Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On remet ça? [PV Jo Campbell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Mer 22 Aoû 2007 - 15:03

- Adel! T'as pas le droit! C'est toi l'grand, reviens!
- Rah, laisse courir, de toute façon avec son caractère de troll, il va pas revenir sur sa décision. T'as qu'à venir dans mon compartiment s'tu veux, Max. Moi ça m'dérange pas... et pis tu verras, il t'aidera quand même dans l'année.
- Merci Winnie... toi, au moins, t'es pas méchante. L'est pas solidaire de la compréhension fraternelle, Adel.


Non. Il ne l'était pas. Pas ce matin en tout cas.

* Ca, c'est pour le réveil en fanfare * jugeait-il en s'éloignant de sa fratrie pour gagner un des wagons les plus éloignés qui soit.

Adel ne se retourna pas une seule fois malgré les cris de sa petite soeur. C'était le prix à payer pour l'avoir réveillé à coup de gloussements stériles dont le narrateur d'Adel pensera à vous citer la raison d'ici la fin du sujet. Le Choixpeau Magique avait coiffé beaucoup d'Iscarioth depuis trente ans. Max était la petite dernière. Elle allait entrer en deuxième année à Poufsouffle, comme auparavant toutes ses autres soeurs, exceptée Muse qui entra comme lui, dans la maison de Salazar. Quant à Winnie, du haut de ses treize ans bientôt épuisés, elle entamait sa quatrième année.


A le voir se faufiler dans une des voitures, précédé de sa malle qu'il mouvait à l'aide d'un locomotar barda, on pouvait remarquer que quelque chose avait changé chez le Serpentard. Les mauvaises langues de vipère diront: "Ouais, ben, il a bronzé, pris quelques centimètres et pis l'a plus cheveux, et quoi?" Non. Pas seulement des changements physiques. Bien que, évidemment, quinze-seize ans étaient les âges durant lesquels beaucoup de choses dysfonctionnaient, s'amélioraient ou mutaient du tout au tout chez les adolescents.

Cet été Adel semblait être passé de l'orvet introverti à l'amphisbène complexe dont on a l'impression qu'il regarde vers l'arrière avec distraction quand c'est de plein front qu'il vous mord de son regard bleu flore ou d'un sourire aiguisé. Il magnait ses attentions avec l'agilité d'un acrobate et la délicatesse d'un danseur. Ce fut d'ailleurs suite à une petite pirouette qu'il obtint de sa petite soeur, Maxence, qu'elle porte leur hibou et qu'elle s'en charge dès à présent. Il ne voulait pas s'en occuper pendant tout le voyage et encore moins durant l'année. Les piaillements continus de ce volatile l'irritaient. De plus, leur mère lui avait acheté un rat - du moins c'est ce qu'elle avait prétendu alors qu'elle l'avait tout bonnement dérobé à la Ménagerie Magique - et il préférait de loin son rat kidnappé par sa mère cambrioleuse.

Certes, il n'en était pas encore rendu à pontifier la grandeur des Serpentard ou leur prosélytisme débonnaire qui consistait à vous faire croire que, quoi qu'il arrive de mal, cela devait forcément être de votre faute et que, quoiqu'il arrive de bien, cela était de la leur. Toutefois, on comprenait mieux son appartenance à cette maison quand on le voyait passer de cabine en cabine, la démarche indolente, délivrant ça et là des sourires protocolaires qu'il n'offrait qu'en de rares et hypocrites occasions à ses comparses de maison. Ignorant plus ou moins les visages qu'il ne connaissait pas. Se frayant un passage dans le couloir sans regarder plus bas que l'horizon de son regard. Pas de chance pour les gnome(tte)s qui faisaient moins d'un mètre soixante dix, ils devraient s'écarter.

Ainsi salua-t-il ses camarades, démontrant de peu de chaleur mais, malgré les apparences, plutôt heureux de les revoir: Casey le fou, Purdey et Hailley, qu'il appelait en secret Avrel et Jo Dalton, Eneas le beau gosse, Mark le préfet, Charly la zozoteuse, Kâli la boiteuse, le groupe des intello: Mary-Cassandre-Shanel mais pas Charlotte malgré les nouvelles déprimantes qu'il en avait eu dans la presse estivale. Il accorda quelques autres sourires discrets à Léa, Jezabel, Enishi, Ehlana, les jumeaux, Ecko et June, sa cavalière du bal de fin d'année, Ellys à laquelle il fit un rayonnant sourire, enchanté de la voir...


* Et voilà. La pénultième année. On prend les mêmes et on recommence... *

Son petit jeu de politesse s'arrêta soudainement. Face à la porte ouverte d'un des compartiments. Un mouvement de baguette mit fin à l'enchantement qui guidait son lourd bagage. Il déposa sa malle devant l'entrée de la cabine où il trouva ce qu'il cherchait depuis qu'il avait posé le pied sur la voie 9 3/4. Il resta là, un instant, les yeux épinglés à la jeune fille qui était en train de ranger avec difficulté sa malle dans un des filets. Sans un mot au préalable, abandonnant sa propre valise dans le couloir, il se décida à l'enjamber pour aller prêter main forte à la Poufsouffle qui allait bientôt se retrouver assommée si personne ne lui venait en aide.

La malle fut rangée. De justesse. Adel s'était contenté de la pousser vers le fond du perchoir à bagages. Il baissa les bras et fit face à celle qu'il venait de seconder, la décomposant du regard avant de finalement s'exprimer.


- Locomotor Barda, dit-il imperturbablement en la fixant avec diligence.

Et voilà quelque chose qui n'avait pas beaucoup changé. Adel qui s'exprimait, ce n'était pas encore du Oscar Wilde et son style verbal minimaliste laissait la place forte à l'imagination de ses interlocuteurs pour compenser les mots qui étaient censés constituer les phrases qu'il disait. Qu'aurait dû comprendre la jeune fille si une personne au langage ordinaire s'était adressée à elle? "La prochaine fois que tu veux porter quelque chose de lourd, plutôt que de risquer ta tête sous tout ton fatras, utilise le sortilège Locomotor Barda." En effet, Iscarioth venait d'économiser beaucoup de syllabes.

Des secondes impénétrables s'égrainèrent avec une béatitude candide.
Il finit par sourire et son regard s'illumina imperceptiblement:


- Ravi de vous revoir, Jo Campbell.


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Ven 24 Aoû 2007 - 0:18

C'était la fin de l'été ! Et au grand désespoir de Jo, la fin de son séjour en France. Elle pouvait là bas rester dans son coin sans que personne ne la trouve bizarre. A Poudlard, une personne qui cherchait la paix et qui s'exilait dans ne pièce seul au fond d'une classe, était tout de suite mise dans la catégorie "gens associables". Mais non!! Ils n'étaient pas tous comme ça! Personne n'a besoin de se consacrer un peu de temps? Etre seul et dans son monde pour pouvoir flotter un moment dans des pensées qui étaient totalement inconnues des autres et qui nous sont aussi familières, agréables et rassurantes que les quatre murs de notre propre chambre est-il quelque chose de si étrange?

C'est ce à quoi pensait Jo lorsqu'elle monta dans un wagon du train en faisant signe de la main à son père qui l'avait accompagné. Quelque heures plus tôt il lui avait fait la remarque que pour son poste de préfet elle allait devoir se mettre un bon coup de pied dans le derrière, prendre sur elle et aller plus vers les autres sinon elle serait complètement incompétente. Bon... elle savait qu'il avait raison... mais tout de même, il y avait une façon de le dire non? Surtout quand on est père et qu'on dit ça à sa fille!!

Jo n'était pas vraiment en colère, mais seulement elle ne pensait pas qu'il dirait ça. Il pouvait dire un truc du genre "je suis certain que tu y arrivas" même s'il ne le pensait pas... Jo aurait vu qu'il mentait mais au moins il aurait preuve de solidarité paternelle... C'était une bonne raison non?? Nan en fait le vrai problème c'était qu'elle n'était pas du tout sûre d'elle. Elle ne savait vraiment pas si elle était capable d'être préfète. Elle avait accepté parce qu'elle voulait vraiment se bouger un peu, mais elle avait besoin d'être rassurée... pas qu'on la plaigne ou qu'on la complimente.

Jo fit un dernier au revoir à son père d'un signe de main dans le wagon tout près de la porte... elle avait déjà eu sa dose de câlins juste avant dans la mâtinée. Sans rien dire elle avait pris son père puis sa mère dans ses bras quelques minutes puis était partie chercher ses bagages dans le salon. Elle n'avait besoin de rien dire, ils savaient très bien qu'ils allaient lui manquer. Jo ralentissait devant chaque porte de compartiment pour identifier quelles personnes se trouvaient à l'intérieur. Elle connaissait des gens de vue mais sans plus. Elle trouva un compartiment vide et y entra. Ses amis arriveraient sans doute plus tard. Jo pensa à Draconia. Ce matin dans la salle de bain elle s'était dit qu'elle devait trouver une parade au surnom débile et moche que la Serpentard lui avait donné... mais ce n'est seulement après cinq minutes qu'elle se souvint que la jeune fille avait fini sa scolarité à Poudlard. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ça avait miné le moral de Jo. Oui... Poudlard serait plus triste maintenant...

Jo posa son sac en bandoulière qui contenait de quoi se distraire et de quoi se nourrir (bonbons, gâteaux, sodas and Co) sur une des deux banquettes avant de prendre sa grosse valise. Enfin... toujours est-il que cette rentrée avait des côtés positifs tout de même... elle allait retrouver ses amis, les têtes de trolls, familières certes, mais elles faisaient partie du décors et sans elles ça ne serait plus pareil. Et il y avait aussi d'autres personnes... qu'on arrive pas à répertorier et qui nous rendent bizarres, qui nous font faire ou ressentir et faire des trucs totalement incontrôlés. Pis c'est quoi cette valise trop lourde qui ne veut pas se hisser !! N'importe quoi !! Pourquoi faut-il qu'on se trimbale avec tout notre barda alors que dans le temps ils se débrouillaient très bien avec un slip de rechange et une brosse à dent... Mouais... Jo pensait seulement ce genre de chose parce que ça commençait à l'énerver de constater qu'elle n'avait pas assez de force dans les bras pour mettre sa valise sur le porte bagage.

Mais en fait, ce fut plus facile d'un coup. Mais ce n'était pas grâce au fromage blanc que Jo avait dans les gras. Non pas du tout... C'était deux mains masculines rattachées au corps de ... la Poufsouffle se retourna... d'une des personnes à laquelle elle pensait quelques instant plus tôt. Adel se tenait devant elle. Elle lui sourit et se rappela tout de suite après, de la dernière fois qu'ils s'étaient quittés. Il est clair que maintenant elle verrait les toilettes de ce train différemment. Elle ne savait pas ce que leur "relation" représentait aux yeux du Serpentard et mêmes aux siens. Etait-ce un jeu? du sérieux? un moyen de libérer le trop plein d'hormones en chaleur? Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle aimait et appréciait. Pendant le reste du voyage de retour en juin dernier elle s'était même autorisée à se repasser la scène de leurs baisers en boucle. Mais seulement maintenant... elle devait agir comment avec lui? Faire comme si de rien était? C'était apparemment la technique qu'il avait choisi d'appliquer... enfin ça avait l'air. Il ne fallait pas qu'elle se torture l'esprit. Pour le moment, elle vivrait ça au jour le jour. C'est pas bien de se faire des films ou de penser que quelqu'un pense d'une certaine façon alors que c'était en fin de compte tout le contraire... mouais... compliqué tout ça !!

Elle le regarda. Elle analysait ses traits. D'ailleurs lui faisait pareil. Il lui fit ensuite la remarque implicite, qu'elle aurait pu utiliser la magie plutôt que de se fatiguer pour rien. Il n'avait pas tord... Jo se sentit un peu stupide... souvent elle oubliait qu'elle était sorcière lorsqu'elle sortait de deux mois de vacances passées avec des personnes qui sont à 90% des moldus. D'ailleurs, là, elle avait toujours ses vêtements de moldus, elle voulait se changer à la dernière minute. Elle n'avait pas envie d'attirer l'attention avec son insigne de préfet pour le moment. Elle se contenta de lui faire un sourire gêné et de rougir un peu. Même s'il avait un peu changé physiquement, son nombre de mot à la minute était inchangé. En même temps c'était son côté calme qu'elle appréciait.


- Salut ! lui répondit elle en faisant un petit signe de la main alors qu'il était à un mètre d'elle. (...) Ravi de te revoir aussi.

Quelques secondes où elle ne savait pas quoi dire... à part le regarder.

- Euh.., tu veux venir t'assoir avec moi? Je suis toute seule ici et j...

Jo fut interrompue par quelqu'un qui tapait au carreau. C'était son père. Il avait toqué à la vitre et lui fit signe d'ouvrir la fenêtre. Elle regarda Adel avec un air d'excuse et abaissa la fenêtre.

- Quoi?

- Tu as fait tomber ton cahier à dessins par terre. Une chance que ce soit moi qui l'ai trouvé.

Jo ne dit rien à part un merci et prit son cahier que son père lui tendait.

- Papa tu peux y aller tu sais.

Ce dernier acquiesça de la tête un sourire aux lèvres et fit un signe de la main. Il dut voir Adel derrière Jo puisqu'il cessa un moment de bouger puis reprit ses esprits et partit.

Ce n'était pas qu'elle ne voulait plus le voir, au contraire, mais elle n'avait pas envie de craquer devant lui... ni devant Adel! Elle se retourna vers ce dernier.


- Une chance qu'il l'ait vu.

Puis elle s'assit là où elle avait posé son petit sac et posa ses mains sur ses propres jambes et à coté son cahier à dessin.

- Alors, tu as fait quoi de tes vacances?

Et voila.... Par une question totalement idiote et banale, elle essayait de diriger l'attention du Serpentard vers autre chose qu'elle parce qu'elle ne savait pas quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Ven 24 Aoû 2007 - 14:36

La jeune fille invita Adel à s'asseoir avec elle. Lui, fut interrompu par un mouvement qui provenait du dehors, à travers la fenêtre du compartiment. Un homme s'approchait. Le Serpentard supposa que c'était pour Jo jusqu'à ce que celui-ci frappe effectivement au carreau. Adel la laissa s'accomplir auprès de l'homme qui s'avéra être son père. Alors, il la quitta quelques secondes. Le temps pour elle d'ouvrir la fenêtre à son père pour récupérer son carnet de dessins et le temps pour lui de déplacer flegmatiquement sa propre malle pour l'agencer par magie sur le filet, à coté de celle de sa camarade. Ayant terminé de ranger son bagage, Adel suivaient l'interaction père-fille des yeux, sans osciller. Avant que ne parte son père, le Serpentard se contenta d'un bref mouvement de la tête pour le saluer. L'homme lui renvoya un regard qui ressemblait plutôt à un "T'es qui toi? Fais attention où tu mets les pattes." Adel s'en mouchait avec grande obligeance.

Le carnet de dessins...

Plus tôt, nous évoquions les gloussements sororaux de Max pour une raison X. Voici le fin mot de l'histoire ou Pourquoi Adel se vengea de sa petite soeur qui l'avait réveillé ce matin, en entrant en grande pompe dans sa chambre, avec son rire le plus débile:

- C'est le grand jour!!! Tu vas enfin pouvoir la croquer!! Houillehouillehouille!
- Descends de mon lit, Max, je vais te faire la tête comme un lutin de Cornouailles, avait-il grommelé, en la faisant tomber du lit d'un mouvement du pied qui l'avait déséquilibrée.


Avec sa famille et sa colonie de soeurs, Adel avait passé le mois d'août sur les plages d'Exeter, dans la maison d'Enamya, tante et soeur de sa mère. Enamya venait d'y déménager et demandait le renfort collectif des Iscarioth encore vivants et capables de porter une baguette. Il s'agissait de l'épauler pour installer les derniers cartons et réparer quelques portes, peindre des murs et des palissades, refaire les treillages du jardin et le dégnomer. En effet, ses voisins, des sorciers, avaient contaminé le sien deux jours avant son emménagement.

Adel était allé chez sa tante à reculons suite aux quelques anicroches qu'il avait vécues avec sa mère et ses soeurs tout au long du mois de juillet. Il avait essuyé nombre de boutades sans rétorquer. De toute façon, au milieu de toutes ces filles, cela faisait longtemps qu'Adel s'était résigné à ne plus élever la voix pour se faire entendre. Il avait pris l'habitude de se taire, d'attendre le moment propice avant de pouvoir glisser une réplique acerbe puis de s'en aller sans renchérir. D'où peut-être qu'il s'était toujours montré peu volubile.

En juillet, Adel s'était inscrit à un cours de dessin avec d'autres jeunes sorciers qui restaient en ville cet été. Ils étaient une dizaine de tout âge. Le Serpentard y avait même retrouvé deux autres élèves de Poudlard de 4ème et de 6ème année. Il ne leur parla guère beaucoup mais cela lui plût de n'être pas le seul à rester à Londres pour les vacances et à les occuper en aiguisant leur sens artistique. La cautèle à laquelle il recourait chaque jour pour sortir de la demeure à la même heure mais sans expliquer où il allait finit par alerter les filles. Elles crurent d'abord à un amour de vacances. En un sens, c'était le cas. Adel tint bon et ne dit rien jusqu'au jour où Muse, une de ses aînées, le fila.

Alors, elle découvrit qu'il passait tout d'abord deux heures à nettoyer une boutique du Chemin de Traverse, laquelle était tenue par un vieux sorcier aux multiples rides et au visage camelin et dont la longue tignasse argentée retombait sur le sol. Ensuite, Adel allait dépenser ses 2 gallions 76 mornilles de traitement pour suivre un cours de dessin à l'atelier de Miss Gouache Fluckenpen, situé à trois pâtés de maison du parc de Salem.

L'anecdote se propagea comme une traînée de poudre dans la maisonnée et à travers les ragots de toutes les femelles Iscarioth d'Angleterre. Au grand supplice d'Adel qui finit par raconter à Ida, Lana et Muse - bien vite rejointes par les plus jeunes - son bal de la Saint Valentin, la bataille dans le Poudlard Express du retour, ainsi que sa nuit blanche passée avec Jo Campbell, les jeux dans le carnet magique et le portrait qu'elle avait fait de lui. Après s'être fait tancé pour avoir donné à quelqu'un d'autre le cadeau qu'elles lui avaient fait (le carnet de jeu), toutes s'accordèrent à dire:
"C'est trop mignon! Il veut apprendre à dessiner pour la dessiner en retour." "Toute nue?" demanda Winnie. Winnie se prit une tapette sur le derrière du crâne par une des huit paires de mains qui étaient présentes dans la chambre d'Adel au moment de la narration de son année. L'adolescent rougit et ne parla plus de ça jusqu'au mois suivant. On le laissa d'ailleurs tranquille mais les regards qui le suivaient quand il quittait la maison en disait long. Lui, restait impassible.

En août, il refusa de quitter Londres car il commençait à constater ses progrès. Il est vrai qu'à raison de trois heures par jour, tous les jours du mois, les progrès pouvaient bien être appréciables. Pour le convaincre de quitter Londres et de les suivre, pour le faire plier en le gâtant, sa mère alla jusqu'à lui voler un rat et le lui offrir. Il adopta le rat mais ne céda pas, leur jurant qu'il les rejoindrait par le réseau des cheminées - il savait que la cheminée d'Enamya était en panne.

Finalement, Tray, le mari de Lana, finit par confier qu'il n'était pas mauvais dessinateur. Il consentit à prendre le relais de Miss Fluckenpen pour le plus grand bonheur des femmes et des filles de la maison. A cause de ce caprice, Adel eut toutefois le droit à de plus en plus de quolibets de la part de ses soeurs. Mais il s'en fichait pas mal car, aujourd'hui, il avait appris beaucoup de techniques de dessins et d'enchantements pour la peinture et leur animation. Tray avait été un très bon précepteur. Ils avaient travaillé loin des filles, sur la plage, des heures et des heures durant. Protégé par Tray, l'apprenti dessinateur avait enfin pu se couper de la horde de jupons dont il était sans cesse entouré.

Donc, pour conclure, cet été, Adel avait passé deux mois à apprendre à dessiner.
Deux mois à penser à Jo Campbell et à leur dernière entrevue dans l'endroit le plus singulier qui soit: les toilettes du Poudlard Express.


Le Serpentard émergea de son anamnésie. Il laissa de côté le souvenir grinçant des rires capricants de ses soeurs car son assiduité avait payé et, à ses yeux, c'est tout ce qui comptait.

Ses prunelles pensives quittèrent le carnet de croquis de Jo. Elle, qui disait avoir abandonné les gribouillages, avait sans doute repris depuis le temps. Il ne lui avait pas répondu tout de suite quand elle lui avait demandé à quoi il avait occupé ses deux mois. Prenant son, temps, il s'assit face à elle dans le siège près de la fenêtre mais il ne regarda pas encore en sa direction. Ses coudes étaient posés sur les accoudoirs. Une ses mains tenait toujours sa baguette. Le léger bruit du coulissement de la porte du compartiment indiquait qu'il était en train d'utiliser un sortilège informulé afin de la fermer. Quand celle-ci fut complètement close, il rangea lentement sa baguette dans la poche de sa robe que lui non plus ne portait pas encore sur lui mais qu'il avait déposée sur le siège d'à côté.

Lorsqu'il n'eut plus rien à bouger ou à penser, il répondit enfin:


- Cet été...? hum... J'ai beaucoup pensé à toi, lâcha-t-il comme s'il venait de faire une simple remarque sur le temps qu'il faisait dehors. Et toi, qu'as-tu fait? renvoya-t-il en tendant doucement sa main vers le carnet de dessins pour proposer implicitement à Jo qu'elle le lui laisse parcourir afin qu'il estime ses derniers sketches.

[HJ: désolé, après les posts seront plus courts.]


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Sam 25 Aoû 2007 - 19:15

Jo attendait qu'Adel lui réponde. Comme toujours il faisait preuve d'un calme olympien. Ses gestes étaient lents et simples et d'un naturel hors du commun. Il ne snobait pas ou quelque chose dans le genre mais il était comme ça tout simplement. On avait l'impression qu'il faisait comme bon lui semble, en se fichant pas mal des autres et de ce qu'ils pouvaient penser. Il faisait comme bon lui semblait.

Enfin en tout cas c'est l'impression que Jo avait. Son attitude restait néanmoins assez déroutante. La Poufsouffle se demandait si un jour ou l'autre il allait ouvrir la bouche pour lui répondre. Elle grattait son jean nerveusement en regardant avec attention les traits que faisaient les fils du pantalon. Peut-être qu'il allait rester là, comme ça, en regardant le paysage dehors pendant tout le voyage. Peut-être qu'il n'avait pas du tout envie de parler...

Elle ne s'était même pas rendue compte que la porte s'était refermée elle était totalement plongée dans ses pensées qu'elle faisait de l'écoute sélective. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il y ait d'autres bruits que le son de la voix d'Adel. Et lorsqu'il ouvrit finalement la bouche, elle leva la tête brusquement et le regarda.

Mais de toute évidence elle ne s'attendait pas à ce genre de réponse mais plutôt à "je suis allé ici... là" ," j'ai fait ça" ou "j'ai rien fait du tout". Non décidément, elle n'avait pas anticipé ces paroles là. Il avait pensé à elle... Et là Jo se dit qu'il faisait de l'humour... certainement ... en plus de la façon dont il le dit, ça ne pouvait être qu'une blague... et il ne développait pas, ni rien... Mais d'un autre côté, il fallait avouer que ça lui faisait de l'effet. Il avait pensé à elle pendant tout l'été!!! Mais inutile de s'exciter... c'était forcement une blague...

La jeune fille sourit nerveusement, ne sachant pas vraiment comment interpréter ses paroles. Elle se sentait aussi idiote qu'un troll des cavernes... et encore... c'était insulter le troll.

Et elle qu'est ce qu'elle avait fait pendant les vacances? Euh... environ rien de bien exceptionnel.


- Euhm je suis partie en vacances chez mon grand père en France. A dire vrai, à part rempoter des orchidées, dessiner et réparer une vieille barque, je dirais pas grand chose. Mais j'ai beaucoup aimé.

Il tendait le bras vers son cahier à dessin, Jo le lui donna, se remit une mèche derrière l'oreille et s'assit au bord de la banquette pour se rapprocher d'Adel et ainsi suivre ce qu'il regardait. Le train se mit à démarrer.

- Ce sont des dessins comme ça, je m'exerce c'est tout, dit elle nerveusement.

Elle avait toujours peur de la réaction des gens qui regardaient son travail mais bon... il avait déjà vu à quoi ça pouvait ressembler puisqu'elle lui avait donné son portrait.

- Le premier dessin c'est ...

La honte ! Le sang lui monta à la tête. Parce que oui... même pendant les vacances elle avait eu des crises de gnomatisation et même lorsqu'elle était gnome elle aimait bien dessiner... sauf que ce n'était pas vraiment dans le même style... Et voila... le premier dessin qu'Adel avait pu voir c'était ça :


Image hébergée par servimg.com



- Euh... une maison avec la pelouse violette dessus et le Père Noel... excuse-moi. Regarde après plutôt...

Jo le laissa parcourir son cahier et plus le temps passait plus elle se détendait. Elle avait son menton dans sa main et regardait elle aussi les dessins en repensant aux occasions pendant lesquellrd elle avait pu les faire.

Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com


Puis elle leva les yeux lentement vers le jeune homme et l'observa. Ses cheveux étaient courts... dommage, elle les lui aurait bien coupé une nouvelle fois... ça avait été un moment agréable. La scène finale lui revint en tête... oui ça aussi ça l'était...

- J'aimerais pouvoir te dessiner encore, laissa-t-elle sortir de sa bouche.

C'est seulement après les avoir dites qu'elle se rendit compte de ses paroles....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Sam 25 Aoû 2007 - 19:57

- Et bien dessine-moi encore, répondit-il du tac au tac en refermant le carnet de dessins pour le rendre à Jo.

Il n'égalerait pas les années de pratique de Joséphine mais il se sentait à l'aise. Elle dessinait merveilleusement bien. A part le premier dessin qu'il prit pour une sorte de... euh... Non... en fait, il n'avait rien capté au premier dessin.


* Père Noël? Un père Noël? Qu'est-ce que c'est que ça un père noël? *

Pour lui qui avait d'énormes lacunes sur le monde moldu, il ne voyait qu'un Sombral tirant un Porlock dégarni et jaune, assis dans un carrosse qui volait dans un ciel que surplombait une sorte de... de tache multicolore cernée par un cactus géant et un écureuil. Ouais. Ca devait être ça. Jo essayait un nouveau style. Adel n'avait rien contre l'art abstrait bien au contraire, il voulait s'ouvrir à toutes tendances... artistiques.

Il leva son regard clair vers elle, se tournant légèrement pour la voir. Face à face.


- Quand tu veux. Comme tu veux...

Un sourire espiègle. Enfin une expression qui illumina son visage sans équivoque:

- C'est toi qui me couperas les cheveux cette année pour qu'ils restent courts...

Après avoir enchaîné ces trois dernières lamelles de phrases, Adel venait d'exploser son quota de mots envisageables en présence de Jo. Il y avait beaucoup de choses qu'il avait envie de lui dire mais dans sa façon de communiquer, il y avait comme un baromètre naturel qui calculait la pression des silences qu'il devait apposer entre chaque phrase ou groupe de phrases. Pour lui, c'était le moment de se taire. Il n'ignorait pas que sa dernière réplique ne sonnait ni vraiment comme une invitation, ni vraiment comme une requête ou une gabelle que Jo lui aurait dû pour le sel de leurs instants... Sa voix était amusée. C'est tout. Alors Jo pouvait imaginer que c'était là, la façon qu'avait Adel de lui dire en une phrase: "J'ai beaucoup aimé sentir tes mains sur moi. Ca faisait bizarre mais c'était bien. Et si tu le veux, j'aimerais que cette année cela soit toi qui me coupes les cheveux."

* Mais si, elle va comprendre tout ça... C'est caché dans les trois petits points. *

Une chose est certaine: Adel ne doutait de rien.


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Lun 27 Aoû 2007 - 0:17

Et bien, Jo ne s'attendait pas à une réponse aussi rapide. Au moins ça montrait qu'il était motivé et le "quand tu veux, comme tu veux" le confirmait. N'empêche que ça pouvait porter à confusion... Mais Adel n'était absolument pas du genre à faire des allusions de ce type. Non... n'étant pas expert en moldus il ne devait pas savoir ce qu'étaient des rond-points et, en temps qu'homme, il ne devait pas avoir d'escarpins rouges... non non non. Jo était déjà en train de se demander dans quel contexte et dans quelle pose elle le dessinerait.

Elle l'avait déjà fait lorsqu'il était assis et avait l'air détendu même si après plusieurs minutes inerte il devait en avoir assez. Elle ne savait pas trop... pas pour l'instant. Enfin elle aurait bien aimé évoluer, aller plus loin, mais elle ne savait pas comment faire. Il fallait qu'elle repousse ses limites... artistiques et avec Adel ce serait très agréable, il n'y a pas de doute.

Et il voulait qu'elle lui coupe les cheveux. Il est vrai qu'elle en avait gardé un très bon souvenir la dernière fois. En faite, en temps normal elle n'aurait jamais proposé une chose pareille. Mais là, c'était sorti de sa bouche comme ça. Et lorsqu'il avait dit oui, elle n'avait éprouvé aucune gène, rien. Elle s'exécutait et était vraiment concentré sur sa tache. Elle ne l'avait encore jamais fait avant mais elle avait eu une totale confiance en elle. En même temps, le sort qu'elle avait utilisé limitait la possibilité de rater, mais tout de même. Et puis, de toute façon il en redemandait donc ça voulait dire que le résultat n'avait pas été catastrophique.

Enfin pour résumer, Jo était vraiment contente qu'il lui propose de le faire... même si, en fait, il ne lui laissait pas le choix... pas grave. De toute façon en aucune façon elle n'aurait refusé. D'ailleurs c'est ce qu'elle venait de se dire à l'instant! Et le sourire qui accompagnait ses paroles était vraiment... très très agréable à regarder.


- Je serais ravie de le faire, murmura t-elle en le regardant dans les yeux et se renfonçant dans la banquette tout en reposant son cahier. Et pour le dessin je te le redirais mais je pense que, si tu as le temps, ce sera bientôt. J'aimerais essayer quelque chose de nouveau.

Elle n'en dit pas plus, de toute façon elle ne savait même pas elle-même ce qu'elle entendait par "nouveau".

- C'est la dernière fois que je prends le train dans ce sens là. L'année prochaine je ne serai plus à Poudlard. Ca fait bizarre. Tu crois que cette année on pourra la faire notre nuit blanche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Lun 27 Aoû 2007 - 17:47

- On verra, répliqua Adel suite à la proposition d'une éventuelle nuit blanche qui l'aurait été vraiment cette fois-ci.


Nuit grise.


Jo pensait à la fin de l'année alors que le début n'avait pas commencé. Il se rappela alors qu'elle était en fin de cycle. Quant à lui, il devrait suivre encore une année de brouillard après celle-ci. Le futur ne l'avait jamais effleuré. Pas seulement parce que jusqu'ici il avait essentiellement vécu dans le souvenir cinéraire de Mai-Lan mais plus simplement parce qu'il était un jeune adolescent et que ses perspectives d'avenir les plus critiques se résumaient à "qu'est-ce qu'on va avoir à dîner ce soir?"

Nuit verte.


Pourtant, à l'instant où elle lui rappela qu'ils avaient une année d'écart, il espéra plus que tout être déjà deux ans plus loin. Juste pour voir si ses espérances et les brimades estivales qui en avaient résulté, valaient le coup d'être vécues... Adel fouilla dans sa robe de sorcier et en ressortit sa baguette. Après trois mouvements bien distincts sa malle s'ouvrit et il en flotta un petit objet vers lui. Il l'attrapa. C'était un écrin de bois assez rudimentaire. Il se saisit avec douceur de la main de Joséphine et y déposa la boîte dans le creux de sa paume, faisant durer quelques secondes qui n'étaient pas nécessaires, le contact qu'il avait avec elle.

Nuit bleue.


C'est ce qui avait rempli son carnet de dessin. L'étrange et intime obsession des mains de Joséphine sur lui. Le renouvellement de cette sensation replongea le Serpentard deux mois plus tôt. A la fin de l'année, dans le Poudlard Express.

Il était assis sur le socle des toilettes refermées. D'un geste amusé et sûr, elle lui avait penchée la tête en lui demandant s'il ne voulait pas qu'elle lui coupe les cheveux. Il avait agréé. Elle s'était effectuée après avoir fait apparaître une paire de ciseau puis une sorte de petite machine à tailler. Ils étaient restés très silencieux pendant l'opération.

Après quoi, Jo entreprit d'aider Adel à se recurviter et à épurer les séquelles des sortilèges et tentatives de Bombabousage d'Ellys Orphens et des Gryffondor. Il avait retiré son t-shirt et s'occupait de détacher la peinture incrustée dans les fibres du vêtement. Il faudrait ensuite le laver à la main pour ôter les résidus d'odeur de Bombabouse.

De son côté, Jo passait une éponge imbibée d'eau et de savon sur la peau de son dos, dans son cou. Quand il réalisa ce qu'elle était en train de faire, Adel avait eu du mal à se concentrer sur son t-shirt souillé... Il écarquilla les yeux, incapable de reprendre tout de suite sa lessive. Il sentait chaque caresse favonienne engendrer peu à peu une montée de fruition. Il en avait la chair de poule et cela devint pire et plus gênant quand elle entreprit de nettoyer son visage puis son torse. Néanmoins, il restait docile, inexpressif et calme et Jo Campbell, sans le savoir, devenait le capitaine corsaire d'une nacelle voguant vers une sorte de Vita Nuova. Le monde des sens. Adel ressentait de nouveau.

Le souvenir simple de ces caresses qui n'en étaient pas réellement mais qui l'avaient éveillé, hantait ses nuits et ses croquis... les peignait de pensées qu'il n'avait jamais eu jusqu'ici.


Nuit blanche.


La boîte contenait un petit coquillage strié, d'une jolie couleur ocre.
Tout ce qu'il y a de plus banal. Il la laissa prendre l'objet et expliqua:


- Si tu parles dedans, des phrases simple et courtes, elles me sont rapportées. Comme un SMS mais vocal. Ca peut contenir jusqu'à 5 phrases environ... c'est le seul cadeau pas trop débile que j'ai eu envie de rapporter de mes vacances.

Il baissa sensiblement l'encolure de sa tunique et montra à Jo qu'il possédait une conque nacrée vert prasin presque identique. Probablement que les mots se transmettaient d'une coque à l'autre.

- Comme ça, si tu veux, si t'as besoin, si t'as un problème, si t'es patraque, si t'as pas le moral... si t'as juste envie de parler... si y'a des soirs où t'arrives pas à dormir... si... si t'as des nuits d'insomnie... tu peux m'appeler. Quelle que soit la distance. Lorsque la coque se met à briller, c'est qu'on a un nouveau message. Pour pouvoir en délivrer un suivant, il faut que le message stocké ait été écouté.

BOX OFFICE ISCARIOTH: * Nom d'une Goule chevelue! Plus 50 mots d'un coup. Ca y est... je suis normal. *


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Mar 28 Aoû 2007 - 22:11

On verra? En même temps sa réponse était censée, en une soirée elle l'avait déjà rabroué et marché dessus. Il avait peut être peur maintenant qu'elle le frappe. Enfin en tout cas Jo espérait que l'occasion se présente de nouveau. Elle avait vraiment passé du bon temps avec lui.

Elle le vit se servir de sa baguette et faire sorti de sa valise une petite boîte. Il lui prit la main et la lui mit dedans. Inutile de préciser que ce contacte physique ne fut pas sans effet. Elle était totalement à fleur de peau, la moindre caresse la chatouillait et lui donnait des frissons. Elle repensait à la fois où elle avait eu l'audace de parcourir son dos, son torse et ses épaules. Elle avait été bizarrement concentrée par ce qu'elle faisait mais en même temps elle ne restait pas du tout indifférente : elle examinait son grain de peau, ses grains de beauté...ses formes... enfin tout quoi. En tout cas, elle n'avait pas été dans cet état là! Bien que ça avait été un moment de pure délice... Peut être que lorsqu'une personne prend l'initiative de toucher l'autre ça fait plus d'effet que l'inverse...

Jo ouvrit la boite. C'était un petit coquillage à l'intérieur, elle sourit tant elle trouva ça adorable et joli. Ben oui... Jo restait une fille et extasiait devant les cadeaux qu'on pouvait lui offrir. Mais celui ci était différent. Il lui expliqua sa fonctionnalité. Grâce à celui ci ils pouvaient communiquer par petits messages. C'était vraiment ingénieux. Mais ce qui la touchait le plus dans l'affaire c'est qu'il tenait à communiquer avec elle. Oui avec elle !! Et il se proposait d'être là dans des moments ou elle ne se sentirait pas bien. C'est qu'il devait s'intéresser à elle... enfin peut être...


- Je te remercie, c'est très gentil. ça me touche beaucoup, vraiment.

Elle se saisit de son sac qu'elle avait gardé à côté d'elle, se leva et se pencha vers lui pour lui faire un baiser sur la joue. Elle s'assit à côté de lui.

- J'adore beaucoup, lui murmura t elle en le fixant du regard.

Elle ne savait pas où son esprit voguait, mais il n'allait pas bien loin; pas plus loin que ce compartiment en tout cas.

- Au fait, nous n'avons jamais terminé notre petit jeu sur le carnet, dit elle en le sortant de son sac. ça te dis qu'on continue? Et regarde, comme la dernière fois, j'ai des bonbons mais avec de l'eau!

Jo se mit à l'aise, elle hotta ses chaussures et croisa ses jambes sur la banquette.

- Tu es partant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Mer 29 Aoû 2007 - 0:19

Adel hocha la tête. En d'autres termes, ça voulait dire "oui, je suis partant." Facile pour celle-là.

Il se tourna lui-même de façon à être un peu plus face à Jo. Il s'étonna de se sentir à l'aise et de ne se poser aucune question. Ses gestes, ses sourires, sa voix, la façon dont elle faisait la gamine alors qu'elle était plus vieille que lui, tout cela le touchait. Il l'appréciait vraiment son naturel et la façon dont elle le regardait. Ses manières lui avaient manqué. Adel avait reçu le baiser avec tendresse et le collecta aux autres pièces de son album-mémoire.

Il prit le carnet pour lequel il s'était fait blâmé par ses sœurs et l'ouvrit afin de se remémorer où ils en étaient restés. Ca remontait à plusieurs mois... juste avant le bal de la Saint Valentin.


Flash-back


Dans la cabane de Hagrid. Une fin de journée qui se prolongea en toute une soirée.

Doucement, Adel s'assit en tailleur et s'adossa contre la banquette garnie de la couverture la plus laide qu'il n'avait jamais vue. Jo revient avec un morceau de bois et un invitation gastronomique: se faire griller des brochettes de marshmallows au-dessus des braises qui brûlaient dans l'âtre de la cheminée. Le Serpentard agréa d'un sourire puis tendit sa main vers le paquet de friandises qu'elle tendait vers lui:


- Merci... Jo, C'est la première fois qu'il prononçait son prénom.

Ne trouvant rien pour la remercier pour les friandises, il sortit de sa poche un petit carnet aux pages blanches, lui tendit sans esquisser la moindre expression:

- Tiens, je te le donne. Une de mes soeurs me l'a envoyé par hibou ce matin mais je n'en aurai pas l'utilité. C'est un carnet magique de jeux...


* Un truc de fille. *

Fin du Flash-Back



Le principe du carnet était assez simple et à force de jouer avec, les deux adolescents avaient fini par en déduire les propriétés magiques bien qu'ils ne fussent pas tout à fait certains aujourd'hui, de l'étendue de ses pouvoirs et de la signification de la couleur rose:


Flash-back


Adel venait d'établir une liste de questions aléatoires auxquelles soit Jo, soit lui devra répondre chacun son tour.

Le but du jeu: chacun choisi une question est doit écrire la réponse dans le carnet. Selon la couleur que le carnet donnera à l'encre, la réponse sera plus ou moins honnête: blanc: sincère; rose: semi sincère ou incomplet; vert: mensonge. Mais au moment où ils entamaient le jeu, aucun des deux ne savaient cette information.


- Jo, voici une liste de questions. On va chacun notre tour en choisir une et y écrire la réponse dans le carnet. On ne peut choisir qu'une question à la fois. Une fois prise, la question ne peut plus être choisie par l'autre. Par élimination, il restera peut-être les plus dures à la fin...


Citation :

- Quelle est la chose la plus absurde que tu aies faite jusqu'ici? star (Adel)
- Que veux-tu faire maintenant? (Adel)
- Tu n'as pas soif avec toutes sucreries qu'on a mangé? (pour tester le carnet)
- Propose 2 défis à réaliser (un par toi, un par moi) si on pose un Joker à l'une de ces questions. (Jo et Adel)
- Quelles sont les 2 personnes de l'école:
.que tu admires le plus,
.que tu détestes le plus,
.que tu apprécies le plus,
.auxquelles tu n'aimerais pas ressembler,
.que tu trouves les plus séduisantes,
.à qui tu confierais ta vie?
(Jo)
- Qu'est-ce qui te tracasse en ce moment? (Adel)
- Si tu devais avoir un seul très grand pouvoir, lequel serait-il? star (Adel)
- Trois choses que tu aimes chez moi, trois choses que tu n'aimes pas? star (Adel)
- Tu trouves 1000 gallions dans la rue, qu'en fais-tu? (Jo)
- As-tu déjà aimé? star (Jo)
- Qu'elle est ta définition des Serpentard?/ Des Pousouffle? star (Adel)
- Penses-tu être intelligent(e)? star (Jo)
- Fais-tu partie de ce qu'on appelle les Ombres? (pour tester le carnet)
- A ton avis que signifiait le premier dessin qu'a reproduit le carnet? star (Jo)
- Parle-moi de ta vie de famille. star (Jo)

Fin du Flash-back


Après avoir sortit de sa malle deux plumes et un encrier, Adel commença. Il avait eu le temps de revoir les questions, de se remémorer leurs réponses passées et toute la discussion qui s'en était suivie au sujet des Serpentard et des Poufsouffle. Jo avait été vexée des propos d'Adel sur les Poufsouffle ou de son attitude. Il n'y avait pas de quoi, lui avait-il confié à la fin, toutes ses soeurs étaient de la maison de Helga Poufsouffle.

Il releva l'accoudoir qui le séparait de Jo qui s'était mise à l'aise, posa le carnet à plat à côté de l'encrier et commença à écrire la question qu'il avait choisie et la réponse qu'il faisait.


Citation :
Si tu devais avoir un seul très grand pouvoir, lequel serait-il?

Là, aujourd'hui, si on me demandait sincèrement, si je devais avoir un grand pouvoir, ça serait celui de veillir d'un an... ou d'aller dans le temps futur...

La raison pour laquelle Adel désirait avoir un an de plus était évidente. Mais la raison pour laquelle il venait de le révéler dans le carnet afin que Jo le sache, était moins évidente à comprendre connaissant le manque d'empressement qu'éprouvait le jeune garçon à se révéler à son amie de Poufsouffle. Peut-être était-ce affaire de timidité. Peut-être pas...

Il retourna le carnet et le présenta à Joséphine afin qu'elle lise la sentence et soit témoin de la teinte que prenait l'encre.


- A ton tour, dit-il comme s'il voulait éviter qu'elle essaye d'approfondir la discussion.


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur


Dernière édition par le Sam 6 Oct 2007 - 17:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Jeu 30 Aoû 2007 - 22:35

Adel prit le carnet et accepta de jouer. Jo était vraiment ravie! Dans un coin de sa tête une fanfare entière jouait de la trompette et lançait des bâtons de majorettes. Il ne devait pas y avoir d'image comparable pour les sorciers...ou tout du moins la jeune fille l'ignorait. Mais ça lui faisait le même effet que si elle assistait à ce genre de spectacle. ça lui donnait beaucoup de punch.

Son camarade sortit de sa valise deux plumes et un encrier puis relu ce qui s'était dit avant. Jo s'en souvenait. La veille en faisant son sac, elle était tombée sur le petit carnet qu'elle avait rangé dans sa table de nuit l'été parce qu'elle avait peur de l'abimer. Avant de le mettre dans son sac, elle se remit à relire tout ce qui s'était dit. Elle avait pris son temps essayant de se remémorer les détails : l'odeur du bois qui régnait dans la cabane de Hagrid, celle des marshmallows grillés, la douce chaleur que le feu de la cheminée procurait, le bruit de la respiration d'Adel...

Jo le regarda écrire sur le carnet. Elle avait hâte de savoir quelle question il avait choisit et surtout qu'elle était sa réponse. C'était une des occasions pour elle d'en savoir plus sur le Serpentard. Comme il n'était pas bien bavard et comme il était normal de ne pas déballer sa vie tout d'un coup sans aucune véritable raison... c'était une occasion en or.
Lorsqu'il lui donna le le carnet, elle lu ce qui y était écrit avec empressement. En même temps elle prit une chocoballe qu'elle fourra dans sa bouche.


- Pourquoi est ce que tu veux être un an plus tard ? Tu ne veux plus me voir? demanda t-elle un sourire espiègle sur le coin des lèvres.

Elle disait seulement pour l'embêter parce qu'elle savait bien que ce n'était pas la véritable raison. Mais elle avait tout de même envie de savoir. Elle ne s'était pas du tout attendu à ça. En même temps qu'elle attendait sa réponse Jo regardait la liste de questions... Le choix était vraiment très difficile... Les questions étaient soit très personnelles ou soit gênantes... ou même les deux en même temps. Lors de leur petite soirée, elle avait essayé d'échapper à une des questions... bizarrement maintenant c'était la question qui la gênait le moins. Elle n'arrivait pas à se l'expliquer.

Elle prit sa plume et répondit sans réfléchir à ce qu'elle allait écrire. Les mots coulaient tout seul.


Citation :
A ton avis que signifiait le premier dessin qu'a reproduit le carnet?

Qu'à cet instant je n'avais plus envie d'être seule que ça soit mentalement et physiquement.


C'était un peu... osé mai bon au moins ça avait le mérite d'être clair et honnête. Normalement c'est le moment où Adel devrait sortir du compartiment en courant et en criant à tout le monde qu'il avait eu en face de lui une folle furieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Ven 31 Aoû 2007 - 18:42

Joséphine commençait très bien à comprendre le caractère d'Adel. Elle venait de lui poser une question mais prévit déjà de s'occuper en attendant qu'il formule une réponse. Elle saisit le carnet et choisit la question à laquelle elle allait répondre.

Pendant ce temps Adel ne réfléchissait pas à ce que lui avait demandé Jo. Elle voulait savoir pourquoi il espérait avoir un an de plus ou maîtriser le cours du temps... elle savait pour quoi. Pour qui. Il le sentait. Alors pour quelle raison lui poser la question? Les filles avaient peut-être besoin de s'entendre dire certaines choses à haute voix même si elles connaissaient la réponse. "Avoir du solide" sur lequel penser.

Le Serpentard regarda le carnet qu'elle venait de repousser vers lui. Il avait, sans grande surprise, gardé le silence tout ce temps. Il lut la réponse à la question choisie. Se remémora ce que le carnet avait esquissé pour répondre à une tache d'encre tombée dessus, intentionnellement ou pas. C'était une paire de chaussures rouges. Des escarpins, se souvint-il, et même si à l'époque il avait eu l'impression que la Poufsouffle comprenait la signification de ce que lui répondait sous forme de dessin le carnet magique de la vérité, il n'avait pas insisté.

Aujourd'hui, elle lui répondait enfin. Après huit mois.


Son coeur battit. Il releva doucement son visage vers elle. Une bouffé de chaleur le prit aux joues.

* Plus envie d'être seule moralement et physiquement...? *

A l'époque, elle sortait avec l'assistant du professeur Chourave, si ses souvenirs étaient justes. Eden Kaïtos venait de disparaître et on avait présumé que ses ravisseurs étaient les Ombres. Suite à l'affaire de Lansley qui avait déferlée la chronique pendant toutes les vacances, la presse de cet été avait révélée que cela avait été l'oeuvre de leur ancienne et folle directrice, le Juge Lara Impartial. Est-ce que Jo avait toujours des relations et des contacts avec lui? Lui manquait-il encore? Et avant sa disparition, était-il la présence physique dont elle voulait compenser l'absence?

* Et pourquoi un escarpin rouge symboliserait donc tout ça?! * s'exclama-t-il sans se douter que cet objet était une sorte de référence faisant partie du fascinum * (;-)) de l'imaginaire amoureux.

Cela faisait beaucoup de questions. Adel n'en poserait aucune et préférait ses incertitudes nubileuses*.

Quand ses rougeurs se furent dissoutes, l'air de rien, il sourit.
Sans la regarder dans les yeux.
Faussement concentré dans la recherche de sa prochaine question.
Tout en étant on ne peut plus présent pour Jo:


- J'espère que tu n'endureras plus ce sentiment...

Il prit sa plume et commença à écrire:

Citation :
Qu'elle est ta définition des Serpentard?/ Des Poufsouffle?

Un Serpentard est une personne orgueilleuse mais rusée et ambitieuse, souvent sûre de ses capacités et qui n'évite jamais d'aller droit au but qu'il s'est fixé, tout en préférant choisir des moyens calculés voire manipulateurs de les atteindre. Car il est très joueur. Il est souvent patient et fin stratège car comme le monde le sait: tout vient à point à qui sait attendre. Un Poufsouffle est une personne équilibrée mais parfois extravagante et zélée dans ses aspirations et qui évite à tout prix d'aller droit au but qu'il convoite, tout en espérant fortement que c'est l'autre qui fera le premier pas... en tournant parfois à la rigolade ou à la dérision de simples phrases ou situations qui pour eux veulent pourtant dire beaucoup.

* Dans le fond, le Monde est Poufsouffle. *

L'encre tourna au rose.

Adel ne mouffla pas. Il ne savait toujours pas ce que cela voulait dire.


* Tiens, au fait... *

- Si j'avais le pouvoir de maîtriser mon âge et le temps, je ne m'inquiéterais pas de savoir ce que tu feras l'année prochaine quand j'aurais encore un an à vivre à Poudlard et que tu seras plus là.

- A ton tour...




Spoiler:
 


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Lun 3 Sep 2007 - 21:43

HJ : désolée pour le retard !

J'espère que tu n'endureras plus ce sentiment...

Pour le moment ce n'était pas le cas. Elle ne se sentait pas du tout seule. Elle était avec Adel et elle n'avait pas besoin de plus pour l'instant.

Elle le regarda écrire pensivement. Elle se demandait vraiment ce que cela signifiait ce sentiment de confusion qu'elle pouvait ressentir à chaque fois que le Serpentard lui parlait et était près d'elle. C'était vraiment indéfinissable. C'était comme le bruit d'une foule où il est impossible de distinguer ce chaque personnes dit.

Ce qu'Adel écrivit se colora en rose... Et bien sure ni l'un ni l'autre ne connaissait encore sa signification. Elle se mit à lire ce qu'il avait écrit. Il avait choisit la question sur les Serpentards et les Poufsouffles... Ils s'étaient chamaillés pour ça justement dans la cabane de Hagrid. Enfin... Jo avait prit facilement la mouche. ça s'était terminé en pietinage de genou tout mou ( ^^ ).

Pour la définition des Serpentards, Jo pensa aux personnes qu'elles connaissaient très bien et qui faisaient parti de cette maison : Draconia et Cain.


personne orgueilleuse : Arrow
rusée : Arrow
ambitieuse : Arrow
sûre de ses capacités : Arrow
n'évite jamais d'aller droit au but qu'il s'est fixé : Arrow
choisit des moyens calculés voire manipulateur : Arrow Arrow Arrow ( pour Cain )
très joueur :sans doute
patient : ça marche pas pour Cain ça...
fin stratège : oui pour Draconia, pour Cain jamais de la vie, plus stupide tu meurs!

Jo n'arrivait pas à savoir si Adel entrait dans telle ou telle catégorie. Pour certaine oui mais pas toute. Il fallait l'avouer, même s'il la faisait se sentir toute bizarre, elle ne le connaissait pas vraiment. Jo se demandait à quel degré il correspondait à chacune de ses caractéristiques.

La jeune fille ne traina pas sur cette pense après tout elle aurait tout le temps de s'en rendre compte par elle même. Elle lut la suite et cette fois compara la description d'Adel à elle.


personne équilibrée : oui...
parfois extravagante : two points!
zélée dans ses aspirations : j'ai des aspirations moi ?
évite d'aller droit au but qu'il convoite : mais non, juste un peu c'est tout !!
en espérant que ça soit l'autre qui fasse le premier pas : pff n'importe quoi...
en tournant parfois à la rigolade ou à la dérision de simples phrases ou situations qui pour eux veulent pourtant dire beaucoup : c'est une référence aux escarpins rouges ça ?

Jo ne savait pas vraiment quoi dire. Il est vrai qu'il avait pas mal vu juste... Mais enfin en même temps ses sœurs sont allées à Poufsouffles, il s'était peut être basé sur leur caractère... mais Jo se sentait à découvert là quand même...

Elle se gratta la tête cherchant quelque chose à dire lorsque Adel ouvrit la bouche.

Inutile de préciser que ses paroles furent une sorte cataclysme : une espèce de grande vague qui nous fait rouler jusque sur la plage et qui nous fait perdre l'équilibre par la suite lorsqu'on souhaite se relever. Elle avait la plume dans sa main et était prête à répondre mais elle était incapable de bouger. Elle devait ressembler un poisson-louf hors de l'eau. Elle fit tomber sa plume sur le carnet et cela fit une grosse tache d'encre dessus.


- Zut !!

Jo se mit à fouiller dans son sac. Elle en sortit un mouchoir et commença à éponger, la tache n'était pas bien grosse et puis le carnet aurait absorbé l'encre pou dessiner quelque chose mais au moins elle pouvait détourner l'attention. Avec un peu de chance Adel était plus inquiet par l'état du carnet que occupé à regarder son visage cramoisi.
Jo avait la main bloquée sur son mouchoir. Elle était vraiment... ben... elle était dans un état qu'elle ne pouvait définir : troublée, flattée, heureuse, apeurée?? Tout ça en même temps c'était possible?


- J'espère que cette fois l'encre n'a pas traversée les feuilles...

C'était super passionnant ce qu'elle racontait... oui, passionnant...

Elle releva son mouchoir en prenant bien soin de ne pas relever la tête vers Adel. La tache commença à pendre forme : et après une paire de secondes la silhouette pris l' apparence d'un papillon. C'est sure que comme ça, il était difficile de comprendre sa signification, mais Jo la connaissait parce qu'elle le ressentait. Oui elle avait des papillons dans le ventre...


- C'est euh... c'est vrai ce que tu viens de dire?

Jo dû faire preuve d' un courage surhumain pour le regarder dans les yeux. Elle avait de nouveau la plume dans sa main et attendait pour répondre à une question. Elle voulait d'abord avoir sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Lun 3 Sep 2007 - 23:45

Toujours d'aplombs. Adel regarda les tribulations du dextre et du senestre* de Jo sur le petit carnet tâché. Il trouvait que cela ferait un très beau titre de conte de fée.


Spoiler:
 

- Bien sûr sinon je ne le dirai pas, répondit-il en regardant à nouveau sa camarade. Pas elle vraiment, mais sa bouche. Car à la distance où il était, il ne se ressentait que cette envie irrésistible et il n'avait connu que cela avec elle. Dès qu'il voulait la rassurer, la remercier, lui partager un sentiment affectueux, il se sentait irrépressiblement attiré par ses lèvres. Son corps appelait le sien et subjuguait son entendement. Joséphine.

Il éprouvait toujours une sorte de manque lorsque le contact était rompu avec sa bouche. Peut-être parce qu'il n'avait jamais osé rester très longtemps pendu à ses lèvres.

Adel fronça les sourcils, comme déconcerté par la question qu'elle venait de poser. A son tour, il posait une question invisible à Jo: "pourquoi tu ne me crois pas?"

Son regard bleu cyan accapara celui de la Poufsouffle. Longtemps. Alors peut-être ne remarquerait-elle pas qu'il s'était penché encore un peu plus vers elle. Réduisant la distance entre leurs visages. Néanmoins, elle sentirait forcément la main qu'il posa sur sa joue pour l'approcher un peu plus de lui.


- Parce qu'un an c'est pas grand-chose quand on ne manque de rien et que c'est une éternité quand...

Elle n'ignorerait pas ses lèvres sur les siennes qu'il enjoignit avec volupté pour les presser d'abord d'un lapement réservé, puis obtenir d'elles un peu plus qu'un frôlement. Alors, enhardi de lui prouver combien elle pouvait le croire, il enserra doucement Joséphine de sa deuxième main puis, de tout son bras en renfort de tendresse. Pour l'encercler complètement. Et pour en terminer avec les tribulations de ces dextres et de ces sénestres à présent aussi bien lacés qu'un caducée, la première main céda à son envie d'entourer elle aussi la Poufsouffle.

Entière. Voilà. Il n'y avait aucune porte par laquelle il désirait s'échapper cette fois-ci. Il la voulait entière contre lui. Il la prenait dans ses bras pour qu'elle comprenne que ce n'était ni les mains, ni la bouche, ni les yeux, ni le nom de Joséphine
* qu'il voulait faire entrer dans son coeur. C'était elle. Entière. Il ne ferait donc cesser ce baiser que si Joséphine le repoussait, se reculait, voulait reprendre son air... et une petite voix dans sa tête, des papillons sur la page tâchée d'un petite carnet de jeu, des cours de dessins d'un été tout entier, des joues empourprées et des prunelles bleu azur, lui murmuraient que cela allait être le baiser le plus long et le plus passionné de toute l'histoire des baisers d'Angleterre.



Spoiler:
 


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Lun 10 Sep 2007 - 22:04

Plus les secondes passaient, plus Jo se disait que son cœur allait finir par sortir de sa poitrine tant il battait fort. Forcement ça devait s'entendre. Il devait l'entendre. Enfin en même temps la couleur de son visage devait déjà bien refléter ce qu'elle ressentait donc inutile d'essayer de cacher quoi que ce soit. En parlant de ça, elle était pratiquement sure que de la vapeur devait s'échapper de ses oreilles... Elle tait totalement envahie par une émotion dont elle ne trouvait pas le nom.

La seule chose qu'elle savait c'est qu'elle n'était pas indifférente au regard qu'il avait posé sur elle et aux paroles qu'il lui avait dites. Pas indifférente mais totalement abruti. Oui abruti. Son cerveau, sans l'aide d'un sort, marchait au ralentit et voire m^me sur pause. Elle était incapable de dire ou faire quoi que ce soit, elle regardait seulement. Les informations qu'elle recueillait mettaient trois fois plus de temps avant d'être analyses et enregistrées.

Elle retrouva une partie de ses capacités cérébrales lorsqu'Adel posa la main sur sa joue. Ils étaient plus près l'un de l'autre, et bien que très naïve, Jo comprit ce qui allait se passer. C'était déjà arrivé plusieurs fois, mais cette fois ci c'était totalement différent. Contrairement aux autres fois, ce baiser n'avait pas la signification d'un "merci de m'avoir aidé à enlever toutes cette peinture de mes vêtements" ou d'un "tu m'en as volé un, c'est à mon tour" ou encore d'un " je t'embrasse pour que tu te taises". Ce baiser n'avait pas de véritable "excuse" car il était réellement désiré.

Pas que les autres, elle n'avait pas trouvé ça agréable, mais il l'avait tellement pris par surprise à chaque fois qu'elle n'avait pas eu le temps de se dire qu'elle en avait envie. Maintenant elle savait qu'au fond d'elle,toutes les fois précédentes elle en avait eu envie. Et cette fois plus que toute. Elle ne voulait pas que cela dure quelques secondes ou que ça soit trop léger. Elle ne voulait pas se demander quelques heures après dans son lit si cet instant là elle ne l'avait pas imaginé.

Elle se laissa emportée par les envies qui lui venait et par le désir de se prouver que cela n'était pas un rêve. Lorsqu'Adel la serra dans ses bras pour la rapprocher de lui , elle n'émit aucune résistance, bien au contraire. Sans ouvrir les yeux qu'elle avait clos pour savourer et se concentrer sur le baiser fougueux qui venait de naitre, elle posa sa plume et referma le carnet qui lorsqu'elle voulu se rapprocher du Serpentard fini par terre. Jo, emporté par le feu de l'action,s'était installée totalement bizarrement : elle était toujours en tailleur mais était complètement à l'envers, elle pouvait basculer dans le vide en arrière à tout moment. Mais position bancale ou non, ce n'était pas vraiment le souci majeur de la poufsouffle. Tout ce qu'elle savait pour le moment c'était que sa main posée sur l'épaule du jeune homme et l'autre qui tenait, on ne sait pas pourquoi, son T-shirt, avaient tendance à vouloir remonter jusqu'au cou et à se balader sur ses cheveux fraichement coupés.

Elle n'avait aucune envie de cesser tout ça, bien au contraire. Et pour le lui montrer, elle tenta un rapprochement. Elle décroisa ses jambes et tenta de se redresser afin de se rapprocher encore de lui mais le train se mit à ralentir brutalement, et tant dans le sens contraire de la marche, Jo se retrouva affalée par terre. Encore u fois, elle venait de prouver qu'elle tait aussi gracieuse qu'un Croukzogue Népalais à une patte. Elle venait d'interrompre un baiser qu'elle n'avait pas envie d'interrompre. Elle avait atterrit par terre en faisant un gros boum, sa tête avait cogné le sol, ça faisait mal... mais c'était plus impressionnant que ça en avait l'air. Enfin toujours est il qu'elle venait de prouver qu'elle était la reine des maladroites et des Miss-pas-de-bol.

Au moment où elle allait ouvrir la bouche pour donner signe de vie la porte du compartiment s'ouvrit sur la vieille dame avec son chariot de friandises. Cette dernière qui apparemment en avait vu plus d'une n'était pas absolument pas perturbée par le fait qu'une élève soit par terre. Jo tourna la tête vers elle, fuyant ainsi le regard de Adel.


- Non merci, j'en ai assez dans mon sac, dit elle en grimassant et en se redressant tout en se massant le derrière de la tête. Oh... ma tête est lourde...

La jeune fille posa ses mains sur la banquette ou le Serpentard était assis et se mit à réfléchir à comment elle allait se relever. Elle leva finalement ses yeux vers lui.

- Tu veux quelque chose toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Mar 11 Sep 2007 - 8:10

Adel n'avait pas bougé d'un pouce quand la dame du chariot de friandises avait ouvert leur compartiment. Il ne souriait pas, il n'était pas fâché, il n'avait pas l'air coupable, il n'avait pas l'air embarrassé. Il la regardait juste. Assis sur la banquette. Il avait seulement la main tendue vers Jo qui était allongée sur le sol. Il y avait plus de peur que de mal. Elle lui demandait si, quant à lui, il voulait quelque chose.

* Oui. Pour commencer, que tu arrêtes de faire des épreuves de saut quand je t'embrasse. *

Sa tête fit un léger non et la dame haussa presque imperceptiblement un sourcil malicieux en sa direction avant de refermer la porte.

Pendant un moment estimé à 7 sur 10 sur l'échelle des moments où on aimerait bien qu'il se passe quelque chose, Adel regarda la position dans laquelle Jo se trouvait. Inexpressif. Parcourant son corps de son regard azuré. Quand il atteignit facilement le 9 sur 10, il se laissa glisser sur le sol, près de la tête de Jo, la soutint pour finir par lui relever le buste doucement, s'adossant au siège, assis à même le sol, il se faufila derrière elle qu'il entreprit maintenant d'aider à retrouver une position assise... redressage de jeune fille terminé. Ce fut fait. Il était assis dans son dos. Elle était assise entre ses jambes. Il la fit basculer contre lui. Dos contre torse. Leurs jambes étaient repliées et leurs orteils appuyés contre le socle de la banquette d'en face. Les siennes entourant celles de Joséphine. Talons au sol. Il passa son bras gauche sur le ventre de la jeune fille, sous sa poitrine, et l'autre dans son cou pour lui écarter les cheveux et lui chuchoter quelques mots.


- C'est la première fois qu'une fille tombe à mes pieds... sourit-il finalement. Ca doit faire mal ce genre de chose.

Il posa son menton sur son épaule, relâcha le rideau de cheveux pour l'entourer à la taille de son deuxième bras et s'installa plus confortablement pour qu'elle prenne appuie sur lui.

- Si tu préfères par terre, ça ne me dérange pas.


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Mer 12 Sep 2007 - 22:26

Si une goutte d'encre devait retomber sur le carnet à cet instant, ça n'aurait pas fait un mais des dizaines et des dizaines de papillons. Cela faisait des mois qu'elle n'avait pas été aussi proche de quelqu'un et ça lui faisait vraiment très drôle. Drôle mais très agréable. Agréable de sentir un corps chaud derrière elle, des bras autour de sa taille, un souffle caresser son cou... Et le fait que ça soit Adel le quelqu'un en question décuplait vraiment les émotions de la jeune fille. Il n'y avait même pas une minute, elle se couvrait de ridicule et aurait voulu s'enfuir à toute jambe mais maintenant, pour rien au monde elle n'échangerait sa place et sa bosse ou prendrait la fuite.

Jo ne put s'empêcher de sourire et de rougir (...encore ) aux remarques du jeune homme.


- Ce n'était pas vraiment volontaire, mais je dois avouer que comme ça c'est pas si mal.

Elle donna un léger coup de coude à Adel sous-entendant un "c'est pas vrai ce que je dis?", puis tourna la tête et éloigna son visage du sien pour pouvoir le regarder dans les yeux... regarder sa bouche ...ses yeux... sa bouche... Et là voila qui cède à sa nouvelle drogue. Elle se penche vers lui et reprend ce qu'ils n'avaient pas terminé. Elle y avait gouté une fois et là voila qui ressentait déjà le besoin de réessayer.

Elle savourait le contact qu'avaient ses lèvres avec celles d'Adel. Elle ne voulait pas aller trop vite, de peur de rater quelque chose mais elle y allait progressivement. Elle leva sa main droite et caressa la joue du jeune homme avec douceur, puis elle cessa le baiser et set mit à sourire. Elle posa ses mains sur les siennes, s'en saisit d'une, l'ouvrit et la colla à l'une des siennes. Elle se mit à les comparer et s'attarda sur celle du Serpentard quelque secondes.


- Tu as peur que je m'échappe? lui demanda t-elle avec malice en lui montrant du regard celle qui était resté autour de sa taille. Tu sais j'en ai pas l'intention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Mer 12 Sep 2007 - 23:00

- Non. C'est pour que tu ne tombes plus. On ne sait jamais.

Jo était passablement maladroite. Adel était quasiment certain qu'elle serait capable de trouver le moyen de tomber encore plus bas alors qu'ils étaient déjà par terre. L'idée le faisait sourire mais ce n'était pas la raison qui lui donnait envie de la tenir contre lui. Il ne lui dirait jamais la raison. Par pudeur.

De mémoire, le Serpentard se souvenait d'une des questions du carnet. Il leva le coude au-dessus de son épaule et tâta le siège jusqu'à trouver le carnet magique... la plume et l'encrier étaient tombés sur le sol en même temps qu'ils s'embrassaient. Son bras droit ceignait toujours la taille de Joséphine mais le gauche organisa le terrain pour qu'il puisse répondre à la question qu'il souhaitait. A qui le tour? Franchement, il ne savait plus. Et maintenant, il s'en foutait. Il écrivit et édicta à haute voix ce qu'il écrivait – qu'on aille pas dire qu'il était timide. Il était réservé. Timide ne serait que l'état de sa relation avec Jo. Avant de se débrider, du moins. Et, pour cela, qui vivra verra.


Citation :
Trois choses que tu aimes chez moi, trois choses que tu n'aimes pas?

- J'aime... commença-t-il tout en écrivant, tes mains... j'aime... quand tu rougis... j'aime... ta maladresse.

Il trempa la plume dans l'encrier qu'il avait rouvert et poursuivit.

- Je déteste ton âge... je n'aime pas 'Jo' et je préfère Joséphine. Entière. Je n'aime pas... il n'y a rien d'autre que je n'apprécie pas. Et beaucoup d'autres que j'aime encore.

L'encre était blanche du début à la fin.


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Ven 21 Sep 2007 - 0:20

Quand Adel parlait, Jo sentait sa poitrine dans son dos vrombir. ça lui donnait des frissons. De plus, tout ce qu'il écrivait dans le carnet ne faisait qu'amplifier ce phénomène. Les quelques centimètres de peau en contact avec le bras du jeune homme autour de sa taille devait atteindre des sommets en température. ça la brulait, mais agréablement. Elle l'écoutait parler en même temps qu'il écrivait. Les courts silences entre chaque mots étaient une vraie torture. Le cœur de Jo se mettait à battre très vite. Puis lorsqu'il parlait, son cœur cessait de battre.

Elle regarda ses mains... qu'elle trouvait quelconques et lorsqu'Adel eut fini le regarda en s'écartant un peu de lui.


- Tu l'aimes bien toi, mais ma maladresse me fait mal, dit elle en passant sa main sur sa bosse naissante derrière la tête.

Puis elle prit le carnet dans les mains ainsi que la plume et s'installa à son aise contre Adel. Elle ne lui dit rien d'autre, parce qu'elle ne savait pas quoi lui dire. Elle lut une paire de fois ce qu'il avait écrit et passait son doigt sur les mots inscris dans le papier, comme si elle pouvait toucher toutes les belles choses qu'il venait de dire. Elle s'était égarée quelques minutes dans ses pensées et lorsqu'elle en ressortit elle se mit à tourner les pages du carnet pour retrouver la liste de questions.

Il n'en restait plus beaucoup. Et bien évidemment il ne restait pas les plus faciles...


As tu déjà aimé?

Voila la question qu'elle choisit. Oui elle avait déjà aimé et elle essayait de ne plus y penser. Même à cet instant elle refusait d'y réfléchir de trop, de peur de réveiller de vieilles blessures. Et s'il voulait vraiment des détails, il lui demanderait.

Oui, mais il faut avancer maintenant.

Le carnet appuyer sur ses rotules, Jo savait qu'Adel pouvait lire sa réponse par dessus son épaule. Elle avait envie de savoir si lui aussi avait déjà connu ça, et si ça avait té très fort ou non. Elle voulait savoir si une fille avait déjà atteint son cœur. Il lui revient alors leur première vraie rencontre dans la cabane de Hagrid. Lorsqu'il s'était servit du carnet au tout début, la silhouette d'une fille était apparue. Alors oui... il avait peut être déjà aimé...

La question brûla les lèvres de Jo. Pourquoi voulait elle savoir maintenant?


- Et toi? ça t'es déjà arrivé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Iscarioth
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12543
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Ven 21 Sep 2007 - 22:12

- On verra... répondit allusivement Adel en souriant ensuite à Jo avec espièglerie.

Elle voulait très certainement une réponse précise. Peut-être même une anecdote pour enjoliver le tout. Elle n'aurait rien eu de toute façon. Adel n'avait jamais aimé, n'était jamais tombé amoureux parce que jusqu'à l'année dernière, il avait porté le deuil de sa sœur jumelle. Incapable de se relever ou d'avoir envie de ressentir ou de vivre des choses et des jours où Mai-Lan n'était pas.

Winnie et Ida lui avaient très gentiment rappelé qu'elles autres étaient vivantes et qu'elles avaient besoin d'un frère. Il était le seul Iscarioth qui restait. La seule chance de transmettre le nom de famille:
"Et t'es pas gay, hein? Promis, hein?" avait plusieurs fois demandé Lana très élégamment. "Non. Fiche-moi la paix." Elle en avait toujours douté jusqu'à cet été. Le doute avait été totalement dissipé ce fameux jour où Adel parla de Joséphine, entouré de toutes les Iscarioth aux oreilles grandes ouvertes.

* Et puis, c'est pas comme si on m'avait jamais posé la question... *

Spoiler:
 

Ses souvenirs le firent sourire, il prit la plume... et griffonna sur le carnet.

Citation :
"Quelle est la chose la plus absurde que tu aies faite jusqu'ici? "
Vivre mais c'est plutôt sympa... ou danser sans musique au milieu de la cabane de Hagrid.

- Rose... encore. Il y a une couleur pour le mensonge, une couleur pour la vérité... et si c'était la couleur d'une moitié de vérité... ou d'une moitié de mensonge, selon l'angle sous lequel on regarde la révélation?

Soudain la réponse à cette question n'intéressa plus beaucoup Adel. Il regardait Jo d'un tiers profil par rapport à lui.

- Tu es jolie, dit-il comme s'il venait de s'en rendre compte depuis tout ce temps.

Silence. Il écarte une mèche, pour voir mieux le visage de la jeune fille. Silence. Sourire. Attente. Il la regarde longuement. Embrasse le coin de son menton. Silence. Il la regarde encore. Un autre sourire. Différent celui-ci.


- La chose la plus absurde que j'ai jamais faite, c'est de prendre des cours de dessins tout un été pour pouvoir te dessiner et t'offrir le dessin.

Le Serpentard penchait doucement le dos de Joséphine en appui sur son bras droit qui la retenait. L'inclinaison lui permit de prendre un nouveau baiser. Et durant que leurs lèvres se recueillaient, les deux adolescents ne voyaient pas le petit carnet noir dont l'encre convertissait sa couleur en un blanc pur.


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13236
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   Mar 25 Sep 2007 - 22:35

Jo regardait ce qu'avait écrit Adel dans le carnet pendant qu'il lui exposait sa théorie sur la plage de couleur. L'anecdote de la danse sans musique dans la cabane de Hagrid la fit sourire sourire. Elle n'avait pas besoin de faire un effort pour se rappeler de ce moment. Ils avaient fait ça sans raison particulière. Adel lui avait demandé si ça la tentait et elle avait accepté. Elle s'était laissée bercer et avait apprécié. Pas de prise de tête, pas trente six milles questions qui bombardent son esprit. Tout s'était fait calmement.

Elle profita d'avoir le carnet à porté de main pour le mettre sur ses genou et répondre elle aussi à une question.


Penses tu être intelligente?
Je pense rentrer dans la moyenne. Pas totalement niaise et pas non plus une super tête.

*Pense : c'est quoi cette question bizarre? Qui a écrit les questions déjà? ^^ Pas d'inspiration pour développer et puis bon, difficile de juger, pas assez objective pour ça. Allez question suivante!*

Pour la pauvre réponse qu'elle venait de donner, elle décida de choisir une autre question pour rattraper le coup. Juste avant elle jeta un coup d'œil à Adel qui la regardait.

"Tu es jolie"

Jo fit un sourire timide et à part un petit merci avec le rouge aux joues, elle ne sut pas quoi dire de plus. Elle essaya de se cacher dans le carnet en répondant à une deuxième question.

Parles moi de ta vie de famille
Je suis enfant unique et j'ai grandit entouré de mes parents ainsi que de mon grand père paternel. Bien que mon père est un travail assez prenant à l'ambassade, il a toujours veillé à passer le plus de temps possible avec moi et a m'enseigner l'art de la magie et les rites et usages des sorciers. Avant Poudlard, je passais plus de temps avec ma mère qui travaillait à la maison. Elle écrit et illustre des livres pour enfants et ma transmit l'art du dessin. Elle et mon grand père sont très proches depuis la mort de ma grand mère que je n'ai jamais connu. Ils m'ont tous les deux montrer ce qu'était le monde des moldus. Nous avons toujours vécu tous les trois, jusqu'à ce que mon père soit mut à l'ambassade d'Irlande à Londres. Je n'ai jamais connu la famille de mon père, ils les a fuit il y a de ça des années. Ce que je sais d'eux, c'est seulement qu'ils m'ont trouvé un futur mari aussi idiot qu'un Poulet-Poussemousse de Birmanie du Sud. je n'ai d'eux que leur nom.

Jo pose sa plume, tout ce qu'elle écrit avait prit une couleur blanche. Elle sortit de sa concentration lorsqu'Adel lui embrassa le coin du menton. Elle répondit à son sourire qu'elle n'arrivait pas à interpréter. Au moment où elle allait lui demander ce qu'il avait, il lui avoua qu'il avait prit des cours de dessins pendant les vacances pour elle. On ne l'avait jamais dessiné avant. Même pas sa mère, qui elle, avait fait du dessin son métier. Et puis avoir pris des cours pour elle, s'était vraiment flatteur et assez étonnant. Elle ne pensait pas que quelqu'un puisse faire ça pour elle, surtout quand on avait jamais dessiné de sa vie ou presque pas. Elle était vraiment touchée par ce qu'elle venait d'apprendre. Elle ne savait pas quoi lui dire, comment lui avouer à quel point il venait de la troubler. Parler lui était impossible.

La seule chose qu'elle pouvait faire pour lui montrer ce quel ressentait c'était de mettre tout son cœur au baiser qu'Adel lui offrait. Elle y mit tout d'abord une grande douceur puis peu à peu, après des hésitations et des gestes maladroits, plus de fougue mais restant néanmoins un peu réservée, marque de sa timidité toujours présente. Pendant cet échange, Jo entrelaça sa main avec celle du jeune homme qui était posée sur son ventre. Elle ne calculait plus ses gestes, ses membres bougeaient d'eux même. Puis après quelques minutes de cet onctueux ballet*, Jo s'écarta lentement. Rouvrit les yeux et le regarda avec toute la tendresse qu'elle put.


- Je peux le voir ce dessin? murmura t elle en serrant ses doigts entre les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On remet ça? [PV Jo Campbell]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On remet ça? [PV Jo Campbell]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Londres et Chemin de Traverse-
Sauter vers: