Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Air de Piano avec Terence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Un Air de Piano avec Terence   Sam 21 Oct 2006 - 12:15

Un samedi tôt dans l'après-midi, le ciel était nuageux, l'air était froid. Ce n'était pas vraiment un temps pour mettre le nez dehors. L'attrait de la salle de divertissement paraissait évident.
La chaleur présente dans le château, était des plus agréable en cette saison. Les beaux jours semblaient finis.

Sakura se dirigeait vers la Salle en question pour y passer son après midi. Sur le chemin, elle avait croisé Zenosa Gray un Poufsoufle qui avait eu la bonne idée de se déguiser en fille suite à un paris. Le Destiny
La discussion terminée, elle avait poursuivit son ascension vers la salle. Bien qu'elle n'y soit jamais allée au paravent, elle savait où elle se situé pour en avoir entendu parlé au cours de ses années à Poudlard.

Une fois arrivée dans l'aile droite du château, elle découvrit la salle pour la première fois.
A la fois grande et lumineuse, elle en fut étonnée. Elle pensait plus à une petite salle, un peu abîmés par le temps et le passage des élèves pendant tout ce temps.

Des tables étaient disposées un peu partout, et l'on apercevait également une belle cheminées dans le fond, pour réchauffer cette salle immense.

Sakura n'en revenait toujours pas. Elle s'avança doucement pour profiter du décor. Les tapisseries et les ornements étaient exquis. Elle appréciait particulièrement, le discernement de cette décoration exceptionnelles.


"Waow, Cette Salle semble si apaisante et réconfortante.. Elle est si chaleureuse. Je regrette un peu de ne pas être venue ici plus tôt .."

A cette heure-ci, la salle était vide. Les élèves étaient la plupart encore à la grande salle à finir leur repas du midi. Sakura, elle, avait peu mangé aujourd'hui. Et s'était donc mise en route vers cette Salle où Térence devait venir dans l'après midi.
Ce fut par Hiboux qu'ils avaientt convenus de se voir ici, afin de faire du piano.

Se remémorant, le but de sa visite ici, Sakura chercha des yeux le piano. Elle en avait déjà vu de loin, mais n'en avait jamais touché de sa vie. Un appareil moldu qu'elle voulait depuis tellement longtemps apprendre à jouer.

Soudain, elle le vit. D'une belle couleur ébène , le piano était là. Elle s'approcha prudemment. (c'est tout de même un appareil moldu, on sait jamais).
Une fois à la hauteur de cet étrange mais fascinant objet. Elle s'arrêta et contempla celui-ci.

C'est au moment où elle allait mettre sa main sur une touche qu'un bruit brusque ce fit entendre derrière elle.
Tellement absorbé par l'objet, elle en avait oublié le lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Sam 21 Oct 2006 - 17:11

Terence claqua la porte du bureau des divertissements. Il y avait inscrit son nom pour se faire répertorier parmi les utilisateurs de la salle. Le bureau tout comme la pièce immense, était vide lorsqu'il arriva.

"Enfin du silence..."

Il avait évité la Grande salle pour manger à part et se réfugier ici. Profitant du calme, il avait préparé l'instrument imposant, en le plaçant sous une fenêtre qui donnait sur le parc, faisant couler sur les lames la lumière fade de cette après midi d'automne.

Au moment où la porte claqua, il sursauta lui-même. L'emphase qu'il ressentait à l'idée de jouer, rendait ses mouvements trop vifs et incontrôlables. Il n'avait pas posé les mains sur l'instrument depuis qu'il était arrivé. Sa baguette au poing, il s'en était servi pour le déplacer. Il savait qu'au moment où ses deux mains pourraient enfin se poser sur les touches, il ressentirait cette liberté et ce bien-être qui se diffusaient en lui à chaque son évaporés dans l'atmosphère.


Sakura, sourit-il en allant vers elle quand il la vit près du piano noir, tu vas bien?

Il était content que la petite sorcière s'intéresse à la musique et plus exactement à cet instrument, il serait amusant de lui apprendre à en sortir des notes mélodieuses. Il ne s'attendait pas à avoir Beethoven ou Mozart en face de lui mais s'il s'expliquait bien, en sortant de là, elle pourrait pianoter un petit air.

Avançant vers elle pour la rejoindre, il inspira profondément et avança lentement sa main vers le laqué du bois. Il ne réprima pas un soupir de plaisir et un sourire de soulagement lorsque ses doigts effleurèrent le piano; Il se tourna vers Sakura en restant sur le flanc de l'instrument. La capot était encore baissé et elle ne pouvait en voir les touches.


Prête pour une leçon de piano?



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Dim 22 Oct 2006 - 0:55

La surprise du bruit étant passée, Sakura aperçut Térence qui rentrait dans la salle. Il vint dans sa direction et se posta sur le flanc du piano.

Sakura savait que cela faisait plus d'un an que Térence n'avait pas joué du piano. Sans doute devait-il être excité à l'idée de reprendre ce hobbies.
Vu comment il en avait parlé la dernière fois, on sentait que c'était quelque chose d'important pour lui.
Sakura était heureuse qu'il lui ait demandé à elle, pour ce moment privilégié. Elle qui voulait vraiment apprendre à jouer de cet instrument pensait que Térence serait un bon "professeur".
Regardant Térence, Sakura pensait qu'il se serait mis au piano pour lui montrer comment il en jouait. Au lieu de ça, il lui demanda comment elle allait. Elle lui répondit en souriant :


- Oui ce va très bien aujourd'hui. Je me suis bien amusée en venant. J'ai rencontré un élève qui s'était déguisé en fille suite à un paris.
Puis on a discuté un petit moment. Il a prétendu être un mordu de shopping pour pouvoir discuter avec moi d'un truc que j'aime. Nan, mais franchement.. Le Destiny
- Sinon, oui je suis prête pour ma première leçon de piano.
Mais j'aurais bien aimé que tu me fasses un air que tu aimes jouer avant.
Que je puisses voir ton talent.



Elle lui sourit, afin qu'il accède à sa requête. Elle attendait avec impatience ce moment depuis qu'ils en avaient parlé à la bibliothèque. Elle espérait qu'il consentirait à jouer quelque chose devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Dim 22 Oct 2006 - 12:23

Cet instant de recueillement lorsqu'il effleura le piano était son préambule à la musique. Peut-être était-il le seul qui entendait le son silencieux que faisait le piano quand il était à peine touché, peut-être que cela n'était qu'un effet de son esprit. Terence jurait qu'il l'entendait tout comme dans son âme, il ressentait la pluie quand il jouait. Il n'aurait jamais su dire pourquoi, c'était inexplicable.

Etrangement ou inconsciemment, il le repoussait le moment d'en jouer. La peur de ce qu'il ressentirait si les fausses notes étaient plus nombreuses que les notes mélodieuses ralentissait ses mouvements. Il restait planté devant elle, en affectant de se sentir détendu.

Sakura l'invita à jouer un air de piano mais avant elle lui raconta ce qu'elle avait fait avant d'arriver dans la salle.

"Je me suis bien amusée en venant. J'ai rencontré un élève qui s'était déguisé en fille suite à un pari. Puis on a discuté un petit moment. Il a prétendu être un mordu de shopping pour pouvoir discuter avec moi d'un truc que j'aime. Nan, mais franchement."


Non mais franchement , répéta Terence en feignant l'indignation, quelle idée d'aller se déguiser en fille..."...quand on n'y est pas obligé? Ils sont fous ces mecs ou quoi?"


Il essayait peut-être de te séduire d'une façon maladroite, ajouta-t-il comme s'il savait de quoi il parlait alors qu'il n'en savait foutrement rien car dans l'art délicat de la séduction, Terence avait un T pointé, mais en ce qui concerne le shopping, je ne peux pas te laisser faire une telle discrimination, dit-il en souriant.


Moi, j'aime bien ça... de façon limitée mais j'aime bien.

Ses yeux pérégrinèrent ensuite jusqu'au clavier. Il prit une bonne respiration comme s'il allait se jeter à l'eau. Il sourit à Sakura, effectua un demi-tour pour aller se placer face au clavier et il tira le tabouret noir rectangulaire qu'il avait déniché dans le bureau des divertissements. Droit et calme, il s'assit. Ses pieds effleurèrent le pédalier pour commencer à chercher leur place. Enfin, il releva le clapet pour en découvrir les brillantes touches blanches de bois d'épicéa certainement et les noires d'ébène.

Bien que son envie l'y poussait, il ne se jeta pas mains les premières dans un air mais fit jouer ses doigts, à une grande vitesse, sur l'ensemble des touches pour vérifier que le piano était accordé et que ses mains se souvenaient. Dièses et bémols sonnaient tous correctement et l'échelle diathonique réclamait la coordination du serdaigle... le son lui paraissait étouffé, le piano était vieux. Huit octaves étaient bien plus que ce dont il aurait besoin pour jouer mais il ne se laissa pas désorienter par ce clavier contenant plus de touches que le nombre avec lequel il avait l'habitude de jouer. Plus que tout, il se sentait rassuré de se souvenir.

On n'oublie pas les heures imposées de solfège et le plaisir et l'étonnement grandissement quand on se rend compte qu'après ces milliers d'heures on parvient finalement (et au grand plaisir des voisins) à maîtriser cet outil si imposant. On n'oublie pas non plus maman qui rugit depuis le couloir quand on fait des fausses notes et qui roule des yeux, s'arrache les cheveux, tout en se souvenant que l'idée venait d'elle et pas de nous. C'est la même maman, huit ans plus tard, qui nous demande de jouer à chaque fois que des invités viennent dîner: "vous avez vu mon fils comme il joue bien? Il était fort déjà. A cinq ans, comme Beethoven, il a commencé!"

"Maman, Mozart..."

Le son résonnait bien dans l'immensité de la salle de divertissement. Timbre raffiné, clair, ample et brillant. Toucher subtile. Une grande sensibilité aux nuances. Ce piano était parfait. Un sourire de satisfaction lui échappa. De mémoire, il n'avait jamais eu l'opportunité de jouer avec une si belle acoustique. Il regarda la petite japonaise en haussant un sourcil:


(clic l'image pour la zic)

Un air pour dire "bonjour" à ce piano et lui raconter combien il m'a manqué et combien je suis désolé d'avance pour les fausses notes... ensuite je peux te jouer ou t'apprendre quelque chose de plus gai, lui dit-il en entamant les premières notes de la musique. Des sons joviaux, il n'en connaissait pas des masses mais ensemble, ils trouveraient peut-être un air populaire à partager.


La musique...



Après quelques notes seulement, malgré quelques fausses notes qui vinrent d'abord l'épouventer avant de le laisser tranquille le reste du morceau,Terence avait disparu de la pièce. Physiquement présent, il se trouvait intérieurement à plusieurs années lumières de Poudlard, de Terry, des cours et de la vie.

Les yeux ouverts, il regardait parfois les touches s'enfoncer sous ses doigts, l'esprit vide. Les yeux fermés, il écoutait la pluie imaginaire couler sur ses mains, l'esprit rempli.

Mais il ne pensait pas aux notes, il les sentait se glisser naturellement les unes après les autres sous ses doigts mélancoliques. D'un commun accord, elles trouvaient leur place naturellement dans l'espace, dans l'oreille et dans la continuité des ombres et des lumières déplacées par la musique... il avait l'impression de trouver l'harmonie qui pouvait exister entre son esprit, son corps et le monde extérieur lorsqu'il jouait. Il était loin et proche de la Terre, heureux.


(Hj: Chanson basée sur "sorry seems to be the hardest word" de Elton John.
Elton, si tu passes par Destination poudlard, excuse le charcutage)



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Dim 22 Oct 2006 - 17:04

Sakura observait Térence. Il avait l’air d’hésiter à se lancer. Elle pensait à ce qu’il devait ressentir. De la peur sans doute de ne plus savoir jouer. D’avoir tout oublier, la pratique, le bonheur de poser ses mains sur l’instrument. Elle s’imaginait que cela devait s’agiter à l’intérieur de son esprit.
Bien qu’il paraissait détendu, Sakura soupçonnait Térence de se raisonner. Il répondit tout de même à l’évocation de son anecdote.



- Me draguer !? Je ne vois pas pourquoi il s’évertuerait à me draguer. Bon pour ce qui est du shopping peut être suis-je aller un peu trop vite en conclusion.
Je dois l’avouer que j’ai surtout été surprise sur le moment. Si tu le dis que tu aimes ça aussi, je veux bien croire que cet élève aime le shopping également.



Suite à ça, Térence tout en ayant lâché un soupir, s’installa devant le piano. Il fit partir sa main de gauche à droite pour faire tinter des notes. Elles raisonnèrent étrangement aux oreilles de Sakura. Elle avait les yeux rivés sur le clavier.


« Il y a tellement de touches O_o ça doit être sacrement dur de jouer du piano.. »


‘Un air pour dire "bonjour" à ce piano et lui raconter combien il m'a manqué et combien je suis désolé d'avance pour les fausses notes... ensuite je peux te jouer ou t'apprendre quelque chose de plus gai. ‘


Térence se mit à jouer. Une musique que Sakura ne connaissait pas. Mais qui lui parut tellement mélodieuse. Toutes les notes qui venaient à elle étaient si harmonieuses que Sakura n’en revint pas. Lui qui n’avait pas touché un piano depuis un an, s’en sortait parfaitement à ses yeux.
S’appuyant sur le piano en regardant Térence qui jouait, elle se sentait apaisé. Même si l’air de la chanson, n’était pas des plus joyeux, elle en retenait du calme et de la sérénité.

Lorsqu’il arriva au terme de la mélodie, Sakura lui sourit. Elle ne trouvait pas les mots pour expliquer ce qu’elle ressentait en ce moment. Elle était comme subjuguée, un coup de foudre venait de se produire.
Comment cela était arrivé elle n’avait cure. Ce qu’elle savait c’est que le piano lui avait parlé. Et que maintenant qu’elle l’avait entendu, elle trouvait que c’était les sons les plus magnifiques qu’elle connaissait.




- C’est étonnant. Qui aurait pu croire que tu jouais si bien ? Et puis c’est tellement merveilleux à entendre. J’ai l’impression que ça m’a habité pendant un instant. Tu vas s’en doute me prendre pour une givrée, mais ça m’a transporté.



Elle n’osa pas en dire plus de peur qu’il ne se moque de sa réaction si enthousiaste et si bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Lun 23 Oct 2006 - 18:22

Le morceau toucha à sa fin. Il se réserva les secondes qui suivent la dernière note, celles qui restent dans l'atmosphère avant de mourir doucement contre les murs. Quand tout le son a quitté la pièce, il ne reste que celui de la mémoire. Il se réservait ces deux secondes de battement avant de se remettre à vivre.

Les mèches de cheveux qui lui tombaient dans les yeux le gênèrent à nouveau, tout était redevenu normal. Il replaça ses mèches en arrière pour voir le monde plus clairement et Sakura qui souriait.

Sa première remarque le fit rire. Elle était spontanée, c'était le moins qu'on puisse dire, et de sa joie de vivre, elle réchauffa la pièce qu'il avait rattiédie par ce morceau un peu trop morose.


"C’est étonnant. Qui aurait pu croire que tu jouais si bien ?"


"Pas mes voisins en tous les cas" pensait-il amusé, toujours riant de l'excitation attendrissante de Sakura.

Elle doutait qu'il comprenne ce qu'elle avait pu ressentir, il la rassura sur ce point car ce sentiment de finitude le parcourait dès qu'il entendait la musique. Il envia Sakura de découvrir le piano pour la première fois car lui-même avait oublié ce qu'on ressentait vraiment quand les cordes frappées livraient leur musique et que l'oreille décryptait la primeur de ce son.


Merci, commença-t-il en souriant, je te comprends en fait. C'est la raison pour laquelle j'aime le piano tout spécialement et la musique en général. Ca te transporte, c'est un langage universel que chacun comprend comme il veut. Et bien, je suis ravi que ca t'ai plu, parce que maintenant c'est ton tour...

Terence s'écarta sur le côté droit du tabouret rectangulaire pour laisser une place à côté de lui. La gauche du clavier comportait les notes les plus graves, celles dont on se servait pour l'accompagnement.


Allez viens... maintenant, je vais te montrer comment ça fonctionne. Je te ferai pas faire de gammes, je te martèlerai pas le crâne avec une méthode pour apprendre sinon tu seras dégoûtée avant de commencer. On va chercher une technique pour que tu retiennes un air.

(HJ: Ŝàkûřã, si tu remets un accent à "Terence" dans ton prochain post, j'en colle sur toutes les voyelles et les consonnes de ton prénom dans mon suivant Le Enki;))



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Mar 24 Oct 2006 - 1:14

Suite à sa remarque, Terence se mit à rire. Sakura se demanda s’il se moquait. Elle ne pensait pas que cela soit dans son caractère, mais un doute s’empara d’elle.
Ce ne fut qu’après, lorsque il lui expliqua qu’il comprenait bien son sentiment de bien être, qu’elle fut soulagée.
Déjà qu’elle avait tendance à paraître pour une folle, surtout aux yeux de Draconia, Sakura ne voulait pas que la situation se perpétue.


- Et bien, je suis ravi que ça t’ait plu, parce que maintenant c'est ton tour...

- Mon tour … Déjà !? Tu veux que je joue maintenant. Mais je ne vais jamais y arriver. Je n’y connais rien moi.

Alors que Terence se déplaçait sur la droite du tabouret. Sakura le regarda avec des yeux quelques peu apeurés. Ce n’était pas qu’elle n’avait pas confiance en Terence, c’est surtout qu’elle n’avait pas confiance en elle.
Elle se triturait le bout des ongles, en proie à une petite angoisse de toucher le piano.

Remettant ses cheveux derrière les oreilles d’un geste nerveux, elle s’approcha de Terence. Elle se plaça à côté de lui en fixant toutes les touches qui se dressaient devant elle. Des blanches, des noires et encore de blanches.

La curiosité prenant peu à peu place à la nervosité, elle appuya sur une touche blanche devant elle. Maintenant qu’elle était installée, elle se sentait bien. Elle avait hâte d’apprendre à jouer.
Bon, elle savait qu’elle ne ferait rien d’extraordinaire aujourd’hui, mais le simple fait d’y contribuer la rendait fière tout à coup.


- Je suis prête à apprendre ce que tu veux. Une méthode adaptée, ça me convient très bien. Si en sortant d’ici, je sais jouer un air simple, j’en serais ravie. Et tu mériteras un bisou sur la joue pour la peine.

Un sourire espiègle, sur le visage, Sakura avait retrouvé toute sa joie de vivre. Comme si jouer du piano permettait de tout oublier l’environnement, les soucis, pendant l’espace d’un instant.

(Hj : Je me suis forcé pour les accents Le Théo Désolé pour avant, une habitude que j’ai prise. Mais il est sympa mon nom comme cela Ŝàkûřã)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Jeu 26 Oct 2006 - 14:55

Si je suis récompensé en bisous, je vais essayer d'être à la hauteur, dit-il sans lâcher son sourire.

"Je suis trop fier, comme une mère qui entend crier son premier né... je suis trop... pathétique" pensait-il tout de même avec satisfaction lorsque sa jeune élève fit tinter sa première note.

Terence devait commencer par les explications de base pour qu'elle puisse au moins en tirer une connaissance technique minimale. Il s'apprêtait à lui montrer une touche qui correspondait au DO... mais connaissait-elle les notes? Il faudrait commencer depuis le début. Il posa devant eux la partition du morceau qu'il venait de lui jouer et qu'il avait roulé dans sa poche arrière. Il n'avait pas ressenti le besoin de la sortir avant de jouer et ne s'en rendit compte que maintenant. Après l'avoir étalée, il en applatit les coins cornés et commença la démonstration:


Tu vois cette touche, lui dit-il en lui montrant la touche qui se trouvait au milieu de toutes les autres, au niveau de la serrure qui servait à refermer le clapet du clavier, imagine qu'elle sépare toutes les autres en deux parties. Toi, à gauche, tu vas être dans le camp de la des FA, OK? Moi, à droite à partir de cette touche centrale, je vais être dans le camp de la clé de SOL.

L'explication était simpliste et correspondait peu à la réalité mais c'était suffisant pour un début. Il lui montra ensuite la partition:


    (Extrait car interdit de montrer les partoches en entier sur le web)



Ca c'est le code pour lire la musique. A chaque langage, il y a une écriture... celle-ci c'est l'écriture de la musique.
Ca c'est une portée,
lui montra-t-il, ce que je te disais sur les deux camps est imaginaire et sert lorsqu'une partition donne les "instructions" pour plusieurs instruments... Ca sert à imager ceci. Il n'existe en fait qu'une seule portée qui est divisée en deux pour plus de lisibilité. Pour ce qui nous concerne, à chaque camp correspondra une main: la gauche et la droite.

Le serdaigle parlait doucement et il agrémentait ses explications de gestes qui désignaient ce qu'il nommait.

Toutes ces bulles noires et blanches, poursuivit-il, représentent les lettres de l'alphabet musical. Sur chaque ligne que tu vois, il y a une note qui correspond. L'alphabet de la musique est DO...

Il tape le do et ainsi de suite sur le clavier pour lier un son au nom des notes:

RE, MI, FA, SOL, LA, SI et encore DO... puis ça va comme ça du camp des FA au camp des DO mais tu vois que ça change de tonalité à chaque fois qu'on dépasse un nouveau DO... Le rôle de la partition est de te dire quoi faire. Mais nous, aujourd'hui, nous allons simplement donner des chiffres à chacun de tes doigts pour pouvoir se souvenir à chaque fois quel doigt va aller avec quelle touche, OK?

Il la laissea aquiescer et parlait toujours assez doucement pour qu'elle retienne les informations. Il tendit ensuite ses deux pouces devant lui comme le geste qui dit "OK" ou compter "un":



Tes pouces correspondront au chiffre 1... on va du pouce à l'auriculaire... donc ensuite pour l'index, ça sera le 2, puis le 3, le 4 et le 5 pour l'auriculaire.

Terence posa sa main gauche sur le piano. Il pensait qu'en la faisant jouer tout de suite avec la main gauche, elle ne se poserait pas la question d'être droitière ou gauchère. C'est ainsi qu'on lui avait lui-même appris et il avait un professeur marteau qui lui avait interdit de se servir de sa main droite pensant presque six mois:

Tu vas jouer avec ta main gauche... regarde mes doigts... on va lier tes doigts "chiffrés" à chacune des touches et tu vas essayer de reproduire cette suite de notes...



(Clic l'image pour le son)

Pendant qu'il jouait il lui murmurait les chiffres à chaque fois que ses doigts s'abattaient sur une touche: "un, un, trois, trois, un, un, quatre, quatre......" Il joua l'air en boucle pour qu'elle prenne l'habitude visuellement de voir taper le doigt 1 avec telle ou telle touche, le doigt 3 avec telle autre et ainsi de suite.

Il cessa de jouer et la regarda en attendant une réaction de sa part pour savoir si maintenant, elle se sentait prête à essayer de le refaire toute seule:


Tu essayes?



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Jeu 26 Oct 2006 - 20:38

Sakura vit Terence sortir de sa poche une feuille où étaient dessinés des ronds et des traits. Elle se demanda à quoi cela pouvait bien servir.

C’est alors que le jeune homme se mit en tâche de lui expliquer ce qui devait être les bases.

Tout d’abord il lui montra une touche du piano. Elle devait considérait que cette touche délimitait deux camps sur le clavier. Elle acquiesça pour dire qu’elle assimilait au fur à mesure les données qu’il lui transmettaient.


- Ok donc moi je m’occupe de cette partie. Dit-elle en regardant les touches devant elle.

Puis il lui désigna la feuille. Tous les symboles qu’elle avait vus auparavant étaient en fait un alphabet musical.
Terence lui présenta une portée.



- Alors en fait, la portée du haut c’est pour les notes à droite, et celle juste en dessous est pour les notes à gauche. Mais ça se joue en même temps. C’est bien ça ?


Alors qu’il lui expliqua qu’il allait donner des chiffres à ses doigts, elle regarda ses mains. Elle comprit qu’elle chiffre correspondait à quel doigt. Elle compta en même temps que lui. 1, 2, 3, 4, 5.


- Ca c’est facile. En fait si j’associe une note à une touche, et une touche à un chiffre, je reproduirais une mélodie.


Terence se mit à jouer un petit bout de son. Tout en murmurant, les chiffres. Sakura visualisa alors ce qu’il venait de lui dire.

Sakura aimait la façon que Terence avait d’expliquer les choses. Il lui parlait doucement pour qu’elle ait le temps d’assimiler tout ce qu’il lui disait. En effet, pour elle s’était beaucoup de choses à la fois. Elle se doutait qu’elle ne retiendrait peut-être pas tout ce qu’il avait dit, mais elle était très concentrée. Elle voulait vraiment en retenir le plus possible.

Puis il lui proposa d’essayer à son tour. C’est les mains tremblantes qu’elle posa ses doigts sur le piano. Pas qu’elle soit nerveuse, mais elle ne voulait pas se tromper alors qu’elle avait écouté attentivement tout ce temps.
Il était important pour elle de réussir cela.

Elle regarda ses doigts et comptant comme l’avait fait Terence, elle joua l’air qu’il lui avait montré. Tout doucement puis un peu plus vite, prenant peu à peu de l’assurance. Ce n’était pas difficile à faire. Elle le savait. Mais pour un début, elle appréciait ce qu’elle faisait.


« Un, un, trois, trois, un, un, quatre, quatre » Elle refit la même chose mais sans dire les nombres à voix hautes.

C’est contente d’elle qu’elle se retourna vers le jeune homme, un sourire au lèvres. Elle lui dit la voix douce :


- Alors c’était bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Jeu 26 Oct 2006 - 21:30

C'est parfait, aquiesça Terence un sourire accroché aux lèvres. Il suivait l'évolution des doigts de Sakura sur le clavier.

Peu à peu, elle prenait de l'assurance et sa main retenait l'accompagnement. Il la laissa profiter des premiers sons qu'elle éméttait car il savait le joie qu'on ressentait quand on parvenait enfin à sortir quelque chose d'audible d'un instrument. Quand elle maîtrisa correctement les quelques notes, il ajouta un mouvement. Il fallait maintenant lui montrer la suite de l'accompagnement et ce que donnerait l'air si lui ajoutait le son de sa main droite. Il prit sa main et en positionna les doigts sur les bonnes touches:


Maintenant, tu gardes le même mouvement des doigts mais attention, tu joues deux touches plus loin, expliqua-t-il en lui montrant la touche à partir de laquelle elle devrait reproduire le même enchaînement de notes, Quelque que soit ce qui se passe dans mon camp, toi tu gardes le cap et tu ne te laisses pas entraîner par mon rythme, OK? Ce que tu fais c'est l'accompagnement. Tu refais le mouvement en boucle... tu marques mon rythme... Si moi je rajoute la mélodie encore par-dessus et que tu gardes le rythme...écoute...

Il la laissa s'entraîner pour qu'elle mémorise les deux mouvements de l'accompagnement mais petit à petit, plus son mouvement devenait fluide et ample, plus il pouvait y ajouter la mélodie:



Ca va...? tu vois c'est facile...

L'air était encore haché mais Sakura retenait assez vite. Ca manquait certainement encore d'un peu de fluidité mais plus elle reprenait le mouvement plus les notes tombaient parfaitement:


Quoique tu fasses, je te suis... vas-y tranquille, tu vas voir que petit à petit nous allons nous phaser. Je trouve d'ailleurs que nos mains font un bon couple, sourit-il en continuant l'air qui devenait de plus en plus complexe:



Après cinq autres minutes, Sakura et lui parvenaient à être sur le même rythme et on pouvait percevoir ce que serait la mélodie avec les bons temps et il testait sa petite élève en jouant parfois plus vite ou plus lentement pour voir si elle avait la rigueur de ne suivre que le rythme de base qu'il lui avait imposé.



"Elle joue mieux que moi quand j'ai commencé, c'en est vexant" s'amusait-il en l'encourageant d'un regard attentif.

C'est bon, tu ne fatigues pas? demanda-t-il en cessant de jouer. On va écouter l'air en entier et après tu vas essayer de jouer les première notes de la mélodie. Ensuite, si tu veux, tu me dis un air que tu aimes bien et on voit si on peut l'adapter pour que tu puisses le jouer. Cette musique-là est peut-être un peu compliquée, je ne sais pas, à toi de me dire.



"On va se faire une pause pour qu'elle digère les infos" pensa-t-il en restant silencieux après la fin du morceau.



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Sam 28 Oct 2006 - 2:30

Ce que Sakura faisait n’était pas quelque chose de dur ou de long mais elle en tirait une grande satisfaction à mettre des sons ensembles, des sons harmonieux.
Elle savait que son effort était moindre surtout en ayant écouté Terence tout à l’heure. Mais elle espérait du fond de son cœur réussir un jour à faire quelque chose d’aussi beau.


Alors que Sakura prenait de l’assurance, Terence lui montra de nouveau le même mouvement mais avec deux notes différentes.
Elle fit facilement cela, puisque que c’était pratiquement la même chose. Puis Terence se mit à jouer en même temps qu’elle comme il lui avait annoncé. Au début, cela fut bizarre pour elle, car le rythme n’était pas le même qu’elle.
Plus rapide, il ne fallait pas qu’elle suive ce rythme. Elle devait garder le cap.
Ses mouvements étaient moins naturels que Terence mais elle se débrouillait pas mal d’après elle.


« Hum .. J’adore. C’est trop chouette à faire. Même si je ne fais que l’accompagner, je me sens fière. Et dire qu’avant maintenant je n’ai jamais eu l’occasion de jouer du piano, alors que j’en ai souvent rêvé.»


- Quoique tu fasses, je te suis... vas-y tranquille, tu vas voir que petit à petit nous allons nous phaser. Je trouve d'ailleurs que nos mains font un bon couple.



Sakura sourit à ce qu’il venait de dire. C’était pour elle un compliment. Cela la comblait de bonheur bien que ce soit peu. C’est avec ravissement qu’elle jouait aux côtés de Terence. Il avait tellement l’air à l’aise. Et il était si attentif à ce qu’elle faisait.



- Il ne t’ait jamais venu à l’idée de continuer dans cette voie. Je veux dire être professeur de piano ou d’autres choses. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que l’enseignement est un domaine qui t’irait bien.
- Je sais bien que tu préfère sans doute la couture, mais c’est juste une idée comme ça en passant..




Suite à sa remarque qui n’avait rien avoir, Sakura le regarda et sourit. Un sourire franc, qu’on fait à une personne qu’on apprécie.
Une personne qui est gentille et attentionné à ne pas en douter. Une personne qui accepte de vous faire faire du piano car vous voulez vraiment apprendre. Quelqu’un de bien. Ou tout simplement un ami. Ou du moins le début d’une amitié.. Car Sakura ne pouvait lire dans les pensées de son camarade.


Maintenant Sakura arrivait à contrôler le rythme alors que la mélodie de Terence avait un tempo changeant. Passant de mouvements rapides à lents, Sakura tenait le rythme comme elle devait le faire.

Puis ils stoppèrent la mélodie. Il lui fit la démonstration de la mélodie en entier. Et encore elle fut sous le charme. C’est dans un état de plénitude que son cœur écoutait les sons du piano. Comme envoûtée, elle n’osait bouger.
Elle le savait maintenant elle affectionnait particulièrement les mélodies au piano. Elle ressentait les émotions comme jamais. Elle en avait des frissons.

Une fois le morceau fini, Sakura resta quelques secondes immobiles. Elle savourait encore cette harmonie, qui tintait encore dans sa tête. Puis se reconnectant peu à peu à la réalité, elle regarda Terence les yeux pleins d’étoiles et lui dit avec enthousiasme :


- Oui j’aimerais beaucoup connaître le début du morceau. J’espère que je vais y arriver Le Théo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Mer 1 Nov 2006 - 22:21

(hj: désolé, je casse complètement... Le Enki)

Le serdaigle notait bien que le regard de Sakura voyageait dans ses pays intérieur lorsqu'elle écoutait la musique. Dans sa vie, ces jours-ci et ces jours-là plus anciens encore, la musique était la seule chose qu'il était capable de partager avec quelqu'un. Il avait toujours eu plus de facilité à parler ses émotions en noires et en blanches qu'en paroles bien formées. Si on lui demandait ce qu'il ressentait, avec des mots il ne dirait rien. Avec un air de piano, il raconterait sa vie, sans jouer, sans mentir, sans trafiquer avec des effets de styles.


Tu sais quoi Sakura, nous allons faire une pause. Ensuite, on va établir la liste des airs que tu aimes bien et je vais voir ce que je peux en faire. Je n'ai pas envie de t'apprendre un air stupide, j'ai plus d'ambition que ça pour toi... sourit-il en passant sa main une dernière fois sur le clavier quand l'air fut achevé.

Il se tourna vers la serdaigle en cherchant dores et déjà une idée. Il avait beaucoup de musiques, beaucoup de possibilités et cela ne serait pas une mince affaire. S'il ne tournait pas le dos au piano, il serait incapable de s'arrêter de lui-même. Il pivota sur le petit tabouret pour avoir le clavier dans le dos. Il s'y appuya légèrement pour sentir s'enfoncer dans sa peau les touches.


Tu sais chanter? questionna-t-il. Chantonner tout au moins?

Ses musiques préférées au piano étaient souvent des airs classiques sur lesquels il était impossible de chanter sauf peut-être pour une diva.


On peut se créer un air, des paroles, une sorte de petite mélodie qui serait la tienne, proposa-t-il, mais il faut que ce soit toi qui la chante, ou toi et moi si tu as peur de chanter toute seule.



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Lun 6 Nov 2006 - 0:11

Alors que Terence se détournait à contre cœur du piano, Sakura fit de même. Elle n’aimait pas tourner le dos aux gens auxquels elle parlait.
Ne sachant à quoi Terence pensait, Sakura préféra garder le silence (pour le moment du moins).

C’est alors qu’il prit la parole :


Tu sais chanter? - Chantonner tout au moins? On peut se créer un air, des paroles, une sorte de petite mélodie qui serait la tienne, mais il faut que ce soit toi qui la chantes, ou toi et moi si tu as peur de chanter toute seule.


- Créer une chanson et sa mélodie !? C’est une idée exquise. Réfléchissant un peu, elle rajouta. Je pense que ça ne doit pas être ton style mais j’aimerais beaucoup faire une chanson d’amouuur. C’est un sujet qui m’inspire.

Prenant un papier et un crayon de son sac, qu’elle avait négligemment posé par terre à son entrée dans la salle tout à l’heure, elle se mit à gribouiller les idées qui lui passaient par la tête…



Je regarde tes yeux et tu me murmures
On a pas l’ même rêve mais on s’ plait je l’jure
J’aime m’ balader près de toi qui m’enlaces
Tout près de la mer …

Je t’aime beaucoup…

On s’est rencontré la semaine dernière
On s’est aussitôt comprit comme deux frères
La vie sera chouette, sans problème
Si tu n' me quittes pluuuuuus

Je t’aime beaucoup…

On va tout deux, vers les chemins bleus
Où jamais il ne pleut.
Je suis contente, je ne serais plus toute seule.

Tu sais on dirais deux copains d’collège
Tu es grand et fort, faut que tu m’protèges
Ta voix n’est pas celle d’une jolie mésange
Mais tu dors comme un ange

Je t’aime beaucoup…
Tu m’aimes beaucoup…
On s’aime beaucoup…
On s’aime beaucoup…


Après maintes ratures et changement de mot, elle avait réussit une ébauche d’une chanson, ne voulant faire attendre Terence plus longtemps, elle se leva et se posta devant lui.
Prenant une grande inspiration, elle commença à frodonner pour lui la chanson en tapant du pied pour battre la mesure.



(On ne rigole pas ^^)
(La Suite)

(on ne rigole pas^^ 2)
(la suite 2)

(faut cliquer et attendre 10 secondes (pour le premier) ou 45 secondes (pour le deuxième) pour écouter ma voix d'ange^^)

Le volume de sa voix était assez faible. C’était la première fois qu’elle chantait devant quelqu’un.
Souvent elle chantonnait pour elle-même, mais elle était seule. Et personne ne pouvait lui dire si elle chantait faux ou pas (à son grand soulagement).

Attendant les yeux inquiets l’approbation de Terence, Sakura triturait sa robe de sorcier.


- Si c’est vraiment pas bon, dis me le et on part sur autre chose…
Je sais bien que c’est pas formidable, mais j’aurais essayé.


(Hj: désolé ça grésille un peu sur le son.. Mais j'ai fait de mon mieux ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Ven 10 Nov 2006 - 19:46

Terence écouta la petite voix brisée de Sakura qui se mit à chanter une chanson. Il n'était pas fan des paroles mais la façon dont elle s'était lancé sans filet l'ému et lorsqu'elle termina, il ne put s'empêcher de passer sa main sur son épaule pour la tenir gentiment, dans un esprit de camaraderie:


C'est pas mal du tout, elle te plaît cette chanson? Tu veux qu'on essaye de créer une mélodie autour de ça où c'est une chanson qui existe déjà? Je ne la connaissais pas...

Le serdaigle lâche sa jeune camarade et étire ses jambes devant lui. Dans sa tête il se passe le répertoire qu'il connait pour savoir s'il peut arranger une mélodie qui existe déjà pour la mêler aux paroles de la chanson de Sakura.

"Répertoire minime..."

Passe alors le souvenir d'une drôle d'après-midi avec Draconia où il avait eu les prémisses d'une sorte de symphonie ou de musique. "Pourquoi ne pas mélanger les deux," pensa-t-il "mais faut changer ces paroles..."



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Mar 21 Nov 2006 - 1:31

Sakura se sentait un peu bête d’avoir chanté cette chanson là. Elle s’en doutait que Térence ne connaissait pas cette mélodie. Ne voulant pas laisser, le jeune homme dans l’ignorance, elle lui raconta ce qu’elle venait de chanter.


Je me sens un peu bête tu vois… J’aurais du réfléchir avant de la chanter. Du moins… Si on peut dire que j’ai effectivement chanté !
La jeune fille laissa échapper un rire, elle savait qu’elle était plus une Castafiore qu’autre chose.
- Bon, je vais de raconter l’histoire de ces paroles. Depuis toute petite, je vis à Londres. Et un jour que j’allais à l’école, j’ai rencontré un garçon de mon âge, un véritable amour. Tous les deux, on est devenus de supers copains très vite. Et pour sceller notre amitié, on a composé une sorte d’hymne. Ce que je viens de t’interpréter il y a quelques instants.
- Je sais ça peut paraître idiot, mais bien que cela date à plusieurs années maintenant, je m’en rappelle comme au premier jour…


Et ce fut, le sourire aux lèvres qu’elle raconta la suite de son histoire. Elle lui expliqua qu’avec Lee, elle avait passé les meilleurs moments de son enfance. Le jeune garçon lui avait appris à pécher, et à aller à la chasse aux grenouilles.


- D’ailleurs un jour, Lee et moi, on a ramené une souris toute mignonne à notre institutrice. Le genre grande et sévère. En fait on ne l’aimait pas trop.
- Et on lui a déposé sur son bureau avec un ruban autour de la boite, le fameux rongeur. Mme Carpenter croyant recevoir un cadeau de la classe, l’a ouvert aussitôt.
- On eu un de ses fous rire, quand Mme Carpenter est monté sur son bureau en criant au secours.


A l’évocation de ces souvenirs, le visage de Sakura se rembrunit. Elle se rendit compte que le jour où Lee avait déménagé elle avait perdu son meilleur ami. Et qu’elle regrettait de ne pas avoir pu le remplacer. Tous ces moments de complicités étaient loin maintenant…


- Voilà. Le Théo Je viens de te dévoiler une partie de moi, sans m’en rendre compte…
- Tu sais que t’es un veinard toi !


Sakura lui fit un énorme sourire, puis lui tira la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Ven 24 Nov 2006 - 0:24

Terence n'était pas d'accord avec ce que Sakura disait au sujet de refouler son envie de chanter. Il l'avait trouvé touchante mais comme d'habitude, il avait dû s'y prendre comme un peigne pour le lui transmettre. Elle lui raconta alors l'histoire rattachée à cette chanson et lui offrit une petite lucarne sur un passage de sa vie.

Le serdaigle appréciait beaucoup d'écouter les autres se raconter car il avait lui-même un certain handicape de ce côté-là mais de plus en plus, ces derniers temps, il ouvrait lui aussi les lucarnes pour construire ces passerelles vers les autres.

Son visage s'ouvrit aussi un peu plus au sourire en imaginant la jeune Sakura et son premier amour s'il comprenait bien, et l'attaque de Mrs Carpenter. Soudain Terence blémit un peu en imaginant qu'avec trois ans de moins, elle avait certanement dû déjà, ne serait-ce qu'embrasser un garçon, alors que lui, on ne pouvait pas faire plus retardé sur le sujet... sans commentaire. Il se rattrapa à l'ambition qu'il avait et ne regretta même pas d'être devenu ce qu'il était: double.

Finalement, Sakura pensa de lui qu'il avait de la chance d'avoir pu saisir un morceau de sa vie, ainsi. Donc, il en déduit qu'elle ne se racontait pas non plus aussi facilement. Pour la remercier et l'encourager à poursuivre, sentant la nécessité ou le besoin de connaitre mieux la petite japonaise, il lui proposa:


J'aime bien t'entendre... tu m'en as dit peu sur toi la dernière fois à la bibliothèque. Le mieux que je puisse faire pour te raconter ma vie, moi ça serait de la musique. Elle est plus bavarde que moi... mais moins que June Tinypenny.

Il sourit et effleura de nouveau le piano:


Tiens... une chanson qui me rappelle l'enfance, les bêtises, les jeux, les découvertes, les fuges dans les bois de l'Essex...

Après un court moment où il se mit en place, il pressa les première touches d'une musique plus vivante, moins mélancolique que les précédentes.

Comme la musique remplissait à nouveau la pièce et que le morceau n'avait rien d'extraordinaire d'un point de vue auditif, Terence placa de temps en temps des bout de phrases, censées reconstituer ce qu'il imaginait et revoyais de lui lorsqu'il était plus jeune:

... ce mouvement c'est Abi qui tombe à l'eau après avoir cherché à convaincre tout le groupe qu'elle savait où se cachait la Dame Blanche....
la rivière...
sauter sur les cailloux, aller de pierre en pierre...
Voilà l'oiseau qui la fait tomber à l'eau....
les rires des enfants...
on courait...
rire encore...
déception, pas de Dame Blanche...
Abi, triste...
tout le monde se moque...
on a cinq ans...
"pas grave, pleure pas Abi..."
traverser la rivère en sens inverse...
perdus...
peur et silence...
tomber encore dans l'eau...
rire encore et toujours...

[Un clic]

Quand le morceau s'achève Terence regarde Sakura. Il vient de penser à quelque chose:


Chante-moi ta vie, je te joue la mienne. A deux, on pourrait faire un concert unique. Partante? Le Enki



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Ven 1 Déc 2006 - 23:52


Sakura se dévoilait peu à peu à Terence, la musique l’aidait à exprimer certaines émotions qu’elle avait si longtemps laissées de côté pour ne pas se laisser submerger. Maintenant elle se rendait compte qu’il lui manquait quelqu’un dans sa vie.
Pas un homme ! Un meilleur ami, une personne à l’écoute, quelqu’un qui la comprendrait et la soutiendrait. Tout simplement, son ami d’enfance lui manquait.

Lorsqu’il se dévoila lui aussi à l’aide de sa musique, elle en fut heureuse. Car elle voyait bien que ce n’était pas chose courante pour lui.
Elle sentit que la mélodie avait un côté mélancolique. Elle ne sut dire pourquoi… Sans doute était-ce une période de sa vie qu’il regrettait. Mais en même temps l’anecdote qu’il lui conta au rythme du piano ressemblait à une période heureuse de sa vie. Pleine de joie de vivre.



« Abi : Sans doute son amie d’enfance.
Un peu comme moi et Lee à l’époque »


Sakura n’ose pas lui demander plus de détails. Elle se dit que le moment voulu, il lui en apprendra plus. Même si la curiosité était un de ses défauts, elle ne voulait pas le questionner.
Elle voulait que tout vienne naturellement.



« Chante-moi ta vie, je te joue la mienne. A deux, on pourrait faire un concert unique. Partante? »



- Je pense que c’est une très bonne idée. C’est une bonne façon d’apprendre à mieux se connaître l’un l’autre !


Sakura réfléchit un instant. Son enfance, un sujet prépondérant dans son esprit à ce moment là. Elle se lança, tout comme la première fois. Sans retenue.

Si je m'arrête un instant
Pour te parler de ma vie
Juste comme ça tranquillement
Dans un bar rue St-Denis
J'te raconterai les souv'nirs
Bien gravés dans ma mémoire
De cette époque où vieillir
Était encore bien illusoire
Quand j'agaçais des p'tites filles
Pas loin des balançoires
Et que mon sac de billes
Devenait un vrai trésor
Ces hivers enneigés
A construire des igloos
Et rentrer les pieds g'lés
Juste à temps pour Passe-Partout
Mais au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester
De la p'tit'école et d'la cour de récré ?
Quand les avions en papier ne partent plus au vent
On se dit que l'bon temps passe final'ment
Comme une étoile filante

Si je m'arrête un instant
Pour te parler de la vie
Je constate que bien souvent
On choisit pas mais on subit
... ... ...
Mais au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester
De not' p'tit passage dans ce monde effréné
Après avoir existé pour gagner du temps
On s'dira que l'on était final'ment
Des étoiles filantes

Si je m'arrête un instant
Pour te parler de la vie
Juste comme ça, tranquillement
Pas loin du Carré Saint Louis
C'est qu'avec toi je suis bien
Et qu'j'ai pu l'goût d'm'en faire
Parce que tsé voir trop loin
C'pas mieux qu'd'regarder en arrière
Malgré les vieilles amertumes
Et les amours qui passent
Les chums qu'on perd dans brume
Et les idéaux qui se cassent
La vie s'accroche et renaît
Comme les printemps reviennent
Dans une bouffée d'air frais
Qui apaise les coeurs en peine
Ça fait que si à soir t'as envie de rester
Avec moi la nuit est douce on peut marcher
Et même si on sait ben que tout dure rien qu'un temps
J'aimerais çà que tu sois pour un moment
Mon étoile filante

Mais au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester

Mais au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester

Que des étoiles filantes…



(Clic là ^^)



Sakura lui chanta cette chanson. Tout doucement, pour que les mots imprègnent la pièce. Elle avait été émue de chanter ces paroles. Cela évoquait ce qu’elle ressentait.


- Tout ce que tu viens d’entendre, c’est ce que je ressens. Je ne sais pas si tu comprends.
- Je n’ai plus un ami avec qui je pourrais faire les 400 coups, à qui je pourrais confier ma peine de certains jours. Depuis que je suis rentrée à Poudlard, je suis restée dans l’ombre. Sans faire de vagues.
- Mais je crois que je reprends confiance en moi, et que cela va changer XD



Sakura n’avait pas vraiment évoqué une anecdote, mais elle avait dévoilé une partie de sa personnalité. Elle trouvait que cela convenait tout aussi bien pour cette fois …


(Hj : Musique : Les Etoiles Filantes
Auteur : Les Cowboys Fringants
C'est québecois ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13224
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Mar 12 Déc 2006 - 0:34

Quand la voix de Sakura éteignit le silence de la salle de divertissements dans l'éclat de la chanson qu'elle lui offrit, il lâcha peu à peu chacun de ses muscles pour s'abandonner à ces sonorités. Cela lui parlait. Plutôt deux fois qu'une il comprenait ces paroles, ce sentiment de rester derrière tous, comme taps dans l'ombre, avant de se réveiller. Lui s'était réveillé. Il avait fini par prendre la décision de le faire afin d'exister. Pour lui et pour les autres ensuite.

Songe étrange qu'est la confiance en soi. Il donnerait toute son amitié et sa confiance à la jeune Serdaigle à qui, par bribes et notes interposées, il livrait et co-livrait sa vie.

Les anecdotes musicales s'enchainèrent les unes après les autres pendant le reste de l'après-midi. Ses mains ressentaient les contractures osseuses d'avoir été tant sollicitées, alors il finit par proposer à la jeune fille un ultime morceau avant de rejoindre la fin de sa journée: Terry.


Sakura... ca va te paraître mièvre et sans intérêt pourtant je voudrais te dire merci... j'ai passé un bon moment. J'ai pas tant parlé, je n'y suis pas encore habitué à parler les faits de ma vie dans des instants volés pourtant, j'ai... bien aimé cet après-midi.

Il parlait avec hésitation car il ne savait pas analyser ce qu'il ressentait. Cela était proche de l'apaisement et du bien-être. Un "tout simplement" qui allait bien avec Sakura. Contrairement à 70% des filles dans l'école, elle ne lui prenait pas la tête et avait élevé vers d'autres horizons son intérêt à se raconter et à partager. Il espérait qu'elle comprenne son "bien aimé cet après midi" à sa juste valeur car pour lui ça voulait dire plus que de simples mots. L'honnêté de ses sentiments était égales à la pation qu'il mettait à presser chacune des lames de son piano. Pour finir, ce fut de cette honneté et de l'amitié qu'il souhaitait lui "parler".


Juste pour toi, Sakura...



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 32
Maison : Serdaigle
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13165
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   Mar 12 Déc 2006 - 2:11

L’après midi passa vite. Plus qu’elle ne crut.
Au rythme des chansons et des mélodies. Le temps de se dévoiler un peu l’un l’autre. Ils venaient de partager. Une chose que Sakura n’avait faite depuis longtemps.


Sakura... ça va te paraître mièvre et sans intérêt pourtant je voudrais te dire merci... j'ai passé un bon moment. Je n’ai pas tant parlé, je n'y suis pas encore habitué à parler les faits de ma vie dans des instants volés pourtant, j'ai... bien aimé cet après-midi.

Il avait bien aimé… Tout comme elle. Cela lui avait fait du bien. Elle sortirait grandi de cette entrevue. L’évocation de ses souvenirs, lui avait fait rappelé combien une complicité lui manquait. Et elle devait la créer au sein du château.

La dernière mélodie. Les notes tintèrent doucement à ses oreilles. Savourant chaque notes, chaque intonations. Cet endroit resterait pour elle, un endroit de paradis. Un lieu d’évasion.
Elle reviendrait. Elle le savait. L’appel de la musique était trop tentant.

La dernière note. C’était fini. Il semblait temps de se retirer.
Ils abandonnèrent le piano, et prirent la direction de la sortie. Refermant la porte, ils marchèrent un moment côte à côte.
Au détour d’un couloir, ils se quittèrent, prenant chacun une route différente.

Sakura souriait à Terence. Un sourire franc et sincère. Un sourire qui signifiait beaucoup de choses pour elle.

Il était temps de se quitter.


« Merci à toi. J’ai .. bien aimé cette après midi moi aussi. »

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Air de Piano avec Terence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Air de Piano avec Terence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Forum des associations du BDE - Salles disponibles-
Sauter vers: