Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La peur des songes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorothy Koro
Personnage Inactif
Dorothy Koro

Nombre de messages : 189
Maison : Serpentard
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 13878
Date d'inscription : 19/08/2006

La peur des songes. Empty
MessageSujet: La peur des songes.   La peur des songes. EmptySam 3 Mar 2007 - 17:38

*Dorothy marchait comme à son habitude, seule, dans les couloirs si froid qu'abritait le château de poudlard. Ses mains étaient recouvertes d'engelures, la neige étant passé par là. Ses jambes la portaient elle ne savait où, chaque bruits de pas étaient étouffés par une couche de poussière qui recouvrait les dalles sombres de son chemin. Ses yeux ne regardaient qu'un seul et unique point, droit devant elle une lumière, une porte entrouverte et une ombre. Elle s'approche avec prudence, aussi souple que le Serpent de sa maison et avec le même sens de la prudence. Sa main pousse un peu plus cette porte sculptée avec les plus grands soins, faisant ressortir l'insigne de l'école, la marque du Directeur. Ce qu'elle découvre, elle l'ignore. Il n'y a rien, l'ombre a disparut, et la lumière c'est éteinte. La fenêtre laisse échapper un courant d'air qui emmêle ses cheveux dans tous les sens, dans une sorte de danse mal organisée. Elle s'avance, pause ses mains sur le rebord de la petite fenêtre et regarde au dehors. Elle regarde les étoiles avec des yeux d'enfants épanouis, une lune ronde, si ronde qu'elle se confondait avec un ballon que les moldus utilisent pour toute sorte de jeux idiots et sans but. Elle est émerveillée devant tant de beauté, mais déjà sonne minuit et elle doit partir. Un dernier regard avant de reculer et elle ferme la fenêtre. Elle se retourne et regarde plus attentivement la pièce où elle se trouve. Seule la lumière de la lune l'éclairait. Des bocaux cassés, brisés en des centaines de minuscules bouts de verres jonchaient le sol déjà mal balayé. Peu de gens devaient venir ici, la poussière s'accumulant même les elfes de maison devaient ignorer cet endroit. Des traces de chaussures sont dispersées ici et là. Les étagères sont pleines d'objets mystérieux, des doigts conservés dans de l'alcool, des yeux provenant de nombreux êtres vivants et même des araignées plus imposantes que la normal. Elles étaient les seules créatures encore vivantes dans cette salle. Dorothy ne voulait pas rester d'avantage. Elle sort sa baguette pour lancer un sort et illumine la salle faiblement mais asser pour trouver la sortie. Elle ferme la porte, la poignet casse, un bruit strident se répand dans le couloir sombre du 2ème étage. La peur l'envahi, elle laisse tomber la poignée de la porte et cours le plus vite qu'elle peut vers les escaliers. Les tableaux se retournent sur son passage, essayant de dormir et fuyant la lumière de sa baguette qui les dérangent visiblement. Elle cours toujours, le mouvement de ses jambes s'accélère et un sentiment l'envahie. Elle avait trouver quelque chose qu'elle n'aurait pas du voir. La peur l'immobilise dans sa course. Elle entend des bruits de pas arrivant dans sa direction. Incapable de bouger elle attend, elle attend qu'on vienne la surprendre et la punir d'être sortie alors que la nuit était à son sommet. Les pieds sur terre, la tête toujours dans les étoiles elle éteint la lumière de sa baguette, attendant que les pas arrivent jusqu'à elle pour la trouver et la ramener de là où elle est partie, le dortoir.

Dorothy se réveil en sursaut, des perles de sueurs gouttent le long de son visage. Son coeur bat a une vitesse impressionnante et ne veux pas se stabiliser. Elle était là, seule dans une pièce asser petite, allongée ou plutôt assise désormais sur un divan noire, un manteau sur elle en guise de couverture sans doute, qui ne lui appartenait pas. La main sur le coeur elle essaye de se calmer, d'oublier son rêve et de voir la réalité en face: Ce n'était qu'un cauchemar, un simple rêve. Pourtant son sentiment de peur lui trotte toujours dans la tête. Tout lui avait parut tellement réel qu'elle ne pouvait rien nier. Cet endroit lui avait fait peur. Il fallait qu'elle reprenne ses esprits. Elle enlève le manteau qui la couvrait et le regarde sous toutes les coutures. A qui appartenait-il? Dorothy se lève et le jette sur le divan, elle reprend sa cape de sorcier et se rassoit finalement. L'idée de chercher cet endroit était comme une obsession désormais, elle voulait y retourner le plus vite possible si il existait vraiment.

Le problème était qu'elle ne savait pas où elle se trouvait, elle était fatiguée, terriblement fatiguée, elle avait mal à la tête et sa mémoire flanchait. Elle se rappelait juste s'être évanouis dans un couloir vide avec aucun élève à l'horizon. Néanmoins, Aucun souvenir de ce lieu ne lui rappelait quelque chose. Où était là sortie? Elle n'en savait rien. C'était sans doute une sorte de cachette, un endroit qui avait été découvert par un élève et qui s'en servait comme une sorte de "base" ou de "refuge". Dorothy attendait donc le mystérieux ou la mystérieuse inconnu(e) qui l'avait amené là suite à son évanouissement dans le couloir inoccupé.*


HJ: Qui veux, je n'ai pas de préférence de maison même si je vois mal un Gryffondor me prendre et m'instaler sur un divan Razz
Et désolé pour la longeure mais j'aimerais bien l'inscrire au TM Le Théo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mangaworld0000.skyblog.com
Maude Anderson
Personnage Inactif
Maude Anderson

Nombre de messages : 259
Age : 33
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13740
Date d'inscription : 04/10/2006

La peur des songes. Empty
MessageSujet: Re: La peur des songes.   La peur des songes. EmptySam 10 Mar 2007 - 9:44

Vers 00h30, elle avait trouvé Dorothy allongée dans un couloir. Allongée... pouvait-on employer ce mot? Disons qu'elle l'avait trouvé étalée sur le sol dans une position qui n'aurait certainement pas été confortable pour dormir.

Elle l'avait prise dans ses bras, avec beaucoup de difficulté vu sa très faible force physique, et l'avait entraînée jusque dans cette pièce.

Mais que faisait Maude à cette heure tardive dans les couloirs de l'école?

Rien. Elle marchait. En fait, ses pensées tourbillonnaient depuis un certain temps et elle en avait assez de jongler avec chaque nuit. Elle avait donc décider de se changer les idées un peu en allant marcher. Même après le couvre-feu. Dorothy avait donc été chanceuse que Maude tombe sur elle pendant sa promenade nocturne.

Et où se trouvait Dorothy à l'instant? Dans une salle que Maude et des amis s'étaient "appropriée". Une salle vide... il fallait bien que ça serve à quelque chose! Bref... étrangement, elle y avait traînée Dorothy. Maude aurait très bien pu l'amener jusqu'à un professeur, mais en même temps... Elle ne voulait pas déranger personne. Elle avait la forte impression qu'elle était capable de prendre le bien-être de la Serpentard en main. Maude voulait peut-être parfois trop aider...

Quoiqu'il en fut, Dorothy était donc dans une pièce que connaissait bien Maude. Mais cette dernière, lorsque Dorothy s'était éveillée, n'était pas présente auprès de la jeune fille puisqu'elle était partie lui chercher un peu d'eau, une couverture, ainsi qu'un peu de chocolat... Ça vous remettait souvent sur pieds ET pour le physique ET pour le mental. Le chocolat faisait des miracles. En attendant, pour maintenir Dorothy au chaud, Maude l'avait recouverte de son manteau.

Lorsqu'elle revint dans la pièce, ce fut une Dorothy éveillée qu'elle y trouva.


"Salut." fit-elle doucement, ne sachant trop quoi dire.

Après avoir refermé la porte (et l'avoir verrouillée à l'aide de sa baguette), elle déposa la couverture sur le divan juste à côté de son manteau et se retourna vers Dorothy.


"Tu veux un peu d'eau?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorothy Koro
Personnage Inactif
Dorothy Koro

Nombre de messages : 189
Maison : Serpentard
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 13878
Date d'inscription : 19/08/2006

La peur des songes. Empty
MessageSujet: Re: La peur des songes.   La peur des songes. EmptyDim 11 Mar 2007 - 10:05

*La porte s'ouvrit sur le visage d'une jeune fille. La peau blanche et lisse elle semblait pale, à moins que ce ne soit le reflet d'un objet sur sa figure. Elle la regarde un instant, ne sachant quoi dire pour engager la conversation. C'était la première fois qu'elle la voyait, elle ne savait pas qui était cette fille. Les mains froides, son visage la fixant toujours elle ouvre la bouche, répondant à son salut bref. Les traits de son visage s'étirent pour laisser filtrer un mince sourire bien que Dorothy n'était pas vraiment d'humeur à parler du beau temps qu'il faisait au dehors. Elle la regarde s'avancer et lui proposer un peu d'eau. Elle fit non de la tête et essaye de se relever. Les jambes flageolantes elle retombe sur le divan, mou. Elle ferme les yeux pour essayer de calmer son tournis qui la faisait flancher dangereusement lorsqu'elle se m'était debout sur ses deux jambes. Finalement elle accepte l'aide de la jeune fille, ne pouvant voir son blason à cause du peu de lumière qui illuminait la pièce. Elle prend à deux mains le verre d'eau qu'on lui apporte, posant ses lèvres sur le rebord pour boire à faible gorgées. Elle ne boit que la moitié, reposant le verre sur une table qui se trouvait juste à coter d'elle, à une longueur de bras environ. Se décidant enfin à ouvrir la bouche elle l'entrouvre pour laisser passer une simple phrase de remerciement. Dorothy est encore sonné, elle ne sait pas comment elle a atterrit ici.*

- Merci ... pour l'eau.


*Un mal de tête affreux la prend tout d'un coup, une sorte de massue lui tape sur le crane part intervalles réguliers. La fatigue doit sans doute y être pour beaucoup ... ça lui apprendra à ne pas dormir la nuit. Elle prend sa tête à deux mains essayant de calmer ça torture. Les larmes refusaient de couler, la douleur l'en empêchait. Dorothy préfére se rallonger sur le canapé, peut être que sa tête se calmera. Elle est honteuse et se sent ridiculisée vis à vis de la jeune fille qui se trouve dans cette même pièce. La fierté de Serpentard envolée, elle est là, priant comme une fillette que sa souffrance se taise et s'arrête à jamais. Les minutes passent, longues, poignantes. Elle regarde la jeune fille, plongeant ses yeux dans les siens, se demandant pourquoi elle l'a aidé et allongé sur le divan, dans cette pièce. Sa main se pause sur son front, il est brûlant de fièvre. Dorothy devait vraiment dormir mais comment le pourrait elle? Elle ne voulait pas et elle ne pouvait pas. C'est étrange cette façon de penser, une phrase nous dit bien que l'on peut lorsque l'on veux, sauf que là, elle n'avait plus la force de vouloir. Dire "oui" n'était pas ce qu'elle désirait. Elle, elle disait "non".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mangaworld0000.skyblog.com
Dorothy Koro
Personnage Inactif
Dorothy Koro

Nombre de messages : 189
Maison : Serpentard
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 13878
Date d'inscription : 19/08/2006

La peur des songes. Empty
MessageSujet: Re: La peur des songes.   La peur des songes. EmptyMar 3 Avr 2007 - 20:22

Fin du topic, vu que Dorothy est désinscrite.
De toute façon il coullait donc bon Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mangaworld0000.skyblog.com
Contenu sponsorisé




La peur des songes. Empty
MessageSujet: Re: La peur des songes.   La peur des songes. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La peur des songes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: RP, biographies, répartitions-
Sauter vers: