Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Mwarf, à la recherche de......[PV Préfète Gryff' ! Hu hu hu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13518
Date d'inscription : 01/03/2007

Mwarf, à la recherche de......[PV Préfète Gryff' ! Hu hu hu] Empty
MessageSujet: Mwarf, à la recherche de......[PV Préfète Gryff' ! Hu hu hu]   Mwarf, à la recherche de......[PV Préfète Gryff' ! Hu hu hu] EmptyMar 17 Avr 2007 - 19:17

[ Attention, après lecture de ce message, la perte des neurones est quasiment immédiate ! Hu hu hu ]


Bref, une matinée des plus banales. Mais Mark ne se doutait pas que tout ceci allait changer dans un quart de seconde ! Voire pire encore. Accoudé à sa fenêtre, il regardait....Regardait quoi d'ailleurs ?! Rien du tout, car la vitre n'était pas lavée. Soupirant encore contre le travail inexistant et fourni, le Resnald pestait ! C'était quoi ce boulot de Troll ?! Il avait fait exprès de tout mettre sans dessus-dessous pour avoir ne serait-ce qu'un minimum d'attention !
Et résultat, rien pas même l'ombre gigantesque d'une Banshie. Non, il n'avait rien contre ces bestioles là. Mais qu'est-ce qu'elles étaient moches ! Cette pensée le redirigea vers les bas de contension de sa mère-grand. Et Mark se mit à exploser de rire ! Il ne souhaitait à personne, même pas à son pire ennemi, ou pire ennemie hein ! Ne soyons pas misogyne pour une Mornille ! Enfin le narrateur a perdu le fil de sa phrase.... Non, il ne souhaitait pas, une telle vision ! Car comme le vaillant Oedipe il se crèverait les yeux...
Triste tragédie, mais Mark en avait vécu une, lors de sa 4ème année à Serpentard... Une de celle qui vous fait vider vos paquets de mouchoirs en un temps record. Et Mark Resnald n'avait pas utilisé de mouchoirs, non il était plus distingué ! Il avait prit la robe de Sorcier de l'un de ses camarades et était resté stoïque face à des remarques incendiaires.... Dure la Vie sans lui....
Quand Mark, y repensait il en avait les larmes aux yeux, non ce n'était pas dû à la soupe à l'oignon de la veille....mais à la perte d'un être cher. Comment ? Oui, Comment faire en sorte de reprendre goût à la Vie s'il venait à disparaître ?! Ils s'étaient trouvés en désaccord...Mark n'en avait pas dormi de toute une nuit, et pour une fois ce n'était pas à cause de son chat siphonné...

Et pour oublier, en ce jour ombrageux il venait de se finir une troisième pinte de Biérauberre. Les joues rougies, il commençait à sérieusement divaguer et surtout à ne plus savoir l'envers de l'endroit de sa chemise. Un long rire se fit entendre dans le dortoir des Serpentard, oui Mark avait pété sa durite ! Il n'en pouvait plus ! Tony lui manquait trop ! Et jamais il ne le retrouverait parmi la populasse de Poudlard ! Et il en avait dépensé des thunes pour faire des affiches parfaites, qu'il avait placardé de partout ! Mais ce fut sans résultat....
Tony restait introuvable ! Mais vu sa petitesse ce fut normal... Et il marchaut de guinguois qui plus est ! Mais il était facilement repérable ! M'enfin ! Il semblerait que non... Mark repensait à leur dispute, et ça le minait encore intérieurement..Pourquoi ? Il n'aurait pas dû dire ça...
Saoûl et aviné, il se laissa tomber sur le lit. Rien à dire, à faire, ni à penser... Il était amorphe nom d'un Loup-Garou des Carpates ! (à savoir si on en trouve encore là-bas ! Mouarf).
C'était qui Tony ? C'était une question pertinente, à laquelle Mark Resnald répondra posément... Parler de son ami, lui réchaufferait le coeur...

Tony,hum hum....Manque de pot le friend n'est pas si humain que cela. Il fut débusqué en 4ème année en manque de sensations fortes. Le Serpentard l'avait tout de suite appelé par un prénom. Il fallait bien nommer diverses choses, même si ces dernières n'étaient pas du meilleur effet. Manque de chance le Tony en question serait un proche parent des blattes... Vive les z'amis de Mark !!!
Enfin, ça faisait un bail qu'il n'avait point vu l'ombre d'une quelconque antenne, ni d'une patte brisée... Non, rien !
Hirks, le voilà encore affalé dans son lit en train de se tourner comme une vulgaire créature rampante...Tout comme Tony hein ! Mais quel était donc ce bruit ? Ce petit grattement imperceptible aux oreilles, mais dont Resnald en connaissait la provenance exacte ! Des crissements sur le sol, avec un léger désagrément vers la fin de la petite marche qui se voulait silencieuse. Il le connaissait comme s'il l'avait tricoté.... Bourré au possible par la sombre vinasse, il avait vraiment envie de le serrer dans ses bras. Le Mark venait de rouler dans les draps face à Tony.
Il l'avait retrouvé ! Un Sentiment de Liesse l'avait envahi au plus profond de son être ! Il était reviendu ! Pas d'entre les morts certes, mais il était là à le fixer de ses "yeux" noirâtres.... Mark leva les bras au ciel en le gratiiant de souvenirs tendres et propres à eux ! Comme il lui avait manqué ! Bordel de Troll encapuchonné ! (désolé d'employer un tel vocabulaire mais c'est pour montrer la détresse dans laquelle s'était noyé Mark...lol)


- Ah bah t'es revenu hein ! Tu pouvais pas te passer de moi je l'aurais parié ! Même Marcel (une blatte de sexe masculin), ne m'arrive même pas à la cheville ! Ah Tony sérieusement !

Et le voilà parti dans ses délires. Délires qui le feront prendre pour interner à Ste Mangouste, mais bon il fallait bien qu'il rigole. Il était trop sérieux selon certaines personnes..... Le Cafard se mit à le fixer encore une fois, c'était certaine il ne lâcherait pas d'une semelle ! Et ce jusqu'à ce qu'il fasse un charmant "scrountch" sous la semelle d'un élève ou d'un professeur. Oui, et il était susceptible le Mister Cafard en chef ! Non mais dit...Enfin trois Scroutts à pétard plus tard, on pouvait entendre la voix de Mark s'élever dans le dortoir...Entre deux hoquets cela va de soi !


- Non mais oh ! T'écoute quand je te parle ! Arrête de me faire ce regard hein ! Tu sais que t'es important malgré que tu sois une simple blatte !

Le mot à ne pas dire : blatte. Nom d'un insecte de Papouasie, Tony était dans une colère noire et n'écoutait plus un mot d'un Mark Resnald affligé ! En même l'un comme l'autre on est pas des entomologistes dans l'âme ! Quitte à savoir si un cafard à des oreilles....
La Question pour un million.....de je sais-pas-quoi ! Vu que je sais même plus où j'en suis dans mon post.....Un claquement de porte plus tard et le voilà seul. Seul comme auparavant. C'est vraiment susceptible les insectes....


- M**** ! Tony ! Tu crains là !

Tard dans la nuit, vu l'heure, Mark gicla de son dortoir pour parcourir les couloirs à la recherche d'un truc de 5 centimètres tout au plus ! Et encore je suis sympathique avec le machin. car même pas sûr qu'il fasse dans les 5 centimètres.... Au lieu de tergiverser, concentrons nous sur le Serpentard de 5ème année !
Dans le couloir, sans baguettes, habillé comme....non, il était préférable de ne pas en emmettre un mot. Enfin pas de baguette, dans l'obscurité la plus totale et aussi la panique de le tuer par un simple pas. C'était terrain miné pour Tony et Mark marchait sur des oeufs....
Il est évident qu'il ne trouverait personne à cette heure-ci ! Surtout pour rechercher un machin insecteïforme. Les mains gantées devant lui, il avançait à tâtons quand.....
Quand ?! Ses mains rentrèrent en collision avec deux surfaces étranges au toucher.... Arcquant un sourcil ironique qui plus est et hyper dur à faire dans l'obscurité, il se demanda ce que cela pouvait bien être...



- Tony c'est toi ? Je trouve que t'as grossi étrangement...


No comment. Mark bourré hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Althea Belrin
Personnage Inactif
Althea Belrin

Nombre de messages : 858
Age : 27
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13786
Date d'inscription : 26/11/2006

Mwarf, à la recherche de......[PV Préfète Gryff' ! Hu hu hu] Empty
MessageSujet: Re: Mwarf, à la recherche de......[PV Préfète Gryff' ! Hu hu hu]   Mwarf, à la recherche de......[PV Préfète Gryff' ! Hu hu hu] EmptySam 21 Avr 2007 - 10:36

Ce matin, en se levant, Althéa avait le cafard. Elle n'avait pas envie de se lever, pas envie de voir les autres, pas envie d'aller en cours... Elle n'avait même pas envie d'amuser le monde avec une ou deux idées plus farfelues l'une que l'autre (heureusement que cela n'a pas durée ^^). Bref, lorsqu'elle se réveilla, elle n'avait qu'une envie celle de rien. Pourtant, elle n'avait même pas encore posé son pied gauche par terre. Elle grommela intérieurement.
Elle cacha sa tête sous sa couette et son oreiller. Elle ferma les yeux et écouta la salle commune se réveiller peu à peu. Elle avait la drôle impression d'être retournée chez elle... à la ferme. Les élèves en se levant faisaient les mêmes bruits qu'une bascours. Ils piallaient. Ils chantaient pour célèbrer le matin comme de petits coqs. Quoi que le coq est certainement un cousin lointain du gryffon, c'était peut-être pour cela... Il y avait aussi que des vaches qui étaient arrivées par miracle à monter les escaliers, dirent le mot de passe et que maintenant elles étaient là : "Mais heu ... arrêteuu !!".

Elle essaya d'enfoncer sa tête mais elle entendait encore les oies, les poules, et même les cochons qui grognaient, les ânes qui rigolaient ... Elle se demandait qui pouvait avoir un rire pareil : hi han hi han ... En tant que préfète, elle avait le droit de punir à cause d'un rire qui l'agaçait ? Sûrement pas, mais c'est dommage. Il y avait aussi comme des chevaux qui projetaient leurs sabots sur les murs qui tremblaient et un troupeau de chèvre qui broutaient le plancher au dessous d'elle...
C'était même pire qu'une bascours !!

Althéa n'avait qu'une envie maintenant : celle de descendre et de crier le plus fort possible pour les faire taire, les faire arrêter de bouger de partout. Elle avait besoin de tranquilité. Elle serra sa couette le plus fort possible pour essayer de se calmer. Elle avait ses ongles qui commençaient à lui rentrer dans la peau...
Purée de petit pois tordus qui sont aussi rouges que ce que je vois !!

Elle se leva soudainement, saisit son oreiller. Elle regarda le mur en face, elle commença à faire un geste pour le lancer sur le mur le plus fort qu'elle pouvait. Mais elle se retint et le reposa lourdement qur son lit. Depuis qu'elle était arrivée à Poudlard, elle avait déjà fait explosé environ une trentaine d'oreiller en les jetant ou en bataille. Elle essayait donc maintenant de les conserver le plus longtemps possible. Celui-là, elle l'avait depuis une grosse semaine, ce qui était peu...
Bref, elle en avait par dessus le ciboulot de tout ce bruit. Elle se dirigea donc en pyjama c'est-à-dire seulement avec un grand T-shirt usé, determinée vers la grande pièce, descendit les escaliers quatre par quatre... Elle s'apprêta à parler... lorsqu'elle remarqua qu'il n'y avait plus personne. Ils étaient tous déjà parti.
Impossible, songea-t-elle. J'ai été trop lente ? Peut-être que je me suis rendormie entre temps ? Oulala, c'est grave à ce niveau là !

N'ayant pas envie, de remonter, elle s'installa dans un fauteuil. Elle commença à réfléchir mais tout ce qui lui venait était noir, sombre, moche... Elle grogna, elle avait horreur de se sentit comme cela :

- Toi, tu as le cafard, ma fille.


Il fallait qu'elle trouve quelque chose pour s'occuper. Soudain, elle se demanda d'où venait cette expression : "avoir le cafard". C'est étrange ! Pourquoi avoir choisit cette bestiole là plutôt qu'une autre ? Althéa ayant trouvé une occupation on-ne-peut-plus intelligente se sentait mieux. Elle allait devenir la Sherlock Homes du cafard. Elle prévoyait déjà : observation à la loupe, dissection, liste de toutes les habitudes vestimentaires, lingouistiques..., ses rapports avec ses voisins...

Où pourrait-elle en trouvé ? Le plus probable lui sembla dans les couloirs et escaliers dont le ménage était fait très souvent. Elle remonta donc vers son lit. Elle enfila sa salopette, attrappa une chocogrenouille de sa réserve qu'elle dévora... Elle prit une loupe, des aiguilles, un scalpel, un petit carnet et un crayon qu'elle cala sur son oreille. Elle ne savait pas trop quelle heure il était mais aucune importance.
Elle sortit de la salle commune et commença à fouiner dans les couloirs. Elle chercha longtemps et le cafard lui revenait peu à peu ... Oui, il y avait bien un cafard qui venait peu à peu vers elle !! Il marchait doucement contre le mur. Elle fit une approche tout en douceur (m'étonnerait que le cafard en pense pareil).
Est-ce que je le tue ? Non, je ne sais pas si je vais en retrouver un avant un moment. Mieux vaut le suivre discrètement sans qu'il sans rende compte.

Althéa se mit donc à quatre pattes pour suivre le cafard. Elle marcha un moment tout doucement (et oui un cafard cela avance pas vite), un long moment même. Il devait sûrement faire nuit dehors maintenant. Mais elle ne faisait que fixer l'insecte sans penser à ce qui l'entourait. Elle notait deux ou trois informations :

Citation :
Le cafard noté X, a croisé une mouche. Il ne l'a même pas salué : il n'est pas sociable. Il s'est arrêté pour manger un truc difforme, je dirais une vieille miette de ... papier maché !! : il n'a aucun goût. Il fait ses besoins n'importe où et assez souvent : aucun sens de l'hygiène.

Ses recherches en étaient là. Lorsque ses mains cognèrent autre chose, un cafard géant qui serait venu défendre celui qu'elle pistait ?? L'horreur, soudain, l'insecte parla :

- Tony c'est toi ? Je trouve que t'as grossi étrangement...

Trop surprise qu'il parle, elle se redressa vivement sur ses jambes, trop vivement ! Elle entendit splatch : elle venait d'écraser X son objet d'étude !! Horreur et damnation ! Impossible, comment avait-elle put faire cela ? Elle se pencha et ota sa chaussure pour regarder le cadavre de X. Il était inutilisable : on ne distinguait pas la tête des pieds. Il ne lui restait plus qu'à en trouver un autre.
Elle jeta alors un coup d'oeil au gros insecte qui n'était autre qu'un être humain... un pouffy si elle voyait bien (ce qui n'était pas le cas puisqu'il faisait sombre et qu'elle avait passé sa journée à regarder à dix centimètres de sa tête). Elle lui fit un petit sourire.

- Non, je ne suis pas Tony et je n'ai pas grossit. Le Baten C'est Althéa et toi, comment se nomme notre cher pouffy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mwarf, à la recherche de......[PV Préfète Gryff' ! Hu hu hu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: RP, biographies, répartitions-
Sauter vers: