Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez
 

 Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elinor Redgrave
Elève modèle
Elinor Redgrave

Nombre de messages : 665
Age : 29
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 14383
Date d'inscription : 07/08/2006

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyMar 3 Juil 2007 - 14:15

Bonjour à tous les Chouchous, et bienvenue dans notre Kermesse.

Hermione et Terence sont deux des personnages à avoir le plus de points. Comme Hermy (c'est moi qui la fais pour ceux qui ne le savaient pas Le Egon ) va disparaître et que Terence n'a rien fait de ses points non plus, nous avons eu l'idée de les distribuer à ceux qui n'en ont pas.

Hermione et Terence vont chacun donner 500 de leurs points, ce qui fait une bourse totale de 1000 points.


Nous allons délivrer entre 100 et 200 points par personne. Cela peut récompenser de 5 à 10 personnes.

Pour accéder à cette bourse de points il faut soit:

- proposer un beau texte libre.
- faire une plaidoirie pour obtenir la bourse. (je sens que je vais aimer ça)
- faire la critique d'un film et donner envie de voir ce film. (bonus de 100 points de ma part pour ceux qui feront la plus belle critique de Love Actually Wink)
- faire un montage image pour ceux qui savent le faire.
- faire la plus touchante dédicace à un personnage ou une personne du forum.

Alors à vos claviers les chouchous, et bonne chance!

PS: veuillez poster à la suite de ce topic. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13541
Date d'inscription : 16/04/2007

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyDim 8 Juil 2007 - 17:15

La petite contribution de Loevi-je-cours-après-les-points, un "beau texte libre"... En trois posts, pardonnez-moi... Embarassed




Les Sables du Futur




Il n’était pas encore dix-huit heures, pourtant la rame était vide. Désespérément vide. Le métro précédent était parti à peine plus rempli. Et personne ne semblait décidé à vouloir peupler les sombres souterrains de la capitale.

Mais la jeune fille ne s’en souciait pas. Elle n’avait pas la tête à cela ; et cette étrange solitude lui convenait parfaitement.

C’était l’une de ces journées où une matinée ensoleillée vous parait grise et terne, et où rien ne peut vous pousser à sourire. L’un de ces jours où rien n’importe moins que demain, et plus que la fin de vos tourments. Quel que soit le moyen pour y parvenir.

Les stations défilaient sans fin, les unes après les autres. Mal éclairées, délabrées. Spectacle déprimant qui passait tel un mirage devant ses yeux absents. Elle les regardait sans les voir. Ecoutait le bruit grinçant et monotone de la machine, sans l’entendre. Peu à peu, elle ignorait les noms affichés sur les murs jaunis, oubliait qu’elle devrait bien finir par descendre.

Mais, l’esprit ailleurs, elle griffonnait dans son carnet. Sa plume traçait une suite de mots, de phrases, auxquels elle ne prenait pas même la peine de réfléchir. Ses besoins, ses désirs ; ses peurs et ses angoisses… Tout se retrouvait couché sur le papier, sous forme d’une surprenante histoire fantastique.

Là, au moins, elle ne voyait que ce qu’elle voulait voir, n’entendait que ce qu’elle voulait entendre, et vivait une vie dont elle décidait de chaque détail. L’avenir lui appartenait. Rien ne l’y oppressait.

Il s’y trouvait.

Depuis le temps qu’elle rédigeait les aventures de ce jeune homme, il devenait réconfortant de le savoir toujours là. Fort, vivant. Fidèle à lui-même. Elle savait que lui, au moins, ne l’abandonnerait pas. Il resterait à jamais en elle, à défaut d’être fait de chair et de sang. Elle ne pouvait le serrer dans ses bras, ni même l’effleurer du bout des doigts, mais elle pouvait toucher son cœur, ébranler son âme.

Elle l’avait créé de toutes pièces. D’un timide A jusqu’à son dernier Z.

Parfois, elle se prenait à rêver qu’il apparaissait devant elle, corps matériel issu de ses pensées fantasques. Jamais cela ne s’était produit. Pas même un pâle sosie ne s’était présenté à elle. Rien. Rien qu’un fantasme brisé.

Alors elle se renfermait. Devenait le temps de tracer quelques lignes ce personnage qu’elle jalousait. Cette fille qui avait le droit de lui parler, le toucher, l’aimer. Disparaître de ce monde pour devenir elle, voilà ce qu’elle souhaitait. Mais cela était impossible.

Elle connaissait déjà la fin. Tout était déjà écrit dans son esprit. L’histoire s’y était inscrite comme le vent sculpte les dunes dans le désert de son cœur meurtri. Elle connaissait déjà la fin, et elle s’y résignait.

Le train s’arrêta, à nouveau. Quelque chose avait changé. Elle le sentit du fond d’elle-même. Intriguée, elle leva les yeux, et regarda de l’autre côté de la vitre.

La station n’avait rien de bien particulier, pourtant la jeune fille savait. Son intuition lui dictait sa conduite. Quelque chose allait se produire. Poussée par son instinct, elle referma son carnet, et descendit sur le quai. Le nom indiqué en mosaïques blanches et bleues ne lui était pas familier.

Ou peut-être…

Comme un lointain souvenir lui revint le nom du village qu’elle avait créé. Le village où ses deux héros s’étaient rencontrés. Cette station portait le même…

Alors qu’elle quittait son wagon d’un pas lent, les yeux rivés sur la plaque bicolore, leurs mains se frôlèrent. Une fraction de seconde. L’éclat d’une surprise. Le néant de l’oubli. Et tout changea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13541
Date d'inscription : 16/04/2007

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyDim 8 Juil 2007 - 17:16

Vaste étendue d’ocre sous un soleil accablant. Nul autre horizon que les dunes se détachant sur le ciel d’azur. Nulle vie, nul brin d’herbe, pas même une ruine ancienne ne vient briser la monotonie solitaire du paysage.

Au lointain, deux taches brunes semblent suivre la route d’un vent éteint depuis longtemps. De larges capes dissimulant les silhouettes pâles d’un homme et d’une femme accomplissant un curieux voyage. Périple au cœur du désert le plus vide que cette terre ait jamais porté.

Main dans la main, les deux êtres avancent difficilement sur le sol instable des dunes, s’aidant l’un l’autre pour parvenir au sommet, et en redescendre, de l’autre côté. En silence. Sans un mot. La difficulté de ce périple ne les effraie pas, pas plus que ce qu’ils découvriront au bout du chemin.

Ils sont ensemble, et c’est la seule chose qui compte. Ensemble, ils peuvent tout affronter. Ensemble.

Et dans cette solitude immobile, plus qu’ailleurs, ils prennent la pleine mesure de ce lien qui les unit. Ils le savaient puissant, mais ne l’avaient jamais ressenti aussi intensément avant ce jour. Comme seule preuve physique de cette étrange sensation, leurs mains étroitement enlacées refusent de se séparer.

Comme une âme pour deux corps. Oppression infinie. Ils ont appris à vivre avec, se remémorant peu à peu toutes ces vies qui se sont suivies. Celles où ils se sont retrouvés, et celles où ils se sont cherchés en vain. La douleur qui est leur à chaque réincarnation les rapproche inlassablement. Il n’est de mot pour le décrire.

Ils marchent depuis des heures dans ce désert de sable brûlant. Des heures, des jours… ils ont perdu le compte. Epuisés, les muscles tendus par l’effort permanent, ils suivent une direction qui semble bien illusoire, dans un décor où Nord et Sud se confondent. Obéissant aux indications d’une vieille carte en lambeaux venue d’un autre temps, et d’un ailleurs.

Son pas se fait plus traînant à mesure que l’air rare et chaud l’accable. Rien ne l’avait préparée, elle, pauvre citadine, à devoir un jour parcourir de telles contrées, pour un monde qu’elle haïssait de tout son être. Qui change. Le souffle court, elle peine. Elle se sent prête à abandonner. Et tient bon.

-Tu es sûr qu’il y a quelque chose ici ? demande-t-elle enfin, et sa voix éreintée résonne étrangement autour d’eux.

Il lui avait assuré qu’ils étaient tout proches, dix minutes –dix heures ? – plus tôt. Mais rien ne se profile à l’horizon, rien que la brume de chaleur et l’impression dérangeante d’un sol inondé. Pas même un mirage s’oasis ou de ruines abandonnées. Rien que le sable, et le ciel, à perte de vue.

-Gabriel !

Le jeune homme s’arrête et observe les environs, avant de lever le bras, pointer le doigt devant lui.

-C’est par là, dit-il. Crois-moi, nous y sommes presque.

Elle ne peut que le croire. Cette carte qu’il porte semble lui dicter la route à suivre comme s’il avait toujours su où il devait diriger ses pas. Son instinct exceptionnel ne les a encore jamais trompés.

-Je te suis.

Il raffermit sa prise sur la main de son amie et repart à l’assaut de la dune. Bien qu’à bout de forces, elle reprend aussi sa marche sans un mot. Ils atteignent le sommet, et restent muets de stupéfaction. Le spectacle qui s’offre à eux est tout simplement merveilleux.

Vaste étendue aux nuances bleu et vert, vert ou bleu, ponctuée par endroits de petites taches grises. Des forêts, des prairies, des lacs, aussi loin que porte le regard. Un éden perdu, mystérieux, enchanteur. Un monde jadis béni, oublié des Dieux, abandonné depuis si longtemps que la terre elle-même doit en avoir perdu le souvenir.

-Les Jardins de Nacre… murmure-t-elle, troublée.

Une unique larme glisse sur sa joue, et elle se rapproche de Gabriel. Son souffle se fait l’écho d’un vent nouveau venu des frondaisons dansantes, les battements de son cœur celui du rythme bouillonnant de la terre. Tout comme la présence vitale du jeune homme à ses côtés, elle sent que cet endroit fait partie d’elle. D’eux.

-Viens, Lena.

Ils dévalent la pente pour rejoindre les Jardins, toute fatigue oubliée. Ne reste que le soulagement, et l’immense bonheur d’avoir enfin trouvé ce havre tant cherché. Ils atteignent le haut mur de pierre grise, parfaitement lisse, qui délimité l’enceinte des Jardins, et le suivent un long moment, avant d’en découvrir l’entrée.

Une haute et large grille forgée d’arabesques scintillantes, encadrée par deux arbres colossaux d’argent et d’or.

Fascinée, Lena s’avance d’un pas, s’arrête. Une inexplicable appréhension la gagne. Mais Gabriel la pousse en avant, l’encourageant d’un sourire. C’est à elle d’ouvrir le passage, elle le sait. Quand bien même elle lui demanderait de le faire à sa place, jamais il n’accepterait d’outrepasser ce qu’il considère être son propre rôle. Il n’a jamais voulu être un meneur. Juste son soutien.

Elle inspire profondément et effleure les fins barreaux du bout des doigts. Aussitôt, les deux pans de la grille d’ouvrent vers l’intérieur, sans un bruit, sans un heurt, un simple glissement silencieux dans une atmosphère feutrée. De l’autre côté, la végétation est luxuriante.

Le contraste est saisissant. Désert ensablé contre jardin rafraîchissant. Les arbres d’un vert éclatant prodiguent une ombre bienfaitrice aux voyageurs harassés par la chaleur et aux yeux fatigués par la trop riche lumière. L’air frais porte une fragrance apaisante qui calme les cœurs les plus tourmentés.

Ils ont eu raison de chercher, jusqu’à dépasser leurs propres limites. Ils l’ont trouvé. Le nouveau paradis de ce monde en chute. Tout pourra renaître, ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13541
Date d'inscription : 16/04/2007

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyDim 8 Juil 2007 - 17:17

Le vert céda brutalement la place au gris d’un mur encrassé de suie, l’air pur devint lourd et se chargea de pollution. Avant qu’elle ait pu réaliser, la main tout juste effleurée se refermait sur son poignet. Arrêt sur image. Dos à dos, ils savaient pourtant qui était l’autre, sans avoir besoin de se retourner.

Leurs cœurs battaient à l’unisson, leurs corps tremblaient. Le souvenir de ces troublantes images s’imprégnait lentement en eux, compagnon d’un nouveau sentiment qui ne faisait que renaître en eux, écho de ce lien ressenti quelques secondes plus tôt.

Une violente envie de fuir la prit. Mais même la plus grande des peurs n’aurait pu la faire bouger. Tétanisée, elle criait intérieurement à ses muscles d’esquisser au moins un geste. Lui prouver qu’elle était en vie. Qu’elle avait encore le contrôle de son corps.

Le simple contact de ses doigts sur sa peau la paralysait.

-Lena…

Sa voix agit comme un gong qui ébranla son esprit. Elle voulut s’enfuir, mais il la tenait fermement, et elle se retrouva face à lui. Impuissante. Leurs regards s’étaient croisés, elle ne pouvait s’en détacher… Peu à peu se recréaient les sensations éprouvées durant ce voyage. Une journée pleine et entière de marche, une dérisoire fraction de seconde dans ce monde.

Elle savait qu’elle ne devait pas se laisser aller. Elle en avait rêvé, oui. Le frôler simplement, le serrer dans ses bras… Mais c’était avant de le voir, de le rencontrer, de « vivre avec lui » ces longues heures difficiles… Avant de comprendre que plus jamais sa vie ne serait pareille…

-Lâche-moi… Gabriel…

Une supplique murmurée d’une voix brisée, cruellement répercutée dans la petite station de métro. Elle se serait presque mise à pleurer. Peut-être pleurait-elle déjà. Les yeux du jeune homme ne la quittaient pas. Comme s’il voulait graver chacun de ses traits à jamais dans sa mémoire. Elle frissonnait sous ce regard insistant. Non ! Elle ne devait pas !

Elle connaissait ces images, venues de ce qui ressemblait à une autre vie. Un avenir peut-être, dont elle ne voulait connaître la saveur. Son cœur hurlait sa douleur. Mais que serait-elle, dans le futur ?

Elle connaissait ce voyage, pour en avoir soigneusement consigné chaque détail dans son carnet. Et elle connaissait la fin de l’histoire.

Il s’approcha d’un pas, plus vrai que le pâle sosie qu’elle avait autrefois tant espéré apercevoir. Fidèle à ce personnage de conte. Fidèle à lui-même. Elle recula d’autant. Effrayée.

-Un passé ? demanda-t-il.

Se souvenait-il de toutes ces vies passées, de toutes ces occasions manquées et de chacune de leurs retrouvailles ?

-Non, notre futur… s’entendit-elle répondre.

Qu’il reste où il était. Elle ne pouvait lui permettre d’approcher. Ce serait…

-Qu’y a-t-il ?

Si tout se passait comme dans cette vision, comme dans tout ce qu’elle avait écrit, et tout ce qui restait encore à écrire…

-Je connais la fin.

-Quelle fin ?

La fin de sa vie. De leurs vies à tous deux. Sans lui, elle n’était plus rien. Mais elle ne pouvait imaginer le laisser courir à sa perte. Pour quelques années, quelques mois d’un bonheur entaché de crainte.

-La tienne.

Le temps de se dire qu’elle renonçait au bonheur pour le garder en vie, loin d’elle. Pour changer la fin de l’histoire. Se prouver que rien n’était lié au Destin.

-Laisse-moi te sauver.

Dernier regard, dernières larmes, et elle dégagea son poignet de sa vitale étreinte avant de fuir, le cœur et l’âme brisés.

Elle avait rêvé, oui, trop intensément. Elle ne l’avait pas créé de toutes pièces, d’un hypothétique A jusqu’à un effroyable Z. Elle n’avait pas inventé l’histoire d’un homme détruit par un combat imaginaire. Elle n’avait qu’écrit consciencieusement les mots dictés par le Destin. Il ne tenait qu’à elle, à présent, de tenir au loin ce funeste dénouement.

Il est des rêves qu’il vaut mieux ne pas réaliser, et elle venait de le comprendre dans la douleur.

Fin



(26/06/07 – 30/06/07)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea Belrin
Personnage Inactif
Althea Belrin

Nombre de messages : 858
Age : 27
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13960
Date d'inscription : 26/11/2006

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyDim 8 Juil 2007 - 18:04

Les sables mouvants de la bêtiseS (parce qu'elle est tellement énorme que c'est comme s'il y en avait plusieurs )


Je commencerais par le beau texte :


Mheuuuuu mheuu mheuu maiheuuu maiiiiiheuuu arrêttheuuuuuu (là c'est bébé vache qui parle)
Bhèèè Bhèèè bhèèè bhèèè (la maman vache qui devient chèvre ! ) Quoi Quoi Quoooiiiiii (là c'est le crapaud qui se tappe la saint Cruste qui l'eut cruste !! )

Et ceci c'est ce qu'entend le berger à coté : ''Mais heu ... Bé quoi ! ''

Sur ce, il se retourne furax et il crie :
- Qu'est-ce tu veux, ma fille ! Je t'avais dit de rester à la maison !!
Parce qu'il croit que ce qu'il entend c'est sa fille ... Quel âne !

Je précise par un triste hazard le berger s'appelle Térence et la fille Elinor.



La plaidorie :


Mesdames, messieurs ... En ce jour d'hui, sur le pas de l'hui de la porte qui est huilé comme un sous neuf, je voudrais oui, je voudrais vraiment ... Heu je voudrais quoi déjà ... Ah oui !

Donc en ce jour d'hui ... en même temps comment pourrait-il en être autrement ... Si nous ne sommes pas aujourd'hui, c'est que nous sommes hier. Hors, impossible puisque hier est passé et aujourd'hui est présent et nous sommes présent au moment où nous sommes présent et pas passé au moment où nous sommes présent ... Heu ... Mais nous pouvons être demain ! Bien-sûr defois nous nommons les humains les deux-pieds, ou les deux pattes ! Alors pourquoi ne pas les nommer les deux mains ... ce qui voudraient dire que aujourd'hui nous sommes deux-mains !!

Ohlala, je m'embrouillasse ! Je m'embrouillerai ! Bref, c'est le cribouille de barbouille et il y a quelquechose qui me gratouille ! Cornegribouille ou j'en étouille ?

Mesdames, messieurs ... je voudrais des sous ... parce que c'est la seule chose qui compte dans la vie ! Les sous ça se comptent, se recomptent, se décomptent pour pouvoir les compter encore une fois et une autre ... Bon d'accord ... au dessus de l'argent ... il y a le bonheur ! La joie ! Bref, tout ça quoi ! Mais ça ne se compte pas, donc ça compte pas ?? Mais non ... je me trompe ... ah je sais !!

Mesdames et messieurs, c'est ce qui se compte qui ne compte pas ! Parce que c'est ce qui ne compte pas qui est le plus important au monde !!




Critique de Love Actually par un sortit d'Azcaban :


J'adore ce film qui passe tous les jours sur toutes les chaines. Le journal télévisé ou plus communément appellé le Love Actually (parce que les gens ils savent pas parlé inglès), est un film qui change tous les jours c'est ça qui est passionnant ! Ils doivent avoir un budget énorme ! Ils ont des tas d'acteurs ! Ils y en a qui reviennent plus souvent que d'autres mais certains ils passent une seule fois et pas de pitié jamais plus on les revoie ! Ce que j'aime aussi dans Love Actually c'est son réalisme ! C'est dingue on dirait la réalité ! Franchement, ils sont trop forts ! Moi, j'aimerais trop un jour qui m'engage pour faire un film où il y aurait un meurtre à la fin ! Peut-être même qu'ils me laisseraient jouer celui qui casse sa pipe ! Ça serait trop top, je suis sûr que j'adorerais ça !

Sérieusement, Love Actually c'est le film le plus novateur, le plus proche des gens et avec la plus grosse audience, moi j'adore je suis leur plus grande fan.



Le montage image :


Il arrive !!


Une dédicace à personne :


Pas de réponse.

Parce que personne le vaut bien ... ou alors personne le vaut pas ! Donc du coup tout le monde devrait avoir droit à sa dédicace mais j'ai pas envie se serait trop loin ! Alors je le fais à personne ! Se sente conserné qui veut !




Ps : je mets pas de début ni de fin parce tout ceci n'est sans queue ni tête alors commencer au debut de la fin ou à la fin de début, cela ne me dérangera pas !

Ah j'ai oublié de préciser je veux un max de point parce que je m'en serts pas alors j'en veux plus
Twisted Evil !!!


Dernière édition par le Dim 15 Juil 2007 - 19:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
Adrian Lawrence

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13347
Date d'inscription : 19/06/2007

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyDim 8 Juil 2007 - 18:15

texte libre: je voudrais des points pour demander un don si c'est possible, et si le texte va, je serai content Le Enki




Depuis toujours je veux écrire parce que trop souvent ce que je pense n’est pas assez imprimé dans ma tête voire dans ma vie. J’ai besoin de le voir en image, de le décrire, de faire sortir les fantasmes qui hantent mon esprit pour les rendre un peu moins pesant et envahissant. J’en ai fait mon métier mais ça ne gagne pas super bien. On me disait qu’en rendant ma passion professionnelle cela la calmerait. Malheureusement, cela a empiré. Je pensais me défouler, exorciser, mais c’est le contraire qui s’est passé. Ca m'acapare et ça me hante. Je n’en veux plus. Plus de mots, plus d’histoires et plus de faux. J’en veux toujours plus. Plus je produis ce que ma tête sécrète, plus j’empoisonne le papier de noir, d’encre, de fabulations adorables et impossibles.

Je suis épuisé d’écrire le matin, de lever le nez à la fenêtre et de voir qu’on est le soir, que mes fesses n’ont pas bougé de cette chaise durant toute cette sainte journée et que mon poignet me fait mal.

Une thérapie du verbe dont je suis dépendant. Je ne sais plus quoi faire d’autre. Je n’aime plus ma vie, j’aime celles que j’écris. Les autres disent que ça me rendra malade, que je dois domestiquer ma passion. Je suis malade.

Pour reprendre goût aux choses simples et me désengager de l’écriture, j’ai graduellement cessé d’écrire pour sortir un peu plus, regarder la télévision, aller au cinéma, en boîte, coucher de temps en temps avec des garçons que je rencontrais au hasard. Je dois préciser que je suis gay. Ca ne change rien à l’histoire, ceci n’est qu’un détail. Mon appartement est devenu un capharnaüm mais l’imprimante, le papier et les stylos étaient rangés. Je ne me sentais pas mieux, je me sentais juste plus standard.

Mais il y a toujours un "mais" dans toutes les tragédies quotidiennes. Je pose ce "mais" maintenant.

Mais un jour voilà que j’écris à en suer sur mon clavier. Ca m’avait trop manqué bien qu'en écrivant, je ne me sentais pas mieux. Quelqu’un sonne à la porte, je regarde la montre, passablement exaspéré, il est presque 23 heures et je n’attends personne. Je n’attends jamais personne. Je me lève en attrapant un sweet sur le dossier d’une chaise sur lequel s’entasse des montagnes de vêtements que je ne me décide pas à apporter à la laverie. J’ouvre la porte. Il y a un mec qui me sourit sur le pallier.

Il me dit qu’il s’appelle Joseph. Je réfléchis très vite et j’essaye de me rappeler si j’ai rencontré un Joseph pendant mes soirées d’oubli mais il ne me semble pas. Ouais et qu’est-ce que tu veux Joseph? Me dis-je sans oser lui dire. De lui-même, comme s’il lisait dans mes pensées, il me répond:

Je suis le personnage de la page 175 du roman que tu n’as jamais terminé.

Hein ?

Je passe le sweet. Je me dis que ce type va me prendre beaucoup de temps. Il a l’air complètement baba.

Et je viens parce que tu m’as laissé tombé. A la base je n’étais qu’un passant mais le personnage principal est tombé amoureux de moi du premier regard… moi aussi à vrai dire, et j’aurais aimé savoir ce qu’il va nous arriver… tu t’es arrêté six pages plus loin. On est coincé dans le livre.

Joseph, tu pourrais me dire comment tu sais tout ça ?

Je ne fais jamais lire mes textes inachevés. Ce type est dément.

Je te l’ai dit, c’est mon histoire que tu as écrite.

Je laisse la porte ouverte et je vais directement vers la cuisine pour me servir une purée de grande bière que je bois presque cul sec. J’aurais trouvé qu’un verre de scotch faisait plus classe mais voilà, le brandy me donne envie de vomir. La bière ça pique. Je tire une tête de quatre mètres de long. Joseph est entré dans le salon et regarde les meubles, découvre l'endroit. Je lui apporte une bière à lui aussi.

On n’a pas couché ensemble ?

Non.

Ok, c’était pour savoir si t’essayais de te venger de quelque chose que j’aurais pu faire.

Pas du tout, je veux juste que le personnage d’Adrien ose se lever de la terrasse où il est assis, qu’il quitte ses idées existentielles pour me parler. Je suis debout au milieu de la rue depuis six mois. Qu’est-ce que tu fous ? Pourquoi t’écris plus ?

C'est moi Adrien! J’écris plus parce que ça me rend malade.

Joseph regarde mon bureau et il y a toujours l’ordinateur allumé avec une page word ouverte. J’étais en train d’écrire. Il ne m’en faut pas plus pour rectifier.

Je n’écris plus ce roman. Il est trop proche de moi, ça me rend malade… les personnages ne sont pas intéressant et l’histoire est trop classique. Tu vas pas me faire croire que t’es le Joseph du roman. C’est pas possible.

Et alors, me fait-il, quand tu écris "Ouragan Céleste", toi, tu ne vas pas me faire croire que la nef céleste, refuge politique de l’humanité qui flotte dans le ciel, est quelque chose de possible. Pourtant, t’as terminé ce roman. Pourquoi pas le mien ?

C’est pas le tien, c’est le mien. C’est ma vie qui est dedans. Je terminerai quand je serai plus vieux. Bois et tire-toi.

Joseph se lève sans boire sa bière.

Il y a des gens qui sont dépassionnés, qui sont dépendants de drogues, d’alcool, de tristesse ou d’amours ratées, toi t’as la chance d’avoir une dépendance qui donne envie aux autres de fuir leur travers et leur réel. De comparer leur vie à celles que t’écris. C’est quoi le mal dans tout ça ? Tu aimes écrire, c’est tout. Pourquoi, pour une fois, ça ne serait pas de toi-même que tu raconterais l’histoire ? Moi, j’attendais. Je voulais vraiment te rencontrer et je ne saurais jamais la fin.

Joseph, t’es pas réel.

Tu ne le sauras jamais puisque tu n’oses pas m’écrire.

Mais même si j’écris la fin, ça n’arrivera jamais, c’est que des histoires tout ça !

Je ne sais pas, Adrien. C’est tes histoires. Et si pour une fois t’en écrivais une qui t’intéresse ? Tu n’aurais plus à produire des tas de choses qui ne te ressemblent pas. Tes textes sont des puzzles de toi. Rassemble tout dans un seul livre, je crois que ça te soulagera même si visiblement ça a l’air d’être exactement ton problème : tu te disperses pour ne pas avoir à affronter ce que tu es.

Joseph est sorti. Je suis resté comme un rond de flanc dans mon salon.

Après j’ai relu le roman dont Joseph m’avait parlé. Puis, j’ai hésité longtemps mais j’ai écrit, longtemps aussi. Un mois après, quand j’ai posé la plume, je me sentais repu, bien et paisible. Qui était Joseph ? Je l’ai rêvé ? Dans le roman que j’ai écrit et qui sortira peut-être un jour, vous saurez comment finit son histoire… et la mienne. Vous saurez qui était Joseph et qui je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny Blood
Elève incontournable
Destiny Blood

Nombre de messages : 418
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Année : 3 éme année
Gain de Gallions : 14676
Date d'inscription : 01/04/2006

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyDim 8 Juil 2007 - 19:31

Parce que petit à petit je commence à revenir…
Parce que je veux être dans la compétition même si je n’ai pas vraiment besoin de ses jolie point…


Au forum et à toutes les personnes qui l’on construis au fur et à mesure de leur court ou long passage.

Je ne veux pas faire un roman pour expliquer mes sentiments, je ne veux pas nous plus que l’on pense que j’invente tous ce que je dis pour gagner des points et je ne me forcerais pas à faire de belle phrases avec des mots super compliquer. C’est ce que je pense du fond de mon petit cœur.
Merci forum de m’avoir fait découvrir des magnifiques textes.
Merci forum d’avoir beaucoup, mais vraiment beaucoup améliorer mon orthographe.
Merci forum de m’avoir soutenue lorsque cela n’allait pas bien du tout.
Merci forum de m’avoir faire attraper des fous rires.
Merci forum car grâce à toi j’ai pu découvrir des personnes fantastiques.
Merci forum de m’avoir fais grandir petit à petit.
Merci forum d’avoir occuper mes après-midi.
Merci forum de m’avoir permis de tenir beaucoup à toi.
Merci pour tout, parce que je pense que tu le vos largement et que ceux qui ton créer sont des personnes aux quelle je rêverais de ressembler. Je pense aussi à Isis, à Jonathan, à Dimitri, à Rhéna, à Mickael, à Julien, à Shanty, à Icare, à Hermione, à Eden, à Jo, à Charlotte, à Elby, à Althea, à Léa, à Mélusine et à beaucoup d’autres.


Je vous aime et c’est pour ça que je n’ai aucune envie de vous quitter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxsoprincess-soblondexx.skyblog.com
Sacha de Lansley
Administrateur
Sacha de Lansley

Nombre de messages : 739
Age : 36
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 14178
Date d'inscription : 30/10/2006

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyDim 15 Juil 2007 - 15:52

Donné par Terence:

Loevi: 100
Althéa: 100
Adrian: 100
Destiny: 15


Donné par Elinor:

Loevi: 100
Althéa:15
Adrian:150
Destiny: 15

On vous écrira quelques lignes pour vous dire ce qu'on a pensé des textes. On ne sait jamais, cela peut peut-être vous intéresser Le Théo

Plus personne ne veut écrire?


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Althea Belrin
Personnage Inactif
Althea Belrin

Nombre de messages : 858
Age : 27
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13960
Date d'inscription : 26/11/2006

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyMar 31 Juil 2007 - 15:23

Gné
Pourquoi vous m'avez donné des points ? Le Baten
Je n'en ai pas besoin enfin ... mais c'est gentil de votre part, j'apprécie le geste. Le Enki
Maintenant, il va me falloir soit les utiliser, il serait temps..., soit trouver quelqu'un à qui les refiler ... Mefiant

Par contre, je veux bien quelques lignes pour savoir ce que vous en avez pensé...
Mais pas de suite !
Je sais que Elinor est absente et Terence occupé ! J'ai le temps ! C'est juste pour le rappeler ...

Et surtout encore une fois merci !

Big Grin



Edit : j'ai enlevé l'accent à Terence Embarassed !


Dernière édition par le Mar 31 Juil 2007 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
Sacha de Lansley

Nombre de messages : 739
Age : 36
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 14178
Date d'inscription : 30/10/2006

Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione EmptyMar 31 Juil 2007 - 20:11

Citation :
soit trouver quelqu'un à qui les refiler ...

Non. Seuls les Dark et leur personnages peuvent le faire sinon c'est le bazar.

Terence sans accent s'il te plait Wink


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Contenu sponsorisé




Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty
MessageSujet: Re: Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione   Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand don de points de la part de Terence et d'Hermione
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: Flood et Hors Jeu-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: