Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jo Campbell
Adulte
Jo Campbell

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14409
Date d'inscription : 21/04/2006

FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot Empty
MessageSujet: FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot   FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot EmptyMar 15 Aoû 2006 - 17:35

Unis par le sang mais tellements différents


Rating : M (pour la suite)

Couple : HP/HG

Disclamer : les personnages et lieux appartiennent à JKR sauf William

Résumé : Imaginez que Harry Potter a en fin de compte été envoyé à Serpentard et non à Gryffondor et qu'il ne soit pas enfant unique.pendant la 7eme année

Note : fic alternative ne prennant pas en compte le tome 6
"NA" signifie note de l'auteur et "NC" note du correcteur.
Mon pseudo d'auteur est Ange d'Iris et ma correctrice est ma petite Molky

Si vous voulez me donner votre avis sur la fic ou si vous avez des remarques à faire, envoyez moi ça par message privé

Je vous remercie à l'avance de faire l'effort de lire ceci...


Dernière édition par le Mar 15 Aoû 2006 - 17:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
Jo Campbell

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14409
Date d'inscription : 21/04/2006

FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot Empty
MessageSujet: Re: FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot   FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot EmptyMar 15 Aoû 2006 - 17:41

Chapitre 1 :


"- Oh Harry ! réveille-toi !

Le jeune homme ouvrit un oeil puis trouvant que la lumière du jour était trop agressive, le referma

"- Harry debout ! Aujourd’hui on prend le Poudlard express ! Allez lève toi !

L’interpellé grogna et s’enfonça encore plus dans ses couvertures jusqu'à ce qu’il sente qu’on les lui retire. Il hurla , la tête dans l’oreiller :

"- Oh Will ! Laisse moi dormir !

"- Désolé mais on est déjà pas en avance alors si monsieur voulait bien presser le pas !

Harry leva la tête vers son frère jumeau et put voir ses yeux verts le fixer. Ces cheveux soyeux châtains clairs encadraient son beau visage. Quelques mèches retombaient sur son front à la peau très pâle et cachaient de très beaux yeux verts émeraudes. Même s’il n’était pas très costaud et musclé, Will était sans conteste le plus séduisant des Gryffondors. Cette réputation lui était surtout due à son perpétuel regard de chien battu, ce qui lui avait d’ailleurs valu plusieurs déclarations de la part de jeunes filles qu’il avait, contrairement à ce que lui avait conseillé son frère, gentiment repoussé.

Harry se redressa et s’assit sur le bord de son lit.

"- Franchement, je vois pas ce qui te met de si bonne humeur, c’est qu’un jour de rentré après tout. Ça doit être à force de traîner avec des Gryffondors, ça te perturbe complètement.

"- Ah parce que passer son temps avec des Serpentards c’est mieux peut-être ?

"- Au moins, j’ai de très bonnes fréquentations, dit Harry avec un petit sourire narquois sur les lèvres.

Le jeune homme en face de lui, pour toute réponse, lui envoya un jeans, une chemise et une veste noire dans la figure.

"- Si Mr. Harry Potter voulait bien nous faire le grand honneur de s’habiller !

"- Deux minutes ! Tu m’as sortit d’un très beau rêve !

Will le regarda faussement intrigué :

"- Ah oui ? et c’était qui cette fois ? Parkinson? Abbot? Bones?

"- Ni l’une, ni l’autre ! Et puis t’es fou ! Parkinson: autant mourir tout de suite ! C’était Chang, quel canon cette fille, en plus qu’est-ce qu’elle b…

"- Va pas plus loin, je ne veux pas savoir

"- Mouais … c’est ça, je suis sure que tu meurs d’envie de savoir, dit Harry avec un sourire coquin

"- Va te faire voir ! Et va t’habiller

Sur ces mots Harry se leva et se dirigea vers la salle de bain, posa ses affaires sur le lavabo et se regarda dans la glace. Le reflet du Serpentard de plus mauvaise fréquentation et le plus sexy de toute l’école était dans le miroir ( et oui c’est mon Narry). Ses cheveux noirs de jais, éternellement en bataille, retombaient sur son front et cachaient une fine cicatrice en forme d’éclair.

Comme son frère sa peau était très pâle mais contrairement à lui, son corps était assez musclé grâce au Quidditch : c’est certainement ce qui attirait le plus les filles, avec ses yeux d’un vert brillant, mais ce n’était pas pour lui déplaire. Les filles se retournaient sur son passage et le regardaient des pieds à la tête et ça lui plaisait. Il aimait être admiré et jouer le dragueur qui n’a pas froid aux yeux : dès qu’il avait une proie en vu il n’hésitait pas a tout mettre en œuvre pour arriver à ses fins. Mais vu sa réputation de jeune homme ténébreux et peu fréquentable, les filles lui tombaient dans les bras en moyenne au bout d’un jour de résistance.

Il était clair que malgré le fait qu’Harry et William soient jumeaux, les deux jeunes hommes étaient différents. Harry était aussi extraverti, vantard et dragueur que Will était renfermé, timide et peu sûre de lui. D’ailleurs ces différences de caractères les avaient amenés à être séparés dès leur arrivée à l’école de Poudlard. Harry était à Serpentard et Will à Gryffondor et malgré le fait qu’ils soient dans des maisons ennemies cela ne troublait pas du tout leur rapport fraternel qu’il y avait entre eux : ils étaient liés comme deux doigts de la main. Même s’ils ne se voyaient pas de toute la journée pendant les cours, ils essayaient de se voir le soir dans la salle commune de serpentard pour pouvoir se parler.

Il était évidemment de notoriété publique que quiconque ferait une remarque sur la présence de Will chez les serpentards serait vite remis à sa place par son frère qui était respecté et craint de tous. Harry était très protecteur vis à vis de son frère et ne supportait pas qu’on profite de sa timidité pour lui marcher sur les pieds, au grand désespoir de ce dernier qui avait horreur qu’on le couve et qu’on le prenne en pitié. Will était souvent dans l’ombre de son frère.

Tout commença d’abord quand Voldemort essaya de les tuer tous les deux avec le sort impardonnable « Avada Kedavra » alors qu’ils n’avaient qu’un an. C’est Harry qui pris tout et en souvenir, il lui restait une cicatrice sur son front. William n’avait absolument rien eut, le sort avait été comme aspiré par son frère et renvoyé sur Voldemort. Dans le monde des sorciers, cet événement fit de Harry un héros dès son plus jeune âge et de Will une sorte de miraculé encore en vie grâce aux puissants pouvoirs magiques de son jumeau. Cette réputation de second le poursuivit le long de ces six dernières années passées à Poudlard : lors de leur première année c’est Harry, seul, qui vainquit Voldemort sans l’aide de son frère qui était pourtant à ses côtés. Lors de leur deuxième année c’est Harry qui avait sauvé Ginny Weasley du Basilique.

Lors de leur troisième année c’est Harry qui avait sauvé Sirius, leur parrain, des détraqueurs alors que lui était pendant ce temps à l’infirmerie avec une jambe cassée. Lors de leur quatrième année c’était Harry qui avait de nouveau fait parler de lui en étant désigné comme deuxième champion de Poudlard et en affrontant encore une fois Voldemort alors que Will était avec les autres dans les tribunes des spectateurs. Lors de leur cinquième année c’est Harry qui avait tenu tête aux mangemorts au Ministère alors que son frère était inconscient à cause d’un sort qu’il avait reçu de plein fouet. Même si lors de leur sixième année il ne c’était rien passé qui sortait de l’ordinaire, Will était toujours considéré comme inférieur et plus faible que son frère. Ça Harry le savait bien et il avait horreur des personnes qui les comparaient car il savait que cela faisait souffrir son jumeau même si ce dernier ne laissait rien paraître, ne disait rien et ne répondait pas aux attaques et aux remarques. Il ne prenait pas sa défense car il lui faisait pitié mais seulement car c’était la personne la plus importante à ses yeux et qu’il ne supportait pas qu’on lui fasse du mal et même s’il n’était né que quelques minutes avant lui il l’appelait souvent « petit frère » quand ils étaient seuls tous les deux.

Harry sortit de ses pensées et commença à s’habiller. Son frère lui parlait depuis la chambre :

"- Tu ferais mieux de te dépêcher, un préfet en chef se doit d’arriver en avance le premier jour

"- Will, lâche moi deux secondes ! Je suis en train d’émerger là ! Et puis je ne suis pas le seul à être préfet en chef , l’autre personne désignée sera là en cas de problème !

"- Bah en tout cas si cette personne raisonne comme toi, on est pas au bout !

"- Bon c’est bon, je suis prêt, dit Harry de mauvaise humeur en sortant de la salle de bain

En voyant son air boudeur Will s’approcha de lui et lui souffla :

"- Dis-toi que tu reverras toutes les filles de l’école, elles t’ont manquées non ?

"- Oui c’est vrai, tu n’as pas tort, dit Harry avec un sourire aux lèvres… quoi qu’il y a des filles que je ne préfèrerais pas revoir …

"- Ah bon ? Et qui ?

"- Pour commencer, il y a Parkinson, quelle plaie cette fille là ! Ensuite il y a Padma Patil, celle-la dès qu’elle me voit, elle ne me lâche plus et puis il y en a plein d’autre si je commence à les citer je n’en fini pas !

"- Oh mon pauvre frère est harcelé par des jeunes filles ! Il faut lui venir en aide ! dit Will sur un ton faussement effrayé

Harry lui fit un petit sourire

"- Tu peux parler toi, je suis sûre que tu n’as jamais touché une fille de toute ta vie

Will semblait embarrassé. Devant son silence son frère continua :

"- Me dis pas que tu es gay !

"- Non mais ça va pas !

"- Tu me rassures là. Alors quoi, tu n’as pas encore trouvé l’âme sœur c’est ça ? Tu sais, ces histoires je n’y crois pas vraiment. Franchement moi je me lasse d’une fille au bout deux ou trois jours, après c’est toujours la même chose, il n’y a plus d’excitation, plus d’attirance et puis après elle s’attache et elle ne te lâche plus alors il n’y a qu’une seule façon d’en finir ; c’est de la larguer.

"- C’est fou ce que tu peux être dégueulasse avec les filles que tu as eut dans ton lit

"- Au moins tu reconnaîtras que je suis honnête avec elles. Et puis ce qui est intéressant avec les filles c’est le jeu de la séduction après ce n’est qu’une histoire de formalité

Will leva les yeux au ciel et commença à regrouper les valises devant la porte de leur chambre mais Harry ne voulais pas le laisser s’enfuir comme ça :

"- Dis moi, il y a quand même quelqu’un qui te plais ?

"- C’est possible.

"- Comment ça c’est possible ! Raconte ! elle est à Gryffondor ?

"- C’est possible.

"- Elle a notre âge ?

"- C’est possible

"- Oh ! tu n’es pas marrant ! Moi qui voulais t’aider

Will regarda Harry avec des gros yeux :

"- Non mais t’es malade ? Jamais je ne mettrais mes histoires de cœur entre tes mains !

Harry sourit et dit d’un ton amusé :

"- Pourquoi tu as peur que je te pique ta dulcinée ?

"- Non. Mais tu es aussi sensible qu’une cuillère à café. Allez ! on s’en va, prend tes valises on va être en retard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
Jo Campbell

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14409
Date d'inscription : 21/04/2006

FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot Empty
MessageSujet: Re: FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot   FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot EmptyMar 15 Aoû 2006 - 17:43

Chapitre 1 : (suite)

Will ne laissa pas le temps à son frère de répliquer : il prit ses affaires et sortit de la chambre. Il descendit les escaliers qui menaient dans la pièce principale de l’auberge du Chaudron Baveur. Harry le rattrapa et paya la note. Puis ils sortirent dans la rue coté Moldu pour attendre leur Taxi qui les mèneraient à la gare de Londres.

"- Comment ça je suis aussi sensible qu’une cuillère à café ? Je te signal que je suis complètement fou de toi ptit frère, dit Harry en frottant très fort son poing sur la tête de Will.

Malgré les protestations de ce dernier, Harry n’arrêta pas son petit jeu, c’est seulement quand le taxi arriva devant eux qu’il stoppa.

"- Bon allez ptit frère on va être en retard de ta faute, dit Harry en mettant ses valises dans le coffre de la voiture.

Une fois tous les baguages charges, le taxi pris la route de King Cross.

"- Alors tu ne m’as toujours pas dit qui était cette fille !

"- C’est personne, dit Will en soupirant

"- Et « personne » a un nom ?

"- Laisse tomber ! Et pourquoi désires-tu tant le savoir ? Tu me diras combien elle vaut au lit si je te dis son nom ?

Harry fronça les sourcils et tourna la tête vers la vitre, vexé. En voyant sa réaction, Will essaya de rattraper le coup.

"- Harry je suis désolé, je ne voulais pas dire ça…

"- … Laisse tomber va ! T’as pas tout à fait tords, j’ai attiré plein de filles dans mon lit et il n’y a pas de quoi en être fier. Mais je sais pas … je vais peut-être te paraître grossier ou même prétentieux mais… j’ai jamais trouvé de fille qui en valait la peine, je suis jamais tombé amoureux et je crois que ça n’arrivera jamais. Et puis je suis certain que les filles que j’ai eu voulaient coucher avec moi seulement parce que je suis célèbre ou parce qu’elles me trouvent attirant, mais au fond d’elles, elles n’ont jamais cherché à savoir qui j’étais vraiment. En fin de compte elles se servent de moi et moi je me sers d’elles.

"- Comment peux-tu dire que tu ne tomberas jamais amoureux ? T’es au début de ta vie et toi tu parles comme si elle était déjà finie ! Je suis sûre que tu trouveras quelqu’un et que tu vivras avec elle toute ta vie mais seulement ces choses là prennent du temps. Et puis c’est souvent quand on s’y attend le moins que l’amour nous tombe dessus.

"- Ouais, dit Harry peu convaincu ? Je peux te poser une question ?

"- Vas y, dit toujours

"- Cette fille, à quel point elle te plait ?

"- Je l’aime, répondu Will sans hésitation

"- Et elle, elle t’aime ?

Will soupira puis baissa la tête, signe qu’il réfléchissait puis après quelques instant de silence déclara :

"- Je ne sais pas. On est très proche mais je ne sais pas si c’est seulement de l’amitié pour elle. J’ai peur de lui dire ce que je ressens, j’ai peur qu’elle le prenne mal et qu’elle mette fin à notre amitié … et ça … je ne le supporterais pas.

Harry mit son bras autour des épaules de Will et se pencha à son oreille :

"- Mon frère est un grand sentimental

Will sourit à cette remarque puis le regarda dans les yeux :

"- Et le mien est un imbécile !

"- Je ferais comme si je n’avais pas entendu. Aujourd’hui ptit frère, c’est le début de mon règne à Poudlard. A partir de ce jour, je suis préfet en chef et il va falloir que tu apprennes à me respecter

"- Bah voyons !

"- Sinon je serais contraint d’enlever des points à ta maison et je suis sûre que tes petits copains Gryffondor n’apprécieraient pas, surtout Granger.

"- A ta place je ne me réjouirais pas trop vite, je te signal que l’autre préfet en chef pourra intervenir. Je suis certain que tu ne connais pas encore son identité !

"- A parce que toi tu la connais peut être ?

Will lui fit un sourire narquois et regarda par la fenêtre

"- Non, ne me dit pas que c’est ton amie Granger !

"- Si, c’est elle !

"- Oh c’est pas vrai !

"- Il fallait t’y attendre, c’est la meilleure élève de Poudlard. Elle m’avait envoyé un hibou pour me le dire. Elle était très heureuse mais pour ne pas entacher son bonheur je ne lui ais pas dit que c’est toi le deuxième préfet en chef

"- Je m’en doutais un peu que ce serait elle mais au fond de moi j’espérais que non !

"- Qu’est-ce que tu as contre elle ? Depuis notre première année tu ne la supportes pas et j’aimerais savoir pourquoi ! Je te signale que c’est ma meilleure amie et j’ai pas envie que tu lui cherches des noises.

"- T’inquiète je ne lui ferais pas de mal à ta Granger, mais elle a intérêt à se tenir à carreau de son côté, elle a le don pour m’énerver celle-la !…Attend, ça ne serait pas elle qui te plait tant ?

"- Dis pas n’importe quoi, t’es vraiment désespérant ! Et puis si tu lui fais quoique ce soit, elle se vengera et ça fera très mal.

"- Oui, elle va me tuer à l’aide de ses gros méchants bouquins, dit Harry avec un air amusé.

Will résigné, ne tenta pas d’ajouter un seul mot. Quelques instant plus tard le taxi s’arrêta devant la gare. Après avoir payé le chauffeur, les deux jeunes hommes se rendirent sur la voie 9 ¾ où les attendait Draco Malfoy, le meilleur ami d’Harry.

"- Salut Draco, dit-il en lui serrant la main

Le jeune homme aux yeux bleu-gris et aux cheveux blonds affichait un sourire aux lèvres. C’était le premier ami qu’Harry c’était fait lors de son entrée dans le monde des sorciers. Il avait accepté son amitié dans le Poudlard express au début de sa première année et cela faisait maintenant 6 ans qu’ils étaient les meilleurs amis du monde. Même si le père de Draco était un mangemort, Harry avait une totale confiance en lui, il savait qu’il ne le trahirait jamais : il avait même partagé toutes les aventures des jumeaux Potter tout au long de ses années et avait montré sa loyauté à plusieurs reprises. Cependant le cas du père de Draco restait un sujet à éviter, ils n’en parlaient jamais et ne voulaient pas en parler de peur que leur amitié en fasse les frais. Même si leur entente était excellente leurs opinions sur les Moldus divergeaient : Draco ne les supportait pas, sans pour autant vouloir les tuer, contrairement à son père, et passait son temps à les insulter dès qu’il en croisait. Contrairement à lui, Harry n’avait rien contre les enfants d’origine Moldu puisqu’il avait été « élevé » par son oncle et sa tante dans leur monde et donc ne prenait pas part aux moqueries de son ami.

Harry et Draco n’étaient pas souvent l’un sans l’autre mais bien qu’ils se fassent confiance et s’apprécient mutuellement, ils ne parlaient jamais de ce qu’ils ressentaient : ils ne se confiaient pas leurs peurs, leurs sentiments, leurs rêves. Ils parlaient de tout sauf de ça.

En revanche, Will et Draco n’avaient pas du tout la même relation. Will ne supportait pas quand Draco s’en prenaient aux enfants de Moldus et Draco ne supportait pas que Will fréquente des sang de bourbe et des Gryffondors même s’il en était un. Malgré leurs différences d’opinion, ils ne s’insultaient et ne se disputaient jamais mais restaient plutôt polis l’un envers l’autre : en fait leur seul point commun était de fréquenter et d’être très proches d’Harry.

"- Salut Harry ! répondit Draco avec un grand sourire.

Will et lui se firent un signe de tête en guise de bonjour.

Ils s’en suivit une discutions entre les deux amis pour se raconter ce qu’ils avaient fait de leur vacances puis le sujet dériva sur les prochaines blagues qu’ils allaient faire tout au long de l’année et des filles qu’ils allaient s’amuser à draguer. Ces sujets de conversations n’intéressaient pas du tout le Gryffondor qui regardait avec grand intérêt ses pieds.

"- Salut Will, tu as passé de bonnes vacances ?

Le jeune homme se retourna vivement et découvrit le visage rayonnant de sa meilleure amie, Hermione Granger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
Jo Campbell

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14409
Date d'inscription : 21/04/2006

FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot Empty
MessageSujet: Re: FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot   FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot EmptyMar 15 Aoû 2006 - 17:45

Chapitre 2

Un sourire illumina son visage.

"- Bonjour Hermione, je suis heureux de te voir.

"- Oui, moi aussi.

Hermione sauta à son cou et se serra contre lui.

"- Je suis heureuse que tu ailles bien, surtout avec ce qu’il se passe en ce moment, j’étais vraiment inquiète.

"- ça va très bien, je t’assure.

Hermione lui fit un immense sourire et l’embrassa sur la joue. Elle le pris par le bras et le tira vers le train.

"- viens, tout le monde t’attend !

"- attends, j’étais avec mon frère, lui dit-il en essayant de la retenir.

"- Ah oui ? Où est-il ?

Hermione fit semblant de chercher du regard et quand ses yeux se posèrent sur Harry et Draco qui étaient enfin de compte en face d’elle, elle s’exclama d’un air faussement désolé :

"- Oh, je suis désolée, je ne vous avais pas vu !

Evidemment qu’elle les avait vu mais elle passait son temps à faire comme s’ils n’étaient pas là. Surtout Harry Potter. C’était le pire de tous les élèves de Serpentard. Il était frimeur, arrogant, sûr de lui, pervers… en faite à bien y réfléchir tous les défauts lui convenaient.

Pour le résumer, une expression lui convenait : « crétin à éviter ».(NC : loll bah vla le rebelzzz) (NA : mais arrête de te moquer !) Il était tellement different de son frère. Will était vraiment quelqu’un en qui on pouvait avoir confiance : il était très gentil, sensible, généreux, doux… en bref, tout le contaire de son abrutis de frère !

Mais ce qui énervait le plus Hermione c’était qu' Harry Potter se vantait de ses conquètes qui se renouvelaient en moyenne toutes les semaines.(NC : ouhhh le chaud dla bite!) (NA : ya des gens comme ça) Bizarrement les filles ne s’en plaignaient pas : elles avaient eu leur nuit avec le prince de Serpentard et ça leur suffisait. Qu’est-ce qu’elles pouvaient être superficielles !

C’était pour cette raison qu’Hermione n’avait pas « d’amie ». En revanche, elle était très proche de Ron mais surtout de Will. Elle l’avait apprécié dès la première minute où elle l’avait rencontré. Elle s’en souvenait comme si c’était hier, c’était pendant la cérémonie de la répartition au début de leur première année. Harry venait juste d’être envoyé à Serpentard, puis ce fut au tour de Will qui fut envoyé à Gryffondor.

Il s’assit à la table de sa maison silencieusement avec un air abattu et regardait dans la direction de son frère avec une grande tristesse. C’est à se moment là qu’Hermione, qui était assise à côté de lui, se pencha vers lui et se présenta. Au début Will était assez timide mais au fil du temps et au fur et à mesure que leur amitié se renforçait, il se livrait plus à elle. Mais il ne lui avait jamais raconté ce qu’il c’était passé pendant ses confrontations avec Voldemort.

Elle était persuadée que c’était son frère qui lui interdisait de le lui dire. Pourtant ce n’était pas par curiosité qu’elle voulait savoir mais c’était seulement pour que Will se confie à elle, elle voulait le débarrasser de ce poids qui l’accablait et qui se voyait dans son regard.

Cette année, c’était décidé, elle allait découvrir ce qui c’était passé ces dernières années, et ça que Harry le veuille ou non !

"- Désolé, Potter ! Je t’emprunte Will !

Et sans attendre, elle pris la main de Will dans la sienne et l’entraîna jusqu’à un groupe de Gryffondors qui parlaient joyeusement sur le quai. Avant de les rejoindre, Will lacha la main d’Hermione et se placa devant elle pour la regarder dans les yeux.

"- Tu n’aurais jamais dû faire ça ! Tu sais très bien que mon frère a horreur qu’on se moque de lui ! Il va se venger !(NC : ouhhh le gros vilain narry!)( NA comment tu veux qu’on le prenne au sérieux si tu te moques de lui ?)

"- Je n’ai pas peur de lui ! Et puis cette année j’ai décidé de l’ignorer alors arrêtons de parler de lui.

"- Je te dis ça parce que cette année ça sera différent ! Tu vas être obligé de le supporter.

"- Pourquoi tu dis ça ?

Will baissa et secoua la tête.

"- Tu veras !

Hermione fronca les sourcils mais avant qu’elle n’ait pu répliquer Ron les interpella :

"- Vous faites quoi vous deux ? Vous venez ?

"- Oui, on arrive ! cria Hermione.

Puis elle se retourna vers Will et pris une main dans la sienne.

"- Je suis vraiment heureuse de te revoir, j’avais peur qu’il ne t’arrive quelque chose cet été ! Mais maintenant, je suis rassurée.

"- Tu es trop mère-poule Hermione, dit Will en rigolant

"- Moque toi, mais tu ne ferais rien sans moi !

"- C’est vrai, et je ne serais rien sans toi, murmura t-il en lui faisant un petit sourire. (NC : pauvre petit puceau)( NA : je confirme)

"- T’y vas un peu fort là quand même !

"- C’est vrai, se moqua Will

"- Allez viens, sinon Ron va nous tuer.

Toujours main dans la main, ils se dirigèrent vers le groupe de Gryffondor. Seamus Dean et Ron serèrent la main à Will puis ce dernier salua Lavande, Parvati et Ginny d’un simple geste. Ils commencèrent à se raconter leurs vacances et Ron amusa tout le monde en décrivant les nouvelles inventions de ses frères, Fred et Georges Weasley, qui avaient ouvert un magasin de farce et attrape deux ans plus tôt sur le Chemin de Traverse. Il raconta quand ses frères lui avaient offert un balais qui s’était transformé en allumette lorsqu’il volait au dessus d’un tas de fumier. Tout le monde éclata de rire en imaginant la tête de Ron à cet instant.

Hermione, à la droite de Will en pleurait de rire. Elle posa sa tête sur son épaule et cacha son visage dans son bras dans le but de se calmer.

Puis le train siffla pour prévenir son départ imminant. Le groupe de Gryffondor monta dedans et s’installa dans un wagon. Peu de temps après, Hermione les quitta pour se rendre dans le compartiment des préfets en chef où elle devait rejoindre son homologue masculin dont elle ne connaissait pas encore l’identité.

Harry n’en revenait pas ! Quelle peste ! Personne ne s’était comporté comme ça avec lui, personne ne l’avait jamais ignoré comme elle l’avait fait. En général, les filles se retournaient pour le voir et elle, elle avait fait comme s’il n’était pas là ! Granger était vraiment bizzard, elle était la fille la plus imprevisible qu’il n’ait jamais vu et elle avait un caractère de chien.

Elle le regardait toujours méchamment, mais en même temps c’était réciproque. Harry était jaloux d’elle ; elle pouvait cotoyer son frère autant qu’elle le voulait ; à table, en cours, dans la tour Gryffondor… En plus, Will semblait apprécier Hermione autant que lui. C’était lui son frère, pour qui se prenait elle de le coller sans arrêt comme ça. Même pendant les vacances, elle lui envoyait sans cesse des lettres. Personne n’avait jamais fait ça pou lui. Cette fille ne pouvait être que détestable ! Elle était vraiment la petite fille à papa parfaitement ennuyeuse : studieuse, gentille, comprehensive, compatissante : en clair pathétique

Draco fit un petit sourire en coin en voyant s’éloigner Will et Hermione sous le regard completement ahuri de Harry.

"- Bah alors Potter, tu es sortit de ton aquarium ?(NC : paff ds ta gueule! j'adoooore draco!)(NA : et ouais c’est à ça qu’il sert !)On dirait bien que Granger t’as refermé le clapet !

Harry se retourna vers lui vivement et lui lanca un regard noir.

"- Ferme-la ! Granger va le regretter. Je ne la supporte pas celle-la ! Elle ne doit pas être normale : en général les filles que je regarde savent qu’elles ont de la chance (NA : mdrrr !il n’a pas du tout la grosse tête ! )

"- ça c’est évident qu’elle n’est pas normale, elle passe sa vie à lire des bouquins complètement débiles et à étudier et le fait d’être Gryffondor n’arrange rien. Miss-je-sais-tout est une vraie calamité ! Qui voudrait d’elle !

"- Pas grand monde, si tu veux mon avis.

Harry tourna la tête vers Hermione. Elle parlait à son frère et avait sa main dans la sienne. Will la regardait avec un regard qu’il ne destinait à personne d’autre qu’à lui. Harry ne pouvait vraiment pas la supporter !

Il sortit de ses pensées quand il entendit Draco pouffer de rire. Il se retourna vers lui et le regarda en fronçant les sourcils.

"- Pourquoi ris-tu ?

"- Je repense à la tête que tu faisais quand elle a fait semblant de ne pas te voir ! Tu avais l’air d’un ahuri, c’était vraiment hilarant !

"- A ta place, je la bouclerais Draco, sinon tu risques de te prendre mon poig dans la figure. Et puis, elle va payer son insolence ! Mon frère m’a appris qu’elle était l’autre Prefet en Chef, ça veut dire qu’on va passer beaucoup de temps ensemble… et qu’il va falloir qu’elle me supportes tout ce temps, dit-il avec un sourire vicieux. Elle va en baver ! On verra bien si elle continuera à m’ignorer. Je vais faire en sorte qu’elle ne pense qu’à moi à toute heure de la journée.

"- Ah oui ? Et comment vas-tu t’y prendre ? Dois-je te rappeler que la seule chose à laquelle elle pense, c’est ses bouquins… Il n’y a que ça qui l’interesse. D’ailleurs, je suis sûre que tu ne parviendras même pas à la séduire… dit Draco en levant un sourcil et avec un sourire au coin des lèvres.

"- Tu plaisantes j’espère ! Aucune fille ne peu me résister ! Et Granger ne fait pas exeption. Je te parie même que je pourrais la mettre dans mon lit avant la fin de l’année !

Draco éclata de rire.

"- Et moi je parie que Granger sera toujours vierge à la fin de l’année(NC : les vieux paris de mecs! il ferait mieux de dépuceler will!Wink )(NA : …) ! Il n’y a aucune chance pour qu’elle accepte de coucher avec toi. Elle fait plutôt partie des filles à se réserver pour leur mariage. En plus, elle est bien trop coincé, voire frigide. Une vraie Ste nitouche !

"- OK ! Alors si je gagne, tu devras te teindre les cheveux en orange et déclarer ton amour à Pansy !

"- Pansy ? quelle horreur. Mais c’est d'accord. Et quand je gagnerai, tu devras te mettre tout nu devant McGonagall et lui rouler une pelle !

Ils se serrèrent la main afin de sceller leur pacte. Au même moment le train siffla pour signaler aux élèves de se dépêcher de monter à bord parce qu’il allait bientôt partir.

Les deux garçons montèrent dans le train, discutèrent quelque minutes avec d’autre Serpentard et finalement se séparèrent puisque Harry devait se rendre dans le compartiment des prefets en Chef.

Lorsque Harry entra dans le compartiment, Hermione était déjà là en train de lire un livre.

"- Comme on se retrouve ma chère Granger… lui dit-il en s’asseyant en face d’elle.

Hermione ne releva même pas la tête de son livre ce qui eut pour effet d’enerver Harry. Il se leva, lui arracha le livre des mains et le lança à l’autre bout du compartiment.

"- On peut savoir ce qui te prend ? T’es pas bien ou quoi ! s’écria-t-elle en voulant ramasser le livre mais Harry la retint par le bras.

"- Lâche moi ! dit-elle en essayant de se degager.

"- Oh mais elle parle ! ça y est tu t’es décidée à arrêter de m’ignorer ?

"- Qu’est-ce que tu me veux ?

"- Je voulais juste te féliciter pour ton poste de Préfète en Chef, c’est tout, lui répondit-il le plus innocemment possible sans pour autant lâcher son bras.

"- Oui et bien tu n’as pas besoin de me tenir pour faire cela et encore moins de jeter mon livre par terre !

"- C’était le seul moyen pour attirer ton attention…

"- C’est bon maintenant que tu l’as tu peux me lacher ! s’enerve-t-elle sans parvenir à lui faire lacher prise.

Elle savait qu’elle n’avait aucune chance d’y parvenir puisqu’il était bien plus fort qu’elle et beaucoup plus grand qu’elle. Elle continuait pourtant de se débattre. Elle ne pouvait pas voir le sourire satisfait qui se formait sur les lèvres d’harry. Il s’amusait de la voir se frotter ainsi contre lui. (NA : mdrrrr gros pervers !)

"- Non, je ne te lacherai quand tu auras écouté ce que j’ai à te dire. Je me disais qu’étant donné que l’on sera amené à travailler ensemble, il serait préférable que l’on mette de côté nos différents et que l’on apprenne à mieux se connaître…

Il avait chuchoté ces dernières paroles au creux de l’oreille d’Hermione qui avait cessé de se debattre.

"- Tu es le second Prefet en Chef ? lui demanda t-elle abasourdi

Il aquiesca de la tête et passa son bras autour de sa taille.

"- Autant en profiter non ? dit il avec un sourire en coin

Pour réponse, elle essaya de le pousser de toutes ses forces mais au même moment, le train demarra, ce qui eut pour effet de faire perdre l’équilibre à Harry qui entraîna Hermione dans sa chute. La jeune femme, rouge d’embaras, était tombée sur Harry et esseya de se relever mais le bras d’Harry autour de sa taille l’en empêcha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Campbell
Adulte
Jo Campbell

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14409
Date d'inscription : 21/04/2006

FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot Empty
MessageSujet: Re: FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot   FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot EmptyMar 15 Aoû 2006 - 17:47

Chapitre 2 : (suite)


"- Et bien Granger je ne savais pas que tu voulais aller aussi vite, fallais le dire plus tôt on aurait pas perdu de temps en discutant pour rien. (NA : mdrrrrrr) (NC : comment il se la joue!)

"- Sale type ! Laisse moi me relever !

"- Je ne savais pas que tu aimais dominer Granger, mais moi je préfère être au-dessus

Pour joindre le geste à la parole, il inversa les rôles en faisant basculer Hermione afin qu’elle se retrouve sous lui. Il lui pris les mains qui tentaient de le frapper au visage et les mit au-dessus de la tête. Hermione avait cessé de gesticuler et regardait les yeux emeraudes qui semblaient l’avoir hypnotisé. Elle ne se rendit pas compte qu’Harry regardait non plus ses yeux mais ses lèvres et qu’il approchait dangereusement les siennes. Mais au moment où elle crut qu’il allait l’embrasser, la porte du compartiment s’ouvrit brusqument laissant apparaître un Draco Malfoy très surpris. Cette intrusion obligea Harry à se relever à contre-cœur.

"- Je vous dérange peut-être ? demanda-t-il les deux sourcils levés, son traditionnel sourire aux coins des lèvres. (NC : c'qu'il est booo...)(NA : on se calme ! il est à Oziela )

Harry lança un regard noir à Draco avant de s’assoire.

"- Pousses toi malfoy, s’écria une tête rousse qui bouscula Draco afin de rentrer dans le compartiment. Il se tourna vers Hermione : la jeune fille était assise sur une banquette et regardait ses pieds. Ron put constater que son teint était plus rouge que la normale.

"- ça va Hermione ? Qu’est-ce qui t’es arrivé ? tu es toute rouge ! (NA : il est vraiment trop guiche lui des fois !désolée pr les fans de Ron. Hein Sabrina ?)

Draco regarda Harry qui fixait hermione avec un sourire satisfait sur les lèvres. Puis ce dernier se tourna vers Ron :

"- Il se trouve que lorsque vous êtes arrivés, Granger et moi étions occupés. J’ai d’ailleurs découvert que Granger était de nature dominatrice, n’est-ce pas ?

Elle n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que les autres préfets entrèrent dans le compartiment suivit du professeur McGonagall. Celle-ci leur fit part de leur nouvelles tâches au sein de Poudlard avant de partir suivis des autres préfets laissant ainsi seuls Harry, Draco, Hermione et Ron.

"- tu viens Hermione ? demanda Ron en disparaissant derrière la porte.

"- Oui j’arrive !

Elle se leva, mais au moment de franchir la porte, Harry lui saisit le bras, la tira vers lui et lui murmura à l’oreille :

"- On continuera ce qu’on a commencé tout à l’heure… chérie !

Hermione se dégagea brutallement et lui lanca un regard noir.

"- N’y compte pas ! Jamais je ne m’abaisserais à faire ça avec toi, tu me dégouttes !

Puis elle sortit du compartiment comme une furie et rejoigna Ron qui l’attendait à l’autre bout du wagon.

Dès qu’Hermione fut sortit, Draco se tourna vers Harry.

"- Dis donc, ça se passe plutôt bien pour le moment. A peine le paris lancé que tu es déjà en train de jouer au médicomage avec elle.

"- C’est vrai que pour le moment ça ca ! La peste elle s’est laissé faire. Bon c’est vrai qu’elle s’est un peu débattu mais c’était juste histoire de me faire comprendre qu’elle n’était pas d'accord mais ensuite elle s’est laissé aller. Cette fille c’est du gâteau, prépare la coloration orange et prépare toi psycologiquement pour déclarer ta flamme à ta chère et tendre Pansy, se moqua Harry.

"- A ta place, je ne crierais pas victoire tout de suite… Granger n’est pas une fille normale, elle ne cedera pas aussi facilement… Et qu’est-ce que tu comptes faire si elle décide de se plaindre de toi auprès de ton frère ? Je ne suis pas sûr qu’il apprécie que tu fasses mumuse avec sa copine…

"- Premièrement ce n’est pas sa copine, il a quelqu’un d’autre en vue et deuxiemement Granger est bien trop fière pour aller pleurer dans la robe de Will (NA : j’essais d’adapter les expressions lol) : elle ne lui dira rien et voudra régler cette affaire toute seule.

Hermione marchait derrière Ron en essayant de se calmer.

Quel abruti ce Potter ! ça l’énervait qu’on puisse être aussi sûre de soi et égocentrique ! Et il avait faillit l’embrasser et il en avait profiter pour la pleloter. Quel enfoiré ! Pour une fois elle avait été heureuse de voir Malfoy arriver.

Will était tellement différent de son frère. Comment des jumeaux pouvaient être aussi peu semblable. Et si Monsieur-j’ai-un égo-démesuré espérait qu’elle aille se plaindre à Will, il se mettait le doigt dans l’œil. Elle se débrouillerait toute seule.

Ron poussa la porte d’un compartiment et entra. Hermione le suivit et se rendit compte que Will et Ginny y étaient et étaient en train de discuter gaiement. La jeune fille s’assit lourdement à côté de Will et poussa un gros soupire.

"- Qu’est-ce qu’il y a ? C’était si éprouvant que ça cette réunion ? lui demande t-il avec un petit sourire

"- Non, ce n’est pas la réunion elle même, mais c’était plutôt la présence de ton f…Mais attend ! Tu ne m’avais pas prévenu que ton frère était lui aussi préfet-en-chef !

"- Je ne te l’ai pas dit parce que je nous voulais pas que tu passes de mauvaises vacances ! J’ai bien fait non ?

"- Mais tu aurais pu me prévenir avant que j’aille dans le compartiment des préfets !

"- Je n’y ai plus pensé.

"- Et on peut savoir à quoi tu pensais ?

"- A rien de particulier.

A cet instant Dean, Seamus et Neville entrèrent dans le compartiment et s’installèrent. Il s’en suivit une conversation animée sur le Quidditch. Pendant que les autres parlaient bruyement Hermione regardait Will qui ne tarda pas a sentir que des yeux le fixaient intensement. Il se tourna alors vers elle.

"- Quoi ? Qu’est ce que tu as à me regarder comme ça ? lui dit il avec un petit rire

"- à quoi tu pensais ? lui demanda t-elle en souriant. Ou plutôt devrais-je dire à qui tu pensais ?

"- A personne ! se défendit t-il en ne pouvant s’empêcher de devenir rouge écrevisse

"- Ouias c’est ça ! Allez dis moi !

"- Non je te dis ! je ne pensais à personne.

"- Will, une cinquième année de Serdaigle est venue me voir tout à l’heure et m’a dit que tu n’avais pas accepter de sortir avec elle parce que tu lui avait dis que tu en aimais une autre. Alors dis moi qui est cette jeune fille ? tu sais très bien que je suis une tombe. Et puis on est ami, on peut tout se dire.

"- Je sais très bien que je peux tout te dire mais là c’est différent…

"- … pourquoi ? je la connais ?

"- oui tu la connais.

"- Et qui est-ce ?

"- Oh Hermione tu ne lâches jamais l’affaire ? s’énerva t-il

"- Non ! tu me tiens déjà assez à l’écart comme ça. Tu es tellement mystérieux, tu ne me dis jamais ce que tu ressent, tu ne me racontes jamais les cauchemards que tu fais ; oui je sais que tu fais des cauchemards, tu me croit aveugle ? tu crois que je ne vois pas tes cernes les matins? J’en ai assez de faire comme si de rien était. Je te demande seulement qui est cette fille et toi tu en fais toute une histoire, je ne te demande pas la lune quand même!

Will la regarda dans les yeux puis expira fortement.

"- Très bien, je te dirais qui c’est mais pas maintenant, il y a trop de monde !

Hermione lui sauta au coup

"- Merci ! ça me montre que tu as confiance en moi et j’en suis très heureuse

Puis elle l’embrassa sur la joue et posa sa tête sur son épaule. Elle n’eut pas le temps de se réjouir de sa petite victoire que Ron l’appella :

"- Hermione ? pourquoi étais tu si rouge tout à l’heure quand je suis arrivé dans le compartiment des préfets ? (NA : il pose tjr les questions qui faut pas lui !)

Tout le mone avait cessé de parler é attendait la réponse de la jeune fille. hermione se décolla de Will et tourna la tête vers la fenêtre pour que personne ne voye sa gène.

"- Pour rien.

"- C’est quoi cette histoire de « dominatrice » alors ?

"- A ces mots Hermione piqua un phare.

"- c’est quoi cette encore histoire ? demanda Will en regardant Hermione

Ron répondit à sa place :

"- Je ne sais pas, ton frère a dit qu’il s’était rendu compte qu’Hermione était dominatrice

"- tais toi Ron ! mêle toi de tes affaires ! s’exclama la jeune fille

"- Attend, qu’est-ce que mon frère t’as fait ?

"- Mais rien ! Tu le connais, il dit toujours n’importe quoi ! C’est rien je te dis.

Will n’avait pas vraiment l’air convaincu mais voyant le sourire que lui faisait Hermione, il se résigna à ne pas aller chercher plus loin. Les conversations reprirent puis Will se pencha vers Hermione :

"- Si mon frère te ferais quelque chose, tu me le dirais ?

"- Will je t’ai déjà dit qu’il ne s’était rien passé mais c’est gentil de t’inquiéter. Toi aussi tu es trop mère poule !

A ces mots, Will éclata de rire puis Hermione se recolla a Will en posant sa tête contre son épaule et ferma les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot Empty
MessageSujet: Re: FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot   FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
FANFIC "Unis par le sang mais tellement différents&quot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Le royaume du flood et du hors jeu :: Club d'écriture-
Sauter vers: