Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et la suite alors?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
Adrian Lawrence

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12798
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Et la suite alors?   Mar 21 Aoû 2007 - 1:55

L'après-midi était douce en ce premier jour d'école. Le soleil se faisait plus timide, les nuages plus envahissant et les professeurs pleuvaient à foison, matin-midi-soir comme un vieux médoc gerbouillant! La première semaine de cours venait de s'achever et Lawrence souhaita fêter ça, en profitant de ce vendredi soir pour aller légumer avec les autres végétaux d'une des serres de botanique.

" Bousinette (petite bouse), le cours n'est pas encore terminé! " s'afflige-t-il en restant embusqué derrière la porte le temps que les élèves et le professeur de botanique en sortent. A travers le carreau, il constate que certains sont en train de ranger leurs affaires. Il s'accroupit dans un angle du parc où se croisent deux bâtiments pour les plantes et attend en rêvassant.

Tout à coup, il sent une ombre devant lui qui lui cache les derniers rayons du soleil de 18 heures 30. Il ouvre un œil puis un second quand le premier s'est habitué à la lumière. Sous cet angle, la silhouette donne l'impression d'être immense pourtant Lawrence se dit que s'il se mettait debout, le petit être gaillard qui se trouve devant lui ne pèserait pas bien lourd. Il finit par le reconnaître et lui envoie un grand sourire bien qu'il se rend compte que son vis-à-vis a l'air de lui en vouloir vu ses sourcils froncés.

" Qu'est-ce que j'ai bien pu lui faire? Je ne l'ai pas vu pendant deux mois! "

- Salut Derek, quoi neuf, buddy?

L'une des dernières fois qu'ils avaient été en présence, le Gryffondor et son cadet étaient justement ici même, près des serres. Adrian avait appris à Derek une combinaison complexe de sortilèges amusants qui produisaient des bulles de savons colorées dont chacune contenait des notes de musique qui tintaient à chaque fois qu'une bulle éclatait. Elles laissaient alors de grosses tâches de couleur où elles effleuraient l'herbe. En se quittant, l'élève de première année ne maîtrisait pas complètement les sortilèges mais il pouvait déjà créer des bulles de couleurs. Elles restaient aphones mais elles avaient presque la consistance de celles du Gryffondor. A son souvenir, Derek avait passé une bonne journée, de même qu'Adrian qui par habitude, avait pris le jeune Serdaigle sous son aile pour lui apprendre quelques sortilèges (il n'était pas Serdaigle pour rien celui-là).

- Tu t'es entraîné à faire des bulles cet été? Tu te défends mieux? Questionne-t-il fraternellement pour éviter de savoir tout de suite la raison qui lui vaut l'air taciturne du Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
Derek Grogan

Nombre de messages : 338
Age : 23
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12858
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Mar 21 Aoû 2007 - 6:06

Dès le premier jour de la rentrée, Derek décida de mettre en application le plan auquel il avait songé tout l'été... C'est-à-dire se cacher dans les serres entre des plantes qui ne semblaient pas trop menaçantes et qui permettraient tout de même de ne pas être vu par ceux qu'il tenterait d'observer : les poufsouffles qui emprunteraient, selon les source -dont il voulait justement tester la fiabilité- de Derek, un passage secret menant aux serres pour se rendre à leur salle commune, toujours selon ses sources dont la fiabilité allait bientôt être à l'épreuve.

Il avait donc passé, à différents moments de chaque jour de la première semaine, dans et autour des serres, rôdant quelques minutes à la fois, faisant semblant de chercher un livre, le professeur Chourave ou un ami, pour finalement trouver LA cachette idéale. Le vendredi après-midi, finissant la journée en SACM, il comptait se glisser rapidement dans sa cachette -au pied d'un buisson ronfleur- sans se faire voir, et observer les allées et retours des blaireaux. Malheureusement pour lui, lorsqu'il passa une première fois devant sa cachette -il passait tout droit pour vérifier l'absence de quiconque aux alentours-, il s'perçut que quelqu'un s'y trouvait déjà. Pas dans la cachette, mais à l'entrée de celle-ci, à tout le moins. Il s'approche vers la robe étendue, sourcils froncés, et reconnaît Lawrence, un oeil clos. Il ne défronca pas les sourcils pour autant. Il aurait pu se réjouir car Adrian ne lui semblait pas être le genre à dénoncer l'aiglon, mais peut-être voudrait-il rester pour vérifier, lui aussi, si les sources de Grogan étaient fiables. Ce que le garçon grassouillet appréhendait, puisqu'il s'était fourré dans la tête qu'il pouvait trouver seul la réponse à cette énigme.

Ne défronçant pas plus les sourcils face au sourire de Adrian, en dépliant moults efforts pour contenir son visage dans cette position de colère exagérée. Efforts qui devaient lui valoir un visage assez clownesque en ce moment.


Lawrence a écrit:
- Salut Derek, quoi neuf, buddy?

Buddy? Un titillement plus important que les autres se propagea aux extrémités de la bouche de Derek, qui revinrent pourtant rapidement à leur position initiale. Pourquoi cet éphémère sourire incontrôlé? Parce que Derek ne s'était jamais encore fait appelé "Buddy" et qu'il trouvait ce nom comique. Moins que Dude (moins péjoratif aussi), mais tout de même comique.

Pour toute réponse. Derek haussa les épaules en croisant les bras sur son torse. Quoi de neuf? Rien de spécial. Le train-train estival, entre labours, semences, récoltes. Un été aux champs qui, au lieu de valoir un teint un peu plus foncé à l'écossais, lui avait valu des coups de soleils, de la peau qui pêle à profusion et les appitoiements de sa mère : "Pauvre Derek, tu as la peau si fragile, elle brûle si facilement!" Mais lui ne s'était pas plaint de l'été, il était énormément trop fier pour celà! Et puis... il n'était pas une petite fille quand même.


Lawrence a écrit:
- Tu t'es entraîné à faire des bulles cet été? Tu te défends mieux?

Bien sûr que si, il s'était entraîné! Et à tous les sortilèges qu'il avait appris au cours de sa première année, qui plus est! Ca n'avait pas été facile de trouver un endroit où sa soeur et lui pourraient s'entraîner sans être surpris, mais ils avaient finalement trouvé le meilleur endroit : le vieux puits. Les parents racontaient aux enfants qu'il est hanté pour ne pas qu'ils y jouent et s'y blessent, et les parents ne voyaient pas l'intérêt d'y aller. Il n'y avait donc jamais personne.
Bien entendu, d'un autre côté, la pratique magique à la maison était surveillée par le ministère, mais Eara-Maeve et Derek s'étaient vite aperçus que le ministère ne parvenait pas à distinguer la signature magique des deux enfants et ne pouvaient donc pas sévir contre l'un ou l'autre. Et les enfants étaient assez malins pour pratiquer la magie ensemble. Au moins, en cas d'accident, l'autre pourrait aller chercher des secours.

Un sourire espiègle se forma sur le visage de Derek, amorcé par une rotation presque imperceptible de ses sourcils, le changement de la brillance de ses yeux et surtout, évidement, la forme de ses lèvres, légèrement espacées. Un sourire d'enfant qui prépare un mauvais coup! Il leva simultanément sa baguette, droit sur Adrian, et prononça la formule.

- Bull’encre in coloris cantare.
Une bulle d'un rouge bien moins éclatant que celui des bulles du lion apparut et flotilla vers le torse d'Adrian, pour l'éclabousser en un Fa dièse (qui n'aurait probablement pas dû l'être...). Bien qu'il se soit pratiquer tout l'été et qu'il ait fait de grands progrès, il ne pouvait pas aller contre sa nature : il n'était pas artiste et celà se sentait par la couleur et la sonorité de la bulle.
Puis Derek ouvrit la bouche, mais il lui sembla soudainement bien ridicule de réprimander un aîné qui, qui plus est, s'intéressait à lui. Il resta un instant la bouche à demi ouverte, puis tendit la main vers Adrian, en espérant que ce dernier voit celà comme un salut et non comme une invitation à tirer sur son bras pour le relever -Derek savait qu'il n'en aurait jamais la force!-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
Adrian Lawrence

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12798
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Mer 22 Aoû 2007 - 15:26

Derek se déride soudain et pointe sa baguette sur Adrian qui instant craint de l'avoir vexé plus qu'il pense pour une raison qu'il ignore encore. Mais tout rentre dans l'ordre quand le deuxième année prononce le sortilège des Bulles Couleur Chantantes. Il en sort une boulle rouge vermeil et une note assez aiguë lorsqu'elle explose. Le Gryffondor sourit, applaudit en criant des "bravo" qu'on décerne habituellement aux grands ténors à la fin des concerts ou des opéras et il saisit enfin la main qu'on lui tend pour saluer l'être qui est derrière. Puis, ne lâchant pas la main, il tire sensiblement dessus en faisant exactement au même moment un petit mouvement de poussée avec celle qui se trouve au sol, afin que tout son poids ne soit pas à la seule charge du deuxième année pour l'effet balancier. Lawence se retrouva sur ses deux pieds et Derek eut tord d'avoir douté de sa force musculaire. Une fois debout, le sixième année vérifie encore en direction de la porte que les élèves vont bientôt sortir car un sorte de brouhaha vient de s'élever en provenance de l'une des dépendances. La serre s'ouvre dans un grand vacarme et les premiers étudiants en sortent en courant, heureux de pouvoir rejoindre leur salle commune ou aller dîner pour profiter des premières heures de leur week-end. Adrian sourit en coin. Il ramène son attention sur le Serdaigle qu'il contemple un long moment des pieds à la tête tout en retirant sa robe de sorcier tachée par la bulle rouge d'un mouvement nonchalamment:

- Qu'est-ce que tu fais dans les parages? Les deuxième année sont pas censé être en cours de soins aux créatures magiques? T'as rien à faire ici... c'est plutôt dans la grande salle avec les autres que tu devrais être...

Il rompt le rythme de son interrogatoire en adoptant un air exagérément inquisiteur et, tout en se penchant vers lui, les mains posées sur les hanches, dont l'une tient sa robe repliée, il accuse en souriant:

- Tu prépares un mauvais coup, petit Serdaigle! Crache le morceau où je te fais faire ma lessive, clôt-il le débat en lui montrant sa robe. Il comptait la nettoyer avec la lessive magique que la Grosse Berthe lui avait acheté, que Derek lui réponde ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
Sullivan McAlistair

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12636
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Jeu 23 Aoû 2007 - 3:16

Sullivan rangeait rêveusement ses affaires dans son sac en songeant à ce qu'il ferait dans l'immédiat, puis il déboutonna sa robe de sorcier, signe pour lui que la journée était belle et bien terminée. Il était crevé. Ce cours avait été plus éprouvant qu'un sauvetage d'Aaron en J-1. Aaron, aussi dit "Macaron", était son frère jumeau.

Il sortit du cours après avoir salué quelques amis, leur promettant de les rejoindre ce soir à la table. La serre venait de vomir ses apprentis sorciers. La coulée étudiante noircissait la devanture de l'annexe dans laquelle il avait été enfermé deux longues heures pour leur premier cours de botanique de l'année. Aaron s'était empressé d'aller tenir la jambe à une Poufsouffle de sa maison, étalant son regard malicieux et charmeur sur le chemin les menant vers la grande salle. Ses paroles enivrantes et rose pastel mais pour le plus souvent sincères étaient le tapis rouge qu'il déployait pour ses futures conquêtes. Sully, lui, préférait souffler. Digérer ce qu'il venait d'apprendre avant d'aller se changer les idées. Ses pensées étaient désormais focalisées sur son ambition d'aller relire son cours contre le hêtre rose. Ce septième année appréciait d'y venir végéter entre deux cours.

Ancré dans le tapis moelleux d’une herbe abondante, quelques plantes téméraires tentaient d'étouffer de leurs farouches étreintes le tronc de ce vieux hêtre pourpre qui avait la particularité au contraire du Saule Cogneur, d'ouvrir grandes ses branches pour porter les promeneurs jusqu'à sa cime. Une large branche y attendait les aventuriers qui pouvaient avoir un panorama unique sur l'ensemble des serres, une partie lointaine du château et le début du lac noir vers lequel serpentait un chemin menant à la forêt interdite. Il était l’arbre le plus robuste et sans nul doute le plus vieux du parc. Ses frères devaient se trouver dans la forêt interdite mais lui se dressait seul entre les deux serres du professeur Chourave. Il n'avait pas bougé depuis plusieurs siècles et ne bougerait jamais. Il se faisait complice des générations de sorciers qui venaient comploter sous ses feuilles sans se douter que tout comme pour le sol cogneur, le tronc de ce hêtre grenat renfermait un passage dérobé menant Merlin sait où.

Dans son optique méditative, Sully comptait aller retrouver le pied de son arbre favori quand il passa devant Derek, un jeune garçon de sa maison, qu'il trouva en train de discuter avec un Gryffondor. Sans vouloir jouer le justicier mais pour en avoir le cœur net, Sully se déporta de son chemin initial pour longer le flanc de la serre et rejoindre les deux camarades... Par acquis de conscience, il voulait être certain qu'ils étaient camarades et que le dénommé Adrian n'ambitionnait pas de raquetter Derek pour une raison ou une autre.

Sans mentir. Il était rare de voir deux élèves deviser en franche camaraderie lorsqu'un écart d'âge aussi important les séparait.


¤ A moins qu'ils soient frères... ¤

Ils ne se ressemblaient pas.

¤ Pas du tout, même... mais ça ne veut rien dire. ¤

Lorsqu'il approcha suffisamment pour saisir les premières bribes de leur discussion, Sully photographia la situation dans son esprit pour l'analyser le plus rapidement possible.

"Crache le morceau où je te fais faire ma lessive."

Voilà qui avait le mérite d'être explicite. Adrian portait sa robe sous le bras. Le tissu était tâché de rouge. Sang ou peinture? Personne ne lui semblait blessé. Derek avait bien sa baguette à la main... mais celle du Gryffondor était rangée.

¤ Pas de duel. ¤

Sullivan, ne comprenait pas mais au moins ces éléments ne concordaient pas avec une situation conflictuelle. Il adopta une attitude préventive et amène.

"Bonsoir, les mecs... tout se passe bien?"

La façon dont la question se coordonnait avec les traits incrédules du visage de Sully indiquait clairement qu'il attendait en premier lieu une réponse de Derek et non pas d'Adrian. Il voulait être rassuré.

¤ Personne ne se bat avec personne, n'est-ce pas, les mecs? ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
Derek Grogan

Nombre de messages : 338
Age : 23
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12858
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Jeu 23 Aoû 2007 - 15:37

Derek fut surpris de se voir applaudir ainsi pour une unique bulle qui n’avait rien de la magnificience de celles de Lawrence, mais il n’en fit pas de cas. Après tout, les enfants avaient souvent droit à ce genre d’encouragements plus ou moins louches. Ceci ne l’empêcha pas de penser "Mais il se moque de moi, là?" sans pour autant qu’il ne perde le sourire qui venait de percer sur ses lèvres. Jusqu’à ce qu’il sente son bras le tirer du moins. Son sourire se fragmenta automatiquement et il oscilla sous la force exercée sur son corps. Plaçant son pied derrière lui, il réussit à reprendre son équilibre, puis il leva le menton pour voir de nouveau le visage d’Adrian. Décidant de reculer pour ne pas avoir à se casser le coup, il se dit que c’était bien cela qu’il détestait chez les aînés : sa propre petitesse ou, ce qu’il préférait dire, leur gigantisme… Face à l’interrogatoire du lion, les yeux de Derek se plissèrent légèrement, car il savait que son aîné se moquait de lui. Ne voyant ni n’entendant pas s’approcher l’autre géant (de septième, celui-là!), il répondit sur un ton faussement râleur, alors qu’il prenait l’ombre qui venait de l’ensevelir pour celle d’un nuage
L’autre fois, c’était les murs, maintenant ta robe… Et t’es pas mon père! Le cours a simplement fini tôt et je voulais…
"Bonsoir, les mecs... tout se passe bien?"
L’aiglon sursauta, se retourna et observa l’aigle qu’il n’avait jusqu’alors pas remarqué. Lorsqu’il se fut apaisé de sa frousse, il s’empressa d’affirmer que tout allait bien, les sourcils froncés dans un air mi-méfiant, mi-intimidé. Pourquoi était-il si petit?
Ou…Oui. Tout va bien. Et t… v… toi?
Il fallait qu’il se rende à l’évidence : ce ne serait pas ce soir qu’il espionnerait les allées et venues des poufsouffles dans les serres. Il y en avait déjà plusieurs qui étaient passés près du petit groupe et qui avaient emmenés avec eux les chances de Grogan de découvrir la vérité sur ce mystérieux passage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
Adrian Lawrence

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12798
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Sam 25 Aoû 2007 - 12:20

Adrian et Derek sont approchés par un troisième garçon. Le Gryffondor qui avait toujours eu l'impression qu'il y avait plus de filles que de garçons dans l'école, s'étonne que tout à coup, trois d'entre eux soient réunis. Il se dit qu'il fallait en faire quelque chose. Mais à observer le comportement et les regards du nouvel arrivant, on aurait dit qu'il s'inquiétait pour Derek. Lawrence décide alors de détendre tout de suite l'atmosphère et tend sa main vers Sullivan qu'il ne connaît pas vraiment:

- Ouais, ça roule. Moi, c'est Lawrence. Adrian Lawrence, je suis en sixième année. On cherchait à brûler le temps d'ici le repas... et Derek me racontait les sortilèges qu'il a pratiqué et appris pendant les vacances. Je lui sers de cobaye.

Ouvrant vaguement sa robe tâchée en souriant pour marquer qu'il n'en est pas attristé, Lawrence l'enroule ensuite autour du cou comme si elle était une écharpe de diva. Après un clin d'œil à Derek pour lui signifier qu'il ne perd rien pour attendre, il vérifie une dernière fois l'activité autour de la Serre. Le Serdaigle venait d'en sortir. Et sa classe aussi. Elle devait être vide à présent. Mais pour l'heure, il était devenu hors de question pour lui de sortir de Poudlard vu son nouvel entourage. Il devait se résoudre à remettre son départ pour le samedi matin. Il restait une chose à faire afin de dresser le portrait des futures relations des trois garçons les un vis-à-vis des autres. Une sorte de carte géographique de leur complicité.

" Cherchons à savoir ce qu'il veut à part vérifier que je ne fais pas de mal à Derek. Peut-être qu'ensuite, selon comme je le sens, nous pourrions... on va voir! "

Adrian était à peu près sûr que Derek ne refuserait jamais de partir à l'aventure dans les sous-sols de Poudlard pour peut-être en sortir. Il se cacherait d'ailleurs bien de préciser tout de suite que son passage menait derrière les murs de l'école. Par contre, en ce qu'il s'agissait de Sullivan, ce n'était pas forcément la même paire de gants en peau de dragon à gérer. Le Gryffondor devait tâter le terrain.

- Et toi? C'était tranquille le cours? Tu vas te détendre un peu maintenant, c'est notre premier week-end à Poudlard... il va falloir les remplir correctement tous ces week-ends!

" Et à quoi faire...? Des bêtises. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
Sullivan McAlistair

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12636
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Lun 27 Aoû 2007 - 15:26

Sully fut conforté dans ses présomptions. Malgré leur différence d'âge, les deux garçons étaient amis. Adrian requit des nouvelles de son passé et de ses aspirations pour l'année en moins d'une phrase. Sullivan sourit avec bonheur en s'étirant et montra son sac de cours puis l'arbre vers lequel il allait.

"Un cours fastidieux parce qu'il a fallu s'y remettre, c'était un double cours en plus, alors c'est sûr que je compte bien me la couler douce ce week-end... j'allais vers l'Arbre du Passage Magique. C'est l'année des aspic pour moi. Ca veut dire dernières trolleries avant la vie d'adulte. L'angoisse! Enfin, ça va, je ne m'en fais pas trop pour les cours... mais breeeef!"

¤ On va arrêter de se raconter, mon vieux, parce que dans trois minutes il vont te lancer du pop-corn et crier "remboursés!" ¤

Sullivan resta planté debout face à eux et les regarda soudainement de travers.
Il eut la très forte impression d'avoir interrompu quelque chose. Son expression changea du tout au tout et il adopta à peu près la même expression soupçonneuse du visage qu'Adrian avait pour Derek quand il était arrivé:


"Mais---vous---faites---quoi......? Le Dwi Je vous stoppe dans une échauffourée plutôt louche avec le règlement!"

¤ Ils ne peuvent pas être pire qu'Aaron... j'espère! ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
Derek Grogan

Nombre de messages : 338
Age : 23
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12858
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Jeu 30 Aoû 2007 - 0:34

Derek avait tappé des mains en réponse au clin d'oeil d'Adrian, puisqu'il l'avait cru complice et farceur plutôt que vengeur! Puis il écouta docilement la discussion entre les deux "vieux".
L'Arbre du passage magique? Super! Songea Derek, qui avait décuplée son attention sur l'aîné du groupe.
Et voilà qu'on lui lançait encore ce regard soupçonneux! Était-il si évident que l'aiglon tentait d'espionner les blaireaux alors qu'il se doutait qu'une telle activité pouvait être répréhensible?


"Je vous stoppe dans une échauffourée plutôt louche avec le règlement!"

Avant même de se demander s'il s'agissait d'une affirmation ou d'une question, le petit homme s'écria, du haut de toute la dignité qu'avait -ou voulait laisser paraître- le bon élève modèle de deuxième année.
Non! Puis il se radoucit aussitôt -il avait hurler contre un septième silent - pour expliquer ce qu'il mijotait
Je voulais seulement voir si il y avait vraiment un passage secret des serres à la salle commune des bl... poufsouffles. Lawrence n'est pas au courant lui non plus... "Et je crois qu'on s'est moqué de moi" songea-t-il sans arrêter sur sa lancée, le regard à présent vrillé sur le lion. Tu savais qu'il y a un arbre au passage magique?
Le nez à présent vers Sully, dans une excitation bien mal dussimulée :
Il est ou cet arbre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
Sullivan McAlistair

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12636
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Sam 1 Sep 2007 - 18:56

Sully se tourna vers l'endroit qu'il rejoignait avant de venir vers les deux garçons. Il tendit sa main droit devant lui sur l'arbre au feuillage rose et au tronc robuste.

"Ici même", dit-il calmement.

L'Arbre du Passage produisait des fruits étranges au printemps. Bien qu'ils avaient toujours eut l'air appétissant, Sully n'avait jamais osé en manger. L'été sont feuillage était rose et verdâtre pour retomber en un tapis de feuilles l'automne et être dénudé comme tous les autres arbre l'hiver... Toutefois, il était dit dans l'Histoire de Poudlard que le passage n'était accessible que lorsque les feuilles en étaient roses.

Sullivan n'avait aucune idée de si oui ou non les deux garçons préparaient quelque chose. Il avait prêché le faux pour obtenir le vrai, se soumettant à son instinct. La promptitude avec laquelle le jeune Serdaigle lui répondit et sa curiosité suivante démontraient malgré tout qu'il y avait une grande demande en faisage à trolleries dans ce groupe.

On lui cita un passage secret menant vers la salle commune des Poufsouffle. Il n'en avait jamais entendu parlé:


"Mais Derek, attends... comment veux-tu que quelqu'un à part un Poufsouffle puisse savoir ça? Si vraiment un passage secret part des Serres et va jusqu'à leur salle commune, alors c'est à un des leurs qu'il faut demander. Ils ne nous diront pas où ce passage se trouve mais au moins il confirmerons peut-être... Tu crois que le passage de l'Arbre pourrait conduire à la salle commune? Il y a tant de passages et de portes dérobés dans le château, qu'il est impossible de savoir séparer le vrai du faux. Qu'en penses-tu, Lawrence?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
Adrian Lawrence

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12798
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Mar 4 Sep 2007 - 10:41

Sullivan se montrait d'un esprit assez libéral envers le règlement ce qui contenta Lawrence. Ce dernier écouta l'échange entre les deux Serdaigle pour savoir si oui ou il existait un passage secret partant des serres et menant à la salle commune des Poufsouffle. Des serres il y en avait plusieurs, cela ne serait pas une mince affaire que de les surveiller chacun afin d'attendre qu'un Poufsouffle utilise le passage.

Puis Sullivan glissa dans la conversation une référence à un arbre proposant justement un de ces passages puisque l'Arbre du Passage, pouvait difficilement proposer autre chose. A moins que cela soit un Arbre situé à côté d'un passage clouté mais Adrian l'aurait juré, il n'avait pas vu de passage clouté ou traffic lights dans le parc de Poudlard.

En tout cas, Adrian partageait l'avis de Sully: Poudlard était un gros gruyère. Et aujourd'hui est la meilleure journée pour entamer le fromage. Il ne révèle pas qu'il connait lui aussi un passage dans le coin (sans savoir si c'est ou pas le fameux passage des Poufsouffle) car il aime beaucoup le nom bucolique donné à cet arbre du parc. En plus il est à quelques mètres d'eux pourquoi aller griller ses sources? Il hoche la tête pour confirmer qu'il est d'accord avec ce que venait d'énoncer le septième puis propose:

- Je ne sais pas ce que vous comptez faire tous les deux mais je me vends: effectivement, je voudrais bien ouvrir mes weekd ends de l'année en découvrant un peu plus l'école... et cette histoire d'Arbre me dit beaucoup.

Adrian se mit en marche d'un air désinvolte il se tourna une dernière fois pour intimer à ses compagnons de le suivre:

- Qui m'aime me suive et même les autres! Sully, on va essayer de l'ouvrir ce passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
Derek Grogan

Nombre de messages : 338
Age : 23
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12858
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Mer 5 Sep 2007 - 17:30

Je voulais pas demander à qui que ce soit, je voulais espionner pour voir par moi-même ce qu'il en était de ce passage, bouse de troll, maugréa faiblement Derek dans ce qui fut sa barbe au cours de la pièce de théatre du bal dernier.

Comme si il s'abaisserait à demander lui-même des détails à des gens alors qu'il pouvait très bien les découvrir par lui-même! Non mais, vive la confiance en les jeunots! Avec un regard noir qui s'effaça très vite en voyant que son aîné n'était peut-être pas aussi fermé qu'il le semblait, Derek avait pris une petite attitude froissée qu'il n'avait pas l'habitude de prendre et qui ne lui allait véritablement pas bien!
Et malgré qu'il se soit sentit un tantinet insulté, il était aussi très fier d'avoir pu apprendre l'existence de passages secrets bien plus jeunes que ses deux compères. Mais cette satisfaction fut de courte durée car Sullivan vint dire qu'il était parfois difficile de séparer le vrai du faux en la matière...

De toute évidence, Derek se trouvait non pas avec un, mais avec deux maîtres trolleurs, et oubliant sa légère frustration, il se mit automatiquement à gambader pour essayer de suivre les pas plutôt longs du lion, avant même que celui-ci les enjoigne à le suivre. Mais sa dernière phrase froissa de nouveau le susceptible et orgueilleux aiglon, qui s'arrêta net en posant se poings sur ses hanches.


Hé? Et moi? Je suis pas capable d'ouvrir un passage peut-être? Je suis trop petit? Ou pas assez bon en magie? Je vais vous montrer, moi!

Et il fonça dans la direction même qu'avait prise Lawrence un instant auparavant pour se rendre compte qu'il y avait énormément d'arbres ici et qu'il n'avait aucune idée duquel il s'agissait. Il y en avait bien quelques-uns qui avaient l'air étrange, mais il ne voulait pas s'approcher du mauvais et paraître ridicule aux yeux de ses aînés. Il se rendait compte, aussi, que se connaissances étaient bien limitées et qu'il devait se l'avouer. Mais, loin de piler sur son orgeuil pour s'excuser, ou pire encore demander de l'aide de façon explicite, il se contenta d'ordonner, de la manière d'un enfant de 10 ans insatisfait, moins l'impertinence de la voix.
Vous venez ou pas? Ça irait mieux à trois, je pense!

Puis il se retourna, dos aux aînés, et se mordit la lèvre. Décidément, il n'avait pas froid aux yeux aujourd'hui, et commençait à se demander si il ne devrait pas regretter son expédition, alors qu'elle n'était pas commencée. Mais non! Il n'allait tout de même pas montrer un tel signe de faiblesse! Et puis, si il ne saurait plus gérer la situation, ils seraient là pour prendre le relai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
Sullivan McAlistair

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12636
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Jeu 6 Sep 2007 - 11:48

Lawrence avoua son ambition de trouver quelque chose d'illicite à perpétrer pour occuper son temps libre. Cela croisait l'inclinaison de Sullivan et de Derek qui, plus motivé que jamais, les avait déjà dépassé pour aller vers l'Arbre du Passage. Après quelques mètres de marche, Derek se retourna pour les prier d'aller plus vite. La graine de sorcier n'avait pas froid aux yeux, c'était le moins qu'on puisse dire et Sullivan fit semblant de croire que l'aiglon savait de quel arbre il s'agissait... parce qu'à la vérité, il venait de le dépasser. C'était l'arbre rougeâtre, le plus proche des serres ¤ HJ: comme sur l'image 2 de la description, en fait. ¤

L'aîné des trois préféra une technique diplomatique pour transmettre au plus jeune que l'arbre était tout simplement le plus proche de l'endroit où ils se tenaient maintenant. Il avait sentit que pour une raison ou une autre quelque chose dans l'attitude des deux aînés l'avait froissé. Sully pensait qu'il voulait probablement faire ses preuves et ça ne serait pas lui qui l'en empêcherait.

"Voilà, tu as trouvé, c'est bien celui-là" fit Sullivan. Après tout Derek s'était arrêté seulement un ou deux mètres plus loin.

"Et je n'ai pas la moindre idée de la façon dont on doit infiltrer l'entrée. Je n'ai jamais vraiment cru en cette histoire de passage de secret... dans un arbre en plus."

Il passa sa main sur le tronc à la recherche d'un indice mais apparemment il n'y avait aucune trace d'ouverture à même l'écorce.


les indispensables illustrations de Sully McFlury -_-'


Lorsque Sullivan découvrit une petite inscription qu'il pensait être un simple message d'amoureux, il passa machinalement sa main dessus et (surpriiiise!) une des branches de l'arbre se désolidarisa des autres pour venir entourer sa taille et le transporter à la cime afin de le déposer sur une épaisse branche. Sullivan en avait crié d'ahurissement et ses cris ne cessèrent que lorsqu'il fut sain et sauf assis à plus de quinze mètres du sol. Alors, il regarda vers le bas - il n'était pas sujet au vertige - et il éclata de rire avec bonhomie! C'était aussi jubilatoire que le balai!!


"Essayez les mecs! Touchez le coeur de l'arbre pour voir si ça marche aussi!!" s'écria-t-il pour eux. Il y avait assez de place sur cette grosse branche pour les accueillir tous les trois. Le tout était de savoir ce qu'il fallait faire ensuite.

¤ Ouais, parce que là ça ferait juste trois crétins sur une branche... ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
Adrian Lawrence

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12798
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Sam 8 Sep 2007 - 22:25

Lawrence avouait sans rougir qu'il avait sursauté de peur quand une branche était venue happer le Serdaigle. En plus Sully était plutôt bien bati. Voir cette masse humaine emportée aussi facilement qu'une brindille vers la cime de l'arbre était très impressionnant. Le Gryffondor se remit de sa surprise et quand il fut soulagé il désira a son tour faire le Tarzan des savanes d'Ecosse. Il ne fallait pas oublier son acolyte. Il y avait Derek. Le deuxième année prendrait super mal le fait que son aîné lui demande s'il avait envie de venir avec lui sur son dos pour le trajet en branchage et éviter les accidents. A sa place, à son âge, il est même probable que Lawrence l'aurait lui-même très mal pris. Derek pendrait l'inquiétude du Gryffon pour un manque de confiance dans ses capacités. Le rouge et or se retint un moment de formuler son assistance et observa le Serdaigle. Une idée lui traversa la tête: il pouvait tourner ça autrement sans rien laisser paraitre de suspect.

- Vas-y Derek, je suis pas des plus confiants, je monte pas seul sur ce truc et si tu te moques on va voir comment tu avs te sentir quand on sera en haut, ah-ah. On fait le saut tous les deux? Tu montes sur mon dos et on laisse l'arbre du passage faire le reste??

Le Gryffondor regarda Sullivan qui leur faisait signe de monter et lui cria:

- AAAAAAAAAh! Ca va, ameute pas tout le quartier! Pas de panique, on arriveuuu! affraid

Il se tourne vers Derek et se baisse un peu:

- Monte sur mon dos sinon je monte pas dans l'arbre. C'est du chantage, à mon tour de te faire du chantage, finit par dire Lawrence un peu plus secrètement en faisant référence à la première fois où ils s'étaient rencontrés dans les couloirs.

Son ton laissait présupposer que même si Derek avait compris ce qu'Adrian avait derrière la tête, il était dument convié à suivre le rouge. L'ascension se ferait tous les deux ou rien. Pas de warrior sur ce coup là parce qu'Adrian en avait marre d'accompagner les autres à l'infirmerie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
Derek Grogan

Nombre de messages : 338
Age : 23
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12858
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Dim 9 Sep 2007 - 20:47

Malgré que l'été lui eut permis de prendre des couleurs, il était certain que Derek était très pâle en ce moment. Il avait toujours eu une peur bleue des hauteurs, surtout lorsqu'il pouvait avoir l'impression de chuter le moindrement.

Adrian lui dit qu'il ne se sentait pas en confiance et qu'il préférerait que Derek grimpe sur son dos pour le voyage. Si Adrian avait peur, ce n'était certainement rien en comparaison à celle de l'aiglon, qui ne parvenait pas à parler et dû se faire prier par deux fois avant de cogner sur le coeur gravé pour se précipité, les yeux fermés, bras enroulés autour de ceux d'Adrian (jambes aussi d'ailleurs), ses petits poings serrant le plus possible le gilet de son ami. Il se sentit finalement soulevé et malgré la douceur relative de ce mode de transport, Derek eut un haut le coeur. Il avait peur, certes, mais il venait tout juste de leur dire qu'il était aussi bon qu'eux, alors...
Au bout d'une seconde de silence qui lui avait semblé plus longue que tout le reste de sa vie, il ouvrit les yeux, toujours aussi crispé.
L'arbre, par hasard ou par intelligence végétale, avait déposé Adrian à cheval sur la branche où se trouvait déjà Sully et Derek se laissa tranquillement glissé jusqu'à elle, sans lâché son aîné avant de se sentir bien installé sur la branche. Branche qui penchait d'ailleurs trop à son goût, ça allait sans dire...

Résigner à ne pas regarder en bas, Derek se glissa plutôt vers le tronc, qui était massif malgré la hauteur, et s'y accrocha aussi solidement qu'à Adrian quelques secondes plus tôt. Ses lèvres étaient si hermétiquement fermées qu'elles semblaient n'être qu'une, et Derek restait silencieux, de peur que la nausée qui s'était emparée de lui ne prenne davantage d'envergure en parlant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
Sullivan McAlistair

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12636
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Ven 21 Sep 2007 - 15:11

Ses deux compagnons de fin de journée le rejoignirent sur la branche de l'arbre. Adrian avait prit Derek avec lui (à moins que ça soi l'inverse) et les voilà tous les trois sur la branche qui penchait légèrement à cause de leur poids.

Sullivan allait demander ce qu'il faudrait faire maintenant quand une nouvelles fois une branche bougea, l'enlaça et mieux encore... l'absorba. Sensation étrange. L'image la plus appropriée était qu'il se sentait gobé telle une souris par un serpent comme il avait déjà vu faire dans un vivarium. Le plus extraordinaire fut qu'au bout de la course, il se trouva dans un décor tout autre que celui de la vaste étendu du parc.

Il faisait clair comme si le soleil de cette fin de journée brillait encore. Mais le soleil était sous leurs pieds. L'arbre rouge était encore là, mais de même que le soleil, sous leur pied. Les rapports étaient inversés. Ils étaient sous terre, sous l'horizon mais continuaient malgré tout à marché sur un sol dur tandis qu'au dessus de leur tête se présentait un long plafond de pierre. Le plafond était le seul point de repère pour leur perspective.

Sullivan entendit que ses deux compagnons arrivent à leur tour, apparaissant comme lui sur ce sol étrange, exactement en-dessus/dessous? Du tronc de l'arbre du passage.


"Je crois qu'on est passé... regardez par là... le couloir se poursuit. En regardant nos pieds, on dirait qu'on va vers les serres mais en regardant en l'air, on voit qu'il y a une issue en pierre... on continue vers la serre? Ca se trouve c'est ça le passage secret des Poufsouffle, Derek, tu penses pas? Ou alors rien à voir et on sera perdu à tout jamais. Si c'est ça, ma mère elle va me tuer!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
Adrian Lawrence

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12798
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Ven 28 Sep 2007 - 21:05

Le passage dans la branche de la plante avait retourné l'estomac d'Adrian. Le Gryffodor avait l'impression qu'on l'avait passé au rouleau compresseur mais tout en même temps, son corps entier avait été parcouru comme affolé par des chatouillis. A l'arrivée, il fut content de retrouver Sullivan et derrière Lui Derek qui ne tarda pas à suivre.

Le décor était un monde symétrique et transposé à l'envers. Adrian s'émerveilla devant le principe magique de ce passage secret et avança en regardant ses pieds marcher dans le vide du ciel du parc de Poudlard.

- C'est dément! s'étonna-t-il. Il avait écouté ce que disait Sullivan, tout en découvrant le lieu. Il était plutôt motivé par la première option bien qu'il n'avait pas de mère qui aurait pu le tuer.

- Je suis pour suivre le passage en direction de la serre... confirma Adrian en se mettant en route vers la porte visible au loin sur le plafond obscur qui était au dessus de leur tête.

Ils arrivèrent au bout. Sous leurs pieds, cela correspondait à l'entrée de la serre. Après un regard à chacun de ses deux compagnons, Adrian entra le premier dans le passage. Il était très sombre. L'intérieur de la serre était toujours planté sous leurs pieds. Il alluma sa baguette:

" lumos "

Etrangement le reflet de sa lumière agit aussi dans la serre à l'envers. Est-ce que les gens qui seraient dedans pouvaient voir la lumière qu'ils produisaient en dessous? Et si le prof de botanique passait! Etre vigilants! Après plusieurs mètres, ils débouchèrent dans un nouveau couloir qui ressemblait à celui qui menait aux cuisines de Poudlard. Un elfe passa en courant, ce qui fit sursauter Adrian. Le Gryffondor était à peu près certain que l'elfe pouvait les voir. La créature avait ralenti sa course et regardait ses pieds... ou plutôt le sol.

" Mathaus sait que vous êtes là. Qui êtes vous? Mathaus sent votre présence! "

- Eteignez les baguettes! s'exclama Adrian en se mettant à courir vers une issue qui ressemblait à celle menant aux cachots....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
Derek Grogan

Nombre de messages : 338
Age : 23
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12858
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Sam 29 Sep 2007 - 0:18

Les jambes flageollantes, le teint prenant subtilement des couleurs de bubobulb, Derek s’aggripait à présent de sa main potelée contre une paroi dont il allait même jusqu’à douter de l’existence. Le seul but de ce maintien était de s’aider à renoncer à s’asseoir au sol comme il en avait particulièrement envie, après avoir bu un immense verre d’eau. Il ne pouvait tout de même pas montrer un signe quelconque de faiblesse à ses aînés. Il avait toujours sa fierté…
Il leur lança un regard qui pouvait sembler demander ce qu’ils devaient maintenant faire, mais le garçon se demandait bien plus "Quand est-ce que ça devient plaisant?" tout en s’efforçant de conserver son déjeuner où il était le mieux : dans son estomac.
En effet, après être monté sur un branche instable d’un gigantesque arbre millénaire, à plus de 500 kilomètres d’altitude (du moins c’était ce qui lui avait semblé), il avait été aspiré par le tronc qu’il tenait fermement et, sans trop comprendre pourquoi, s’était retrouvé six pieds sous terre, dans un monde inversé en apparence. Et l’anatomie de l’arbre du passage n’était pas des plus appétissants non plus… Derek venait de trouver un ver dans ses cheveux!
Mais avant qu’il ait pu avoir l’envie d’émettre le moindre commentaire quant à la possibilité d’avoir trouvé le passage secret des Poufsouffles, Adrian avait déjà pris sa décision et, par le fait même, la tête du groupe. Suivi de près par Derek qui n’avait pas du tout envie de se retrouver seul à l’arrière. Au bout de deux essais (parce qu’il avait d’abord bégayer…), le jeune écossais parvint à allumer sa baguette magique, tout en marchant dans, ou sous, la serre qu’il observait. Il commençait à s’habituer à cette drôle de perspective et elle attisait bien sa curiosité.
Mais l’arrivée de Mathaus ne fut pas des plus agréable au jeune homme qui devait maintenant courir derrière les longues jambes de ses deux accolytes. Avec le stress qui s’était emparé de lui, il avait oublié la formule pour éteindre les baguettes et avait fichu la sienne dans le creux de son épaule en souhaitant très fortement qu’elle ne produise pas des gerbes d’étincelles d’elle-même. Tout en courant, une pensée fugace, qui le fit sourire, lui traversa l’esprit : "Au moins, il ne parle pas à l’envers…". Il déboucha finalement dans les cachots et se précipita dans la première pièce qu’il vit. Reprenant son souffle, il parvint à se rappeler la formule et, tout en sortant la baguette de sa cachette provisoire, il mumura :

Nox.
Un instant, la pièce dans laquelle il se trouvait fut illuminée d'une lueur vacillante, avant d’être replongée dans la noirceur. Le garçon n’avait eu le temps de voir que deux silhouettes sur un fond tout aussi étrange que les précédents.
La…Lawrence? Sully? On est où là?
Silence relativement court.
On dirait que le château a été inversé… Je ne pense pas qu’on puisse se rendre à Poufsouffle comme cela.Se disant que cette remarque était relativement bête et que ses aînés y avaient certainement songé, Derek préféra se taire plutôt que de s’enfoncer davantage. Mathaus les avait-il suivi? Il ne les avait apparemment pas vu, donc ils ne courraient pas de risques si ils croisaient quelqu’un. Par contre, les créatures magiques sensibles sentaient leur présence. Ce qui signifiait que Pattenrond…?
L’aiglon tendait l’oreille. Il entendit des pas étouffés et se mordit l’intérieur de la lèvre, incapable de dire si ils venaient de leur côté ou de l’autre… ni de quelle direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
Sullivan McAlistair

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12636
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Mer 17 Oct 2007 - 2:15

L'obscurité avait eu raison de leur angoisse. Sully suivait le Gryffondor son cadet sans parvenir jamais à comprendre la façon dont il pouvait ce mettre dans ces situations extrêmes. En même temps qu'il courait derrière Lawrence, il se sentait libre et il se sentait prisonnier d'une peur. Celle sans doute de se faire prendre ou qu'il leur arrive malheur.

Les trois garçons arrivèrent dans les cachots dont le premier était celui où se déroulait d'ordinaire les cours de potions. A cette heure, la salle était vide... ou presque, car sous leur pied, les trois téméraires pouvaient voir deux élèves de Serpentard essayer de pénétrer dans la réserve du professeur de potions.


¤ Ils veulent chaparder! ¤

Sullivan s'indigna silencieusement car bien qu'il n'était pas particulièrement à cheval sur le règlement, il trouvait que faire le mur était une chose mais déposséder autrui de son bien en était une autre. Ne se souciant plus de Mathaus l'elfe de maison et désobéissant au conseil du Gryffondor, Sully alluma sa baguette pour effrayer les filous de la même façon qu'ils l'avaient fait avec l'elfe.

Les élèves se penchèrent vers le sol d'un air intrigué avant de détaler comme des gnomes dès que Sully envoya un sortilège bas de gamme du style Avis. Les mouvements des oiseaux les avaient effrayé... mais parallèlement, ils avaient attiré Mathaus. A présent, l'elfe était devant eux, sous la terre. Un léger "pop" avait fait tourné la tête du Serdaigle vers la détonation qu'il connaissait si bien: transplanage.


- Mathaus doit prévenir le directeur. C'est mal! Très mal d'aller à l'interdit. Les jeunes maîtres élèves doivent retourner vers la Grande Salle, le dîner va être servi! Si vous n'êtes pas compté alors Mathaus va avoir des ennuis! Oh non! Pas des ennuis, encore! Les élèves amènent toujours des ennuis!

L'elfe était agité et faisait de grands gestes inquiets avec ses petits bras rencognés dans ses flancs nus et marronnâtes.

Sully s'agenouilla devant lui et plaça sa main sur bouche comme le professeur de potions sorti soudainement de son bureau.


"Tu vas nous faire gronder! Tais-toi! Tais-toi et nous rentrerons sagement... tant pis pour la salle commune des Poufsouffle!"

- Salle commune des Poufsouffle? S'exclama l'elfe de maison en transplanant à deux mètres de Sully ce qui laissa le Serdaigle nager dans le vent de quelques pensées assez déconcertées.

¤ L'elfe a plus de pouvoir que moi... non mais franchement! ¤

- La salle commune des Poufsouffle n'est pas ici... c'est une fausse route! Ici vous allez vers les ennuis. Pas de repas! Ca vous emmène au Lac Noir et après ça, à la forêt et après ça, à Pré-au-Lard... Aïe! Mathaus devrait pas dire tout ça! Surtout pas! Ah la la la! Danger, si le professeur Rosemont vous trouve! C'est un passage condamné! Passez le chemin, passez le chemin, jeunes maîtres, vous allez être attrapé comme des souris par le vieux maître Rosemont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
Adrian Lawrence

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12798
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Jeu 18 Oct 2007 - 0:30

Sullivan allume sa baguette ce qui donne à l'elfe la possibilité de mettre la patte sur les trois fuyards. Lawrence regarda du côté de Derek pour être certain que le petit gars suivait bien. Il était bel et bien là, avec ses joues boulies, sa baguette éteinte et lui-même aussi essoufflé que les deux plus grands. Mais l'elfe qui a transplané leur joue à présent du violon: faites pas ceci et faites pas cela. Le directeur pouvait leur tomber dessus à tout moment. Ils devaient faire attention. Mathaus pas content. Vilains jeunes maîtres. Pire que la Grosse Berthe ce Mathaus. Adrian vient à côté de Sully dont les grands bras n'ont pas servi à grand chose puisque que l'elfe lui a échappé après trois secondes d'une étreinte dépassionnée.

" Ah Sully! J'espère que tu es plus coriace avec les filles! "

Tout cela pour quoi? Tout cela pour faire fuir des voleurs de potions. Sous leurs pieds, Sambre Des Lys venait de se faire dérober quelques ingrédients sous le nez. Lawrence n'avait pas pu voir les visages, sans quoi, il aurait certainement été taquiner les malfaiteurs, en leur faisant croire qu'il allait les vendre au prof. Trêve de fantasmes. Le soucis pour l'instant, c'est Mathaus. Adrian se met à hauteur de la bestiole inquiète et lui sourit avec un amusement non feint:

- Mathaus, enchanté, je m'appelle Mark Resnald et je te présente, Eneas Penn et, le grand brun qui essayait de te prendre dans ses bras, c'est Charlotte Leonhart.

L'elfe recula de trois pas avec méfiance mais Adrian reprit avec un calme olympien et un sérieux frisant l'apoplexie:

- Le professeur Rosemont nous a permis de venir nous promener ici. Tu lui demanderas ce soir, tu verras. Demande-lui bien si Leonhart, Resnald et Penn avaient l'autorisation de se balader dans les passages secrets menant à Pré-au-Lard. Je parie qu'il sera content. Nous cherchions comment remonter dans le château même, mais nous nous sommes perdus. Tu pourrais nous montrer un chemin?

- Oui, si monsieur Resnald veut bien me suivre avec ses deux amis, alors nous pouvons considérer que Mathaus va montrer le bon chemin du retour pour ces messieurs dame.

Lawrence, le rire au bord des larmes, regarde Sullivan et lui tend son bras en faisant des manières à la Serpentard éduqué bourgeois:

- Madame Leonhart, puis-je vous prendre le bras? Nous allons aller festoyer avec le peuple en la grande salle. Ah que je parle bien! Je suis éduqué, regardez-moi... Oh! Mon cher Néné Ace, ne traine pas voyons, nous n'allons pas faire attendre monsieur l'elfe Mathaus! ponctua le Gryffondor en adressant un clin d'oeil complice à Derek. Nous sommes prêts, monsieur l'elfe, montrez-nous le chemin du retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
Derek Grogan

Nombre de messages : 338
Age : 23
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12858
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Et la suite alors?   Mar 23 Oct 2007 - 1:59

"Zut" Avait pensé Derek à l'annonce qu'ils ne visiteraient pas la salle commune de poufsouffle.
Le reste du temps, il l'avait passé à ne bouger que les yeux entre les différents orateurs. Il aurait pu sembler stupéfixé, tellement il était transi. Le pire moment fut lorsque Sambre entra dans sa classe. Derek ne savait plus quoi penser : il détestait ouvertement ce prof, mais il venait de se faire cambrioler... et son éthique de garçon de douze ans lui disait qu'il n'aurait pas aimé être cambriolé. Or donc, il avait présentement de la pitié pour son prof, fait doublement étrange...

Il lui fallut un instant pour comprendre qu'il lui fallait suivre le mouvement amorcé par Adrian. Jouant le jeu de ce dernier, il mit son hésitation sur le compte du snobisme.


-Ouais, Markou... Je voulais juste garder une distance de cette...
"Mais je veux pas être méchant moi" culpabilisa l'aiglon.
-Cette affrosité. Elle pue tellement.

Ah lala... Il venait d'être froncièrement et gratuitement méchant envers une autre créature, alors qu'il avait toujours promis qu'il ne le serait jamais, car il n'avait pas aimé être traité de la sorte. Il aurait tellement voulu avoir l'air cool auprès de ses aînés, mais il lui semblait qu'il n'était qu'un fardeau, un véritable bubobulb, pour eux.

La mine basse, Derek suivait le groupe, empruntant les passages secrets, sombres, des souterrains à la suite des trois autres. Ils montaient ou descendaient parfois et, bien que Derek reconnut parfois certains endroits, il ne portait attention à rien de ce qui l'entourait. Il songeait que Lawrence venait d'appeler Sully ainsi, tout juste avant de se présenter sous leur fausse identité. Puis il avait dit "le brun" et "dame Charlotte"... L'elfe avait-il sentit la duperie? Les entraînait-il réellement vers la sortie? Car ils semblaient s'éloigner de leur point d'entrée dans ce... ce quoi au juste? Au moins, ils n'avaient pas précisé leur maison...

Essoufflé, encore, Derek fini par demander, d'un ton qui se voulait caricaturalement dégagé et gonflant :


-Dites, on est encore bïen loin?

Et alors que Mathaus répondait
"Non, nous ne somme plus très loin, Mathaus va vous montrer la sortie"

Derek se surprit à penser qu'ils n'avaient nullement été obligés de le suivre et qu'ils auraient bien pu le ficeller (encore un sort qui lui était inconnu, ca en devenait frustrant!), comme il avait déjà vu faire l'année précédente, afin de se débarasser de l'elfe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et la suite alors?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et la suite alors?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Les Serres de Poudlard-
Sauter vers: