Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La Cérémonie des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sacha de Lansley
Administrateur
Sacha de Lansley

Nombre de messages : 739
Age : 36
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 14187
Date d'inscription : 30/10/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyVen 1 Déc 2006 - 23:39

Pour accéder au Complexe de Dédale, salles et couloirs cachés du château et réservés aux Ombres, il fallait passer par ces chemins:

La Cérémonie des Ombres Relativitybysteevolsyz1

Sombres d'abord allaient être les couloirs, mais dès que la lumière apparaissaient, l'ambiance se faisait moins angoissante:

La Cérémonie des Ombres Eschersrelativitywipvy6

La première fois, comme certainement beaucoup de personnes qui seraient présentes ce soir-là, je me suis lamentablement perdu dans les dédales de ses couloirs où la gravité ne semblait pas connaître ces recoins du château. Le Juge a dû venir me chercher au bout d'une heure que je ne réapparaissais pas.

La honte... Le Baten

J'ai donc pris soin d'envoyer une carte des lieux à chacune des personnes ayant accepté de faire partie des Ombres. Leur montrer que je me soucie d'eux... ou quelque chose comme ça. Il est très improbable que ceux-ci soient là pour mes beaux yeux - dommage, Jonathan Mateo ou Enki m'auraient fait un beau repas - il me faudra gagner ma place parmi eux et il n'est rien de plus difficile vue ma réputation.

La salle où la Cérémonie des Ombres doit avoir lieu est éclairée, et des fenêtres magiques projettent un soleil éternel et un ciel bleu malgré l'heure tardive.

La Cérémonie des Ombres Specialinnwp9

Je me tiens assis dans ce que l'on pourrait penser être une réception. Je les attends pour qu'ils se rencontrent tous pour la première fois. Je prie Merlin pour qu'ils ne soient pas bruyants, indisciplinés ou remplis de questions mièvres et naïves. Les uns après les autres, je les ai choisi après les avoir longuement observé et après quelques recommandations de Juge Lara Impartial.

Mes doigts tapotent sur une installation de marbre froid, d'une propreté incroyable. Mon coeur bat...


"Ils devraient commencer à arriver d'ici une minute."

Mes yeux font un bref tour des environs pour vérifier que tout est prêt.

Tout est prêt.

L'épée d'aboubement est suspendue dans la petite pièce, la plus sombre, la seule sans lumière, le salon des Ombres ressemble à la salle d'un restaurant haut de gamme, une chambre aussi. Douce idée que le Juge a eu de me permettre de... ce n'est pas le sujet.


La Cérémonie des Ombres Somewhereintheskybyas07xc3

La Cérémonie des Ombres Anartisticalchemyst8


Salon, salle de réunion et de rassemblement des Ombres


Pour séduire l'estomac de Jonathan, j'ai pris soin d'orner une des tables d'une montagne de délices sucrés et salés, de fruits exotiques et de pains de toutes les régions du monde. Gâteau, hors d'oeuvre, il a le choix de tomber comme il lui plaira dans la gourmandise.

La Cérémonie des Ombres Labyrinthbyrushdevilox8

Salle de la Cérémonie

La Cérémonie des Ombres Shrineoftruthbydarklordpv5

L'Epée d'Aboubement


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Isis Kitlee
Préfète
Isis Kitlee

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14887
Date d'inscription : 15/02/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyJeu 7 Déc 2006 - 19:16

Isis avait reçu les deux cartes que lui avait envoyé de Lansley. Une lui indiquant la date du rendez-vous et l'autre un chemin balisé la menant à leur salle secrète.

Il était assez tard quand elle sortit de sa salle commune discrètement en prétextant qu'elle devait absolument aller chercher Daïmon qui s’était fourré dans un guêpier à toutes les personnes qui la questionnaient sur son passage. D'ailleurs, Daïmon passait son temps hors de la salle commune, il était une très bonne excuse.

Après avoir vérifié que personne ne la suivait, elle partit en direction des profondeurs du chateau. Elle trouva l'entrée du dédale et sorti la carte. Des petites flèches sur le parchemin indiquaient le chemin à emprunter.


Tout d'abord, elle emprunta un couloir sombre parsemer de millier d’escaliers. Elle fut obligée d'allumer sa baguette pour voir ou elle mettait les pieds bien que quelques torches brûler ici et là. Elles devaient là pour faire jolie vu qu'elles ne servaient pas à l’éclairement, juste à rendre l'environnement plus terrifiant. D'ailleurs Isis était bien contente que la salle commune de Poufsouffle n'avait pas hérité du même décorateur. Mais au bout d'un moment, une lumière tamiser bleuté fit son apparition. Isis se senti plus apaisé, plus rassuré par cette ambiance. Elle préférait de loin la douceur du bleu que la froideur du sombre.
Apres avoir tourner pendant 15 bonnes minutes avec l'étrange impression de tourner en rond, Isis s’arrêta et regarda le fichu carte qui était complètement hors d'usage à son avis.

Pense : De Lansley, si t'es si intelligent t'aurai pu faire une carte qui tiens la route, non mais.

Isis resta assise à bouder. Elle n'avait pas envie d’appeler "au secours me suis perdu " de un parce qu'elle allait être ridicule bien que cela ne soit pas la première fois. De deux, parce qu'elle savait que cela serait de Lanley qui viendrait et elle a pas forcement envie de le voir. Elle sentait bien qu'il préparait un mauvais coup et cela ne lui plaisaient guère vu que cela concerné Son Jo, juste parce que cela concerné Son Jo. De trois, parce qu'elle avait envie de bouder et c’était son droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Mateo
Adulte
Jonathan Mateo

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 14564
Date d'inscription : 13/05/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyVen 8 Déc 2006 - 3:47

Jonathan avait réussi à ouvrir les deux cartes (d'invitation et des dédales) loin des yeux indiscrets (comprendre, ceux de Isis, Dimitri, Dened et Destiny...). Il avait noté la date et l'heure mentalement avant de brûlé le parchemin d'invitation (il ne savait pas lancé de sortilège qui efface les informations écrites...) et avait rangé la carte dans la poche de ses jeans les plus sécuritaires (suite à une vilaine farce datant de la cinquième année, elle mordait toute main y pénétrant, mais grâce à un charme effectué par un vieil ami, elle ne mord plus que les mains d'autrui), affectueusement surnommé son pantalon mordeur. Ledit soir, Jonathan se prépara d'avance pour son escapade, mais son alibi (qui consistait à avoir une fringale) fut réduit à néant par un elfe de maison qui vint leur porter de la nourriture pour fêter Jo-n'en-savais-rien.

Heureusement pour lui, Isis lui forgea un nouvel alibi, en partant à la recherche de Daïmon. Il pourrait lui-même prétexté s'inquiéter pour elle et la rechercher. Il quitta donc leur salle commune une dizaine de minutes après elle (temps qu'il passa à faire semblant de faire un devoir d'astronomie, tout en repensant à sa planification de la soirée) et se dirigea vers le passage indiqué sur la petite carte. Un passage encore inconnu à Jo, aux confins d'un château pourtant bien connu, éclairé par des torches aux murs.

Il entra donc dans le passage et se sentit aussitôt léger. Il monta un escalier, un second, puis un autre. Emprunta par quatre fois des cul-de-sac avant de se décider à sortir cette fichue carte qui, il devait l'avouer, lui serait utile. Il suivi les pâles balises laissées par son prédécesseur, sans porter attention à autre chose que ces petits signaux lui indiquant qu'il était sur le bon chemin. Ce ne fut que dans la pièce illuminée qu'il s'aperçu de la cause de son impression de légèreté : il ne cessait de changer d'orientation tridimensionnel, car certains escaliers étaient sur des murs et d'autres au plafond, en plus de ceux au sol. Le dédale n'était donc pas seulement sur deux dimensions (trois avec les différents étages), comme Jo l'avait pensé, mais sur bien plus... Voilà qui expliquait qu'il se soit perdu aussi souvent en peu de temps.

Il continuait de suivre les balises en se demandant combien de temps celà lui prendrait pour arriver jusqu'au bout, et depuis combien de temps il était parti de la salle commune. Il avait peur d'être en retard, que l'on le mette dehors, ou pire. Il prenait des risques énormes pour un poufsouffle (et plus encore pour un Jonathan Mateo) en se dirigeant à cet endroit. Des risques injustifiés? Qui sait... Tout ce qui le poussait à se rendre à cette... cérémonie, c'était un espoir. Un souvenir aussi. Enfin, un mélange des deux...


"Voilà! Enfin!"

Jonathan vit une salle éclairée comme en plein jour, plus loin. Il s'empressa de s'y rendre et y entra. Si ses yeux ne le trompait pas, seul De Lansley était présent pour l'instant. Si ses oreilles ne le trompaient pas, il n'y avait personne non plus dans les pièces voisines, ou bien elles étaient très silencieuse. Jonathan s'arrêta donc devant son hôte et lui offrit un sourire timide avant d'échanger avec lui des paroles. Ils n'en avaient pas échangés depuis belle lurette. Jo était intimidé par cette inconnaissance et se demandait que penser. Comment agir? Comme de vieux camarades? De simples connaissances? Avec un respect hyérarchique? Devrait-il s'en méfier encore? Ou non?
Finalement, Jo opta pour la simplicité et l'efficacité :


-Salut.
Ça va?


Ensuite, un silence s'installerait forcément. Ou, à tout le moins, Sacha lui répondrait les platitudes d'usage... Stressé comme un élève à sa rentrée, Jo n'avait pas porté attention à autre chose que ses pensées. Il reprit donc la parole, sans trop être conscient à savoir s'il était impoli ou non :

-Pourquoi...?

Pourquoi étaient-ils ici? Pourquoi ce mouvement? Pourquoi Jo avait-il adhéré? Pourquoi un endroit aussi éloigné, inaccessible? Pourquoi Sacha les avaient-ils réunis? Pourquoi Jo ne voyait pas la Juge? Pourquoi avait-il l'impression d'être venu en partie pour la voir, l'observer? Mais surtout... surtout :

-...Moi?

Il n'avait aucune idée de toute l'étendue que la question pourrait prendre. Mais il voulait seulement demandé pourquoi il avait reçu cette première missive. Sans trop attendre une réponse, pensant qu'elle risquerait d'être décevante, ou longue, ou... Jo tentait seulement d'entretenir la conversation, et le seul sujet qui lui vint à l'esprit fut celui qui le hantait depuis la première lettre de Sacha. Quelle(s) qualité(s) "extraordinaire" (dans le sens qui sortent de l'ordinaire et non super-héroïque...) avait-il qui lui valait successivement d'être champion de sa maison et invité à cette cérémonie?

Jonathan attendit, se tordant les mains, puis se pinçant le lobe de l'oreille, en observant la jolie pièce joyeusement éclairée par le soleil, tout en se demandant si ils se trouvaient au-dessus ou au-dessous de la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mowana Beckett Taylor
Adulte
Mowana Beckett Taylor

Nombre de messages : 522
Age : 31
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : Diplômée
Gain de Gallions : 14856
Date d'inscription : 04/02/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 9 Déc 2006 - 0:46

*Dans les dédales sombres des couloirs du château, un aigle majestueux volait. Le volatile semblait suivre les flèches lumineuses posées le long d'un chemin qui ne semblait pas avoir envie de s'arrêter. Il n'y avait pas d'endroit et pas d'envers sur la route qu'avait pris cet oiseau et il commençait à douter d'avoir pris le bon chemin.*

*De loin il vit une jeune fille assise en train de bouder. Il continua de voler sur une dizaine de mètres mais fit violemmet demi tour autour d'une colonne qui maintenait le sol et le plafond * ou le plafond et le sol * de ce lieu étrange.*

*L'aigle accélera sa course au moment où tout oiseau qui devait se poser aurait dû ralentir.*

"Mais c'est Poufpouf-Kitlee ! I love you Trop de la bombe de citrouille !!"

*Cet aigle aux dimensions extraordinaires ne freine donc pas mais saisit de ses serres les deux chevilles de la jeune fille boudeuse, la traîna sur le dos sur un mètre avant de s'envoler (avec plus de difficulté compte tenu du poids de son colis)*

"Nom d'un Gryffouillard à lunette cicatrisé ! Elle est damned de lourde la Kitlee !! Le Baten Ca m'apprendra à vouloir rendre service !"

*L'aigle reprit le chemin des flèches lumineuses sans prendre en compte les jérémiades du gros sac de fringues avec une Kitlee dedans et sa grosse tête pleine de cheveux, toute retournée*

*Quand les flèches se firent plus rares mais qu'une très belle porte d'entrée apparut, par le cadran de laquelle l'aigle voyait un Poufpouf Champion et le Serpentard Dégaineur, l'immense oiseau ralenti son vol. Il ralenti et laissa tomber sa grosse Poufsouffle sur l'autre Poufsouffle qui était en train de discuter avec le Dégaineur.*

"Ca c'est fait !"

*L'oiseau fit un tour de la salle dans laquelle il venait de rentrer, puis un volte face très raide avant de revenir vers le tas de Poufsouffle et le Serpentard à l'accueil. Là où l'aigle atterit, se trouvait agenouillée une jeune fille, la tête penchée et les cheveux lâchés dans tous les sens devant son visage. La jeune fille d'une beauté incommensurable releva ses cheveux en souriant aux Poufsouffle qui étaient dans une position assez indécente devant public * ils pourraient pas faire ça dans leur salle commune !! * enfin, Mowana trouvait qu'elle avait plutôt bien visé en lâchant Kitlee. De pas trop haut donc, à part un bobo, les deux Jaunes ne devaient pas avoir trop d'érafflures.*

- Bonswaaar ! Il est où Chiri-Chou Le Chiri-Chou Ca va Kitlee, t'as pas vomi ? Tu veux un poutou pour que je me fasse pardonner ? Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandwi Nya
Adulte
Sandwi Nya

Nombre de messages : 476
Age : 30
Maison : Ancienne élève de Serdaigle
Année : Diplômée mention Troll des montagnes
Gain de Gallions : 14921
Date d'inscription : 13/01/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 9 Déc 2006 - 2:40

Un Hiboux s’était pointé avec une lettre au blason de l’adjoint du ô Combien Grand Juge. Elle s’illumina d’un sourire, car même si elle n’avait aucune idée de ce que cela induirait d’adhérer à ce mouvement, elle restait persuader qu’une Grande Révolution se mettait en place.

Elle ouvrit ce pli avec une certaine saveur, profitant de chaque froissement de papier, et des vapeurs de cuir ciré du parchemin. Dwi déchiffra les lignes de la vilaine écriture de Monsieur-nous sommes-un-couple-aux-yeux-de-la-Dame-de-pierre. On ne peut plus réjouis de savoir qu’elle allait enfin découvrir qui se rangeait du côté des Ombres du Juge.

Pense : Un plan, des balises phosphorescentes… Ohlala… Galère…





A la nuit tombée, Sandwi s’enferme dans le cabinet qui lui fut assigné pour le championnat. Rien d’étrange, car elle a l’habitude de se retrouver seul ces temps-ci. Parce qu’elle a perdu la silhouette dont elle était l’ombre, ainsi que sa rivale… il ne lui restait que son frère à taquiner, quelques personnalités poudlardiennes à troubler comme ce Julian méprisant, ou ce Mickey à malmener, et cette nouvelle connaissance hasardeuse du chemin de traverse qui va devoir subir Sandwi-la-facétieuse-sorcière-moche-et-méchante à son tour.
Après ses méditations rituelles de la nuit venue pour se concentrer pour le tournoi. Elle se pare de sa chemise la plus claire, de son Hakama
le plus sombre le tout sous sa cape de sorcier qui est désormais ornée d’un blason du championnat au couleur de sa maison. Et oui, elle est avant tout une représentante de Serdaigle.

Alors que la lune était haute, que le silence est présent, elle se dirigea d’un pas feutré et rapide vers l’entrée, chargée de ses deux cartes.




Elle pénétra dans le dédale.

Impressionée.
Elle l’était, il lui avait suffi de lever les yeux sur le pas de la porte. Aucune explication ne lui vint. Peut-être qu’un sortilège de protection était à l’origine de ce dédale? Peut-être que l’archisorcierthèque n’avait pas fait que d’abuser de la bièraubeurre? Ou qu’il était tout simplement fou ? En tout ce couloir restait ni plus ni moins qu’exceptionnel. Elle appréciait le talent et le génie du créateur de ces lieux.
Comme indiqué dans la lettre, dont Dwi connaissait le contenu par coeur, des balises phosphorescentes signalaient le parcours. Elle s’élançant avec toute la vaillance dans les escaliers.
Puis tourna à droite, puis à gauche, puis sur le mur frontale, puis la tête en bas par rapport à l’entrée, puis dans un axe dont elle ignorait le sens par rapport à son seul point de repère : l’entrée. Ses repères furent alors déstabilisés, source de vertige, perte d’équilibre, ça n’allait pas trop bien. Ouhh..., non, pas trop bien.

Elle s’arrêta un instant pour respirer profondément, relativiser un petit coup, ça fait pas de mal.

Puis elle reprit son chemin tranquillement. Une balise… Tout est normal. Elle continuait ainsi, tranquillement, évitant de trop s’attacher aux déplacements de son corps dans l’atmosphère. Mais se fut étrange…

Pense : Ohoh… Boulette.

Car elle ne trouva pas la suite des balises…
Elle soupira. Elle s’y attendait à celle là.
De nouveau, dans un nouvel élan, elle essaya de refaire le chemin inverse, pour le retrouver. Puis tourna à droite, puis à gauche, puis sur le mur frontale, puis la tête en bas, sur le mur de droite, sur la gauche **…**

Mais rien.
Elle fit appel à son intelligence, et leva les yeux pour chercher au loin, dans ce labyrinthe, dans l’angle d’un escalier renversé, dans le pas d’une porte… Lorsqu’un oiseau surgit d’une de ces ouvertures…

*tête bizarre, pleine de surprise*
La Cérémonie des Ombres 00000005 La Cérémonie des Ombres 00000005 La Cérémonie des Ombres 00000005


-Avec une Isis… Le Dwi


Pense : Accio balai.
Ce dernier surgit de nulle part, ne ralentissant pas à proximité de Sandwi. Comme toujours, elle s’y agrippa, avant de se hisser dessus.
Se mit en chasse de ce volatile non-identifié.

Ce ne fut pas très dur, malgré la vitesse et les tournants aigus des couloirs.


Enfin, la lumière fut. De toutes évidences le bout du chemin s’approchait.
Un passage éblouit de lumière, l’oiseau s’y engouffre, toujours Miss Kitlee la tête en bas, je les suis et découvre les « déjà arrivés». Je ralentis, et me posai avec ma grâce indéniable.


-Euh… Salut !


J’observe l’aigle abandonnant sa proie, et faire le tour de la pièce, je sors ma baguette, prête à la défense en cas d’attaque. Mais L’aigle ne fait rien de tel. Il se transforme.

*deuxième tête bizarre pleine de surprise*
La Cérémonie des Ombres 00000005 La Cérémonie des Ombres 00000005 La Cérémonie des Ombres 00000005


Pense : C’est Mowana Beckett !!!

-Mowana Beckett est un aigle ! Vous avez-vu l’aigle s’est transformé en Mowana Beckett.
Le Dwi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michaël Corner
Personnage Inactif
Michaël Corner

Nombre de messages : 74
Maison : Serdaigle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 14403
Date d'inscription : 04/07/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 9 Déc 2006 - 5:01

Michaël avait reçu la lettre de Sacha DeLansley, comme chaque ombre, incognito. Il avait pris connaissance du contenu et avait aussitôt effacé la carte avec un sortilège nécessitant le mot de passe pour le voir. Qu'étaient ces ombres? Il n'en savait guère. Que manigançaient-ils? Il n'en savait davantage. Pourquoi y était-il? Ça il le savait. D'abord, il avait été surpris par l'étrange ressemblance avec les initiales de l'Armée de Dumbledore, ensuite il était curieux. Et pour une fois, sa curiosité lui resta plus de trente secondes.
Le soir même, il descendit donc dans le château, sous une cape verte qui le ferait passer pour un serpentard rôdeur, et se rendit au point indiqué par M. De Lansley.

Jusque là, aucun problème.


"Pourvu que tout continue de bien aller" espéra-t-il.

Il pénétra dans les dédales. Il leva d'abord un sourcil, puis un autre, tout en tournant la tête, et finalement, sa machoîre resta bêtement ouverte. Il laissa échapper un

-Woao!
Puis s'avança en pensant que Poudlard lui réserverait toujours de nouvelles surprises. Il se demandait aussi combien de temps avait bien pu durer la construstion de ce merveilleux château enchanteur.
Tournant la tête tranquillement, il localisa la première balise. Il s'y rendit et repéra la deuxième, fit de même pour la troisième, etc. Toujours avec le plus de méthode et de minutie possible, mais aussi de plus n plus rapidement, comme si il prévoyait, ou apercevait plus facilement, la prochaine position des balises. À un moment il ressentit une sensation qu'il n'avait ressentie qu'une seule fois, avec Ginny Weasley, lorsqu'elle lui avait lancé le pire sortilège de Chauve-furie qu'elle ait lancé de sa vie. Il s'assit donc sur le bord d'une marche et se rendit compte qu'il avait le tournis, comme déboussolé dans cet univers. Pour remédier à ce malaise, il se lança le sotilège de têtenbulle et se serra les poings sur les tempes. Jusqu'à ce qu'il voit un aigle passé, suivi par une sorcière en balai. Rien d'exceptionnel s'il s'était trouvé dans le parc, mais à l'intérieur du château, c'était une autre histoire. D'ailleurs, l'aigle semblait aussi tenir un bidule jaune sous lui. Bidule qui hurlait d'une voix aigue...

Le jeune serdaigle se leva pour les suivre, mais ils avaient déjà disparu. Il se rassit donc pour que son mal de crâne finisse de passer, et entendit des pas, pas trop loin de lui. Il sortit sa baguette et éclaira l'inconnu qui s'approchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
Poesy Magic

Nombre de messages : 568
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14924
Date d'inscription : 12/01/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 9 Déc 2006 - 11:07

*Poesy venait de recevoir la carte qui mènerait les membres de l’armée des ombres au Complexe de dédales où aurait lieu la cérémonie qu’ils attendaient tous avec impatience. Elle avait répondu présente à l’appel qu’avait lancé la juge Lara, pour la simple et bonne raison qu’elle vouait un culte particulier à celle qu’elle avait élevé au statut de divinité, atteignant presque le pallier où siégeait La-grande-manitoute : Mowana.
Pourtant, le doute avait envahi, son âme, torturé son esprit et prit possession de son cœur, elle redoutait par-dessus tout le courroux de la serpentarde et se demandait si le fait d’avoir une concurrente la pousserait à punir la gryffondor qui avait osé porter atteinte à son égaux surdimensionné.
A présent, elle marchait à travers les couloirs sans dessus dessous, seule, la carte que lui avait envoyé Sacha entre les mains et sous les yeux, suivant le chemin qu’il y avait indiqué pour éviter que les membres ne se perdent. L’heure de la cérémonie approchait, et des tas de questions se bousculaient dans la tête de Poesy, des questions que sans doutes tous les autres devaient se poser…

Pense : « Qui fait partit de l’armée ? Mo ? Oui j’en suis sure ! Icare ? Aussi…Destiny ? Elle a dû suivre Icare… Ehlana ? Je ne sais pas…nous n’en n’avons pas parlé…Dim ? Si Mo oui, alors lui aussi doit y être ! Purdey ? Avec son médaillon elle sera certainement utile…Ginny ? Harry ? Ron ? Hermione ? Non…Jamais ils ne trahiraient ce qui leur semble être le bien ?… Maintenant…Pourquoi ont-ils accepté ? Par simple envie passagère ou après une longue réflexion ? Par conviction personnelle ou par crainte ? Et moi ? Moi je suis là aujourd’hui parce que je pense qu’un peu de changement ne fait pas de mal, et que l’armée des ombres est la seule capable d’opérer pour le bien de tous ! Parce que Lara a su me convaincre et que je me suis rangée du côté de ses principes… »

Elle marchait sans plus savoir où elle allait, et lorsqu’elle regarda sa carte, elle remarqua qu’elle avait complètement dévié du chemin qui y était indiqué. Autour d’elle, il y avait le même décor qui lui était apparu quelques temps auparavant, un enchevêtrement de passages dont on ne reconnaissait ni le plafond, ni le sol.

Pense : « Bin bravo Poesy ! T’es dans de beaux draps ! »

Elle s’assit sur l’une des marches des nombreux escaliers qui grouillaient dans les environs, se tint la tête entre les mains, et se mit à sangloter, aussi discrètement que possible. Elle aurait eut honte de se faire surprendre dans cet état de détresse inutile…

Les minutes s’écoulaient lentement, et elle avait à peine cessé de se lamenter qu’elle entendit des bruits de pas dans les escaliers au dessus d’elle. Sans se soucier de savoir qui ou quoi était passé par là, elle fila vers l’endroit d’où était provenu le son, ne distinguant de la ‘’créature’’ qu’une ombre élancée grâce aux torches qui éclairaient faiblement l’endroit. Elle regarda sa carte et se mit à suivre le chemin qui y était indiqué.

Après avoir longuement marché, Poesy se retrouva dans un endroit tout aussi curieux, avec cependant plus de lumière, une lumière si bleue qu’elle semblait provenir de la surface des océans. Un sourire éclaira son visage et elle se remit en route avec plus d’entrain et moins d’oppression.

Pense : « Y zoré pô pu mettre cet éclairage plus tôt ?! »

A peine avait elle eut ses pensées, qu’elle se retrouva au pas de la porte d’une des salles les plus merveilleuses qu’il lui fut donné de voir le long de sa courte existence. Une partie de l’armée s’y trouvait déjà : Isis, Jo, Dwi, Michaël et, quel ne fut son contentement lorsqu’elle en remarqua, qu’effectivement, Mo faisait partit du bataillon !
Elle s’avança vers les autres, et timidement, elle leur sourit pour enfin se décider à parler :


-Houillouillouille tout l’monde ^^

Sûre qu’ils ne comprendraient pas sa façon de dire bonjour, elle le fit signe de ne pas essayer de comprendre et baissa les yeux vers ses chaussures.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Isis Kitlee
Préfète
Isis Kitlee

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14887
Date d'inscription : 15/02/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 9 Déc 2006 - 14:39

Isis toujours en train de bouder sur son escalier, regrettant amèrement de ne pas avoir prit un petit pull car il commençait à faire un peu frais.

Appareo Pommes

Une pomme fit son apparition dans les mains d’Isis. Elle commençait à avoir faim aussi, et puis fallait bien passer le temps. Mais elle était très contente d’elle-même. C’était Jo qui lui avait appris ce sort à la fin de l’année dernière mais cela ne faisait que 2 semaines qu’elle le réussissait parfaitement… avec juste des pommes. C’était pas très diversifié mais c’était mieux que rien.

A peine eut-elle ouvert la bouche pour s’offrir un peu de réconfort acidulé sucré. Ouais, parce que s’était une pomme Baerburn qui sont acide mais avec un jus super sucrée et c’est des pommes qui sont trop trop bonnes, c’est même sa pomme préférée. Et puis elle se mari archi bien avec de la salade et des pommes de terre sautées et….
Mais Isis ne pu continuer son analyse culinaire car un aigle géant lui agrippa les chevilles, la traîna pendant un mètre sur le sol. D’ailleurs cela fit extrêmement mal à Isis qui se prit la dernière marche de l’escalier dans le coccyx. A la fin Isis était dans les airs accrochée à ce vil animal qui la tenait fermement.


Espèce de Troll, repose-moi non d’une bouse de dragon mal léchée… Gros poison tout pourri, espèce d’animal bête comme les pieds de Destiny. AAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHH. Tu vas me lâcher salle truc bidule chouette à la morve de Rusard, salle garce d’oiseau pie bec… tourne y a un mur, un muuuuuuur * bang*

Isis se prit un mur en pleine tête. De plus elle était sur de saigner à vif, elle se voyait déjà partir, la preuve, un long tunnel noir avec un lumière au bout, oui une lumière blanche, une lumière blanche qui….

Et la, elle se sentit attirée par la pesanteur en tomba tête la première sur un coussin très moelleux à son goût.

Pense : Sale oiseau de malheur.

Isis était tellement courbaturé et avait la tête qui tournait qu’elle se mit instinctivement à genoux, les mains pencher entre la tête de… la tête.

pense : pitié faite que ca soit pas Lansley

… de Jo. *énorme soupir de soulagement *


Oh, c’est toi. Par contre je sais que je suis ta copine mais si tu pouvais éviter de mater mon décolleté… je te le ferais voir plus tard mon nouvel ensemble de sous-vêtement.

Isis se releva, se rhabilla et remis sa touffe qui lui servait de cheveux en place. Ouais, la tête en bas ça n'a pas réussi à son brushing.

Mowana Beckett est un aigle ! Vous avez-vu l’aigle s’est transformé en Mowana Beckett

Pense : Un aigle, Beckett


Ca va Kitlee, t'as pas vomi ? Tu veux un poutou pour que je me fasse pardonner ?

Pense : C’est pas possible, je suis maudite… au fait pourquoi elle me parle de bisous, je suis sur qu’il y a un truc la dessous… pffff peut être pas… enfin peut être que si… saleté de souvenir que j’ai plus… mais pourquoi je suis pas à l’aise quand elle est là. Comme si m’a vie était pas assez compliquée j’ai encore des mystères à retrouver.

Isis avait perdu beaucoup de ses souvenirs durant le fameux soir dans le lac. En tombant, elle avait détruit beaucoup de ses souvenirs. Ses souvenirs correspondaient à certain événement de sa vie. Elle n’avait oublier personnes, mais elle ne se souvenait plus de sa rencontre avec Jo par exemple, ne celle avec Shanty, elle avait oublier la soirée de son bal sauf du slow, des numéros de téléphone s’était envolés hors de sa tête etc. Cela regroupait des événements important, des événements moins importants, des choses utiles comme son emploi du temps et des choses moins utiles comme le haut qu’elle portait, elle ne se souvenait plus qu’elle l’avait acheter. En gros elle ne se rappelait plus des détails mais gardait en mémoire toutes les sensations qu’elle avait ressenties avec les personnes l’entourant. Et de ce qu’elle ressentait, elle savait qu’il s’était passé une chose plus ou moins désagréable pour Isis mais elle ne se souvenait plus de quoi.


Non, ca va aller Mowana. Sinon, merci de m’avoir déposé sur Jo.

Elle lui fit un sourire sincère. Et regarda un peu la composition de l’armée de l’ombre.
Mo, égale à elle-même
Dwi, Isis ne l’appréciait pas tellement mais plus par rapport à sa meilleure amie Shanty que par rapport à elle-même.
Corner, un serdaigle un peu prétentieux. Il faisait parti du cours d’arithmancie avec elle mais elle ne le connaissait pas plus que cela.
Poesy, une gryffondor qu’elle appréciait. Elles travaillent ensemble au BDE, la responsable du flood… pas très active. Mais Isis ne disait rien, elle était pareille.
Lansley mais c’etait une surprise pour personne.
Jonathan… de un Isis pensait qu’il la suivait partout ou elle allait, quoi qu’elle fasse il était la, au BDE, au concours, au nawak, au truc chouette, au lac, au… il croit qu’elle ne faisait que des bêtises pour la laisser toute seule au quoi ? De deux, elle voyait en cela une magnifique excuse pour, pour être avec lui. Qui a dit qu’Isis était contradictoire ?


Dernière édition par le Jeu 14 Déc 2006 - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
Draconia Darkus

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 14661
Date d'inscription : 09/04/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 9 Déc 2006 - 16:54

Draconia laissa le mur de pierre coulisser derrière elle. Il était tard et la Serpentard venait de quitter la chaleur de sa salle commune. La seule personne à qui elle aurait eu à répondre de cette sortie nocturne aurait été Elinor. Mais elles ne s'étaient pas reparlées depuis ce fameux soir dans une salle vide et fort heureusement, Elinor ne se trouvait pas dans la salle commune. En ce qui concernait les autres élèves, elle n'avait rien à leur répondre.

Elle avait revêtu une longue cape noire et celle-ci se soulevait doucement au rythme de ses pas. Elle promenait silencieusement sa silhouette sombre dans ce labyrinthe que formaient les couloirs du château, un morceau de parchemin dans la main.

Elle avait rendez-vous, n'était pas en avance mais ne pressait pas pour autant le pas. Elle avait été contactée par De Lansley qui lui avait proposée d'adhérer à un nouveau mouvement. Elle avait accepté sans vraiment savoir dans quoi elle s'embarquait, ni pourquoi ce choix. La curiosité, un besoin de changement ou peut être en raison de desseins plus ambitieux, plus obscurs, ou la recherche de davantage de pouvoirs.

Une série d'interrogations se bousculait dans son esprit à mesure qu'elle suivait les balises qui jonchaient le sol de pierre froide. Mais elles trouveraient sans doute réponse dès ce soir, enfin l'espérait-elle…

Suivre ces flèches lumineuses lui donnaient l'impression qu'elle ne parviendrait jamais à son but tant elles n'en finissaient pas. D'ailleurs la carte fournie par De Lansley n'était pas très élaborée, ce qui était plutôt problématique si l'on ne voulait pas se perdre à travers tous ces couloirs et escaliers d'autant plus qu'elle avait l'impression de tourner en rond depuis des heures.

Elle regrettait d'avoir quitté la partie sombre du Dédale parce qu'elle se voyait obligée de s'accrocher à une rampe d'escalier pour gravir les marches puisque la gravité ne semblait en faire qu'à sa tête. De plus, cette lueur bleutée qui l'entourait n'était pas très agréable. Elle pensait qu'elle n'arriverait jamais à destination, ni même à retrouver son chemin pour rejoindre sa salle commune.

Elle pouvait déjà entendre la voix de Terence mettre en avant le sens de l'orientation déplorable des filles ou plutôt leur manque de sens d'orientation…

Enfin, au détour d'un couloir, elle aperçut une majestueuse porte d'où s'échappait un maigre filet de lumière. Elle vérifia une dernière fois sur sa carte qu'elle se tenait bien devant la bonne salle.

*Pas trop tôt.* songea-t-elle en pénétrant à l'intérieur de la pièce qui apportait une illusion de plein jour. Il ne manquait plus que le piaillement intempestif des petits oiseaux…

Sans grand étonnement, elle remarqua que plusieurs personnes étaient déjà arrivées.


- Bonsoir… se contenta-t-elle de les saluer alors qu'elle s'avançait plus profondément.

Son regard glissa rapidement sur les personnes présentes mais elle choisit de ne pas se rapprocher davantage du petit groupe mais préféra porter une attention feinte sur le décor de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanda Nya
Personnage Inactif
Nanda Nya

Nombre de messages : 111
Maison : Serdaigle
Année : 4ème
Gain de Gallions : 14664
Date d'inscription : 08/04/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 9 Déc 2006 - 19:50

Un hibou avait, une heure plutôt, abordé Nanda une lettre au bec. Ce hibou apportait là des nouvelles du dernier mouvement auquel il avait adhéré, pas le moins important pour autant puisqu’il s’agissait de l’Armée des Ombres. Et ce même hibou aurait sûrement ravi Nanda si seulement ces nouvelles n’avaient pas été écrites de la main de De Lansley, dit Maître Sa Chat.

Il ne le connaissait pas, l’avait vu agir un temps probablement bien insuffisant pour pouvoir le juger mais l’avait déjà condamné. Maître Sa Chat était un être qui se tenait là, à mille lieux au-dessus de la nuée et qui semblait tirer toute la vanité possible que sa place lui offrait. Un être méprisable, sans aucun doute.

Une heure plus tard, Nanda était dans sa salle commune tardant sur un devoir d’Astronomie. Il jetait de temps à autre des regards pleins de reproches à un groupe de Serdaigle installé non loin de lui qui, aux goûts de Nanda, riaient bien trop fort.
Quelques temps plus tard, ses retournements et soupirs étaient devenus si fréquent qu’aucun élève, lorsqu’il quitta la salle commune, n’apporta plus de sens à son auto-exil qu’un agacement devenu lui aussi trop grand. Et puis, pour eux, le départ spontané de Nanda se traduisait par un grand soulagement. Pourquoi chercher plus loin ?
Il laissa tout en plan et se dirigea, comme entendu, direction Complexe de Dédale.

Le Complexe de Dédale, c’était en gros, avoir eu l’idée saugrenue d’accorder un diplôme d’architecte à une personnalité telle que Dwi.

Oui. Aucun doute là-dessus. Il fallait probablement mélanger trollerie et génie pour fabriquer un truc pareil, pensa-t-il.

Nanda plongea toute son attention sur la carte durant quelques instants pour relever la tête sur un chemin balisé de A à Z. Précision pratique mais ce surplus d’indications, Nanda le prenait comme une insulte.
Pour se donner bonne conscience, il se disait que Maître Sa Chat devait faire preuve d’encore plus de prétention qu’il n’avait pu l’imaginer, pour qu’il croit ses recrus incapable de se contenter soit d’une carte, soit de balises mais ce qui l’irritait véritablement, et il le savait mieux que personne intérieurement, c’est d’être sous-estimé. Lui et personne d’autre.

Il froissa la carte et la fourra dans l’une de ses poches. Puis, pour ne pas perdre d’avantage de temps, Nanda s’élança dans les escaliers. Il suivit une à une les balises phosphorescente qui marquaient le chemin sans difficultés particulière.

Au bout d’un certain temps, il ne serait dire combien exactement, le chemin commença à lui paraître long. Le complexe de Dédale n’était pas non plus ce qu’il y avait de plus accueillant et l’absence ou le trop plein de gravité laissait doucement place à un mal être des plus désagréable.

Il tâcha alors d’occuper son esprit avec autre chose et jugeant avoir suffisamment maugréé contre le personnage qu’était Sacha De Lansley, il se trouva un autre sujet. Un sujet plutôt intéressant. Assez pour au moins oublier son mal.

Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir raconter à la juge quant à sa présence au sein du groupe ?

Bonne question. La raison de sa présence au sein du groupe, il la connaissait sur le bout des doigts. Mais celle qu’il donnerait au juge serait tout autre.
Il ne pouvait se résoudre à dire la vérité. Non seulement cela mettrait un terme à ses nouveaux plans mais en plus de cela ce ne serait couvrir que de trop d’honneur, ça n’apporterait que trop d’importance et ça ne flatterais que trop l’égo du sujet si tout du moins ou pouvait appelé ça ainsi chez… Ceci.

Non, il ne fallait pas que cela se sache aussi jusqu’à son arrivée là ou aurait lieu la Cérémonie des Ombres, il se tritura l’esprit dans l’espoir de trouver au moins un argument qui tienne la route.

Il ne trouva pas. Et, lorsqu’il passa la porte qui laissait définitivement place à une pièce illuminés, ses pensées changèrent complètement de centre d’intérêt. Le contenu du lieu de rendez-vous était nettement plus intéressant.

- Bonsoir, dit-il simplement par pure convention en passant près du groupe déjà formé.

Il s’éloigna un peu. Juste assez pour distinguer tout le monde dans son seul champ de vision et examina les personnalités présentes dans la pièce.
Dwi. Dwi, il ne devrait même plus la présenter. Dwi était déjà en train de s’étonner –S’émerveiller- de Mowana pour il ne savait quelle raison. Il lui demandera plus tard pourquoi.
Mowana non plus n’était plus présentable d’ailleurs. Et si l’agitation régnait déjà en maître, elle n’était sûrement pas innocente à l’affaire.
Il y avait aussi Draconia qui semblait roder autour du groupe plus qu’elle n’admirait le décor. Un détail qui frappa Nanda. Elle qui était la Rédactrice en Chef du Journal, il s’aperçût qu’il ne la connaissait véritablement à peine… Pas du tout.
Jonathan Mateo et Isis Kitlee n’était pas loin de l’autre. Michaël Corner et Poesy Magic étaient aussi présent.
Il s’agissait là véritablement de personnages d’importance au sein de l’école et Nanda était curieux de connaître le « pourquoi » de leur présence à tous ici mais pour le moment il fixa d’avantage son attention sur Sacha, assis derrière ce que l’on pourrait appeler un comptoir. Un comptoir made by sorcerer, véritablement.

A quoi qu’il pensait celui-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purdey LaRoche Elda
Adulte
Purdey LaRoche Elda

Nombre de messages : 1021
Age : 27
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 14911
Date d'inscription : 24/01/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 9 Déc 2006 - 21:42

*C'était le soir, Purdey était en train de se chamailler avec sa soeur Hailley. Mais quand je dis chamailler, c'est se frapper, et tout et tout, Purdey avait même réussit à griffer sa soeur à la joue. Pour quelle raison se disputaient-elles ? Parce que Hailley avait prit une jupe à Purdey, et qu'elle l'avait taché, en y faisant tomber de la sauce de poulet dessus. Purdey détestait le poulet, jamais elle n'en avait mangé. Bref, c'est quand elle jeta un oeil à l'horloge qui se trouvait au dessus de la cheminée qu'elle se rendit compte qu'elle allé être très en retard au rendez-vous des Ombres, au complexe de dédale. Purdey abandonna alors de griffer de nouveau sa soeur, et lui donna comme excuse qu'elle ne pouvait plus la supporter et qu'elle allait faire un tour dehors, même si elle risquait de se faire gauler par Rusard. Elle prit sa cape noire à la volée, et sortie comme une furie de la salle commune des Serpentards.

Purdey mit sa capuche sur la tête, étant donné qu'elle était rousse, on la repéré facilement, surtout que c'était pas les rousses qui couraient à la mode dans les couloirs de Poudlard.

Elle trouva l'entrée de dédale, mais là, elle devait encore trouver le bon chemin. Elle sortit la carte que Sacha lui avait envoyé, la déplia, et la prit à l'envers.


Tzvetan : Espèce de troll, retournes la carte !

Le Egon Purdey prit la carte dans l'autre sens, et compris mieux tout les signes. Elle regarda tous ses escaliers, elle faillit en perdre l'équilibre, mais se rattrape en se collant contre un mur. Purdey avait souvent des prises de vertiges, enfin juste dans certaines conditions, et là il a fallut que la réunion la fasse passer par des truc vertigineux !!! C'est scandaleux ! Enfin bon, Purdey pris un chemin, puis ne compris pas pour quoi c'était pas du tout comme sur la carte, elle interpella Tzvetan.

Purdey : Dit donc toi, tu pourrais pas m'aider un peu non ? C'est trop te demander ?
Tzvetan : Ma pauvre t’a pris à droite au lieu de prendre à gauche.
Purdey : ET TU M'AS RIEN DIT ?
Tzvetan : T'es grande, tu t'es rendu compte toute seule qu'un truc cloché.
Purdey : Bon, bah je fais demi-tour alors.


Purdey rebroussa chemin. Elle avait du mal à s'en sortir dans tout ces couloirs et escaliers, pas moyen qu'il y est des indices en plus, non fallait qu'elle trouve le chemin d'elle même.
Purdey eut quelques minutes d'inattention, elle se demandait qui il y aurait là-bas, à la cérémonie. "Pas plus de 10" c'était se qu'avait dit Sacha, elle espérait, elle n'aimait pas se retrouver avec beaucoup de monde, surtout si ceux-ci étaient des autres maisons.
Mais ces quelques minutes d'inattention coûta à Purdey. Elle glissa, et se retrouva sur les fesse, les pieds dans le vide, et la carte glissa ... glissa ... NON, elle allait tomber !! Purdey la rattrapa de justesse, mais vraiment de justesse. Elle souffla, et se remit difficilement debout. sa chute avait été dure, elle avait mal aux fesses maintenant.

Et pendant plus de 20 minutes, Purdey prenait un chemin, se trompé, revenait en arrière, repartait, et ainsi de suite. A un moment elle tomba nez à nez avec une chose, un truc immonde qui fit partir Purdey au quart de tour, elle avait courut si vite, qu'elle passa juste devant la porte d'entrée de la salle. Quelques mètres plus loin, elle s'en rendit comptes, et marcha à reculons. Oui c'était bien là. Purdey replaça ses cheveux, puis entra.

Il y avait déjà du monde. Mowana par exemple, avec Isis à ses côtés, qui n'avait pas l'air de bonne humeur. Il y avait aussi Jo, lui, Purdey commençait à pas pouvoir le piffer. Il avait faillit révéler à toute la classe de métamorphose qu'elle s'était ... humpf enfin bon. Il y avait aussi un Serdaigle, elle se souvenait plus qui c'était exactement, mais bon. Draconia aussi était là; et elle avait l'air bien seule sans Terence Le Théo
Mais sa grande surprise fut quand elle aperçut Poesy, elle écarquilla les yeux.

Purdey : Zut, ça va recommencer comme à la volière, non non et non.

Zut, Poesy avait tout entendu bien sûr. Elle devait impérativement contrôler ses pensées.
En tout cas il y en avait une qu'elle contrôlait pas : Tzvetan !


Tzvetan : Je te préviens, tu t'approche un peu trop près de ceux qui sont autres que Serpentard, et tu connais la suite.
Purdey : Ne commences pas, je viens à peine d'arriver dans cette salle.
Tzvetan : Oui, mais il sera trop tard après, alors ne les touches pas, sinon tu risques de perdre de ton pouvoirs !


Purdey regarda Poesy, bien sûr elle avait tout suivit de la conversation avec son arrière arrière arrière grand père. Elle lui fit signe de ne pas se faire remarquer par les autres. Purdey alla s'installer dans un fauteuil, et observa les autres, elle n'était pas d'humeur à la joie ce soir, non elle était plus dans une humeur noire.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14898
Date d'inscription : 20/01/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyLun 11 Déc 2006 - 22:04

Icare avait fini une longue et fatigante journée. Lorsqu’il s’affala comme une crêpe sur son lit, le contact désagréable de papier froissé et comprimé sur son buste l’empêcha de dormir sur la seconde. Il se retourna difficilement et s’empara du bout de papier.

Icare avait reçu un petit message de Sacha de Lansley, il ne connaissait pas très bien cet élève, mais il avait un « bon feeling ».Il parcouru la lettre en quelques secondes. « De bonnes aventures en perspectives… comme si le championnat n’était pas suffisant. » Il se passa la main dans les cheveux, il était déjà tard. Sortir maintenant, c’était s’exposer à de fortes réprimandes si on se faisait prendre en flagrant délit.

Mais rien n’est mieux que la curiosité pour piéger un Serpentard. Icare ne résista pas bien longtemps à l’envie de savoir et il prit un T-shirt moulant et un gilet à la volé puis se dirigea vers l’escalier. Il était en tenu de moldue, mais là où il allait, il ne pensait pas qu’on lui en tiendrait rigueur. Il calma son allure à l’approche de la salle commune. Il y avait deux élèves qui discutaient sur les fauteuils de velours verts.


Imure : « On passe comme si de rien n’était ? ils ne vont rien dire si ils voient un élève s’en aller ? Bon … Sois sociable, il faut qu’il ait de la compassion, qu’il ne voit pas en toi quelque chose de mauvais, mais quelque chose qui leur semble similaire à eux même… »

« Ouais, je sais. » Icare se calma, il descendit rapidement les dernières marches. Il salua les deux serpentards qui discutaient et se retournaient pour voir qui arrivait.

- Bonsoir. Je vais voir ma petite amie, on a un rendez-vous romantique au clair de lune ce soir. C’est très important pour moi, vous comprenez, on n’arrête pas l’amour... Enfin, vous avez des visages d’anges, je sais bien que vous me comprenez. Serait-il possible que… vous ne dites rien sur ma petite sortie imprévue ?

Je vous en supplies, je ferrais de même pour vous, je vous aiderais à déjouer les tours des professeurs pour que vous rejoigniez votre élue. Vous savez… ça sera… ma première nuit. C’est important pour moi, c’est une étape. Ce n’est pas les professeurs qui vont gâcher ce moment magique ! vous comprenez …


Icare n’attendit pas vraiment de réponse, l’air ahuri puis approbateur de leur visage fut suffisant. Il partit rapidement de la salle commune. « Même si il ne le souhaitait pas, il aurait approuver, par réflexes même. L’homme est trop arrogant sur sa vie personnelle. Il souhaite toujours se montrer supérieure en expérience, rôder en relation, afin d’avoir l’air « bien », « d’avoir de la maturité », or à leur âge, maturité est synonyme de calme et compréhension.

Malgré eux, par réflexe social, ils prendront la place de « mature » que je leur ai offerte sur un plateau d’argent. Je me suis rabaissé, j’ai feinté l’ignorance, eux ont feinté la connaissance. En feintant la connaissance, ils se déterminent, se délimitent dans leur réaction, deviennent prévisibles. Ils vont dire « Ouais, je te comprends » car ça fait « cool ». j’en profite avant qu’ils réfléchissent et m’en vais. Ils ont trop d’orgueil pour se rabaisser de nouveau, ils sont limités, ils ne vont rien dire car ils se sont eux-même pris en piège. Ils ne peuvent s’élever contre la maturité qu’ils ont eux-même érigés, simplement car il faut une maturité réel, non factice. »


Imure : « Tu est dangereux Icare, et trop fatiguant à écouter. Abrèges, il faut aller rejoindre Sacha. »

Icare parcourra les couloirs à toute vitesse, sautant les marches trois à trois, prenant les voies peu utilisés par les professeurs. Il vit enfin une balise, il la prit en chasse, en repéra d’autres et partit en quête de la fin du jeu de piste. Il arriva enfin à en enchevêtrement d’escalier dans tout les sens. « Oula… C’est quoi ce foutoir… J’avais jamais vu ce coin du château… Je ne suis même pas sûr qu’il était là avant… »

Icare parcouru d’abords les escaliers en ligne droite, continuellement, toujours la ligne droite. Après cinq minutes de courses. Il s’arrêta pour reprendre son souffle. « Bon… j’étais déjà proche de muraille de l’est quand j’ai trouvé l’escalier. J’ai couru en ligne droite vers ce mur… pendant cinq minutes, j’aurais du le traverser au moins 4 fois. Soit je suis dans un souterrain, soit… je tourne en rond.

Icare sauta sur l’escalier du dessous et couru de manière aléatoire. Après un bon moment, et beaucoup de papier de chewing-gum moldue dispersé le long de son parcours pour étudier les points de recoupements et les déformations, Il trouva une salle particulière. La lumière du jour l’aveugla. « Mais… Il doit être neuf ou dix heures du soir ! On est au début de l’hivers, il n’y a pas de soleil à cette heure là … »


Imure : « Arrêtes de rationaliser. Rien n’est normal, mais c’est pas important. Ce qui est important est ce qui, humainement, suivra. »

Quand sa vue se réhabilita à la luminosité, il vu tout plein d’élèves de différentes maisons. Ainsi que le fameux Sacha. Il s’avança, passa la main rapidement dans ces cheveux, puis arbora son imperturbable sourire.


- … Salut.


Icare ne dit rien d’autre, cela n’était pas nécessaire, si on voulait qu’il sache quelque chose, on le lui dirait. S’il demande, il n’obtiendra que se qu’on veut qu’il sache. Tout revient donc au même, qu’il parle ou pas. Il alla se poser au coin de la pièce et attendit que les choses se mettent en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhéna Johnson
Personnage Inactif
Rhéna Johnson

Nombre de messages : 381
Maison : Poufsouffle
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 14613
Date d'inscription : 25/04/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyVen 15 Déc 2006 - 21:43

Lorsque Rhéna avait reçu le hiboux de Sacha, elle avait été surprise, mais plutôt contente d'avoir été choisie. Surtout pour quelque chose de ce genre... Elle lui avait répondue, enjouée mais conservant quand même un certain calme, le "J'en suis" demandé.

Mais la jeune fille avait déchanté en voyant les cartes. Pas que le plan ne la branchait plus, au contraire, plus elle le lisait et plus elle avait hâte d'y être. Sauf qu'elle se demandait comment elle pourrait y être.

OK, elle était nlle en crtes et autres trucs dans le genre, même magiques ! Mais elle aurat quand même pout s'y repérer, si les plans n'avaient pas été aussi... Enfin autant... Disons qu'il suffisait de les voir pour se dire qu'il était sans doute impossible de trouver la salle où la première réunion des ombres aurait lieu !

Le soir de cette fameuse renconre, Rhéna n'eut pas vraiment de difficultés à sortir de la salle commune. Elbereth était toujours malade, et, à part quelques autres élèves qui, visiblement, sortaient aussi en catimini, certains sans doute pour la même raison qu'elle, elle ne rencontra personne.

En même temps, elle avait pris la facilité. Ne voulant pas roiser du monde, voir des profs en route, Rhen' était passée par le passage secrèt qui
commençait dans la salle commune des Pouffys et arrivait dans la serre. Elle l'avait découvert pa hasard, un après midi où il faisait un peu plus beau.

Mais ce jours-ci, n'ayant pas prévu de vêtements particulièrement chauds, lorsqu'elle sortit de la serre étouffante, elle se retrouva gelée. Mais, ne voulant pas se retrouver une fois encore dans la salle commune qui semblait ne pas vouloir dormir, elle continua ainsi, jusqu'à la porte qu'elle avait découvert avec Alicia, et qu'elle savait toujours ouverte.

Cette porte donnait sur la salle des coupes, qui ressemblait en fait plus à un couloirs qu'à une véritable pièce. Elle la traversa, en même temps que la chaleur de l'interieur du chateau la traversait. Puis elle continua sa route selon le plan indiqué.

Elle marchait automatiquement, suivant plus la carte que les chemins qu'elle suivait. Elle ne se rendit presque pas compte qu'elle rentrait dans le complexe de Dédale lorsqu'elle pénétra. Mais, au bout d'un moment, elle se rendit bien compte que ça montait et descendait sans cesse.

Elle leva le nez du parchemin et se rendit compte qu'elle était entourée d'une multitude d'escaliers qui partaient en tous sens.C'était beaucp plus impressionnant que sur le parchemin. Rhéna crut qu jamais elle ne sortirait d'ici.

Pourtant, tout était tellement bien indiqué qu'elle trouva presque facilement la fameuse salle. En même temps, il y reignait un boucan si fénoménal que même sans indication elle aurait put se repérer au bruit !

Pas mal de monde était déjà là. Des gens que Rhéna connaissait, d'autres qu'elle n'avait jamais vu ! il y avait même certains champions ou adjuvants ! D'ailleurs, elle-même était adjuvante d'Enki ! Finalement, Poudlard était remplie de traitres !

Ell s'approcha de Sacha. Sans l'avoir jamais rencontré, elle le reconnut. Non seulement car il avait le physique correspondant au caractère découvert par hiboux, mais surtout parce que toutle monde se pressait autour de lui !

D'aillurs, Rhéna en fit de même ! Elle s'approcha du jeune homme, un léger sourire sur les lères, et comme tot le monde si bin que l'on entendait plus personn, salua le chevalier des ombres et posa la question fatidique :


" Salut ! Désolée de te le demander comme ça, mais... Qu'est-ce que j'fiche ici mwa ??? Parce que j'voudrais bien deux ou trois détails sur le comment du pourquoi j'ai été choisie parmis les quelques élèves de Poudlard ! Sinon, sympatoche, la déco ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://death-dream.niceboard.com
Destiny Blood
Elève incontournable
Destiny Blood

Nombre de messages : 418
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Année : 3 éme année
Gain de Gallions : 14685
Date d'inscription : 01/04/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyDim 17 Déc 2006 - 22:13

*15h00. La Poufsouffle était dans le parc. Elle était entrain d’effectuer le devoir que le professeur Rogue leur à donner à faire pour le lendemain. « Ecrire un paragraphe sur les sortilèges et maléfices », il fait tout pour me salir mes après-midi celui là, avait elle murmurait d’un air renfrogner. Réussissant à trouver la motivations nécessaire pour commencer elle prit sa plume et marqua se qui lui passait pas la tête sur le parchemin. Elle sentie alors un hibou entrain de roucouler à son oreille. Elle fit un peu cette tête là : Le Egon . Destiny prit l’enveloppe que lui avait apporter l’animal, et la posa à côté d’elle. Elle continua tranquillement son devoir, il ne fallait pas qu’elle son déconcentrer.

23h02. La seconde année venait de finir, tard, ses devoirs pour le lendemain. Elle s’y prenait toujours à la dernière minute, c’était lassant. Elle se rendit dans son dortoir quand toute à coup, elle vit Rhéna partir. Dans sa tête, elle se demandait ce qu’elle allait faire à cette heure là dans le château. Elle ne se souvenait plus de cette lettre qui traînait dans sa poche. D’une nature très curieuse, s’était surprenant.

Desty suivit alors discrètement The Travesty en manquant de…Faire tomber un pot de fleur, de se cogner dans une table, de se faire voir par la suivit et de se faire repéré par cette sataner bande de chats. Il fallait que lorsqu’elle aurait le temps, changer le comportement de Diego. Il devenait insupportable.

Elle se rendit alors compte que The Travesty rentrait dans une pièce bizarroïde. Avec des lumières bleus. Des escaliers en haut en bas, à gauche à droite en diagonale. Des balises étaient installées par terre.

La magnifique Poufsouffle suivit Rhéna qui entrait dans une pièce. On pouvait reconnaître les vois des personnes qui étaient à l’intérieure. Mo, Isis, Dwi…Destiny rentra à l’intérieure, peur de rien. Enfin…Juste un tout petit peu peur d’être au mauvais endroit au mauvais moment. Tout le monde allait là voir. Une fois dedans, elle reconnu Icare ! Poesy…Et plain d’autre d’on l’abominable homme des neige Purdey.*


-Pourquoi tout le monde est réuni ici !? Je suivi Rhéna, et hop j’atterris au fin font de se château où on prépare un p’tite réunion en mon absence ! C’est un complot c’est sa ? J’aurais du le prévoir ! Expliquer moi tout ! Et Poesy, ne drague pas mon mec !

Pense/ Tsss tous d’infâme bandit ! Je me vengerais, ils peuvent toujours courir si ils pensent que je vais rester là à rien faire si il parle pas. Euh…Destiny, tu te souviens de la lettre que t’as apportée un hibou toute à l’heure ? Ah je l’avais oublié ça ! Bah…Je pense que ça concerne cette réunion ouvre là. Hum…La téhon !/

*Destiny sortie la lettre de sa poche et commença à ouvrir l’enveloppe.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxsoprincess-soblondexx.skyblog.com
Enki Youshenko
Adulte
Enki Youshenko

Nombre de messages : 744
Maison : Ancien élève de Poufsouffle
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 14884
Date d'inscription : 25/01/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyLun 18 Déc 2006 - 13:32

Non, c'est une réunion à laquelle tu es conviée Destiny, fit une voix qui sortie de la pièce où flottait une épée sous un rai de lumière d'opale.

Enki s'avança les mains dans les poches, des poches sous les yeux, les yeux fatigués et les cheveux en bataille en direction du petit groupe de personnes réunies par Sacha de Lansley. Il n'avait pas d'affinitées particulières avec ce dernier sauf peut-être un goût prononcé pour les filles qui rendent cinglé.

Il faudrait que le narrateur d'Enki explique à la communauté comment il a atterri là. C'est tipar! Le Enki


Baguette



Chaque matin, il devait lire son journal pour l'aider à se remémorer sa journée de la veille et être certain de ne pas revivre la même journée sans savoir qu'il l'avait déjà vécu. Un jour sans fin, comme un disque rayé qui répète sans cesse les trois mêmes notes, c'était tout ce qu'il avait peur de devoir endurer. Pour le reste, la vie était plutôt cool.

Shanty avait fini par partir et la douleur qui suivait la séparation, Enki ne la connut pas. Il lui suffisait de rayer de son cahier les lignes trop sombres, les morceaux de vie amères, les écorchures aux genoux des premiers faux pas dans la vie. Puis on se relève, on continue, parce qu'on oublie. Lui oubliait tout et toujours. Pour le reste, la vie était plutôt cool.


Baguette



Pointe le soleil froid du matin d'une journée nouvelle lorsque ce drôle d'oiseau vient frapper à la baie vitrée de sa chambre. Enki murmure pour lui-même qu'il aurait préféré que cela soit une autre créature qui vienne le réveiller. Mais ce matin, il ne pleut pas, et sa créature appartient à la pluie, à la nuit, aux ombres...

Dehors, un corbeau noir se tient devant sa fenêtre, une lettre dans le bec. Enki se lève, sans prendre la peine de passer un vêtement, s'enroule maladroitement le pied dans le drap blanc qui dessine sur la plaine de son parquet les montagnes qu'il parcourt dans ses rêves, il trébuche et se rattrape in extremis contre la baie vitrée. Magré le choc contre la vitre derrière laquelle se tient l'oiseau, ce dernier ne bouge pas, bien décidé à livrer sa missive. Enki ramasse la montagne écrasée et l'enroule autour de sa taille. Ca lui fait une jupe de mariée, d'autres se seraient foutus de lui mais son attention est fixée sur l'invitée du matin.

Sourcils froncés, le jeune homme fait lentement glisser la paroi de verre sans se défier du corbeau. Il ouvre et met un pied dehors. Le jardin est inondé d'une lumière blafarde, le ciel a oublié son bleu dans la fin de l'été et les oiseaux frappent à la porte des baies vitrées. Pour le reste, la vie est toujours aussi cool.


Pense: bonne nouvelle ou mauvaise nouvelle? Quel type de message un oiseau noir peut-il m'apporter?


Il se baisse doucement, prend la lettre et l'ouvre à côté de l'oiseau qui ne bouge toujours pas: c'est une invitation d'un élève de Poudlard. Sacha de Lansley, ce nom ne dit rien à Enki.


Dis, l'oiseau, tu vas rester là jusqu'à ce que je réponde, c'est ça?... il suffit de dire si j'en suis ou pas pour être attendu, marmonne t-il désenchanté, en relisant la lettre.

Deneb passe par-là, elle est dans le jardin. Elle lui hurle quelque chose du style: vas t'habiller espèce d'exhibitionniste ! ! Il est tellement surpris de la voir dans la résidence Kaïtos alors qu'elle devrait être en cours, qu'il ne trouve rien à répondre. A cause de son étonnement, déséquilibré, il tombe encore contre la vitre, se frotte le dos en poussant un juron mais l'oiseau ne s'envole toujours pas.

Laissant la fenêtre ouverte, il retourne a l'intérieur pour se vêtir. Fini la liberté du sommeil primitif, les grottes de son esprit renvoi les ombres du doute: que d'étrangetés ce matin. Le corbeau, Deneb, ce Sacha de Lansley qui l'invite à venir au château s'il en est, ces draps de bouses qui préfèrent être par terre plutôt que sur le lit pour lequel ils ont été achetés. Tout fout le camp décidémment !


pense: "en être" de quoi?


Pour répondre à ses questions, le premier réflexe est d'ouvrir son journal et d'en lire les pages qui lui racontent sa vie. Il n'y trouve aucune trace de ce type. L'oiseau est entré dans la chambre, pas gêné, il vole jusqu'au lit où se trouve maintenant Enki, habillé.

Une de ses plumes ébene tombe sur le parquet, Enki la ramasse et constate une étrangeté de plus: la plume est imbibée d'encre. Il sent que sa réponse est attendue sur le champ, alors il écrit simplement: "Non, je n'en suis pas... et qui es-tu?" puis il remet la lettre dans l'enveloppe avec la plume tombée. Il n'en faut pas plus pour que le corbeau s'en aille avec sa réponse. Enki se jette alors en arrière sur son lit, frottant ses yeux... non il ne rêve pas: la journée a déjà commencée avec son lot de bizarreries.


Baguette



Dans le milieu de la journée, Enki n'a toujours pas retrouvé Deneb. Elle n'est plus dans la maison alors il se demande s'il ne l'a pas rêvé, tout comme il aurait rêvé de cet oiseau de mauvaises augures . Mais quand l'oiseau revient avec une seconde lettre dans le bec, là l'ancien poufsouffle hésite entre une profonde exaspération et retourner dans son lit pour dormir jusqu'à se que le jour finisse ou jusqu'à ce que la journée ne cesse de la faire tourner en bourrique. Peut-être s'est-il levé du mauvais pied à cause de ses nuits chagrin.


Qu'est-ce que tu me veux encore? demande t-il en prenant la lettre, décidé à rattraper la fin de sa journée. Il ne veut plus la subir, ni subir le reste de ses prochains jours, attendre comme une veuve éplorée les bouts de sa vie d'avant, calé dans le duvet cotoneux de sa tranquillité. Trop d'ennui a écrasé son entrain alors la lettre importune sera peut-être une bonne raison de foncer tête baissée dans un nouveau mystère. Et si ça ne lui plaisait...


pense: je n'aura qu'à oublier... Nom d'une Sandwi abandonnée ! que j'suis devenu lâche... se maudit-il avant de lire la seconde lettre.


Lecture: un RDV dans la journée avec ce Sacha de Lansley. Faut croire que sa présence est essentielle pour qu'il insiste autant. Une petite sortie du côté de la vie ne lui ferait pas de mal, alors trente minutes après, Enki transplane jusqu'aux grilles du château et attend que Rusard vienne le chercher.

Grand hall - des souvenirs accrochés dans les airs - Couloirs, encore et encore - le labyrinthe ne s'arrête pas, et il n'y a rien de rassurant à aller retrouver un minotaure inconnu pour distraire sa journée. Le sol est au plafond et le plafond contre les murs, les escaliers disent bonjour aux palliers qui caressent de nouvelles allées menant d'un mur à l'autre, à moins que ça ne soit d'un plafond à un autre. Dans cet endroit on ne sait plus rien de la gravité, du sens, du bon sens et de l'envers. Pour ne pas se perdre, Enki garde les yeux rivés sur le sol et suit les indications livrées sur la lettre reçue. Le seul moyen de pas se perdre dans ce complexe, c'est de le simplifier. Pour le simplifier, il faut l'ignorer... regarder le sol, marcher la tête baissée, ne pas se laisser distraire par les dérivés des murs et les dénivelés d'escaliers.

Quand Enki arrive dans la salle lumineuse et cassée en son architecture par des droites et des courbes élégantes bien que manquant de caractère, un garçon vient l'accueillir. Souriant, affable et poli, il invite l'ancien préfet à s'asseoir dans ces sièges ressemblant à des roses fanées.

Sacha, serpentard.

Enki a une drôle d'impression en lui serrant la main pour le saluer. Il se dit que Sacha a l'air de le connaître par coeur, il précède ses mouvements et ne lâche jamais son regard.


pense: mais il use de légililancie sur moi, l'enfoiré! Remarque, il ne risque pas d'y trouver grand chose.


Ils discutent tous les deux, très longtemps mais Enki ne s'en rend pas compte car le jour dans cette salle ne décroit jamais. Le Serpentard continue de venir fouiller dans sa tête et Enki fait comme s'il ne sen rendait pas compte, il prend le risque de lui donner ce qu'il veut pour comprendre pourquoi il le veut. De toute manière, le jeune amnésique n'a rien à perdre, comme il n'a plus d'identité.

Lorsque Sacha l'invite à aller se reposer dans une pièce à côté en attendant l'arrivée des "autres", deux choses ont changées en Enki:

- Il en est. Deux arguments de Sacha l'ont convaincu.
- Sa mémoire est intacte et n'a subi aucun aléas. Mais ça, il ne le sait pas encore. Il ne sait pas non plus ce que va lui coûter cette guérison étonnante réalisée par le jeune messie, Chevalier des Ombres.


Il s'endort sur un coin de lit en pensant que l'architecte de ces lieux est un gros alcoolique et ne se réveille que lorsqu'il entend dans le hall, plusieurs voix et mouvements...


pense: ils sont arrivés...


Baguette


Enki entra doucement dans la salle de réception où une heure plus tôt il était en core en train de discuter avec Sacha. Il traîne des pieds pour entendre mieux les voix... il reconnaît certaines d'entre elle. Au moment où il se décide à se montrer, Destiny dit avoir suivi Rhéna. Elle n'a pas l'air de se rendre compte qu'elle a bien fait de la suivre, sinon elle en aurait payé un prix trop cher pour sa jeunesse naïve. Mais Sacha a promis de ne faire de mal à aucun et Enki compte bien lui faire tenir parole. C'est pour ça qu'il est là.


pense: s'il touche à l'un d'entre eux, y'a plus de poufsouffle gentil qui tienne, je le broie Le Sacha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Mateo
Adulte
Jonathan Mateo

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 14564
Date d'inscription : 13/05/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyDim 31 Déc 2006 - 5:04

Poudlard était ponctuel. Tout Poudlard l'était.
Au grand dame de Jonathan.
On s'en apercevait dans les cours, mais Jo n'en eut la certitude qu'à cet instant précis. À force de ne jamais arrivé en retard aux cours, les élèves étaient formés à la tant reconnue ponctualitée British.
Alors que le poufsouffle tentait d'entamer discrètement la discussion avec son collègue serpentard, un aigle gigantesque lui avait balancé sa copine par la tête. Du coup, il avait été un peu sonné. D'abord, il ne comprit pas exactement ce qu'était ce bidule mauve tombé sur lui. La chevelure de Isis? Étrange? Ou bien... Elle n'était pas, elle aussi, dans l'ADO? Décidément, ils étaient destinés à toujours être ensemble, elle et lui. Le pire, c'était qu'ils ne s'en étaient jamais parlé, de l'armée. Étaient-ils semblables à ce point? Pourtant non, et les preuves étaient nombreuses...
Se remettant un peu, il espéra avoir bien amorti la chute de la poufsouffle.
Des robes affluaient de partout. Tout le monde semblait arrivé au même moment. Une voix que Jo avait déjà entendu hurlait que Mowana Beckett était un aigle. Soit cette demoiselle s'était pris un élève plus lourd qu'Isis par la têe, soit elle avait subi un sortilège de confusion. De quoi pouvait-elle bien parler?
Des robes bougeaient autour d'eux. L'ombre d'un reproche traversa la muraille des lèvres d'Isis. Si il en profitait pour regarder dans son décolleté? Pas réellement... Il tentait plutôt de se remettre les idées en place. Simplement. Et puis, il y avait une trop grosse foule pour observer ainsi Isis sans se sentir épié, bien qu'il n'y ait, a priori, rien de mal à "mater" (expression que Jo n'appréçiait pas énormément malgré ses vulgaires origines canadiennes...) le décolleté de sa blonde. Il secoua simplement la tête, puis leva les yeux pour regarder qui étaient autour d'eux. Sandwi et Mo se trouvaient en effet pas très loin d'eux, avec Poesy et un serdaigle que Jo reconnu comme étant Michaël Corner, et qui semblait ne pas trop savoir comment il s'était rendu là...
Plus loin, Draconia se tenait aussi... aussi Draconia que Jo la connaissait depuis 7 ans. Elle observait apparement la décoration magnifique à laquelle Jo n'avait eu qu'un fragment de temps pour poser son regard. Un Nanda Nya était aussi un peu à l'écart et semblait contempler chaque personne, une à une, songeur.
Dans l'embrasure de la porte (du moins, plus dans l'embrasure que se trouvaient déjà les quelques personnes rassemblées), Purdey et Icare se tenaient, suivi de Rhéna qui était talonnée par Destiny, qui menaça Poesy.
Jo se remit sur ses pieds entre-temps, se doutant que tous, en arrivant, avaient jeter un rapide coup d'oeil dans la salle, pour trouver un endroit qui leur semblait plus confortable, ou une connaissance quelconque, et l'avaient donc aperçu dans cette position douteuse.
Poudlard était si ponctuel que tous, ou presque, l'avaient vu par terre. Aucune honte à celà, bien entendu, sauf que l'orgeuil de Jo (pour autant qu'il en avait) venait d'en prendre u coup, et ses joues aussi.
Finalement, alors qu'il tendait la main vers Isis pour l'aider à se relever, il fut distrait et retira sa main en croyant reconnaître une silhouette familière qui serait sortie du passé, et une voix autrefois commune... Mais il avait bien vu et bien entendu... c'était Enki! Que foutait-il ici?
Bon, il devait admettre que la présence de Isis le surprenait, mais celle de Enki l'hébétait davantage encore.
Probablement que maintes personnes étaient aussi surpris de la présence de Jo. À bien y réfléchir, c'était normal... Ainsi, le jeune homme en vint à se demander ce qui pourrait bien motiver chacune de ces personnes à participer à cette rencontre. Comment se faisait-il qu'un groupe aussi hétéroclite soit formé?
Après un hochement de tête (accompagné, bien entendu d'un sourire chaleureux), Jo retendit la main vers Isis, en lui faisant une grimace d'excuses.
Ensuite, il observa les alentours et dénicha :
1. La table sur laquelle trônait une montagne de bouffe nourriture
2. Un endroit un peu à l'écart où il pourrait avoir un peu de tranquilité, et qui était aussi un bon poste d'observation
3. Sacha (il peut l'appeler comme celà? Sûrement...), toujours derrière son comptoir, auquel il fit un haussement d'épaule signifiant qu'ils pouvaient oublier ses questions (et leur réponse), surtout vu la quantité de gens présents.
Ainsi donc, Poudlard est ponctuel. (Ouais, bon, sans sarcasme, je le jure...;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Sacha de Lansley
Administrateur
Sacha de Lansley

Nombre de messages : 739
Age : 36
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 14187
Date d'inscription : 30/10/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptyMer 3 Jan 2007 - 18:37

A toutes les exhortations, les événements et micro événements qui se produisent à l'arrivée de chacun, je ne peux ni répondre et ni réagir. Je reste calme. Regarde, écoute, souris. Hoche la tête énigmatiquement et sans répondre lorsqu'on m'adresse une question directe comme le fait Rhéna. Attendre… chaque chose en son temps.

Lorsqu'Enki entre à son tour, je décide de ne pas attendre plus longtemps les retardataires. Il manque Rogue, il manque Sinistra. Les profs… on ne peut leur faire confiance, alors je suis bien heureux de leur jouer mes petits tours.

Je sors de derrière mon comptoir et invite chacun d'entre eux à me suivre vers le salon des Ombres pour y prendre une place plus confortable. Isis pourra se remettre de sa chute et Destiny demander qu'on la mette au courant, le temps que chacun s'installe.



Bonsoir à tous... Je vous remercie d'avoir accepté l'invitation et je ne testerai pas vos motivations réelles. J'irai droit au but car j'ai déjà dûment expliqué dans la lettre que je vous ai adressé la raison de votre présence ici.

La Cérémonie des Ombres se passera en trois étapes.

La première consistera en votre allégeance aux Ombres du Juge Lara Impartial. Il ne s'agit pas là de soumission à ses ordres mais bel et bien aux propres vôtres… et aux miens, inopportunément aussi. Néanmoins, je me dois aussi de vous rassurer: je n'abuserai pas, tant que l'on ne m'abusera pas.

La deuxième consistera en la distribution des ordres de mission: chacun devra décider de l'objectif qu'il devra atteindre pour faire vivre les Ombres. Nous.

La troisième est le serment de Fidélité.

Notre but vous le connaissez. Les murs ont des oreilles et je préfère que vous relisiez la lettre que je vous ai envoyée plutôt que de le répéter ici. Pour cela Destiny, je te demande lire cette feuille s'il te plaît.


Je fais apparaître sous le nez de la jeune Poufsouffle un duplicata du premier parchemin envoyé afin qu'elle le lise. Je n'ai pas de temps à perdre à ré-expliquer l'ensemble. Ils sont nombreux et ce temps m'est compté.



Citation :
Le déroulement de la Cérémonie:

- L'allégeance: Les vœux et le don,
- Les ordres de mission,
- Sortilège de Fidélité: Tatouage du Maillet,
- Le Salon des Ombres.


L'allégeance:

Chacun notre tour, nous allons devoir nous soumettre aux sortilèges de Fidélité. Vous devez en connaître les principes: la trahison n'apporte que la déception.

Avant que je vous lie par ce sortilège vous formulerez votre vœu et votre attachement à cette école.

Le voeu:

Le vœu est votre revendication auprès du Juge. Ce pacte tiendra tant que vous serez fidèles aux Ombres et à vos engagements, au groupe que nous formons. Il faudra décider de ce que vous apporterez au groupe: cela peut être un objet, un service, un savoir-faire… n'importe quoi pour la communauté, auquel vous donnez de la valeur et que vous souhaitez partager. A noter que je n'accepte vos chats… -_-'


Regard furtif à Isis et Destiny, au cas où elles souhaiteraient me léguer leurs bestioles intenables.


Briser le vœu et le serment d'allégeance, c'est non seulement perdre votre nouveau gain accordé par le Juge à travers les pouvoirs quel m'a conféré mais aussi repartir bien plus bas… je n'ose pas donner trop d'illustrations à cela mais il se pourrait, par exemple, qu'une personne sur le point de passer ses ASPIC se voit, étonnamment, revenir quelques années plus tôt, pour se soumettre à la répartition et recommencer ses 7 années à Poudlard…

Les missions:

Pour les ordres de mission… De façon très diverse nous y sommes attachés à cette école. Ici, des choses ne vont pas et là, d'autres semblent parfaites. Celles qui vous semblent parfaites sont celles qu'il faudra élever. Les autres… sont les choses que nous devrons faire taire. Nos buts seront différents et nos intérêts de même. Il faudra faire avec. Les Ombres, cela n'est pas un clan, un parti politique, un club à la mode: c'est un rassemblement de personnalités différentes.

Par exemple, moi… je n'ignore pas ce que vous pensez de moi. Ma mission sera peut-être une mission qu'il serait difficile à accomplir pour Jonathan, dont l'abnégation à la bonté n'a rien de semblable à la mienne. Alors, je m'occuperai du sale travail et lui de la partie plus plaisante. Je n'ai rien contre ça: nous ferons avec nos capacités, nos personnalités.

Exemple de mission

Ma mission est simple: je m'occupe des professeurs de l'école. Non, je ne leur fais aucun mal et il ne faut pas se fier aux apparences. Tout ce que j'entreprends c'est le jeu pour le jeu.

La Contre-Armée doit démêler l'affaire et je lui donne du fil à retordre, voilà tout.

Lorsque vous aurez décidé de vos missions, la Contre-Armée cherchera aussi à vous débusquer. Dans cet immense jeu de chat et de la souris, il faudra jouer avec finesse pour ne pas se faire attraper même quand les présomptions porterons lourdement sur les uns ou les autres.

Les missions peuvent être organisées en solo ou à plusieurs. Vous décidez.

Le Maillet Rose:

Une fois vos missions décidées, vos vœux formulés, nous irons dans cette salle là-bas… où flotte l'épée. Apposée sur la paume de nos mains de préférence (mais là où vous le souhaiterez de toute façon), elle fait apparaître un maillet rose… (je n'ai pas choisi la couleur…) ce maillet apparaîtra pour deux raisons: soit vous avez été débusqué et êtes officiellement membres des Ombres aux yeux de la Contre-Armée… soit vous êtes le fromage, un appât, d'une mission et la Contre-Armée devra essayer de vous démasquer. Cela vous sera plus clair quand nous y serons… ne cherchez pas trop à comprendre pour l'instant.

Le Maillet Rose est invisible sauf lorsque vous êtes en mission, c'est tout ce dont vous devez vous souvenir.

La Contre-Armée représente tous les autres élèves de Poudlard.

Salon des Ombres:

Lorsque nous serons tous liés, nous devrons déposer ici même, dans le Salon des Ombres nos cahiers de route par mission. C'est l'endroit de nos rassemblements par groupe de mission ou pour nous concerter ou demander de l'aide les uns aux autres.

A chaque fois que nous avancerons dans notre mission, nous pourrons y laisser des notes, des pensées, des outils pour nous aider à nous organiser ou seulement afin de suivre nos plans. Bref, c'est la pièce où sont emmagasinés nos carnets de route et où nous nous réunissons, seuls ou en groupe.


* * *



Tout cela doit vous paraître confus. La meilleure façon de le rendre moins confus, c'est de le vivre.

Je vais vous donner à chacun une feuille de parchemin que je vous demande de remplir et de me rendre: (par MP mais jouez que vous me la tendez ici):



Citation :
Mission de [Votre pseudo délivré par Serena]

Pour mission, je souhaite (expliquez votre délire): …………………………………….

J'y travaillerai seul* – en groupe* (*barrer la mention inutile)

Si je travaille en groupe, nom des autres membres de la mission (pseudo Serena):

Mes questions (posez vos questions HJ ou DJ pour vous clarifier certains points):


En plus de tout cela, le Juge a une mission très précise pour certains. Je l'écrirai en bas de vos parchemins lorsque vous me les aurez rapportés.


Je vous laisse le temps de réfléchir à vos vœux et à vos missions. Vous pouvez dores et déjà vous regrouper si vous avez envie de jouer avec quelqu'un… Icare et Charlotte sont d'office avec moi.

Draconia ton ordre de mission est déjà écrit… Nanda aussi…



Je tends la main habillée de la chevalière offerte par le Juge vers le plafond de la pièce. Une liste de thèmes en lettre noir charbon apparaît dans les airs:

Les thèmes des missions pour ceux qui n'ont pas réellement d'idées.
Il vous suffit de mettre le thème qui vous intéresse à la place de "Pour mission, je souhaite" et je vous donnerai moi-même une mission:


Citation :
- Cours (choisir un des cours)
Quidditch
Hors Poudlard
Un élève
Hermione et Ernest
Trelawney
Nawak
Animaux Fantastiques
Epidémie
Grande Salle
Etc…

Si vous avez des questions à faire partager à tous, je les écoute. Pour les questions personnelles relatives à votre mission, écrivez-les sur vos feuilles, je vous répondrai par écrit.

Après avoir reçu et mis au propre tous les ordres de mission, je vous enverrai plus tard par hibou les missions de chacun pour que tout le monde sache ce que font les autres.


(HJ: je préconise une relecture du message que je vous ai envoyé pour mieux comprendre ce post Wink
Et je conseille, mais après, c'est vous qui voyez, que vous postiez plus court pour permettre plus d'interaction et moins d'action statique parce que sinon ça va très vite s'épuiser. La taille du message de Destiny est amplement suffisante pour décrire les actions, non? Nous allons nous fatiguer nous-mêmes…)


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Icare Di Fanterio
Personnage Inactif
Icare Di Fanterio

Nombre de messages : 322
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 14898
Date d'inscription : 20/01/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 6 Jan 2007 - 15:48

Icare se passa la main dans les cheveux, fronçant un peu les sourcils, pensant que Sacha leur en avait dit assez sur la raison de leur présence ici. Il prit son courage à deux mains, et non ses jambes à son cou, il avança calmement vers Sacha. Si Icare avait bien compris, Sacha était le relais des pouvoirs du Juge. Il sourit et prit la parole.

- Je vous jure fidélité relative et obéissance clairvoyante. Ce que j’ai à offrir n’est pas matériel, il ne s’agit pas d’un chat, d’une baguette ou d’une quelconque amulette qui aurait de la valeur à mes yeux. Ce que j’ai à offrir, est une idéologie.

Je souhaite que Poudlard, tant ses élèves que ses professeurs, soit mus d’une volonté commune de recherche de savoir, d’émancipation de l’esprit par la connaissance, de liberté de conscience, en sommes.

Je n’apporterais donc rien au groupe de plus que mon intellect, ma raison car sachez que rien ne compte plus à mes yeux que cela. Vous donner quelconques biens matériels me semble dénué de sens, prenez ce que vous souhaitez, si cela compte à vos yeux.

En échange de mon engagement à votre cause, j’apprécierais… Comme j’ai entendu Sacha parler de «nouveau gain accordé par le juge » … j’apprécierais un pouvoir particulier du Juge Lara Impartial. Un… disons, complémentaire à mon don actuel dont je ne souhaite pas que tout le monde ici présent en sache l’essence.


Icare sortit un bout de papier de son blouson, il écrivit avec sa baguette en lettres magiques quelques mots et donna le bout de papier à Sacha. On pouvait y lire :

« « J’aimerais le pouvoir de transformer mon corps jeune et frêle en un corps d’adulte, comme un corps de 7ème année ou plus. Bien entendu, j’aimerais qu’il s’agisse d’un pouvoir magique, afin qu’au moment où j’active ce pouvoir, mon corps se voit empli d’une énergie suffisante au réveil d’Imure. » »


Icare avait jurer allégeance, mais il ne savait pas si tout cela allait être accepter par la si bonne et si généreuse Juge Lara Impartial. Il entama sans s’interrompre la deuxième partie de la cérémonie. Il s’approcha de Sacha et lui dit sa mission aux creux de l’oreille que personne ne pu à la fois entendre en totalité ou comprendre, mélangeant plusieurs dialectes et intonations que seul un serpentard érudit et attentif puisse comprendre.

Icare s’avança ensuite vers la salle de l’épée, il plaça son pousse sur la première phalange de son index et apposa le pommeau entre le deux doigts. Le maillet rose apparut quelques secondes avant de disparaître. Pour voir le maillet rose dans son intégralité, il fallait à présent replacer le pousse au bon endroit, ce qui ne faciliterait pas la tâche à la contre-armée pour l’identifier.

Icare se retourna et revint s’installer dans le Salon des Ombres, il n’avait rien à y placer mais s’y assis sur un canapé en attendant la fin de la cérémonie pour tout le monde, un sourire au coin des lèvres.


Edit Sacha: BIEN RECU MISSION ACCEPTEE


Dernière édition par le Dim 7 Jan 2007 - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Mateo
Adulte
Jonathan Mateo

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 14564
Date d'inscription : 13/05/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 6 Jan 2007 - 17:20

Jon écontait attentivement les explications de Sacha (du moins, aussi attentivement que le lui permettait la longueur du monologue...). Il tendit l'oreille en entendant son nom et se renfrogna aussitôt, vaguement insulté. Avait-il déjà une idée de ce que Jonathan comptait accomplir, et de la difficulté que cela pourrait présenter pour quiconque? Probablement pas... C'est pourquoi le poufsouffle tenta mentalement de se calmer, en se répétant qu'il n'y avait rien de froncièrement méchant -ou mal- dans ces paroles. Qu'il ne s'agissait que d'un exemple parmi tant d'autres. Il aurait pu choisir n'importe qui pour faire un exemple semblable, mais avait choisi, probablement par hasard, et c'est pourquoi Jon ne se posait pas la question à savoir pourquoi il était pris en exemple. Mais peut-être aurait-il dû se la poser, cette question...

Néanmoins, la cérémonie commençait déjà. Jon avait suivi les explications, mais n'avait pas totalement saisi la marche à suivre. C'est pourquoi il attendit que quelqu'un d'autre donne l'exemple. Ce fut le jeune Di Fanterio qui débuta. Dès qu'il se retira à sa place, Jon lui emboîta le pas. Il posa son regard dans celui de Sacha, en tentant d'avoir l'air aussi fier et fermé qu'il le pouvait. Un jour, il réussirait à lui prouver qu'il était tout aussi bon que lui. Un jour...


-Je vous jure mon aide et ma loyauté raisonnables.
-Je vous offre ma fidélité, ma générosité, ma bonté
, Jon ne put s'empêcher de sourire en énonçant cette qualité, ainsi que la confiance que portent les gens en moi. C'est ce qui me tient le plus à coeur, ce qui modèle ma vie, cette estime que l'on me porte. Je vous l'offre afin de faire de cette écolé un lieu non seulement d'érudition, mais aussi de loisir et d'agrément. Afin que les élèves osent faire un pas de côté, qu'ils ne soient pas de bons moutons tout blancs qui suivent docilement les cours.
-Ce que je demande en échange du don de soi que j'ose, c'est donc la possibilité d'offrir la marginalité à chaque élève de Poudlard, sans qu'il ne s'en sente coupable.


Jon sortit alors sa plume de carouge d'une de ses poches et inscrivit, comme Icare l'avait fait, les informations demandées par leur hôte, sur le parchemin qu'il venait de leur fournir. Il tendit le parchemin à Sacha puis se recula pour écouter les voeux de chaque autre élève.

Edit Sacha: BIEN RECU MISSION ACCEPTEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mowana Beckett Taylor
Adulte
Mowana Beckett Taylor

Nombre de messages : 522
Age : 31
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : Diplômée
Gain de Gallions : 14856
Date d'inscription : 04/02/2006

La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres EmptySam 13 Jan 2007 - 21:45

*Mo mit des gros vents à tout le monde (HJ: car ils écrivaient vraiment des posts deux fois trop long pour ce qu'il y avait réellement à dire qu'elle passait ici une fois tout les mois en ce moment donc, 30000 km de lecture non merci Le Baten)
Elle savait seulement qu'elle n'avait pas tué Poufpouf Kitlee puisqu'elle bougeait encore, que Chiri-Chou Le Chiri-Chou ne ferait pas partie de la fête mais qu'elle se ferait certainement jeter dans son propre puits s'il apprenait qu'elle appartenait à l'Armée des Ombres, que Nya I était une loutre: "Bah oui je suis un aigle, et alors ? Tu n'as jamais vu un oiseau de ta vie ?" Ah ! Ces maudits Serdaigle ! Seule Mowana savait qu'ils faisaient tous semblant d'être intelligents, Sandwich Nya en était le témoin vivant... et enfin elle savait qu'elle avait un maudit parchemin à remplir avec une idée de mission.*

*Icare - vive Serpentard - se lança le premier, suivit de Poufpouf Jo. Elle se mit dans un coin de la pièce et griffonna une mission en espérant qu'elle serait acceptée.*

"Evidemment qu'elle sera acceptée ! Tout le monde rêve de le faire sans oser le faire ! Moi, je m'en donnerai à coeur joie !"

*Elle se leva, appuya sur la tête de Destiny qui avait dû prendre au moins 0,5 centimètres en six mois:*

- Bouffe de la soupe, Mini-Chose, c'est pas normal cette taille minuscule...On dirait un porte clé avec des cheveux.

*Elle se dirigea vers Sacha:*

- Tiens beau gosse. Ca va ? Combien de tétés t'as tripoté aujourd'hui ? Le Enki Bon, j'espère que tu vas valider parce que je ne compte pas réécrire ni faire de râtures. Si ma mission est acceptée, je veux bien commencer dès le bal de février. En échange la seule chose que je veux de la part du Juge, c'est l'immunité totale: SI CHICHOU APPREND QUE JE FAIS PARTIE DE CETTE AMAS D'OMBRES JE VOUS BALANCE TOUS ! donc, elle dois protéger mon identité ici... Je rêve de pouvoir faire des trolleries en toute impunité ! Cette école manque de mouvements !

*Mo sourit affectueusement au Serpentard et se dirigea vers l'épée. Pour cacher le Maillet Rose, elle décida de se le faire tatouer sur son tatouage actuelle: derrière la nuque, au milieu de son tatouage d'aigle.*

- Sacha... la marque, tu peux me la faire dans la nuque, demanda-t-elle en relevant sa chevelure, se tournant dos à lui afin qu'il y appose l'épée magique.

*Après qu'il s'effectuât, elle alla vers la table où s'était assis Icare et se mit elle même en branle pour organiser les prémisses de sa mission. Cela n'était pas dur, ne demandait pas beaucoup d'organisation mais l'effet serait amusant.*

"Oh mes chers Serdingue, je vais vous en faire baver ! Tous Le Juge"

Edit Sacha BIEN RECU MISSION ACCEPTEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La Cérémonie des Ombres Empty
MessageSujet: Re: La Cérémonie des Ombres   La Cérémonie des Ombres Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Cérémonie des Ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: Le Complexe de Dédale-
Sauter vers: