jours, il ne cesse de pleuvoir. J’ai croisé quelques gnomes mais c’est tout. L’un d’eux a essayé de me mordre mais je l’ai pétrifié sans problème. Je peux donc pratiquer la magie en dehors des cours et des entraînements. En doutais-je? J’y serais arrivé demain, au Moulin. Je me demande quelle genre lieu c’est. J’y trouverais quelque chose? Qui vivra, verra. »

Il s’apprêtait à repartir quand il entendit une branche craquer, quelqu’un venait. Ernest sortit rapidement sa baguette, et se cacha derrière le rocher, du mieux qu’il pu, aux aguets. Il n’était plus à Poudlard et avait appris depuis qu’il était partit que le monde n’était pas rempli que de jolies fées et de professeurs charismatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallhouwen Piterski
Personnage Inactif
Mallhouwen Piterski

Nombre de messages : 69
Maison : Hors Poudlard
Gain de Gallions : 13980
Date d'inscription : 12/10/2006

Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Re: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant EmptySam 8 Sep 2007 - 22:04

Chemin de l'assemblée. Cette route avait eu le droit à un nom grâce aux gobelins qui se dirigèrent vers le Moulin du Passant lors d'une révolte que Mallhouwen ne se souvenait guère. Mais ce qui amusait beaucoup la médicomage était le fait que ce chemin ressemblait plus à un amas de caillou non entretenu qui se faufilait à travers des champs et autres forêts innommables. Elle détestait venir ici, mais elle n'avait pas le choix et le comble c'est que pour rejoindre son but il faudrait affronter la pluie, la boue et les cailloux.


Transplanant de Sainte-Mangouste, la directrice atterrit directement dans la Forêt des Lutins. C'était ici la limite autorisée pour le transplanage. Le moulin du Passant où elle devait se rendre était protéger par la convention des MPIM ou Monument Protégé Interdit de Magie. Une vieille convention de vieux sorcier avait intégré ce sort à la majorité des sites magiques du pays. Le but étant d'inhiber toutes les formes de dégradations de ces merveilles. Le monde sorcier avait comme le monde moldus une panoplie de ministères internationaux chargés de la protection des monuments, des droits sorciers ou diverses conventions.
De part cette loi, le Moulin du Passant avait un accès de Magie interdit à 1 journée de marche à ses alentours. Pourquoi ? Personne ne pouvait le savoir à part quelque rare privilégié dont elle faisait partie. Enfin privilégié était un bien grand mot.


Mallhou commença sa marche tranquillement. Au bout de quelques minutes, on lui fit savoir qu'elle était observé.
Elle sortit sa baguette et



Aresto Momentum


Au bout de sa baguette tenu en l'air se trouvait un jeune homme de l'âge d'être à Poudlard au lieu de traîner ici.

Puis savoir, jeune homme, ce que vous faites derrière un vulgaire rocher à espionner les passants ?


Elle n'entreprit pas de baisser sa garde. Elle portait ce jour là, une grande cape noire très ample ce qui permit à la directrice de Sainte-Mangouste de n'avoir qu'à montrer sa baguette et sa main qui la tenait. Le reste de sa silhouette était caché par son ample vêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14600
Date d'inscription : 18/03/2006

Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Re: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant EmptyDim 16 Sep 2007 - 14:55

Ernest se senti "lévicorper" alors qu'il venait d'entendre une autre formule, ce qui le surprit tout autant. Le jeune s'attendait à un animal sauvage ordinaire, au grand maximum à un petit animal magique. Que faisait une autre personne ici, dans un coin si perdu du Yorkshire. Il fut trainé de sous son abri et soulevé dans les airs, tenant fermement sa baguette, sous la pluie. Il eut la version, bien qu'à l'envers car il avait la tête en bas, d'une grande sorcière couverte par une cape noire encore plus grande.



"Puis savoir, jeune homme, ce que vous faites derrière un vulgaire rocher à espionner les passants ?"



Ernest n'entendit pas et avec la plus élémentaire des politesse demanda, quelque peu irrité:



"Auriez vous l'amabilité de me délivrer s'il-vous-plaît?"



Irrité, il l'était. Il s'attendait à ne plus jamais croiser personne depuis le Chemin de Traverse et le voilà déjà en compagnie d'un autre sorcier, adulte qui plus est, capable de le ramener d'un coup de pied dans l'arrière train à Poudlard, pour qu'il finisse ses études. Il ne pouvait pas se permettre de retourner à l'école.

Qu'y ferait-il après ses quelques semaines passées en liberté total? En pratiquant la magie dans la vie et non dans une salle de classe? Il remerciait Poudlard de lui avoir offert un logis et couvert, apprentissage de sa nature magique ainsi que sa maitrise, mais maintenant Poudlard était loin, autant physiquement que mentalement dans l'esprit de l'ancien Serpentard, un lien s'était brisé.

La femme ne faisait toujours rien pour libérer Ernest qui commençait à être mouillé par en dessous par la pluie.



"S'il-vous-plait?"



C'est là qu'il aperçu quelques points bleus au loin qui ne cessaient d'enfler au fur et à mesure qu'ils s'approchaient. Des Lutins de Cornouailles! Le jeune homme pointa sa baguette vers la sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallhouwen Piterski
Personnage Inactif
Mallhouwen Piterski

Nombre de messages : 69
Maison : Hors Poudlard
Gain de Gallions : 13980
Date d'inscription : 12/10/2006

Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Re: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant EmptyLun 17 Sep 2007 - 21:40

Mallhou fit venir à elle la baguette qui la menacer. Elle atterrit directement dans sa paume libre.

Finite incatem

Le jeune homme tomba de tout son long sur la route. La boue avait amorti sa chute. Mais Mallhou ne s'occupe pas immédiatement de lui. Elle pointa sa baguette sur des filets bleus électriques qui s'amassaient vers les deux humains.


Mutinlutin Malinpesti

Le premier Lutin de Cornouaille qui était arrivé à leur hauteur fut ralentit, les autres s'enfuirent en rebroussant chemin. Le petit être grincheux fulminait contre la lanceuse de sort et s'enfuit ci tôt que la médicomage la menaça de nouveau avec sa baguette.



Elle rangea l'objet de bois de l'élèves dans une de ses poches.
Elle s'avança vers le garçon et enleva la boue de ses vêtements par divers sortilège.


Vous n'avez rien. Bien. Maintenant, je pourrais savoir ce que vous faites ici ? Le chemin de l'assemblée n'est pas un endroit fréquentable. De plus, il est essentiellement composé d'animaux magiques sauvage.

Mallhou enleva sa capuche pour avoir le visage découvert. La pluie coulait maintenant sur son visage et goutait le long de ses cheveux. Le temps commencait doucement à se détraquer. Les moldus affirmait que c'était du à la couche d'ozone. Les sorciers s'en fichait pour la majorité. Et celle qu'elle allait voir en prédisait la fin du monde.

Et vu comment vous vous servez de votre baguette je doute de votre capacité à les affronter.

Je m'appelle Mallhouwen Piterski, je suis médicomage. Et vous ?


Mallhouwen tandis sa main droite au jeune homme, laissant sa baguette toujours en garde contre lui de sa gauche.

Autant vous dire que je veux votre vrai nom. Un adolescent de votre âge devrait se trouver à Poudlard. Vous devez avoir quoi, 17 ans à tout casser. Les Aspics devraient être votre préoccupation... contrairement au ballade sur des routes peu fréquentable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14600
Date d'inscription : 18/03/2006

Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Re: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant EmptyLun 17 Sep 2007 - 23:53

Ernest se sentait nu, vulnérable, faible. Depuis l'obtention de sa baguette, il ne s'en était jamais séparé et comprenait à présent la force des liens qu'il y avait entre un sorcier et sa baguette. Flashback 1 : Je ne suis pas sorcier avant mes onze ans, je suis un looser.

Erny tout seul dans sa salle d’école primaire, c’est à son tour de s’occuper du hamster de sa classe, appelé Super Flash à la quasi unanimité (tous sauf Ernest qui s’était simplement tue), en hommage à Superman et Flash, les héros préférés du petit Brian Sonfield, moldu. Ernest sort la créature de la cage. Il l’a prend à demain pour vider son contenu malodorant dans la corbeille, verse un mélange de sciure et de déjections malodorante sur son pull qui semble tout droit sorti d’un « Shining » de Kubrick. Pendant ce temps, Super Flash déguerpit pour finir sur la route, puis autour d’un pneu, puis à nouveau sur la route, sauf en beaucoup plus long et moins vivant.


Flashback 2 : j'ai reçu ma baguette, je suis différent, plus fort, en accord avec ma nature.


Erny assit confortablement dans un fauteuil en cuir dans une salle qu’il s’est approprié, avec Mickael et Dan qui l’écoute attentivement, maître de lui, maître du monde. D’un coup de baguette, il attire des objets à lui, les repousse, tiens ce petit Serpentard immobile, un deuxième année qui a failli mettre leur trafic en péril. Menace de lui couper chacun de ses doigts s’ils disaient un mot et qu’on a un œil sur toi gamin, tu pourras aller nulle part si tu nous dénonces. Il ne sait pas coupé des doigts et n’en a pas l’intention, mais la baguette est là, se promène sur les phalanges du petit Serpent immobile, et l’argument passe.



Retour au présent : dans la boue, nu, vulnérable et faible.

Il était vraiment ridiculisé par cette inconnue qui maintenant ne l’est plus. Une médicomage ? Dire la vérité ? Et puis quoi ? On ne survit pas en disant la vérité. Pas à quelqu’un qui vous vole votre baguette.

Ernest ne remarqua même pas que la marque sur son bras commençait légèrement à lui faire mal, de l’intérieur, comme un poison qui se répand. Ou une de ses saletés de maladie incurable.

Il était tombé face contre terre (boue) si bien que la moitié de sa chevelure foncée, de son visage et de sa pseudo barbe était d’un marron humide. Lorsqu’il se mit à crier, il postillonna un peu de fange.



-Rendez-moi ma baguette !!!




Il voulait déclamer tout un passage sur le droit d’un sorcier à posséder sa baguette sans qu’on lui la vole sur un chemin, que son nom était le sien et que c’était bien ainsi et que ce qu’il faisait ici ne regardait que lui, nom d’une bouse de dragon farcie.

Mais au lieu de ça, il continua à postillonner des « Je veux ma baguette !!! », tout en crachant et aboyant, dans un hybride de chat qu’on aurait arrosé (ce qui était le cas) et de chien enragé (ce qui n’était pas le cas).

Jamais il n’avait été pris d’une si grande colère, jamais il ne s’était senti tellement en danger. Ça arrivait souvent qu’on subtilise des baguettes aux passants ?

Il réussit à s’étrangler en disant sans vraiment articuler qu’il n’avait plus rien à faire de Poudlard, que les ASPIC il n’en avait rien à secouer et aussi quelques choses de très vulgaire à propos des médicomages qui avaient du temps à perdre.

Après quoi il tenta de se lever en chassant la main de la femme, se redressa, pour s’écraser à nouveau dans la boue, inconscient.

Ernest se sentait nu, vulnérable et faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallhouwen Piterski
Personnage Inactif
Mallhouwen Piterski

Nombre de messages : 69
Maison : Hors Poudlard
Gain de Gallions : 13980
Date d'inscription : 12/10/2006

Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Re: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant EmptyVen 21 Sep 2007 - 15:07

Bien. Je dois dire que vous imitez parfaitement le garnement de bas étage, capricieux et fils à papa.

Mallhouwen ne fit aucune remarque sur ses insultes, des bassesses sans importances. C'est pas un ado boutonneux qui va lui dicter sa loi. Elle supportait les crises de Miss Kitlee, celle là semblait si mineure.

Maintenant, que vous m'aillez montré l'étendu de votre vocabulaire. Serez t-il possible de parler à un garçon doué d'intelligence et non à un garnement chouinant ? Ce n’est pas que votre numéro ne soit pas amusant, mais il commence à être pénible.

Mallhouwen créa un parapluie magique au-dessus de leur tête. L'eau se déversait de plus en plus rapidement. De rapide éclair suivit de coup de tonnerre brisait le silence de la forêt.
Elle examina le jeune homme face à lui, plus attentivement. Plutôt grand, svelte, brun les yeux perçant, froid et distant, aucunement mettre de ses émotions… mais elle fut attirée par sa main gantée. Nouvelle mode ou cacher quelque chose. La médicomage doutait que cet accessoire ne soit là que pour affirmer le côté rebelle du jeune paumée. Un rebelle qui larmoyait au près de la michante modame. Incompatible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14600
Date d'inscription : 18/03/2006

Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Re: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant EmptyDim 23 Sep 2007 - 16:18

Ernest venait de rencontrer la personne adulte qu’il trouvait la plus détestable au monde alors que seulement quelques minutes s’étaient écoulées. Ça lui procurait la même sensation qu’au réveil après un cauchemar, une sensation désagréable qui persiste. Il avait envie de reprendre sa baguette et de partir, ne faire comme s’il n’avait jamais rencontrer cette personne qui se croyait tout permis, jusqu’à entraver sa liberté nouvelle au sein du monde magique.

Ernest était haletant, épuisé. Quand elle lui demanda de se taire comme à un gentil toutou bien sage, il obtempéra, sans souffle, la voix cassé. Il ne répondit rien se contentant de garder le silence, une flamme dans les yeux, se promettant que dès qu’il aurait sa baguette, il filerait, lieu historique de la Révolte des Gobelins ou non, très loin d’ici.

La femme se mit à l’observer et la sensation désagréable était de plus en plus forte. Il serrait les poings, entendit le cuir de son gant se tendre. Il voyait clairement dans le regard de la femme qu’elle ne comprenait pas son geste, le fait de lui avoir pris sa baguette. Mais il restait immobile maintenant et ne disait rien. Elle avait lancé un sort contre la pluie au dessus d’eux et mourrait d’envie d’en sortir pour se faire encore plus tremper et ne plus être sous le même espace qu’elle. Ul devait être obéissant face à cette inconnue, récupérer son bien et filer.

Il restait immobile, arrêtait son « numéro », et attendait qu’elle parle à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallhouwen Piterski
Personnage Inactif
Mallhouwen Piterski

Nombre de messages : 69
Maison : Hors Poudlard
Gain de Gallions : 13980
Date d'inscription : 12/10/2006

Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Re: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant EmptyLun 1 Oct 2007 - 15:26

Après un temps de silence qui paru une éternité elle reprit la parole.

Vous ne faites pas dans la demi-mesure. Soit vous hurler soit vous êtes muet. Mais faites ce que bon vous semble. Me dire votre nom serait une chose plus qu’aisée pour récupérer votre baguette.


Mais, on l'alerta. Il fallait qu'elle vienne.

Bien, vous allez me suivre.

Elle obligea le garçon à la suivre. Puis au bout d'une centaine de mètre lui rendit son Précieux. Un bout de bois qui ne lui servirait à rien.

Ne fuyait pas, ca serait idiot de votre part... Monsieur Dudikoff.

Mallhouwen s'arrêta.

Vous êtes dans un lieu M-PIM. Ca signifie Monument Protégé Interdit de Magie. Le Moulin du Passant à une zone M-PIM équivalente à 1 journée de marche à ses alentours. De ce fait à partir de maintenant, votre baguette ne vous servira pas sauf pour les sorts de défense... et comme je ne compte pas vous attaquer, elle ne vous servira réellement à rien.

Par contre, vous allez me suivre. Une personne voudrait vous parler. Je ne sais pas pourquoi.


Mallhou continua sa route. Aucun incident se déroula sur leur route. Sauf ceux d'Ernest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le Moulin du Passant Empty
MessageSujet: Re: Le Moulin du Passant   Le Moulin du Passant Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Moulin du Passant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: A travers le Monde-
Sauter vers: