Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'école buissonnière [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Draconia Darkus
Adulte
Draconia Darkus

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 14385
Date d'inscription : 09/04/2006

L'école buissonnière [Terminé] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'école buissonnière [Terminé]   L'école buissonnière [Terminé] - Page 2 EmptyMer 3 Jan 2007 - 16:25

Draconia était totalement désorientée. Elle avait l'impression que son crâne était enserré dans un étau et que les voix qui se faisaient de plus en plus oppressantes ne cessaient de tourner la manette de serrage.

Toute l'angoisse qu'elle pouvait ressentir restait prisonnière de sa cage thoracique. Elle avait envie de hurler mais les cris faisaient demi tour au fond de sa gorge nouée. Elle avait envie de partir mais tout son corps restait figé. Elle avait envie de détourner les yeux de cette créature qui exerçait un pouvoir d'attraction irrésistible sur elle mais elle ne le pouvait pas.

De ses doigts fébriles, elle parvint tout de même à sortir sa baguette et à la pointer en direction de la forme ténébreuse. Sa main tremblait et sa respiration était saccadée.



*Evanesco*


Rien ne se passa.


*Stupefix*


Aucun éclair ne jaillit de sa baguette.


*Pathétique*


*Silencio*


*Faible*


*Silencio !*


*Ma fille…*


*SILENCIO !*



- ça ne marche pas… murmura-t-elle d'un air affolé en ramenant mollement sa baguette le long de son corps avant de la laisser glisser entre ses doigts.

- Pourquoi il ne veut pas partir ? demanda-t-elle en levant ses yeux humides vers Terence.

*Fais le disparaître…*

Toute son attention était désormais concentrée sur lui. Elle le dévisageait un peu comme s'il s'agissait de la première fois qu'elle le voyait et qu'elle cherchait à décrypter chaque trait de son visage. Elle se demanda s'il n'y avait pas quelque chose de plus qu'il n'y paraissait chez lui.

Elle savait que si elle demandait à quelqu'un de la décrire en trois mots, on lui répondrait glace, pierre et sarcasme. Ce n'était pas des termes très flatteurs mais elle s'en moquait parce qu'il s'agissait de la première couche qu'elle laissait apparaître, la seule qu'elle se permettait de dévoiler. D'ailleurs personne n'avait cherché à creuser jusqu'à atteindre la seconde ou troisième couche. Personne n'avait voulu s'aventurer dans les catacombes de l'esprit de Draconia.

Ou peut être était-ce dû au fait qu'elle n'avait laissé personne aller si loin…


*…Ne me laisse pas…*

Elle le regarda en songeant qu'il y avait très certainement une multitude de chose qu'elle avait envie de faire avec lui, de lui montrer, de lui dire.

Avoir quelqu'un qui vous connaissait si bien que vous n'aviez pas besoin de lui demander son manteau lorsque vous avez froid. Tout simplement parce que sa cape trouverait naturellement sa place sur vos épaules sans qu'un seul mot n'ait eu besoin d'être prononcé.


*…S'il te plait…*

C'était peut être ça le secret…, ce qui faisait qu'on formait un véritable couple.

*…Terence.*

Instinctivement, elle resserra autour d'elle la cape qu'il avait passée sur ses épaules. Sans s'en apercevoir, les voix dans sa tête s'étaient transformées en un murmure lointain avant de disparaître totalement. L'atmosphère pesante, cette brume épaisse qui les avait entourés avait disparu en même temps que la forme vêtue de lambeaux.

Elle releva la tête qu'elle avait appuyée contre le torse du jeune homme et ouvrit lentement les yeux. Elle se recula en essuyant d'un revers de la main ses joues humides, se refusant à croiser le regard de Terence.

Elle ramassa rapidement sa baguette et s'éclaircit la voix, un peu embarrassée.


- Je pense qu'on devrait rentrer, lança-t-elle sur le ton de la conversation en regardant d'un air désolé le morceau de bois qu'elle tenait dans sa main.

- Et il faudra que je m'achète une nouvelle baguette… soupira-t-elle en la faisant rouler entre ses doigts.

Puis, sans vraiment savoir pourquoi scratch , elle la pointa sur Terence.


- Slimfast*

A son plus grand étonnement Surpris , un éclair marron jaillit de sa baguette magique et vint frapper Terence qui se retrouva couvert d'une sorte de purée couleur chocolat. affraid

- oh cool ! ça marche !! cheers laissa-t-elle échapper de façon ébahie.

*Ouais, trop fort ! Une barre de chocolat géante !* A table !

Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi sa baguette lui avait fait défaut quelques instants plus tôt, là où elle en aurait vraiment eu besoin. Elle savait qu'une baguette magique servait avant tout à canaliser les pouvoirs, énergies magiques. Or, la réponse résidait peut être dans le fait que ses émotions avaient été en total contradiction avec ses actions. Un "plus" annulant un "moins", ses énergies positives avaient été compensées par les ondes négatives jusqu'à se retrouver nulles.

- Enfin, je veux dire que je suis vraiment désolée… Rolling Eyes tenta-t-elle de se rattraper en essayant vainement de retenir un fou rire.

*Nah… c'est pas vrai.* Evil

Elle se mordit l'intérieur de la joue en reculant doucement, les mains derrière le dos.

- Bien, alors, on se retrouve au château, n'est-ce pas ? Ange Précisa-t-elle en souriant innocemment avant de rapidement tourner les talons faisant tourbillonner la cape derrière elle.

- Au fait, tu devrais faire attention, parce que ça tache les vêtements si bien que même les produits de la mère Grattesec ne suffisent pas ! Lança-t-elle par-dessus son épaule.



* source = Dictionnaire de Sortilèges, 3ème édition de Terence Orphens. Le Théo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
Terence Orphens

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14421
Date d'inscription : 28/03/2006

L'école buissonnière [Terminé] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'école buissonnière [Terminé]   L'école buissonnière [Terminé] - Page 2 EmptyJeu 4 Jan 2007 - 10:24

"Je n'aurais jamais dû lui apprendre ces sortilèges!" pensa Terence, chocolaté et indigné, en prenant garde de ne pas penser plus qu'il ne fallait de peur de voir surgir encore un monstre. A vrai dire, il lui avait appris des sortilèges pires que celui-là… ce n'était pas plus mal qu'elle n'ait pas essayé le Nich*… euh… le Meno*… peut pas le dire. Ni le Spe*… peut pas le dire non plus… Ou encore le Jvé*… ah, celui-là elle ne le connaissait pas… tant mieux.

L'apprentie se retournait contre son maître de sortilèges à la c… à la mode:


J'ai mis au moins trois heures (minimum) à créer ce sortilège! Tu n'as pas le droit de me prendre mon Slimfast, comme ça… t'as aucun respect pour les droits d'auteur: pirater, c'est voler.
Mwarf, je t'expliquerai.


Malgré son air grognon, ce qui comptait était qu'elle avait repris ses couleurs. Ses larmes avaient séché et Draconia était Draconia avec une baguette qui fonctionnait.

¤ ¤ ¤


Quand elle essayait de lancer des sorts de sa baguette inféconde, Terence combattit contre lui-même pour lui ne pas lui porter secours ou la prendre dans ses bras. Il avait confiance qu'elle y parviendrait seule. Il y avait cependant des "pleure pas, ma Miss, je suis là… je partirai pas…" qui flottaient silencieusement entre elle et lui. Il tint bon, sourire encourageant et présent aux lèvres mais regard déterminé, afin de la laisser découvrir le chemin de ses contradictions.

Malgré tout, il l'accueillit naturellement dans ses bras quand elle baissa les siens. Passa sa main dans ses cheveux, baisa son front un fois avant qu'elle ne recule. Il espéra qu'elle remonte en scelle et qu'elle se batte pour trouver sa route.

¤ ¤ ¤


"Et si j'avais su que la route se terminait par un Slimfast, comment je t'aurais semé Draconia à un carrefour!"

"Enfin, je veux dire que je suis vraiment désolée…"


C'est fou comme t'as l'air désolée, grogna-t-il en retirant se son visage et de ses yeux des grumeaux glutineux qui dégoulinaient dans son cou.

"C'est ça… tu vas voir Grattesec, je vais t'en faire des cadeaux de Noël!" pensa-t-il furibond en ramassant son balai.

Il enfourcha son Kiltran et la rejoignit assez rapidement dans l'état qu'il était. Arrivé à sa hauteur, il posa le pied à terre et saisit la main de sa Relou:


Viens-là toi... j'ai une irrésistible envie de te faire un câlin, fit-il tout sourire en l'attrapant par la main afin de la retourner face à lui, de l'entourer de ses bras poisseux, mais avec aplomb, pour la serrer très fort contre son chocolat coeur extracalorique, Aaah, ça fait du bien un gros câlin, hein?

Cela coïncidait à peu près au moment où une grosse goutte de Slim lui tomba des cheveux, coulant lentement sur sa tempe et sa joue. Il serait tellement dommage qu'elle ne profite pas pleinement de la réussite de ce sortilège. Il la garda tendrement (et un peu plus serré qu'auparavant) dans ses bras visqueux, passa affectueusement sa joue contre celle de Draconia, du moins si sous l'épaisse couche de chocolat il avait encore une joue. Mais quand il y en a pour une joue, il y en a pour quatre (vieux dicton chinois de la banlieue parisienne) Puis, il tourna la tête pour bien étaler le reste sur l'autre joue et le front de la jeune Serpentard. Elle avait beau se débattre, on ne pouvait rien contre la force du Slimfast et de l'amour. Tête penchée maintenant et pop! Un autre petit coup de barbouillage pour le cou, les oreilles et le chemisier. Tant pis pour sa cape. Il n'était plus ça près. Ah, qu'elle était jolie en métisse sorcière/barre chocolatée. La couleur n'était pas très régulière mais sa Relou était sucrée comme on rêverait de la manger.

- FIN -




Épilogue


La salle de bains des préfets était très spacieuse et avec un "Opentutti"* on pouvait tout ouvrir et tout forcer mieux qu'un "Alohamora" obsolète.

Terence avait profité de son accolade hyperénergétique pour confisquer la baguette de Draconia le temps qu'ils atteignent le château et traversent le Grand hall dans l'état qu'ils se trouvaient. Après tout, même la honte, il fallait la partager dans un couple. Y'a pas de raison. Ils croisèrent un professeur qui leur colla une retenue d'un équivalent de trois jours pour avoir:
agressé un élève, séché un cours, disparus au-delà des limites du château et usé de magie sans autorisation, souillé le carrelage dallé du hall et les marches de marbres, tourné Rusard en dérision…

"Autant terminer la journée par une autre bêtise" proféra le Serdaigle révolté par l'inique sanction, en traînant incognito Dragon au chocolat du côté de chez les préfets.

Terence reçu le soir même un hibou lui proposant d'ajouter 3 autres jours de retenue à ses punitions initiales pour avoir forcé l'entrée de la salle de bains des préfets.

"Y'a de ces rapporteurs dans Poudlard!"


sources:
* Dictionnaire de Sortilèges, 1ère édition de Terence Orphens
* Dictionnaire de Sortilèges, 3ème édition de Terence Orphens
* Dictionnaire de Sortilèges, 4ème édition de Terence Orphens

La 2ème édition n'existe qu'en deux exemplaires, c'est une pièce de collection


L'école buissonnière [Terminé] - Page 2 80757279du2
:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'école buissonnière [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Parc du Château et cour de récréation-
Sauter vers: