Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV Icare] Intrusion Psychique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyMer 24 Jan 2007 - 18:17

*Tous les autres étaient déjà partis, il ne restait dans les dédales plus que Poesy et ...

-ICARE !

Elle s’approche du jeune garçon de Serpentard et le dépasse pour se placer en face de lui. Mais à peine eut-elle croisé ses yeux qu’elle y vit le reflet de Destiny. Elle regretta aussitôt d’avoir tenté l’impossible, d’avoir usé de son espoir et de son courage pour affronter la vérité qui venait de la faire s’écrouler intérieurement.
Il était à présent immobile, elle aussi, leurs yeux se fixant, échangeant leurs questions, leurs émotions, leurs âmes.


-Je…Je…Non rien, oublis !

Mais à peine avait-elle prononcé ses mots qu’elle s’effondra, ses jambes ne la soutenant plus, ses yeux se fermant conte son gré, sa respiration se coupant, son cœur ralentissant, puis cessant totalement de battre.
Son corps devient de plus en plus froid, mais la Gryffondor ne sent rien de plus qu’un léger vertige et une chute libre qui lui donne l’impression de voler.

Pense : « C’est malin…Encore un voyage astral que je n’ai pas su contrôler…Merci pour les cadeaux empoisonnés Juge … »

Son esprit flottait au dessus de son corps et de celui d’Icare, le jeun serpentard allait sûrement s’inquiéter avant de comprendre ce qui se passait réellement. Et cela, Poesy voulait l’éviter à tout prix, même si elle y risquait beaucoup, et entre autre, de rester prisonnière d’un corps qui n’est pas le sien pendant un bon bout de temps.

Pense : « Ô rayon de soleil…Accepte mes excuses car je risque de te décevoir, je m’apprête à violer ton intimité et me condamner :"Si seulement j’avais su…Je n’aurais pas cherché à savoir…" »

[Vide total]

Pense : « Θεοί στους οποίους μένω πιστός, με προστατεύει. Θεοί που
λατρεύω, δεν μ' εγκαταλείπει. »


Après ses pensées amères et la prière qu’elle proclama à ses Dieux, Poesy s’approcha du jeun garçon en perdant peu à peu de son altitude jusqu’à arriver en face de lui, aussi invisible à ses yeux que l’aurait été Dwi à l’aide de son nouveau pouvoir. La tête de la jeune gryffondor atteignait à peine celle du Serpentard qui n’avait pas encore réagit, sans doute ne savait-il que faire.

Pense : « Ne t’inquiète pas Icare … »

Elle soupira et son souffle sembla caresser le visage du garçon, elle se demanda alors s’il pouvait la sentir, et, sachant qu’elle ne risquait absolument rien, elle déposa un baiser furtif sur les lèvres de celui qu’elle aimait tant. Elle se sentit frissonner même hors de son corps mais contrôla son esprit qui lui commençait à divaguer. Il lui fallait toute sa concentration pour s’introduire en lui.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyMer 24 Jan 2007 - 22:56

Icare s’en allait, préparant déjà les prémices nécessaires à sa mission. « Je suis pas sorti de l’affaire moi … ». Un appel, Icare ne se retourna pas, il entendait les pas s’approcher. Poesy s’esquissa sur sa droite, leur regard se croisa.

« Destiny … » Ce fut sa seule pensée sur le moment, il pensa à Destiny et voyait Poesy. Sans le comprendre, cette vision s’insinua dans son esprit confus et vint se graver furtivement. « Elles… se ressemblent. C’est étrange que je ne vois cela que maintenant… ». Ce fut une symphonie, une ode à la beauté qui se dessinait sur le sourire de Poesy et le regards de Destiny.

Par une grande simplicité, le monde devenait beau. De cet instant se répandait une sève donnant vie à toute chose et s’écoulant dans les veines même de l’univers, de cela, une rivière indomptée d’émotions emplie l’imagination fertile d’Icare.

Le monde s’illuminait et prônait ses plus belles fleurs à la lumière pure de cette révélation. Une révélation, au reflet éthéré, transcendant notre raison et imprégnant notre sensibilité à jamais. Devant ses yeux se peignait une toile aux aquarelles immaculées liant pour toujours le visage de Destiny et de Poesy.

Cette fresque fut aussi belle qu ‘éphémère. La joie apparente de Poesy s’effaça derrière un voile d’incertitude ou de regret. L’instant magique s’était dissipé et ils se regardaient, face à face, sans savoir quoi dire.

Icare ne pouvait plus saisir ce moment intense, effleurer cette floraison de son imagination. Sa déception était grande, il était là, incapable de retrouver cette symphonie irréel qui avait bercé son âme.

Poesy tenta de dire quelque mot, rien de réellement audible et soudain elle s’effondra. Sans sommation, sans signes particuliers. Elle s’était simplement effondrée, devant ses yeux, tombant comme une masse inerte sur le sol.

Elle était allongée, sur le sol, Icare la regardait. Il était stupéfié, ne bougeait pas. La situation lui semblait absurde, irréel, la possibilité qu’il rêvait été d’ailleurs assez grande. « Tout d’abords, je vois en Poesy ce que le monde a crée de plus beau … et ensuite je la voies s’effondre devant mes yeux… »

« C’est un rêve prémonitoire, c’est ça ? C’est pour me prévenir que j’ai peut-être des sentiments pour Poesy mais que si je ne fais rien, elle s’en ira et je l’aurais perdu… C’est ça que tu essaies de me dire ? Eh ho, inconscient, je te parle ! Si on est dans mon rêve, tu pourrais avoir la décence de me répondre, oui ?! »

Pas de réponse, Icare se sentait fatigué et quelque chose lui serrait la gorge. Il avança vers Poesy et tenta de toucher. Une vague de chaleur parcouru alors sa main quand il s’approcha.

« De … Imure, c’était toi ? »

Imure : « Oui… Il semble que Poesy soit sous l’emprise d’un puissant sort, son corps est imprégné de magnétisme magique. Mes cristaux réagissent à la puissance ambiante. »


Icare recula calmement du corps inerte de Poesy. « Je … Je dois prévenir un professeur, quelqu’un … Je ne sais pas de quel sortilège elle est soumise… »

« Mais ça n’a rien de … »


Une onde de choc… vive, ardente, un magma explosif secoua alors la tête du pauvre serpentard. Il sentait une flamme lui consumant l’esprit, le réduisant en cendre. Une chaleur vivante irradiait son visage, si violente qu’Icare fut littéralement projeté au sol de douleur.

La peau de son visage se pigmenta de rouge, ses pupilles prenaient d’ardents reflets de rubis et la moitié de ses cheveux se teintèrent d’un écarlate vif. Le réveil partiel d’Imure fut violent, quelque chose avait touché son visage, une entité hautement magique.

L’esprit d’Icare fut directement atteint, la première phase d’annexion d’Imure était atteinte.


- Je … Je … Je suis où ?

« Qu’est ce que … Je ne me souviens de rien … Je sais que j’ai des souvenirs, mais où sont-ils ? Qu’est ce que je fais là ? » Icare respirait difficilement, sa vue était troublée, il regardait sa main mais ne la reconnaissait pas, il voyait des murs mais ne savait ce que s’était. Il contemplait le corps de Poesy, sans savoir qu’il s’agissait d’un être humain.

Tout lui semblait étranger, hostile, Icare n’avait plus accès à sa mémoire, il ne lui restait que sa volonté, sa raison et sa conscience. Il suffoquait dans ce monde dépourvu de sens.

Affolé par la situation, Icare se plaqua contre un mur et se recroquevilla sur lui même. Il tremblait frénétiquement, il n’aimait pas l’endroit où il était. Il se sentait seul, désemparé, abandonné, il faisait noir à présent et son désespoir ne pouvait déteindre d’une autre couleur.


- Je … gémit-il

Aidez-moi …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyJeu 25 Jan 2007 - 21:50

*La surprise s’empara de Poesy lorsqu’Icare changea soudainement d’apparence comme il l’avait fait en cours de vol. Rien ne pouvait conduire à ce que la jeune fille puisse croire que son ami allait soudainement se transformer, et les mots qu’il prononça ensuite lui rapportèrent l’horreur de la situation. Prise de panique, elle secoua la tête et, toujours en lévitation dans les airs, fondit sur le corps du serpentard qui s’était reculé pour faire en sorte de mettre le plus de distance entre lui et son corps à elle.

[Cri imperceptiblement strident]

La douleur était si intense qu’elle en ressenti un choc électrique immense, tel un coup de tonner, comme un bourdonnement incessant résonnant à ses oreilles. Une douleur lui transperce la tête, et sent qu’elle va exploser. Un vertige lui donne la nausée, elle sent qu’elle étouffe et pourtant elle sent l’air lui brûler les poumons à chaque inspiration.

Pense : « STOP ! ASSEZ ! Qu’on me sorte de là !!»

Pourtant il était trop tard. Elle était à présent dans le corps d’Icare et ne savait comment en sortir. Tout lui semblait tellement étrange, si étranger. Et elle voyait là défiler la vie, les pensées, l’essence même de son amour sans l’avoir réellement désirer.


-Icare ?!

Ses poings serrés elle priait pour qu’il l’aie entendue, il le fallait, elle ne voulait pas avoir souffert pour rien, elle ne voulait pas l’avoir, peu être, fait souffrir pour rien.*

HJ: Plus court on peut pas faire -_-'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyVen 26 Jan 2007 - 17:25

Icare tremblait pathétiquement, accroupi contre le mur. Des larmes coulaient le long de ses yeux. Ils étaient totalement effrayé par le monde extérieure, toute ses formes strictes et abruptes, La structure même du complexe de dédale était psychiquement intenable.

Une nouvelle vague de chaleur s’approchait de lui, Quelque chose… s’approchait, Icare le sentit.

Les cristaux d’Imure frémirent d’un plaisir singulier. Quelque chose de magique venait d’entrer en contact direct avec Icare. Une déferlante infernal de magma vint incendier le corps d’Icare. Un violent torrent de lave écarlate brûlait chaque parcelle de son corps.


La volonté d’Icare venait dans sombrer dans les méandres de cet océan ardent. Une flamme se réveillait en lui, vivait, consumait la carcasse d’Icare. Cette tempête de feu qui ravageait son corps prit une forme de plus en plus définie dans son cerveau… Il sentait toute sa peau crépiter. Des milliers d’aiguilles le perçaient de toute part.


-Arrh…

Un son étouffé s’échappa de sa gorge. Son corps convulsionnait, ses yeux était presque brillants, deux rubis aux éclats sanglants, ses cheveux s’étaient complètement teinté d’un rouge sulfureux.

La raison d’Icare fut englouti dans le chaos cramoisi de son âme. Une orbe enflammé, vivante, battant à la cadence du cœur d’Icare, fut la seul chose qui restait dans son esprit. Les pulsations de l’orbe prenaient une signification pour Icare, un langage qui transcendait la parole, un langage à l’image de la vie.

Imure : « C’est à ton tour… de sombrer dans ce sommeil. »


… Et la conscience d’Icare s’évapora dans une fumée de souffre. Icare n'éxistait plus, il était perdue dans la cage d'Imure, dans la pénombre la plus complête de son esprit. Icare n’était plus, il ne restait qu’Imure.


Les spasmes cessèrent, les tremblements avec. Les anciennes larmes furent rapidement changer en vapeur. Il ne restait qu’un regards ardent, perçant l’ombre du dédale, avec une détermination absolue, une quiétude surhumaine.

Imure, seulement Imure, vivait à présent. Un frisson traversa son corps. Il était réveillé presque à moitié, et une source constante de magie continuait à le nourrir. Le gaver serait le terme le plus éxacte.

Imure ne devait pas continuer à recevoir tant d'énergie, le corps d'Icare subirait des séquelles physiologiques, particulièrement hormonales. Les cristaux d’Imure produisent des doses importantes d’adrénaline et de particule magique altérant son métabolisme.

Le corps d'Icare n'était pas prêt à un reveil complet. Imure devait mettre fin à cette situation.


- Qui es-tu ?

Le son de sa voix se retentit contre chaque mur, résonant avec une intensité hors du commun, déchirant le silence ambiant.
Le ton, tranchant comme le crissement de la guillotine, et glacial comme le métal froids d'une lance traversant notre coeur, perçait les ténèbres inhabitées de ce labyrinthe.
Imure, sur le même ton imperturbable et perturbant, reprit d'une voix plus forte.

- Toi qui perturbe la magie, Qui es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptySam 27 Jan 2007 - 1:04

*Petit à petit la douleur s’atténuait, aussi lentement que le temps passait. Poesy contrôlait sa respiration qui devenait de moins en moins saccadée, de plus en plus régulière. L’air qu’elle inspirait avait cessé de lui irriter les poumons et les pulsations de son cœur retrouvaient un rythme normal. Elle ne s’étonna pas du fait que même détachée de son corps elle en ressentait encore la souffrance.
Le bourdonnement constant qui troublait le calme de la prison de chaire d’Icare avait cessé, la gryffondor était à présent à l’écoute du silence.

Pense : « Que c’est beau…Sa beauté n’est donc pas seulement physique, je ne me trompais pas. »

Puis, à sa grande surprise, au moment où elle s’y attendait le moins, une voix résonnante surgit de nulle part, une voix qui ne ressemblait en rien à celle d’Icare, une voix au caractère masculin étrangement prononcé, une voix qui la pénétrait jusqu’au plus profond d’elle-même. A deux reprises, cette voix lui demanda qui elle était, Poesy n’osait pas répondre mais ne pouvait en aucun cas contrarier ce qui semblait habiter son amour, même si elle ne savait pas vraiment comment et pourquoi elle perturbait la magie.
Sur un ton mal assuré, elle s’adressa à elle ne savait qui :


-Je suis Poesy, Poesy Magic …Et…J’aimerais vous retourner la question…Qui êtes vous ?

L’inquiétude commençait à la ronger, se pouvait-il qu’elle découvre ce qu’il aurait voulu cacher ? Qu’elle perçoive en lui ce que personne d’autre n’avait jamais perçu ? Elle explorait a présent son âme dans le plus pur de ses état, sans artifices, sans mensonges et sans illusions. Elle s’attendait à tout moment de voir le visage de son amie Poufsouffle se dessiner devant elle, et à cette pensée, la jeune fille ne pu s’empêcher de soupirer en attendant la réponse de la voix :

-Je t'imagine faute de pouvoir te voir
Je te désire faute de pouvoir t'avoir
Je t'aime faute de pouvoir t'ignorer
je l’envie faute de pouvoir la représenter…


Un vent semble souffler lentement dans le coin de paradis représentant exactement la vision utopique que Poesy a du monde qui l’entoure.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyJeu 1 Fév 2007 - 20:21

« Je vois… Tu es en moi. » Imure fit le vide instantanément dans son cerveau, cloisonnant tout accès à la mémoire, la volonté, la raison et la conscience d’Icare, qui était déjà sous son contrôle. Il inspira calmement et expira une bouffé de souffre. Il tentait de localiser l’intrus psychique.

Les cristaux d’Imure situé dans le cerveau d’Icare émirent une onde électromagnétique qui pétrifia tout ses neurones, afin de repérer des zones d’activités externes. Les cristaux d’Imure maintenaient le corps sans cerveau en vie pendant le peu de temps de la recherche.

Une énergie magique était déployée dans le cerveau d’Icare, Imure le ressentait par sa propre essence. Mais il ne put la localiser, elle s’était répandu dans chaque neurones d’Icare, Imure remit les neurones en marche, par dépits.


« Eheh… Tu es bien caché. » Imure avait analysé la puissance magique qui envahissait le cerveau d’Icare. Il utilisa une partie de sa magie, qu’il avait canalisé à partir de l’invasion de l’intrus, pour faire vibrer ces cristaux. Il imita la signature magique du sortilège et repoussa peu à peu l’être qui l’occupait.

Le magnétisme magique de même intensité et de même fréquence s’annulait, réduisant à néant les effets du sortilège sur Icare. Cependant il dépensait autant d’énergie magique qu’il en recevait depuis l’être. Il établissait ainsi un certain équilibre entre magie reçu et magie dépensé, empêchant une canalisation trop grande d’énergie dans le corps d’Icare.

Le seul problème est que quelconque objet magique serait très fortement perturbé dans la zone de combat. Le magnétisme magique entraîné par les deux entités magiques rendait l’utilisation de la magie extrêmement instable.

Une partie des cristaux d’Imure, situé dans le cerveau d’Icare, se déplacèrent pour retrouver la zone en quarantaine. La conscience d’Imure atteignit la source de cette invasion magique.

Dans la prison magique qu’il avait dressé, Imure émula les neurones d’Icare afin qu’il créa inconsciemment un univers imaginaire stable.


//

Imure et l’entité magique se retrouvaient maintenant dans un paysage désertique où un soleil aveuglant et pesant dominait toute forme de vie. Des dunes interminables recouvraient tous ce que la vue pouvait explorer. Un vent fort et chaud emportait de magistrale traînée de sable de dune en dune.

Le ciel était blanc, un blanc immaculé et intense, aussi lumineux que ce gigantesque soleil nous épiant. L’air était humide et intensément ardent, perturbant la propagation de la lumière, rendant tout ce qu’on essayait de discerner, flou.

Imure, Un amoncellement de magma, bouillonnant de vie, à la forme humaine s’avançait dans le désert. Sous la démarche de L’Empereur-Dieu des Dunes, le sable s’inclinait et se fendait en deux, formant un sentier rectiligne vers cette silhouette, déformée par l’atmosphère, de l’entité magique.

Sa chevelure enflammé se répandait dans les airs, produisant des claquements impitoyables. Le corps d’Imure était très fortement incandescent, le sable sous lequel il marchait se transformait instantanément en des surfaces lisses et pure d’un verre étincelant.

Arrivé à quelque mètre de l’intrus, Il le regarda avec fermeté de ses deux grands rubis incandescent. Imure ouvrit la bouche, des vapeurs de souffres émanaient de celle-ci, se rependant au grès des rafales de vents.



- Bienvenue…

...Dans mon royaume.




Ps: Je mettrais une image quand je l'aurais finite!


Dernière édition par le Dim 18 Fév 2007 - 14:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyDim 4 Fév 2007 - 20:11

Sans vraiment comprendre pourquoi, Poesy se sentit rejetée de l’esprit d’Icare, comme s’il cherchait à se protéger d’elle, comme s’il désirait fermer son esprit, cacher un secret ou la blesser tout simplement. Une voix l’accusa de se cacher, elle voulu répondre mais, prise au dépourvue, elle sentit ses forces l’abandonner, comme si elle menait un combat sans s’en apercevoir.

Sans vraiment comprendre comment, elle se retrouva dans un désert de sable, un magnifique désert de sable où un soleil aveuglant lui brûla les yeux, et où le ciel était d’un blanc si lumineux qu’elle s’en sentit oppressait. Elle se sentait de plus en plus exposée à un danger qu’elle ne parvenait pas à cerner, et pourtant, une douce musique résonnait en elle.

« […]Oh mon amour, mon coeur est lourd
Je compte les heures, je compte les jours
Je voudrais te dessiner dans un desert
Le desert de ton cœur […] »


Comme si cela ne suffisait pas, un vent sec, chaud, se mit à souffler, entraînant les grains de sable dans sa course folle. Même si elle n’était pas physiquement présente, Poesy sentit la douleur des lacérations que provoquait le vent sur ses joues et son corps astrale qu’elle sentait nu. Mais soudain, le vent lui paru s’adoucir, ou du moins, elle le sentait comme une brise agréable, fraîche, un souffle qui la souleva au dessus du sol, un vent qui attisa l’éolyse qui sommeillait en elle et qui n’attendait que cette maudite occasion pour s’éveiller, comme si Poesy n’avais pas assez de difficultés…Elle se referma en position fœtale, comme elle l’avait fait lors du match de quidditch, et sentit le liquide tracer ses grandes ailes habituellement transparentes, mais qui, à cause de l’excès de lumière, paraissaient d’une extrême blancheur.

Toujours en lévitation, elle distingua au loin une forme rouge s’avancer vers elle, une forme flamboyante, une forme humaine. Elle redescendit quelque peu vers le sable sans pour autant y déposer pieds, se sentant plus en sécurité dans les aires, constatant que la terre appartenait à lui, lui dont elle ne savait rien, lui qui la faisait s’écarter sur son chemin, semant après chacun de ses pas une traînée de couleur verte étincelant, rendant la surface lisse.

Lorsqu’il arriva en face d’elle, elle recula, refermant ses ailes autour d’elle comme pour se protéger. Il la fixa de ses yeux couleur rubis, et s’adressa à elle d’une voix, même si elle n’était pas chaleureuse, plutôt …Chaude, lui souhaitant la bienvenu dans ce qui était son royaume. Terrifiée, elle prit de la hauteur tout en chargeant ses yeux de colère, de haine, d’agressivité, se forgeant un masque qu’elle n’avait plus eu à utilisé depuis longtemps. D’une voix grave elle le questionna :


-Encore une fois…Qui êtes vous ? Et de quel droit vous permettez vous de me tutoyer ?

Elle avait cette certitude que l’être ne lui ferait rien mais qu’elle devait à tout prix cacher sa peur, ne pas montrer ses craintes, et jusque là, elle n’y était parvenue que très partiellement.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyDim 18 Fév 2007 - 21:49

- … Comment ?

Tu me demande qui je suis ? Ahahah…


Un rire rauque et grave résonna entre les dunes, plus proche d’un rugissement bestiale que d’une voix humaine. Un large sourire se dessina sur les traits bouillonnants du visage d’Imure.

- Amusant, amusant… Tu envahis l’esprit de mon hôte sans prévenir, tu perturbes le monde magique sans sommation ni considération, et… Tu me demande qui je suis ? Tu me demande pourquoi je te tutoies ?

Le sourire amusé d’Imure était contrasté par une étincelle de démence dans son regards. Tiraillé par l’hybris et la folie, son visage se contorsionnait de façon qui le rendait de moins en moins humain.

- L’intruse… Ici, c’est toi. C’est toi qui devrais te présenter. Question de bonne manière. De plus, Je tutoies qui bon me semble quand la situation joue en ma faveur, et ce n’est pas une luciole aux ailes de cristal qui me tiendra tête, enfermé dans un univers crée par mes soins.

Ne crois pas être protéger dans les air, tout m’appartient ici, tout est moi.

Pour répondre à ta première question, puisque tu ne me connais pas, je vais te faire l’honneur de t’apprendre mon nom.


Imure inspira une grande quantité d’air avant de tout crier dans une explosion de souffre et vapeur. Il émit un terrible rugissement qui fit trembler les étendues de sable et balayait les dune.
L’air se fendait de toute part, les cieux semblaient s’effondrer dans gigantesque fracas de verres brisés, l’univers lui-même semblait s’effriter, le soleil implosa en des milliers de paillettes éblouissantes qui fondirent dans l’océan de sable.

Et puis… Plus rien. Le monde était redevenu normal, si on pouvait dire qu’il était normal à la base.Un simple bourdonnement sourd se faisait entendre.


- Tu viens d’entendre mon nom. Es-tu au moins capable de le comprendre? Le cerveau humain ne le peut pas, peut-être que pour les lucioles, ça marche...

Je suis la Destruction, le Chaos, le Néant.
Je suis la Naissance, l’Ordre, le Berceau.
Je suis le tout et son absence, le rien et sa négation.
Je suis l’aube d’une fin et le crépuscule d’un commencement.
Je ne suis rien d’autre que le Changement.

Les êtres humains m’ont donné pour nom Imure. Cela signifiait la Vie non désiré, la Vie provenant de l’inerte.

Appelles moi comme bon te semble.
Maintenant que tu connais mon nom, j’espérerais obtenir le tiens.



Ps: j'adore "Desert" d'Emilie Simon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyMer 21 Fév 2007 - 22:09

Tout ce qui suivit ses questions, Poesy ne le compris pas, ou plutôt ne l’écouta pas. Elle était terrorisée par la force, la puissance et l’aura maléfique qui se dégageaient de celui qui se tenait en face d’elle. Il avait hurlé quelque chose, avait-il dit, mais Poesy n’avait fait que ressentir ; Une colère, un courroux, une rage, une impatience, une haine…Une douleur ? Elle ne saurait pas le dire, ce qu’elle ressentait était tellement confus, tellement semblable à ce qu’elle éprouvait habituellement et pourtant si différent, l’intensité était différente, la façon de l’exprimer, les circonstances…Tout était dissemblable.

Lorsqu’il se mit à parler, il exprima avec des mots tous les sentiments que la jeune avait éprouvés résonnèrent à ses oreilles comme une musique déchirant le silence qui venait de retomber sur le lourd désert de sable brûlant qui avait perdu toute sa splendeur et resplendissait à présent de terreur.

Il lui demandais à présent son nom, mais elle ne comprenait pas pourquoi, ne le lui avait-elle pas dit plus tôt ? Avait-il déjà oublié ? Il la tourmentait, elle voulu obéir mais sa conscience l’en empêcha, elle voulut l’implorer mais sa fierté était trop grande, elle se plia à la volonté de lutter jusqu’à n’en plus pouvoir. Dans ses yeux brillait une lueur de défi, elle ne le laisserait pas la détruire, elle ne le laisserait pas l’humilier en prenant pour témoin l’homme qu’elle aimait, d’une voix posée elle répliqua froidement, le désert tout entier frissonnant sous ses mots :


-Imure … Le rien …Saches que Tout ne veut rien dire !
Saches que la destruction, le chaos, néant, est tout ce qui nous compose, nous êtres de chaire à l’âme changeante !
Saches que le commencement est la fin et que la fin n’est autre que le commencement !
Saches que personne ne désire la vie, saches que nous sommes tous inertes avant d’exister !
Saches que tu n’es pas différent même si tu te plais à le croire !
Saches que je ne suis pas ici par ma volonté mais par celle qu’on m’a imposée.
Saches que ton hôte, je l’aime de toute mon âme même s’il appartient à une autre, même si je sais qu’il m’aurait aimé, même si j’ai lu dans ses yeux que j’avais une place dans son cœur…saches qu’il ne peut s’en souvenir, ce n’était d’ailleurs qu’un souvenir…


Elle se tu, ferma les yeux et se concentra sur le regard qu’Icare avait lorsqu’elle avait remonté le temps, lorsqu’il l’avait aimée, lorsqu’ils n’étaient plus que tous les deux, seuls parmi les autres, il l’avait aimée, elle en était sûre, s’en souvenait-il seulement ? Certainement pas, mais le pouvoir d’Imure sur Icare était si puissant qu’il n’aurait aucun mal à faire revenir ce souvenir à la surface, il fallait l’en empêcher, elle ne devait pas en parler, tout simplement faire comme le serpentard, le refouler comme faisant parti d’une autre vie, tout simplement l’oublier. Elle y avait fait allusion certes mais elle devait contourner le sujet, même si elle ne s’en sentait pas capable, même si elle en était marquée au fer rouge, un fer qui lui avait brûlé son âme d’un désir si intense qu’elle ne pouvait l’oublier.

Revenant brusquement à la réalité, elle fixa un Imure qui semblait attendre encore quelque chose qui tardait à venir et qui commençait à l’impatienter gravement. Se sentant défaillir, Poesy perdit tout emprise sur elle-même, laissant une conscience furieuse et exaltée s’exprimer à travers elle.

Raissa : « Savez vous ce que veux dire Raissa ? Reine en langue arabe… sachez que j’en ai la conduite, fière et digne, responsable et coupable, libre et incontrôlable… Savez vous ce que cela signifie ? Que vous ne valez rien à mes yeux ! Vous êtes dérisoire et insignifiant ! Et jamais je ne vous laisserais blesser ou ne serai-ce qu’approcher mon égaux ! »


Poesy était toujours dans les airs, et elle sentait sa conscience prendre de plus en plus de place en elle, déjà les derniers mots que Raissa avait prononcées n’étaient que de vagues murmures. *

PS: J'aime aussi ...trop signifiante la chanson ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyJeu 22 Fév 2007 - 0:45

-Ahah… Quel pathétique entreprise humaine.

Je suis une seul et unique entité. Par ce fait, quand je te dis que je suis le chaos et la création, le début et la fin, la vie, le changement, j’entends par là que tout cela est une seul et unique entité.

La seule chose qui nous différencie, toi et moi, c’est que je suis l’inerte et la vie en même temps. Je suis l’ambiguïté d’une existence non conforme, d’une existence en pleine évolution.

Comme tu le dis, vous, les êtres humains, vous étiez inertes avant d’être vie. Vous perdez là une grande partie des liens qui vous unis à la nature. Vous ne pouvez vous liez qu’aux animaux, qu’aux formes vivantes. Vous n’avez aucune conscience de l’existence des minéraux, de la matière inerte, de la magie.

Vous n’êtes pas fait pour entendre leur chants, pour comprendre leur vérité.
Voilà en quoi je me plais à me croire différent. Ma forme d’existence est un hybride, je suis à mi-chemin de la vie, je suis le changement. Chose que vous ne pouvez être complètement.


Les pieds d’imure se changèrent en un magma torrentiel, il laissait derrière lui un amoncelant incandescent de roche volcanique. Il se dressa en l’air et la pierre issus de ses pieds, se refroidissant, lui faisait un promontoire pour s’élever dans les airs.

Il arriva à la hauteur de Poesy et d’une voix adoucie, demanda :


-Comment as-tu fait… ?

Comment as-tu pénétrer l’esprit d’Icare ?

De plus, pourquoi, si tu l’aime autant que tu t’en vante, lui fait tu subir autant de douleur ? l’afflux magique est aussi douloureux, pour lui, que si on le jetait dans de la lave en fusion.



Qui es tu ?


PS: Imure ne t'entendait pas penser quand tu étais libre dans le corps d'Icare, il t'a emprisonné pour te parler... (c'est pour ca qu'il n'a pas entendu ton jolie petit poème et tes pensées )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyVen 23 Fév 2007 - 23:53

Imure n'était plus qu'a quelques centimètres du visage du cops astral de Poesy qui pourtant n'éprouvait plus rien, plus aucune peur. Raissa l’avait totalement envahie et en avait fait une source d’énergie euphorique et incontrôlable. La jeune Gryffondor semblait avoir perdu toute notion de la réalité, et les mots que le magma brulant avait prononcés ne parvenaient à ses oreilles qu’en de minces filets de paroles auxquels elle n’accordait plus aucune importance. Il lui demanda encore de se présenter, de lui dire qui elle était, n’avait-il pas entendu la voix de sa conscience ? Elle était sûre que oui. Désirait-il lui adresser la parole à elle seule et à personne d’autre ? Cela se pouvait bien, mais rien n’arrivait à la tirer de son état d’inconscience, même pas le fait de savoir qu’Icare souffrait au moment même où elle se trouvait dans son corps, en présence d’un être hybride qui avait charmé celle qu’elle croyait être son alliée à jamais, cet être qui lui avait fait comprendre qu’elle n’était pas la bienvenue, cet être qui la menaçait et la mettait en danger.

Bien sur que la jeune fille lutta contre elle-même, bien sur qu’elle essaya de refouler ce qu’elle avait déjà trop longtemps refoulé, mais tout était trop fort, sa peur était trop forte, au point de la faire s’abandonner aux mains de Raissa, sa colère était trop forte, au point de ne pouvoir l’exprimer, son amour était trop fort, au point de vouloir le détruire même si elle n’y survivrait pas.

Elle se voyait flottant dans les airs, elle voyait sa main se mouvoir, mais ne la contrôlait pas, elle la voyait se diriger vers le visage en feu d’Imure et elle ne voulait même pas essayer de l’en dissuader.

Lorsque sa peau entra en contacte avec le visage ardent de l’être, elle se sentit entièrement consumé par un feu dont la chaleur dépassait tout ce qu’elle avait connu jusque là, mais malgré la douleur, sa main restait posée sur ce qui devait être la joue de la créature. Quelques secondes passèrent sans que rien ne se produisit, la douleur rongeait la jeune fille, mais comme si elle y prenait plaisir, elle ne dit rien, resta inerte, aussi inerte qu’Imure se disait être. Inconsciemment, elle comprenait ses paroles, se rapprochant de plus en plus de l’entité magique qui était pourtant physiquement liée à elle.

Soudain, comme attirée par une force incontrôlable, la seconde main vint se poser dur l’autre joue, accentuant la douleur qui devenait de plus en plus infernale sans que rien ne l’arrête. Raissa fit approcher encore son visage de celui d’Imure qui ne réagissait toujours pas. L’affolement qui devait envahir la jeune fille était transformé en hâte, en une insupportable impatience, le temps qui filait aussi lentement que du sable dans un sablier l’agaçait, elle voulu s’approcher encore mais quelque chose l’en empêchait, elle du attendre.
Le temps, cette anarchie qui s’éprend de nous, qui sème le trouble et le doute, elle ne pouvait plus le supporter. Attendant enfin la fusion, l’âme de Poesy était bercée par les douces illusions que lui faisait parvenir Raissa. Cette dernière était totalement obsédée par le néant, le chaos, le tout et le rien dans lequel elle ne tarderait pas à sombrer, mais elle attendait de savoir qu’elle en avait ne serait-ce que le droit, puis, elle attendrait l’autorisation. Mais tout tardait à venir, et elle, d’une patience immense, elle attendait, murmurant à travers les lèvres de Poesy les mots qu’elle pensait :

Raissa : « Laisse moi le faire …Laisse moi… Libères moi de mon obsession…Laisse moi me libérer de ma hantise… »

Patiemment, elle supporta la douleur qui sans cesse grandissait, qui sans cesse la consumait.*


PS: Merci d'avoir tout lu jusqu'au bout xD
Ok ca me va, mais il a quand même entendu les paroles de raissa non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptySam 24 Fév 2007 - 0:37


- Te libérer ? Libérer de ta hantise ?

M’en crois-tu capable ? Je ne suis pas la personne que tu recherches.

Dans un grondement sonore, Imure élargit ses larges commissures pour faire apparaître ses gencives magmatiques. La luciole tenait son visage dans ses mains… Imure avait beau avoir un tempérament vindicte, il était tout de même limité par le cerveau d’Icare.

« Si elle veut m’embrasser, elle va cramer son cerveau. Si elle crame son cerveau, forme astrale ou pas, il y aura des séquelles dans son corps physique. Bon, je ne suis pas un meurtrier… Et Icare apprécierait pas que je m’occupe de ses relations sociales… »


- Bien… J’en ai assez.

Imure se changea en poussière, instantanément balayé par le vent. Il ne donna pas à Poesy, ou à Raissa, ce qu’elles cherchaient. Ou peut-être pas ce que Raissa cherchait seulement. Un gouffre noir se révéla dans le sable, les dunes furent aspirés, puis le ciel nacré et le soleil.

Il ne restait qu’un univers noir. Terriblement noir. Il n’y avait ni sol, ni mur, ni vent, il n’y avait que le froid et les ténèbres pour compagnon. Un corps allongé par terre, Icare nu, bleu et froids, sans vie.

Un premier spasme parcouru son corps. Puis un deuxième. Le bleu disparu, lentement. Des rides dorée parcours son corps, réchauffe sa chair et ravive ses membres.

Ses yeux s’ouvrent, ils scrutent les ténèbres, son corps reste immobile, les spasmes s’accélère, deviennent des battements de cœur. Une main s’étendit sur un sol inexistant.

Icare se lève, déploie ses bras et ses jambes dans le monde fait d’obscurité. Un ange planait au dessus de lui.

- Poesy… C’est toi qui a énervé Imure comme ça ? La prochaine fois, pense à frapper avant d’entrer dans ma tête. J’ai tendance à croire que c’est un moulin à vent ces temps-ci.

Il tenta de sourire, mais il ne parvint pas à rendre ce qu’il se passe, réel. Il était là, nu, dans son esprit, en face de Poesy. Il n’avait aucun accès à son corps réel, il ne savait même pas ce qui lui arrivait. « Je suis peut-être mort en faite, et au paradis, les anges ressemblent à Poesy, ça peut être crédible… »

- Si tu pouvais me faire, au passage, un petit briefing de ce qui se passe… je t’en serais vraiment reconnaissant.
Acheva-t-il sur un grand sourire.

Un souvenir vint perturber l’esprit d’Icare, celui qu’Imure avait des dernières minutes. « libère-la de son obsession… libère-la de sa hantise... » Icare ne savait pas vraiment qu’est ce que cela signifiait. La seul signification qu’il y voyait, c’était celle de l’amour qu’éprouvait Poesy pour lui…

« Mais de là à dire que c’est une obsession … On va pas me dire qu’elle même à cause d’une entité magique! j’en prendrais un sérieux coups sur mon ego! Il y avait quelqu’un d’autre dans Poesy, quelqu’un qui désirait Imure… Il faut savoir si son attrait pour moi est uniquement dû à ce monstre…

…Je comprends ce qu’à voulu faire Imure. C’est à moi seul de montrer si Poesy m’aime vraiment ou pas. Imure n’est plus présent en moi, plus comme d’habitude, Imure me laisse le terrain de jeu libre. Si Poesy continue à m’aimer, alors c’est qu’il s’agit d’un amour véritable, sinon c’est que l’entité en elle ne trouve plus aucun attrait en moi. »


Icare esquissa un sourire, la situation allait être tendue. Imure venait de lui donner une mission, c’était rare mais parfois il se montrait plus humain qu’Icare lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyLun 26 Fév 2007 - 1:35

*Imure disparu dans un spectacle horriblement magnifique, faisant disparaître après lui le monde qu’il avait créé, les dunes de sables et le soleil brûlant, abandonnant une Raissa dont le désir se transforma en ressentiment cruel. Il l’avait abandonné, sans raison, sans explication, la laissant périr à petit feu, la laissant mourir d’envie de le revoir.

Enivrée par ses illusions, ses rêves et ses chimères, Raissa laissa peu à peu Poesy reprendre le contrôle de son corps ainsi que de ses esprits, retournant dans le coin d’âme qui lui était réservée, meurtrie par ce qu’elle avait toujours reprochée à Poesy : L’amour.

La projection astrale était à présent enfermée dans une boite noire, sans fond ni plafond, était-ce seulement une boite ? La voix d’Icare retenti, s’adressant à elle, elle ne le voit pas, pourtant lui semblait la contempler. Pourquoi se cachait- il ? Elle avait reprit peu à peu ses esprits, essayant de ne pas se laisser emporter par une fatigue qui lui pesait sur les paupières, essayant de lutter contre la lassitude qui l’empêchait de parler, mais elle restait là, dans les aires, ses ailes battant le vide.

Et le temps passa.

Elle ne savait combien de secondes, de minutes, d’heures, ou de jours étaient passés depuis le questionnement d’Icare, elle n’avait plus aucune notion des repères spatio-temporels, ni du sens des choses. Elle voulu répondre, mais de sa bouche ne sortirent que des sons qu’Icare ne pouvait comprendre, des sons qui voulaient tout dire pour elle et rien pour lui. Des « je t’aime » dans sa langue natale, et même se ses mots lui écorchaient le cœur, la langue et l’âme, elle souffrirait pour lui sans s’en plaindre, jamais.

Et le temps passa encore.


-Icare où es-tu ?

Poesy avait enfin retrouvé ses esprit dans leur totalité, elle était se contrôlait totalement à présent, et même ses ailes qui, habituellement, la possédaient, étaient à présent possédées par elle. Mais elle s’en fichait bien. Ses mains tendues devant elle, elle cherchait Icare dans le noir le plus total qui soir.

Un contacte. Un frisson. Un soulagement. Poesy avait enfin posé sa main sur la tête du serpentard qui semblait être en lévitation, elle caressa ses cheveux, puis chercha son visage à tâtons et lorsqu’elle eut effleuré ses lèvres des doigts, elle ne put contenir son désir qui explosa en elle aussi magnifiquement qu’un feu d’artifice. Elle lui en voulait d’être ainsi, elle lui en vouait de l’aimer, elle lui en voulait de ne pas la regarder comme il l’avait fait lors du retour dans le temps.


-Icare…

Elle n’osait poser ses lèvres sur les siennes par peur de se brûler, et pourtant elle savait qu’elle ne risquait rien. Les mains de la jeune fille descendirent le long du cou du garçon, et ce ne fut que lorsqu’elles atteignirent ses hanches qu’elle se rendit finalement compte de sa nudité. Elle en fut honteuse et ses joues rosirent. Pourtant, elle ne pu s’empêcher de poser sa tête contre son torse et de fermer les yeux avant de respirer profondément, soulagée. *

Edit: La preuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyLun 26 Fév 2007 - 3:09

- Spécial Nawak, fallait pas mal comprendre mon post-
- Résultat je me sens obligé de m’amuser un peu… -
- Je cite : « Elle ne savait combien […] de jours étaient passés[…] »

//


Icare attends, patiemment, il avait posé une question et... il attendait une réponse. Il s’assit et regarda Poesy, elle ne le regardait pas et semblait attendre. « Bon … Bah on va attendre. »

Icare faisait les cent pas, regardait furtivement de temps en temps Poesy. « Bouge pas… Bon… On va patienter. » Icare s’assit et regarda le néant qui l’entourait. C’est ennuyeux, il ne se passait rien.

Icare eu une brillante idée, il prit un bout de sa jambe et l’arracha. Il était dans son esprit et pouvait donc faire ce qu’il voulait. Le bout de jambe se forma en un autre Icare. D’un bout d’ongle il créa un jeu de carte. « Quitte à attendre… » et Icare attendit, en jouant au carte avec lui même.


-Un petit poker pour passer le temps, Poesy est toujours dans les vapes, là haut.


Au bout de deux jours, ayant rongé complètement tout ses ongles, Icare paria tout son pactole sur la dernière partie – Je vous laisse imaginer de quel Icare il s’agit. – Il tire les cartes : « bouse de troll !! un As de trèfle et un 5 de coeur». L’autre Icare – ou peut-être le bon- dévoila le flop.

Suspence… 3 de carreau … re-Suspence.. 2 de Pique ! « Mon dieu, la suite arrive, la suite arrive ! » Icare échangea un regard de défi à Icare.


- Tu va perdre, dit-Icare.
- Nan, toi tu va perdre ! répondit-Icare.

Troisième carte du flop : valet de pique ! « Quoi !? un valet ! j’ai misé tout ce que j’avais pour ça ! ok.. calme toi, reste 2 cartes, il manque un 4, c’est tout. »

Première carte supplémentaire : une dame de trèfle ! un sourire s’esquissa sur les lèvres d’Icare, - enfin l’autre Icare, vous comprenez…- échange de regards meurtrier. Dernière carte supplémentaire : un 8 de pique !


- Nan !! Dit-Icare
- Si !! Reprit-Icare. J’ai une paire de Dame !

Icare rit en jettant ses cartes devant lui... qui tombèrent inéxorablement dans le vide. Allez comprendre pourquoi Icare avait donc rongé complêtement ses ongles. Enfin, le premier Icare, pas l'autre.


- C’est pas juste ! se Défendit-Icare.
- Oh que si !
Finit-Icare jouissif.

Et Icare s’effondra dans les ténèbres. Il ne restait plus qu’Icare… - l’autre Icare, enfin peut-être le bon, enfin un Icare au moins, vous comprenez…-

Icare regarda sa montre fictif et remarqua qu’il s’était écoulé au moins deux jours ! « Bon, il est temps qu’elle se réveille maintenant ! »


//

Elle appela Icare. Elle ne semblait pas voir dans les ténèbres, pourtant Icare était sacrément visible.. ses beaux muscles reluisants et son allure d’athlète ne passait pas inaperçu, d’habitude. Il fut légèrement vexé.

- Bah… Je suis là. Dit-il, le ton un peu boudeur et fatigué.

Il patientait depuis déjà pas mal de temps. Mais elle le trouva, enfin, elle posa sa main sur son visage… un doigt dans son œil et un autre dans son nez, pour être précis. Icare grommela un rmmf avant de se taire. Elle caressa ses cheveux, découvrait son corps sous d’autres aspects.

Elle faisait parcourir ses doigts avec envie et Icare le sentait. Des petites traînées de chaleur suivaient son contact. La chaleur de la vie, Icare sentait ses sens s’exhaler, le touché par les doigts de Poesy, la vue par son regards qu’elle ne pouvait rendre, l’ouie par ce petit cœur qui bat au milieu des ténèbres, l’odorat par le doux parfum exotique et sensuelle de la Gryffondor, le goût par l’imagination extraverti du jeune innocent.

Elle toucha ses lèvres, elle ne l’embrassa pas. Icare fut peiné. « Elle ne m’aime peut-être pas… Elle ne me désire pas… Imure avait peut-être raison. » Ses mains traçaient des sillons sur la chair toujours en friche d’Icare. Sa chair désireuse de connaître, sa chair si pressée d’être dominé par un plaisir empirique, de n’apprendre à ne vivre que pour elle.

Sa chair si fictive, car rien de tout ceci n’est réel. Il s’agissait d’une séduction à l’intérieur de son psychisme. Mais cela n’empêchait pas Icare de vouloir le corps qui se blottissait à présent contre lui. Au moins, dans ce monde de la pensée, Icare pouvait contrôler certaines réactions charnelles, liées au désir, qui ne serait pas bienvenue à cette occasion.


- Alors … Est-ce donc vrai ?

Imure n’est pas en moi, tu as devant toi l’essence pure de mon âme. Et tu arrive toujours à m’aimer ?

L’être qui est en toi ne peut pas interférer dans tes sentiments, car son être aimé n’est plus ici…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyLun 26 Fév 2007 - 17:43

*Sa joue contre le torse d’Icare était en feu, le désir la faisait rougir et elle ne se sentait entrer dans une sorte de transe psychédélique apocalyptycodramatique qu’elle était incapable de contrôler.

Son estomac gargouillait, la faim lui tenaillait les entrailles, elle se demanda depuis combien de temps elle n’avait pas avalé ne serait-ce qu’une bouchée de pain. Sa soif fut étanchée par les paroles d’Icare qui venait de lui répondre, elle leva la tête vers lui et se frotta les yeux avant de les ouvrir. Et soudainement, elle se sentit stupide, étonnement stupide… La honte l’envahit, elle eut envie de courir se cacher dans le puit de Mowana avant que tout le monde n’ait prit connaissance de sa bêtise.

Pense : « Ma vie est foutue ! Ma réputation est ruinée ! »

Tous ses jours passés dans le noir, tous ses jours passés à vivre dans l’attente des retrouvailles, dans l’attente du contact physique d’essences psychiques, alors qu’elle avait les yeux clos, et elle n’avait même pas pensé à les ouvrir ! Elle se sentait honteuse et d’une toute petite voix elle répondit au serpentard tout en soufflant sur son torse un air frais et doux :


-Malheureusement pour moi, c’est vrai …Malheureusement pour nous, Raissa ne peut contrôler mes sentiments, et malheureusement pour toi, je te désir autant que dans ce passé inexistant…

Elle se colla un peu plus contre le corps d’Icare et sentit sa peau chaude contre la sienne, était-elle nue elle aussi ? Elle était persuadée que oui et son excitation n’était pas loin d’atteindre son paroxysme, affluant en elle comme une rivière de sentiments indomptables, si agréables et déplaisants à la fois. Elle frissonna lorsqu’elle approcha ses lèvres en feu de celles d’Icare, terrifiée à l’idée qu’il ne s’éteigne lui aussi, qu’il ne se retire et ne l’abandonne, elle n’eut que quelques secondes d’hésitation avant de l’embrasser avec passion.

-Est-ce que les lèvres d’Icare sont aussi délicieuses et tendres que celles que je viens d’embrasser ? Est-ce que sa peau est aussi douce que celle que je caresse ? Est-ce que son odeur est aussi enivrante que la tienne ?

Elle prit la main de l’entité dans la sienne et la guida jusque sur sa hanche, la posant sur le cœur noir qu’elle possédait depuis sa naissance, cette marque qui n’avait cessé de croître en même temps que son amour pour Icare jusqu'à atteindre la taille de la paume de Poesy. Elle sourit.

[PV Icare] Intrusion Psychique P4105b10


Dans ce monde aux étranges pouvoirs, elle sentit le cœur se mouvoir et de celui-ci poussèrent deux ailes noires semblables à celles de Poesy, elles se mirent à battre et le cœur s’envola, il parcouru entièrement le corps de la jeune gryffondor avant de traverser sa main pour se poser au creux de celle d’Icare. Qu’est-ce que cela signifiait ? Poesy n’en savait rien, et elle doutait qu’Icare en sache plus qu’elle. *



LoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooL
PS: Bah voilà, je suis rentrée dans ton jeu -_-' Mais remarque que je me suis calmée vite fait !^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyMer 28 Fév 2007 - 17:49

Icare la voyait, Poesy, il savait, contrairement à elle, qu’elle était bel et bien nue. Il ne s’était d’ailleurs pas gênée pendant les deux jours d’attente à attarder son regards sur les formes gracieuses et séductrices de la jeune gryffy. Il s’était d’ailleurs attardé sur les ailes cristallines qui se déployait dans son dos.

Elle l’embrasse, Icare se sentait ballotté par une marrais de sentiments controversés. La fidélité est une barrière de soie comparé au poignard tranchant de la séduction. Il se sentait noyé dans un océan de détresse et déchirement.

Il voyait Destiny, mais il voyait Poesy, il voyait trop d’image proche, trop de sentiments proches, trop de similitude. Dans ce mélange d’émotions controversé, il ne voyait plus les différences, Destiny était Poesy, Poesy était Destiny, tout était flou, il abandonna et lui rendit son baiser…

Il plongea à l’intérieur de l’être séducteur, de l’être tentateur. Il se perdit dans un labyrinthe de joie intense, de fantasme réalisé et de peur exquise. L’excitation dirigeait ses mouvements et dictait ses gestes. Icare la serra fort dans ses bras, ses doigts la gardait fortement contre lui. Il était parcouru de violents désirs…

Des idées folles parcourraient son esprit. Des idées qu’il tentait de réprimait sans succès, des idées qui s’imprimait dans son esprit et lui laissait entrevoir un futur charnel, un futur d’union. Le flot de fantasmes ininterrompue perturbait son pauvre esprit tourmenté.

Elle lui posa des questions, il ne pouvait répondre que par des oui soumis et des regards torrides.

- Oui, mon corps est à l’image même de la réalité, tu ne viens pas d’embrasser seulement mon esprit, tu viens d’embrasser mon être. Mon être est un symbiose de mon âme et de mon corps. Je ne suis pas seulement mon cerveau, je suis mon doigt, je suis ma main, je suis mon cœur. En m’embrassant, tu m’embrasses tout entier, tu embrasses mon corps.

Ce que tu as ressenti est la douceur de mon corps, la saveur de mon corps, le parfum de mon corps. Tout ça est bien réel…


Elle prit les mains d’Icare et les posa sur ses hanches. Ses hanches étaient chaudes, étaient sensuelles. Icare ne pensait qu’à les mordiller, à s’imprégner de sa chair. Une petite boule se forma au creux de sa paume un petit cœur aux ailes noires. « un cœur aux ailes noires, une symbolique assez sinistre. »

Icare cru comprendre ce que cela signifiait, un cœur prenant son envol, un cœur libéré. Dans un claquement de doigt, l’univers de néant fut illuminé par une lueur aveuglante. Icare venait de délimiter l’espace libre à une petite bulle. Une bulle infranchissable. « Il ne doit pas s’échapper… »


- Poesy, une question simple : maintenant, m’aimes-tu ?

Il regarda Poesy avec un regards neutre et concentré. « Si elle me réponds la mauvaise réponse, je devrait m’occuper de ce petit cœur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyJeu 1 Mar 2007 - 21:48

*Le désir qu’éprouvait Icare pour elle semblait se déverser en flots dans son sang qui inondait son petit cœur trop petit pour pouvoir ressentir autant de sentiments. Elle savait qu’ils regretteraient peut être tous deux d’avoir commis le céleste irréparable mais pourtant, la jeune gryffondor s’abandonnait entièrement à celui qui était à présent sien.

Il la rassura, répondit à ses questions qu’elle trouvait à présent d’une stupidité, d’une futilité, incomparable. Elle se fichait bien de l’être de chair puisqu’elle était à présent détenue par l’essence même du serpentard, l’arôme même de celui qu’elle désirait intensément.

Soudain, une bulle d’une lumière éblouissante illumina le néant et les enveloppa tous deux, les liants dans la blancheur pure de l’innocence. Poesy pouvait résister, elle pouvait lutter, mais à quoi bon ? Elle vivait bien à présent ce qu’elle désirait, peut-être bien que ce qu’elle vivait et qui deviendra un souvenir la sauvera de l’emprise charnelle qu’exerçait sur elle, même inconsciemment, Icare.

Simple question ? Il lui demandait si elle l’aimait en qualifiant la question de dérisoire, de simple… Ne comprenait –il pas que l’amour était la chose la plus complexe ? Et son regard, si foudroyant de désir n’était à présent plus que deux prunelles vides, neutres, sans émotions. Comment pouvait il avoir une aussi parfaite maîtrise de lui-même, de ses sentiment, comment l’émotion de Poesy ne les faisaient pas céder sous la pression qu’ils exerçaient ?

Leurs mains étaient toujours jointes, mais elle avait besoin de plus de contacte, besoin de plus de lui, cependant il semblait ne vouloir s’accorder à elle que si la réponse à sa question satisfaisait ses attentes. D’une voix soudainement mal assurée, Poesy murmura à l’oreille d’Icare :


-J’ai peur de te décevoir Alainn*…

Elle avait répondu à la question qu’il lui avait posée, maintenant elle se demandait qu’elle serai l’interprétation qu’il en ferait, elle savait qu’il ne se tromperait pas, que quoi qu’il en soit, sa réponse serait ce qu’il attend d’elle. Elle déposa alors sa joue contre le torse du garçon et écouta son cœur battre, elle se sentait bien, frôlant l’utopique euphorie.

*Alainn : amour dans la langue des tziganes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14523
Date d'inscription : 20/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyDim 4 Mar 2007 - 0:30

« Peur de me décevoir ? Mon jugement compte à ses yeux, c’est une preuve d’amour… » Pourtant ce cœur noir n’était plus attaché à elle, il était dans ma paume. « Si ce cœur représentait l’amour qu’elle a pour moi, si elle en est séparé, alors son amour ce serait éteint. »

Icare ne perturba pas sa concentration. Il remerciait d’être dans son propre psychisme, pas soumis à ses hormones et à son corps qui lui dicteraient sa conduite. Seul sa volonté lui avait fait désiré Poesy, seul sa faible volonté avait déchiré sa fidélité envers Destiny…

« Je suis sale, à présent… j’ai cédé à la tentation, j’ai cédé à ma volonté, ma raison n’a pas su s’imposé… » Il pensait à Destiny, il pensait aussi à ce cœur noir qu’il avait voulu emprisoné.

« Non, il est temps… » Un autre claquement de doigt, la lumière disparu, il n’y a avait plus de limite, il n’y avait que le néant. Icare détacha sa main de la hanche de poesy, et y détacha le cœur aux ailes agitées. Il souffla le cœur et lui laissa prendre son envol. Il pouvait à présent se perdre dans le néant, se perdre à jamais s’il le souhaitait.

« Il est temps de laisser les choses réelles reprendre leur cours… » Icare se retourna vers Poesy et répéta ses quelques mots, à l’affût de quelconque changements.


- Maintenant, m’aimes-tu ?

Ses yeux restaient neutres et dissimulaient l’attente déchirante de son âme. Il fallait deviner ce que représentait ce cœur… Il fallait comprendre l’origine de son amour… Il fallait savoir si son amour était sincère ou fictif… Il fallait beaucoup de choses, beaucoup trop.

Icare ne détourna pas son regards de Poesy… Leur corps comme leur sentiments étaient mis à nus. « La vérité a un prix bien amère… Je serais peut-être le seul en fin de compte a m’être montrer faible de volonté… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14549
Date d'inscription : 12/01/2006

[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique EmptyMer 7 Mar 2007 - 0:44

Icare avait fait disparaître la bulle à l’agréable lumière avant de souffler sur le cœur que Poesy avait déposé au creux de sa paume. Il s’en alla, virevoltant, trouver un refuge temporaire dans le néant abyssal du mental du serpentard qui venait de reposer sa question, attendant à présent une réponse sans détour, une réponse à une seule syllabe : « oui » ou « non ».

Poesy essaya de sonder les profondeurs de son âme bien qu’elle soit déjà mise à nue, dans le vrai sens du terme. Elle était totalement sidérée par le contrôle qu’avait Icare sur lui-même, un contrôle qui lui échappait totalement, même étant réduite à l’état de pure entité.

Elle essaya de faire le vide en elle et de trouver le chemin de la paix intérieur, ensuite, elle envisagerait peut être de répondre à la question d’Icare si elle y trouvait une réponse qui les satisferait tout les deux.

Plus le temps passait, plus elle avait l’impression de se rapprocher de la vérité de son âme, et lorsqu’elle l’atteignit, elle s’éloigna d’Icare avant de le serrer fort contre elle, espérant une dernière étreinte avant la fin. Les larmes lui montaient aux yeux sans qu’elle ne puisse rien y faire et la nostalgie la gagna une fois de plus avec l’art qu’elle mettait à la rendre faible. C’est pourtant d’une voix assurée qu’elle prit la parole pour répondre à alainn :


-Icare… Le cœur que tu viens de relâcher, c’est mon amour pour toi, tu viens de me faire comprendre qu’il se perd… J’ai bien réfléchit, oui je t’aime, mais tu m’a délivré de mon obsession, alors il ne nous reste plus qu’a espérer que tu m’ait aussi libéré de mon amour pour toi.

La gorge nouée, elle décida alors de tout lui avouer, de s’attaquer aux racines de l’arbre de l’amour qui avait poussé au fil des temps, malgré la pluie et les tempêtes, malgré le soleil et la sécheresse qu’il avait du affronter pour continuer à survivre.

-Si j’avais été là ce jour, tu m’aurais choisie…j’en suis sure…Je l’ai lu dans tes yeux…Tu m’aurai choisie malgré la douleur que tu aurais faite subir aux deux autres…Et tu sais pourquoi ? Parce que ton amour pour Destiny n’était pas aussi fort que maintenant… Mais ne nous attardons pas sur des souvenirs vains…

Elle se tu, s’en voulant de faire revenir à l’esprit d’Icare des faux souvenirs qu’il avait certainement effacé sans s’en rendre compte, même si elle se doutait que sa conscience savait tout de cela. Elle poursuivit son récit qui commençait à se faire long et qu’elle décida de raccourcir quelque peu :

-Icare…te souvient tu de quand tu m’a bousculé dans le Poudlard express ? Et que tu tétais confondu en excuse avant de m’aider à ranger mes affaires ? Tu avais laissé tomber ceci.

Elle tendit la paume de sa main en face d’elle et en fit jaillir une image représentant une simple chaîne en or qui avait toutes les chances de renfermer un lourd secret. Elle attendit une réaction quelconque de la part du Serpentard avant de continuer son monologue. *

PS: J'ai pris la liberté d'imaginer totalement une situation qui n'a pas eu lieu ^^ Mais je me suis aussi permise de piocher l'idée du pendentif , si ca va pas tu me prévien, je change ^^

Edit Moi: C'était mon dernier message avant environs un mois. Donc si je ne réponds pas, n'aie aucune inquiètude xD c'est totu à fait normal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Contenu sponsorisé




[PV Icare] Intrusion Psychique Empty
MessageSujet: Re: [PV Icare] Intrusion Psychique   [PV Icare] Intrusion Psychique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV Icare] Intrusion Psychique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: Le Complexe de Dédale-
Sauter vers: