Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mickael Stonebridge
Adulte
Mickael Stonebridge

Nombre de messages : 660
Age : 32
Gain de Gallions : 14724
Date d'inscription : 16/03/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptySam 4 Nov 2006 - 19:09

*Depuis quelques jours Mickael n'avait plus le moral au top comme c'était le cas d'habitude. Les cours qu'ils trouvaient de plus en plus durs, le flot des devoirs qu'ils trouvaient de plus en plus oppressant, ses nouvelles responsabilités, Ernest qui lui faisait de plus en plus de reproches et puis

Elle qu'il n'avait pas vu depuis une éternité selon lui, étaient tous responsables de son état morose.

Il s'était préparé au cours des vacances à avoir une rentrée assez chargée mais il ne pensait pas que ça serait à ce point ! Il passait le plus clair de son temps la tête plongée dans des cours de métamorphoses ou autre livre d'Astronomie. Par moment il avait l'impression que sa tête allait éclater tellement cette dernière le faisait souffrir.

La potion de sommeil qu'il connaissait lui était utile, voir indispensable, puisque sans elle ne parviendrait sûrement pas à suivre le rythme imposé par les professeurs de l'école. C'est ce qu'il forçait à penser en tout cas.

En réalité sa grande lassitude actuelle n'était pas tant du à la masse de travail qu'au manque qu'il éprouva envers sa cavalière, lors du bal de fin d'année précédente. Il avait passé un moment magique, bien que paradoxal dans un monde de magie, tout au long de la soirée.

Il ne cessait d'avoir en mémoire la danse qu'il avait partagé avec elle et qui était resté profondément ancrée dans son cœur. Jamais il n'avait ressenti telles sensations, sentiments envers quelqu'un.

Il avait fait connaissance de Helena à peine quelques jours avant la grande soirée qui marquait le départ de nombres de leurs camarades mais tout de suite le courant était bien passé entre eux. Mais ce n'était rien en comparaison avec ce qui avait pu les lier lors du bal.

Les quelques jours qu'il restait encore à passer au château ils les avaient passé ensemble à rire de tout, discuter de longues heures dans le parc…
Seulement les vacances étaient passées par là et malgré une correspondance par hiboux un fossé c'était creusé entre eux.

Mickael avait pensé que leur retour à Poudlard en septembre serait l'occasion pour eux de se retrouver et passer à nouveau du temps ensemble, au moins un peu. La réalité c'est qu'ils étaient tous deux tellement pris qu'ils n'avaient pu que se croiser en coup de vent dans un couloir, entre deux cours ou se lancer un regard dans la grande salle durant le repas. Ils en étaient restés là.

Et Mickael en souffrait, de plus en plus. Au point qu'elle occupait presque chacune de ses pensées. S'il essayait d'écouter un professeur, c'est elle qu'il entendait, lui chuchoter quelque chose à l'oreille, comme durant le bal. S'il essayait d'observer des créatures magiques de la forêt interdire comme le leur demandait le professeur Hagrid, ce n'était ni les animaux, ni les arbres ou encore de quelconque élèves qui passaient dans son champs de vision qu'il contemplait. Non. C'était la jolie Gryffondor qu'il voyait rire sous un arbre au bord du lac, c'était elle en train d'essayer de lui faire comprendre ses cours et qui s'exaspérait devant l'incompréhension de son ami. C'était elle qu'il voyait lui sourire pour la première fois…

Etant arrivé à un point de non retour il avait décidé de laisser tomber ses devoirs qu'il avait à rendre pour le lendemain et partit à sa recherche. Comme ça, sur un coup de tête. On pouvait être un Serdaigle, un préfet qui plus est, et en avoir sa claque de travailler. Si on pouvait appeler cela du travail vu la concentration dont il faisait preuve.

Il se leva donc de sa table de la salle commune. Rangeant rapidement ses affaires dans son sac, il jeta un regard dans l'ensemble de la pièce afin de voir que rien se suspect ne se passait mais le faible nombreux d'élèves présents écartait cette possibilité peu probable ne ces lieux.

Portant son sac à l'épaule il prit la direction de la sortie et manqua de percuter un première année. Après lui avoir fait la remarque de prendre plus attention à la où il marchait il reprit d'un pas rapide la direction de l'escalier principal de l'aile Ouest. Il savait qu'il avait été un peu dur avec ce petit nouveau mais il n'éprouva à cet instant aucun regret, l'important à ses yeux étant de la retrouver Elle.

Débouchant enfin dans le vestibule que formait la grande pièce reliant tous les couloirs de l'étage, il stoppa net sa marche. En effet il n'avait aucune idée d'où elle pouvait se trouver. Certainement pourrait il trouver un Gryffondor qui saurait ou se trouve la championne de leur maison.

Se faisant il s'engagea dans l'escalier qui menait à l'étage inférieur avec comme idée de rejoindre le hall d'entrée et y trouver un élève pouvant lui donner les informations qu'il désirait. Arrivé dans la grande salle par le bel escalier de marbre, Mickael repéra le Gryffondor le plus proche et l'aborda. Ou plutôt il lui intima de le rejoindre.*

-Hey toi ! Viens par là avant que je trouve un prétexte pour t'envoyer en retenu avec Rusard !

*L'élève en question fut un peu étonné du ton qu'employait le Serdaigle mais préférant éviter tout risque de croupir avec Rusard il s'avançât vers lui. Mickael le regarda approcher, bien trop lentement à son goût et l'enjoint de se presser en sortant sa baguette, essayent de lui faire saisir ce message clair et simple : si tu te bouges pas tu vas avoir droit à un sortilège dont tu te souviendras !

Le Gryff de plus en plus surpris par ce comportement finit de parcourir la distance les séparant à petites foulées.*

-Quand on te demande de venir c'est pas pour que tu prennes le temps de visiter ! Enfin, passons. Tu sais où se trouve Helena White ?

*L'élève qui se tenait devant lui, le regard un peu baissé ne semblait pas très bien comprendre ce qu'on lui voulait, alors Mickael haussa un peu le temps, levant sa baguette. Sa voix résonna assez fortement dans la grande salle.

Quelques élèves présents préférèrent les ignorer, d'autres semblaient s'indigner de son attitude. Peu lui importait, il voulait son renseignement et ce que les autres pouvaient penser de lui était la dernière chose qui l'intéressait.*

-Alors ! Tu vas te réveiller oui ou non !! A moins que tu veux que je te lance un sortilège que même ta mère ne te reconnaîtra plus ? Remarque ça me dérangerait pas et c'est la moindre des chose que je pourrais faire en excuse à ta lenteur. Alors, tu sais où se trouve ta championne ?

*Il crut voir le Gryffondor trembler, et fut un peu troublé de le voir pleurer alors qu'il relevait la tête… et qu'il se rendait compte qu'en fait il venait de passer ses nerfs sur une jeune fille. Il regretta un peu de s'être ainsi emporter mais n'eu pas le temps de reposer encore sa question car une amie à elle fit enfin irruption d'un petit groupe d'élèves.*

-Elle est à la bibliothèque ! lui cracha-t-elle à la figure.

*Tournant les talons sans s'excuser le moins du monde, il monta les marches quatre à quatre, direction le deuxième étage et la bibliothèque qui s'y trouvait. Il ne prit pas attention aux menaces que criait la jeune amie de la Gryffondor qu'il avait presque lynchée publiquement, et qui le prévenait qu'il aurait des problèmes avec le professeur McGonagall.

Il n'en avait absolument rien à faire, il s'avait à présent ou retrouver Helena et c'étai bien là la seule chose qui comptait.

Quelques minutes plus tard il pu enfin voir les portes de la salle du savoir, comme certains Serdaigle aimaient dire. Il les franchit, cessa de courir avant que Miss Pince ne me mette dehors et commença à chercher la jeune fille des yeux.

Il n'eut pas longtemps à faire ça puisqu'elle était à une petite table, proche de l'entrée.

Il semblait à Mickael qu'il émanait d'elle une douce lumière qui l'enjoignait de venir. Il sentit son cœur se serrer et il éprouvait un grand sentiment de bonheur mêlé au soulagement de l'avoir trouvé. Il sentit ses joues s'empourprer et pour la première fois prit conscience de son comportement absolument stupide. Il n'avait pas réfléchit un instant et avait craqué nerveusement.

Seulement maintenant qu'il l'avait sous les yeux il reprenait tout doucement une attitude civilisée, après tout il n'allait pas passer pour un fou devant elle. Il approcha à pas lents de la Gryffondor, elle était tournée de dos et ne pouvait donc pas la voir arriver.

Enfin arrivé à deux pas d'elle, il posa délicatement ses mains sur son visage, le contact avec sa peau douce et tiède était électrique.

Ce court instant, suspendu dans le temps, allait bientôt être rompu par la jeune fille, qui se retournerait pour voir qui était le propriétaire de ses mains…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena White
Personnage Inactif
Helena White

Nombre de messages : 243
Maison : Gryffondor
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14598
Date d'inscription : 28/04/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptySam 4 Nov 2006 - 22:31

- Luna!

Après avoir passer une journée de cours passablement longue et ennuyeuse, Helena était entrée dans son dortoir où une surprise l’attendait.
Son petit chat noir était, pour ainsi dire, en train de mettre en lambeau les rideaux de son baldaquin aux couleurs pourpres. Là, s’en était trop pour elle! Ni une, ni deux, elle s’empara de la boule de poils qui poussait des cris d‘exaspération, sortit sa baguette avec difficulté puisque l’animal sauvage se débattait dans tous les sens, et dit tant bien que mal:


- Reparo!

Ses rideaux se remirent instinctivement comme avant, comme si personne ne les avait touché. La jeune fille alla alors jusqu’à l’entrée de son dortoir, lança son petit chat en direction des escaliers et claqua la porte avec fracas.
En ce moment, tout lui passait par la tête, tout l’énervait… Mais elle ne disait rien, ne faisait rien, elle continuait sa petite vie de sorcière à Poudlard, travaillant jusque tard dans la nuit pour s’endormir quelques heures avant de se lever pour assister à la première heure de cours. Cela était intenable et maintenant, elle était littéralement épuisée. De plus, ce petit incident causé par son chat était la goutte d’eau qui fait débordé le vase.
La jeune fille n’était pas sujette à se laisser aller, mais là, ce n’était plus possible.
Helena tomba alors sur son lit, regardant le plafond, ses cheveux blonds légèrement emmêlés par la chute assez brusque sur le lit bien mous.
L’année dernière, ce n’était pas ainsi, c’était même une année parfaite…
Elle s’était ouverte aux autres, avait découvert des personnes merveilleuses, avait passer un bal de fin d’année avec un ami cher à ses yeux et avait été élu pour représenter les Gryffondors au tournois de Poudlard. Les cours n’étaient pas si mal, même très intéressants et pas épuisants. Ainsi, elle avait tout le temps qu’elle voulait pour ses loisirs.
Mais cette année, tout était finie. Pourtant, elle se prenait à l’avance pour ses devoirs, mais elle n’avait toujours pas assez de temps… Aujourd’hui encore, elle avait pour le lendemain un exercice de Potions, une dissertation en métamorphose et une recherche pour les soins en créatures magiques…
La Gryffondor s’encouragea mentalement de commencer maintenant, pour pouvoir ainsi finir le plus tôt possible… Et puis, tant qu’à faire, autant commencer par la chose la plus simple, aller à la bibliothèque pour faire sa recherche. Cela la calmera peut-être, et lui fera changer les idées quelques minutes, lui permettant une sorte de petite pause au milieu de cette vie insoutenable.
Se relevant, elle rajusta ses cheveux, prit son sac qu’elle avait jeté au pied de son lit pour le poser sur son épaule et ouvrit la porte.
Devant celle-ci, se tenait assit, parfaitement droit, son chat. Bien qu’elle l’aimait beaucoup, elle n’acceptait pas cet affront. Le regardant assez méchamment, elle descendit les escaliers doucement, ne voulant tout de même pas arriver le plus rapidement là-bas…

____


- Tu viens dehors au parc?

Devant elle, dans le couloir du quatrième étage, deux élèves apparemment de premières années, enjoués, partirent avec un sourire en direction du parc.
Helena sourit doucement, s’arrêtant dans le couloir vide. Elle ne pensait à rien, elle ne pouvait pas, elle n’en avait plus la force.
Remarquant une grande fenêtre à sa gauche, elle s’avança jusqu’à elle pour n’être qu’à quelques centimètres de la vitre, de la barrière qui la séparait du monde extérieur.
Dehors, il faisait beau, pas un seul nuage, pas de vent d’après le feuillage des arbres… Il devait faire bon d’ailleurs, puisqu’on était en début d’année. La jeune fille remarqua qu’il y avait beaucoup de monde dans ce parc, les voyant bouger ou installés sur un banc… Le lac était aussi très beau, le soleil se reflétant sur l’étendue d’eau. Cela lui fit rappeler ses derniers jours passés ici, à Poudlard.
Après le bal, elle allait souvent dehors, avec Michael, parler, rigoler ou réviser dehors, au bord du lac… C’était reposant pour elle et cela lui manquait. Mais maintenant, tous deux n’avaient plus le temps de partager un simple moment ensemble, trop occupés tous les deux. Bien sûr, ils s’ étaient croisés par occasion après les cours, avant de rentrer dans la Grande Salle durant les repas ou au coin d’un couloir, mais ce n’était pas comment avant… Et cela lui faisait mal au plus profond d’elle…
Poussant un petit soupir, elle se remit en route, direction la bibliothèque, avant qu’une autre pensée l’en empêche.

______


La jeune fille était enfin arrivée à la bibliothèque, faisant le moins de bruit possible à cause de Mme Pince et posa son sac sur la première table libre qu’elle avait vu, près de l’entrée. Habituellement, elle s’installait toujours à l’endroit le plus reculé, pour ne pas être gênée. Mais en ce moment, rien ne la gênait comme tout l’énervait, et puis, elle n’allait pas rester bien longtemps…
Partant dans les immenses rangées de livres, la jeune fille, habituée, trouva bien rapidement où les livres concernant les soins aux créatures magiques étaient rangés. Et plus particulièrement sur les licornes, ses animaux majestueux et intelligents.
En effet, Hagrid, le professeur qui enseignait dans cette matière, voulait que tous les élèves de 6ème année se renseignent sur ces êtres merveilleux avant de nous en faire voir une pour de vrai, pour qu’on sache se comporter devant elle sans l’effrayée.
Son regard, aussi bleu que le lac, partit alors du début de rangée, lisant à grandes vitesses les titres de livres jusqu’à ce qu’un retint son attention. Sa couverture était en peau de dragon bleu-sombre et, en lettres argentées, le tire trônait, fièrement
« Comment comprendre les licornes »
Il y aurait, à l’intérieur de cet ouvrage, sûrement beaucoup en rapport aux licornes, et ça l’occuperait de lire un peu, de chercher des informations.
Enlevant l’ouvrage des autres, elle repartit jusqu’à sa table, s’installa et ouvrit le livre, faisant échapper un petit bâillement à la Gryffondor.


Citation :
Vous avez toujours rêvé de comprendre les êtres fantastiques et majestueux que sont les licornes?
Monsieur Encorné, dans cet ouvrage, répond à toutes vos questions!

Plus bas, la photo d’un homme caressant une licorne lui faisait signe.
La jeune fille se pencha, pour mieux examiner la photo en noir et blanc.
Il était assez âgé, de par son apparence physique, ses rides et son regard prouvait qu’il avait déjà vécu.
Helena allait partir dans une description plus détaillée de cette photo lorsqu’elle sentit deux choses se posées sur son visage.
Se remettant droite, après quelques secondes d’hésitations, elle comprit alors que c’était des mains… Douces et tièdes, avec une odeur… Qu’elle connaissait. Une petite chaleur traversa alors son corps, et son cœur s’emballa légèrement.
Un petit sourire naquit sur ses lèvres, sachant à qui appartenaient ces mains.
Enlevant délicatement avec ses propres mains celles de la personne, elle murmura:


- Mickael…

Puis, la jeune fille se retourna doucement, posant son regard dans celui du Serdaigle qui était derrière elle, planté derrière sa chaise.
Elle lui fit un petit sourire:


- Cela fait depuis longtemps.

La jeune fille remarqua alors vraiment comment il avait changé depuis les vacances… Elle n’avait jamais eut vraiment le temps de le voir, mais il paraissait plus vieux, plus sûr de lui de par sa tenue.
Cela l’apaisa de le voir, lui donna un petit souffle de bonheur qui la revigora légèrement. Le voir, le savoir si proche d’elle, lui faisait du bien.
Il faut dire que depuis 2 mois, ils ne s’étaient plus vraiment vu…


- Tu as une recherche toi aussi à faire?

Ils s’étaient souvent rencontrés aussi dans la bibliothèque, tous deux ayant des recherches à faire, s’aidant ainsi mutuellement. Et vu qu’ils ne s’étaient pas du tout vu à cause d’emploies du temps trop charger, elle se doutait qu’il était ici pour ses devoirs…
Elle se retourna face à la table, enleva son sac de la table pour l’inciter à s’asseoir lui aussi ici, le posa par terre et regarda son livre.
La jeune fille ne pouvait pas rester là, à le regarder, un sentiment de culpabilité montant en elle au fur et à mesure… C’était sûrement à cause d’elle qu’ils ne s’étaient plus re-vu réellement depuis la rentrée, à cause d’elle qu’ils ne se parlaient presque plus…
Elle triturait ses mains sous la table, sentant son sentiment de joie partir pour être remplacé par la honte.


- Désolée…

Ce fut les seuls mots qu’elle put prononcer, sa voix s’étant subitement coupée, ou était partie en vacances au fond de sa gorge.
Elle espérait qu’il ne lui en voudrait pas pour son absence depuis le début de cette année, ne voulant pas perdre le lien qu’ils avaient tous les deux, ne voulant pas le perdre.
Inquiète qu’il ne dise rien, la jeune fille laissa son regard planté vers son livre, n’osant se lever pour regarder le Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
Mickael Stonebridge

Nombre de messages : 660
Age : 32
Gain de Gallions : 14724
Date d'inscription : 16/03/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyDim 5 Nov 2006 - 0:14

*Il sentit la jeune fille, qui tenait plus que jamais de la jeune femme, prendre ses mains afin de les écarter de son visage. Elle murmura alors son prénom ce qui fit chavirer son cœur et il du lutter comme un diable pour ne pas la serrer contre lui. Mais il ne pouvait pas, déjà il ne savait pas comment aurait pu réagir Helena et puis les autres élèves se seraient posés des questions, sans compter le fait que Pince pouvait être toute proche.

Elle se retourna alors et plongea ses yeux dans les siens. Il était toujours aussi fasciné par le bleu de ses prunelles, et d'ailleurs qui ne l'aurait pas été !?
Elle reprit la parole et le son de sa voix semblait s'écouler dans tout son corps, le rendant de plus en plus heureux. Il ne pensait pas que la revoir ainsi lui ferait un tel effet.

Oui ça fait longtemps, beaucoup trop longtemps… pensa-t-il au plus profond de lui. La laissant l'observer il ne dit rien, préférant resté plongé dans son petit bonheur, tel un égoïste.
De nouveau elle prit la parole, lui demandant si lui aussi était venu faire une recherche dans ce lieu, en principe prévu pour ce genre de chose. Lui n'était pas venu pour cette raison, sa raison il l'avait à quelques centimètres de lui, juste sous ses yeux. Elle seule avait justifiée sa venue à la bibliothèque…
Elle ne s'en doutait cependant pas puisqu'elle enleva le sac de la table afin de libérer la place pour que lui même puisse y installer ses affaire.

Mickael ne bougea pas, restant toujours planté derrière elle et sembla remarquer un raidissement chez elle. Elle plongea la tête dans son livre comme si elle ne voulait pas le regarder. Il se demanda s'il avait pu faire quoi que ce soir de mal mais ne voyait pas étant donné qu'il n'avait encore rien dit…

L'instant d'après il eu réponse à ses interrogations, un petit désolé s'échappant de la bouche de Helena. Se secouant un peu il s'accroupit tout à coté d'elle afin d'être à sa hauteur. Alors de sa main droite il lui fit tourner son visage vers lui, de sorte qu'elle le regarde quand il parlerait. Il inspira une dernière fois avant de se lancer.*

- Tu n'as pas à être désolée de quoi que ce soit… On a pas eu trop l'occasion de se voir depuis la fin de l'année dernière c'est vrai mais ce n'est en aucun ta faute. C'est juste qu'on a plus autant le temps de se voir, après tout on est là pour étudier non ? Je veux pas que tu penses que la distance qui s'est installé entre nous est de ta faute. On y est pour rien du tout. Et puis tu n'es pas content de me voir autrement qu'en coup de vent ? J'ai un peu de temps libre alors je vais le passer avec toi si tu veux bien…

*Il la regarda un petit moment lui adressant un sourire qui se voulait réconfortant et se penchant vers elle ajouta : Alors je veux voir un sourire sur ce joli visage. Il se redressa alors et alla prendre place en face d'elle, son sac posé contre sa chaise. Il ne prit pas la peine de sortir la moindre affaire, préférant regarder celle qui lui manquait tant.
Mille choses à lui dire se bousculaient dans sa tête à présent mais il n'allait pas la déranger dans son travail. Il devait penser avant tout à elle, c'est lui qui s'était invité…*

-Sur quoi tu travailles ? Je peux t'aider si tu veux, comme on faisait avant.

*Un peu de nostalgie l'envahit à cette pensée mais elle s'évanouit vite puisqu'il était à cet instant précis assis en face de la source de toutes ses pensées moroses et qu'en sa présence elles n'avaient plus lieu d'être. Il baissa cependant son regard, faisant attention qu'il était un peu trop insistant.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena White
Personnage Inactif
Helena White

Nombre de messages : 243
Maison : Gryffondor
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14598
Date d'inscription : 28/04/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyDim 5 Nov 2006 - 4:06

Helena ayant plonger son regard dans le livre, ne remarqua pas que Mickael se mettait accroupit à côté d’elle.
Les lignes, las phrases, les mots, tout s’entrechoquait sur les pages de l’ouvrage, devant les yeux de la jeune fille. Elle essayait de comprendre, mais elle n’y arrivait pas. Elle essayait de chercher le moindre sens, elle n’y arrivait pas non plus. Excédée, elle sera encore plus les poings, se raidissant un peu plus, concentrant son esprit sur ce livre, par sur le Serdaigle.


Citation :
Les licornes sont des être poten…

La Gryffondor n’eut même pas le temps de finir la première phrase qu’elle arrivait à percevoir car sa tête fut détournée à l’aide d’une main, pour se braquée devant celle de Mickael.
A ce moment, elle n’arrivait pas à détacher son regard du sien, comme si un cordon les reliaient, indestructibles. Elle regardait la moindre parcelle de son regard, la couleur irisée de ses yeux, les dégradées de couleurs, les courbes de ses yeux… Pourquoi entendait-elle sont sang battre à ses oreilles, son cœur lui faisant si mal à ce moment là… C’était pire que si elle montait sur un balais, pire que d’affronter la pire de ses peurs. Après une petite inspiration, il lui dit alors que ce n’était pas sa faute, qu’elle ne devait pas s’en vouloir, qu’ils étaient ici pour travailler et qu’il pouvait passer son temps de libre avec elle à présent.
Le temps qu’elle décrypte ce qu’il lui avait dit, Helena voulut lui dire que oui, qu’elle voulait passer ce temps là avec lui, comme avant… Mais sa voix était apparemment partie en retraite, loin très loin, la laissant seule. Pour toute chose, elle lui fit un petit signe de la tête, assez difficile vu que le Serdaigle lui tenait le menton par sa main droite.
Il lui adressa alors un sourire, un sourire qui aurait pu la réconforter dans n’importe qu’elle circonstance. Finalement, ce n’était pas une si mauvaise journée aujourd’hui, maintenant qu’elle était avec lui, comme il y a quelques mois!
Tout en se redressant, il lui dit vouloir un sourire… C’était même pas la peine de le lui demander, après ce qu’il venait de lui dire, un sourire, bien que discret du a la fatigue, apparut naturellement sur ses lèvres.
Helena suivit alors des yeux le Serdaigle s’installer en face d’elle, ne prenant même pas la peine de sortir ses affaires, la regardant faire.
Ce demandant pourquoi il ne prenait pas le strict nécessaire pour étudier ou commencer un devoir, et, sous les yeux de Mickael, ne sachant que dire, elle replongea instantanément sa tête dans le livre, seul échappatoire possible.


Citation :
Les licornes sont des êtres potentiellement inoffensif, se servant des limaces pour recouvrir leur tête.

Et voici que les phrases se mélangeaient a nouveau sous ses yeux, trop occupée à penser au garçon devant elle plutôt que de le lire convenablement, pêchant quelques mots par-ci, par-là dans le livre.
Elle l’entendit d’ailleurs lui demander sur quoi elle travaillait et si il pouvait l’aider.
Helena releva la tête, avec un petit sourire joyeux.


- Je fais une recherche pour les Soins aux Créatures Magiques. On doit chercher des informations sur les licornes, car demain notre cours porte là-dessus…

C’était étrange comme la présence d’une personne pouvait apaiser, enlever tous les petits soucis et faire disparaître le stress de par sa simple présence.

- Et puis, si tu veux m’aider, parlons d’autre chose que de cette recherche… Tu es là, et je veux pas passer le peu de temps ensemble à réviser.

La jeune fille lui adressa un petit sourire, tout en fermant son livre. Même si il aurait voulu l’aider, elle n’aurait pu jamais se concentrer, c’était inconcevable.

- Alors ta cinquième année? Elle commence pas trop dur ?

C’était la première question qu’elle avait posé, mais c’était pas la plus importante. Elle se demandait pourquoi elle avait dit ça… Mais comme elle voulait tout savoir de lui depuis le temps qu’ils ne s’étaient plus vu, cette question était le commencement d’une longue série.
Poussant le livre de côté, regardant toujours le Serdaigle, elle ne se rendit même pas compte que, son pot plein d’encre, ouvert, était sur la route de l’ouvrage.
Comme un coup de tonnerre dans un endroit silencieux, le pot se renversa, laissant sortir comme un torrent l’encre bleutée, le flacon en verre tombant par terre avec fracas.
Tournant sa tête, réveillée par ce bruit, elle vit le désastre… Le livre encore plus bleu qu’avant, son sac qui commençait à imbiber l’encre qui s’était installée comme « flaque » sur le sol de la bibliothèque.
Pourquoi avait-elle penser que c’était une bonne journée? Tout continuait de travers! Elle avait taché sa robe, son sac également, elle avait dérangé la plupart des élèves étudiant à côté, et elle avait fait un pas de travers devant Mickael.
Prise de panique, et assez dépourvue, elle se leva un peu brusquement, prenant un mouchoir en tissu blanc dans sa poche de robe de sorcier, s’agenouillant, pour commencer à l’imbiber de l’encre étalée par terre, sur ce sol de marbre qui était parfaitement propre il y a quelques secondes.
Au bord des nerfs, la jeune fille en avait oublié qu’elle pouvait tout réparer avec la magie. Mais ce n’était pas le premier incident de la journée, et sûrement pas le dernier.


* Je suis vraiment une idiote… *

Fatiguée, elle s’arrêta à sa tâche, se relevant en laissant le mouchoir par terre et se posant sur sa chaise, comme si elle venait de faire trois tours de terrains de Quidditch.
Ne trouvant même pas la force de se pardonner aux autres d’avoir déranger, ni de se pardonner au Serdaigle, elle resta là, regardant un point invisible, n’ayant subitement plus envie de rien faire, si ce n’est pleurer un bon coup… Mais elle ne voulait pas, en tout cas pas ici, devant tout le monde, devant lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
Mickael Stonebridge

Nombre de messages : 660
Age : 32
Gain de Gallions : 14724
Date d'inscription : 16/03/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyDim 5 Nov 2006 - 5:15

*Au moment même où elle lui répondit son regard se releva, presque par automatisme, et se posa sur Helena. Il venait à peine de détourner les yeux d'elle qu'il la contemplait à nouveau. Mais au moins avait-il maintenant une excuse valable, aux yeux des autres en tout cas…

Le sourire qu'elle affichait l'aurait fait fondre s'il n'avait pas été fait chairs et d'os. Il se laissa alors bercer par le flot de ses paroles. Jamais il n'avait penser que la retrouver pourrait lui faire un tel effet, il s'attendait à être passionné par tout ce qu'elle aurait pu dire mais certainement pas à être envoûté de la sorte !

Il fut un peu surpris, de manière très agréable d'ailleurs, qu'elle lui dise qu'elle passait son devoir actuel à la trappe afin qu'ils puissent discuter tranquillement. L'endroit ne s'y prêtait bien sûr pas trop mais en restant assez discret tout le monde savait qu'on pouvait rester assis à rien faire, cette vieille Pince étant justement trop âgé pour tout voir.

Il l'observa fermer son livre traitant des licornes et reprendre la conversation, sur une question des plus…classique. Cela amusa un peu Mickael bien qu'il savait pertinemment que dans le cas contraire il n'aurait pas fait mieux.*

-Je dois avouer que c'est plus dur que ce que je pensais. J'ai vraiment du mal à…

*Il fut soudainement interrompu par un bruit de verre brisé. La jeune fille en voulant pousser son livre avait fait basculer l'encrier tout proche, ce dernier se déversant un peu partout. Elle fut alors prise de panique, ce qui laissa coi le jeune homme. Elle semblait au bord de la crise de nerfs alors qu'elle épongeait l'encre qui s'était étalée au sol. Il ne fit toujours aucun mouvement, il était comme paralysé par la torpeur que provoquait en lui la scène sous ses yeux.

Quand la Gryffondor reprit place sur sa chaise, le visage qu'elle arborait déchira le cœur de Mickael. Elle avait quasiment les larmes aux yeux et ce pour un simple encrier qu'elle avait fait tomber.
Il se demanda ce qui pouvait bien la mettre dans un état aussi désolant et surtout aussi rapidement ?! Cependant ce n'était pas le moment de se poser des questions il fallait agir et si possible pas comme un boulet…comme il en avait l'habitude en général.

Il se saisi d'un geste rapide de sa baguette qu'il pointa vers le sol et lança un premier sortilège de récurvite afin d'effacer toute trace de l'accident, puis un second mais cette fois un réparo sur l'encrier. Ce dernier se retrouva comme neuf et le Serdaigle le fourra dans son sac en attendant.

Son regard se posa à nouveau sur son amie, qui semblait n'en plus pouvoir.

Sans y réfléchir alors, il tendit la main afin de se saisir de la sienne, comme pour la réconforter. En tout cas c'est l'impression qu'il avait quant à ce geste mais avec sa grande expérience il pouvait tout aussi bien se tromper comme le premier des troll.*

-Hé tu me fais quoi là? Pourquoi tu réagit aussi… intense. Y a quelque chose qui ne vas pas ? Si tu veux on peut sortir pour que tu puisses prendre l'air.

*Il ne savait pas trop quoi dire, autant qu'elle s'était sentie responsable de leur éloignement il avait réussit à trouver des mots qu'ils trouvaient justes, autant là il ne savait plus trop quoi dire. Il avait peur qu'il puisse dire une bêtise, ou pire encore quelque chose qui finirait par l'achever totalement.

Il se retrouvait donc prisonnier du choc qu'il venait d'encaisser mais aussi du fait de se sentir incapable de la réconforter. Il n'avait pas l'habitude de faire ça lui. Pourvu qu'elle finisse par relever la tête souhaita en son for intérieur. Il ne serait pas capable de supporter cela bien longtemps.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena White
Personnage Inactif
Helena White

Nombre de messages : 243
Maison : Gryffondor
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14598
Date d'inscription : 28/04/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyDim 5 Nov 2006 - 18:02

Tout était si bien. Elle était là, dans la bibliothèque, parlant avec Mickael, ne se souciant de rien, comme figée dans le temps.
Cela faisait depuis si longtemps qu’ils n’avaient pas passé un petit moment ensemble, et cela lui fit le plus grand bien, lui remontant le moral qui était si bas par sa fatigue et par sa journée de cours qui était finit tant bien que mal.
Seulement, la journée avait commencé mal, alors, elle se devait de terminer mal… C’était une pure et simple logique.
Mais pourquoi devait-elle faire toujours que des gaffes aujourd’hui? Entre en potions, où elle avait enflammée la robe de sa voisine de table et équipière pour un TP, la boule de cristal cassée en divination qui devait lui coûter, selon le professeur, 40 années de malheur, une amie avec qui elle s’était disputé et maintenant, l’encrier qui tombait, devant Mickael, étalant l’encre bleutée par terre…

La Gryffondor s'était levée, excédée, avait sortit un mouchoir pour commencer à enlever l’encre, ne se rappelant même plus que, grâce à sa baguette magique, elle pouvait tout remettre comme il fallait, laissant ce petit incident majeur de côté et reprendre sa conversation tranquillement avec le Serdaigle.
Non. Il fallait qu’elle perde son sang froid, ne sachant plus que faire, au bord de la crise de nerf.
Elle s’était assise, comme un automate, ne pensant plus à rien, ne sachant plus quoi faire, retenant les larmes qui commençaient à embuer ses yeux.
Pourquoi n’arrivait-elle pas à suivre les cours comme tout le monde, sans être fatiguée, épuisée en permanence?
Elle était vraiment nulle…

Helena ne vit même pas Mickael prendre sa baguette et, en deux sortilèges, enlever l’encre et réparer l’encrier. Elle ne voyait rien car déjà, elle n’arrivait pas à se focaliser sur quelque chose de précis, et sa vision était embuée.
Elle sentit quelque chose lui prendre sa main. C’était Mickael… Il se demandait pourquoi elle réagissait comme ça, aussi nerveusement, si elle voulait prendre l’air dehors.
Il fallait qu’elle soit forte, il le fallait et elle le voulait.
Fermant les yeux, elle attendit quelques secondes que ses larmes refassent chemin arrière, ne voulant pas pleurer, ne voulant pas se montrer faible. Elle était à Gryffondor, la maison des forts et courageux tout de même!
Instinctivement, la jeune fille serra un peu plus la main de Mickael, voulant garder ce contact avec lui, ne sachant quoi dire, quoi lui répondre., cherchant le réconfort en sa main. Il devait être bien embarrassé, lui dans cette situation… Il la revoyait et elle se montrer aussi faible…


* Pitoyable… Je suis pitoyable… *

Elle se forçait à reprendre ses esprits en se lançant des petites injures mentalement.
Lâchant alors la main du Serdaigle, elle se pencha pour ramasser son mouchoir qu’elle avait laissé par terre, le mit sur la table pour sortir sa baguette et lancer un sortilège de récurvite.
Ainsi, il reprit instantanément sa couleur blanche d’origine, le bleu sombre de l’encre s’était volatilisé.


- Pas la peine de sortir dehors, c’est passé…

La jeune fille lança un petit sourire, levant quelques secondes ses yeux pour le regarder, mais les baissa immédiatement sur le bout de tissu devant elle, de peur qu’il scinde ses pensées.
Avec ses deux mains, elle commença a trituré son mouchoir qui portait ses initiales… C’était sa grand-mère maternelle qui lui avait fait, avant son entrée à Poudlard. Elle y tenait beaucoup.

Helena, qui ne disait rien, pensa qu’elle devait quand même fournir quelques explications à Mickael, qui était resté là.
Gardant toujours son regard sur le tissu blanc, se faisant la plus petite possible, elle sortit à peine quelques mots de sa bouche:


- Rien ne va…

Sa voix était encore repartit. Mais pourquoi la laissait-elle comme ça, seule? Raclant légèrement la gorge, elle continua dans sa lancée:

- Enfin… Ce n’est pas que tout vas mal… Je suis simplement fatiguée alors j’accumule les gaffes.

Voulant lui paraître le mieux possible après ce petit incident, Helena replongea ses yeux dans les siens, souriant légèrement.
Prenant alors son mouchoir, elle le remit à sa place: au fond de sa poche, avec la patacitrouille qu’elle avait gardé toute la matinée dans sa poche.


- Ce n’est rien de grave, seulement un petit bas qui remontera bien vite.

Elle ne voulait pas tout lui raconter de peur de se montrer si faible devant lui.

Tournant la tête sur le côté pour voir si les autres élèves ne les regardaient pas comme deux monstres, elle remarqua que Mme Pince la regardait fixement. En effet, elle n’avait pas du se montrer très discrète avec le petit incident de tout à l’heure, et la bibliothécaire, qui avait une ouïe très fine, avait dû se précipiter pour voir quelle en était la cause.
Inquiète de se faire virer, et de faire virer Mickael par la même occasion, elle reprit son livre et ouvrit une page… Tout le bas était imbibé d’encre, qu’elle s’empressa bien vite de faire disparaître avec sa baguette, nerveusement.
Faisant semblant de lire, car elle ne le pouvait pas, elle chuchota au Serdaigle:


- Tu devrais sortir quelques affaires… Le vautour nous regarde…

Espérant qu’il fasse ce qu’elle disait, elle essaya tout de même de se replonger dans son livre, tant bien que mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
Mickael Stonebridge

Nombre de messages : 660
Age : 32
Gain de Gallions : 14724
Date d'inscription : 16/03/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyMar 7 Nov 2006 - 0:05

*Helena ne semblait toujours pas prête à le regarder. Mickael avait du mal à interpréter cela et préféra ne pas trop se livrer à des extrapolations. Elle lui avait semblé fatiguée et sans doute cela jouait-il dans sa réaction. A force de silence de sa part il vint à se demander si lui même n'était pas la cause de son état. Pourtant il n'avait rien dit ou fait de mal à ce qui lui semblait.

Il sentit la main de la Gryffondor se resserrer plus fort dans la sienne cependant elle ne le regarda toujours pas, pas plus qu'elle ne lui répondit. C'était un vrai supplice pour lui de la voir comme ça.

Il hésita à se lever pour l'emmener au dehors, regardant autours si les élèves les regardaient, mais elle lui lâcha alors la main. Il arrêta son geste à peine entamé et posa son regard sur la jeune fille. Elle se baissa afin de ramasser le mouchoir resté au sol et lui rendit son blanc d'origine d'un coup de baguette magique.

Sentant un poids s'enlever, il fut un peu plus soulagé encore quand elle reprit enfin la parole, comme si elle retrouvait sa voix. Bien qu'elle lui adressa un sourire un peu palôt sa voix trahissait une certaine tristesse qui frappa Mickael. Bien sûr qu'il s'en doutait mais l'entendre ainsi le frappa encore plus.*

-Très bien…

*Elle tenta un court instant de le regarder dans les yeux mais elle tourna vivement la tête préférant visiblement la vue de son mouchoir. Pourquoi agissait-elle ainsi ? Avait-elle honte d'avoir les yeux embués par les larmes ? Il ne savait quoi penser tant sa façon d'être le déconcertait…

Semblant faire un effort colossal sa voix parvint tout de même à se faire entendre bien que le Serdaigle du se pencher un peu vers elle. Elle lui avouât que rien n'allait pour elle et se à cause de la fatigue. Rien d'étonnant alors qu'elle était entrée dans sa sixième année d'étude.

Mickael était certain qu'elle minimisait les choses. Jamais un petit bas ne l'aurait fait sombrer aussi vite. Ce n'était pas possible. Il allait lui en faire la remarque tandis qu'elle reprenait la peine de le regarder dans les yeux que déjà elle se tourna et fit remarquer que Madame Pince les observait, ou plutôt les épiait depuis son bureau.

Helena rouvrit son livre tout en lui conseillant de sortir des affaires, comme si de rien n'était. Après un certain temps, il fallait que ces neurones se remettent de ces virement et revirement, il sortit un rouleau de parchemin, le nécessaire pour écrire et un livre prit au hasard, qui se trouve être un livre sur les créatures magiques. Au moins auraient-ils la paix si le Vautour, comme venait de la surnommer son amie, devait s'approcher et voir ce qu'ils faisaient. Elle croirait sans soute à un devoir en groupe.

Il focalisa à nouveau son attention sur le petit bout de femme tout tristounet qu'il avait devant lui. A nouveau elle fuyait son regard, faisant assez mal semblant de lire puisqu'elle fixait tout le temps le même point.

Un coup d'œil sur sa droite lui permit de constater que Pince les avait toujours à l'œil. L se saisit de sa plume et griffonna rapidement quelques mots sur le bout de parchemin qu'il avait sorti. Il le poussa vers Helena, prenant également soin de mettre l'encrier et la plume à une distance lui permettant de s'en saisir aisément.

Ne constatant aucune réaction de sa part il donna un léger coup de pied dans sa chaise afin de lui faire comprendre qu'elle devait lire le mot sur lequel on pouvait lire… :*

Pourquoi cherches tu à fuir mon regard ? Et pourquoi ne m'expliques tu pas ce qui ne va pas ? Tu ne me penses pas digne de confiance ? Je suis un peu perdu là…


*Il se saisit ensuite de son livre qu'il ouvrit au hasard, tombant sur un texte en rapport avec les loups garou, et commença à lire, les mots ne prenant pas le temps de s'imprimer dans sa tête.
Il ne comprenait absolument rien à tout ce qui s'était, se passait... Cette idée brusque d'aller la voir à grand renfort d'irrespect, ces émotions, sensations si fortes qu'il avait ressenti et à qui il ne s'attendait pas. L'effondrement d'Helena lui paraissait tout aussi curieux que ses propres actes, comme si rien de logique ou de cohérent n'allait pour les deux amis.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena White
Personnage Inactif
Helena White

Nombre de messages : 243
Maison : Gryffondor
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14598
Date d'inscription : 28/04/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyDim 12 Nov 2006 - 18:24

Helena remarqua que Mickael avait bien suivit ses instructions, ou plutôt, de sortir ses affaires scolaires car Mme Pince les regardaient tous deux, et la jeune fille ne voulait pas se faire virer maintenant, n’ayant pas finit sa recherche, ne l’ayant même pas commencée pour tout dire.
Voulant oublier le petit incident de tout à l’heure, elle essaya de se concentrer, pour au moins avoir quelques informations sur les licornes avant demain. Mais l’effort était apparemment trop dur, ses yeux restant fixés toujours sur la même ligne, n’arrivant toujours pas à déduire le sens de ces mots.
Sentant une petite secousse sur sa chaise, elle leva ses yeux bleus vers le Serdaigle assit en face d’elle. Helena remarqua alors une feuille avancée vers elle, ainsi qu’un encrier avec une plume.
Jetant un petit regard à la bibliothécaire, qui avait détourner le regard d’eux pour renseigner un élève, elle s’empara vite de la feuille et put lire ces quelques mots:


Pourquoi cherches tu à fuir mon regard ? Et pourquoi ne m'expliques tu pas ce qui ne va pas ? Tu ne me penses pas digne de confiance ? Je suis un peu perdu là…


Après avoir lu ce que son ami avait écrit, Helena pensa que Mickael se faisait du soucis pour elle. En effet, elle lui avait pratiquement rien expliqué de la situation, alors il devait se poser plein de questions, chose normale.
Prenant délicatement la plume, de peur de faire encore une bêtise, elle la trempa dans l’encre et écrit à la suite:


Je ne cherche pas à fuir ton regard… Ensuite, je ne t’explique pas parce que je n’ai pas confiance en toi, c’est bien tout le contraire. Tu es l’une des seules personne à qui j’ai vraiment confiance ici. Simplement, ce sont des petits problèmes… Comme avoir mit le feu à la robe de ma voisine de TP ce matin en potions.


La jeune fille laissa échapper un petit rire. En y repensant, cette situation était amusante, mais moins pour la fille qui avait vu sa robe de sorcier s’embrasser subitement.
Reprenant son sérieux, et ne voulant pas que Mickael pense qu’elle se moquait de lui, elle continua à écrire:


Tu vois, un petit problème assez amusant!


Reposant la plume du Serdaigle, elle lui fit passer le morceau de parchemin jusque sur son livre en face de lui. Elle souleva son regard jusqu’à lui, lui envoyant un sourire pour lui montrer que tout allait mieux, que ce petit moment de faiblesse était passé.
Reprenant conscience qu’elle avait malgré tout des recherches à faire, elle se baissa jusque vers son sac, prenant un parchemin elle aussi, un nouvel encrier et sa plume.
Parcourant vite fait les lignes du livre, arrivant soudainement à relire correctement comme enlevée d’un poids intérieur, elle remarqua qu’il n’y avait pas grand chose d’intéressant sur cette double page, étant simplement la préface. Elle tourna la page.
Tout en faisant cette action, elle souleva son regard vers Mickael, qui lui répondait à sa réponse précédente… C’était assez étrange comme en deux mois on pouvait autant changer. Avait-elle aussi changer? Elle ne voyait pas la différence…
Voyant qu’il allait pour relever le regard, Helena baissa le sien le plus rapidement possible, sentant ses joues se réchauffer. Essayant de paraître la plus naturelle possible, elle garda son regard vers le livre, remettant une mèche de cheveux blond derrière son oreille, ne voulant pas qu’il sache qu’elle l’épiait quelques secondes avant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
Mickael Stonebridge

Nombre de messages : 660
Age : 32
Gain de Gallions : 14724
Date d'inscription : 16/03/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptySam 18 Nov 2006 - 3:14

*La tête toujours plongée dans un chapitre sur les loups garou pour lequel il n'avait absolument aucun intérêt, il n'en observait pas moins la réaction de la jeune fille du coin de l'œil. Et enfin elle fit attention au parchemin, ayant relevé son regard vers lui. Réaction immédiate, il tenta de plonger ses yeux dans les siens mais déjà elle observait Miss Pince puis se mis à lire le message qu'il lui avait passé. Elle se saisit de l'encrier et de la plume qui étaient posés sur la table mais ne releva plus la tête vers lui.

Reportant le maximum d'attention qu'il pu au livre ouvert qu'il avait devant lui, il se mit à lire l'historique de la législation du ministère quant à ses créatures magiques. Rien de bien intéressant en somme. Il fut tiré de sa torpeur par le rire de… Helena ?!*

Elle rit maintenant ? Je ne comprends plus rien…

*Il soupira un peu mais en gros l'entendre rire le rassura. Elle ne devait pas aller si mal après tout. Oui, il est tout à fait normal de presque s'effondrer en larmes après avoir fait simplement tomber un encrier et de rire quelques minutes après, sans raison apparente…
Mickael avait l'impression que plus le temps passait moins les choses se passaient logiquement à leur table.

Le parchemin fit alors le chemin en sens inverse et le Serdaigle pu apercevoir, l'histoire de quelques secondes, le visage rayonnant d'un franc sourire de la jeune fille. Bien qu'il baignait dans l'incompréhension la plus totale juste avant, cela n'avait plus rien d'important à présent. Tout venait d'être effacé dans sa mémoire. Il en oublia même de baisser son regard, qui scrutait dans le vide alors que la Gryffondor fouillait son sac à la recherche de quoi écrire.

Prenant en fin de compte conscience de son air abruti il se pencha sur le bout de papier et y lit la réponse très joliment calligraphié.*


Je ne cherche pas à fuir ton regard… Ensuite, je ne t’explique pas parce que je n’ai pas confiance en toi, c’est bien tout le contraire. Tu es l’une des seules personnes à qui j’ai vraiment confiance ici. Simplement, ce sont des petits problèmes… Comme avoir mit le feu à la robe de ma voisine de TP ce matin en potions.

Tu vois, un petit problème assez amusant!



*Il sentit son cœur faire un bon dans sa poitrine à la lecture du petit mot. Comme ça il était une des seules personnes en qui elle avait pleinement confiance. Bien sûr qu'il savait qu'elle tenait à lui, qu'il comptait mais jamais il n'avait vraiment su à quel point. Lui non plus ne le savait pas, ne le savait plus…
Toujours était-il qu'elle lui faisait confiance au point de le considérer comme une des rares personnes dignes de tout lui dire. Curieux alors qu'elle s'entête à lui faire croire que de "petits problèmes" tels que mettre le feu à la robe d'une voisine de cours étaient la cause de son attitude.

Il se saisit de sa plume et commença à faire réponse au dos du parchemin. Cependant, se sentant observé, il releva son regard vers Helena mais cette dernière semblait aspiré par le texte qu'elle lisait.
Jetant un coup d'œil bref autours de lui il constata que personne ne semblait plus s'intéresser à ce qui se passait à leur table et se remit à écrire.*


Peut être que tu trouves cet incident drôle. Peut être que se ne sont que des petits problèmes que tu as. Mais je ne considère ni drôle, ni comme petit problème le fait que tu puisses te sentir si mal pour un rien. Tu dis me faire confiance alors pourquoi ne pas tout me dire? La vérité…



*Il observa un instant ce qu'il venait d'inscrire puis sa main commença à pousser le bout de parchemin. Pour immédiatement le ramener auprès de lui. Certaines choses doivent être dites mais il faut y mettre la bonne forme. Là, ça n'était pas bon du tout.

Sa baguette à nouveau dans sa main, il murmura une formule magique.*

-Atramentum Delebilis

*Immédiatement l'encre qui se trouvait au dos du mot qu'ils se faisaient passer s'effaça, ne laissant aucune trace de ce qu'il avait pu coucher sur le papier. Il rangea sa baguette et plongea sa plume dans l'encrier afin d'inscrire quelques mots à l'intention d'Helena.
Il plia le mot en deux, se leva le plus discrètement possible, passa tout à coté d'elle en prenant soin de bien posé le mot au milieu du livre et se dirigea vers le fin de la bibliothèque en affichant un air des plus concentrés. Il disparu au bout de quelques instants dans l'une des nombreuses rangés de livres.

Sur le petit bout de parchemin il avait tout simplement indiqué ceci :*


Retrouve moi dans le rayonnage sur les potions de second niveau. Attend un peu, on ne sait jamais avec Pince…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena White
Personnage Inactif
Helena White

Nombre de messages : 243
Maison : Gryffondor
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14598
Date d'inscription : 28/04/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptySam 18 Nov 2006 - 23:14

Arrivant à ce concentrer un minimum sur sa recherche, Helena marqua de sa plume une information tirée du livre ouvert devant elle sur le parchemin qui se trouvait juste à côté, commençant enfin son devoir.
Elle avait mit assez longtemps avant de pouvoir déchiffrer la première ligne, se sentant bizarre, son ventre lui faisant mal, et son cœur ayant atteint un petit rythme rapide. Elle ne savait pas qu’elle en était la cause, et n’essayait de ne plus y penser, trouvant refuge dans sa tâche. Tellement concentrée, la jeune fille n’entendit même pas Mickael murmurer une formule.

A vrai dire, elle savait très bien que, si elle relevait le regard vers lui, elle n’arriverai plus à se remettre au travail, trop perturbée… Était-ce le fait qu’ils ne s’étaient plus vu depuis longtemps qui la rendait aussi mal? Peut-être… Était-ce la vue du jeune homme qui lui faisait perdre ses moyens? Sûrement…

Partagée entre son étude, et son débat intérieur, elle posa sa plume au même instant où un parchemin atterrit au milieu de son livre, bien destiné à elle.
Automatiquement, Helena leva un regard intrigué là où devait se trouver Mickael, qui lui n’y était plus. Elle ne l’avait même pas vu bouger d’un centimètre, mais entendit un bruit de pas à sa droite, partant vers le fond de la bibliothèque. Elle se tourna et vit le Serdaigle, dos à elle, s’enfonçant dans une grande rangée de livres, maintenant hors de sa vue.


* Qu’est-ce qu’il a ? *

C’était étrange qu’il soit partit sans rien lui dire. Peut-être ne voulait-il plus rester avec elle, puisqu’elle ne parlait pas trop, voulant la laissée travailler tranquillement…
Se souvenant d’un coup du parchemin qui était atterrit sur son livre, elle se repositionna correctement sur sa chaise, puis ouvrit le feuillet qui était plié. Elle put y lire:


Retrouve moi dans le rayonnage sur les potions de second niveau. Attend un peu, on ne sait jamais avec Pince…


Après avoir lu les quelques mots, elle referma le papier, le posa à côté de sa plume noire et posa sa tête sur sa main, examinant le plafond.
Pourquoi devait-elle le rejoindre là-bas? A vrai dire, elle ne comprenait plus rien, ne savait plus trop ce qui arrivait, ce qui leur arrivait…
D’un geste machinal, elle attrapa sa plume, la faisant bouger à droite, à gauche , faisant semblant de réfléchir pour passer le temps et ainsi, rejoindre Mickael sans que quelqu’un ne se pose le moindre doute. Tout cela était des plus bizarres, et elle ne voulait qu’une chose, le rejoindre.

Regardant à droite, à gauche, personne ne l’a regardait. Mme Pince, quand à elle, ouvrait la grille de la réserve pour pouvoir y entrer. Ainsi, elle avait le champ libre.
Se levant aussi discrètement qu’elle put, la jeune fille attrapa le mot qu’elle avait mit sur la table pour le mettre dans sa poche de sa robe, le laissant loin des regards et surtout de Mme Pince, si, au cas où, elle décidait de venir fouiner dans leurs affaires.

Avançant d’un pas léger pour ne déranger personne, elle arriva assez rapidement vers les rayons de livres de potions, situés au fond de la bibliothèque. Elle s’arrêta à la deuxième rangée, étant celle des livres de second niveau, là où Mickael l’attendait.
Et, en effet, elle le vit, dos à elle, l’attendant. Jetant un regard en arrière si jamais quelqu’un la regardait ou si Mme Pince l’avait finalement suivie, elle ne remarqua rien d’anormal et aucun regard braqué sur elle.
Faisant le moins de bruit qu’elle pouvait, elle avança jusqu’au milieu de la rangée, là où se trouvait son ami Serdaigle.

Arrivant à sa hauteur, il ne l’avait toujours pas remarqué. Une odeur légère de poussière régnait ici, étant la rangée de livre la plus isolée et la moins utilisée par les élèves de Poudlard.
Pour lui faire comprendre de sa présence, elle leva sa main pour tapoter légèrement son épaule. Tout en faisant ce geste, elle ne put que re-constater qu’il avait bien grandit durant les vacances, la dépensant encore plus qu’il y a deux mois.

Helena se demandait bien pourquoi il lui avait dit de venir ici… Certes, ils pourraient tous deux parler, mais ils le faisaient assez bien par écrits, sur le parchemin qui se trouvait maintenant au fond de sa poche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
Mickael Stonebridge

Nombre de messages : 660
Age : 32
Gain de Gallions : 14724
Date d'inscription : 16/03/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyMer 22 Nov 2006 - 17:02

*Le Serdaigle avait demandé à Helena de le rejoindre dans cette partie de la bibliothèque car il savait qu'elle était peu fréquentée voir pas du tout. On trouvait sur les étagères environnantes les ouvrages contenant les préparations parmi les plus difficiles existantes et qui n'étaient consultées que très occasionnellement. Il s'était même déjà posé la question de s'ils allaient encore avoir une utilité avec le nouveau professeur de potions, ou si seuls les Serdaigle passionnés par la matière les useraient de leurs yeux.

Il faisait dos au passage qui menait à cette partie de la bibliothèque. Profitant du temps qu'il disposait avant qu'elle n'arrive, il se mit à chercher la meilleure façon d'exprimer ce qu'il avait à lui dire, sans pour autant prendre le risque de la blesser. Il n'était pas doué pour ce genre de chose…encore moins vu le temps qu'il passait plongé dans des livres au lieu d'avoir des relations sociales. Les cours…

Il construit mentalement quelques bribes de phrases mais aucune ne lui semblait correcte. C'est alors qu'il sentit une main lui tapoter l'épaule, reprenant conscience il se retourna et se retrouva face à la jeune fille. Il ne put s'empêcher de la regarder dans toute sa hauteur et constata, en garçon normal qu'il était, qu'elle était encore plus féminine que dans ses souvenirs. Il n'y avait pas prêté attention lors des rares fois où ils s'étaient rapidement croisés mais là il n'eut d'autre choix que de s'en apercevoir.*

Et bien elle doit pas laisser les gars de Gryffondor insensible…

*Sentant que son regard pouvait la mettre mal à l'aise il détourna les yeux d'elle. Maintenant qu'il l'avait devant lui il ne savait plus quoi dire du tout et ne trouva rien de mieux à faire que de passer une main dans ses cheveux. Pourtant il n'avait plus le choix à présent et après tout ce n'était pas si méchant ce qu'il voulait lui dire. Avec tout le courage dont était capable un Serdaigle, à savoir autant qu'en aurait un lapin face à un chasseur, il se lança enfin en prenant le soin de ne pas parler trop fort.*

-Euh bon. Si je t'ai fais venir ici c'est pour qu'on puisse parler plus librement, tu dois t'en douter. Le prend pas comme un reproche mais je voulais savoir pourquoi tu prétends me faire confiance et que tu ne me dis pas ce qui ne va pas vraiment. J'ai pas vraiment l'impression que tu sois honnête avec moi…

*Il s'était efforcé de garder tout du long une voix amicale, ne voulant pas laisser paraître la moindre trace, qui serait erronée, de plainte. Il s'empressa également d'ajouter un "petit" détail.*

-Je ne te force pas à quoi que ce soit. Si tu ne veux rien me dire ce n'est pas grave, tu ne dois pas te sentir obliger. Je…j'ai un peu l'impression de t'avoir dérangé pour rien dans ton devoir mais je préférais te dire ça de vive voix.

*Il se sentait partagé entre une sensation de mal à l'aise et de soulagement d'avoir su trouver ses mots. Quoi qu'il en soit il en avait fini et c'était très bien ainsi. L'envie de fuir le regard dans lequel il s'était plongé lorsqu'il lui parlait était forte mais il s'en abstenu. Il n'allait pas tourner la tête alors qu'elle allait s'exprimer, il aurait été bien impoli et surtout aurait fait preuve d'égoïsme.
Bien qu'il lui avait dit qu'un refus d'explication de sa part ne ferait rien, il espérait tout de même qu'elle n'agisse pas ainsi, surtout après lui avoir dit qu'elle lui faisait confiance.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena White
Personnage Inactif
Helena White

Nombre de messages : 243
Maison : Gryffondor
Année : 6ème
Gain de Gallions : 14598
Date d'inscription : 28/04/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyDim 3 Déc 2006 - 2:15

Lorsque Mickael se tourna vers elle, ayant susciter son attention grâce à un petit tapotement sur son épaule, elle ne put que constater qu’il la regardait, mais pas comme ses regards d’avant…
Son regard lui fit une drôle de sensation, dans son ventre, comme si tout en elle se contractait, se tordait… Une sensation bizarre pour elle...
Se forçant à garder son calme et à paraître le plus naturel possible, Helena posa ses yeux dans les siens, attendant les paroles du Serdaigle.
Au bout de quelques minutes, comme si il cherchait des mots précis pour exprimer ce qu’il ressentait, il lui avoua tout. Qu’il ne comprenait pas pourquoi elle ne lui expliquait rien, alors qu’elle lui faisait totalement confiance, lui avouant qu’il avait l’impression qu’elle n’était pas totalement honnête avec lui.
Cette annonce la resta coite, tous mots ayant disparus de sa tête, absolument rien pour répliquer. Elle pensait qu’il l’aurait peut-être comprise, mais non…
Il reprit bien vite la parole, lui annonçant qu’il pensait l’avoir déranger dans son travail… Là, il ne comprenait plus rien du tout… Ou peut-être était-ce elle qui s’y prenait mal?


D’une toute petite voix, pour ne pas se faire entendre des autres élèves non loin, ou peut-être simplement par honte, elle lui dit:

- Tu n’as rien comprit…

Son regard bleu toujours dans celui de Mickael, elle essaya de lui faire tout comprendre.

- Si je ne te dis rien, c’est pour n'inquiéter personne… Ce n’est pas que je ne veux rien te dire, simplement que je suis exténuée, vide de toute pensée… Comme un corps sans âme… Je n’arrive plus à travailler, à faire la moindre chose, je n‘agis que par ordre… Comme un elfe de maison suivant ceux de son maître… Alors, les fautes s’accumulent, jusqu’à ce que je craque…

Elle essayait de lui faire comprendre sa situation, comment elle se sentait, cet état de fatigue constante, permanente, sans fin. La comprendrait-il ? Elle n’en savait absolument rien mais tout ce qu’elle espérait, c’était qu’il ne s’éloigne pas d’elle, pas maintenant,. Maintenant qu’il était revenu à elle, elle avait besoin de lui.
Ne pouvant plus fixer le regard du Serdaigle, de peur qu’il la sonde toute entière, elle se tourna vers l’étagère de livres, tous poussiéreux et aussi vieux que ce château sûrement.
Portant sa main sur la reliure d’un ouvrage à la couverture verte, elle sentit le cuir rugueux et froid contrasté avec sa peau, douce et brûlante.
Il penserait qu’elle le fuit, préférant la vue de la connaissance que l'une des personnes les plus chères à ses yeux dans ce château… Il n’aurait peut-être pas tord en ce moment. Elle pensa ensuite que ce geste n’était pas digne d’une Gryffondore, appartenant à la maison des fiers et courageux mais elle, son courage s’était littéralement engloutie dans le lac de Poudlard, rejoignant le calmar géant…
Helena avait du mal a se confier, encore moins à se dévoiler totalement. Ce n’était pas possible, impossible à ses yeux.
Poussant un petit soupir, levant un petit nuage de poussière par la même occasion, elle rajouta:


- Et surtout, ne penses jamais que tu me déranges, loin de là…

La jeune fille se posait beaucoup de questions… Pourquoi tout était si différent de l’année passée, scolairement et socialement? Pourquoi ne pouvaient-ils plus se voir comme avant? Pourquoi n’étaient-ils plus comme avant?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
Mickael Stonebridge

Nombre de messages : 660
Age : 32
Gain de Gallions : 14724
Date d'inscription : 16/03/2006

[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) EmptyLun 4 Déc 2006 - 4:48

*Il ne regretta pas un instant d'avoir gardé son regard dans celui de la jeune fille, car à présent qu'il se sentait soulagé il pouvait à souhait profiter des deux océans bleus qui baignaient son visage. Il commença à s'y perdre au point qu'il fut presque surpris d'entendre le son de sa voix qui lui semblait très lointaine. Il ne savait si c'était parce qu'il était hypnotisé par ses yeux, si elle chuchotait ou tout simplement les deux, en tout cas il avait toutes les peines du monde à se concentrer sur ce qu'elle disait.

Tant bien que mal il avait tout de même réussit à saisir l'essentiel de ce qu'elle avait dit, même s'il était dans l'incapacité de retranscrire la moindre de ses phrases à l'identique… Il comprenait bien ce qu'elle pouvait ressentir puisque lui même subissait ce genre de pression bien qu'à moindre échelle. Elle qui affirmait n'avoir que de petits soucis, il trouvait qu'elle minimisait bien la chose et qu'elle ferait mieux d'en parler pour avoir de l'aide.

Il fut tiré de sa réflexion par la perte du regard bleuté de Helena, celle-ci aillant tourné son regard vers les libres poussiéreux. Mickael hésita sur ce qu'il devait faire mais considéra qu'il valait mieux ne rien dire. Sans doute avait elle besoin de "s'isoler" un peu après s'être exprimée, ce qu'il respectait. Il attendit alors silencieusement, observant toujours la jeune fille, ses pensées recommençant à s'égarer…jusqu'à ce qu'elle se décide à reprendre la parole.
.
C'est alors qu'instinctivement il se rapprocha d'elle et la prit dans ses bras pour la serrer contre lui. Envie de la réconforter ou simple attirance il ne savait ce qui avait déclenché sa réaction et à vrai dire il n'en avait strictement rien à faire ! Ce contact qu'il avait avec elle en ce moment lui brouillait l'esprit. Il se remémora les instants qu'ils avaient passé tout les deux durant la danse du bal de fin d'année. Jamais il n'avait été si heureux, si bien.
A cette époque il ne ressentait encore pour elle que de l'amitié, il ne voyait pas en elle une fille comme se les définissent les garçons de son âge, tout bouillonnant d'hormones qu'ils sont, mais une source de soutient, de gaieté et de sérénité…sérénité. Il en était loin en ce moment, tout tendu qu'il commençait à être, et ce n'était pas que psychologique. La douce chaleur qui émanait de sa poitrine contre la sienne n'était pas innocente dans tout cela.

Ils restèrent ainsi un petit moment avant que Mickael ne retrouve un peu de consistance, mais sans vraiment réussir à pondérer le sentiment qui grandissait en lui, dans ce qui lui servait de cervelle. Il se pencha alors à son oreille et lui souffla :*

-Je suis heureux de te l'entendre dire parce qu'à moi tu fais tout l'effet contraire. Je suis là pour toi…et pour n'importe quoi.

*Sans aucun doute l'intimité dans laquelle ils se trouvaient joua un rôle sur ce qu'il se permit de faire. Desserrant son étreinte, il fit glisser ses mains le long du corps de la jeune fille jusqu'à atteindre sa taille où elles arrêtèrent leur chemin. Passant alors de son oreille sa bouche glissa vers son cou et y déposa tout d'abord un léger baiser. Le contact de ses lèvres contre la peau douce et parfumée de son amie, jusque là, fit tomber les dernière inhibitions qui pouvaient l'habiter. Il se laissa alors aller à une série de baisers plus profonds remontant doucement le long de son coup. Une profonde chaleur mêlée au désir, se déversaient dans ses veines en cet instant.

C'est également à cet instant précis, curieusement, que la raison recommença à prendre ses droits, ce qui le fit immédiatement se reculer, abandonnant le plaisir qu'il pouvait ressentir au contact de Helena. Il se rendit compte de son geste ce qui eu le double effet de faire passer des tomates fades à coté de la couleur de son visage et aussi de déclencher une tempête dans sa tête. Incompréhension, crainte, étonnement face à ce qu'il avait pu ressentir mais aussi honte commencèrent à tournoyer dans son esprit. A tel point qu'il ne prit même attention à la réaction de la Gryffondor.* (Ce gros nul de Scroutt…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty
MessageSujet: Re: [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)   [TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[TM Novembre] Enfin la revoir... (suspendu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: La Bibliothèque-
Sauter vers: