Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chaleur de la vie en solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isis Kitlee
Préfète
Isis Kitlee

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14329
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Chaleur de la vie en solitaire   Mer 18 Juil 2007 - 11:43

Mi-septembre.

Le vent soufflait une brise fraîche, dansant avec les premières feuilles rougeâtres qui prenaient leur liberté. L'automne approchait à grand pas. Exit les siestes au soleil à se prélasser pendant les vacances.


Les vacances... que de bon souvenir. Isis avait passé la plus grande partie au Canada chez les parents de Jonathan. Elle avait fait plus ample connaissance avec Iris et surtout ses beaux-parents. Elle adorait Sylvie, sa belle-mère, une petite moldus adorable et pleine de tendresse. Son beau-père était un sorcier très respectueux. Isis était comme chez elle dans ce petit coin de paradis.
Mais la fin avait était dur. Elle retournait à Poudlard, dans sa 6ème année et Jon lui restait là-bas. Il prenait une année sabbatique en gros où il travaillait ses sortilèges.


L'éloignement était dur et pas très supportable. Isis avait besoin de lui, surtout pour qu'il l'empêche de faire des bêtises. Elle était comme il le disait, sa muse indisciplinée. Mais une muse indisciplinée, seule, sans la présence de son mécène, elle ne reste plus qu'indisciplinée.



La porte de la serre claqua.
Isis sortit de la nostalgie de ses vacances et regarda le nouvel arrivant.


Bonjour, William... tu vas bien aujourd'hui ?

Isis lui fit un grand sourire. William était plutôt une personne froide, distante un je m'en foutiste à la limite du je me fous de la gueule des gens. Mais Isis avait appris à le connaître en le côtoyant. Enfin, c'est ce qu'elle pensait. Mais c'est surtout le fait qu'elle ne lui en était aucune indifférente. Il avait ce petit truc qu'elle aimait.

Elle se perdit dans ses yeux un petit moment, mais baissa les siens pour se concentrer sur ses idées.




pense : J'aime Jon... / mais Willou est là... / Non, pas ça, pas toi... / Si, me revoilà... tu m'as manqué ma cocotte... / pas à moi, en plus t'étais plus là... / oui, parce que ce troll il avait donné le pouvoir à Jon de lire dans tes pensées, alors j'avais plus ma place... / Pour une fois qu'il avait fait quelque chose de bien... / oui je te l'accorde, je pense que Jon serait heureux d'entendre des penser sur le messier devant toi... / Embarassed



J'ai regardé le planning des événements. Peut être qu'on pourrait le faire entre le Jour de l’An et la Saint Valentin... ca ferait mi-janvier ou fin janvier. Sinon, on peut le faire fin avril. Tu préfères quoi ?

Ils travaillaient tous les deux sur un projet d'évènement. Cela serait la mise en place d'une soirée à thème. Pour l'instant ils etaient à la mise en place des bases du projet.
C'était William qui se trouvait au BDE qui se proposa de s'en charger. Il souhaitait avoir des responsabilités, et Isis était contente de se décharger de cette charge. Elle devait néanmoins l'aider à sa préparation, c'était son job. Bien qu'au départ, elle ne veuille pas trop être avec William, elle ne l'appréciait que moyennement, elle le trouvait de plus en plus... elle ne savait pas trop l'expliquer, mais ce n'était pas de l'amitié mais de l'attirance.




Pense : La serre que de romantisme, tu ne l'as jamais fait dans la serre avec Jon... / tais-toi... / ouais parce qu’à part en SSD... / On est dans la serre parce que le BDE... il y a trop de monde et que je veux profiter du parc, j'aime bien l'automne pour ça... / hum, et surtout parce que vous êtes seuls... / tu m'énerves Furieux


Dernière édition par le Ven 27 Juil 2007 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Cuningham
Personnage Inactif


Nombre de messages : 19
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13035
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Chaleur de la vie en solitaire   Ven 27 Juil 2007 - 15:31

*Les vacances avaient prit fin depuis deux semaines déjà, au plus grand soulagement de Bill (=Will, n'est pas petit "ange" ^^), qui n'avait cessé de tourner en rond, une fois de retour chez ses parents. En effet il n'avait pas encore l'âge de pratiquer la magie en dehors du cadre scolaire et n'avait ainsi pu s'entrainer. Il avait donc passé ses deux mois de repos à pratiquer les activités favorites des autres enfants : dormir, regarder la télé et trainer avec d'autres enfants de son quartier…
En tout cas c’est ce que ses parents pensaient de lui, mais en réalité il en était tout autre chose. Il avait en effet eu quelques contacts avec les enfants de son quartier, mais ces derniers qui au départ venaient à sa rencontre pour « s’amuser » comme ils disaient, avaient vite compris qu’il ne valait mieux pas l’ennuyer avec ce genre de choses futiles. Heureusement pour lui la fin aout était enfin arrivée et il rejoindrait très bientôt Poudlard, un impression plutôt amère sur les deux mois passés.

Toujours était-il qu'il se sentait depuis lors de très bonne humeur et qu'il s'était décidé à s'investir un peu dans la vie de l'école, histoire d'avoir quelque chose à faire et de voir qu'il n'avait rien perdu de ses capacités à gérer les évènements. C'est dans cette optique qu'il s'était rendu au BDE et où il avait trouvé de quoi faire, avec la préparation d'une prochaine soirée. Même la découverte qu'Isis, jeune fille dont il n'avait pas gardé un souvenir trop flatteur, n’avait pas entamé son bon moral.

D’ailleurs l’estime qu’il lui portait n’avait que grandit, bien qu’il soit vrai qu’elle aurait eu du mal à diminuer encore, et elle pouvait maintenant se targuer de faire partie des rares personnes auxquelles William n’était pas indifférent et dans le bon sens. On aurait même pu dire qu’il n’était pas du tout indifférent, tant à Isis qu’à ses formes, et il n’était pas rare qu’il soit perdu dans ses pensées tandis qu’elle lui expliquait comment elle voyait telle ou telle chose.

Jusque là il avait su mettre ses pulsions de côté sans trop de problème, mais plus ils passaient de temps ensemble, plus l’envie se faisait forte. Il n’avait pas envie de céder mais il fallait admettre que se donner rendez vous dans les serres pour travailler sur leur projet n’était pas vraiment pour l’aider. En fait il se posait même des questions sur elle mais les chassait immédiatement après, pensant qu’il ferait mieux de mettre ses hormones un peu en veilleuse. Et puis ce n’était pas comme si on pouvait dire qu’il l’appréciait, ou pire, qu’il l’aimait, un même de loin.

Le Serpentard fit son entrée dans la serre et fut accueillit par celle qui occupait à l’instant son esprit et le sourire qu’elle lui adressa le fit déconnecter immédiatement, perdu dans ses pensées d’adolescent obsédé, au point qu’il n’avait pas écouté un mot de ce qu’elle avait ajouté. Il acquiesça donc de la tête et, une fois revenu sur terre, tenta de se plonger dans la préparation de la soirée pour ne plus avoir d’absence, ou en tout cas essayer. Et cela sans prendre des nouvelles de sa camarade…*

-Ouais…euh sinon tu penses que ça serait quand la meilleure période pour la préparer ?

*Il quitta Isis des yeux pour prendre place dans l’herbe, à coté d’un banc qui lui servirait de table. Tirant de son sac plusieurs rouleaux de parchemin, plumes et autre encrier, il était à présent pleinement concentré sur son travail. On leur avait laissé la charge d’un tel évènement, ce qui représentait beaucoup de responsabilités et de confiance leur étant accréditée et il ne voulait pas qu’on apprenne qu’il n’était pas capable de gérer ça. Il se retourna à la remarque qu’elle venait de lui faire, un peu confus mais pas assez pour que cela se voit. Heureusement pour lui, il n’était pas du genre à rougir pour un rien, ni même pour autre chose en fait… Il ne dit mot.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
Isis Kitlee

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14329
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Chaleur de la vie en solitaire   Ven 27 Juil 2007 - 18:41

Sourire qui signifiait "tu m'écoutes ?"

Comme je te le disais à l'instant, on peut le faire soit en janvier soit en avril.

Isis leva la tête vers Will (qui n'est pas un Ange, dommage^^) un regard interrogateur.

C'est marrant, la première fois que je t'ai vu, je pensais que tu n'étais pas du genre à être têt en l'air.

Elle attendit d'avoir toute son attention pour continuer.

Alors, disons en avril, ca sera plus simple, il y a moins de chose à faire dans cette période. Et puis, on aura aussi plus de temps pour l'organiser, réserver et avoir toute l'aide disponible.


pense : et surtout que ca laisse beaucoup de temps en tête avec lui... / je suis avec Jon, tu te rappelles... / hum, moui, mais il n'est pas à Poudlard durant toute une année, tu comptes devenir nonne. Dans ce cas, tu es la plus crétine de toutes les pestes d'ici... / on se verra pendant les vacances... / hum... / ben tu pourras mater, ne te plains pas... / je pensais surtout à toi ma petite Isis, j'aimerai bien voir dans l'état que tu seras aux vacances de Noël... / je vois pas pourquoi tu dis ça... / laisse moi réfléchir : Tu gueule pour un rien, tu es en manques tous les soirs, tu envoies des lettres à Jon plus qu'équivoque et qui ferait rougir même une paire de soulier rouge, tu deviens aussi garce que certaines bécasses... en gros, te faut un mec... / tu te drogues à quoi, ça m'intéresse de savoir... / à toi, chiri... / et merdouille.



Ce débat de pensées fut interrompt, non pas par William, mais par une plante qui se baladait dans la serre. Elle avait une longue tige orangé et des grosses fleurs bleues turquoises avec un pistil jaune canari. L'odeur qu'elle dégageait était un mélange de pèche et de rose. Cela donner une atmosphère très douce et charmeuse.


pense : un aphrodisiaque, trop bien, voila ce qui te fallait pour déculpabiliser, comme pour le menhir... / Le Egon / mais je dis, tu as très bon goût, 2 serpentards très bien gaulés et un pouffys plus que serviable, on ne penserait pas que c'est un coquin.../ je rectifie, je déteste Sacha, il aurait du laisser Jon écouter mes pensées, à choisir je préfère lui dans ma tête que toi... / Sacha, beau mec, au lit il doit être... / tu ne sauras jamais pas de chance, désolée mademoiselle.


Mais l'odeur était présente et Isis fonctionner à l'odorat et au toucher. Elle essaya vaguement de penser à autre chose, surtout parce que le parfum de la fleur refléter de beaucoup la senteur naturelle de William.
Elle replongea son nez sur son parchemin, prit sa plume voulant noter ce qu'elle venait de décider, mais la plante ne l'entendit pas de cette oreille et par mégarde, une de ses feuilles renversa son encrier sur Will... à moins que ça soit elle-même par le biais de sa voix...

pense : ou sûrement par toi-même car t'assumes pas ce que tu as fait... / Embarassed


Oh, désolée, William... je... j'ai...

pense : pas fait exprès... / essayes de t'en convaincre, moi c'est peine perdue, et la pauvre plante aussi.

Isis ramassa son encrier qui s'était logée sur les jambes de son homologue serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Cuningham
Personnage Inactif


Nombre de messages : 19
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13035
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Chaleur de la vie en solitaire   Mar 31 Juil 2007 - 21:29

*Willou (Le Egon) fut un peu contrarié par rapport à la remarque qu'il s'était vu adresser. Il n'était pas tête en l'air en temps normal, juste qu'il avait une envie furieuse de lui sauter dessus et de laisser libre court aux pensées qui l'habitaient en ce moment. Mais ça il ne pouvait pas lui dire, il se contenta d'une petite grimace et de soutenir son regard.

Cette fois, bien remit en place, il écouta avec attention les remarques de la jeune femme en herbe et acquiesça d'un signe e la tête lorsqu'elle eu terminé. Il était vrai qu'organiser ça plus tard leur laissait un peu de champ libre et évitait d'encombrer un mois de février déjà réservé à la saint valentin. Cette pensé le fit d'ailleurs à nouveau grimacer. Il avait horreur de cette fête, fête de amoureux soit disant mais qui lui paraissait être plutôt celui de l'excès de bisous et autres petits geste en tout genre, comme si ils n'avaient leur place que ce jour à en voir certain. Et puis il y'avait surement le fait qu'il n'avait encore passé cette date en compagnie d'une demoiselle, même s'il ne se l'avouait pas et continuait à penser que c'était plus une perte de temps qu'autre chose.

Ce n'est que quand une plante assez curieuse et très colorée eu l'idée de se promener dans la serre que le Serpentard sortit de sa léthargie. Léthargie dans laquelle semblait être également tombée Isis. La plante s'approcha d'eux et une curieuse senteur s'en dégageait. Il n'aurait su dire pourquoi, mais tout à coup il sentait que toute la retenue dont il avait fait preuve jusque là allait céder en une fois… Il se voyait déjà promenant ses mains sur son corps, sa bouche goutant ses lèvres et sa peau. Mais il n'eut pas le temps de voir plus loin puisque, sans savoir comment cela était arrivé, il se retrouva avec l'encrier d'Isis vidant son contenu sur ses jambes.

La voix bredouillante de sa camarade lui fit relever les yeux et il découvrit un visage qui commençait à s'empourprer. Et alors qu'elle récupérait son encrier vide, William ne pu retenir son geste et s'empara doucement de sa main. Sans quitter Isis du regard, il la releva, la débarrassant de l'objet de sa main encore libre, et l'approcha de ses lèvres.*

Contraint et forcé je poste en l'état. Le Enki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
Isis Kitlee

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14329
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Chaleur de la vie en solitaire   Mer 1 Aoû 2007 - 19:16

La bouche de William frôlait toujours sa main. La chaleur de son souffle qui traversait ses lèvres la fit frissonner de tout son corps.

pense : je te conseillerai de fermer la bouche, on dirait que t'es un poisson rouge... quoique ça te donne un côté crétine à souhait...


Le cœur d'Isis battait la chamade. La situation était dérangeante mais en même temps, elle se rendait compte que ça ne la dérangeait absolument pas.


pense : Non, mais je t'assure ferme la bouche, je pense que tes lèvres entrouvertes l'excitent... hum en faite non, laisse-les ouverte.

Isis était dans un état second. Plus de pensées cohérentes, juste une envie de se laisser aller, de faire ce qu'elle désirait sans se soucier des conséquences

pense : hum... dis, tu compte rester léthargique comme ça longtemps... il n'a pas l'air de bouger, alors fait le premier pas

...

pense : ne me dis pas que c'est ton Troll de Jon qui t'en empêche... il est pas là, fait ce que tu veux ma belle... et promis, je ne regarderai pas, juste un chouilla pour voir si ça se passe bien

....

pense : hum, tu n'es pas malade ? Tu sais que je plaisante, je ne vais pas te pousser à faire n'importe quoi. Je sais que tu aimes Jon et que t'es une fille sérieuse et que...


Isis sortit de son passage à vide, lentement mais sûrement. Elle approcha son visage près de William et posa ses lèvres sur les siennes.
Le baiser était si différent des précédents.
Plus passionnée que ceux adresser à Jon mais moins amoureusement offert.
Plus chaste que ceux d'Ernest mais moins sensuel
Plus équivoque que celui de Mowana, mais beaucoup moins surprenant.
Mais il avait quelque chose adorait, quelque chose qu'elle aimait, il avait le goût de la liberté.

Isis était une jeune fille dans une cage dorée bordée d'amour de Jon. Une cage qui lui pesait, lui pesait tellement que la porte ouverte que laissait apparaître William était une véritable libération.
Même si cela ne restera qu'un baiser, Isis en apprécia la totalité. Du goût sucré de ses lèvres sur les siennes, à la surpise de son geste, à la passion qu'elle y mettait et qui lui semblait être réciproque.


pense : euh... je vais aller faire un tour moi, histoire de pas déranger...

Isis se sépara de son nouvel amant d'un baiser, les joues empourprées dans un silence troublant ou seul ses mains tremblantes donnaient des signes de vie.



Hj : Hum... je suis un véritable monstre, je n'en doutes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chaleur de la vie en solitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaleur de la vie en solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Les Serres de Poudlard-
Sauter vers: